AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

find your way home to me ⁂ with Melody Vide
find your way home to me ⁂ with Melody Vide
find your way home to me ⁂ with Melody Vide
find your way home to me ⁂ with Melody Vide
find your way home to me ⁂ with Melody Vide
find your way home to me ⁂ with Melody Vide
find your way home to me ⁂ with Melody Vide
 

 find your way home to me ⁂ with Melody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: find your way home to me ⁂ with Melody find your way home to me ⁂ with Melody EmptySam 3 Mai - 12:56

Mon coeur battait vite. Je n'aurais jamais crut être un jour anxieux à la perspective de voir ma fille, mais je ne pensais pas vivre un jour une telle situation. Ca c'est clair : je n'avais définitivement pas imaginé être un jour envoyé par une malédiction dans un endroit duquel je ne connaîtrais rien. J'aimais penser que ce n'était qu'une épreuve de plus, une épreuve surmontable, comme celle que j'avais affronté par le passé, sauf que c'était différent. Cette fois-ci, Ariel n'était pas à mes côtés et j'ignorais même si elle respirait encore. Si elle était partie, je crois que je ne voulais même pas le savoir. Je préférais vivre dans l'incertitude que d'apprendre un dénouement bien trop douloureux. Pour l'heure cependant, c'était Melody qui occupait toutes mes pensées. J'avais eu vent de par les relations de mon métier d'une adolescente, une élève d'un lycée voisin, ayant dans sa classe une certaine Sea M. Tysee. Rien n'était sûr, après tout elle me l'avait décrite comme une jeune femme de dix-huit ans. Ma fille n'était pas sensée avoir dix-huit ans. Elle était encore toute petite, mais c'était ma seule piste depuis mon arrivée ici et naturellement, j'avais sauté dessus. Je m'étais donc rendu au Belville High School et avait retrouvé la collègue en question pour qu'elle me désigne la jeune fille en question. Je n'allais tout de même pas me planter au milieu du campus en beuglant Melody alors qu'elle aurait put être n'importe laquelle des jeunes filles qui me jetèrent des coups d'oeil curieux. Après quelques minutes qui me parurent interminables, on me désigna une jeune fille brune, assise sur un banc, qui avait plaquer ses mains sur son visage. Je plissa les yeux, comme pour essayer de la reconnaître depuis là ou j'en étais, mais j'étais bien incapable de la faire correspondre avec la Melody de mes souvenirs. J'avais gardé de mon enfant l'image d'une toute petite, dans une robe ornée de rubans. Une gamine, pas une adolescente à peine plus âgée qu'Ariel lorsque nous nous étions rencontré. Néanmoins, le stress grimpant en moi, je commença à m'approcher d'une démarche lente et sûre. Il fallait que j'en ai le coeur net et si ce n'était pas elle... Et bien  je n'étais plus à une déception près. Une fois plus proche de la jeune fille, je pris conscience qu'elle pleurait. Elle essayait de dissimuler ses larmes, par fierté, mais je l'entendais désormais sangloter. Mon coeur se serra. Tout a coup j'espérais que cela n'était pas elle. Je n'aimais rien moins au monde que de la voir pleurer. Une fois à quelques pas d'elle, j'inclina la tête et ouvrit la bouche. « Melody ? » Demandais-je d'une voix prudente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: #FF7AA2 find your way home to me ⁂ with Melody EmptyDim 4 Mai - 0:14



Eric&Sea
Encore une nuit à pas dormir, encore une nuit à t’attendre comme une conne, encore une nuit à haïr la vie, qu’est-ce qui m’empêche de me jeter de mon nid.

mauvaise manip >>>


Dernière édition par Sea "Melody" Tysee le Mar 6 Mai - 18:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: find your way home to me ⁂ with Melody find your way home to me ⁂ with Melody EmptyLun 5 Mai - 11:48

Le jour de mon mariage avec Ariel, j'avais été frappé par la certitude que je ne pouvais pas être plus heureux. Sa présence n'avait cessé de me combler depuis ce jour et le jour de la naissance de Melody, j'avais compris que tant que je serais au côté d'Ariel, les plus beaux moments auraient a à jamais des successeurs. Je m'étais convaincu que jamais je ne cesserais d'être heureux car elles seraient toujours là, les deux femmes de ma vie. Je m'étais persuadé que ça ne pouvait que s'améliorer, y compris lorsque ça semblait déjà si parfait. Ainsi, j'étais vraiment tombé de très haut en apprenant que la vie n'est pas aussi rose que je me l'étais imaginé. Arriver à Fantasia m'avait fait remettre beaucoup de choses en question mais jamais, jamais, je n'avais cessé de les aimer ou de les rechercher. A certains moments plus intensément que d'autres, mais c'était également pour me préserver. Je ne pouvais pas me concentrer que sur la douleur irradiant de tout mon être, sur mes pertes, provoquées par la malédiction. Je ne pouvais pas simplement me focaliser sur le négatif, sinon il ne me faudrait que trop peu de temps pour virer barge. Il était possible que je ne les retrouve jamais après tout et que je doive me faire violence. Je n'avais jamais écarté cette violente perspective et j'essayais de relativiser, de ne pas m'enflammer. Ainsi, je m'étais interdit d'espérer trop fort que cette Sea soit en réalité ma petite Melody. Je ne pouvais pas me permettre de continuer à tomber de haut, sans arrêt. Dans le fond, j'étais devenu assez pessimiste. Cette adolescente n'était peut-être qu'une petite brune dont les parents sont également tombés amoureux du prénom Melody. Il y a plusieurs Melody sur terre, non ? Cependant, si la mienne était vivante, alors elle ne pouvait pas juste s'être évaporée dans l'atmosphère. Si elle était vivante, alors il fallait que je la cherche, peu importe combien les chances de réussir pouvaient s'avérer faibles. Elle me regarda et je put voir des traces de larmes sur ses joues. Cette vue me peinait. Malgré tout, elle chercha à garder la face, me souriant et faisant preuve de politesse, tout en essayant de s'esquiver rapidement. Elle ne savait pas qui j'étais et elle avait mieux à faire que de discuter avec moi. Ce n'était pas Melody. Elle n'était pas sensée avoir cet âge et... Néanmoins, alors que je la sentais prête à filer, je ne put me résoudre à la laisser faire. Il fallait que je dise quelque chose au lieu de rester bêtement là. J'allais le regretter. « Je préfère t'appeler Melody » dis-je, d'une voix dans laquelle perçait une petite appréhension. « Après tout, c'est le prénom que ta maman Ariel et moi avons choisi » ajoutais-je, en priant en silence dans ma tête pour qu'elle se retourne et fasse le lien. Je ne pouvais pas faire mieux pour traduire mon identité et si elle me dévisageait dans quelques secondes, me signalant qu'elle ne savait absolument pas de quoi j'étais en train de parler, alors je serais fixé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: find your way home to me ⁂ with Melody find your way home to me ⁂ with Melody EmptyMar 6 Mai - 18:49



Eric&Sea
Encore une nuit à pas dormir, encore une nuit à t’attendre comme une conne, encore une nuit à haïr la vie, qu’est-ce qui m’empêche de me jeter de mon nid.

J'étais beaucoup trop occuper à me détruire pour voir la boué qui se trouver devant moi. Depuis mon arriver dans ce monde, je n'avait jamais laisser le doute planer au dessus de ma tête, je préféré imaginer le pire pour être surprise du meilleur.  Dans mon esprit c'était clair et net, mes parents étaient mort. C'est peut être une chose que je m'était mise en tête pour avoir une raison d'être mélancolique du monde que j'avais perdue. C'était aussi ma période d'adolescence qui faisait que je haïssait tout le monde. J'avais à peine treize ans lorsque la malédiction met tomber dessus, dans le même virage j'avais perdue ma mère, mon père et tout les repères que je m'était créer, toute la réalité que je m'étais faite avait disparue comme part magie. Le monde des sirènes que je venais de découvrir, les liens que je venais de tisser avec ma famille des océans, tout venais de disparaître. Je n'était plus la princesse que je m'efforcer de devenir, mais une simple fille se mêlant à la foule parmi tant d'autre. J'avais pris deux bonnes année à me faire à cette réalité, et créer une toute nouvelle moi à l’abri des mauvaises surprises. Je m'étais battis des liens très fort avec la famille que je n'avais jamais pue fréquenter et mes parents n'était qu'une raison en plus de pleurer le soir, jamais de la courte vie que j'ai eu, je n'aurais penser qu'ils reviendraient par enchantement.  Il était là. Devant moi, mon naufrager. Comme envoyer spécialement pour me sauver, alors que mon bateau faisait naufrage dans les profondeurs. J'avais froid, terrifier à l'idée de l'avenir et mon sauveur avait apparue, tel un ange. « Je préfère t'appeler Melody » bien. Pensai-je, comme tu veux après tout. Mes penser divaguer encore dans la mauvaise passer que je traverser. Un inconnue qui m'accoster dans la rue, la voix incertaine et une étrange envie de m'appeler Melody ne me déranger guère. Je ramassais ma sac, et m'aider à l'aide de mon bras droit pour me relever, je tourner le talons afin de retrouver l'arrêt de bus lorsqu'il sortit : « Après tout, c'est le prénom que ta maman Ariel et moi avons choisi » pardon ? Il m'a fallut une fraction de seconde pour recoller les morceaux. Il était descendue de son énorme jeep, le genre de voiture que mon père collectionner pour se balader en forêt, il avait une chemise un peu trop grande, typique comme celle que mon père porter sur son grand bateau, ses yeux bleu clair et profond à la fois, sa chevelure noir et en pétard et ce mal rasé digne d'un rasage fait à la va vite après un mois passer sur le bateau familiale. « oh mon dieu. » soufflai-je. Dans un élan de mélancolie, j'eus un million de flash-back de notre ancienne vie, de notre royaume, tout ça n'était pas qu'une hallucination, c'était bien vivant et mon père aussi, il était bien vivant. S'imaginer le pire pour être surpris du meilleur était une bonne technique, mon cœur se mis a battre très fort, celui du bébé aussi j'imagine. Ma main droite lacher mon sac, qui retomber au sol avant que mes jambes ne se décide afin de se précipité dans les bras de mon père adorée. « T'es vivant ? T'es vraiment vivant ? » Je le serrez très fort dans mes bras, n'imaginant plus ma vie sans lui. Je suis sauvée, je suis sauvée. Pensais-je très fort. « Papa, t'es vivant. » son odeur familière, ses bras, sa chaleur, un voyage dans le passer qui me donner chaud au cœur.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: find your way home to me ⁂ with Melody find your way home to me ⁂ with Melody EmptyMer 7 Mai - 17:27

Je n'étais pas d'humeur à tourner autour du pot, car cela impliquait d'attendre et le fait est que j'étais à bout de patience. J'étais exténué d'être tout seul, loin de ma famille, loin de mes repères. J'étais fatigué de vivre avec les douloureux souvenirs du passé, partagé entre l'envie d'oublier les moments heureux, passés, qui me faisaient si mal et celle de chérir justement ses instants de pur bonheur pour toujours. En dépit de toute la douleur, je ne pouvais pas me résoudre à perdre espoir, à tourner la page. Je ne voulais pas croire que c'était fini, même si tout semblait m'indiquer que c'était le cas. La roue allait tourner et lorsque je vis l'expression de Melody se transformer, puis lorsque je sentis son regard me détailler, ses beaux et grands yeux s'agrandir... Un poids considérable sembla s'en aller et je me sentis tellement mieux. Je l'avais retrouvée. Alors ça avait prit le temps et ça nous avait rendu très malheureux, mais c'était terminé. Elle fit tomber son sac, stupéfaite, avant de se ruer dans mes bras ou je l'accueillis avec plaisir, la serrant bien forte, histoire de lui signifier que je n'allais plus jamais la laisser partir. Enroulant un bras autour d'elle et caressant ses cheveux de l'autre, je lui déposa un baiser sur la tête. « C'est moi, je suis là. Ca va bien se passer » dis-je, pour elle comme pour moi. Car ça semblait irréel, pas car j'avais peur de quoi que ce soit. Nous n'étions pas à l'abris de tout danger, mais j'avais pourtant la certitude que tout irait en s'arrangeant désormais. Je repoussais vivement toutes mes appréhensions, l'étreinte de Melody suffisant à détruire toutes ses émotions négatives accumulées depuis l'arrivée à Fantasia. Elle était là. Elle était vivante et tout allait bien se passer. Tout allait bien se passer. Elle était là. J'allais prendre soin d'elle et même si elle n'en allait pas forcément en avoir conscience, elle allait en faire autant avec moi. Restant quelques instants de plus à prolonger notre câlin, je me recula ensuite doucement, un sourire dessiné le visage. Un sourire qui véhiculait tout mon soulagement et mon amour pour elle. « Laisse moi te regarder » dis-je en la couvant du regard. La première chose c'était qu'elle était... Grande. Ou était passé ma petite fille au juste ? Cette perspective me rendit brièvement triste. Qu'est-ce que j'avais put manquer ? Des tonnes de choses, sans doute. Evacuant ses pensées négatives, ma joie étant trop importante et pure pour être ébranlée, je continua à la regarder. Elle ressemblait à Ariel et malgré lui mon coeur se serra un peu. Je n'avais pas encore retrouvé toute ma famille. Je me sentais tellement mieux avec Melody, bien sûr, mais nous n'étions pas encore totalement rentrés à la maison. Enfin, nous avions déjà fait un bout de chemin. « Tu es si belle, tu ressembles à ta maman » dis-je, mon regard bleu devenant vitreux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: find your way home to me ⁂ with Melody find your way home to me ⁂ with Melody EmptyDim 18 Mai - 16:00



Eric&Sea
Encore une nuit à pas dormir, encore une nuit à t’attendre comme une conne, encore une nuit à haïr la vie, qu’est-ce qui m’empêche de me jeter de mon nid.

« Papa, t'es vivant. »  je mentirais si je disait que je pensais dire ses mots un jour. J'avais déjà pleurer des litres en pensant que mes parents était mort, je leurs avait imaginer une mort douce dans les profondeurs en me disant qu'ils se tenais sûrement la main dans le paradis. Je n'avais aucune idée qu'il puisse avoir un jour une lueur désespoir et qu'en réalité, ils étaient sur terre à ma recherche. Les bras de mon père m’enlaçait tendrement, je ne pensais jamais vivre un tel moment. Stan et Liam m'avait servit de modèle paternelle durant ces deux longues années mais rien n'était égale à la version originale qui se tenais dans mes bras actuellement. J'étais enivrer par cette joie intense qui m'englober, c'était un vrais rêve, un nouveau départ, quelque part dans ce bordel qu'était ma vie, le destin me préparer quelque chose de beau et de neuf et de bonne surprise malgré le brouillard de mauvaise surprise qu'elle était en se moment. Il décolla ses bras de moi, me regardant tendrement dans les yeux. C'était lui, c'était cette manière de me regarder, c'était cette confiance qu'il m'envoyer de ses yeux bleu à mes yeux brun, c'était cette amour indescriptible et sans nom qu'il m'enveloppé, c'était lui, c'était mon père. « C'est moi, je suis là. Ca va bien se passer » Je l'espéré. Je l'espéré vraiment. Je secouais la tête pour dire que j'étais d'accord. J’étais encore un peu déboussolé par toute ses nouvelles, ma vie allait totalement changer, je n'allais plus squatter une chambre dans l'appartement de Merijane et Stan, j'allais avoir ma chambre, à moi, comme dans mon ancienne vie et Lys continueras a vivre avec nous. Notre vie ne seras plus la même qu'au palais bien sur, il n'y auras plus ses obligations de fête, de banquer et de dîner avec d'autre prince et princesse à la con que ma mère idolâtré, il y aurais juste nous, dans une petite baraque, porter par notre amour et nos souvenirs. « C'est un nouveau départ. » soufflai-je. Je le pensais, j'avais besoin que quelqu'un m'attende quelque part, que quelqu'un s'inquiète pour moi et qui ça aurais pue être à part mon père ? Il passa ses doigts sur ma chevelure et redresser la tête, j'étais encore plus petite que lui malgré mes talons haut mais un peu plus grand que la dernière fois qu'il m'avais pris dans ses bras, je devait faire la même taille que ma mère lorsqu'ils se sont rencontré. « Laisse moi te regarder » je me laisser faire, les yeux remplis de joie. « Tu es si belle, tu ressembles à ta maman »  ses yeux se remplir de larme, de joie je suppose. Je n'oser pas demander ou était maman ou ce qu'elle était devenue, j'avais peur que cette fois-ci ce soit une mauvaise nouvelle qui débarque et je ne voulais pas gâcher cela. Enfin.. Il était tout de même bon de savoir, j'avais envie de savoir si elle était encore en vie et si oui, ce qu'elle était devenue. Peut être serais-elle heureuse de me savoir enceinte ? Pour le moment, je garder cette information pour moi, même si a un moment ou un autre il allait falloir que je le dise à mon père, qu'il était temps pour lui de devenir grand père, mais il venais de retrouver sa petite fille et je ne voulais pas tout gâcher. « Où est maman? »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: find your way home to me ⁂ with Melody find your way home to me ⁂ with Melody Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

find your way home to me ⁂ with Melody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-