AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le CrocoDeal du moment : -50%
Promo sur un arbre à chat ...
Voir le deal
68.99 €

Partagez

Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Vide
 

 Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptySam 3 Mai - 21:25




don't you know that you're toxic

« You're toxic - I'm slipping under with a taste of a poison paradise. »
La nuit tombe sur Fantasia Hill - les magasins sont fermés et la plupart des habitants dorment à poings fermés. Seuls les noctambules, les fêtards et les drogués sont encore sur leurs deux jambes, éclairaient par la lueur des réverbérés. Toi-même, tu ne dors pas - tu n'y arrives décidément plus ... Toujours les mêmes raisons - les mêmes cauchemars qui s'en cessent viennent perturber ton sommeil si léger. Déjà dans ton monde, tu n'avais jamais eu le privilège de connaitre une bonne nuit de sommeil - et pourquoi ?! À cause de tes imbéciles de subalternes qui n'étaient pas plus capables de compter jusqu'à dix que pour retrouver un bébé - et c'est donc, durant seize longues années que tu fus obliger de rester éveillée dans l'espoir de mettre la main sur cette peste d'Aurore pour qu'enfin, tu puisses avoir le droit au repos. Et même le jour où tu pus en avoir la possibilité, tout fut gâcher par la faute de ce Prince Philippe de malheur ... C'est pour ça qu'aujourd'hui, tu ne cherches même plus à trouver le sommeil profond, car, il y a forcément quelque chose qui va t'en empêcher - comme ton obsession pour cette même personne qui de sa pure beauté n'a jamais cessé de te hanter : Talie - où comme tu aimes à l'appeler désormais : ta petite poupée.

Et ce soir est l'un de ceux où tu n'as pas la tête, ni même l'envie de le lui gâcher. Non - cette nuit serait un amusement, principalement faite de sexe, de drogue et d'alcool. Et quel meilleur endroit pour cela que le Rhumeries. Un endroit que tu as connu par le billet de Diablo - habitué de cet endroit plutôt convivial dans l'ensemble - il te la fait découvrir un soir comme où ton désir n'était pas de t'amuser au loft, mais en dehors. Et depuis, toi aussi, tu y es devenue une fidèle fervente qui, de temps en temps y vient soit : pour boire, pour charmer où pour manipuler. Une unique serviette autour de taille - cachant ton intimité, tu ne prends pas la peine de cacher ta poitrine - les cheveux encore un peu humides, te descends en cascade en bas du dos. Et sans gêne, sans pudicité - fière de montrer la partie haute de ta féminité, tu quittes la salle de bains pour pénétrer dans ta chambre - ton antre où seules tes aventures d'une nuit et Talie "bien entendu" sont autorisées à entrer. La porte close, tu laisses glisser ta serviette - qui lentement s'écraser au sol. Tu te diriges vers ton dressing où delà, tu sors une robe noire à la fois classe et sexy avec un voile noir tombant jusqu'aux chevilles. Tu l'enfiles, te parfumes d'un parfum envoûtant, sèches définitivement tes cheveux avant de te maquiller d'une manière assez sobre - avec ce visage et ces lèvres pulpeuses, plus tellement besoin de maquillage. Et tu termines par enfiler une belle paire d'escarpins assortis à ta robe de soirée. Sortant, l'air dégagé - droite et fière comme à ton habitude, tu descends les marches où ton chauffeur t'y attendait tout en bas. Un regard, une destination et l'homme t'y conduit sans un mot - il sait pertinemment à quelle heure il doit revenir te chercher - c'est toujours à des égards sensiblement la même : une heure avant le levé du jour.

À l'intérieur, quelques hommes dont comme toi, des habitués, te saluent d'un hochement de tête - dans un petit sourire, tu leur rends avant de t'installer au comptoir - là où est ta place. Le barman te salue à son tour et n'a même plus besoin de te prendre ta commande, qu'il te sert d'avance deux verres de rhum avec un l'intérieur un quartier de citron vert. Tu le remercies et commences à en boire une, puis deux gorgées avant de, te retourner pour scruter de tes yeux d'émeraude les mâles et les femelles susceptibles de finir ta proie - ton coup d'un soir. Beaucoup de monde, mais toujours pas celui où celle qui finirait cette soirée en tête à tête avec toi. C'est alors que, ton regard est planter sur ce bellâtre venant un l'instant d'entrer - il est beau, sûr de lui et dégage quelque chose de malsain - de félin dans sa façon de se tenir, de marcher où de se comporter. Tu sens sa différence dans sa démarche dominante et tu sais immédiatement sans le savoir réellement que ça sera lui ton aventure d'un soir. Il s'est assis à une place plus où moins loin de là où tu te trouves alors, tu avales cul-sec ton verre avant d'aller à sa rencontre. La démarche à la fois féline et féminine, tu t'avances à la rencontre du bel inconnu - à sa hauteur, tu le fixes de ton plus beau regard - envoûtant et perçant avant de prendre la parole d'une voix mielleuse.

ø Bonsoir, mon mignon ! Est-ce que cette place vide en face de toi est libre ? Un aussi bel homme tel que toi, ne mérite pas de finir sa soirée en solitaire. Un sourire grivois rempli de sous-entendus t'écorches la commissure de tes lèvres alors que, tes yeux se plongent dans les siens lui envoyant autant de messages subliminaux qu'ils en étaient capables de le faire à eux d'eux.


Le prédateur Umm  & la Sadique  Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] BjFY


Dernière édition par Aphria M. Ysley le Sam 6 Sep - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dexter S.K Blackstone

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: dominer le monde.
Faites place à la vedette
Dexter S.K Blackstone
J'ai posé bagages ici le : 01/04/2014 Jouant le rôle de : shere khan, le félin le plus cruel de toute la jungle. Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : wednesday' (camille). Un merci à : ange pour les codes, endlesslove pour la vava, & anaëlle pour la signa. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : joseph (fucking sexy) morgan.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyMer 21 Mai - 0:16

DEXTER & APHRIA
Don't you know that you're toxic

   
TOXIC KILL ME NOW

   

   
Le bruit du papier que tu venais brutalement de froisser entre tes poings fit sursauter la jeune femme assise en face de toi. Son geste t'arracha un petit sourire en coin, alors que tu laissais glisser la boulette de papier jusqu'à la poubelle. Tu reposas tes paumes sur la table, ton regard de feu venant brûler le sien, alors qu'elle rougissais atrocement et détournait les yeux. Dieu ce que t'aimais les mettre mal à l'aise. T'allongeais tes jambes sous ton bureau, consultant l'heure d'un regard en coin, et constatant qu'il était presque l'heure de fermer. T'inspirais, lâchant un petit grognement en consultant des yeux pour la énième fois le dossier que t'avais sous les yeux. T'entendais presque un petit soupir de frustration s'échapper de la bouche de la brune, les mains moites, qui s'était remise à te fixer, espérant que tu lui accorderais ce foutu crédit dont elle avait tant besoin. Et dire que tu la faisais venir tous les jours, prolongeant le rendez vous au maximum juste pour te délecter de ses fameux soupirs, et sentir son mal aise qui à toi te procurait tant de bien. Tu connaissais déjà depuis bien longtemps la réponse à sa demande, mais t'aimais ce pouvoir que te procurais ton poste de directeur, celui de pouvoir hésiter, mentir, tromper et même manipuler. Tu ordonnais qu'elle revienne, et elle s’exécutait, parce que t'avais le pouvoir, t'avais peut être même sa vie entre ses mains. Et c'était ça qui était bon, de pouvoir la briser juste en prenant une décision, juste en prononçant un mot. « Non. » Elle sursauta en entendant ta voix grave, et fronça les sourcil, relevant ses yeux clairs vers toi. « Je vous demande pardon ? » Sa voix faisait contraste avec la tienne, grave contre aiguë, douce contre forte, violente. « Voilà ma réponse à votre demande, mademoiselle Roberts, c'est un non. » Elle cligna des yeux, comme si elle ne parvenait pas à y croire. « V-Vous ne m'accordez pas le prêt ? » Tu souris en coin, ouvrant son dossier. T'attrapais ton tampon, le trempant dans ton pot d'encre rouge sang, et venant d'un coup sec le presser contre la page. Celle ci afficha alors malgré toutes les courbettes et formules de politesses énoncées dans la lettre, un : REFUSÉ. Et toi, tu riais presque. Mais pour ne pas gâcher tout ton petit jeu, et pouvoir profiter encore un peu plus de son désespoir, tu te contentas de te lever, lui déposant son dossier dans les bras, et venant lui prendre la main. Histoire de remuer le couteau dans la plaie, tu la remercias de sa visite, avant de la ''pousser'' à l'extérieur, et de refermer la porte d'un claquement. Derrière celle ci, t'entendis ses premiers sanglots arrivés, et un immense sourire victorieux t'échappa. La souffrance de certains, faisait le bonheur des autres.

Après un tel numéro, tu avais grandement besoin d'un verre. Plusieurs même, un bon cognac ou un whisky, quelque chose de fort qui comblerait ton palais d'acier. Un bon alcool, c'était comme une centrale nucléaire qui explose, fallait que ça arrache. Ce fut donc tout naturellement que tu te levais, enfilant ton élégante veste et desserrant légèrement ta cravate. Tu refermais ton bureau à clé, avant d'aller saluer ta secrétaire, puis de filer, grimpant dans ta porche pour rejoindre la rhumerie. En client habitué, tu rejoignis d'un pas aisé ta table favorite, idéale pour avoir un œil sur la salle et tout ses composants. Tu te commandais alors ton fameux whisky, retirant ton pardessus et ouvrant légèrement le col de ta chemise pour laisser ton corps un peu respirer. Tu vis certains clients te regarder, baissant les yeux dès que tu croisais leurs regards. Tu ne dis rien, tes yeux parcourant la pièce, tel un félin guettant son terrain de chasse.

Ce fut alors que tu la vis s'avancer vers toi, dans sa longue robe couleur corbeau. Elle avait une silhouette de rêve et des jambes immenses. Il se dégageait d'elle une telle supériorité par rapport à toutes les autres femmes de la pièce, que tu ne ressentis même pas le besoin de continuer ton observation. Tu venais de trouver la personne dont tu avais besoin, tu l'avais su de suite. Elle était sublime, le genre de femme sûre et dure, dont tu raffolais. Une lionne, une tigresse... Quelqu'un comme toi. « Bonsoir, mon mignon ! Est-ce que cette place vide en face de toi est libre ? Un aussi bel homme tel que toi, ne mérite pas de finir sa soirée en solitaire » Tu croisas son regard, le soutenant sans mal. Tes lèvres s'étirèrent pour un sourire en coin. Vous vous étiez compris d'un seul regard. « Bonsoir, elle est libre en effet. Je pense que cette place serait parfaite pour vous, je ne saurait que vivement vous inciter à perturber un peu ma soirée en solitaire. » Nouveau sourire, tu ne quittais pas son regard, la laissant s'asseoir en face de toi. Quelle grâce dans ses mouvements, et quelle voix grave... Elle te ressemblait, et ça tu adorais. « Oh, mais si tu préfères que l'on se tutoie... » Tu dis, croisant élégamment tes jambes sous la table. « Dexter. Et toi ? » Tu demandas, ton regard brûlant jouant avec le sien.


Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyJeu 22 Mai - 0:22




don't you know that you're toxic

« You're toxic - I'm slipping under with a taste of a poison paradise. »
Cette voix grave. Par ces simples paroles, tu vois tout de suite à qui tu as à faire. Un dominateur, un leader et prédateur tout comme toi et ça, ça te plaît assez. Un sourire mielleux étire tes lèvres alors, que tu t'installes à cette place vide qui, par ta seule présence ne l'est plu. Et de ton regard d'émeraude, tu le fixe comme si tu fixais un bon gros morceau de viande. Il dégageait tellement de chose que tu ne saurais pas où commencer - tu sentais bien qu'il était de ta stature, de ton niveau. Qu'il avait ce quelque chose qui fait toute la différence. Tu voyais bien qu'il n'avait rien à envier aux autres hommes. Il était comme unique - comme différent des autres. Le seul homme assez capable de te dominer et par lequel, tu te laisserais volontiers dominée. Car, même si tu aimais contrôler le jeu de séduction, tu voyais dans son regard qu'il n'était pas homme à se laisser mener à la baguette. Et puis, quoi de plus amusant que de jouer à celui qui dominera l'autre - tu avais des atouts avantageux comme lui devait surement en avoir et, si tu étais assez attentive peut être parviendrais-tu à les déceler pour t'en servir à ton avantage. Quoi qu'il en soit, tu ne cesses en rien de le fixer - tout en croisant avec féminité et sensualité tes jambes sous la table avant de prendre la parole d'une voix doucereuse.

ø Je préfère oui, je réserve le vouvoiement aux clientes de mon magasin et les hommes qui ne me plaisent pas. Mais, pour ceux qui me plaisent, c'est une autre histoire. Un sourire grivois se dessine malicieusement sur tes lèvres alors que lentement, tu fais passer ton index tout le long de ta lèvre inférieur que, tu finis par mordre du bout des dents.

Et tout comme le tutoiement - les gestes comme les paroles ambigus en fessaient explicitement partis. Et comme tu ne fais jamais les choses à moitié, tu t'amusais - te plaisais à jouer les allumeuses. C'était une façon comme une autre pour toi de perturber l'homme se trouvant face à toi. Et tu voulais voir si comme les autres il allait se laisser dépasser par les événements. Tu sentais que non, mais ta curiosité voulait en avoir le cœur net et puis, tu aimes tellement ça de jouer les garces que, tu ne peux t'empêcher d'y jouer tout en y prenant un réel plaisir. Tu le fixes toujours alors que, tu refais passer inlassablement ton index sur ta lèvre inférieur. Un geste ambigu qui, avait toujours eu raison des autres. Allait-il y succomber ?! Peut être, mais pas aussi facilement que les autres et c'est ce qui te plaisait chez lui. Il avait une telle confiance, une telle maîtrise qu'il te faudrait plus qu'un index passant sur ta lèvre pulpeuse pour le faire succomber. Car, même infime, tu sens une certaine tension sexuelle entre vous deux - si faible, mais tellement présente que tu ne peux pas faire mine de ne pas la sentir.

Et alors qu'il te dévoile son prénom, tu ne peux t'empêcher de te le répéter en boucle dans ton esprit. Dexter ! Voilà un prénom que tu n'étais pas prête d'oublier - si le lendemain, tu oublies le prénom de tes conquêtes sans intérêt à tes yeux - celui-ci ne risquait pas de t'échapper à ton réveil. D'ailleurs, tu chercherais à le revoir car, un homme comme lui il en existe peu même pas du tout. Le seul homme capable de te dominer, de te faire douter de ta propre domination sur les autres ne devait en aucun cas t'échapper. Un sourire en coin t'écorche cette fois-ci les lèvres alors que tu t'apprêtes à lui dévoiler à ton tour ton prénom.

ø Enchanté de faire ta connaissance. Moi, c'est Aphria. Dis-tu en croisant son regard brûlant jouant à avec le tien. Tu lui souris à nouveau avant de rependre la parole de ta voix assurée : ø C'est la première fois que tu t'aventures ici ?! Car, un aussi bel homme tel que toi aurais du me sauter aux yeux tout de suite. Où alors, peut être viens-tu les jours où je n'y suis pas ?! Le questionnes-tu d'un nouveau sourire grivois et piquant de sensualité alors que, tu viens gracieusement entrelacer tes mains l'une dans l'autre - tout ne quittant pas ton regard du sien.


Le prédateur Umm  & la Sadique  Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Dexter S.K Blackstone

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: dominer le monde.
Faites place à la vedette
Dexter S.K Blackstone
J'ai posé bagages ici le : 01/04/2014 Jouant le rôle de : shere khan, le félin le plus cruel de toute la jungle. Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : wednesday' (camille). Un merci à : ange pour les codes, endlesslove pour la vava, & anaëlle pour la signa. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : joseph (fucking sexy) morgan.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyLun 26 Mai - 21:53

DEXTER & APHRIA
Don't you know that you're toxic

   
TOXIC KILL ME NOW

   

   
L'endroit avait cette odeur d'alcool que tu appréciais tant. T'étais loin d'être alcoolique, mais comme un vrai homme, il te fallait ton verre chaque jour. Tu variais les plaisirs grâce à tout l'argent que tu pouvais récolter sur le dos de pauvres mortels. Autant tu pouvais t'offrir la meilleure bouteille de vin, tout droit venue de France, que la vodka la plus forte venue de Russie qui existait sur cette Terre. La vie est tellement plus facile, lorsqu'on est riche. Et dire pourtant que tu étais arrivé sans un sous en poche, complètement déboussolé, et qu'avec une pièce ramassée sur un trottoir, t'avais réussi à empocher le jackpot... Dieu seul savait comment, mais t'avais compris en une seconde à quoi pouvais servir ses mystérieuses courbes, et t'avais misé ta petite pièce dessus. Il avait seulement suffis de cela. Certains appelaient ça de la chance, mais tu ne croyais pas vraiment au destin. T'étais de ceux qui pensaient que rien n'est inaccessible, qu'il fallait simplement se donner les moyens de l'avoir... Et le meilleur des moyens, c'était l'argent. Sur toute cette terre, tu ne connaissais pas une seule personne, mise à part peut être aussi riche que toi, qui refuserait de faire quelque chose en échange d'argent. Et dieu, ce que tu aimais la cupidité de ce monde... C'était sans doute ce qui t'amusais le plus, après la douleur et les larmes, évidement.

« Je préfère oui, je réserve le vouvoiement aux clientes de mon magasin et les hommes qui ne me plaisent pas. Mais, pour ceux qui me plaisent, c'est une autre histoire. » Te répondit alors enfin cette fameuse femme, à la voix grave et languissante, qui s'était assise juste en face de toi désormais. Clientes de son magasin ? Voilà qui te paraissait bien intéressant. Mais sans doute le plus appétissant relevait de ce qu'elle avait dit par la suite. « Je te plais donc. » Tu souris en coin, avalant cul sec ce qu'il restait dans ton verre. « Tu as bien raison, c'est beaucoup plus facile de se tutoyer pour charmer. » Tu lâchais un petit rire grave, très court, ne lâchant pas le regard de l'inconnue, dont t'ignorais toujours le nom. Tu observais chacun de ces gestes, comme elle le faisait pour toi. Cela se voyait qu'elle avait quelque chose de différent, rien que de part son attitude ou sa façon de s'habiller. Grr, ce que tu aimais les femmes comme celles là. Autant parfois tu te retrouvais à coucher avec des sottes juste pour le plaisir de leur briser la nuque, autant d'autres, t'aimais te satisfaire d'une belle femme sûre d'elle, si rare, mais dont tu avais réussis à trouver un spécimen unique en son genre ce soir.

« Enchantée de faire ta connaissance. Moi, c'est Aphria. »
Même son prénom te faisais quelque chose lorsqu'elle le prononçait de ses épaisses lèvres rouges. « Un prénom qui te vas à ravir. » Tu dis, soutenant toujours son regard qui semblait se faire plus persistant à chaque mot qu'elle prononçait. « C'est la première fois que tu t'aventures ici ?! Car, un aussi bel homme tel que toi aurais du me sauter aux yeux tout de suite. Où alors, peut être viens-tu les jours où je n'y suis pas ?! » C'était vrai que toi non plus, mise à part ce soir, tu ne l'avais jamais croisé ici. Tu disais cela parce que tu en étais sûr. Une telle beauté, un tel style n'aurait jamais échappé à ton regard perçant. Dommage qu'elle n'eut pas été là l'autre soir, où pour apaiser l'une de tes colères, t'avais ramené deux jolies blondes chez toi, et que bizarrement elles n'en étaient jamais ressorties... Tu te demandais parfois comment tu parvenais encore à échapper à la police. Encore une équipe d'incompétente... Enfin, tu n'allais guère te plaindre. « Oh que non, je viens ponctuellement ici... Mais je ne me souviens pas non plus t'avoir déjà croisé, je t'aurais également remarqué assez facilement... Disons que ces derniers temps j'ai été assez occupé, et qu'il était plus difficile pour moi de venir. » Ta petite entreprise de prostituées se voyait florissante et tu te devais de passer la nuit à surveiller un peu ce qui se tramait, comme vérifier que les clients payaient bien... Heureusement pour eux, beaucoup connaissaient ta réputation de carnassier sadique, et personne n'osait faire de la résistance au tigre et ses filles. Ce soir tu avais décidé de les laisser en autonomie, tu verrais bien demain si tu avais bien fait... De toute façon tu savais que s'il y avait le moindre problème, tu n'aurais pas à faire grand chose pour l'éliminer... Comme un moucheron qu'on écrase sur la surface d'une vitre : le supprimer.

« Alors comme cela tu tiens une boutique ? »
Tu demandas, pour poursuivre la conversation, les jambes toujours croisées. « Puisque tu parles de clientes, je suppose qu'il s'agit d'une boutique de vêtements féminins ? » Comme toujours ton intelligence se faisait spontanée. « Je t'offre un autre verre ? » Tu demandas alors, souriant en coin en appelant le serveur.
[/quote]


Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyLun 2 Juin - 0:26




don't you know that you're toxic

« You're toxic - I'm slipping under with a taste of a poison paradise. »
Quel homme ! Rien que son rire grave te donnes de vrais et gros frissons. Bien évidemment qu'il te plaisait. Inutile d'être devin pour le deviner. Il suffit de voir comment tu le dévores du regard pour comprendre qu'il t'avait littéralement tapé dans l’œil. Et même si entre vous ça ne serait qu'une pure histoire de sexe, de baise sans attendre d'amour où de tendresse en retour - y n'empêche que tu avais trouvé la perle rare et que pour rien au monde, tu n'avais envie de le perdre. Car, si il était aussi doué que ça pour charmer - tu avais plus qu'envie de goûter au reste et, tu ne parlais pas seulement de sa façon de se comporter avec toi. Quoi qu'il en soit, tu ne pus t'empêcher de lui sourire davantage comme pour lui donner raison en tout point à ce qu'il venait de dire sur le tutoiement comme pour sa réflexion sur le fait qu'il te plaisais donc. Et avec tant de spontanéité et de charme - tu pouvais d'admirer, aimer cet homme assit là - face à toi. Et tes yeux dans les siens, sauvages, tu ne cesses de le dévisager. Et le compliment qu'il te fit sur ton prénom, te fais sourire en coin - et le remercie d'un autre sourire. C'est vrai qu'Aphria était pas trop mal comme prénom, m'enfin, tu n'allais pas t'éterniser sur ta petite personne, même si c'était ce que tu préférais le plus - être au centre de toutes les attentions et de toutes les discussions.

Alors comme ça, il vient ponctuellement ici ... Étrange ! Pourtant, c'est bien la première fois que tu le vois. En même temps, tu étais devenue depuis peu une habituée - ce qui naturellement pouvait expliqué pourquoi tu ne l'aies pas aperçu auparavant. Occupé disait-il ... arquant un sourcil - ta curiosité recommencer à te chatouiller. Curieuse comme tu étais, tu avais bien envie d'en savoir un peu plus sur le sujet. Peut être le questionnerais-tu sur le sujet, mais pour le moment, tu te concentrais sur ce qui se passait et sur les paroles que prononçait à la suite le bel homme et dont, tu ne perdais pas une seule miette. Que ce soit dans ses dires où dans sa façon de te regarder, tu le trouvais agréablement déduisant - tu sentais déjà qu'entre vous deux, ça allait faire des étincelles -que, ça donnerait quelque chose de bien malsain. Peut être même encore plus que lorsque tu t'amuses avec ta jolie poupée.

Et la conversation fût relancer sur ton lieu de travail et sur le genre de personnes qui y venaient - ainsi que sur les produits qui y étaient présentés. Que des femmes ?! Oui, enfin si on veut. Il n'y avait pas que des femmes qui venaient au Modésia. Des hommes aussi. Enfin deux types d'hommes plutôt. Les homosexuels et les hommes venant pour acheter un cadeau à leur épouse. Et même si peu d'hommes hétéro venaient dans ta boutique - pour l'autre bord, c'était une autre histoire. Quoi qu'il en soit, tu lui offres un léger sourire avant de prendre la parole de cette même voix mielleuse, sûre et rauque. ø En effet je tiens une boutique - le Modésia. Et, c'est bien une boutique de vêtements féminins. Bien que, je n'ai pas que des femmes qui y viennent si tu vois ce que je veux dire. Dis-tu en lançant un petit sourire en coin alors que, tu bois les dernières gorgées de ton verre. Et à peine eus-tu le temps de finir celui-ci qu'il se proposa de t'en offrir un autre. ø Bien volontiers. Je prendrais comme toi. Dis-tu un nouveau sourire malicieux éclairant ton visage de nature sadique et malsain - avant de relancer à ton tour la conversation - afin de savoir dans quoi il pouvait bien travailler. ø Et toi ?! Dans quoi travailles-tu ?! Je t'imagine bien dirigeant. Oui c'est ça, dirigeant d'une entreprise. Non ?! Le questionnes-tu finalement - afin de savoir le vrai du faux.


Le prédateur Umm  & la Sadique  Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Dexter S.K Blackstone

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: dominer le monde.
Faites place à la vedette
Dexter S.K Blackstone
J'ai posé bagages ici le : 01/04/2014 Jouant le rôle de : shere khan, le félin le plus cruel de toute la jungle. Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : wednesday' (camille). Un merci à : ange pour les codes, endlesslove pour la vava, & anaëlle pour la signa. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : joseph (fucking sexy) morgan.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyJeu 19 Juin - 2:02

DEXTER & APHRIA
Don't you know that you're toxic

   
TOXIC KILL ME NOW

   

   
Tu venais au moins d'apprendre que ton charme opérait, comme tu l'avais prévu. C'était une attirance mutuelle qui vous liait l'un à l'autre, quelque chose qui vous poussait irrésistiblement l'un vers l'autre. Il fallait dire que vous vous ressembliez énormément, de part votre façon de vous tenir, de sourire, ou même de parler. Et comme le disait si bien le dicton – et pourtant tu n'avais jamais été très fan de dictons, depuis quand la vengeance était un plat qui se mangeait froid hein, toi tu opérais toujours à chaud, sinon comment punir justement, lorsque tout la haine est retombée ? - qui se ressemble, s'assemble ; ce soir c'était le cas, et même elle le disait ouvertement, vous vous plaisiez. Combien de temps ça durerait, est-ce que le charme serait rompu avant la fin de la soirée, est-ce que tu aurais le temps de la ramener à la maison, et par dessus tout, le voudrait-elle ? Tel était la question, il suffisait de bien jouer pour en connaître la réponse.

Passant d'un sujet à l'autre, tu finis par t’intéresser quant au travail de cette sublime créature, ayant repéré lors de ses précédentes tirades qu'elle travaillait dans une boutique. Te montrant curieux, comme toujours, tu lui demandas quelques détails quant à cette fameuse boutique. « En effet je tiens une boutique - le Modésia. Et, c'est bien une boutique de vêtements féminins. Bien que, je n'ai pas que des femmes qui y viennent si tu vois ce que je veux dire. » Tu lâchais un petit rire, hochant vivement la tête. « Je pense voir oui. » Tu acquiesçais, pour bien lui faire savoir que tu étais sur la même longueur d'onde. Il y eut alors un petit silence, qui étrangement ne te parut absolument pas pensant, et durant lequel tu te contentas de la fixer longuement, ton regard passant de ses yeux à son corps sans pour autant faire le moindre commentaire, tout se passait dans le regard, et elle semblait parfaitement l'avoir compris.

Brisant alors enfin le silence, tu lui proposais de ta voix grave un autre verre. « Bien volontiers. Je prendrais comme toi. » Bon choix. Rien n'était meilleur que tes propres choix. Tu n'étais certainement pas le plus grand connaisseur d'alcool qui existait sur cette planète, mais tu savais t'y reconnaître parmi ses boissons douteuses. Il fallait dire que tu avais eu de quoi ravir ton palais que ce soit lors de tes soirées à la maison close de tes filles, ou tout simplement lors de tes soirées en solitaires, ici justement. Tu hochas la tête lorsqu'elle te répondit, faisant signe au barman de te resservir la même chose. Celui ci acquiesça, se mettant de suite à la tâche, ne voulant en aucun cas te décevoir. Ce fut alors la brune qui relança la conversation. « Et toi ?! Dans quoi travailles-tu ?! Je t'imagine bien dirigeant. Oui c'est ça, dirigeant d'une entreprise. Non ?! » Un sourire en coin t'échappa, tu t'appuyais à nouveau contre le dossier de ta chaise, changeant de jambe pour la croiser. « Tu vois juste. » Tu commenças, avec un ton impressionné. « Enfin presque. Je suis banquier, et accessoirement le dirigeant de cette même banque dans laquelle je travaille. » Tu fouillais dans ta poche pour sortir ton paquet de cigarettes de première qualité, en portant une à tes lèvres avant de tendre ce même paquet à la belle. « Tu fûmes ? » Tu demandas d'une voix presque aguicheuse, attendant sa réponse avant de ranger ton paquet. Tu tiras plusieurs fois sur ta clope avant de pousser un petit soupir d'aise, observant toujours la belle brune en réfléchissant à comment poursuivre avec toujours autant d’intérêt pour elle. « Eh bien en tout cas Aphria, tu as su apporter à cette soirée ce petit coté de mordant qu'il lui manquait. » Tu plissais les yeux, lorgnant le barman du coin de l’œil. « Hm, tu sais quoi, j'ai mieux. Si cela te tente, nous pouvons aller prendre nos autres verres chez moi... Oh je ne critique guère cet endroit, que j'apprécie beaucoup mais disons qu'il n'est pas très... intime. » Tu souris en coin. « A moins que tu préfères rester encore un peu, je n'y vois pas d'inconvénients. En vérité je crois que ce soir, je suis ouvert à toutes propositions. » Nouveau sourire, plus insistant cette fois sur la fin de la phrase, prononcé d'un murmure rauque.


Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptySam 21 Juin - 23:21




don't you know that you're toxic

« You're toxic - I'm slipping under with a taste of a poison paradise. »
Tu avais visé juste, le bellâtre était bel et bien un dirigeant - et qui plus est, le dirigeant d'une banque. Voilà un métier digne d'un homme aussi confiant et transcendant que celui assit en face de toi. C'est à son attitude, à son regard, à sa façon de se tenir et à son rôle de dirigeant que tu compris qu'entre vous deux ça pouvait que coller. Vous étiez les mêmes en tout point : énigmatiques, envoûtants, sauvages, félins ... ainsi que tous les autres adjectifs qui prouvent votre ressemblance flagrante - comme deux jumeaux séparés à la naissance qui, en se retrouvant ne formerait qu'une même personne parfaite et sans aucuns défauts. Un sourire enjôleur t'écorche les lèvres alors que, tu le vois sortir de sa poche, un paquet de cigarettes de qualité nettement supérieur à la moyenne. Et, c'est en apportant une clope à ses lèvres, qu'il te tend le paquet en te demandant si toi aussi tu fûmes. Tu lui souris en coin avant de prendre la parole.

ø Oui, merci beaucoup. Dis-tu en prenant un cigarette et en l'apportant à ton tour à tes lèvres. Tel un gentleman, tu laisses le bel-homme t'allumer ton rouleau de papier de tabac haché et inspire une bonne bouffée - que tu finis par expirer d'une façon aguichante. Ton regard dans le sien, tu ne peux t'empêcher de le dévisager de tes yeux verdoyants et bouillants comme la braise qui brûle le fond de tes entrailles. Car, il a réussit à faire naître en toi, cette curiosité et cette envie d'en savoir toujours plus sur lui. Il a allumé en toi, ce feu de désir qui te brûle le corps et l'esprit à chaque fois que ton regard se pose sur son corps de rêve. Et c'est dans nouvel inspiration de nicotine, qu'il prend la parole en mettant bien l'accent sur le fait que tu aies apporté du piment à cette soirée où plutôt à sa soirée. Car pour toi, cette soirée ne fessait que commencer.

Il a certainement dû le remarquer, la façon dont il lorgne sur le barman te laisse à penser qu'il ai dans l'idée de continuer cette petite soirée dans un endroit un peu plus ... intime. Et c'est ce qu'il fît - même plus besoin de lui proposer toi-même qu'il le fait de lui-même. Encore un point commun entre vous deux : l'audace. C'était audacieux de sa part de te demander pareil chose - une chance sur deux pour lui que tu acceptes de le suivre chez lui. Tu pouvais accepter comme tu pouvais refuser. Tu serais bien bête de refuser - surtout que tu mourrais d'envie de continuer cette soirée ailleurs qu'ici. Bien que tu appréciais cet endroit, il n'était guère fait pour ceux qui souhaitaient un cadre ... intime. Partir, était une très bonne idée et tout comme Dexter, tu étais ouverte à toutes propositions - du moment que tu pouvais y trouver ton compte. Et là dessus, tu étais certaine qu'il ne te décevrais pas.

ø Hmmm en voilà une bonne idée. Je suis disposée à te suivre - ce soir je suis également ouverte à toutes propositions, alors va pour chez toi. Dis-tu en inspirant les quelques dernières lattes de ta cigarette et de l'écraser dans le cendrier prévu à cet effet ... Je te suis. Dis-tu finalement en te levant de ton siège - lui lançant un sourire en coin. Sachant qu'à partir de maintenant, ça serait lui et toi - toi et lui ... seul à seul dans une seule et unique pièce.


Le prédateur Umm  & la Sadique  Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Dexter S.K Blackstone

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: dominer le monde.
Faites place à la vedette
Dexter S.K Blackstone
J'ai posé bagages ici le : 01/04/2014 Jouant le rôle de : shere khan, le félin le plus cruel de toute la jungle. Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : wednesday' (camille). Un merci à : ange pour les codes, endlesslove pour la vava, & anaëlle pour la signa. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : joseph (fucking sexy) morgan.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyMar 22 Juil - 20:11

DEXTER & APHRIA
Don't you know that you're toxic

   
TOXIC KILL ME NOW

   

   
« Hmmm en voilà une bonne idée. Je suis disposée à te suivre - ce soir je suis également ouverte à toutes propositions, alors va pour chez toi. ... Je te suis. » En un sourire tu étais debout, enfilant ton élégant pardessus après avoir écrasé ta clope juste à coté de la sienne. En parfait gentleman, tu lui offrit ton bras, mais également pour avoir la satisfaction de vous voir quitter la salle avec une élégance qu'aucun couple présent ici n'avait. En vérité, c'était encore plus simple : personne ne vous arrivait à la cheville. Ce n'était même pas du narcissisme, mais une simple constatation de ta part. Le monde était d'une laideur atroce, et bourré de défauts plus pitoyables les uns que les autres, l'être humain était faible et idiot, toi tu menais la danse, tu l'avais toujours mené. C'était ton rêve tout ça, être plus puissant que l'être main, écraser les autres comme on claque un moustique en train de nous sucer le sang. Ce rêve ne datait pas d'hier, il datait de ton autre vie, ce que tu appelais l'autre Shere Khan. Parce qu'aussi étonnant que ça pouvait paraître, et même si toi même tu refusais d'y penser, tu n'avais pas toujours été le cruel tigre mangeur d'homme, et que pendant un temps, t'avais été aussi inoffensif et faible que tous ses tupes auquel tu lançais un regard supérieur en ce moment. Tu ne voulais plus repenser à cela, mais parfois t'arrivais-t-il de penser à ce que ressemblerais ta vie, si tu étais resté le tigre ne se servant pas de ses canines que tu était auparavant. Non, c'était trop douloureux, tu ne voulais plus y penser, tu voulais oublier cette époque et tout ce qu'elle signifiait, tu ne voulais pas réfléchir à ça, même si tu savais bien que ta haine te rongeait à une telle vitesse, que ta colère finirait un jour par tuer, à moins qu'une certaine petite lionne parvienne à te sauver à temps.

Tu la fis monter dans ta porshe en lui ouvrant élégamment la portière avant de grimper à ton tour au coté conducteur. Tu mis le contact et ne pris pas la peine de t'attacher, commençant à rouler à travers les rues afin de rentrer chez toi. Toi, tu habitais dans le quartier chic de la ville, celui ou personne ne viendrait te faire chier, et où un appartement coûtait plus cher que la couronne d'Angleterre. Mais tu n'avais pas à te plaindre, tes moyens te permettaient facilement d'accéder à ce genre de logements luxueux. Tu garas ta voiture à coté de celle que t'utilisais pour rôder la nuit, et tu fis descendre ton hôte, l'invitant à entrer dans l'appartement. T'avais longuement hésité à acheter une maison, rien que pour pouvoir posséder le lieu pour toi tout seul – parce que oui, tu adorais posséder les choses – mais tu t'étais rendu à l'évidence, qu'est-ce que t'aurais fait d'une maison ? T'avais pas d'animaux, à part Léonard, ton chat persan qui se considérait comme le prince de ton appartement. Sans plus songer, tu la fis entrer après avoir déverrouillé la porte et allumé la lumière. « Fais comme chez toi, mets toi à l'aise. » Tu refermas la porte et la fit entrer dans le salon. Léonard était allongé sur son fauteuil personnel, tu pris place dans le tien, laissant le canapé à la belle Aphria. « Tu veux boire quelque chose ? » Il rit. « Loin de moi l'envie de te saouler, mais j'ai du mal à parler sans un bon verre d'alcool... A moins que tu préfères faire autre chose que parler ? » Et un sourire malicieux s'empara de tes lèvres, un sourire qui voulait tout dire.


voilà enfin répondu, désolé de mon retard ma douce Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 2389784783 Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 1823284050


Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyVen 25 Juil - 22:42




don't you know that you're toxic

« You're toxic - I'm slipping under with a taste of a poison paradise. »
Debout. Tu regardes ton interlocuteur de ton regard d'émeraude qui à son tour, se lève de son siège et écrase son mégot de cigarette juste à côté du tien. Il tend son bras que tu agrippes sans hésitation. Sur le chemin vers la sortie du bar, tu ne peux t'empêcher de lancer des regards méprisants et hautains à chacun des clients présents - tant tu te sentais obligé de montrer ta supériorité au bras du bellâtre qui, de son côté, ne devait pas se gêner pour faire la chose que toi. En effet, il fallait bien l'avouer, vous étiez sans conteste le plus beau couple de tout le bar - même ce petit couple de jeunes mariés ne vous arrivait pas à la cheville. Vous étiez le plus beau couple et ne ratiez pas une seconde pour le montrer - le prouver de votre démarche sûre, haute et fière. Une fois à l'extérieur, tu sens une légère brise te chatouiller le visage - alors qu'il t'amène devant ce qui semble être sa voiture. Une magnifique Porsche. Et tel un gentleman, il t'ouvre élégamment la portière avant de t'aider à monter à l'intérieur - tu le remercies alors qu'à son tour, il s'installe au poste conducteur.
Sur la route, tu te laisses bercer par le son du moteur qui, ronronne tel un gros chat après une bonne pâté près à faire une bonne sieste de digestion. C'est alors que l'automobile s'arrêta -net dans le quartier chic de la ville. Ce même quartier où tu vivais - ayant largement les moyens pour te permettre de vivre dans le plus beau quartier de Fantasia Hill. Défaisant ta ceinture de sécurité, tu remercies une fois de plus le bel adonis pour sa galanterie et descends de la voiture. Tu admires son appartement ainsi que les extérieurs qui n'avait rien de différent aux tiens - alors qu'il t'invita à entrer en son antre. Ce que tu fis après qu'il est déverrouillé la porte d'entrée et allumé la lumière. À l'intérieur tout était somptueux et élégant - à l'image même du propriétaire des lieux. Dans le salon, tu pouvais voir un chat de type persan couché de tout son long sur un fauteuil - certainement le sien. Ce qui te fit sourire en coin. Ce qui fit penser qu'il te faudrait un chat où pourquoi pas un chien d'attaque - histoire de lui apprendre à mordre Talie lorsque celle-ci viendrait à fuir une fois de plus du Loft. Peut être que se faire jusqu'au sang par un doberman où bien même par un rottweiler lui passerait l'envie de fuguer. En y pensant, un sourire mauvais étira tes lèvres - alors que Dexter venait de prendre la parole - en t'invitant à te mettre à l'aise et de faire comme chez toi en désignant le beau salon - dans la pièce d'à-côté. Tu t'installes avec élégance sur le grand canapé de cuir en croisant les jambes avec une certaine grâce propre à la femme gracile que tu es. Tu regardes tout autour de toi - avant de fixer de ton plus beau regard celui de ton amant.
Et maintenant ?! Qu'allait-il faire de toi ?! Tu en avais une petite idée et c'était justement pour ça que tu avais accepté de le suivre chez en sa demeure. C'est alors qu'il te proposa de boire un verre - sans intention de vouloir te saouler. Tu lui souris en coin et même si avait été le cas, tu n'aurais pas été contre cette idée - pour qu'après, elle puisse profiter de toi. C'est ce que toi, tu aurais fait si, tu aurais été à sa place. Quoi qu'il en soit, tu fis mine de réfléchir - alors que tu avais bien une autre envie que parler toute la nuit. La nuit vous appartiens .. Et lentement, tel un félin - telle une tigresse, tu te lèves - te places derrière le fauteuil de Dexter et lui masses tendrement et sensuellement les épaules. Tes lèvres voluptueuses d'un rouge carmin viennent s'écraser tout contre le creux de sa nuque. Tu profites de cet instant, pour le mordiller gentiment. Laissant un léger rire s'échapper de tes lèvres alors qu'avec aisance tu finis par le contourner en venant t'asseoir directement à califourchon sur lui. À présent face à face, tu le dévisage de tes grands yeux de biche - tes mains menant caresser ses joues rugueuses jusqu'à descendre sur ce corps qui te promettais tant de belles choses. ø Tu as ta réponse mon mignon. Alors ne me fais pas languir et montre moi ce dont tu es capable. Souffles-tu chaudement et sensuellement tout contre ses lèvres - que tu embrasses tendrement puis, fougueusement pour accentuer ce nouveau souffle - ce nouveau désir naissant au creux de tes reins.


Le prédateur Umm  & la Sadique  Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Minou-Minou:
 


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Dexter S.K Blackstone

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: dominer le monde.
Faites place à la vedette
Dexter S.K Blackstone
J'ai posé bagages ici le : 01/04/2014 Jouant le rôle de : shere khan, le félin le plus cruel de toute la jungle. Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : wednesday' (camille). Un merci à : ange pour les codes, endlesslove pour la vava, & anaëlle pour la signa. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : joseph (fucking sexy) morgan.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyDim 31 Aoû - 12:11

DEXTER & APHRIA
Don't you know that you're toxic

   
TOXIC KILL ME NOW

   

   
L'appartement était à ton image, parfaitement propre et richement décoré. T'avais embauché cinq femmes de ménage pour qu'il reste dans cet état qui te correspondait bien, bien décidé  ne pas terminé avec un château maudit comme celui de la bête. T'étais un prince, t'étais bien décidé à le rester, jusqu'à devenir roi, le roi du mal et du chaos oui, c'était ton objectif premier. T'aimais ce titre, et tu savais que tu ne tarderais guère à obtenir ta promotion, vu le malaise dans lequel baignait ce monde. La vérité c'était que les bienveillants avaient beaucoup de temps à perdre, car la lutte contre le mal ne se finirait jamais, et qu'il ne cesserait sans doute jamais d'avancer. Le monde appartenait à ceux qui voulaient le renverser, aux dictateurs tels que toi, qui se voyait un peu plus gagnant à chaque seconde. T'étais encore jeune et plein d'ambition, et malgré ton impatience, du temps, tu en avais. Toute bonne chose finit toujours pas venir à qui sait attendre, et si c'était pour ce que tu voulais le plus, soit être le maître de cette ville, alors tu le serais, patient.

Tu aimais Aphria pour sa façon de penser, très proche de la tienne. Tu sentais la noirceur de son âme, et l'importance de ses péchés. Comme toi, elle vénérait Lucifer et tout ce qu'il apportait, comme toi elle avait ce regard pétillant d'ambition, de plans diaboliques. Tu n'avais encore jamais rencontré quelqu'un dans son genre, et c'est ce qui te plaisait. Tu n'hésitas pas une seconde à la ramener chez toi, à la faire monter dans ton petit palais doré. Léonard poussa un grognement rauque, s'étirant avant de descendre du canapé, comme ayant compris le message – ce qu'il pouvait être intelligent ce chat – et de disparaître vers le couloir. Tu dis à Aphria de se mettre à l'aise, ton but n'étant certainement pas de lui mettre la pression, au contraire, t'aimais ce petit air sûr d'elle qui s'échappait de son sourire, et qui te donnais de plus en plus envie de lui sauter dessus, comme un fauve bondissant vers ce qu'il convoitait. Tu ne la considérais étrangement pas comme une proie, mais plus comme une congénère. Une congénère digne de toi. Et ça c'était très rare. Peu de gens étaient dignes de toi, dignes de te parler, de te sourire, et de te charmer. Elle en était digne, et c'était d'ailleurs pourquoi tu répondais à ses avances sans l'ombre d'un regret.

Elle se leva alors que tu t'asseyais, et tu lui jetais un regard interrogateur, la suivant des yeux en te demandant ce qu'elle avait derrière la tête, même si en vérité tu t'en doutais un peu. Elle fit le tour de ton fauteuil, venant poser ses mains sur tes épaules d'un naturel tendues, avant de les masser. Tu n'étais certainement pas contre cette initiative, toi qui était constamment sur les nerfs, incapable de te détendre une seconde, et les sens toujours en alerte du moindre geste. Tu poussais un petit soupir d'aise, la laissant faire, alors que tu sentis ses lèvres s'écraser contre ta nuque, et que tu frissonnais légèrement à ce contact, mordillant ta lèvre. Il n'y a rien de plus agréable que les caresses d'une belle femme, telle qu'Aphria. Elle fit alors à nouveau le tour et pris place sur tes genoux, tu l'attiras un peu plus contre toi en venant poser tes mains brûlantes sur sa taille, la ramenant à toi. Tu soutins son regard un long moment, juste yeux dans les yeux avec elle, avant qu'elle ne brise enfin le silence. « Tu as ta réponse mon mignon. Alors ne me fais pas languir et montre moi ce dont tu es capable. » Tu ne pus t'empêcher de lâcher un petit rire raque, amusé, avant que sous la même impulsion qu'elle tu viennes t'emparer de ses lèvres, passionnément, en soufflant de plaisir contre elles. Tes mains glissèrent sur sa taille que tu découvres brûlante, et tu vins balader tes mains sur ses cuisses à la même température. Tu découvres du bout des doigts un corps qui t'appelle sauvagement, et tu ne pus t'empêcher d'y répondre, courbant un peu le bassin en prolongeant ton baiser langoureusement. Tu glisses alors une main sous sa robe, alors que l'autre s'occupe de venir la défaire, déboutonnant et dé-zippant ce qu'il faut, habile. Tu soupires à nouveau de bien être et de désir, lui retirant sa robe, lentement. Celle ci glisse sur le sol, au pied de ton fauteuil, mais tu n'y prête pas attention, et tu soulève ton égale pour venir l'allonger sur le canapé, bondissant finalement sur elle, comme tu te l'avais promis. Tu retournes à la poursuite de ses lèvres, avant de venir mordiller son cou, tandis que tes mains ne cessent de caresser son corps juste sous toi, à ta merci.


Mon prochain post sera en spoiler Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 2389784783 Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 1823284050 A moins que tu souhaite faire une ellipse, comme il te plaira wiwi


Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyJeu 4 Sep - 22:36




J'ai posté mon post avec les balises [hide] - comme ça, on pourra garder notre petit rp top-secret à l'abri des regards indiscrets Umm What a Face

Il n'y aura que nos petites chanceuses d'adminettes et modinettes qui pourront le lire han pas si secret que ça finalement Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 2389784783


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Dexter S.K Blackstone

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: dominer le monde.
Faites place à la vedette
Dexter S.K Blackstone
J'ai posé bagages ici le : 01/04/2014 Jouant le rôle de : shere khan, le félin le plus cruel de toute la jungle. Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : wednesday' (camille). Un merci à : ange pour les codes, endlesslove pour la vava, & anaëlle pour la signa. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : joseph (fucking sexy) morgan.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyJeu 25 Sep - 21:50



Quelles coquines ces admins Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 2389784783 :sifflote:
ton post était super, j'espère que le mien te plaira Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 1823284050 (grr ! Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 2389784783 )


Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyLun 29 Sep - 18:53




Bien évidemment qu'il me plaît ton post Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 1823284050 (Graoooow Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Tiger_emoticon_by_zero_accuracy-d345tsa Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 2389784783 )


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Dexter S.K Blackstone

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: dominer le monde.
Faites place à la vedette
Dexter S.K Blackstone
J'ai posé bagages ici le : 01/04/2014 Jouant le rôle de : shere khan, le félin le plus cruel de toute la jungle. Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : wednesday' (camille). Un merci à : ange pour les codes, endlesslove pour la vava, & anaëlle pour la signa. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : joseph (fucking sexy) morgan.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyMer 22 Oct - 2:19



Voilà Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 1823284050 Qu'est-ce qu'on fait, on conclu après ? :**:


Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] EmptyVen 24 Oct - 21:43




don't you know that you're toxic

« You're toxic - I'm slipping under with a taste of a poison paradise. »
Reprenant petit à petit ton souffle, tu lui souriais - heureuse et pleinement épanouie. C'est alors qu'il vint te questionner. Si, oui où non tu avais été satisfaite - avant de te prendre le menton pour comme chercher de la sincérité dans ton regard. Tu lui caresses la joue, puis le torse avant de répondre à sa question. ø Totalement satisfaite. avoues-tu ton regard plongé dans le sien. Et c'est vrai que tu l'es. Il a été parfait en tout point - si bien que tu étais prête à recommencer immédiatement si il te le proposait. Tes lèvres venant se frotter aux siennes - avec envie. Il vint te proposer de rester ici cette nuit. Comment refuser ?! Bien sûr que tu allais rester. La nuit pour vous deux, ne fessait que commencer. Vous aviez d'autres choses à découvrir ensemble et pour toi, d'autres pièces de sa demeure à connaître. Car, il n'est pas dit que vous alliez continuer vos ébats dans son salon. Quoi qu'il en soit, tu lui souris de toutes tes dents avant de lui répondre. ø Bien entendu. Après tout, la nuit ne fait que commencer. Et nous appartient désormais. Dis-tu en l'embrassant du bout des lèvres avant d'y aller plus franchement. Et déjà, tu pensais à la prochaine fois où tu le reverrais et où, tu partagerais d'autres moments aussi intenses que celui-ci. En tout cas, ce qui est sûr c'est que vous étiez sensible de reproduire une situation similaire à celle-ci la prochaine fois que vous auriez à vous revoir.


Le prédateur Umm  & la Sadique  Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 4153354820 

CODE BY AMIANTE


C'était un super rp en ta compagnie :**: - on recommence quand tu veux mon tigrounet Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] 1823284050


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] BjFY
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't you know that you're toxic ø feat. Shere Khan [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-