AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

let us time to continue this story (Nate) Vide
let us time to continue this story (Nate) Vide
 

 let us time to continue this story (Nate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: let us time to continue this story (Nate) let us time to continue this story (Nate) EmptyMar 25 Mar - 21:42

J’ouvre mes paupières qui me paraissent lourdes. Que s’est-il passé ? Je n’ai pas la moindre idée, je tente de fouiller dans ma mémoire, mon dernier souvenir est quand je suis arrivée  à Fantasia Hill et je ne me suis pas sentie bien. Il faut dire que je suis enceinte de mon premier enfant,  ce dernier est l’enfant également de Nate, l’homme qui m’avait demandé en mariage …. Et, j’ai refusé celle-ci, j’aurais pu l’accepter mais une peur a fait rage dans mon cœur. Celle-ci est liée à mon dernier engagement, mon ancien fiancé de l’époque m’avait trompé avec ma meilleure amie. Je le haïssais comme je haïssais cette dernière.  Est-il possible de vivre sereinement  son présent  quand nos peurs les plus terribles resurgissent ? Non, pas quand cette peur est plus forte. Je continue de regarder la pièce pour  savoir où je suis et je découvre que je connais ce lieu. Il m’est familier.  Tellement. Je continue de scruter la pièce et je découvre avec  étonnement que Nate, mon cher Nate est assis sur une chaise. Il est endormi.  A quoi rêve-t-il ? Pourquoi est-il  ici ? Je me le demande. Est-ce qu’il est ici par rapport à notre enfant ? Notre bébé ?  Je porte mes mains sur mon ventre arrondis, je ne sens rien. Où est mon enfant ? Je ne sais même plus si je lui ai donné le jour. Je n’ai plus de souvenir de l’accouchement.  Je respire doucement, je regarde ma chambre, je remarque à mon bras que j’ai une perfusion. Je ferme les yeux, j’inspire doucement et je tente de me calmer. Je ne dois pas  m’énerver ou être stressée. Je dois être zen. Ne pas s’inquiéter est bien une tâche qui n’est pas aisée ? C’est si difficile.  Je tente de continuer de chercher des bribes de ma mémoire sur ce qui me manque des événements mais rien ne vient. Comment est-ce possible que je n’ai pas la moindre idée ? Est-ce parce que j’étais inconsciente ? Aucune idée. Une seule personne a cette réponse mais elle est profondément endormie. Si seulement, elle pouvait se réveiller.  D’ailleurs, je n’aurais pas imaginé notre retrouvaille ainsi. Non, je n’aurais jamais imaginé ceci. Qu’aurais-je aimé ? Une rencontre à l’improviste, que sais-je ? Je pose mon regard vers Nate, il dort toujours. Depuis combien de temps est-il là ? C’est une question auxquelles j’aimerais avoir de réponse …

Giulia – Nate ? Réveilles toi, je t’en prie. Ne me laisses pas, je ne veux pas être seule … Je m’excuse d’être partie comme cela sans t’expliquer, je suis prête à parler de ceci avec toi maintenant … Je ne sais pas comment commencer … Mais, je t’en prie, ouvres les yeux. Parles moi ! Ne restes pas dans ce silence ! Devrais-je t’embrasser pour te sortir de ce rêve ?

Peut-être que c’est moi qui rêve ? Oh que sais-je ? Je suis tellement perdue. Je le regarde, je ne sais  plus quoi penser ni surtout quoi dire.  Je dois attendre, attendre qu’il se réveille …. Et si … Je respire, je lève les yeux vers le plafond et j’entends une voix qui m’est familière … Une voix qui me fait frémir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: let us time to continue this story (Nate) let us time to continue this story (Nate) EmptyMar 27 Mai - 23:41

I thought you were my fairytale... Now I feel like I'm trapped in a hell of a nightmare...
Combien de fois en ai-je rêvé, l'an passé, de la voir réapparaître, contre tout attente ? D'effacer même, ma demande qui l'a faite fuir, de la retrouver, tout simplement, comme avant ? J'ai perdu le compte il y a bien longtemps, et il y a un moment que son image s'est affadie, estompée par le sourire d'une autre brunette, plus jeune. Pourtant quand Miss D. est entrée dans mon bureau sans s'annoncer - chose on ne peut plus inhabituelle de sa part - j'ai su qu'il se passait quelque chose d'important... De grave, même. Et quand son nom a passé la barrière des lèvres de ma secrétaire, je crois que j'ai lâché le stylo que je tenais en main. Certitude, j'ai senti toute couleur vider mon visage, et je l'ai suivie aux urgences, sans vraiment y réfléchir. Elle n'aurait dû être qu'une patiente comme les autres, pourtant c'était loin d'être le cas, et j'avais le coeur qui battait la chamade en descendant les étages.

On m'a expliqué brièvement, ce qu'il s'était passé, mais je crois que j'étais trop sonné pour tout retenir. Tout ce que j'ai compris, c'est qu'on l'avait admise juste à son débarquement à Fantasia Hill... et qu'elle était enceinte jusqu'aux yeux. Que les dates concordaient avec... nous. Et que le bébé n'avait pas survécu. Le pourquoi du comment, j'ai pas retenu. J'ai eu beau lire et relire son dossier médical, j'ai pas réussi à intégrer les phrases cryptées des médecins qui s'étaient occupés d'elle. Elle était tirée d'affaire, qu'ils me répétaient. C'était la bonne nouvelle. Et moi tout ce que j'arrivais à penser, c'était que j'aurais pu être père, et ne peut-être même pas le savoir. Qu'elle était partie sans me donner la moindre nouvelle, encore moins d'explication, sans même juger bon de m'informer de cette vie qui avait grandi dans son ventre, même si cet enfant n'avait pas pu réellement voir le jour. C'aurait dû être notre enfant. J'ai pas pu m'empêcher d'imaginer ce que ça aurait donné si elle m'avait dit oui ce jour-là. D'imaginer qu'elle n'aurait pas eu à prendre l'avion presque à son terme - d'ailleurs, il y avait manifestement des compagnies aériennes guère scrupuleuses sur ce point, mais passons, le mal est fait de toute façon - que ce bébé aurait peut-être vécu alors. Notre bébé.

« Une fille ou un garçon ?
- M. Jacomy, je ne sais pas si... »

Miss D. a l'air catastrophé. Moi j'en démords, jusqu'à ce qu'elle finisse par lâcher que c'était une petite fille. Je crois que j'ai donné des consignes, pour qu'on fasse le nécessaire pour lui donner une vraie cérémonie funéraire. J'ai bugué quand on m'a alors demandé s'il y avait un nom à donner à cet enfant pour l'acte d'enfant sans vie, et je me suis promis qu'elle en aurait un... Même si pour l'heure, je n'ai aucun droit de prendre cette décision, et encore moins la moindre idée du prénom qu'elle porterait. Je suis pas censé être son père, après tout. Si ça se trouve, c'est pas vraiment le cas. Pourtant j'arrive pas à imaginer que ça le soit pas.

Je sais pas combien de temps je suis resté à son chevet, ignorant les appels de V., finissant seulement par lui envoyer un message indiquant qu'il y avait une urgence au boulot et que je la rappellerai plus tard. Ce que je sais, c'est que je n'ai aucune idée de ce que je pourrai dire à ma petite protégée, concernant mon ex, sa grossesse cachée, et la perte de ce bébé. Parce que je ne sais même plus où j'en suis à vrai dire. Quant à ce que je ressens. Malgré toute la rancoeur que j'ai pu avoir, j'ai tellement d'affection pour elle que je me retrouve dans une impasse, à ne plus savoir laquelle des deux jeunes femmes possède vraiment mon coeur. Et je m'en veux terriblement, parce qu'à ne pas être clair avec moi-même, je risque pas de l'être avec elles, et elles ne méritent clairement pas ça.

J'ai fini par m'endormir, d'épuisement sans doute, sur cette chaise, près d'elle. Miss D. - sans doute elle, qui d'autre après tout ? - a déposé une couverture sur moi, dont je remarque la présence seulement quand une voix que je ne connais que trop bien prononce mon nom et me tire du sommeil.

« Nate ? Réveilles toi, je t’en prie. Ne me laisses pas, je ne veux pas être seule … Je m’excuse d’être partie comme cela sans t’expliquer, je suis prête à parler de ceci avec toi maintenant … Je ne sais pas comment commencer … Mais, je t’en prie, ouvres les yeux. Parles moi ! Ne restes pas dans ce silence ! Devrais-je t’embrasser pour te sortir de ce rêve ?
- Giulia... »

Je me suis redressé alors, juste pour entendre ses suppliques, et ses excuses. Son monologue, qui m'est destiné autant qu'elle se parle à elle-même. Elle fixe le plafond, à présent... J'ai pris ses mains dans les miennes, espérant que ça la calmerait quelque peu. On passera l'idée du baiser, je crois de toutes les manières qu'il ne faut pas qu'elle s'agite de trop.

« Ne bouge pas, tu as subi une intervention assez lourde, il va falloir que tu restes alitée un moment encore. »

Des jours sans doute. J'espère moins, mais... tout dépendra de sa capacité de guérison. En attendant, il faut qu'elle reste tranquille, et si elle garde le lit, je sais au moins que son esprit, lui, ne l'est pas.

« On pourra parler de tout le reste, quand tu voudras, quand tu t'en sentiras prête. Tu es sortie d'affaire, mais tu vas être en convalescence encore quelques temps. Et... Giu... J'ai une mauvaise nouvelle à t'annoncer. »

Comment on fait pour annoncer ce genre de choses ? Comment on fait pour rester neutre, stoïque, dans ces cas-là ? Je sais déjà pas si je suis vraiment capable de le faire face à une inconnue, mais là... Je crois que je suis directement concernée, et j'ai bien du mal à garder mon propre calme. Une pression de mes mains sur ses doigts, et j'inspire profondément. C'est maintenant qu'il faudrait que je lui annonce... Pourtant aucun son ne parvient à s'échapper de ma gorge.
Revenir en haut Aller en bas
 

let us time to continue this story (Nate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-