AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
228 € 379 €
Voir le deal

Partagez

Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Vide
 

 Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptyMer 5 Mar - 22:22




Dans l'antre de la bête

« Viens, et entre dans l'antre de la bête, mais prendre garde à ce qu'elle ne découvre pas ta véritable identité. »
Depuis le départ subit de Talie, tu avais non seulement pas perdue une esclave sexuelle mais, une esclave ménagère. C'était elle qui fessait briller le loft du sol au plafond, qui fessait rayonner ta lessive et surtout qui préparé le diner du soir. Pendant que toi, tu la regardé faire où que tu fessais de la couture pour passer le temps. L'aider ?! Tu n'y a jamais songé, ni même eu l'envie. En faites, tu t'étais toujours dit que c'était son boulot, sale où pas, elle te devait obéissance. De plus, tu savais qu'elle ne pouvait rien te refuser au risque de t'avoir sur le dos .. Et surtout, si elle souhaitait avoir sa came, elle avait plutôt intérêt à faire ce que tu lui ordonnée. Et maintenant, qu'elle était portée absente, tu devais lui trouver une remplaçante temporaire jusqu'à ce que ta petite poupée daigne à faire surface. Elle lorsqu'elle pointerait le bout de son nez, tu ne te gênerais pas pour la briser en petits morceaux. Suppliques où pas, tu lui ferrais regretté cet affront faites, à ton égard.

Et cette remplaçante, tu l'avais cherché partout mais, aucune de celle que tu avais engagé pour un essai n'avait su te convenir où t’impressionner. Et à force de recherche infructueuses et désastreuses, tu songeais même à faire le sale boulot toi même mais, tu te retins bien vite. Car, il était hors de question pour toi de t'abaisser à un tel niveau d'inconvenance. Tu étais faîtes pour voir le monde d'en haut, pas d'en bas. Ta place à toujours en haut de l'échelle pas en dessous. Alors, tu avais décidé d'étendre tes recherches toujours plus loin jusqu'à tomber sur une agence. Qui, justement était spécialisée en inquisition de femme à tout faire. Tu étais donc entrée dans cette bâtisse en expliquant clairement tes intentions : tu voulais une jeune femme discrète, polyvalente et polie .. mais surtout, tu voulais une jeune femme qui exécuterait le moindre de tes désirs sans opposer la moindre résistance. En faites, tu recherchais une seconde Talie .. tu te disais que même s'en être là, elle parvenait à hanter tes pensées la petite garce.

La femme de l'agence fouilla longtemps dans sa base de donnée pour ne trouver qu'une demoiselle correspond à ce critère. Son nom : Aloïse Hawthorne ... tu feuilletas son dossier et vit qu'elle avait un poste en temps de couturière. Si elle savait coudre, c'était un très bon point mais si en plus, elle savait passer la serpillière et faire la cuisine, c'était encore mieux. Après cette petite trouvaille, tu décides de rentrer au loft afin de lui passer un petit coup de fil. Comme tu t'y attendais, elle avait une voix plutôt douce à la fois, sûre d'elle. Rien qu'à l'entendre parlé, tu arrivais déjà à te faire une idée de la personne qu'elle devait être .. si tu avais su qui elle était réellement, tu n'aurais pas été receptive à son égard. Quoi qu'il en soit, tu lui donna un rendez-vous ici, au loft afin d'avoir un léger entretien avec elle avant de, la mettre à l'essai.

En attendant son arrivée, tu t'étais roulée un joint et servis un verre de brandy. L'épaisse fumée de ton joint vint imprégner chaque parcelle de tissu de tes fringues et tu n'avais même jugé utile d'aérer la pièce. Tu voulais que l'odeur de l'herbe à fumer embaume la pièce .. tu aimais tellement ce fort arôme de plante qu'elle dégageait à elle toute seule .. tu t'enivrais de ces bienfaits alors que, tu buvais deux gorgées de ton verre d'alcool. C'est alors que, tu entendis frapper à la porte .. tu écrasas momentanément ton joint, bu les dernières gorgées de ton verre et, alla ouvrir la porte. Derrière celle-ci se trouvait la fameuse Aloïse, tu lui lances un léger sourire avant de prendre la parole d'une voix douce et calme afin, de la mettre en confiance.

ø Bonjour, mademoiselle entrez je vous prie. Tu la fais entrer dans ta demeure, avant de passer devant elle et d'enchérir : installez vous dans le salon, je reviens tout de suite le temps pour moi, de passer des vêtements plus convenable. Dis tu en montant les escaliers. En effet, tu n'allais pas passer cette entretien en tenue décontractée. Ça serait vraiment le comble pour une femme si, noble et fière telle que toi. Ainsi donc, tu changes de fringue et opte pour une tenue traditionnelle digne d'une vraie femme d'affaire sérieuse : un tailleur et une paire d'escarpins feront très bien l'affaire. Tu fais ce qu'il faut pour te transformer en parfaite patronne avant de descendre les escaliers et de la rejoindre dans le salon.

ø J'espère que je n'ai pas été trop longue ?! Vous désirez un thé, un café peut être ?! La questionnes-tu toujours avec cette même voix posée avec ce même objectif la mettre en confiance avant de, l'exploiter comme, une vulgaire esclave.


Racaille en chef  hey   & la Sadique  Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Dernière édition par Aphria M. Ysley le Mar 20 Mai - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptyVen 7 Mar - 23:52

Aphria ∞ Aloïse


Depuis que j’étais arrivée à Fantasia Hill, je n’avais eu qu’une seule pensée : que tout cela était de la faute de Maléfique. Quelle autre personne, si cruelle soit-elle, aurait pu fomenter une machination pareille hormis elle ? J’étais une fée et je savais pertinemment que la magie noire était puissante. Si puissante qu’elle pouvait tous nous amener dans un autre monde et nous jeter dans la perdition. Après, dès mon arrivée, j’avais été attaquée par l’un de ses sbires et si un inconnu n’était pas venu à mon secours, dieu seul sait ce qu’il m’aurait fait subir. J’essayais donc d’être prudente, d’autant que j’étais seule. Je n’avais retrouvée ni Flora, ni Pâquerette et encore moins le prince Philipp. La seule personne que j’avais eu la joie de revoir, c’était Aurore. Enfin Talie. Nous avions tous changé de prénom ici, et le mien était devenu Aloïse. C’était sans doute à cause de cela que je peinais à retrouver la trace des gens qui peuplaient mon univers. Mais j’avais eu tout de même le bonheur d’être rapidement aux côtés d’Aurore. Quoi que, « bonheur » était sans doute un bien grand mot. Bien sûr, je n’aurai pas assez de mots pour exprimer mon soulagement de la savoir en vie et hors de danger. C’était grâce à mon amie Attina que nous avions pu être réunies. La belle sirène avait sauvé ma filleule des griffes de Maléfique qui avait fait d’elle une droguée, toxico et même son objet sexuel. J’étais tout bonnement scandalisée par le traitement qu’elle lui avait fait subir. Quel monstre ! Moi qui croyais que nous l’avions détruite à jamais, elle continuait à persécuter cette pauvre princesse. Et pire que cela, elle m’avait fait perdre ce lien que j’avais avec Aurore. Durant plus de seize ans, nous avions été comme des mères pour la princesse, nous avons pris soin d’elle comme jamais personne ne l’aurait fait en ce monde pour la tirer des griffes de la malédiction que la sorcière avait jeté sur elle. Mais aujourd’hui, Talie était renfermée et elle ne me parlait que peu, même si j’essayais constamment de rentrer en contact avec elle. Cela me meurtrissait de voir que j’avais perdu sa confiance et tout ce que j’avais pu apprendre de la relation entre Maléfique et Aurore, c’était Attina qui me l’avait apprise. Quel n’avait pas été mon choc ! Mais pire que cela, je sentais la rage qui montait en moi et je ne rêvais que d’une chose : faire payer à Maléfique tout ce qu’elle avait fait subir à ma princesse. Toutefois, ici je n’avais nulle magie, pas de baguette et pas d’ailes. Bref, j’étais vulnérable et Maléfique avait peut-être conservé ses pouvoirs, comme Elsa. Il fallait donc que je sois prudente et j’avais monté un plan avec Attina pour me rapprocher de Maléfique sans qu’elle ne sache. Après tout, elle ne devait pas connaître ma tête ou ma nouvelle identité, ce qui était un bon atout. Dans le cas contraire, j’étais cuite mais ma détermination était trop forte pour reculer. Je devais stopper Maléfique avant qu’il ne soit trop tard. J’avais rapidement conclu qu’ayant perdu Aurore, elle serait sans nul doute en quête d’une nouvelle bonne à tout faire. Pas besoin d’être Sherlock pour savoir que cette sorcière n’allait certainement pas lever le petit doigt dans son logis. Je m’étais donc inscrite dans une agence de ménage et j’avais mis mon dossier en tête de liste, espérant de tout mon cœur que je serai prise par elle. J’avais noté aussi toutes les qualités qui risquaient de lui plaire. Il lui fallait bien entendu de la discrétion. Parfait, je l’étais ! Comme par miracle, le téléphone de l’appartement sonna un jour et c’était Maléfique qui faisait appel à mes services. Autant dire que j’avais eu l’impression d’être un peu tarte ce jour-là. Je ne sais si c’était le fait d’entendre à nouveau Maléfique ou si c’était le fait d’utiliser un téléphone, mais je n’avais pas été à l’aise durant cet entretien. Enfin bon, j’avais quand même dû plaire suffisamment à la sorcière, car elle me donna rapidement rendez-vous dans son loft pour s’entretenir sur le contrat de travail. Pour être pleinement honnête, je la menais par large le jour J. Je m’étais habillée de manière assez sobre et surtout, j’avais banni le bleu de ma garde-robe pour qu’elle ne se doute de rien. Je pris une grande inspiration avant de frapper à la porte. Les secondes qui s’écoulèrent avant que la porte s’ouvre furent sans doute les plus longues de ma vie. J’étais si anxieuse ! Quand enfin Maléfique apparut, mon cœur rata un battement. Il y eut un petit moment de latence durant lequel j’observais timidement Aphria pour voir si je ne décelais pas de la suspicion dans son regard. Mais il n’y eut même pas l’ombre d’une hésitation. Elle ne m’avait pas reconnue ! En même temps, qui aurait pu faire le lien entre la petite fée rondouillarde que j’étais et la jeune femme que j’étais aujourd’hui ? Je fus tout de même étonnée qu’elle me paraisse aussi douce et aimable mais je me doutais que ce n’était qu’une façade. Je jouais donc le jeu. « Enchantée mademoiselle Ysley. Je suis heureuse de faire votre connaissance. » Je rentrais dans la demeure de Maléfique, ou son antre devrais-je dire. Immédiatement, des odeurs de fumée et d’herbes me revinrent, me faisant légèrement tousser. Ces histoires de drogues étaient donc vraies. « Installez vous dans le salon, je reviens tout de suite le temps pour moi, de passer des vêtements plus convenable. » Je hochais la tête, esquissant un timide sourire tandis qu’elle montait les escaliers, disparaissant à ma vue. Je fus rapidement titillée par l’envie de fouiller son appartement de fond en comble. J’étais persuadée que c’était elle qui détenait nos baguettes et que je trouverais la clef de la solution pour sauver Talie. Peut-être en faisant pression sur Maléfique si je découvrais vraiment quelque chose de très compromettant. Je n’étais pas encore certaine de ce que je cherchais réellement. Toutefois, je ne bougeai pas d’un pouce. Je préférais me tenir à carreau, le temps d’être embauchée dans les règles et ensuite je mènerai mon enquête. Il faudrait qu’elle ne se doute de rien. Elle réapparut bientôt, habillée de manière très classe. Fallait avouer qu’elle en imposait vraiment sous sa nouvelle apparence. J’étais vraiment impressionnée, si bien que lorsqu’elle s’adressa à moi, je mis quelques temps avant de répondre. « Hein ? Quoi ? Euh non. Vous avez été rapide. » je bégaye. Quelle tarte ! J’essaye tout de même de reprendre un peu plus de contenance en redressant un peu le menton et en affichant un sourire plus assuré. « Un thé s’il vous plaît. Cela me ferait très plaisir. » dis-je avec clarté. Ah enfin ! Puis j’ajoute. « Vous avez vraiment une très belle demeure mademoiselle Ysley. Puis elle est décorée avec beaucoup de goût. » Allez, je la complimente un petit coup pour flatter son égo. Je suis certaine que ça lui fera plaisir et qu’elle m’estimera un minimum. Après tout, j’étais en mission là. Tout ce qu’il y avait de plus sérieux.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptyDim 9 Mar - 20:15




Dans l'antre de la bête

« Viens, et entre dans l'antre de la bête, mais prendre garde à ce qu'elle ne découvre pas ta véritable identité. »
Tu t'installes sur l'un de tes fauteuils de cuir noir et invites la demoiselle à faire de même sur celui se trouvant en face de toi. Un entretien était toujours plus agréable face à face que côte à côte. De plus, tu pourrais avoir l'immense joie de la déstabiliser de ton regard bleu glacé afin de, la mettre à l'épreuve .. voir si oui où non, elle était capable de te contourner où de rester calme face à toi. Croissant les jambes telle une femme de bonne éducation, tu notes ce qu'elle désire boire dans un coin de ta tête avant de, dire d'une haute et claire : ø Diablo apporte une tasse de thé pour mademoiselle veux-tu. Aussitôt dit, tu reportes ton attention sur la jeune femme qui a plutôt l'air sur d'elle bien qu'au début tu la sentais anxieuse, effrayée même. Après tout, il est vrai que tu étais plutôt convaincante, voir énigmatique avec cette nouvelle apparence. Quoi qu'il en soit, tu ne cesses de lui sourire plus pour l'ébranler que pour sympathiser. La mise à l'épreuve venait de débuter à l'instant même où elle avait passé ta porte d'entrée et pour l'instant, elle était sur la bonne voie. Reste à voir maintenant, si elle est prête pour l'examen pratique et oral cela va de soit.

Et avant même que tu aies le temps de poser une question, Diablo arrive avec son plateau où est entreposé la tasse de thé de ta future employée ainsi que, quelques petits gâteaux. Tu regardes, l'ancien animal dans les yeux et lui fit un léger signe de tête afin qui daigne à s’approcher de toi. Tu lui susurres à l'oreille de prendre deux de tes hommes avec lui afin de continuer les recherches. Car, tu espérais sans cesse qu'ils lui mettraient la main dessus. Et les ordres n'avaient guère changé si, ils venaient à la retrouver interdiction de la frapper où de la maltraiter de quelque forme que ce soit. Tu te réservais, ça pour ton propre amusement personnel. Ainsi donc, il acquiesça avant de te lancer un sourire que tu lui rendis et partit hors de ta vue. Puis, tu bus les dernières gorgées de ton verre de Brandy que, tu avais laissé en plan avant de prendre ton paquet posé sur la table du salon. Tu sors une fine, longue cigarette que tu allumes sans attendre une seconde sans demander à Aloïse si cela ne la gênée pas. Après tout le monde n'est pas fumeur comme toi mais, tu t'en moques et inspires profondément avant d'expirer par les narines la fumée si nocive de ce petit rouleur de papier.

Alors que tu pensais pouvoir commencer l'entretien, la demoiselle face à toi complimenta la beauté de ta demeure et du fait qu'elle était décorée avec goût. Tu laissas un sourire rempli d’orgueil étirer tes lèvres. Tu avais toujours apprécié qu'on flatte ton égaux, où quand on te passe de la pommade. Tu aimais quand toute l'attention, que tous les regards étaient braqués sur toi. Et cette flatterie ne t'avais sans aucun doute laissé de marbre alors que, la demoiselle commençais lentement à monter dans ton estime. Et, si elle continuait à te flagorner comme cela, elle était certaine d'avoir le poste au la main. Tu lui souris davantage avant de lui répondre avec une légère pointe de fierté dans la voix : ø Oui je sais. J'ai toujours eu beaucoup de goût en matière de décoration d'intérieur et je suis ravie que vous l'ayez remarqué. Dis-tu tout expirant une nouvelle bouffée de fumée avant de reprendre le fil de la conversation : ø Bien, débutons si vous le voulez bien. Premièrement, vous devez prendre conscience que si je vous engage ce n'est pas pour une durée indéterminée. C'est seulement en attendant le retour de votre prédécesseur. Deuxièmement, j'ose compter sur votre obéissance, votre discrétion ainsi que votre coopération. Et troisièmement, si je vous surprend à fouiner à des endroits où vous n'êtes pas autorisée à aller, je vous expulse d'ici illico presto. Des questions ?!La questionnes-tu en tirant une nouvelle fois sur ton long bâtonné de nicotine.


Racaille en chef  hey   & la Sadique  Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse BjFY


Dernière édition par Aphria M. Ysley le Mar 20 Mai - 14:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptySam 12 Avr - 18:40

Aphria ∞ Aloïse


J’étais prête à accepter toutes les conditions pour obtenir ce travail et me rapprocher de mon ennemi, mais aussi de ma pauvre Rose. Toutefois, je n’étais pas très à l’aise avec la perspective de me retrouver constamment sous la surveillance de Diablo. En simple volatile, il était déjà un être retord et vicieux, plein de mauvaises intentions à l’image de sa maîtresse. Soudain flanqué sur l’épaule de Maléfique, il ne semblait s’en envoler que pour accomplir de viles besognes. Combien de fois nous avait-il espionné tandis que nous tentions de maintenant notre petite Aurore en sécurité ? C’était d’ailleurs de sa faute si Maléfique avait eu connaissance de l’existence de l’enfant la veille de son seizième anniversaire. Néanmoins, même si Maléfique avait une puissance sorcière, elle ne pouvait rien contre la plus puissante des magies : l’amour. L’affection pure et sincère du prince Philippe pour sa princesse nous avait permis de conjurer le sort et de vaincre la terrible magicienne. Malheureusement, il semblait qu’elle soit revenue d’entre les morts pour nous jeter dans un nouveau fléau : un monde dépourvu de magie et bien loin de l’idylle des contes.

Je possédais donc mes propres armes que je m’étais forgée moi-même mais la présence dérangeante de ce corbeau de malheur risquait de tout compromettre. Et s’il me prenait la main dans la sac, je doutais que je pourrai compter sur ma baguette magique pour le changer à nouveau en statue de pierre. D’ailleurs, je ne doutais pas qu’en connaissant ma véritable identité, celui-ci allait me faire payer amèrement cette audace. J’en frissonne à cette pensée de Diablo et Maléfique connaissant la vérité. Je deviendrai alors leur jouet et ils pourraient me torturer autant qu’ils voudraient ou me détruire pour toujours. Je devais me montrer plus que vigilante. Certes, aucun esprit doté de sens ne se serait jeté dans cette périlleuse croisade, mais je ne pensais qu’au bonheur de ma petite étoile que je considérais comme ma fille. J’étais prête à tout pour elle, même mettre ma vie en danger. Je ne souhaitais que tout rentre dans l’ordre. Que la magie règne à nouveau, que le prince retrouve sa douce princesse et que Maléfique soit vaincue. Personne ne pouvait changer ainsi aussi aisément la destinée d’un conte et j’étais fermement décidée à remettre les choses bien à leur place. J’étais une marraine fée après tout et je devais penser à l’avenir d’Aurore, de la magie et à lever la malédiction. C’était mon rôle.

Cette mission, j’espérais la mener à bien, malheureusement, mes plans étaient assez compromis par la présence d’un certain Diablo dont je ne souhaitais pas recroiser la route de sitôt. Toutefois, les choses risquaient de ne pas aller en ce sens.

« Ne vous en faîtes pas pour Diablo, il a l'habitude de faire ça - c'est comme ainsi dire son boulot. Je ne vais pas chambouler ses habitudes parce que vous me le demandez. Si vraiment cela vous effraie tant, je peux lui demander de vous donner un peu plus de liberté - c'est un luxe que n'a eu votre prédécesseur alors, c'est à prendre ou à laisser. »

Mince… ça se corsait un peu… Je ne pouvais pas décemment insister sans éveiller les soupçons d’Aphria. Sans qu’elle ne se mette immédiatement en tête que j’étais Pimprenelle, elle comprendrait qu’il y a anguille sous roche. Sans doute me prendrait-elle pour une ménagère manipulatrice qui veut essayer de profiter des bontés de son employeur. Je ne devais surtout pas me confronter à cela. J’abdique donc.

« Oh je pensais surtout à ce pauvre Diablo dont vous parlez et de l’ennui qu’il aurait à me suivre toute la journée pour me regarder faire le ménage. Mais c’est votre maison et vos règles. Si vous préférez qu’il me surveille, je n’y vois sans doute pas d’inconvénients. »

Je souris pour achever d’apaiser le doute qui aurait pu émerger dans son esprit. De toute manière, je pouvais aisément deviner qu’à la première incartade, elle ne ferait qu’une bouchée de moi et Diablo se collerait à la besogne aussi. J’avale une nouvelle gorgée de mon thé, cachant ainsi une moue de désarroi. Ça ne se passait pas vraiment comme prévu mais je ne perdrais pas espoir. Je saisirai toutes les opportunités qui s’offriraient à moi pour changer la donne. Je saurai prendre mon mal en patience. Néanmoins, j’osais une question indiscrète.

« Dîtes-moi, en ce qui concerne ma prédécesseur… » j’amorce doucement. « Pourquoi ne travaille-t-elle plus ici ? Est-elle partie ou avez-vous dû vous séparer ? »

Mes questions avaient été posées de manière prudente. Toutefois, je sentais que j’étais sur une pente glissante. Sans doute avais-je été un peu trop gourmande… Je tentais avec innocence d’expliquer mon propos.

« Je ne voudrais surtout pas commettre les mêmes impairs qu’elle si tel est le cas. »


Code by Silver Lungs


Dernière édition par Aloïse P. Hawthorne le Lun 30 Juin - 2:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptySam 19 Avr - 23:27




Dans l'antre de la bête

« Viens, et entre dans l'antre de la bête, mais prendre garde à ce qu'elle ne découvre pas ta véritable identité. »
Elle saurait répondre à chacune de tes exigences - parfait, c'est justement ce que tu attendais, recherchait de la part de tous tes employés. Qu'ils t'obéissent au doigt et à l'œil et qu'ils n'osent opposer aucune résistance - voilà ce que tu attendais d'eux. Et pour l'instant, tu avais toujours eu satisfaction ... Du moins pour l'instant. Et si elle était si sûre d'elle, sûre de tenir ses propres engagements envers toi - eh bien tant mieux - en faite, pour toi, c'est tout ce qui compte réellement. De plus, si elle disait qu'aucun client ne s'était encore plein de ses services et de ses compétences - tu pouvais aisément la croire, elle n'avait pas vraiment le profil d'une menteuse. Un si joli minois ne pourrait te mentir, s'il souhaitait ne pas être défiguré à vie. Si la discrétion est une seconde nature chez elle, c'est encore mieux - encore plus de raisons de la prendre indéfiniment. L'idée te traversa l'esprit une fraction de seconde, mais repartit aussitôt lorsque tu te mets à repenser à Talie. Petite garce, petite moucheronne que tu te ferais un plaisir de massacrer, d'écraser sous ton pied comme la vulgaire larve qu'elle est.

Cette simple pensée d'elle, te fait tirer machinalement sur ta cigarette qui se consume assez rapidement et qui termine écrasée dans le cendrier posé sur ta table basse. Tu termines par la même occasion, ton verre d'alcool que tu pars remplir comme si de rien n'était. Du fauteuil à la bouteille de Brandy, tu as eu le temps de penser aux horaires ainsi qu'au salaire qu'aurait le droit de toucher la demoiselle. Si elle était certaine de bien tenir ta maison - de la faire briller du sol au plafond - eh bien, tu ne devrais pas te montrer avare pour une fois. De plus, elle te semblait assez digne de confiance pour que tu daignes à casser ta tirelire. Bouteille en main, tu remplies ton verre au plus haut que tu peux et retournes t'asseoir avec classe. Jambes croisées dignement, tu bois deux petites gorgées. Quant aux horaires, tu voyais bien une semaine le matin - une autre l'après-midi et ainsi de suite. Pour le salaire, cinquante billets de l'heure te semblaient bien suffisants - c'était plus que tu pouvais donner. Elle était bien mieux payée que tes travailleurs clandestins - en même temps eux, tu, ne leur donnais guère le choix que d'accepter d'être traité comme des esclaves. Ainsi donc, tu la regarde dans les yeux, un fin sourire t'écorche les lèvres.

ø Parfait, parfait ! Pour ce qui est de vos horaires ça serait une semaine le matin, une autre l'après-midi et ainsi de suite. Pour votre salaire, je vous payerez cinquante dollars de l'heure - soit deux cents dollars récolté à la fin de votre demi-journée. Tu marques une pause pour boire une nouvelle gorgée et reprendre aussitôt. Vous serez prise en charge par Diablo pendant mon absence. C'est à lui que je confirais le soin de vous surveiller et de vous payer le moment venu. Alors vous avez intérêt à faire les choses correctement - la moindre erreur vous coûtera un zéro en moins sur votre salaire. Annonces-tu en là regardant cette fois-ci d'un air sérieux sans être strict à l'excès - juste ce qu'il faut pour lui montrer qu'avec toi, pas question de rigoler où de faire un seul faux pas. Car, ceux qui te connaissent parfaitement savent que tu hais l'échec autant que tu peux haïr tous les personnages bienveillants de ton Ancien Monde.


Racaille en chef  hey   & la Sadique  Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptyMer 18 Juin - 1:27

Aphria ∞ Aloïse


Je comprenais assez bien que malgré la personnalité complexe d’une personne comme l’était Maléfique, il résidait toutefois en elle une faiblesse que je pouvais facilement exploiter : son orgueil. Elle faisait un adversaire redoutable à partir du moment où nous étions confrontés à elle. Mais lorsqu’il s’agissait d’être de son côté et d’en faire son allié, il n’y avait pas d’armes plus redoutables que la flatterie. Cependant, elle devait être faite de la manière la plus naturelle qui soit. Du moins, c’était un aspect que je m’employais à faire paraître. Il fallait qu’elle ne se doute de rien, ou alors qu’elle pense seulement que les compliments ne venaient que d’une puissante volonté d’obtenir ce poste. Je tentais aussi d’ajouter à ce petit numéro improvisé, une petite part de candeur et de vulnérabilité que ma nouvelle enveloppe corporelle me conférait. Cette innocence et cette soumission subjacente que je faisais paraître ne pourraient être que des atouts de plus pour la mettre dans ma poche. Elle penserait avoir le pouvoir en toutes occasions sur moi et je pourrai ainsi mettre mes manigances à exécution.

J’étais sans cesse dérouter par cette nouvelle manière d’aborder le problème en arrivant à ce lieu dépourvu de magie. Autrefois, lorsqu’il se confrontait à la grande sorcière qu’elle était, nous pouvions le faire à grand renfort de notre magie et de nos baguettes enchantées. Le bien gagnait inlassablement sur le mal et tout reprenait son cours normal comme il devait toujours en être. Mais désormais que nous étions à Fantasia Hill, le jeu avait changé. Nous étions tous éparpillés, éloignés les uns des autres, ce qui était une faiblesse considérable. Puis nous ne possédions plus de magie et il nous fallait agir par manigance et par complot. Que n’aurai-je pas donné pour avoir ma baguette en cet instant et la brandir dans la direction d’Aphria pour réduire cette sorcière maléfique en poussière. Toutefois, il me fallait agir avec prudence et raison. Si je ne l’avais pas par les armes, je l’aurai autrement. Le jeu était le même, toutefois les règles avaient changé. Peu m’importait, je devais sauver Aurore coûte que coûte. Je donnerai tout pour elle et pour l’écarter de tout danger ! Jadis, j’en avais fait la promesse sur son berceau et je comptais bien tenir ma parole.

Mais pour l’heure, je lui accorde des petits sourires timides tandis que j’ai exposé mes motivations et que j’ai rassemblé tous les atouts qui sont les miens pour être embauchée. Maintenant, je la vois se lever et aller se resservir un verre d’alcool. Durant une brève fraction de seconde, je me demande si je parviendrai à tenir toute cette comédie, à jouer un rôle qui n’est pas le mien. Je pensais agir pour une noble cause, mais les moyens dont j’usais pour parvenir à mes fins ne me laisseraient sans doute pas l’âme tranquille… Mais sans doute était-ce le prix que je devais payer pour que tout rentre dans l’autre. Je m’arrangerai plus tard avec ma conscience. Il fallait que je me concentre sur ma mission : sauver Talie. Tout reposait entre mes mains.

Lorsqu’elle se retourne vers moi, je me redresse légèrement pour me donner un peu de contenance. Je force un sourire amical sur mes lèvres.

« Parfait, parfait ! Pour ce qui est de vos horaires ça serait une semaine le matin, une autre l'après-midi et ainsi de suite. Pour votre salaire, je vous payerez cinquante dollars de l'heure - soit deux cents dollars récolté à la fin de votre demi-journée. »

Je l’écoute attentivement et je hoche la tête à chacune de ses directives. Si elle pensait qu’elle allait être embêtée par mes exigences, elle se trompait lourdement, bien que je ne crois pas qu’elle s’ennuie réellement de ce que pensent les autres. Toutefois, il était évident pour moi que ce travail n’avait aucun prix et qu’il n’était qu’une couverture. J’accepterai toutes les conditions.

« Très bien mademoiselle Ysley.
- Vous serez prise en charge par Diablo pendant mon absence. C'est à lui que je confirais le soin de vous surveiller et de vous payer le moment venu. Alors vous avez intérêt à faire les choses correctement - la moindre erreur vous coûtera un zéro en moins sur votre salaire. »

Je me raidis soudain et je sens un frisson me parcourir l’échine quand elle évoque le nom de Diablo. Pour une raison qui m’échappe, il m’effraie énormément. Sans doute est-ce parce qu’il n’est plus sous son enveloppe de corbeau, mais qu’il est un homme qui pourrait s’avérer redoutable. Il faudrait bien que je prenne garde à celui-là. Malheureusement, il risque d’être une entrave à ma mission s’il me surveille tout le temps. J’essaye timidement de remédier à ça en donnant la sensation que j’évoque quelque chose sans importance.

« Oh ne vous en faîtes pas mademoiselle Ysley. Il n’y a vraiment aucune raison pour que vous me fassiez surveiller. N’embêtez pas ce pauvre Diablo à me regarder faire le ménage toute la journée. »

J’achève par un petit rire pour ajouter à ma remarque innocente. Néanmoins, au fond de moi, j’ai le cœur qui bat à toute allure. J’espère ne pas avoir fait d’erreur par cette audace.

Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptyJeu 19 Juin - 21:22




Dans l'antre de la bête

« Viens, et entre dans l'antre de la bête, mais prendre garde à ce qu'elle ne découvre pas ta véritable identité. »
Le fait qu'elle hoche la tête à chacune de tes indications te prouves qu'elle écoute bien ce que tu lui dis - ça te changeais de Talie qui avait toujours passé son temps à te couper où à rechigner par les corvées que tu lui avais donné à faire. Et tu prenais plaisir à ce que pour une fois quelqu'un d'écoute jusqu'au bout et ne te coupais dans tes directives. Si elle écoutait aussi bien qu'un petit toutou, tu avais hâte de la voir à l'oeuvre. Tu étais bien curieuse de voir si elle pouvait être aussi efficace que cette traîtresse de Talie- mais rien qu'à voir la détermination sur son visage, tu te fessais déjà une petite idée de la jeune femme que tu venais d'embaucher. Une personne de grande intégrité et suffisamment réfléchie qui serait amplement te donner toute la satisfaction que tu avais besoin pour être totalement convaincue de son travail. Toi qui n'étais pas du genre à accorder le bénéfice du doute, tu avais hâte de voir, si oui où non elle pourrait te faire changer d'avis sur ses propres capacités à te faire plaisir. Et en vue des impressions qu'elle t'avait donné depuis le début de cette rencontre, tu ne pouvais pas douter de ses capacités - bien qu'intérieurement, tu l'as mettait au défi de t'impressionner.

Une nouvelle gorgée de brandy s'écoule dans le fin de ta gorge -alors qu'elle semble se raidir par le fait qu'elle serait surveillé par ton corbeau durant ton absence. Un sourcil de surprise se leva, alors que tu ne comprenais pas pourquoi, elle avait soudainement eu cette réaction - peut être que le fait d'être surveillé par un homme l'a terrifié. Elle n'avait pas de raison de s'en faire, Diablo ne la toucherait pas tant que tu ne lui en donnerais pas explicitement l'ordre et comme ça n'arrivera pas - eh bien, elle n'avait aucune raison de s'en faire. Lorsque Talie était encore là, tu avais ordonné à ton oiseau de la frapper si elle ne fessait pas correctement ce que tu lui avais ordonné de faire, mais aujourd'hui c'était différent -car cette demoiselle avait réussi à chatouiller ton orgeuil et ta satisfaction. Alors, tu n'avais aucune raison de vouloir son mal-être bien au contraire. Et lorsqu'elle te fit une remarque à propos de sa crainte d'être surveillé et le petit rire qui en suivit ses dires, te fis sourire en coin -alors que tu t'allumais une énième cigarette. Si Diablo avait surveillé Talie durant son séjour ici, il était cependant hors de question que tu fasses un traitement de faveur à cette jeune femme - le fait qu'elle soit dans la même longueur d'onde que toi, n'allait pas t'empêcher de la faire surveiller. Tu n'avais encore pas tout à fait confiance en elle -elle avait beau paraître douce et sensible, mais qui sait, peut être n'était-ce qu'un masque comme pour toi, lorsque tu te présentais au gens. Tu étais la gentille, serviable et accueillante Aphria, mais ici, dans ton Loft tu redevenais la sadique, tortionnaire et hautaine Maléfique.

ø Ne vous en faîtes pas pour Diablo, il a l'habitude de faire ça - c'est comme ainsi dire son boulot. Je ne vais pas chambouler ses habitudes parce que vous me le demandez. Si vraiment cela vous effraie tant, je peux lui demander de vous donner un peu plus de liberté - c'est un luxe que n'a eu votre prédécesseur alors, c'est à prendre où à laisser. Insistes-tu finalement en tapotant sur ta cigarette afin de faire tomber la cendre dans le cendrier se trouvant à ta droite. Il fallait qu'elle si fasse - lorsque tu donnes une indication où un ordre c'était comme ça et pas autrement. Et aucune possibilité de te faire changer d'avis - aussi têtue et bornée que toi, ça n'existe pas.


Racaille en chef  hey   & la Sadique  Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Aloïse :
 


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptyLun 30 Juin - 2:02

Aphria ∞ Aloïse


J’étais prête à accepter toutes les conditions pour obtenir ce travail et me rapprocher de mon ennemi, mais aussi de ma pauvre Rose. Toutefois, je n’étais pas très à l’aise avec la perspective de me retrouver constamment sous la surveillance de Diablo. En simple volatile, il était déjà un être retord et vicieux, plein de mauvaises intentions à l’image de sa maîtresse. Soudain flanqué sur l’épaule de Maléfique, il ne semblait s’en envoler que pour accomplir de viles besognes. Combien de fois nous avait-il espionné tandis que nous tentions de maintenant notre petite Aurore en sécurité ? C’était d’ailleurs de sa faute si Maléfique avait eu connaissance de l’existence de l’enfant la veille de son seizième anniversaire. Néanmoins, même si Maléfique avait une puissance sorcière, elle ne pouvait rien contre la plus puissante des magies : l’amour. L’affection pure et sincère du prince Philippe pour sa princesse nous avait permis de conjurer le sort et de vaincre la terrible magicienne. Malheureusement, il semblait qu’elle soit revenue d’entre les morts pour nous jeter dans un nouveau fléau : un monde dépourvu de magie et bien loin de l’idylle des contes.

Je possédais donc mes propres armes que je m’étais forgée moi-même mais la présence dérangeante de ce corbeau de malheur risquait de tout compromettre. Et s’il me prenait la main dans la sac, je doutais que je pourrai compter sur ma baguette magique pour le changer à nouveau en statue de pierre. D’ailleurs, je ne doutais pas qu’en connaissant ma véritable identité, celui-ci allait me faire payer amèrement cette audace. J’en frissonne à cette pensée de Diablo et Maléfique connaissant la vérité. Je deviendrai alors leur jouet et ils pourraient me torturer autant qu’ils voudraient ou me détruire pour toujours. Je devais me montrer plus que vigilante. Certes, aucun esprit doté de sens ne se serait jeté dans cette périlleuse croisade, mais je ne pensais qu’au bonheur de ma petite étoile que je considérais comme ma fille. J’étais prête à tout pour elle, même mettre ma vie en danger. Je ne souhaitais que tout rentre dans l’ordre. Que la magie règne à nouveau, que le prince retrouve sa douce princesse et que Maléfique soit vaincue. Personne ne pouvait changer ainsi aussi aisément la destinée d’un conte et j’étais fermement décidée à remettre les choses bien à leur place. J’étais une marraine fée après tout et je devais penser à l’avenir d’Aurore, de la magie et à lever la malédiction. C’était mon rôle.

Cette mission, j’espérais la mener à bien, malheureusement, mes plans étaient assez compromis par la présence d’un certain Diablo dont je ne souhaitais pas recroiser la route de sitôt. Toutefois, les choses risquaient de ne pas aller en ce sens.

« Ne vous en faîtes pas pour Diablo, il a l'habitude de faire ça - c'est comme ainsi dire son boulot. Je ne vais pas chambouler ses habitudes parce que vous me le demandez. Si vraiment cela vous effraie tant, je peux lui demander de vous donner un peu plus de liberté - c'est un luxe que n'a eu votre prédécesseur alors, c'est à prendre ou à laisser. »

Mince… ça se corsait un peu… Je ne pouvais pas décemment insister sans éveiller les soupçons d’Aphria. Sans qu’elle ne se mette immédiatement en tête que j’étais Pimprenelle, elle comprendrait qu’il y a anguille sous roche. Sans doute me prendrait-elle pour une ménagère manipulatrice qui veut essayer de profiter des bontés de son employeur. Je ne devais surtout pas me confronter à cela. J’abdique donc.

« Oh je pensais surtout à ce pauvre Diablo dont vous parlez et de l’ennui qu’il aurait à me suivre toute la journée pour me regarder faire le ménage. Mais c’est votre maison et vos règles. Si vous préférez qu’il me surveille, je n’y vois sans doute pas d’inconvénients. »

Je souris pour achever d’apaiser le doute qui aurait pu émerger dans son esprit. De toute manière, je pouvais aisément deviner qu’à la première incartade, elle ne ferait qu’une bouchée de moi et Diablo se collerait à la besogne aussi. J’avale une nouvelle gorgée de mon thé, cachant ainsi une moue de désarroi. Ça ne se passait pas vraiment comme prévu mais je ne perdrais pas espoir. Je saisirai toutes les opportunités qui s’offriraient à moi pour changer la donne. Je saurai prendre mon mal en patience. Néanmoins, j’osais une question indiscrète.

« Dîtes-moi, en ce qui concerne ma prédécesseur… » j’amorce doucement. « Pourquoi ne travaille-t-elle plus ici ? Est-elle partie ou avez-vous dû vous séparer ? »

Mes questions avaient été posées de manière prudente. Toutefois, je sentais que j’étais sur une pente glissante. Sans doute avais-je été un peu trop gourmande… Je tentais avec innocence d’expliquer mon propos.

« Je ne voudrais surtout pas commettre les mêmes impairs qu’elle si tel est le cas. »


Code by Silver Lungs


Aphria ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptyMar 1 Juil - 21:09




Dans l'antre de la bête

« Viens, et entre dans l'antre de la bête, mais prendre garde à ce qu'elle ne découvre pas ta véritable identité. »
Nouveau mégot écrasé -si elle ne voyait plus aucuns inconvénients à ce que Diablo la surveille - eh bien tant mieux alors. Tu préférais ça. De toute façon, rien de ce qu'elle aurait pu te dire, ne t'aurais fait changer d'avis. C'était effectivement ta maison, tes règles et elle se devait de les respecter - au risque de repartir vite fait bien fait d'où elle vient. Diablo serait là pour la surveiller et que ça lui plaise où pas, au final ça serait pareil - c'est toi qui aurait le dernier mot. Une autre gorgée de brandy descend le long de ta gorge - alors que ton corbeau et deux trois de tes hommes rentrent de leur "chasse". Il s'avance vers toi, rien qu'à sa façon de te regarder et de marcher lentement avec peu d'assurance, tu sais qu'ils ont encore échoué. Un légère colère te prend au ventre, mais tu fais en sorte de ne rien montrer à ta nouvelle employée. Tu lui jettes simplement un regard - que lui seul comprendrait avant de t'allumer une nouvelle cigarette dans l'espoir de te calmer un peu. Diablo resta en retrait sachant ce qu'il se passerait si il venait à t'approcher d'un peu trop près -avant de prendre la parole vis à vis d'Aloïse - non sans quitter ton corbeau du coin de l’œil.

ø Ce pauvre Diablo comme vous dîtes n'a rien d'autre à faire de toute façon - alors, il sera plus qu'enchanté de vous regarder faire votre travail. Tu lui offres un sourire avant de te retourner vers Diablo. N'est-ce pas Diablo ?! Le questionnes-tu alors. Celui-ci t'offre un simple hochement de tête en guise de réponse. Et même si au fond, ça ne lui plaisait pas réellement, ce n'était pas le moment pour te contredire - avec un nouvel échec pour retrouver Talie, ce n'était pas le moment pour lui de l'ouvrir. Tu bois une nouvelle gorgée - et la jeune femme amorce une approche où plutôt une question au sujet de son prédécesseur. Tu oses un sourcil de surprise. Qu'est ce que ça pouvait lui apporter de savoir pourquoi elle était partie ?! Cette question aurait certainement dû te mettre la puce à l'oreille, mais lorsqu'elle ajouta par la suite qu'elle s'interrogeait là-dessus pour ne pas faire les mêmes impairs qu'elle - tu lui lances un regard sérieux suivit d'un léger sourire afin de lui répondre le plus sincèrement possible. Sans lui avouer exactement la véritable raison du départ de sa prédécesseur.

ø Disons seulement qu'elle a pris une année sabbatique. Et qu'elle pourrait revenir d'ici sous peu - rien n'est réellement certain. Elle n'a jamais commis d'impair sauf peut être le fait d'avoir pris cette année sabbatique sans m'en avoir demander l'autorisation avant. Quoi qu'il en soit ... dis-tu en inspirant une nouvelle bouffée de cigarette. J'ose espérer que vous serez plus professionnelle et disciplinée quelle ! Espères-tu en croisant tes bras sur ta poitrine - ton regard d'émeraude croisant le sien.


Racaille en chef  hey   & la Sadique  Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Aloïse ♥:
 


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptyJeu 17 Juil - 23:03

Aphria ∞ Aloïse


Quelle échappatoire  à cette situation ? Aucune. La perspective d’être sans cesse suivit par Diablo ne m’enchantait guère car il risquait de se rendre compte bien vite que je n’étais pas une professionnelle du ménage ou des tâches de la maison. Autrefois, je m’en chargeai qu’à l’aide ma baguette magique. Mais là, il me faudrait user de mes bras. Enfin, cela ne m’effrayait pas vraiment. Cela compromettait juste mon plan et durant un instantané, je me mets à douter. Mais mon courage me rattrape bien vite et ma volonté farouche de vouloir sauver Aurore, ma petite princesse que j’avais juré de protéger au péril de ma vie. J’agirai avec plus de ruse tant pis.

J’avais vécu une arrivée chaotique à Fantasia Hill, et je me doutais que c’était de la manigance de Maléfique. C’était d’ailleurs pour cela, que durant un temps, j’avais craint qu’elle ne me reconnaisse en me voyant, mais qui aurait cru que la petite fait rondouillarde allait devenir ce que j’étais aujourd’hui ? Peu de gens je le pense… et surtout pas moi. A moins que ce ne soit un stratagème de plus de sa part. mais pour une raison qui m’était inconnue, je ne la pensais pas à ce point calculatrice et bonne actrice face à moi. Ou alors j’avais encore beaucoup à apprendre sur son compte, pourtant je m’employais à mieux connaître mes ennemis que mes amis. Et justement, je savais que Maléfique m’aurait immédiatement sauté à la gorge si elle avait su que la petite ménagère timide qui postulait pour être sa femme de ménage était la même marraine fée, qui avait tué son précieux corbeau de surcroît.

Et justement… Diablo. Je l’observais du coin de l’œil comme une victime regarde son bourreau. Je n’étais pas à l’aise avec sa présence dans la pièce et je sentais déjà les malaises qui allaient m’habiter quand il me surveillerait tandis que je ferai le ménage chez Aphria. Il serait une plaie durant ma recherche de solutions pour sauver Aurore et conjurer la malédiction.

« Ce pauvre Diablo comme vous dîtes n’a rien d’autre à faire de toute façon, alors il sera plus qu’enchanté de vous regarder faire votre travail. N’est-ce pas Diablo ?! »

Je le regarde se tourner vers son terrible sbire, un sourire mielleux plaqué sur le visage. J’en ai presque des frissons de la voir aussi puissante même dans ce monde-là. Pourtant, je force un sourire tandis que l’ancien corbeau hoche la tête en signe d’affirmation et d’avilissement. Car après tout, je doutais que ce soit une passion ou une vocation chez lui d’observer des personnes faire le ménage. Tout à coup, je me demandais si une autre postulante que moi aurait accepté le travail après un tel entretien. Après tout, la mise en scène et la manière dont se passait les choses étaient plus que troublantes. Malgré les sourires et la politesse des mots, il régnait une atmosphère pesante en tendue. Quelque chose de malsain résidait dans cette maison et si mon désir premier n’était pas de sauver ma tendre filleul, je crois bien que je me serai enfuie en courant, sans plus jamais revenir dans cette maison du diable.

D’ailleurs, je décide m’enhardir un peu plus et j’avance une question pour en apprendre plus sur les raisons qui ont poussé Maléfique à se détacher de Talie, ou plutôt, pourquoi elle n’est plus là. Je connaissais la fuite de la pauvre princesse, mais je ne savais comment cette dernière était traitée autrefois. Mes entrailles étaient nouées dans l’attente de cette réponse qui me brûlait les lèvres autant qu’elle m’effrayait. De toute manière, je saurai prendre ma revanche sur cette sorcière et l’occire à jamais. Ma respiration s’interrompt momentanément quand je sens le doute qui s’installe dans l’esprit de Maléfique mais je me rattrape bien vite. Je respire à nouveau quand je vois ses traits se détendre.

« Disons seulement qu’elle a pris une année sabbatique. Et qu’elle pourrait revenir d’ici sous peu, rien n’est réellement certain. Elle n’a jamais commis d’impair sauf peut-être le fait d’avoir pris cette année sabbatique sans m’en avoir demandé l’autorisation avant. Quoi qu’il en soit, j’ose espérer que vous serez plus professionnelle et disciplinée qu’elle ! »

Mes doigts se crispent sur la tasse de thé que je tiens entre les doigts et je manque de la briser. La rage me submerge et pour camoufler les tremblements de colère, j’achève ma boisson en une gorgée et je la repose sur la table basse. Bon sang… Je voudrais la tuer ici-même, dans ce salon. Je connaissais les faits, je savais que lorsqu’elle l’aurait retrouvée, elle lui ferait vivre un enfer. Je ne devais pas laisser une telle chose se produire. Je devais être forte et la sauver. C’était mon devoir et j’avais failli une fois. Je ne referai pas la même erreur de sous-estimer Maléfique. Un sourire transparaît sur mon visage mais dieu qu’il me brûle les lèvres !

« Soyez sans crainte madame Ysley. Je saurai me montrer à la hauteur de vos attentes et vous n’aurez pas à souffrir d’impairs de ma part. Comme je vous l’ai dit, personne ne s’est encore plaint de mes services. »

Oui. Je saurai me montrer à la hauteur de ses attentes. Je saurai endormir sa vigilance. Je saurai apaiser ses craintes. Et quand elle serait faible, au moment où elle s’y attendrait le moins, j’allais frapper. J’allais frapper si fort qu’elle serait vaincue à jamais. Peu importe ce que j’allais y laisser. Je gagnerai cette fois-ci.


Code by Silver Lungs


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse EmptyLun 21 Juil - 23:16




Dans l'antre de la bête

« Viens, et entre dans l'antre de la bête, mais prendre garde à ce qu'elle ne découvre pas ta véritable identité. »
Si elle saurait se montrer à la hauteur de tes attentes - eh bien c'était parfait ! Il n'y avait plus grand chose à ajouter. Tu avais juste hâte de la voir à l'oeuvre - hâte de la voir faire le ménage, faire la vaisselle etc ... enfin toutes les choses dont tu ne t'étais jamais rabaissée à faire par toi même et que ta poupée avait toujours su faire à la  perfection. Et si en plus, tu n'aurais pas à souffrir d'impairs de sa part - c'était d'autant plus un aubaine pour toi. Si elle était si sûre d'elle de te plaire - eh bien tu avais hâte d'être a demain pour voir réellement, elle tiendrait toutes ses promesses. Tu avais connu beaucoup de femmes comme elle - te promettant toujours des pieds et des mains, mais jamais aucune d'entre elle n'avait était capable de te donner entière satisfaction. En femme insatisfaite que tu es - jamais tu n'as eu l’occasion de saluer leur travail et même si pour certaine il semblait être bon - juste pour le plaisir de faire chier et de te sentir supérieur, tu fessais toujours en sorte de trouver quelque chose qui n'allait pas. Une assiette mal lavée comme un drap mal plié, te mettais dans une rage pas possible - c'était certes pas grand chose, ni une raison de s'énerver pour si peu, mais tu aimais tellement ça être crainte que tu avais prit toujours un mal à plaisir à chercher la petite bête avec toutes tes prétendantes. Quoi qu'il en soit, elle te certifia une fois de plus, que personne ne s'était encore plaint de ses services - eh bien, c'est ce que tu verrais par toi-même demain.
ø Eh bien c'est que nous verrons Mademoiselle Hawthorne. Tâchez d'être à la hauteur - il en va de votre réputation. Sachez juste que je suis une grande insatisfaite et qu'il vous faudra faire preuve d'une grande maîtrise si vous voulez réellement me convaincre de votre valeur. Dis-tu dans un sourire en coin - t'allumant une nouvelle cigarette avant de reprendre aussitôt la parole. Bien ! Je crois que nous nous sommes tout dit - il me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne soirée et vous raccompagner vers la porte d'entrée. Dis-tu en te levant de ton fauteuil douillet raccompagnant cigarette aux coin des lèvres ta nouvelle employée. Vous commencerez votre boulot demain à 8 heures - c'est Diablo qui vous prendra en charge et ne soyez pas en retard surtout. Je compte sur votre sérieux mademoiselle Hawthorne. dis-tu d'un ton sérieux tout en ouvrant la porte sur son passage avant de prendre la parole une dernière fois - alors que la demoiselle se trouvait à présent à l'extérieur de ta demeure. Bonne soirée Mademoiselle Hawthorne et à demain. La salues-tu avant de fermer la porte à doubles tours derrière elle - la laissant vaguer à ses occupations extérieures. Quant à toi, tu bus les dernières gorgées de ton verre d'alcool - jeta ta cigarette dans le feu de cheminée et lança un regard mauvais à Diablo - toujours furieuse contre lui qu'il n'est pas réussit à retrouver Talie .. avant de monter te coucher sans lui dire aucun mot gentil, ni même un bonsoir. Demain serait un autre jour et bientôt tu finirais par lui mettre la main dessus - ce n'était qu'une question de temps.


Racaille en chef  hey   & la Sadique  Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse BjFY
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans l'antre de la bête ø feat. Aloïse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-