AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-25%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur prix
133.90 € 179.00 €
Voir le deal

Partagez

Reindeers are better than people ஓ Vide
Reindeers are better than people ஓ Vide
Reindeers are better than people ஓ Vide
Reindeers are better than people ஓ Vide
 

 Reindeers are better than people ஓ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Reindeers are better than people ஓ Reindeers are better than people ஓ EmptyLun 24 Fév - 2:42

Reindeers are better than peopleAnna  &  Kristoff



Le givre envahissait son corps, glaçait son sang dans ses veines, affaiblissait son cœur à tel point que chaque nouveau pas était une épreuve presque insurmontable. La tempête faisait rage et les flocons étaient comme des petites lames plantées dans sa chair. Le vent cinglant giflait la peau exposée de son visage. Péniblement, elle avançait, vacillement, manquant de tomber ou d’être emportée pour l’ouragan à tout instant. Ses forces déclinaient, le froid prenait place et bientôt, elle ne ferait plus qu’un avec la glace, avec cette magie qui la contaminait. « Kristoff » gémit-elle à travers le vacarme assourdissant de la tempête. Elle aurait pu lâcher prise, se laisser mourir, mais un dernier espoir la portait et la poussait à avancer. Et cet espoir, elle venait d’en crier le nom. L’amour allait la sauver, c’était tout ce qui la faisait tenir. Quand soudain, le temps se suspendit, les flocons se figèrent dans le vent et la tempête s’interrompit. Anna sentait son cœur entièrement gelé dans sa poitrine, prêt à accomplir sa terrible office sur elle. Mais il était là, il se dressait devant elle. Kristoff. Il n’était plus qu’à quelques pas d’elle. Il ne suffisait plus que de quelques enjambées pour qu’ils soient enfin réunis. Un pas. Deux pas. Puis le son menaçant d’une épée tirée de son fourreau. La princesse détourna lentement le regard et ce qu’elle vit la fit frémir. Sa sœur était en position de faiblesse et Hans allait lâchement en profiter en lui plantant sa lame dans le dos. Désespérée, elle tourna ses prunelles alarmées vers Kristoff. Qui choisir ? Elle ne mit pas lentement à se décider, pousser par les élans de son cœur, pas ce que lui hurlait son instinct. Elle usa de ses dernières forces et courut faire barrière de son corps. Elle était condamnée, alors autant que sa mort serve à sauver Elsa. La dernière chose qu’elle vit fut l’épée d’Hans prête à fondre sur elle et puis ce furent les ténèbres et la glace.

Anna se réveilla en sursaut, presque en criant. Elle se redressa sur son lit, la respiration haletante. Une fois encore, elle avait encore fait ce terrible cauchemar, ce terrible moment où son cœur s’était gelé et qu’elle était morte. Mais cette fois, elle ne s’éveillait jamais. L’amour qui avait motivé son sacrifice ne la sauvait pas. Elle mourrait, condamnée à n’être qu’une vulgaire statue de glace pour toujours. La princesse se sentit frémir, sachant pertinemment que c’était ce qu’il l’attendait bientôt. Elle s’était pourtant battue pour empêcher cela. Quand elle eut conscience que ses jours étaient comptées, elle s’était employée à chercher de l’aide auprès d’autres personnes. Son premier choix avait bien entendu été Elsa. Si elle avait jeté le sort, elle pourrait sans nul doute conjurer le sortilège. L’histoire ne pouvait se répéter encore. Mais les choses ne s’étaient pas passées comme elle avait pu l’espérer.  Quand sa sœur avait appris qu’elle lui avait encore gelé le cœur, elle avait paniqué. Anna s’était employée à la calmer et à faire tomber sa panique. Malheureusement, la peur avait pris le dessus sur la reine des neiges. Les doigts d’Elsa s’étaient progressivement recouverts de givre, l’air s’était refroidi et les flocons s’étaient mis à tomber. Alors Elsa avait préféré chasser sa sœur plutôt que de devoir lui faire du mal une fois de plus. Anna avait donc pris la fuite et depuis, elle n’avait pas revu Elsa. Quelques jours plus tard, elle avait songé à Jackson. Son ami était par la passé un être aux mêmes dons qu’Elsa. Il pouvait contrôler la magie de la glace et il la maîtrisait bien mieux que la reine. Elle était certaine qu’il pourrait l’aider, ou bien faire retrouver la raison à Elsa car il avait une étrange influence sur elle. Mais une fois encore, tous ses espoirs s’étaient évanouis quand il lui avait dit qu’il n’avait pas la moindre idée de la marche à suivre, d’autant qu’il avait perdu ses pouvoirs. Anna se releva sur son lit, passant une main froide sur son visage. Elle aurait tant aimé rencontrer un Troll de son ancien monde pour qu’il l’aide. Eux savaient quelle était la marche à suivre. Elle savait bien qu’il s’agissait d’une preuve d’amour, mais elle doutait fortement que cela la sauve aujourd’hui. Et quand bien même, auprès de qui ? Comme avait dit autrefois Hans « Oh Anna, ! Si seulement quelqu’un vous aimez. » Et en effet, c’était plus vrai que jamais. David était un amour à sens unique, quant à Kristoff, elle ne l’avait jamais retrouvé. Puis à vrai dire, elle craignait de le rencontrer un jour. Que lui dirait-elle pour se justifier d’avoir arrêté de le chercher ? Que dirait-elle s’il se montrait toujours fou amoureux d’elle ? Elle ne parvenait à cerner ses sentiments à son égard, tout cela étant bien trop confus, surtout dans la situation dans laquelle elle se trouvait. Non. Elle espérait ne jamais le voir. Et comment se justifierait-elle pour l’enfant ? Cette seule pensée l’angoissait au plus haut point. La princesse se releva et s’approcha de son miroir. Elle poussa un soupir proche du gémissement désespéré quand elle vit que ses cheveux étaient presque tous blancs. Le temps lui était compté et il ne lui en restait guère. Il fallait qu’elle revoie Elsa encore une fois. Elle devait tenter de lui faire entendre raison. Le temps passant, la panique s’était peut-être atténuée. Frissonnante de froid, elle s’habilla rapidement et s’échappa du Méli-Mélo House. Avant, elle prit soin de dissimuler sa longue chevelure sous un bonnet, espérant de ne rencontrer personne qu’elle connaissait en chemin. Sa sœur serait sans doute à son travail soit la patinoire. Du moins, elle espérait la trouver là-bas. Elle s’engagea avec bien des difficultés, s’accrochant aux parois des murs pour rester debout. Sa fin était proche… Elle ne sut comment, elle parvint finalement jusqu’à la patinoire. Elle rentra dans le bâtiment, profitant du passage de quelqu’un qui sortait afin de rentrer. Elle ne se sentait même pas la force d’ouvrir la lourde porte, ses forces déclinant fortement. Dans les couloirs, elle continua de coller au mur pour avancer, se faisant parfois bousculer par le va et vient des gens. Approchant des bureaux, elle se retrouvait seule. « Elsa ? » appela-t-elle, espérant qu’elle se trouverait dans son bureau quand au détour du couloir, elle rentra dans un homme. « [b]Oh excusez-moi ! Je ne vous avais pas vu…[/b] » dit-elle, confuse. Toujours haletante, elle essayait de reprendre un peu de contenir. Elle se redressa un peu mieux, sa main toujours fermement retenue au mur. Elle releva le regard et le visage de l’inconnu lui apparut comme un vieil écho. Celui de Kristoff.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Reindeers are better than people ஓ Reindeers are better than people ஓ EmptyJeu 27 Fév - 0:51

Reeinders are better than people.
anna∞ kristoff
Tu cours il fait noir, tellement noir. Tu ne distingues même pas le paysage difforme autour de toi , mais tu la vois elle est là. Tu sais que c'est elle, son visage , sa carrure ça ne peut être qu'elle tu le sens au plus profond de ton cœur et tu ne peux pas avoir faux . Tu t'approches d'elle mais elle disparaît dans la brume, dans un dernier souffle. Alors tu cries,encore une fois elle était partie et t'avais laissé là dépourvu de moyen. Alors tu cries de toutes tes forces pour qu'elle revienne mais une force inconnue te fais revenir à la raison. Et tu ouvres maniable ment les yeux pour te rendre compte que tout ceci n'était que rêve ou plutôt encore ce rêve qui te hante depuis que tu es arrivé dans ce monde. Cette vie singulière et monotone tu ne t'en faisais pas , pas du tout même. Et puis la solitude te pesait tellement ... Pourtant tu étais habitué à n'être accompagné d'aucun humain avant et pourtant, ta rencontre avec Anna, Olaf et Elsa t'avais fait haïr cette solitude et tu n'aurais jamais pensé qu'elle te hanterait de cette façon là. En même temps tu n'avais rencontré personne ici vraiment personne. Pourtant tu sortais des fois, la plupart du temps pour aller travailler mais tu sortais... Tu n'avais pas vraiment le goût à ça, pas le goût à rencontrer d'autres gens pour oublier, tu voulais la revoir elle et seulement elle. Alors tu te levais le matin sans conviction afin de passer une journée comme les autres, dépourvue d'action ou même de rebondissement. Tu vivais ta vie sans enthousiasme attendant un quelconque signe , un quelconque indice  sur la localisation de tes anciens amis. Si seulement tu avais des nouvelles des autres ... Si seulement tu pouvais être sur qu'ils ne souffraient pas ou même si ils avaient survécu tu aurais été tellement plus heureux d'être arrivé ici, mais ce n'était pas le cas. Aujourd'hui tu avais tout sauf l'envie d'aller à ce stupide magasin de bricolage alors tu avais décidé de ne simplement pas t'y présenter et puis tant pis s'ils te viraient, tu aurais été inefficace de toute façon. Alors tu décidas de te changer les idées en sortant un peu chercher les autres sans grand espoir. Tu les avais tellement rechercher en arrivant que tu ne pouvais plus supporter chaque déception qui suivait alors tu avais décidé d'arrêter tes recherches ou plutôt d'arrêter d'espérer pour rien , pourtant une petite voix te disais de continuer, que tu étais si près du but qu'il fallait tenir de toutes tes forces.  Mais le pire était que tu avais sûrement dû la croiser un de ces jours sans la reconnaître vraiment, sans reconnaître que c'était la princesse pas tout à fait normale qui t'avais sortit de ta solitude ,et puis de toute manière  qu'est ce qu'il se passerait  si tu la reconnaissais un jour ? Ah... Tu la cherchais désespérément sans même penser aux conséquences que cela pouvait engendrer... Ça se trouve elle ne voulait même pas que tu la retrouves et qu'elle était très bien là où elle était. Mais tu ne voulais pas réfléchir plus longtemps à ces possibilités qui te faisaient encore plus mal aux cœur. Tu te levas à contre cœur afin de prendre une douche afin d'être un minimum présentable au cas où un miracle se produirait. Tiens ça aussi tu ne connaissais pas vraiment ça les douches les bains la télévisions et tout le reste. Tous ses chamboulements et toutes ses nouvelles découvertes  t'avait un peu changé, devenant peut-être un peu moins "sauvage"et moins "montagnard bûcheron". Ce qui était dommage d'ailleurs car c'est ce qui faisait en quelque sorte  ton charme. Mais il y avait tout de même un avantage, maintenant tu prenais plus soin de toi, tu t'habillais plutôt bien et puis pour tout avouer tu étais plutôt beau mais cela était loin, très loin de te préoccuper plus que ça au contraire. Une fois habillé, tu sortis du Méli-Mélo sans but ni lieu précis , tu suivais en quelque sorte ton instinct puis d'un coup comme une illumination , une idée te traversa la tête , aller à la patinoire ! En effet c'était le dernier endroit ainsi que le dernier moment que tu avais partagé avec tous tes amis alors pourquoi pas y jeter un petit coup d'œil ? De toute façon tu avais un peu près tout essayer sauf cet endroit ... Une fois arrivé sur les lieux, tu te perdis un petit peu arrivant avec mécontentement dans les couloirs de la patinoire, près des bureaux mais une voix t'interpella. Elle était faible et étrangement familière alors tu décidas de la suivre de l'oreille jusqu'à ce qu'une fille se percute contre toi puis ton monde bascula. Ce visage... Ce visage  .. C'était le même que dans ton rêve , la même similitude que celui d'Anna. Ça ne pouvait pas être vrai ... Ce n'était qu'une farce c'est ça ? Ou même un rêve ? Tu clignas des yeux  plusieurs fois pour t'assurer que tout ceci était bien réelle puis tu t'approchas  lentement de la jeune fille. " Tu-tu es ?" Ta voix était tremblante et indécise ... Et si tu te trompais ? "Anna... ?" Murmuras-tu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Reindeers are better than people ஓ Reindeers are better than people ஓ EmptyLun 17 Mar - 1:59

Reindeers are better than peopleAnna  &  Kristoff


Anna sentait ce froid qui l’envahissait et dont elle ne pouvait plus se défaire. Sa chair était frigorifiée, meurtrissant son corps entier d’une douleur sans nom. Mais le pire était les battements de son cœur qui se ralentissait, qui lui tournaient la tête et qui menaçaient de la faire sombrer à tout instant. Elle était à bout de force et chaque pas qu’elle faisait lui demandait un effort considérable. Pourtant, elle était portée par un dernier espoir. Comme si elle était perdue dans les ténèbres, elle voyait tout de même cette petite lumière qui brillait au loin et qui lui intimait de ne pas perdre espoir, de se battre encore un peu parce que ça en valait la peine. C’était cette même force qui l’avait forcée à survivre pour retrouver Hans afin qu’il brise le sortilège. Anna s’était crue abandonnée quand le prince des îles du sud avait décrété ne pas l’aimer et qu’il cherchait à gagner le trône. Puis quand Olaf lui avait appris que Kristoff était amoureux d’elle, elle avait compris qu’il était son réel amour. L’espoir était né en elle comme un brasier ardent et c’était lui qui lui avait donné le courage de courir hors du palais, de combattre la tempête pour le retrouver. Kristoff… Mais aujourd’hui, si elle arrivait à tenir debout, si elle rassemblait encore ses dernières forces pour aller de l’avant, ce n’était pas pour Hans, pas plus pour Kristoff, ni même pour David. Non, ce n’était pas pour un quelconque homme. Elle avait assez sucré des relations amoureuses qui tournaient au désastre. L’unique raison qui la maintenait encore en vie, c’était son enfant. C’était cette petite vie qui était niché au creux de son ventre. La princesse aurait pu se résoudre à mourir une bonne fois pour toute. Elle aurait pu se résoudre à disparaître et à cesser de souffrir, mais en se condamnant, elle condamnait aussi son bébé et ça, c’était tout bonnement impensable pour la jeune femme. Elle était pourtant terrifiée à l’idée de porter la vie, de savoir que dans quelques mois, elle mettrait un être petit et vulnérable dont elle devrait prendre soin seule. Elle avait peur de ne pas en avoir la force, de ne pas être à la hauteur, mais peu importait, elle ferait tout ce qui était en son pouvoir. Et à présent, son seul salut était de retrouver Elsa pour lui demander de conjurer le sort. Elle seule pouvait lui venir en aide car la magie coulait dans ses veines. Il fallait qu’elle comprenne qu’elle devait aider la princesse et que sa vie était entre ses mains. L’histoire ne pouvait encore se répéter. Anna se refusait à une telle éventualité. Elle se trouvait donc dans les couloirs de la patinoire, marchant avec peine, s’accrochant aux murs pour ne pas s’écrouler. Elle se sentait à deux doigts de défaillir, le froid engourdissant tous ses mouvements. Elle voyait cette fumée blanche qui s’échappait de temps en temps d’entre ses lèvres bleuies. Combien de temps allait-elle tenir de la sorte ? Finalement, elle parvint jusqu’à l’étage de l’administration. Elle était certaine de la trouver quand elle tomba nez-à-nez avec quelqu’un et manqua de le percuter. Elle s’était excusée, prête à poursuivre son chemin quand elle était restée tout bonnement tétanisée. Cet homme… il lui rappelait étrangement… Kristoff ! Si son cœur battait au ralenti, il venait tout juste de s’interrompre. En voyant le visage de l’inconnu se décomposer, elle comprit que ce qu’elle redoutait le plus venait d’arriver. Elle avait retrouvé Kristoff, son amour d’un autre monde. L’homme devant lequel elle avait le plus peur de paraître. Elle retint sa respiration quand elle l’entendit bredouiller. « Tu-tu es ? Anna… ? » La princesse plaqua une main contre sa bouche, sentant les larmes lui monter aux yeux. Une déferlante de honte et de culpabilité l’assaillit tout à coup, si bien qu’elle aurait aimé pouvoir s’enfouir la tête la première dans un trou pour ne plus jamais en sortir. Par réflexe, elle enfonça un peu plus son bonnet sur sa tête afin qu’il ne voit pas la pigmentation diaphane qu’avait pris ses cheveux. Elle avait juste envie de s’éveiller de ce cauchemar qu’elle vivait depuis qu’elle avait couché avec David. Elle voulait que tout cela ne devienne plus qu’un mauvais souvenir et qu’elle s’éveille dans son lit comme si tout cela ne s’était pas réellement déroulé. Elle étouffa un sanglot, détournant un instant le regard, assaillie par une vague d’émotions aussi désagréables les unes que les autres. Pourtant, elle se sentait tout de même soulagée de savoir qu’il allait bien, qu’il était toujours en vie, qu’il avait survécu au sort. Finalement, ce fut d’une voix rendue rauque par l’émotion qu’elle bredouilla : « Kristoff ? C’est bien toi ? » La princesse balaya les larmes qui perlaient sur ses joues mais elles étaient bien vite remplacées par de nouvelles. « Q-que fais-tu ici ? » dit-elle dans un murmure douloureux.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Reindeers are better than people ஓ Reindeers are better than people ஓ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Reindeers are better than people ஓ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-