AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Clé de licence Windows 10 PRO à ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez

Drink it if you can- Dimitri Vide
Drink it if you can- Dimitri Vide
Drink it if you can- Dimitri Vide
Drink it if you can- Dimitri Vide
Drink it if you can- Dimitri Vide
Drink it if you can- Dimitri Vide
Drink it if you can- Dimitri Vide
Drink it if you can- Dimitri Vide
Drink it if you can- Dimitri Vide
Drink it if you can- Dimitri Vide
 

 Drink it if you can- Dimitri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Drink it if you can- Dimitri Drink it if you can- Dimitri EmptyVen 14 Fév - 12:18

Dimitri&Blue ❥ tard dans la Nuit.

Il était tard  encore une fois et mon service n'était pas encore fini. Les fêtards affluaient de plus à plus à croire qu'ils s'étaient donnés le mot. Je ne compte plus le nombre de verres que j'ai servi. Je ne sais pas ce qui me plaisait avant de ce métier, mais depuis que je suis de retour et que j'ai repris connaissance je ne sais pas si c'était vraiment ce qui me convenait, en tout cas je me pose sérieusement la question, certes je bouge sans arrêt, mais j'ai envie de plus que ça, être serveur toute ma vie, je crois que je ne supporterais pas. Je vois beaucoup de monde passés, certains ont l'air de me reconnaître et je fais mine de savoir qui ils sont sans m'en rappeler réellement, jusqu'à ce que je vois un homme assez étrange qui semble distribué quelque chose à des personnes. Je ne serais pas étonné que ce type soit un dealer, en tout cas je ne peux pas laisser faire ça, si mon patron apprend que son bar sert d'échanges il ne sera sans doute pas ravi de l'apprendre.

Je m'approche du gars en question, assez grand, sans doute plus que moi et sans doute un peu plus âgé aussi. Je n'ai pas vraiment peur de lui, même si avec ce genre de personnes on ne sait jamais à quoi s'attendre. J'ai fini par l'interpeller lorsque la personne à qui il parlait était parti. Je ne me souviens pas de l'avoir déjà vu, mais comme avec Abbygaël, j'ai la sensation de le connaître, peut-être que la mémoire me reviens quoi qu'il en soit ça m'étonne, parce que personne ne m'a dit que j'étais le genre de personne qui consommait ces trucs qu'il peut vendre. Je prend un air assuré et le regarde en lui disant d'une voix tout aussi assuré, quoi qu'un peu impressionné tout de même.

« Hé, je ne sais pas pour qui tu bosse, mais si tu ne veux pas que je te dénonce aux autorités compétentes, tu ferais mieux d'aller vendre tes trucs ailleurs.»

Je suis persuadé qu'il deal, sans savoir comment je sais ça, sans doute un truc que je me souvenais d'avant qui me convainc encore plus que je dois le connaître. Ça m'agace de ne plus savoir ce que j'ai pu faire, si j'ai eu à faire à lui peut-être que je n'étais pas aussi cool que je le pense. Je ne sais plus vraiment qui je suis et c'est assez perturbant, mais pour l'heure, je m'occupe de lui et on verra comment tout ça se termine.
©flawless


Dernière édition par Blue C. Carrigan le Lun 17 Fév - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Drink it if you can- Dimitri Drink it if you can- Dimitri EmptySam 15 Fév - 18:55

drink it if you can-
   dimitri & blue
Voilà quelques semaines que j’avais retrouvé Anya pour finalement découvrir qu’elle avait perdu la mémoire le soir de son agression, ce même soir où je l’avais sauvé des bras de son agresseur, qui éte d’ailleurs un ex-client. Mais ce qui compter le plus pour moi c’était de l’avoir à présent retrouvé, nous allions réapprendre à nous connaitre et qui sait, peut-être avoir une nouvelle histoire, mais seul l’avenir pouvait dire ce genre de choses. Mais la vie, ma vie continuée malgré tout et j’avais un boulot et des comptes à rendre à mon fournisseur. Je dealais principalement le soir, loin des regards du jour, beaucoup trop présent, même si des regards étaient présents aussi les soirs et la nuit.

Je n’ai pas pour habitude de refourguer ma came dans des bars, mais ce client été un client fidèle, qui payer bien et en petites coupures, je pouvais donc bien faire une petite entorse a mes principes. Le bar était bondé ce soir, c’était parfait en quelque sorte, pour ne pas être trop vu. Je me planque dans un coin pas trop éclairé avec mon client et nous effectuons notre transaction sans difficulté, comme d’habitude. Il est à peine parti qu’un mec m’accoste et me menace d’appeler les flics, si je ne vais pas faire mes affaires ailleurs. Je me retourne sur lui et le reconnais aussitôt. Je lui souris. Blue quel plaisir de te revoir, tu as été absent un moment dis-moi ! Je le connais pour la simple et bonne raison qu’il a été un client, enfin un client…c’était un bien grand mot ! Il avait testé deux trois fois pour ne pas mourir idiot. Moi-même j’avais déjà testé, mais je n’étais jamais allé plus loin, la cigarette était déjà une drogue suffisamment présente dans ma vie.

Je vois bien qu’il ne me reconnaît pas, je fronce les sourcils, et j’ai hâte qu’il me raconte ce qu’il lui est arrivé depuis la dernière fois que je l’ai vu. Allons nous mettre au bar, je sens qu’il faut que l’on discute tous les deux. Je vois qu’il a un blocage là-dessus. Je soupir, encore un qui m’a oublié…décidément, je vais finir par prendre un abonnement !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Drink it if you can- Dimitri Drink it if you can- Dimitri EmptyLun 17 Fév - 20:14

Dimitri&Blue ❥ tard dans la Nuit.

Le jeune homme sembla me reconnaître. J'avais donc bien eu affaire à lui, zut est-ce que j'étais un gros dealer ou est-ce que c'était juste pour essayer? Je pense plutôt à la deuxième option, je n'ai aucun manque depuis mon réveil je l'aurais senti tout de même. Je suppose qu'on doit bien s'entendre lui et moi, vu la façon dont il semble content de me voir. Je m'apaise un peu ne voulant pas que l'on se fasse remarquer. Ce n'est pas la première fois que des dealer viennent ici, mais c'est visiblement la première fois que je m'en souviens et cette histoire de mémoire commence à me taper sur le système, j'aimerais pouvoir lui dire que je suis content aussi de le voir, tout ce que je peux faire c'est être désolé de ne pas le reconnaître et comme il le me le demande lui dire ce qui m'est arrivé. Je fais signe à mon collègue que je prend une pause, j'y ai bien le droit après tout je n'ai pas arrêté de toute la soirée. Je le suis ne protestant pas, je le crois quand il dit me connaître et il n'a pas l'air d'un de ces dealer craignos qu'il faut à tout prix éviter si on ne veut pas risquer sa vie.

" Désolé ... je me suis fait renverser par une voiture alors que j'étais à moto et j'ai un peu perdu la mémoire. Je ne me souviens de peu de chose, ce n'est vraiment pas contre toi. D'ailleurs je ... je suis un de tes clients?"

Je lui demande confirmation on ne sait jamais après tout on se connaît peut-être d'ailleurs, mais je crois que c'est vraiment parce que je lui ai acheté des substances illicites et je ne suis pas très fier de moi à vrai dire. Je sais pourtant que ce sont des mauvaises graines qui peuvent tout détruire, mais je ne crois pas être un grand consommateur, en tout cas il a l'air plutôt sympa contrairement à ce que j'ai pu avoir comme première impression et ça me rassure déjà. Je ne dirais pas que j'aurais eu peur de l'affronter s'il n'avait pas été si agréable, non j'aurais foncé dedans bien sur, tête la première dans la bagarre, mais c'est bien aussi que la se passe bien, ça ne donne pas une mauvaise image pour le bar au moins et je ne risque pas de me faire virer pour mauvais comportement.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Drink it if you can- Dimitri Drink it if you can- Dimitri EmptyMar 18 Fév - 20:08

drink it if you can-
   dimitri & blue
Il fallait remonter quelques mois auparavant pour resituer notre rencontre avec Blue. C’était d’ailleurs à peu de choses prêtes la même situation. Ce même client m’avait déjà donné rendez-vous dans ce bar et Blue nous ont grillé, mais en papotant et comme j’étais un habitué des lieux avant ça, je lui avais juste promis de ne pas recommencer trop souvent et d’éviter de le faire à l’intérieur. Chose que j’avais faite d’ailleurs, mais des fois, je ne pouvais pas faire autrement…il fallait bien que je gagne mon pain quand même et refuser un client été un risque qu’il ne revienne jamais et au niveau de mon « supérieur » je ne peux pas me permettre ce genre de connerie. Alors qu’il ne semblait pas me reconnaitre, je lui demande pourquoi il a été absent si longtemps. J’apprends très vite qu’il a eu un accident de moto et qu’il a perdu la mémoire. Encore un… D’abord Anya, maintenant lui, est-ce que j’étais maudit pour que tous les gens que je connais perdent la mémoire ? Je commence sérieusement à me poser la question ! L’air inquiet il me demande s’il est l’un de mes clients. Je lui souris en le regardant alors que nous avançons côte à côte vers le bar. Rassures-toi, occasionnel seulement. Je m’assois au comptoir alors qu’il reprend ça place derrière le bar et viens vers moi. Sers-moi une cocaïne liquide s’il te plaît ! Je rigole en voyant ses yeux, visiblement il ne se souvient pas ce cela non plus, chose qui me fait doucement rire puisqu’il a la même réaction que la première fois que je lui avec demander ce cocktail. Vodka, tequila et curaçao bleu en shooter. Je lui fais un clin d’œil. Mets-toi en aussi, tu aime bien en boire quelque une avec moi. Je fouille dans ma poche et sors quelques billets pour avancer sur un certain nombre de shooter, j’avais bien l’intention de boire quelques verres et discuter avec lui.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Drink it if you can- Dimitri Drink it if you can- Dimitri EmptyDim 23 Fév - 17:17

Occasionnellement, j'ai fermé les yeux en souriant, ça ne m'étonne pas de moi. Tester de nouvelles choses me plait d'ailleurs encore, ça n'a pas du beaucoup changer. Ça me rassure de savoir que je reste le même malgré ma perte de mémoire. Je n'aurais pas aimé changer du tout au tout, on m'a dit que ça reviendrait avec le temps, que les souvenirs pouvaient revenir et que parfois je saurais comment j'étais avant, s'est automatique finalement. Je n'ai pas changé et ça me rassure beaucoup. Comme il semblait me connaître, peut-être qu'il saurait me dire ce que signifiait la deuxième lettre de mon prénom, le C. Personne n'avait jusqu'ici sur me dire à quoi ça correspondait, ce n'était pas indiqué sur ma carte d’identité.

"Ok je vois, dis moi tu me connais depuis un moment j'ai l'impression, est-ce que tu saurais ce que 'est mon deuxième prénom. Sur ma carte d'identité il n'y a que cette lettre là, je suppose que c'est mon deuxième prénom, mais je serais incapable de me savoir du quel il s'agit. Je n'ai pas une tête à m'appeler Charles et je n'ai retrouvé personne de ma famille qui aurait pu me le dire, alors je suppose que j'ai du t'en parler."

Je parle toujours trop et ma franchise peu être déroutante, surtout que j'ai aucun mal à parler de tout ça, que même en parler me permet de voir que je ne délire pas totalement. Je retourne derrière le bar et reste un moment étonné lorsqu'il me demande de lui servir une cocaïne, j'ai faillit faire tomber le verre que je venais de prendre dans les mains. Il rit et je comprends qu'il plaisante, je finis par sourire rassuré de voir qu'il plaisante. Il a l'air d'avoir l'habitude de me faire marcher. Je comprend aussi qu'il s'agit d'un cocktail que je lui servait et je m’exécute lorsqu'il m'annonce les ingrédient du cocktail. J'acquiesce lorsqu'il me dit de me servir un verre également, le mélange m'a l'air intéressant.

" Ça fait longtemps que l'on se connait?"

La question peut être étonnante, mais j'ai bien besoin d'en savoir un peu plus sur nos relations, je crois qu'il peut le comprendre, ça ne doit pas être évident pour lui non plus, mais si quoi que se soit peut m'aider à me souvenir alors se serait top.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Drink it if you can- Dimitri Drink it if you can- Dimitri EmptyMar 25 Fév - 22:37

drink it if you can-
   dimitri & blue
Les musiques défilaient à nos oreilles. J’avais très vite compris que Blue ne me connaissait plus, enfin ne me reconnaissait pas plutôt. Il a l’air inquiet à l’idée d’avoir déjà consommé de la drogue, enfin surtout à l’idée d’une consommation régulière. Mais non, il avait testé par pure curiosité, sans jamais aller plus loin, et je n’étais pas le genre de mec à forcer les gens et pousser à la consommation, c’est un peu aussi se coter simple et amical qui faisait que j’avais une clientèle régulière et plutôt proche, mais aussi que le bouche-à-oreille fonctionner à merveille. Je lui propose de nous diriger vers le bar, en chemin il me parle alors de son deuxième prénom qu’il ne connaît pas. Il me demande si j’étais au courant, car il n’arrivait vraiment pas à retrouver ce fichu prénom. Il me fait part de sa déception de ne pas réussir à trouver quelqu’un pouvant l’aider sur ce point. Cornélius ! Je n’avais jamais entendu un tel prénom auparavant, je ne peux que m’en, souvenir. Je me souviens encore de notre conversation le jour où il m’avait dit venir d’un autre monde, comme moi. J’en viens à supposer qu’il ne se rappelle plus de cela non plus, et comme pour Anastasia, je vais me sentir le devoir de le lui dire. Pourquoi j’ai toujours ce genre de tâche ? Mais visiblement, je suis le seul qui va lui permettre d’avancer un peu dans sa recherche de lui-même. Je lui souris et m’assieds au comptoir pendant qu’il passe de l’autre côté. Je lui demande alors un shooter de cocaïne liquide et au vu de son regard, j’éclate de rire. Il avait eu le même la première fois que je le lui avais demandé. Il s’exécute et non servi alors deux shooter. Je trinque rapidement avec lui en levant mon verre tout en le regardant, puis j’avale mon verre cul sec, comme il se doit avec un shooter. Je sens l’alcool bruler ma gorge tout le long de sa descente, mais j’aime ce parfum qui reste agréablement dans ma bouche, sur mes papilles. Je repose mon verre sur le comptoir et le regarde de nouveau. Il me demande si cela fait longtemps que nous nous connaissons. Je réfléchis. Humm…pas temps que ça, quelques mois. Je me passe une main dans les cheveux tout en me redressant sur mon siège. Chose amusante d’ailleurs, nous nous sommes rencontré exactement de la même façon que ce soir. Je lui fais un clin d’œil, cela prouver bien que malgré sa perte de mémoire il n’avait pas vraiment changé ! Je pousse mon verre vers lui, lui faisant signe d’en remettre un. C’est grâce à toi que j’ai continué de venir ici, tu m’as bien plus la première fois qu’on sait parler, du coup je suis revenu plus régulièrement pour papoter un peu plus. Il m’écoutait et son sourire s’agrandit au fur et à mesure que ma phrase avancée, la chose lui faisait plaisir à entendre visiblement.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Drink it if you can- Dimitri Drink it if you can- Dimitri EmptyMer 5 Mar - 13:01

J'étais content qu'il sache me renseigné, si content que j'en fus soulagé, mais lorsque je l'entendis je me suis dit que ça faisait carrément vieux et moi qui avait eu envie de moquer de celui de Barbie je dois dire que celui-là n'était pas vraiment mieux. Cornélius ... qui peu bien avoir envie d'appeler quelqu'un comme ça? Je comprend parfaitement pourquoi je ne m'en souviens pas, sans doute que j'avais trop honte pour le porter, en tout cas Dimitri devait quand même bien me connaître si je le lui avais dit et c'était tout de suite rassurant, bien qu'il n'ai pas l'air si méchant que ça au fond.

" Je vois le genre et par hasard je ne t'aurais pas dit si j'avais de la famille par ici?"

On ne sait jamais, je pouvais lui avoir parler de mes parents, lui avoir dit que j'avais un frère ou une sœur, mais je les aurait sans doute vu à l’hôpital, ils seraient au moins venus me voir, là il n'y avait eu personne. Ça m'avait fait drôle d'ailleurs d'être tout seul et de voir que les autres patients avaient leur familles avec eux, je ne me souvenais plus de rien et je n'avais personne qui pouvait me dire qui j'étais, c'est un peu déprimant. Ça faisait quelques mois qu'on se connaissait, je devais vraiment bien l'aimer si je lui avais parler autant, enfin ce n'est pas si étonnant, on m'a dit que j'étais très sociale et c'est vrai que j'ai gardé ce côté, je n'ai pas envie de changer alors je suppose que j'ai pu parler à n'importe qui, mais il ne semble pas être n'importe qui, il a vraiment l'air d'être un ami et ça me fait réellement plaisir de le constater.

" Ah? Je t'ai engueuler aussi quand on s'est rencontré? Tu as du me prendre pour un snob."

J'ai souris amusé par tout ça, j'aimais bien avoir des détails, ça me permettrait peut-être de me souvenirs de quelques chose en tout cas , je sentais à présent que j'avais eu tort de le prendre pour un mauvais garçon. Il m'a l'air plus cool que moi et je suppose que ça doit faire l'équilibre entre nos deux caractères, si la première fois je l'ai accepté comme ça il n'y a pas de raisons que ça ne le soit pas cette fois-ci.

" J'en suis ravi et on parlait de quoi? Enfin ... je c'est un peu bête, la plupart du temps je n'arrive plus à trouver des sujets de conversation, j'ai pas mal de choses à rattraper. "

J'espérais aussi que j'étais intéressant et pas lourdingue, j'en croisais parfois ici des personnes un peu lourdes qui n'avaient aucune conversation et en ce moment j'étais un peu comme ça surtout parce que je n'ai aucun souvenir de mon passé, des films que j'ai pu voir, des soirées que j'ai pu passer avec mes amis et de tas d'autres choses que je connaissais. Je dois tout réapprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Drink it if you can- Dimitri Drink it if you can- Dimitri EmptyDim 23 Mar - 22:06

drink it if you can-
   dimitri & blue
Je n’avais pas émie aucun jugement sur le prénom d’origine de mon ami ici présent lorsqu’il me l’avait présenté. Mais j’avais parfaitement compris pour quoi il avait choisi Blue comme premier prénom dans ce monde-ci. Cornélius, ça ne pas passer assez inaperçus. J’avais en quelque sorte la chance d’être issu d’une histoire dans un monde similaire à celui-ci, je dirais même plutôt, une époque passée de celui-ci, ce qui m’avait laissé un prénom plus que potable, Dimitri, c’était plutôt dans l’air du temps de cette époque en plus ! Je n’avais vraiment pas à me plaindre de ce côté-là. Mais Blue était issu d’une histoire toute autre. Et même si je ne la connaissais pas avant qu’il ne me la raconte, il m’avait mis au courant et je me doutais à présent qu’il n’en avait plus aucun souvenir et que personne d’autre ne le lui avait rappelé ! Ça aller surement être ma tache, bien que je ne connaissais pas grand-chose de ce passé qui était le sien. Il me posait ensuite une nouvelle question, à propos de sa famille cette fois. Hummm, de souvenirs…non tu étais seul. J’avalais mon deuxième verre cul sec, le descendant directement comme le premier, accompagné de Blue cette fois, tout en continuant de nous regarder et de nous parler, alors qu’il faisait son travail tout en me parlant. J’étais tout de même admiratif, je n’étais pas sur de pouvoir moi-même tenir une conversation tout en écoutant les commande des clients et leur servir leurs verres. C’est en rigolant que je lui avoue que la première fois que nous avons fait connaissance c’était exactement de la même façon qu’il m’avait abordé aujourd’hui ! Il m’avoue alors que j’ai dû le prendre pour un de ses snobs…je rigole de nouveau sur ses mots. Non, juste pour un mec qui tient à son travail ! Ne t’en fais pas, je ne t’en ai jamais tenue rigueur, j’évite ce genre de lieu à l’habitude, mais des fois je n’ai pas le choix, surtout quand c’est un client comme celui-ci. La conversation s’enchaine, il me demande de quoi nous avons bien pu parler. J’ai le regard droit dans le sien. Je lui fais signe de me resservir une cocaïne liquide, il s’exécute et la pose devant moi aussitôt terminée. Je ne la bois pas tout de suite, faisait rouler le verre entre mes doigts tout en prenant garde à ne pas renverser le liquide sur le bar. Eh bien, nous avons parlé brièvement de nos passés mutuels. Je n’en dis pas plus et regardais autour de moi, il y avait bien trop de monde pour en parler ici. J’ai pourtant pleinement conscience que je viens de lâcher une bombe, j’avais connu ça avec Anastasia à qui j’avais dû dévoiler tout son passé. À croire que j’attirais les pertes de mémoire… Ce rôle n’était pas des plus marrants, de devenir celui chargé de raconter le passé d’une personne, surtout un tel passé…que le sien, celui d’Anya et moi… Comment croire à un tel truc lorsque l’on a perdu la mémoire et ne pas prendre l’autre pour un fou ? Mais bon je venais de le mettre en confiance, il ne réagirait peut-être pas comme Anya, en sortant en courant et en passant presque sous les roues d’une voiture. Notre passé est l’une des raisons de notre amitié en quelque sorte, nous n’avons rien en commun et pourtant nous avons vécu les mêmes choses. J’avale mon verre cul sec, reposant mon verre sur le bar, mon regard planté dans le sien. Il s’est arrêté et cherche une réponse dans mon regard. Il doit surement se poser tout un tas de questions. Lorsqu’il ouvre la bouche pour me poser une nouvelle question, je le coupe aussitôt. Pas ici, il y a trop de monde. Je vois soudain son regard inquiet, forcément, temps de mystère, il doit se demander qu’est-ce qu’il a bien pu faire dans son passé pour devoir en parler hors des oreilles alentour. Je lui souris pour le détendre. Ne t’en fais pas, tu n’as rien fait de mal…et moi non plus d’ailleurs. Je lui lance un clin d’œil.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Drink it if you can- Dimitri Drink it if you can- Dimitri EmptyMer 9 Avr - 15:08

Je n'avais pas de famille, c'était ce que je craignais. Comment avais-je fais tout ce temps sans famille? Les autres avaient tous plus ou moins leur parents, leur frères ou soeur, leur oncle et tante et moi je n'avais rien ici. Comment expliquer que je sois si seul? Est-ce que je me suis exilé? Est-ce que j'ai été renié par ma famille ou est-ce qu'ils sont morts? J'avais encore plus de réponses qu'avant ce début de soirée. Le trouble concernant mon passé était encore plus grand. J'ai fais comme lui et j'ai bu mon verre, prenant soin de ne pas trop me faire remarquer, un barman qui boit en service ce n'est pas toujours bien vu, mais tout le monde était sans doute trop occupé pour faire attention à moi, à nous, après tout on n'était pas si remarquable que ça, deux adultes, amis, en pleine discutions, n'importe qui pourrait croire que je ne travaillait pas là quoi que si je n'avais pas été derrière le bar on aurait pu le croire, mais là n'était pas vraiment la question et j'avais trop besoin de savoir qui j'étais pour comprendre ce que je faisais ici et où allait ma vie.

" Tu en es sur? Je t'ai dis beaucoup de choses sur moi? Désolé de t'embêter avec toutes ses questions, mais si je n'ai pas de familles y a forcément quelqu'un qui sait d'où je viens ... c'est frustrant de ne pas savoir qui l'on est."

J'ai posé mon verre, m'occupant un moment d'un client visiblement assoiffé et mécontent. J'avais souvent le droit à ce genre de client, plus âgé que moi, ils pensent sans doute que vu mon âge ils ont le droit de me parler comme si j'étais un simple larbin qui se devait de tout bien faire, certes je devais bien faire les choses, mais certains devraient apprendre la politesse. Je n'ai pas fait attention à lui plus que ça et me suis de nouveau tourné vers ce Dimitri si curieux. Une chance qu'il ne semble pas me prendre pour un snob, juste pour quelqu'un qui fait bien son travail, j'ai donc souris en sachant que j'aimais ce que je faisais avant de perdre la mémoire et je n'en doutais pas. Son métier à lui semblait bien plus contraignant que le mien, je n'aurai pas aimé dealer.

"Je vois, ça ne doit pas être évident tout le temps, tu fais ça depuis longtemps?"


Apparemment on avait des choses en commun, notre passé disait-il j'étais curieux de savoir ce qu'il entendait par-là et j'avais déjà commencé à ouvrir la bouche pour lui répondre et pour en savoir plus, mais il me dit qu'il valait mieux qu'on en parle dans un autre endroit. Curieux et avide d'en savoir plus je n'ai pas hésité un seul instant à le suivre, de toute manière j'avais pratiquement terminé ma soirée et je ne pouvais pas passer à côté de ce qu'il avait à me dire. J'étais inquiet forcément, qu'allait-il me raconter? Je prend le reste de mon verre et lui fait signe de me suivre à l'arrière du bar, dans un endroit plus calme pour que l'on discute. Les autres furent un peu surpris que j'ai fait entrer un client, mais peu m'importait. Je me suis installé à une table ou j'ai posé mon verre, avide de savoir ce qu'il avait à me dire :

" Je t'écoute, pourquoi notre passé? On se connaissait d'avant? Enfin je veux dire, on a des liens de parentés peut-être?"

On ne sait jamais tout était peut-être possible.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Drink it if you can- Dimitri Drink it if you can- Dimitri Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Drink it if you can- Dimitri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-