AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-57%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse à air chaud (sans huile)
64.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez

Feel Good With You • [John & Hope]  Vide
Feel Good With You • [John & Hope]  Vide
Feel Good With You • [John & Hope]  Vide
Feel Good With You • [John & Hope]  Vide
 

 Feel Good With You • [John & Hope]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Feel Good With You • [John & Hope] Feel Good With You • [John & Hope]  EmptyJeu 20 Fév - 14:06

John & Hope
Feel good with you.


Plongée dans sa lecture, Hope sursauta en entendant le réveil sonner. Elle écarquilla les yeux, se demandant l'espace de quelques secondes si il n'y avait pas un soucis d'heure avec son portable. C'était impossible qu'il sonne déjà, elle n'était dans son lit que depuis deux heures. Sourcils froncés elle l'attrapa d'une main, son livre toujours dans l'autre. 7H30. Les yeux écarquillés elle soupira. Elle avait encore passé une nuit blanche à dormir. Ce n'était pas la première fois et certainement pas la dernière... Quand elle était plongée dans un roman, elle ne voyait pas les minutes défiler et cette fois encore elle s'était faite rattraper par le temps. Si Will l'apprenait il allait certainement râler en lui disant qu'elle avait besoin de repos, mais c'était plus fort qu'elle. A contre-coeur elle s'arracha de son lit pour se préparer, il fallait qu'elle aille travailler, cette fois fini la lecture. Elle posa avec le plus grand soin son livre sur sa table de nuit, c'était une histoire d'amour forcément, et elle l'appréciait beaucoup. Puis elle se dirigea vers la salle de bain et en un temps record, se doucha et se prépara. Elle fila ensuite vers la cuisine, étouffant un bâillement. Elle regrettait déjà les heures de sommeil perdues. Comme à son habitude, elle prépara un petit déjeuner gargantuesque : œufs, bacon, jus d'oranges pressées, pancakes et gaufres (elle avait toujours de la pâte prête la veille au soir). Après avoir engloutit sa part, elle prépara le plateau de Will qui dormait encore et lui laissa un petit mot, comme elle le faisait toujours : « Bon petit déjeuner et Bonne journée, j'ai déjà hâte de te retrouver ce soir!  ». Il ne voyait probablement rien de suspect dans tout cela même si au fond, la jeune fille était folle amoureuse de lui. Elle se mordilla la lèvre, le rouge lui montant aux joues alors qu'il n'était même pas là, et elle quitta l'appartement pour se rendre à la pâtisserie.

Les heures défilèrent sans même qu'elle ne s'en rende compte, une fois encore. Le temps avait toujours été une notion abstraite pour elle, notamment dans sa vie passée. Elle ne s'y faisait pas plus ici... D'autant qu'elle avait passé la matinée et le début d'après-midi à préparer des cupcakes. Quand elle se lançait dans ses gâteaux, elle était dans un autre monde. Versant les quantités avec attention, remuant délicatement la pâte, ajoutant sa petite touche personnelle et décorant avec bonheur et un grain de folie, sans regarder l'heure un seul instant. Elle ne savait pourquoi, cuisiner l'absorbait totalement. Elle aimait ça, énormément, une passion découverte ici dans ce monde, totalement par hasard, quand elle avait voulu préparer un petit dessert à Will pour le remercier de son aide. Depuis elle ne s'en lassait pas et elle inventait même des recettes selon ses envies. Avoir trouvé du travail dans la pâtisserie de la ville était un vrai ravissement pour elle. Elle ne venait pas par contrainte, elle venait car elle s'amusait à créer. « Hope un jeune homme pour toi dans la salle. File, il est temps de prendre ta pause tu n'as même pas mangé à midi ! ». Son patron leva les yeux au ciel, il la connaissait maintenant, et savait que quand elle était lancée, on ne pouvait pas l'arrêter. Pour autant, il tentait de lui accorder un peu de repos chaque fois que c'était possible et elle était persuadée qu'il était ravi d'avoir trouvé une excuse pour qu'elle abandonne sa cuisine. Elle lui sourit et marmonna : « J'arrive, j'arrive, je sors juste les cupcakes du four, après promis je me détend un peu. ». Et c'est ce qu'elle fit, elle sorti délicatement ses petits gâteaux et les posa sur le plan de travail pour les laisser refroidir. Sans quitter son tablier, elle se dirigea vers la salle et sautilla de joie en voyant qui était le jeune homme qui lui rendait visite. Comme une enfant, elle se précipita vers lui et se jeta dans ses bras, s'enroulant autour de son cou et déposant un baiser sur sa joue. « John je suis si contente de te voir !  » Elle attrapa sa main avant qu'il ne réponde et l'installa à une table de la pâtisserie, qui était aussi un salon de thé. « J'ai préparé des cupackes toute la journée, attends je t'en apporte avec ton petit thé! » Elle s'éloigna pour rapporter leur goûter, un vrai butin composé d'une dizaine de gâteaux et une théière pleine avec deux tasses. Elle déposa le tout sur la table et s'installa face à lui, croquant déjà dans un cupcake. Elle mourrait de faim maintenant qu'elle n'avait plus la tête dans sa cuisine. « Tu m'en diras des nouvelles j'ai testé une nouvelle recette pour le glaçage.  » Elle en prit un qu'elle lui tendit en ajoutant : « Celui là c'est chocolat cœur spéculoos! » Elle croqua dans le sien et but une gorgée de thé brûlante avant de sourire à son ami. « Alors, comment tu vas ?  ». Ils s'étaient vu seulement quelques jours auparavant mais c'était leur rituel, quand ils passaient un moment ensemble, ils commençaient toujours par se donner des nouvelles l'un de l'autre et elle adorait écouter ce qu'il lui disait chaque fois.
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Feel Good With You • [John & Hope] Feel Good With You • [John & Hope]  EmptySam 8 Mar - 15:24



perles de pluie.
Moi je t’offrirai Des perles de pluie Venues de pays Où il ne pleut pas. Je creuserai la terre Jusqu’après ma mort Pour couvrir ton corps D’or et de lumière. Je ferai un domaine Où l’amour sera roi, Où l’amour sera loi, Où tu seras reine. Ne me quitte pas. Je t’inventerai Des mots insensés Que tu comprendras. Je te parlerai De ces amants-là Qui ont vu deux fois Leurs cœurs s’embraser. Je te raconterai L’histoire de ce roi, Mort de n’avoir pas Pu te rencontrer. Ne me quitte pas.




C’est avec le cœur léger que tu as vu le soleil se lever ce matin sur la ville. Réveillé depuis l’aurore, tu t’es posté à la fenêtre de ta chambre et tu as observé l’astre solaire monter petit à petit dans le ciel parsemé d’orange et de rose cependant que Fantasia Hill sortait d’un profond sommeil. Tu aimes beaucoup regarder à travers la vitre ces gens qui, très tôt, commencent déjà leur petite vie. Leur petit train-train quotidien. Tu as vu la boulangère du coin de la rue qui ouvrait sa petite échoppe – et tu sais que si tu avais ouvert ta fenêtre, tu aurais pu sentir la bonne odeur du pain frais en train de cuire, des croissants au beurre tout juste sortis du vieux four à bois. Il y a eu aussi le poissonnier qui, revenant du port avec sa marchandise, devait certainement se rendre au marché le plus proche afin d’y vendre ses poissons pêchés du matin. Étrangement, voir toute cette agitation matinale t’apaise. Lentement, tu prends le temps de reprendre pied dans la réalité après t’être perdu dans les méandres d’un sommeil lourd de souvenirs. Tu rêves souvent du Pays Imaginaire, de ta vie d’antan. Tu revois cette poudre étincelante tombant sur ton corps d’enfant tandis que, émerveillé, tu apprenais pour la première fois à voler. Tu te souviens encore de la sensation que cela t’avait procurée. Cette sensation de liberté, de bonheur à l’état pur. Plus rien n’existait sinon le vent dans tes cheveux, les pirouettes insensées entre les nuages et l’impression de pouvoir toucher les étoiles. Oh oui, tu t’en souviens comme si c’était hier. C’est là, ancré en toi à l’encre indélébile, au fer rouge. C’est comme si la poussière de fée avait laissé sa trace sur ta chair blanche. Elle te colle à la peau maintenant.
Un léger soupir empli de lassitude s’échappe de tes lèvres sèches et tu secoues la tête. Tu devrais arrêter d’y penser. Tu devrais te sortir de la tête tous ces souvenirs, toutes ces idées farfelues. Jamais tu n’arriveras à trouver ce substitut à la poussière de fée. C’est impossible. Tu as déjà tenté des milliers de fois, tu y as passé des nuits entières. Sans aucun résultat. Tu commences à perdre espoir, à te décourager. Tu es pourtant heureux dans cette nouvelle vie, à Fantasia Hill, mais le souvenir de l’île du Pays Imaginaire te hante et te bouffe de l’intérieur. À en devenir fou. Jetant un coup d’œil rapide au miroir de ta chambre, tu observes tes joues pâles et tes yeux creusés de fatigue. Tu as mauvaise mine, mais tu te dis qu’après un petit-déjeuner copieux, ça ira tout de suite mieux. Tu dois juste manger un peu et t’occuper l’esprit jusqu’à cet après-midi – ça tombe bien, tu as une tonne de devoirs en retard à faire. Tu files te passer un coup d’eau sur le visage à la salle de bains et descends quatre à quatre les escaliers jusqu’à la cuisine. Comme à son habitude, tu vois ta mère s’affairer derrière les fourneaux et cette vision te fait sourire. Ton monde tourne rond finalement. Tu n’as besoin de rien de plus, tu as tout ce que tu désires ici et même plus. Tu as des parents adoptifs incroyables, un frère de cœur irremplaçable, une petite brune qui renverse ton quotidien trop carré, tu as même retrouvé cette grande sœur qui fait partie de toi – ne manque que ton petit frère, cette bouille d’ange. Et puis il y a elle, Hope. Cette meilleure amie, ce tout. Cette moitié de ton âme que t’a donnée la vie. C’est une chance que tu l’aies connue ; c’est une chance qu’elle ait croisé ton chemin.
Tu as un sourire radieux qui effleure tes lèvres à la pensée que tu la vois justement en fin d’après-midi – pour le goûter plus exactement, comme à votre habitude. Ça ne fait pourtant que quelques jours que tu ne l’as pas vue mais sa présence crée déjà ce manque en toi, ce vide dans ta poitrine. Elle t’est devenue indispensable et tu le sais. Parce que tu sais qu’elle sera toujours là, qu’elle t’épaulera quoi qu’il arrive. Et surtout, tu sais qu’elle sera la seule capable de te mettre la vérité en face même si ça doit te déplaire. Elle est comme ça, Hope. Elle agira pour ton bien, même si tu ne le remarques pas de prime abord - et c’est ce que tu fais également pour elle. Tu le lui rends bien. Et même si ça vous mène parfois à de violentes disputes, vous n’avez jamais aucune hésitation quant à être franc l’un avec l’autre. De toute façon, vos querelles ne durent jamais bien longtemps parce que vous êtes incapables de vous passer de l’autre. C’est impossible. Alors vous finissez toujours par vous réconcilier, reconnaître que votre moitié a raison malgré tout. Elle éclaire ton quotidien gris de nuages. Elle insuffle à ta vie une dose de joie toute simple qui est comme une lumière dans tes ténèbres, un phare dans la tempête. Hope est ton espoir. L’espoir d’un futur plus beau, l’espoir que tes souhaits se réalisent. L’espoir de faire de ton existence quelque chose qui compte pour de vrai.
Plongé dans un devoir de chimie plutôt compliqué, tu n’as pas vu l’heure passer. Ce n’est que lorsque ta tendre mère vient te prévenir que tu vas finir par être en retard que tu lèves enfin les yeux de ta copie noircie d’encre. Après un rapide coup d’œil à ton horloge, tu pousses un juron, remercies ta mère et t’habilles en vitesse pour partir dans la foulée dans un claquement sonore de porte. Heureusement, tu arrives à attraper un bus dans les cinq minutes et tu t’en sens soulagé. Tu arriveras à l’heure pour le goûter. Sur la route qui te mène en centre ville, tu repenses un peu à Teddy, à ces battements fous et précipités dans ta poitrine qu’elle provoque sans le savoir. Son sourire enfantin et doux te manque. Parfois, tu as envie de l’avoir en face de toi, juste pour passer tes doigts dans sa chevelure brune. Doucement. Parfois, tu as juste l’envie de la serrer dans tes bras. Fort. Tu ne veux pas mettre de mot sur ce que tu ressens à son égard. Ça te fait trop peur, ça t’angoisse. Alors tu laisses cette situation pourrir, s’enliser dans un amalgame de non-dits et de désirs inavoués. Hope te dirait que tu l’aimes et que tu devrais foncer mais, têtu comme une mule, tu ferais semblant de ne pas l’écouter. Parce que c’est là une vérité que tu veux nier, que tu veux refouler loin quelque part dans ton être afin de l’oublier. Peut-être que si tu fermes les yeux très fort, alors tout ça disparaîtra ? Non, tu n’es pas assez stupide et immature pour croire ça. Tes sentiments resteront là.
Lorsque tu pousses la porte du petit salon de thé, l’odeur des pâtisseries envahit tes narines avec rapidité. Tu humes l’air avec un plaisir non feint, la malice animant ton regard à la seule pensée que ta belle Hope doit être derrière les fourneaux à glacer ses cupcakes – comme toujours. « Excusez-moi, je voudrais voir Hope, tu demandes à l’homme posté derrière le comptoir qui t’accueille avec un sourire presque paternel. Est-ce qu’elle est là ? » « Dans la cuisine, je vais la chercher. » Dans un sourire joyeux, tu acquiesces et attends patiemment de voir débarquer ton amie. Elle apparait dans la salle en sautillant, l’air presque euphorique et te tombe dans les bras tout en claquant un baiser sonore sur ta joue fraîche. Tu es si content de la revoir, ta bouffée d’air frais. Fidèle à elle-même, elle est comme une pile électrique et tu n’as pas même le temps de lui dire que toi aussi, tu es heureux de la voir. Elle t’amène à une petite table, babille un instant avant de repartir pour revenir avec un plateau rempli de victuailles – thé fumant et pâtisseries tout juste sorties du four. Toi, tu n’as eu le temps que d’enlever ton manteau et de le poser sur le dossier de ta chaise. Elle est incroyable. « Merci, il a l’air délicieux, commentes-tu en t’emparant du cupcake qui dégage une odeur sucrée des plus alléchantes. » Mordant avec gourmandise dans le gâteau, tu ne peux t’empêcher de laisser échapper une petite exclamation de délice. C’est un ravissement pour les papilles ! « Ch’est délichieux ! t’exclames-tu la bouche pleine avant d’avaler presque tout rond. Il est trop bon ! »
Le thé te brûle un peu la langue mais la sensation reste agréable, tu aimes bien. « Je vais bien, tu réponds après un petit temps de réflexion. Je suis juste fatigué parce que je suis me suis levée aux aurores ce matin mais je suis plutôt content. Ça m’a permis de bien bosser avant de venir. D’ailleurs, j’ai failli être en retard pour notre rendez-vous ! » Un petit rire enfantin t’échappe et tu réchauffes tes mains à l’aide de ta tasse en porcelaine. « Et toi, dis-moi ? Tu as dormi combien d’heures cette nuit ? demandes-tu d’un ton taquin tout en laissant ton index glisser sur les cernes qui alourdissent légèrement les yeux de la brunette. Tu as encore passé des heures à lire, hein ? » Malgré le sourire indulgent et fraternel, tu ne peux t’empêcher d’être inquiet pour elle. « Tu sais bien que tu dois dormir. Il faut que tu te reposes, la sermonnes-tu doucement. Enfin, je te rassure, tu restes toujours aussi belle, Hope. » Tu serres sa main entre tes doigts avant de la porter à tes lèvres et d’y déposer un léger baiser. Oui, vraiment, tu es content de la retrouver. « C’est encore ton idiot de psy qui te fait faire des insomnies ? râles-tu sans trop de gentillesse parce que, même si tu ne l’as jamais rencontré, tu n’aimes pas vraiment ce crétin qui s’amuse avec ta meilleure amie. »




made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Kayla N. Sullivan

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Kayla N. Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/10/2012 Jouant le rôle de : Nala Nombre de messages : 1903 On me connait sous le pseudo : Mélou. Un merci à : Shiya; Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Amber Perfect Heard.
MessageSujet: Re: Feel Good With You • [John & Hope] Feel Good With You • [John & Hope]  EmptyDim 27 Avr - 15:22

J'archive !




Take a breath
and see the truth
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Feel Good With You • [John & Hope] Feel Good With You • [John & Hope]  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Feel Good With You • [John & Hope]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] John Rambo [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-