AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
ASOS : Jusqu’à -75% sur 1000 looks Homme
Voir le deal
Le Deal du moment : -36%
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
Voir le deal
102 €

Partagez

Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
Do what you want with my body || Morgan  (+18) Vide
 

 Do what you want with my body || Morgan (+18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyJeu 13 Fév - 23:54



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Tumblr_meqpjaQ5FJ1r6hxuw


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~




Rentrant chez moi afin de me préparer pour mon rendez-vous avec Morgan, je filais aussitôt sous la douche. Serviette nouée autour de la taille, je déambulais dans les douches communes comme à mon habitude. D'une part pour exhiber mon corps qui était, à ma plus grande satisfaction, bien conservé et d'autre part pour observer les jeunes demoiselles. Pervers, moi? La blague! Pouvez vous me dire à quoi servent des douches communes si ce n'est pour partager des moments intimes entre voisins ? Une force occulte devait être responsable de cette maigre pêche car elles étaient désertes. A croire qu'aucun habitant ne se douchait. Je me prélassais pendant un assez long moment sous la douche car la pièce se transforma en une sorte de Hammam et il était désormais impossible de s'observer dans les miroirs. Soupirant, je remontais dans ma chambre pour m'habiller. Étant complètement  décontracté après ce petit plaisir de la journée, je décidais de choisir une tenue simple dans laquelle je serais à l'aise durant toute la soirée. Je passais quelques appels concernant la journée suivante qui s'annonçait chargée. Plusieurs filatures et pas moins de cinq rendez-vous. Les journées comme celle là suffisaient largement pour payer les factures du mois mais étaient avant tout signe de future fatigue. Raccrochant avec mon dernier client, j'ouvrais une nouvelle bouteille de vodka que j'avais préalablement laisser quelques heures au congélateur. Serrant les dents au contact de mes dents et du froid, je reposais mon verre sur la table. J'allumais mon ordinateur afin de trier les quelques photos que j'avais prise la veille et allumais une cigarette. Absorbé par ma tâche qui me permettais de ne pas voir le temps passer, j'imprimais quelques preuves d'infidélité et de légers trafics afin de m'avancer pour demain. Par automatisme, je me débarrassais de la cendre dans l'objet le plus proche avant de me rendre compte que celle ci avait atterrie dans mon verre. Lâchant un juron de contrariété, je me débarrassais de mon fond de verre. Plus assez de temps pour continuer, je devais partir afin d'éviter le retard auquel j'étais accoutumé avant chaque rendez-vous. Descendant les marches quatre à quatre, je manquais de peu la chute. Empruntant le même chemin que ce matin, pour être sûr de ne pas me tromper, j'atteignais le restaurant sans mal. La brunette n'était pas encore arrivée. Vous connaissez les femmes... On leur laisse une heure et elles en prennent trois. A cette heure là elle était probablement encore en train de choisir sa tenue ou bien de se maquiller. Allumant une nouvelle cigarette, je tournais en rond, attendant ma dulcinée.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Oleg A. Rasputin le Mer 19 Fév - 1:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyVen 14 Fév - 1:08

Do what you want with my body
Morgan & Oleg
La suite de mon service n’avait pas été de tout repos. J’ai vu Oleg dire quelque chose à ma collègue et vu son air de chien battu, j’ai très vite conclus qu’il l’avait intimidé. Mais le peuple commençait à affluer, je ne voulais donc plus penser à ça, et faire mon travail. Je fais la fermeture comme tous les jours, ou presque. En regardant mon portable je constate un nombre incalculable d'appel et de message de mon patron, tans pis, je verrais ça un autre jour, mais pas demain, car demain je ne travaille pas ! Je rentre chez moi comme je suis venue, à pied. Il fait bien plus froid qu’en journée, mais j’ai l’habitude, surtout avec mes tenues souvent peu habillées. Je grignote un truc en deux-deux avant de filler à la douche. C’est là que commence tout le début de ma préparation pour ce soir. Alors que je suis encore avec ma serviette enroulée autour de ma poitrine je fouille dans mon armoire pour trouver une belle robe. Je ne sais pas où nous allons ce soir, mais il était en costume, donc je suppose qu’il sera lui aussi bien habillé. Je sors une robe noire, elle est selon moi, ni trop classe, ni pas assez, le juste milieu, avec de la dentelle tout le long et dessous de l’uni noir pour qu'elle ne soit pas transparente, elle ne m'arrive juste au-dessus du genou et à mettre bras. Oui se sera celle-ci. Je filais de nouveau dans la salle de bain pour me faire un lissage minutieux ainsi qu’à un maquillage digne de ce nom. Pour sous vêtement je n’enfile qu’un simple string en dentelle noir également, histoire d’être accordé avec ma robe. Une fois ma robe sur le dos et mise correctement en place je file voir l’heure qu’il était. J’étais dans les temps ! J’attrape mon manteau, car il fait quand même froid dehors… Avant de sortir je mets une paire de talons noirs également. J’attrape ma pochette et y mets le strict minimum : mon briquet, mes cigarettes, un baume à lèvres, de l’argent, mon portable puis mes clés une fois que mon appartement sera fermé à clé. En parlant de cela, c’est en sortant de chez moi et en fermant ma porte que mon voisin de palier m’interpelle. Je l’écoute évidemment, mais il semble ne pas vouloir me lâcher. C’est en voyant l’heure sur sa montre que je finis par l’envoyer bouler sèchement, lui disant que j’étais attendu et je le plante là devant ma porte. Sur mon trajet je m’allume une cigarette, car je n’ai pas fumé depuis un moment et celle-ci fait incroyablement du bien ! Je ne presse pourtant pas le pas, étant en talons, je ne souhaite pas me tordre une cheville, et puis bon, il attendra hein… Après tout, j’estimais valoir la peine d’attendre. Lorsque j’arrive sur mon lieu de travail à présent fermé, je le vois. Il fait les cent pas, depuis combien de temps il m’attend ? En m’approchant je le vois mieux, il est habillé d’une façon très décontracter et là je me sens tellement ridicule…après tout, s’il portait un costume à longueur de journée, il souhaite surement changer le soir ! Il me voit enfin et s’arrête de faire les cent pas. J’écrase ma cigarette. Une fois face à lui, je ne pars pas la face, même si je me sens encore ridicule à cause de ma tenue qui est du coup, surement trop. Désolé pour le retard, un voisin voulait comme par hasard me parler d’un truc au moment où je sortais… Je le regarde doucement, de haut en bas, après tout, il en fait de même, pourquoi me gêner ? Et j’en conclus que toutes les tenues lui vont et qu’il est quand même un bel homme.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyVen 14 Fév - 12:59



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Tumblr_meqpjaQ5FJ1r6hxuw


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~




Ce n'est que quelques minutes après mon arrivée que la brunette montra le bout de son nez. Je l'avais compris à l'instant où les cliquetis de ses talons résonnaient sur le sol. Je me retournais lentement pour conserver la surprise un peu plus longtemps, lui adressant un regard qui en disait long sur mes pensées. Elle était ravissante et je n'aurai pu m'imaginer une toute autre tenue que celle là. Sa robe en dentelle noire faisait ressortir à merveille les courbes chaleureuses de son corps. J'avançais simultanément ne la laissant pas finir sa route jusqu'à moi. Souriant en réponse à ses excuses qui étaient largement pardonnés après cette vision divine, je m'approchais d'elle afin de lui déposer un baiser sur le front. "Tu es magnifique...". Posant une dernière fois ma cigarette à mes lèvres, j'inspectais avec précision la tenue de ma partenaire. Impossible de nous accorder, en tout point possible, nous avions échangés les rôles. Elle était vêtue sur son trente et un alors que je n'avais rien d'autre qu'un t-shirt et un pantalon noir. Une chose est sûre, c'est qu'avec un tel bijou à mon bras, je n'allais pas passer inaperçu au bar de l'hôtel. Les hommes allaient la scruter sans pouvoir l'approcher car ce soir, elle était à moi et j'en étais plutôt fier. J'envoyais un sms à un de mes sbir qui devait nous servir de chauffeur pour ce soir. J'avais tout prévu pour le retour sachant qu'avec l'alcool il était préférable de ne pas conduire. Loin de moi l'idée de soûler la brunette afin de mieux l'attirer dans mes bras, c'était simplement une question de vigilance. Positionnant mes doigts sur son menton, je lui tournais délicatement la tête pour mettre fin à l'attente de mon acolyte qui venait de se garer près du trottoir. Il faut dire que ce dernier n'avait pas fait les choses à moitié en nous dégotant une belle voiture aux vitres teintées. Affichant un sourire satisfait, j'indiquais à Morgan qu'il était temps d'y aller. Prenant son allure, je l'accompagnais jusqu'à la voiture avant d'ouvrir la porte arrière. "En route princesse !" Ce soir je sortais les grands moyens m'étonnant moi même. Mon tableau était digne d'un prince charmant.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Oleg A. Rasputin le Ven 14 Fév - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyVen 14 Fév - 14:58

Do what you want with my body
Morgan & Oleg
Il ne me laisse pas venir jusqu’à lui et finit le trajet en me rejoignant. Je capte alors son regard sur moi et ma sensation de ridicule s’évanouit, j’ai visiblement bien choisi. Je le vois se délecter du spectacle que je lui offre et j’en souris, j’aime que les hommes me regarde ainsi, c’est tellement plaisant, même si dans le fond, je ne reste que "de la viande". Mais bon, j’ai un peu le même raisonnement au final… Il me sourit en réponse à mes excuses pour ce retard puis s’approche de moi et dépose un baiser sur mon front et me soufflant que je suis magnifique. Cette attention me surprend et me déstabilise légèrement. Je ne m’attendais pas du tout à ce genre de "chose", je n’ai jamais ce genre de chose et je ne le recherche pas ! Et puis avec l’épisode à l’arrière du restaurant cet après-midi, comment aurais-je pu m’attendre à ce genre de chose de la part de cet homme. Il donnait plutôt l’impression d’un homme dominant et autoritaire. Est-ce simplement une tactique pour me mettre plus rapidement dans son lit ? Surement… Quand il me dit que je suis magnifique, je lui souris. Tu n’es pas mal non plus. Car c’est vrai, même si simplement vêtu, il reste un homme vraiment séduisant, je n’arrive toujours pas à déterminer son âge exact, même si je le pense proche de la quarantaine, soit, quelque chose comme dix ans plus de que moi. Une voiture venait de se garer sur le parking et doucement il me tournait la tête pour que je la regarde, voiture avec chauffeur et vitres teintées, décidément, il était déterminé à me mettre dans son lit ce soir, l’idée me plaisais, mais celle de le faire languir l’était tout autant ! Je me mise alors en route en direction de la voiture avec à mes côtés Oleg, qui finit par m’ouvrir la portière en m’appelant Princesse. J’ai l’impression d’avoir affaire à un tout autre homme ce soir, joue-t-il un rôle ou était-ce cet après-midi qu’il l’avait joué ? J’ai l’impression d’avoir affaire à un homme totalement différent. Je monte en voiture, élégamment évidemment, je ne tiens pas a ce qu'il voit se qui passe sous cette robe avant de l’avoir décidé moi-même. Il referme la porte, fait le tour et finit par monter juste à coter de moi. Je le regarde, puis il fait signe au chauffeur et la voiture se met en route. Alors, où allons-nous ? Oui car je ne sais toujours pas où nous allons passer la soirée. Sortant presque tous les soirs, je connais presque tous les coins de cette ville, même si pour certains endroits, je n’y vais jamais seul car largement au-dessus de mes moyens de serveuse. Je regarde vaguement par la vitre et je vois que nous nous engageons sur l’autoroute. Je le regarde de nouveau, lui ne me quitte pas des yeux, comme subjuguer. Je m’aperçois alors que son visage n’est plus le même que celui que j’ai pu voir au restaurant, il semble détendu et serein, comme s’il avait déjà planifié toute la soirée dans ses pensées. Mais il ne savait pas à qui il avait affaire, la soirée promettait pleine de rebondissement, car j’avais bien l’intention de le faire marinée avant tout autre chose. Même si soi-disant passant, si je n’écoutais que mon corps, je serais déjà sur lui en ce moment même ! Il m’annonce alors enfin où nous allons, dans le bar de l’hôtel de la ville. Je laisse alors échapper un éclat de rire. Et bien au moins ça a le mérite d’être claire ! Je porte mon regard dans le sien, mon sourire toujours sur les lèvres. Même s’il cherche à nier la chose, son regard en dit tout autre. Je suis déjà allé dans cet hôtel, deux fois, avec deux hommes diffèrent. Beaucoup de luxe, des choses hors de prix. C’est clair et net maintenant, je sais qu’il n’est pas vraiment dans le besoin financièrement, même si je m’en doutais. Mais la soirée devenait encore plus intéressante, car cet hôtel donner énormément de possibilité de laisser cours à mon imagination. Et surtout, je ne loupe jamais une petite baignade dans leur piscine chauffée ouverte 24h/24 et déjà déserte à l’heure où nous parlons.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyVen 14 Fév - 18:35



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Tumblr_meqpjaQ5FJ1r6hxuw


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~







Séduire une femme n'a jamais été une chose facile. Il faut cerner le personnage avant de se lancer car le moindre faut pas est sans aucun doute, éliminatoire. Certaines aiment se faire désirer et d'autre aiment être contrôlées. Elles ne rendent pas la tâche facile, pas vrai? Enfin quoiqu'il en soit, jusqu'à présent je m'en étais pas mal sorti avec mes conquêtes et c'était devenu pour moi, un jeu. Toujours à la recherche du détail qui fera craquer plus vite la demoiselle, j'essayais de redoubler d'imagination. Me cachant parfois derrière un rôle qui ne me convenait absolument pas, je savais malgré tout rester un gentleman (du moins, pendant un certain laps de temps...). Une fois la brunette installée, je faisais le tour pour monter dans la voiture. Évidemment, je ne choisi pas de me mettre près de la fenêtre mais au milieu; juste à côté d'elle. Claquant deux fois des doigts, j'indique à mon acolyte qu'il peut démarrer. Je posais alors mes yeux sur ce corps divin qui me laissais entreprendre des scénarios pas très catholiques. Je savais très bien que la jeune brunette me donnerais du fil à retorde ce soir car, contrairement à la plupart des femmes, celle ci n'était pas du style à être subjuguée par la moindre niaiserie romantique. Partageant son rire, je me dégageais de la situation comme je le pouvais : "Mais non voyons, tu n'es pas une pute de service!". Je ne mentais pas sur un détail. Il était vrai que la jeune femme n'avait pas décidée de subvenir à ses besoins de la sorte, mais tout pouvait s'arranger si elle le désirait. Esquissant un sourire en coin, j'essayais de chasser les conneries qui me passaient par la tête. La voiture s'arrêta devant cet imposant bâtiment qu'était l'hôtel. C'était la première fois que j'y mettais les pieds pour moi même et non pour suivre un homme infidèle. Si vous voulez mon avis, quasiment toutes les pièces de ce bâtiment ont été souillées... Je n'en dirais pas plus, mais on se comprends parfaitement. Passant sous le beau lustre en cristal qui rappelait à chaque client combien ils allaient payer le temps passé ici, on atteignait l'ascenseur. Les portes s'ouvraient au contact de mon doigt sur le bouton et à ma plus grande déception, il était plein. Plaçant une main ferme sur la taille de Morgan, je la décalais légèrement afin de laisser sortir les gens. "On prendra le prochain" lui dis-je en ajoutant un clin d'oeil. Après tout, on avait le temps, la soirée ne venait que de commencer.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Oleg A. Rasputin le Ven 14 Fév - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyVen 14 Fév - 20:23

Do what you want with my body
Morgan & Oleg
Il rigole avec moi lorsque je lui dis qu’au moins les choses son clair, pour lui en tout cas, dès le départ en m’emmenant au bar de l’hôtel, dans mon raisonnement logique, j’entends boire puis chambre. Mais je ne l’entends pas de cette oreille. Pour toute réponse, il me dit qu’il ne me prend pas pour une pute. Encore heureux ! Être une femme qui aime s’amuser les hommes ne veux pas dire être une pute, premièrement parce que je n’ai jamais eu d’argent pour coucher, mise à part lorsque j’étais encore une gogo danseuse, mais ceci est bien différent ! Et deuxièmement, je vis très bien même avec un petit salaire. Je n’ai pas besoin de me prostituer pour avoir de l’argent. Je ne lui réponds rien, mais je garde mon souris, au moins la chose était claire, nul besoin de faire un cirque sur ça. La voiture s’arrête enfin, nous descendons. J’abandonne mon manteau dans la voiture, n’en ayant nul besoin une fois dans l’hôtel, et ses donc à coté de lui où je m’avance dans le hall. Je ne suis plus aussi fasciné que la première fois que j’étais venu ici. Le luxe tout ça, ce n’était pas mon monde et même si c’était plaisant, ça ne le serait surement jamais. Trop de chichi, sans parler des femmes de riches, toutes coincé du derrière dans leur tailleur hors de prix qui camoufle absolument tout et ne laissent aucun part au désir. Lorsque nous arrivons devant l’ascenseur, Oleg appuie sur le bouton pour l’appeler, il ne faut que quelques minutes pour que les portes souffre et pour nous de découvrir qu’il est plein. Il pose alors sa main sur ma taille, il m’attire vers lui pour dégager le passage tout en me disant que nous allons prendre le prochain. Je le regard, toujours sourire aux lèvres. Mais ne moufte pas. En même temps je n’ai pas non plus envie de me retrouver collée à tous ces hommes en manque d’amour justement parce que leur femme ne leur offre rien. L’ascenseur se vide petit à petit, beaucoup de couple en sortent, et je ne peux m’empêcher de sourire en voyant les regards ce posé sur nous, ou sur moi ? Aller savoir… d’autant plus qu’Oleg n’a toujours pas retiré sa main de ma taille. Il ne faut pas non plus être débile pour savoir que les hommes aiment parader avec une belle femme à leur bras. Tel un paon. Avec une main sur elle, comme pour dire aux autres mâles alentour « elle est à moi, par touches ». Une fois l’ascenseur vide, Oleg mais pousse cette fois. J’y monte et me place contre une paroi alors qu’il appuie sur le bouton de l’étage correspondant à celui du bar. Il se tourne vers moi et s’approche, lentement. Je lui souris et ne bouge pas. L’ascenseur commence ça montait. C’est dingue comme ce mec est sexy et attirant, mon corps n’a qu’une envie, lui sauter dessus, mais je ne veux pas m’avouer vaincu si facilement, même si je sais que l’issue sera inévitable, car pour le moment j’ai encore mon total contrôle, mais après quelques verres, qu’en serrât-il ? Je tiens bien l’alcool, mais quand même.  Tu as permission après minuit j’espère. Je lui souris d’une façon qui en disait long au cas où ma phrase n’en disait pas assez. Il s’approchait encore plus de moi, seuls quelques centimètres nous séparer. L’ascenseur se stoppa alors, ouvrant les portes, ce qui nous surpris l’un comme l’autre. Une dizaine d’hommes venaient de monter dans l’ascenseur nous poussant dans le fond. Toujours mon sourire aux lèvres et le regard de certains d’entre eux se tournant alors vers moi, je me mise à sa gauche venant poser une main sur son épaule et coller le reste de mon corps contre lui. Il me regard, j’en fais de même puis il regarde les quelques hommes qui tournent la tête pour nous observer. Il pose alors une nouvelle fois sa main sur ma taille, avec un air victorieux. Y y en a un tout particulièrement là qui ne nous quitte pas du regard, je me penche pour rapprocher ma bouche de son oreille et lui murmure. Que dirais-tu de lui donner du spectacle à celui-là.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyVen 14 Fév - 22:44



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Tumblr_meqpjaQ5FJ1r6hxuw


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~






Une foule sort de l'ascenseur comme si tous les clients désertaient l'hôtel. Je libérais Morgan de mon emprise pour que nous puissions monter. Appuyant sur le bouton pour choisir l'étage, je la regardais se coller contre le mur toute rieuse. Ses yeux brillaient et son sourire montrait bien que cette situation privée lui plaisait. J'avançais pour la rejoindre avant de me mordre légèrement la lèvre. J'avais attendu ce moment durant toute ma préparation et il se réalisait enfin, à ma plus grande joie. Soutenant son regard, je posais mon bras contre le mur afin d'approcher mon visage encore plus près du sien. Je passais une main au creux de son dos, la collant à moi. "J'ai toute la nuit à t'accorder". Il ne restait plus que quelques centimètres entre nos bouches et je mourais d'envie de l'embrasser. C'était comme si j'étais attiré à elle, voulant m'approcher encore et toujours plus. L'ascenseur s'arrêta et le bip indiquait que quelqu'un l'avait appeler. Relevant la tête agacé, j'observais le groupe rentrer. J'inclinais ma tête de gauche à droite; assez lentement pour que ma nuque craque. Nous étions une dizaine dans cette petite pièce ambulante et Morgan était la seule femme. Certains regards commençaient à se poser sur elle. Seule, elle se serait fait accoster de tous les bords et, comme si elle devinait ma pensée malsaine, elle se collait à moi. Je posais mon regard sur elle, surpris par ce geste soudain. Par automatisme ou tout simplement en défensive à tout ces regards, je la prenais par la taille. C'était un signe indirect qui s'adressait aux hommes présents dans la pièce : un seul geste déplacé et ils allaient m'entendre. Je pouvais deviner leurs pensées obscures qui auraient rebutées plus d'une femme. Écoutant attentivement ce qu'elle me disait à l'oreille, je lui adressais un clin d'oeil. Tout en regardant le petit maigrelet qui nous fixais, je tapotais sur les fesses de la brunette en haussant les sourcils à plusieurs reprise. Trop jeune pour comprendre ce qui lui arrivait, il ne détourna pas le regard face à la provocation. J'avançais vers lui, tout en forçant Morgan à me suivre, et lui soufflait à l'oreille : "Plus on est de fous, plus on rit!" ajoutant une petite tape sur son fessier. Affolé, le jeune se déplaça pour appuyer une multitude de fois sur le bouton du prochain étage. Je ne venais pas de lui offrir un spectacle contrairement à ce que voulait ma partenaire mais tout simplement de l'effrayer. Au moins, on était tranquille à ce niveau là, je ne lui plaisais pas. Voulant célébrer ma victoire, je retournais la brunette face à moi avant de l'embrasser généreusement.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Oleg A. Rasputin le Sam 15 Fév - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptySam 15 Fév - 1:01

Do what you want with my body
Morgan & Oleg
Nous voilà enfin seul, rien que lui et moi, dans cet ascenseur qui commence son ascension. Je me colle contre le côté de l’engin. Il me regarde, son regard d’éclanche quelques choses d’intense dans le bas de mon ventre, son regard est plein de sens. Il appuie sa main contre le mur près de ma tête, il réduit encore la distance entre nous. Je peux à présent sentir son odeur, son parfum ou son gel douche, je ne sais pas, mais il sent bon, j’aime quand les hommes sentent le parfum d’homme, un parfum bien choisit peu déclencher tellement de choses sur les sens d’une femme, je faisais partie de celle-ci, pour qui l’odorat était tout aussi important que le toucher ou la vue. Je sens la main d’Oleg venir sur le creux de mes reins et m’attirer contre lui. Cette proximité m’était tous mes sens en ébullition, j’avais tellement envie de le toucher, d’aller plus loin, littéralement mon corps le réclamer. Quand il me répond qu’il a toute la nuit pour moi, je lui souris à nouveau, satisfaite de cette réponse. Mais hélas ce moment s’interrompt quand un attroupement d’hommes entre dans l’ascenseur, dont certains me reluquent sans aucune discrétion. Nous nous retrouvons alors dans le fond de l’ascenseur. Je finis par me coller à lui, car je sais comment sont les hommes, ce geste lui montre que je ne suis qu’a lui pour ce soir, mais le montre également aux autres hommes présents avec nous, enfin ceux qui me jettent des regards surtout. Pour réponse, il passe à nouveau sa main autour de ma taille. Là, je remarque un plus jeune qui ne me quitte pas du regard. Je me penche alors à son oreille pour lui demandé s’il veut s’amuser un peu, évidemment il rentre dans le jeu, ce qui me plaît énormément. Il regarde alors le jeune homme et me tape doucement sur les fesses en faisait un regard pervers à celui-ci. Son regard perdu et interrogateur me fit rire. Oleg s’avance alors vers lui et lui murmure quelques choses à l’oreille que je n’entends pas, mais la réaction du jeune homme est immédiate, il se décale et cherche à arriver au plus vite à son étage. J’entends alors quelques rires étouffés de la part de ce qui semble être ses amis ou collègues, je ne sais pas. Ce reconcentrant sur moi Oleg m’attire alors soudainement dans ses bras et m’embrasse. Je n’ai d’autres choix que de rester contre lui, posant mes deux mains sur son torse. Il me tien contre lui et fait durer le plaisir. Je sens ma respiration s’accélérer légèrement, je tente de la contrôle, je ne peux pas perdre le contrôle maintenant, même si ses lèvres exquises me promettent qu’il sait y faire avec les femmes et je doute que ce ne soit qu’avec ses lèvres. C’est le bip de l’ascenseur qui fait que je décolle mes lèvres des siennes. Je lève alors le regard sur le miroir pour découvrir qu’ils avaient tous un sourire con sur le visage. Retrouvant mon fidèle sourire je leur fait un clin d’œil ainsi qu’un petit au revoir de la main. Lorsque la porte se ferme à nouveau pour reprendre sa montée, je n’ai toujours pas bougé et je suis là, toujours contre Oleg qui pourtant à relâcher la pression sur moi, comme s’il n’avait plus autant besoin de marquer son territoire maintenant que nous n’étions plus que tous les deux. Je lève les yeux sur le cadrant rouge, m’indiquant qu’il ne restait plus beaucoup d’étage à monter. Je descends alors mes mains jusqu’à la ceinture d’Oleg, doucement je les remonte sous son tee shirt, mes doigts caressant doucement sa peau. Une fois en place, je le plaque contre le mur derrière lui moulant mon corps au sien et finis par l’embrasser à mon tour. Le temps passe tellement vite que j’entends un nouveau bip, celui d’arrivée cette fois. Je m’écarte alors de lui, souriante. Je lève alors un doigt vers ma bouche et la tapote en le regardant pour lui faire comprendre qu’il a du rouge à lèvres. Je sors la première de l’ascenseur, il me rejoint aussitôt alors qu’il fait disparaitre les traces de ses lèvres, mon sourire laisse apparaitre mes dents blanches. J’ai hâte de voir la suite du programme.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptySam 15 Fév - 23:01



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Tumblr_meqpjaQ5FJ1r6hxuw


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~




Notre étreinte finie par prendre fin quand les passagers descendent à leur étage. À leurs sourires, je peux deviner qu'ils aimeraient bien être à ma place. Je les regarde nous quitter pendant que la brunette leur adresse un signe de la main. En toute situation, elle ne perdait pas la face. Son rôle de séductrice ne la quittait pas une seconde. Écarquillant les yeux en voyant que Morgan s'affaire près de ma ceinture, je me demande bien ce qu'il lui passe par la tête. Je n'étais pas contre des pulsions de ce genre mais il était quasiment impossible de finir les choses en temps voulu si elle commençait à me tenter maintenant. Un frisson s'empare de mon corps entier lorsque je sens ses mains se poser sur mon torse. Ce signe d'affection ne lui ressemblais pas et je jubilais intérieurement à l'idée qu'elle puisse se détendre un peu plus en ma compagnie, laissant  enfin son masque tomber. Sans même avoir le temps de réagir, je me retrouvais contre le mur suite au geste de la brunette. Nos lèvres étaient à nouveau collées et je sentais mon cœur battre plus rapidement. Cette fois ci, s'était son initiative et j'appréciais qu'elle montre un peu ses faiblesses face à moi. Morgan faisait monter la température de cette petite pièce et ce n'était pas une chose qui me déplaisais. Je laissais échapper une main qui se posait délicatement sur ses fesses. La petite sonnerie de l'ascenseur me ramène sur terre et la brunette s'écarte. Tapotant son doigt sur ses lèvres, elle m'indiquait discrètement que mes lèvres étaient souillées de rouge. Me retournant face au miroir, j'essayais de faire disparaître ses traces avec beaucoup de mal. Le rouge à lèvre doit bien être la pire invention au monde. Certes, les femmes en raffolent car il met soit disant leurs lèvres en valeur mais si je me retrouvais face à son créateur en cet instant, je lui ferais un joli gommage avec du verre pilé. Sortant tout sourire, j'essaye de la rattraper et glisse ma main autour de la sienne. La pièce est plutôt sombre et seul les spots s'activent à tour de rôle. Me concentrant quelques secondes sur la musique d'ambiance, j'observe la vue à travers les baies vitrées. "Vas choisir une table, j'arrive tout de suite". Quittant ma dulcinée, je m'approchais du bar qui ne manquait de femmes incroyablement sexy qui attendaient patiemment de rencontrer un homme plein aux as. Une d'entre elle leva les yeux au ciel après avoir observer ma tenue. Ne lui accordant pas plus d'importance qu'elle n'en méritait, je m'arrêtais au comptoir pour passer la commande. Une fois chose faite je retournais vers Morgan, les mains chargées de deux cocktails. "Vodka, fruits rouges. En Russie on appelle ça une Vierge". Un rire innocent sortait de ma bouche comme si pour la première fois, j'avais une incompréhension face à ma patrie.





© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Oleg A. Rasputin le Dim 16 Fév - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyDim 16 Fév - 0:18

Do what you want with my body
Morgan & Oleg
Alors que nous sommes plus que tous les deux dans cet ascenseur, je décide de mener un peu la danse, je sais maintenant que l’issue de cette soirée est inévitable, je ne pourrais pas retenir ce que me demande mon corps indéfiniment. Car je sais qu’une fois que je me serais offerte à lui, il partira, mais j’aime ce jeu avec lui et sa compagnie, il me fait rire, il ne se prend pas la tête non plus, il est joueur, il est finalement comme moi en version masculine. Je le vois écarquiller les yeux alors que je descends mes mains au niveau de sa ceinture, cela me fait rire, j’aime l’idée qu’il pense que je vais aller plus loin, là tout de suite maintenant dans cet ascenseur, mais je n’en fais rien. Je remonte mes mains délicatement sous son tee shirt et prenant sa bouche je me colle à lui. Je le sens tressaillir sous mes doigts, je joue un peu sur sa peau, il est musclé, son torse est ferme je savoure ce contact. Lorsque je sens sa main ce poser sur l’une de mes fesses, j’ai comme un courant électrique qui me remonte le long du dos. J’ai l’impression que nos corps sont faits pour être connecté. Je ne sais pas pour lui, mais l’envie qu’il touche ma peau nue me démange. Lorsque l’ascenseur ce stop, je me recule, lui faisant signe qu’il avait du rouge à lèvres. Le fait qu’il est du mal à le retirer me fait rire. Je sors de l’ascenseur et me mets en route en direction du bar, qui était déjà pas mal peuplé. Lorsqu’il arrive de nouveau à ma hauteur et qu’il attrape ma main, je ne dis rien et me laisse faire. Moi qui chercherais plutôt à éviter le contact, lui c’est différent, j’ai vraiment envie qu’il me touche. Nous ne sommes pas encore rentré qu’il me dit en observant la salle de nous chercher une table. Chose que je fais à penne pénétrer dans la pièce. Je me fais un chemin à travers les gens pour enfin trouver une table dans un coin pas trop éclairé, mais pas trop reculer non plus. Je m’assois en silence en attendant qu’il revienne, je croise alors mes jambes et j’observe à gauche puis à droite, tout en écoutant la musique.  Il revient avec deux cocktails d’une couleur rouge, en les posant sur la table il m’annonce que cela s’appelle une "Vierge" et que c’est à base de fruit rouge et de vodka. Je souligne son rire au moment de prononcer le nom du cocktail. Il s’assoit alors, sur la chaise la plus proche de moi, je continue de le regarder comme s’il n’y avait que lui, car finalement ce soir, je n’ai rien à faire des autres hommes. J’attrape alors mon verre, il en fait de même, je le lève, reposant mes yeux sur lui, un sourire sur mes lèvres. Eh bien a cette nuit. Nous trinquons avant que je ne porte mon verre à mes lèvres pour boire une gorgée de son contenu. La musique était forte et du coup j’étais ravie qu’il se soit mise le plus près possible de moi, pour ne pas avoir à crier pour lui parler. Parle-moi de la Russie. Ce n’est pas une question. Mais pour rendre la chose moins comme une "exigence", je penche légèrement ma tête sur le côté et caresse doucement avec un doigt le dos de sa main, posé sur la table, prêt de son verre. D’habitude je ne cherche pas à savoir quoi que ce soit sur mes amants ou futurs amants, mais en même temps, il était le premier Russe que je croisais et si j’en avais eu les moyens, plutôt que de me terrer dans un trou paumé, j’aurais parcouru le monde dans les différents pays possibles, à la recherche de nouvelles cultures et d’autres horizons. Et puis, je ne lui demande pas ce qu’il y faisait, comment il a grandi, juste de me dire comment est le pays duquel il est originaire. Tout en l’écoutant, je me met à jouer avec ma paille.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyDim 16 Fév - 1:11



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Tumblr_meqpjaQ5FJ1r6hxuw


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~




Partageant mon rire, comme si elle voyait aussi le ridicule de la situation, elle déploie à nouveau ces belles dents blanches. Elle était incroyablement sensuelle tout en restant gracieuse. Je n'avais jamais vu une combinaison aussi magique pour une femme. La plupart d'entre elles avaient toujours un détail qui ne me plaisais pas et pour Morgan, je n'en voyais rien... Ou du moins, je ne l'avais pas encore remarqué. L'imaginant en petite lingerie sous sa robe noire, je ne pouvais m'empêcher de sourire. J'avais hâte de voir ce qu'elle me réservait même si je me doutais bien qu'elle n'était pas du genre à porter une grosse culotte en coton. Cette pensée me ramena au moment présent, comme un drôle de cauchemar éveillé. Nous levons nos verres en honneur de cette soirée et je ne peux m'empêcher d'ajouter tout doucement "belle et longue nuit...". J'enlevais la paille qui trônait dans mon verre afin qu'elle arrête de s'agiter dans tout les sens à chacun de mes mouvements. La posant délicatement sur la table, je porte mon verre à mes lèvres afin de prendre une première gorgée simultanée à Morgan. La couronne de sucre située en haut de celui ci commence à fondre et j'en rattrape une partie qui c'était échouée sur mes lèvre, avec la langue. Je surprenais alors son regard sur mes lèvres comme si l'envie de les visiter lui reprenait à nouveau. Attendant que son regard se pose à nouveau sur le mien, je plaçais une main sur sa cuisse. J'aurai très bien pu lui faire imaginer le palais du Tsar et de toutes ses dorures mais je ne me risquais pas à reparler de ce lieu qui me rappelait sans cesse mon échec. Appuyant sa demande par une caresse sur ma main, la brunette ne me lâchait pas des yeux. "Il ne faut pas écouter les dires, c'est un pays magnifiquement ouvert sur le monde, où fêtes et beuveries sont tolérées à toute heure de la journée". Je l'observais jouer avec sa paille avec sa bouche pendant quelques instant avant de reprendre : "Ce qu'il me manque le plus c'est les forêts enneigées. Aucun bruit, personne, juste toi et la nature". Mis à part une langue très compliquée pour la plupart des touristes et des paysages à couper le souffle, je ne voyais pas quoi ajouter. Affichant un certain manque du pays sur mon visage, je portais une nouvelle fois mon verre à mes lèvres. Des souvenirs défilaient rapidement dans mon esprit comme si le passé m'envahissait soudainement. Souriant en repensant aux moment joyeux que m'ont apportés ces histoires, je la regarde tendrement. Elle venait de me toucher en plein cœur et c'était pour moi plus qu'un simple détail. "Et toi tu as toujours été... Ici?" marquant une pause entre presque tout mes mots, j'essayais tant bien que mal de deviner si la belle venait de notre ancien monde ou pas.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Oleg A. Rasputin le Dim 16 Fév - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyDim 16 Fév - 2:14

Do what you want with my body
Morgan & Oleg
Lorsque nous levons nos verres pour trinquer pour cette nuit, il ajoute deux mots, belle et longue. Et c’est exactement ce que j’imagine pour cette nuit. Alors que nous buvons notre première gorgée ensemble, je le regarde, il finit par lécher ses lèvres avec sa langue dans un geste terriblement sensuel. Je sens une courte fièvre entre mes cuisses et me mord la lèvre. J’en venais à imaginer sa langue ailleurs. Chassant mes pensées érotiques, je posais mon regard à nouveau dans le sien. Sa façon de me regarder me donne l’impression qu’il a lu mes pensées. Je bois une nouvelle gorgée, lorsque je repose mon verre de porte un doigt entre mes lèvres et le fait ensuite glisser sur l’auréole de sucre situé sur les rebords de mon verre. Je glisse ensuite mon doigt plein de sucre dans ma bouche et il en ressort propre. Oleg pose de nouveau sa main sur ma cuisse. Ma peau frissonne à son contact. Aucun homme ne m’avait encore fait cet effet juste en me touchant ! Et pourtant, mon tableau se composer de pas mal de nom à présent. Mais j’avais l’impression que mon corps a été fait pour lui, comme si au moindre contact, il allait répondre à mes attentes sans que je le lui dise. C’était d’ailleurs une drôle d’impression. Je l’écoute me parler de la Russie en jouant gentiment avec ma paille. Il m’observe, il se stop même de parler quelques instants. J’arrête alors. Je veux qu’il me raconte. Je souris lorsqu’il me dit que les forêts enneigées lui manquent. Ainsi que le silence et la solitude qui les accompagne. Dis comme ça, j’ai l’impression que c’est un pays qui pourrait me plaire, surtout que le froid ne me fait pas peur, la preuve, je suis en robe plutôt courte, alors qu’il fait relativement froid dehors. Évidemment je doute avoir ce genre de tenue si je devais y aller un jour. Je le vois sourire alors qu’il me parle de son pays, je sens qu’il l’aime. Son regard me frappe encore et toujours, il est si doux, j’ai l’impression que cet homme se cache derrière une image très dure, et qu’à ce moment présent, il n’en a plus besoin et la laisse tomber. Ou est-ce moi qui lui fais cet effet ? Car lorsque quelqu'un nous aborde ou du moment où nous ne sommes plus uniquement tous les deux, je vois son regard changer de ton et se durcir. Il m’intrigue énormément. J’espère que je pourrais le constater par moi-même un jour. Oui j’aime changer de place, d’endroit, même si je suis dans cette ville depuis cinq ans. Je n’avais d’ailleurs jamais passé autant de temps au même endroit, comme si j’avais enfin trouvé un véritable point d’attache. Car j’avais beau aimer mon boulot, ce n’était pas le rêve de ma vie. Je rêvais de voyage, mais aussi d’un travail plus gratifiant, plus intéressant, dire plus digne de moi serait quand même trop fort après tout, je n’avais pas fait de grandes études, j’avais même quitté l’école très tôt, est-ce que je mérité plus qu’un travail de serveuse ? Oleg me demande alors si j’avais toujours vécu ici. Je rigole doucement en secouant la tête de gauche à droite. Si par ici, tu entends cette ville, alors non ! Je ne savais évidemment pas ce qu’il était, ni d’où il venait, et même s’il me le disait, c’était une chose que premièrement, je ne croirais pas et deuxièmement je me fichais ! Je n’aimais pas vraiment parler de moi et de mon passé, mais je sentais dans son regard qu’il en attendait plus que cela. Non je suis arrivé dans cette ville il y a cinq ans, avant cela, je suis allé de ville en ville, sans vraiment savoir se que je voulais. Je me stop pour boire une nouvelle gorgée de mon cocktail, puis reprends. Disons en bref que, dès que j’ai eu l’âge de voyager, j’ai pris mon envole. Je repensais alors à ma mère, je n’avais jamais cherché à avoir de ses nouvelles, je ne savais même pas si elle été encore de ce monde, étant donné son penchant pour l’alcool, je serais tenté de dire que non, mais après tout, cela n’était plus mon problème et ne l’avait jamais vraiment été puisque j’avais toujours dû me débrouiller seule. Je ne devais qu’à moi ce que j’étais aujourd’hui et je me plaisais ainsi ! Je me redressais sur mon siège et rassemblais mes cheveux en une seule mèche que je laissais sur l’une de mes épaules. Et toi, pourquoi as-tu quitté la Russie, car tu as l’air de vraiment aimer ton pays ! Hum hum, question personnelle, mais il est trop tard, elle est sortie toute seule ! Je passe ma main sous la table, alors que la main d’Oleg est toujours sur ma cuisse, je la caresse doucement du bout des doigts, pour que le contact soit subtil. Je n'ai jamais agi comme cela, je m'étonne moi-même, décidément cet homme me fais faire des choses inhabituelles, mais j'aime ça !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyDim 16 Fév - 14:36



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Tumblr_meqpjaQ5FJ1r6hxuw


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~




Mon sentiment de pureté envers la brunette était bien réel. Elle ne faisait pas partie de ceux qui autrefois étaient une autre personne. Ce n'était pas la première fois que j'en croisais mais peut être bien la première fois que je sortais en tête à tête avec une femme qui n'avait aucun passé à cacher. Elle ne ressentait pas le besoin de revenir dans cette ville à tout prix et c'était la plus grande preuve de son humanité insouciante. Je l'enviais pour ces passages de villes en villes car nous autres, ne pouvions pas nous décoller de cette misérable ville sans ressentir un manque. Manque inexplicable qui nous rongeait jusqu'à temps d'être à nouveau ici. Disciplinant ces cheveux, la belle me demandait la cause de mon départ. Je frottais ma barbe comme pour me rappeler celle qui avait disparue avant d'ajouter : J'imagine qu'on doit tous partir, un jour où l'autre... Fixant mon verre, je me revoyais sur ce pont, près à accomplir mon but. Tendant la main vers Anastasia comme si je pouvais sauver mon reliquat de son emprise. Puis plus rien... Soupirant, je relevais la tête vers la brunette. Sa main me réconfortais légèrement et je préférais prendre ça pour un encouragement à reprendre mes affaires malsaines. Avalant le reste de mon verre d'une traite, j'essuyais une goutte qui s'était nichée à la commissure de mes lèvres à l'aide de mon pousse. Voyant sans aucun mal que nos histoires n'étaient pas des plus joyeuses, je décidais d'esquiver le passé de la demoiselle pour qu'elle arrête de s'immiscer dans le mien. Attrapant le serveur qui passait, je lui demandais de me ramener quelque chose de plus corsé. Posant à nouveau mon regard sur la brunette avec un air interrogateur pour lui demander si elle voulait autre chose, j'esquissais un sourire en coin. J'allumais une cigarette quand le serveur arriva avec notre commande. Je devinais à son expression que l'endroit était non fumeur et glissant un billet sur son plateau, je le regardais partir en bougonnant. Amusé de pouvoir tout contrôler avec mon argent, je tendais une cigarette à Morgan ajoutant : "Fais toi plaisir!" . Pinçant les lèvres après une première gorgée, je remarquais que quasiment toutes mes phrases ressemblaient à des ordres. Mon ton autoritaire ne me quittait pas une seconde malgré tout mes efforts. Il était encré au plus profond de moi comme une marque indélébile. Entendant une musique que j'aimais bien, je regardais la brunette égayé. "Tu sais danser?" je ne souhaitais pas me lever dans l'instant mais pourquoi pas plus tard, quand elle en aurait assez de boire.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Oleg A. Rasputin le Dim 16 Fév - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyDim 16 Fév - 16:10

Do what you want with my body
Morgan & Oleg
Alors que je venais de lui demander pourquoi il avait quitté la Russie, je vois passer une once de tristesse dans son regard et dans son attitude. Il se caresse alors le menton, pensif. Il finit par me dire que nous partons tous un jour. Je ne peux qu’être d’accord sur ce point encore une fois. J’ai l’impression que ma question lui rappelle des choses douloureuses, je m’en veux… Voilà pourquoi je n’aime pas parler de chose personnelle ! Il soupir avant de me regarder de nouveau. Il vaut mieux changer de sujet. Il avale alors d’un trait le reste de son verre. Il avait visiblement lui aussi comprit qu’il ne fallait pas aller plus loin dans nos passés. Il attrape alors le serveur et commende quelque chose de plus fort, j’en fais de même en prenant mon cocktail habituel, une Vodkatini. Je finis mon verre avant que le serveur ne le prenne. Lorsqu’il revient avec notre commande, je joue directement avec les olives vertes présentes dans mon verre. J’observe alors Oleg s’allumer une cigarette sous le regard désapprobateur du serveur. Quand je vis le billet se glisser sur le plateau du serveur qui repartait sans un mot, mais pas non plus totalement satisfait je me mise à rire. Il me tendit alors une cigarette en me disant de me faire plaisir. Je la pris, la portant a ma bouche et je l’allume à l’aide de son briquet. C’est marrant de voir ce que l’argent pouvait vous offrir, je n’ai pas la prétention de dire que je suis meilleure, non j’en abuserais surement aussi si j’en avais, mais ne pas l’utiliser pour tout été aussi une chose excitante, surtout quand c’est interdit. Il t’arrive de faire des choses sans user de ton argent ? Bien évidemment c’était une référence discrète au serveur, mais aussi à ma collègue plus tôt dans la soirée, et surement tout un tas d'autres choses que j’ignorais. Le pique avec mes olives toujours entre les doigts je glisse la première entre mes lèvres pour la manger. Son ton autoritaire ne me choque déjà plus, au contraire, j’aime ça, je sens qu’il sait ce qu’il veut. Je mange ma deuxième olive lorsqu’il me demande si je sais danser. Je manque de laisser échapper mon olive et pose ma main sur mes lèvres, car je rigole sur cette question. Lorsque j’ai avalé mon olive je le regarde à nouveau, il ne comprend pas pourquoi cette question me fait rire, forcément, il ne connaît rien de mon passé. Je n’ai pas toujours été que serveuse, ou à travailler dans une laverie…tu peux ajouter gogo à la liste, donc je pense savoir danser oui. Alors que je porte mon verre à mes lèvres, je le regarde en lui faisant un clin d’œil. Il me sourit, l'air ravi de cette nouvelle, comme bon nombre d’homme quand je le leur apprends finalement… Lorsque je pose à nouveau mon verre j’ajoute. Mais je doute que ce type de danse soit approprié au lieu. Au milieu de tous ces gens pleins de thunes, j’aurais vite fait de passer pour une pute ou une salope avec des danses pareilles. Mais, une adaptation plus soft est surement possible. Je me mords à nouveau la lèvre inférieure tout en le regardant avec un air de défi. Il ne m’a pas dit si lui savait, mais s’il pose la question c’est qu’il y a déjà pensé. Je me lève et alors que j’attrape sa main, je l’entraine sur la piste de danse. Il y avait du monde et la musique étée entrainante. Il n’a pas le temps de quoi que ce soit, que je commence à mouvoir mon corps, très souriante, cela me rappeler justement mon travaille en tant que gogo, que j’avais vraiment apprécié ! Je mouvais mes hanches d’une façon très sensuelle contre lui. Il ne tardait pas à m’accompagner à l’aide de ses mains, ce laissant entrainer par mon corps. Très vite un attroupement d’hommes se fit plus massif autour de nous. Je ne le remarquais que lorsque je sentis plus que seulement deux mains sur moi. Je captais alors le regard d’Oleg, qui lui ne me regardait plus mais derrière moi, et je commençais à connaitre ce regard.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyDim 16 Fév - 21:25



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Robert-downey-jr


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~







Petit problème technique  :sifflote: 






© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Oleg A. Rasputin le Lun 17 Fév - 2:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyDim 16 Fév - 22:53

Do what you want with my body
Morgan & Oleg
Il n’avait pas répondu à ma question, il m’avait juste souris. Il est évident que dans notre société actuelle tout tourne autour de l’argent, mais là n’était pas ma question, avait-il déjà osé faire une chose sans payer ? À la vitesse où il sortait les billets, il était claire que non. Je passe outre et lorsqu’il me parle de danse, je l’emmène sur la piste pour lui montrer que je disais vrai sur mon ex-métier. Commence alors un moment que je savoure, d’une parce que je peux ainsi le toucher, mais aussi me faire plaisir en dansant quelques pas. Je me déhanchais contre lui et je sentais ses mains sur mon corps. Nous étions entré dans un jeu très sensuel et je sentais la température montée mais pas seulement parce que je m’activais ! Ce moment fut interrompu lorsque je sentis une autre paire de mains sur moi. Je posais alors mon regard sur Oleg, mais n’ayant pas eu le temps de repousser l’autre homme, Oleg avec déjà empoigner mon bras pour m’écarter et je le voyais fondre sur ce mec, visiblement bourré. Il se mit à le pousser alors que l’autre été en train de rigoler comme un gland, ce qui prouvait qu’il était bel et bien bourré. Le visage d’Oleg avait littéralement changé, il n’avait plus rien de doux, c’était même bien le contraire. Tout le monde autour s’était stoppé et les observer. Dire que je suis la cause de ce spectacle… Je soupire. L’autre ce mis alors à provoquer mon compagnon d’un soir, ce qui était une très mauvaise idée selon moi. Lorsque Oleg emprisonnais la gorge de l’autre j’attrape alors sa main et me plaçait entre eux. Oleg lâche le. Ma voix était calme. Mais même devant lui il ne me voyait pas, comme s’il était possédé par quelqu’un d’autre. Toujours très calme je lui reformule ma demande. Il tourne alors les yeux vers moi. Je reste calme, j’ai vu ce même regard plus tôt dans la journée et il avait fini par se calmer. La musique ne s’était pas arrêtée, mais tout le monde continuer de nous regarder. Gardant ma main sur celle d’Oleg, je posais l’autre sur son torse et me placer totalement devant lui pour qu’il ne regarde plus que moi. Je vois clairement que c’est à contre cœur qu’il finit par le lâcher. Je commence à attendre le gars dans mon dos beuglé, je me tourne alors vers lui et avec un regard assassin je le stop net. Ferme là et dégage ! Le mec en question se tait, il veut dire quelques choses mais n’en fait rien, il me regarde, puis lève le regard sur Oleg pour finalement faire demi-tour et partir en se frottant la gorge. Je me tourne de nouveau vers Oleg qui était toujours très tendu. Je pose alors mes mains sur ses hanches et je le fais reculer quelques pas, pour lui faire comprendre de ne pas rester là. Il finit par se mettre dans le bon sens de marche et je l’entraine vers la sortie. L'altercation terminée les gens se remette à danser comme si de rien n’était. Une fois dehors, il est toujours remonté. Reste là, j’arrive. C’est clairement un ordre non négociable. Je retourne alors à l’intérieur pour récupérer nos affaires laisser sur la table. Lorsque je ressors il est appuyé contre un mur à m’attendre, les bras croisés sur son torse. Il n’est pas totalement détendu, ce que je comprends, je reprends moi-même un air doux pour lui faire sentir qu’il est temps de se détendre, que c’est fini. Il se redresse lorsque je m’approche de lui et avant qu’il n’est le temps de dire ou faire quoique ce soit, je le pousse d’une main contre le mur derrière lui. Je passe mon autre main autour de son cou et je l’embrasse avec passion. J’étais tout de même flatté qu’il soit prêt à casser la gueule à un autre juste parce qu’il avait posé ses mains sur moi. Il change des autres mecs qui font "tourner" sans aucun scrupule, au moins c’était une preuve qu’il ne me considérait pas comme "juste" un objet. Lorsque je recule il a déjà l’air plus détendu. Ça va mieux ? Décidément c’était une mauvaise idée que d’être entouré par d'autres gens. Ce mec resté imprévisible. J’attrapais alors sa main et je l’entraine à me suivre. Aller vient. Il me suivait sans broncher, il ne savait surement pas ou je l’emmenais, mais après tout l’hôtel était grand et ne pas manquer de ressources. Je nous arrête devant l’ascenseur et j’appuie mon doigt pour l’appeler. Il est juste là, les portes s’ouvrent aussitôt. Une fois à l’intérieur j’appuie sur le bouton de l’étage du dessus. En quelques secondes, nous sommes déjà arrivés. Je prends de nouveau sa main et l’entraine doucement à me suivre. Nous arrivons près d’un employé de l’hôtel assis à une table avec un ordinateur. Je souris à Oleg. Laisse-moi faire cette fois ! Je lui fais un clin d’œil et nous nous approchons de l’homme qui lève alors je regard sur nous. Il nous salue, nous en faisons de même en retour. Votre carte s’il vous plaît. Je m’approche alors de lui avec mon plus beau sourire. Voyez-vous, nous avons perdu notre carte dans une altercation au bar, la réception nous à dis que notre numéro de chambre suffirait. Il hésite quelque insistants puis finis par porter son regard sur l’ordinateur. Votre numéro dans ce cas ? Je me penche alors légèrement vers lui pour regarder l’écran de son ordinateur en même temps que lui. Il me regarde à nouveau et se met à rougir comme une tomate. Je lui sors un numéro totalement au hasard et lorsqu’il me dit le nom, je lui confirme que c’est bien ça, même si ça ne l’est pas du tout. Je me redresse alors tournant la tête vers mon compagnon qui observe mon petit jeu et je lui souris. Voulez-vous des serviettes ? Je regarde l’employer. Volontiers. Il nous tend alors deux serviettes blanches comme la neige. Oleg me rejoins, je passe alors ma main sur son biceps et nous pénétrons dans la piscine déserte.  
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyLun 17 Fév - 2:07



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Robert-downey-jr


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~




Morgan s'interpose avant que j'aille plus loin ce qui ne m'aide pas à voir les choses du bon côté. La provocation de ce gars reste impunie et ça ne me plaisait pas du tout. Je m'imaginais déjà resserrant mes mains autour de son cou, le voyant suffoquer à l'idée d'avoir un dernier souffle. Mes yeux brûlent. A sa deuxième demande, je me retourne pour ne pas déraper devant elle. Toute la foule braque ses yeux sur nous comme des adolescents choqués par un dernier scoop sur leur star favorite. Je regarde Morgan qui essaye de calmer la situation et décide de ne pas insister. Elle me pousse vers la sortie et je ne résiste pas. Arrivé là où Morgan souhaitait que je sois, je tape mon poing contre le mur. Sous le coup de la colère je ne ressens aucune douleur. Je pose mes mains sur mes tempes comme si toute la rage que j'avais s'accumulait dans ma tête. La brunette s'éclipse pendant quelques instant afin d'aller chercher nos affaires. Bras croisés sur le torse, je l'attends patiemment en soufflant. À son retour elle me donne un baiser langoureux comme pour m'aider à penser à autre chose. Et je dois avouer que la chose marche à merveille. "Oui, merci...". Une fois de plus la brunette prenait les choses en main en m'attirant avec elle. Sans broncher, je la suis jusqu'à l'ascenseur. Cette fois ci, le trajet se faisait très silencieusement. L'ascenseur sonne et je suis étonné qu'on ai monté que d'un étage. Nous arrivons alors devant un employé aux yeux rivés sur son ordinateur. Suivant les indications de Morgan, je ne dis rien et observe la scène en souriant. Sa spontanéité m'avait aider à me détendre et je ne comptais pas gâcher ses plans. Mêlant mensonge et manipulation sexy, la brunette s'en sortait parfaitement bien. Je notais dans un coin que ma fête que Morgan pourrait être une partenaire hors norme dans mon travail. Souriant à cette pensée, je la laisse finir sa tâche. Me lançant un regard complice, la jeune femme se redresse. Le jeune homme, n'y voyant que du feu nous laissa continuer notre chemin, accompagnant son sourire de deux serviettes. Surpris je regarde Morgan en ajoutant : Qu'est-ce que tu mijote encore?". Découvrant ainsi la piscine, je ne peux m'empêcher d'ajouter un rire spontané. Je m'avance près d'elle, caressant son épaule lentement afin de faire monter le désir en elle. Lâchant ma serviette, je fais glisser la bretelle de sa robe. Je lui soufflait à l'oreille : "J'espère que tu as prévu un maillot de bain..." J'enlevais mon t-shirt en dévoilant lentement mes abdominaux. Loin de me douter de cette surprise, je n'avais rien prévu. Prenant ses mains, je les posais sur mon torse.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Oleg A. Rasputin le Mer 19 Fév - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyLun 17 Fév - 14:49

Do what you want with my body
Morgan & Oleg
Pendant l’altercation d’Oleg -par ma faute même si je ne l’ai pas cherché- avec ce mec je reste calme même si mon cœur bas à cent à l’heure. J’ai un peu peur qu’il aille trop loin et que cela gâche notre soirée, je n’ai pas très envie de finir au commissariat. Je vois clairement que ce que je lui demande le contrarie, il aimerait vraiment régler son compte à ce connard, mais je l’en empêche. Je l’entraine vers la sortie, il se laisse faire sans un mot. Je lui demande de m’attendre dans le couloir le temps que j’aille chercher nos affaires restées sur la table, j’en profite pour finir d’un trait mon verre. Lorsque je le retrouve dans le couloir je ne lui laisse le temps de rien, que je l’embrasse. Lorsque je m’arrête, je lui demande s’il va mieux à présent, il me répond que oui et me remercie. Je prends sa main et l’entraine vers l’ascenseur et nous montons d’un étage. Il ne me pose pas de question sur notre destination, je gère le truc. Une fois arrivé, je nous entraine vers un employer de l’hôtel, demandant à Oleg de ne pas intervenir, j’agis alors seule et la chose marche à merveille. Lorsque je croise le regard d’Oleg, il sourit, je lui rends son souris, c’est ainsi que j’aime le voir, détendu et souriant, il est quand même beaucoup plus séduisant ainsi, même s’il l’est aussi quand il est contrarié. Je réussis à nous faire entrer dans la piscine de l’hôtel, sans payer et nous avons même deux serviettes. Alors que l’employer ne peut plus nous entendre Oleg me demande ce que je prépare, je ne dis rien et lui souris seulement. Il se met à rire de bon cœur lorsqu’il comprend en voyant la piscine déserte. Il se rapproche alors de moi, lentement, est-ce lui qui donne cet effet, ou est-ce le fait que nous sommes enfin seuls, rien que tous les deux, mais ses gestes me paraissent soudainement, beaucoup plus sensuelles. Il caresse doucement mon épaule et à l’endroit où il me touche je sens à nouveau se courant électrique, qui me fait doucement frissonner. Il fait glisser le côté de ma robe le long de mon épaule, la dénudant et tout bas me souffle qu’il espère que j’ai prévu mon maillot de bain, je lui souris en coin et lui fait un regard de "chat". Je retire alors mes talons et les laisses dans un coin, bien que je sois déjà grande, je perds facilement une dizaines de centimètres. Comment aurais-je pu prévoir sans savoir où nous allions ? Lorsqu’il retire lentement son tee shirt, je me mords à nouveau la lèvre ravie du spectacle qui s’offre soudainement à moi. Je le mange du regard. Il prend mes mains et les poses sur son torse nu. Je laisse alors mes mains explorer ce nouveau territoire, lentement mais surement. Je le caresse doucement savourant sa musculature sous mes doigts. Je me penche alors, et dépose quelques baisers d’abord prêt de ses clavicules, ensuite sur ses pectoraux. Je me détourne de lui, attrapant nos serviettes au sol et les pose sur la rampe de l’escalier de la piscine. Je pose à nouveau mon regard dans le sien souriante et satisfaite de cette situation. Mais ce n’est pas grave en soit. Je hausse les épaules en souriant puis reviens près de lui, posant de nouveau mes mains sur lui, je descends mes mains sur sa ceinture, je l’attrape cette fois, je la déboucle et j’en fais de même avec le bouton de son pantalon tout en le regardant droit dans les yeux, mais je laisse ce dernier ouvert, sur ses hanches. Il m’attire à lui pour prendre ma bouche, posant une main dans le creux de mes reins pour me sentir contre lui. Je glisse mes mains sur ses cotes pour le caresser. Je sens mon pouls qui s’accélère. Il est évident que nous nous lâchons tous les deux et que la passion commence à prendre le dessus. Je meurs d’envie de retirer cette robe alors que je sens ses caresses à travers le tissu. J'ai chaud et je sens que mon bas-ventre commence à se chambouler. Je m’écarte de nouveau de lui, me dirigeant maintenant sur le côté le plus large de la piscine. Je sens son regard dans mon dos. Je commence alors à enlever lentement, très lentement ma robe tout en remuant légèrement mes hanches. Je la laisse s’échouer par terre. Lui tournant toujours le dos ainsi lui cachant ma poitrine dénudée, je tourne uniquement la tête, pour voir son regard se poser sur mon dos nu, ainsi que mes fesses, puisque je ne portais qu’un string en dentelle de la même couleur que ma robe sous celle-ci. Il a un sourire satisfait et le mien était plutôt du genre coquin. Alors qu’il s’avance vers moi, je plonge dans la piscine, avant qu’il ne m’atteigne. Lorsque ma tête ressort de l’eau, je suis au milieu du bassin. Je me tourne dans l'eau pour le regarder. Je sens que le fait de n’avoir pu profiter de cette opportunité le contrarie, je rigole doucement. Tu me rejoins ? Dis-je sur un air de défi, même si je sais qu'au vu de ma "tenue" il ne va pas tarder à venir faire trempette avec moi. Je suis à présent d’humeur taquine et coquine. Ce n’est clairement plus qu’un jeu et une question de temps.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyMer 19 Fév - 1:12



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Robert-downey-jr


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~





Les choses commençaient à prendre une tournure que j'appréciais de plus en plus. L'intimité de la situation rendait Morgan plus féline et surtout beaucoup plus sexy. À présent, elle prenait le temps de jouer avec moi brisant son image de femme intouchable. Agitant lentement ses mains sur mon torse comme si elle le découvrait pour la première fois pleinement, elle me couvrait de baiser. Cette fois ci, elle ne pouvait plus reculer. Elle m'avait clairement attirer à elle et je ne la laisserais plus partir avant d'avoir eu ce que je souhaitais : son corps. Mettant fin à son petit moment de tendresse, elle se retournait afin de s'approcher du bord de la piscine. Comme attirée par mon corps, je la vois revenir à nouveau vers moi. La scène qui suivait ne m'étais pas inconnue car elle s'était déjà produite dans l'ascenseur, à une exception près. Cette fois ci, elle prenait les choses en main défaisant ma ceinture et enlevant, par la même occasion, mon bouton de pantalon. Prenant la chose comme une bénédiction, je l'attirais à moi afin de l'embrasser une nouvelle fois. Ce n'était pas une embrassade d'enfant, oh que non. Un des baiser les plus fougueux que j'avais donner à une femme et pour cause, elle me faisait mijoter depuis le début et je pouvais enfin récupérer ce dont elle promettait indirectement depuis un certain temps. Je sentais mon sang taper contre ma peau avant qu'elle ne s'échappe de mes bras. Mon souffle se faisait plus fort lorsque je voyais la belle faire glisser la robe le long de son corps. Me raclant la gorge à la vue de son dos, je ne pouvais m'empêcher d'observer le moindre carré de peau de son corps. C'était comme si le col de mon t-shirt me serrait la gorge alors que celui ci n'était plus là. Découvrant alors ses fesses, j'affichais un sourire satisfait face à la lingerie que je voyais. J'étais content de constater que je ne m'étais pas trompée là dessus. Avançant rapidement vers elle afin de me m'emparer de son corps et pouvoir enfin le toucher pleinement, je la manquais de peu. Me narguant une nouvelle fois, la belle avait pris la décision de plonger dans l'eau sans m'attendre, me privant ainsi de la vision de son corps. Je laissais tomber mon pantalon sur mes chevilles, en me débarrassant de tout ce qui trainait sur ma peau à une vitesse éclair, excepté mon boxer. Arrivant face à l'eau, je m'asseyais sur le bord en regardant Morgan. Je restais là quelques instants, observant son corps brouillé par les mouvements de l'eau. Une fois entré dans la piscine, je m'approchais d'elle lentement, suffisamment pour que sa poitrine soit collée contre mon torse. Je plongeais mon regard dans le sien, avant de poser mes mains sur ses fesses et de la soulever pour que nos visages atteignent la même hauteur. Recourbant ses jambes autour de moi, la jeune femme m'emprisonna, pour mon plus grand bonheur, dans une étreinte sensuelle. Je sentais nos cœurs s'emballés à l'unisson, cognant contre nos poitrines réciproques. Je restais silencieux pendant tout ce temps, incapable de transmettre mes émotions avec des mots. Faisant basculer la tête de ma partenaire en arrière, j'embrassais généreusement son cou, traçant ainsi un chemin de baiser jusqu'à sa bouche. J'avais l'impression que chacune de mes sensations étaient décuplée à l'infini et donnaient à cet instant, une excitation encore plus extrême. Dans quelques minutes j'allais posséder entièrement cette femme qui s'offrait à moi et j'étais le plus heureux des hommes.  



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia


Dernière édition par Oleg A. Rasputin le Sam 22 Fév - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyVen 21 Fév - 23:32

Do what you want with my body
Morgan & Oleg

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptySam 22 Fév - 1:05



Do what you want with my body || Morgan  (+18) Robert-downey-jr


 ❝ Do what you want with my body ❞
J'vais pas t'mentir nan, j'suis pas vraiment ton prince charmant. Si tu veux bien sortir avec moi c'est pour le pire, j'ai rien à t'offrir à part des mauvais souvenirs. Ça sera peut être pas tous les jours la fête, j'suis qu'un homme, j'reflechis pas toujours avec ma tête.~








© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyDim 23 Fév - 19:48

Do what you want with my body
Morgan & Oleg
La température de la piscine était montée d’un seul coup, passant véritablement aux choses sérieuses. Son regard sur moi, tout comme ses caresses, sa bouche…me font frissonner. Le moment est venue, je ne tien plus, je le veux. Alors qu’il me regard, je lui ouvre mes cuisses et c’est avec un plaisir certains qu’il s’y couche. Alors qu’il entre en moi, je passe de nouveau mes jambes autour de sa taille pour l’aider dans ce nouveau rythme qu’il débute en moi. Nous voilà embarqué dans le premier wagon pour le plaisir, sans retour possible c’est un aller simple pour le septième ciel. Les seuls bruits audibles à présent dans cette piscine sont nos souffles, nos gémissements dus au plaisir que nous nous donnons, puis nos jouissances.

Lorsque nous avons joui, il reste contre moi et m’embrasse. Mon corps est encore contracté sous l’effet de mon orgasme. Il me caresse la joue, geste qui me fait sourire. Il se retire, mais me garde contre lui, comme si j’allais m’enfouir maintenant que nous nous étions consommé. Nous continuons nos caresses, mais elles sont différentes à présent, elles ne sont plus là pour nous séduire et faire monter le désir, mais se sont plutôt des gestes comme pour dire merci. Je ne m’étais pas trompé sur lui, il était un merveilleux amant. Aucun homme ne m’avait mis dans un tel état et fait grimper aussi haut. Il était vraiment différent des autres. La plupart des hommes avec lesquels j’avais fait l’amour jusqu’à maintenant, même si c’était bien, ils avaient toujours manqué quelque chose, hors là non, j’étais comblé dans tous les sens du terme. Et en plus c’était un homme intéressant même en dehors du sexe. Nous retournons dans l’eau, après tout, autant barboter un peu. Je ne sais pas s’il eut la même idée que moi, mais le comble de cette soirée serait que quelqu’un nous surprenne en tenue d’Adam et d’Ève dans la piscine. Je le vois avec un sourire béat, je le lui rends, je ne sais pas ce qu’il pense, mais il me plaît de me dire que nous pensons la même chose. Mon sourire s’agrandit lorsqu’il me dit que j’ai été parfaite. Et là mon mini-moi se met à danser dans ma tête, heureuse d’avoir accompli sa mission. Tu n’étais pas mal non plus. Je lui fais alors un clin d’œil accompagné d’un sourire en coin. Bien sûr il avait été plus que « pas mal », mais il ne fallait jamais trop en avouer aux hommes, sinon ils se reposaient sur leur acquis ou paradaient comme des coqs. Lorsqu’il s’approche de nouveau de moi et va jusqu’à mon oreille pour me souffler qu’il espère que l’on remette ça bientôt, je souris. Comment fait-il pour lire dans mes pensées ? Mais recommencer avec un amant, c’est mal…c’est s’attacher et je n’aime pas les choses régulières et avec attache ! Cela ne tient qu’à toi, tu ne m’as pas dit que tu avais toute la nuit ? J’avais très bien compris ce qu’il voulait dire, mais je ne voulais pas voir si loin. Je m’éloigne alors de lui, retournant aux marches pour sortir de l’eau. En haut des marches, j’attrape l’une des serviettes que j’avais préalablement posées là. Je l’entends me suivre et me retourne vers lui, commençant à me sécher. Encore une fois, je me délecte à la vue de son corps. Il m’imite et se sèche aussi avec la deuxième serviette. J’attache la serviette autour de ma poitrine et me dirige vers le lieu d’échouage de nos sous-vêtements. Je les essore tous les deux comme je peux et tend le boxer d’Oleg à celui-ci. C’est en silence que nous nous rhabillons, nous lançant des regards au passage. Je m’approche des miroirs fixés sur l’une des longueurs du mur, j’inspecte mon maquillage et je bénis l’inventeur du waterproof ! Je n’ai pas l’air d’une fillette qui vient de pleurer, j’ai seulement une légère trace de noir sous les yeux, que j’efface en y passant mes doigts. Oleg est dans mon dos, totalement rhabillé et il m’observe, toujours sans un mot. Je réunis mes cheveux d’un seul côté et me penche légèrement pour tenter de les coiffer à l’aide de mes doigts. Sa patience me fascinait. Lorsque je fus enfin prête, que j’avais à nouveau mes chaussures aux pieds, je le pris par le bras et nous quittions la piscine. En repassant devant l’employer de l’hôtel, nous lui laissions les serviettes, je lui fis un signe de main accompagnée d’un clin d’œil. Oleg et moi avons passé le reste de la nuit ensemble, ce n’est qu’un petit matin, mais juste avant le lever du soleil qui me déposa là où il m’avait pris. Cette nuit fut l’une de mes plus belles nuits. Je ne savais pas si je le reverrais, mais mon intuition me poussait à croire que cette nuit était peut-être la première, mais pas la dernière.
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Morgan H. Baxter le Dim 23 Fév - 20:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) EmptyDim 23 Fév - 19:48

Sujet terminé
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Do what you want with my body || Morgan (+18) Do what you want with my body || Morgan  (+18) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Do what you want with my body || Morgan (+18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-