AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Vide
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Vide
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Vide
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Vide
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Vide
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Vide
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Vide
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Vide
 

 Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana EmptyJeu 8 Mai - 22:41




Quand un plan se déroule sans accroc ...
enfin presque

« Si j'avais été plus prudente, plus préventive, jamais tu n'aurais découvert mon vraie visage. »
Tu étais encore dans l'arrière-boutique du Modésia en train de pourrir la vie de tes travailleurs clandestins quand, tu reçus un message sur ton téléphone portable. L'expéditeur enfin ... L'expéditrice : Alana - sœur de cette peste d'Attina. La jeune femme qui avait osé de voler Talie où plutôt qui tente vainement de la protéger de toi - de tes assauts brutaux, de ta violence, de ta haine - enfin de toutes les saloperies que tu as pu lui faire endurer depuis votre arrivée dans ce monde. Comme si elle pouvait éternellement t'empêcher de lui mettre la main dessus - tu savais que tôt ou tard, la droguée reviendrait à toi comme - la chienne retourne vers sa maîtresse. Elle était tellement accro, tellement amoureuse de toi qui, lui serais bien difficile de résister à la tentation. Elle pourrait la retenir autant qu'elle le voulait ça ne changerait rien au fait que la blondinette d'appartenait corps et âme et qu'elle te devait obéissance, soumission et existence. Le message s'affiche donc sur l'écran de ton mobile - il est écrit qu'elle souhaite te voir en fin de journée en te donnant rendez-vous au Coffee Nutt - petit café situé à quelques pas de ton magasin. Un petit sourire mauvais écorche le coin de tes lèvres. Si tu ne pouvais plus t'approcher de Talie ainsi peut être que tu pouvais le faire par le billet d'une autre personne et qui plus est lorsque cette personne se trouve être la sœur de celle qui t'empêche justement de l'approcher. Lorsque tu sus qu'il s'agissait d'un lien familial qui unissait Alana et Attina, ni une, ni deux, tu t'aies arrangé pour faire amie-amie avec la demoiselle en question. Sachant qu'elle ne sait pas que c'est toi le bourreau de la blondinette, tu as parfaitement basé ton plan sur cette ignorance pour la tromper et gagner son amitié. Bien heureusement, tu étais très douée pour ce qui était de jouer la comédie alors, tu n'eus aucun mal pour mériter sa confiance. Autant dire que pour toi, c'était dans la poche - tu sentais déjà la gorge de Talie entre tes doigts prête à être serrer jusqu'à son dernier souffle de supplication.

L'heure de fermer boutique sonne - tu salues d'un petit sourire les demoiselle travaillant pour toi avant de retourner en arrière boutique pour, renvoyer froidement tes travailleurs clandestins à leur foyer de seconde zone. Ainsi, tu peux te diriger - cigarette en main vers le petit café. Dans les dernières inspiration, tu jettes ton mégot - l'écrase avant de rentrer dans à l'intérieur de la bâtisse. Tu cherches tu coin de l’œil Alana - tu ne la vois pas tout de suite. Ce n'est qu'en tournant légèrement ta tête vers la droite que tu l'aperçois un peu au fond de la salle - d'un sourire plus où moins amical tu t'avances à sa rencontre. Au premier regard échangé avec elle, tu sens que qu'elle chose ne va pas - tu hausses un sourcil de surprise. Aurait-elle découvert pour toi ?! Impossible ... comment aurait-elle pu ?! Non - non ... Tu tentes de te persuader que ça n'a rien à avoir avec toi. Tu ne montres rien - tu reste comme à ton habitude de marbre et t'installe face à elle sans pour autant quitter ton regard du sien. Et lorsque tu fus sur le point d'ouvrir la bouche, un serveur arriva à votre table afin de prendre ta commande puisque Alana avait déjà prit l'initiative de se servir avant ta venue. Tu lui dis d'une voix claire que tu prendrais un café bien noir avec un nuage de lait. La commande passée et le serveur partit, tu étais enfin disposée à pouvoir lui parler sans risque d'être à nouveau interrompu. Et sans la quitter du regard, tu prend la parole d'un ton calme presque doux à l'oreille.

ø Quelque chose ne va pas Alana ? Dis moi tout - tu sais que tu peux me faire confiance. Un sourire qui au premier abord pouvait sembler amical pour celui n'y connaissant rien, mais qui derrière ne présager rien de bon et qui au fond, n'avait rien d'amical. Surtout si, le sourire en question venait de la reine de tout le mal du nom de Maléfique. Quoi qu'il en soit, Aphria avait hâte de savoir ce qui pouvait tracasser la demoiselle. Même si au fond, elle était en train de se douter qu'elle y été un peu pour quelque chose.


La sirène frit  mdrr & la Sadique  Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana BjFY


Dernière édition par Aphria M. Ysley le Mar 20 Mai - 14:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kayla N. Sullivan

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Kayla N. Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/10/2012 Jouant le rôle de : Nala Nombre de messages : 1903 On me connait sous le pseudo : Mélou. Un merci à : Shiya; Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Amber Perfect Heard.
MessageSujet: Re: Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana EmptyLun 12 Mai - 20:16


Alana sifflotait avec légèreté, furetant dans l’appartement en se dandinant, plumeau à la main. Pas que le ménage soit sa passion, ni qu’elle prenne grand plaisir à le faire, mais c’était indispensable, encore plus depuis l’arrivée de Talie. La douce blondinette toute timide passait son temps à épousseter l’appartement, à le faire reluire, et la sirène elle, se sentait gênée de la voir tout faire. Elle avait donc profité d’un moment de sommeil de sa nouvelle colocataire, pour attraper son Ipod et se mettre à nettoyer en musique. Entraînée par le rythme, elle chassait chaque grain de poussière avec soin, esquissant des mouvements pour le moins originaux, entre la danse et l’acrobatie. Elle savourait encore et toujours le bonheur tout neuf qui faisait battre son cœur de manière si agréable et lui procurait une énergie débordante. Un bruit l’interpella, et elle stoppa sa musique pour l’identifier. Un vibreur de portable. Alana se lança à la recherche du téléphone et le découvrit coincé dans le canapé, c’était celui de Talie. Pas par curiosité mais pas simple réflexe, son regard se posa sur l’écran et cette fois, son cœur cessa de battre. Le souffle coupé, elle contempla la photo qui apparaissait. Elle ne pouvait pas y croire, c’était forcément une erreur. Aphria, son amie Aphria, était le bourreau d’Aurore, celle qui l’avait retenue en otage, torturée et rabaissée plus bas que terre. Tout correspondait, s’affichait clairement, il n’y avait aucun doute possible. Pourtant, au fond, elle ne voulait y croire. Comment une personne si agréable, attentionnée et à l’écoute, pouvait aussi être celle qui n’avait pas d’égale en méchanceté ? Atterrée, elle posa le téléphone et se laissa tomber sur un fauteuil, tentant de rassembler ses pensées. Dans son esprit, c’était un véritable chaos, elle ne parvenait pas à assimiler la réalité. Une colère sourde commençait à poindre dans sa poitrine et elle devait réagir, vite, elle devait savoir pourquoi elle avait été dupée, comment. Sans attendre une seconde de plus, elle saisit son téléphone à elle, et envoya un message à celle qui à ses yeux, n’était maintenant qu’une inconnue. Alana réagissait toujours de manière impulsive, se laissant guider par ses sentiments, et ce cas ne dérogerait pas à la règle. « Salut Aphria, on peut se voir ce soir ? Rendez-vous au Coffee Nut à 18h. » Sobre, simple, elle ne donnait aucune information sur la raison qui déterminait cette rencontre. Il valait mieux qu’elle prenne le temps de réfléchir à ce qu’elle devrait dire, sans laisser l’occasion à Aphria de trouver une excuse.

La journée avait défilé au ralentis. Les secondes s'étaient étirées longuement, comme si la trotteuse de l'horloge avait décidé de se mouvoir plus doucement que d'habitude. Écumante, pleine de questions, Alana avait passé son temps enfermée dans sa chambre pour ne parler à personne, et garder l'esprit clair quant à sa découverte de ce matin. Elle ne voulait pas être influencée, elle voulait se faire sa propre idée de la situation et elle avait pour ça, tourné en rond des heures et des heures, incapables de faire quoi que ce soit. Elle était maintenant assise au Coffee Nutt, avec 15 minutes d'avance sur l'heure de rendez-vous. Faisant fi de politesses, elle commanda sa boisson dès qu'elle fut assise. Un chaï tea latte, un thé aux épices entêtantes et où  l'eau était remplacée par le lait, son petit plaisir depuis son arrivée dans ce monde. Elle serra la tasse brûlante dans ses mains, aux aguets. Dès qu'une personne passait le pas de la porte, son cœur tambourinait dans sa poitrine, et dès qu'elle se rendait compte que ce n'était pas Aphria, elle soupirait. Mais enfin vint le moment qu'elle attendait depuis le matin. La sublime femme brune entra dans le café de sa démarche assurée, et se dirigea vers elle. Alana ne parvint pas à lui sourire, pourtant, Aphria resta de marbre, ne semblant pas décontenancée le moins du monde. Elles se saluèrent, moins chaleureusement qu'en temps normal, la tension était presque palpable dans l'air. Le serveur approcha pour prendre la commande de la nouvelle arrivante, puis s'éloigna, les laissant seules.

« Quelque chose ne va pas Alana ? Dis moi tout - tu sais que tu peux me faire confiance. » Son ton se voulait doux, caressant, apaisant, comme celui d'une mère parlant à son enfant malheureux. Elle ajouta même un sourire amical pour accentuer cet effet mais Alana n'y répondit pas. Elle ne pouvait pas jouer la comédie, ne pouvait plus, et ce jeu la dégouttait. Cet aspect mielleux encore plus, il la mettait totalement hors d'elle. Car elle était maintenant persuadée que depuis le départ, sa soi disant « amie » avait été fausse. Elle posa son poing sur la table et d'une voix très froide, rétorqua : « Arrête de jouer avec moi, je sais qui tu es, et ce que tu as fait à Talie. ». Elle soupira et secoua la tête, révoltée. « Maintenant tu vas m'expliquer quel est mon rôle dans tes stratégies et ne me mens pas, je sais que j'en ai un. Tu ne laisses rien au hasard n'est-ce pas ? » Elle était volontairement provocatrice. Elle voulait des explications. Après tout, elle ne risquait rien, elles étaient dans un lieu public. Et même si elle avait risqué quoi que ce soit, peu lui importait, elle était prête à tout.




Take a breath
and see the truth
Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana EmptyVen 16 Mai - 0:25




Quand un plan se déroule sans accroc ...
enfin presque

« Si j'avais été plus prudente, plus préventive, jamais tu n'aurais découvert mon vraie visage. »
Cette façon qu'elle a te dévisager ne te rassure guère - elle ne te rend même pas ton sourire. Tu sens bien la tension palpable entre vous deux - tu sens bien que quelque chose ne va pas. Ton sourire s'efface peu à peu alors que, tu l'a fixe de ton regard perçant - presque menaçant. Elle pose son poing sur la table et prend la parole d'un ton froid - glaciale qui te fait hausser un sourcil de mépris. Ainsi donc, elle savait pour Talie ainsi que les horreurs que tu lui avait subir dû temps où elle vivait encore au loft. Un sourire amusé écorche le coin de tes lèvres - un petit nerveux s'y échappe. Elle avait osé leur parler de tout ça - leur parler de tout ce que vous fessiez dans et en dehors du loft. Si à l'extérieur tu riais, à l'intérieur tu bouillais - non pas par le fait d'avoir été découvert par Alana, mais par le fait de savoir que Talie avait osé te balancer. Balancer ce qui avait été de l'ordre du privé. Tu lui ferais regretter comme jamais, mais pour l'heure, tu devais t'occuper de ça - t'occuper d'arranger ton plan qui venait subitement de tomber à l'eau. Il fallait que tu trouves un moyen de te sortir vite fait de cette embrouille - toi qui été douée pour mentir, voilà une nouvelle occasion de le prouver. Pianotant des doigts sur la table - tes mains viennent doucement se poser sur la table alors qu'un sourire mesquin éclaire ton visage en tout point mauvais.

ø Oh mais le jeu ne fait que débuter ma jolie. Dis-tu dans un sourire malsain avant de reprendre dans un même écho de voix. Et je te félicite d'avoir trouvé ma véritable identité - tu m'excuses si je ne t’applaudis pas. Tu t'arrêtes un instant pour lui sourire - la fixer de tes grands yeux - laisser un rire amusé s'échapper. Même en te sachant découverte, tu arrives encore à trouver ça amusant. ø Mon dieu Alana ... dis-tu en posant tes mains sur tes joues - pour montrer ta fausse surprise alors qu'un rire moqueur s'échappe de tes lèvres avant de rependre. Tu es d'une perspicacité. Cela mérite bien cette fois-ci quelques applaudissements ... Et c'est ce que tu fais - tu applaudis la jeune femme en lui jetant un regard mauvais suivit d'un sourire narquois avant de reprendre avec amusement. Tu as effectivement un petit rôle dans mes manigances - malheureusement pour toi, je ne suis pas comme Talie - je n'ouvre pas ma bouche à tord et à travers. Lâches-tu finalement en reprenant ton air sérieux - si elle souhaitait réellement savoir son rôle, elle n'avait cas être plus convaincante - car pour l'instant tout ce qu'elle t’inspirait c'était l'amusement et rien d'autre.


La sirène frit  mdrr & la Sadique  Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Kayla N. Sullivan

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Kayla N. Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/10/2012 Jouant le rôle de : Nala Nombre de messages : 1903 On me connait sous le pseudo : Mélou. Un merci à : Shiya; Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Amber Perfect Heard.
MessageSujet: Re: Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana EmptyLun 4 Aoû - 23:24


La rage n'avait cessé de monter à chaque seconde depuis l'instant où Aphria avait passé la porte du café et Alana n'avait jamais été si en colère. Elle sentait même des fourmillements dans ses doigts, elle était prête à bondir, à attaquer, à mordre. En regardant cette femme qui s'était faite passer pour son amie, elle voyait les cicatrices sur les bras pâles de Talie, et elle ne supportait pas cette vision, elle ne supportait pas cette cruauté, cette méchanceté, dont avait fait preuve le bourreau de sa nouvelle protégée. Car oui, elle ne connaissait que peu la jolie blonde qui s'était installée à l'appartement, mais comme elle l'avait toujours fait face à des personnes fragiles, elle s'était de suite sentie obligée de la prendre sous son aile, de prendre soin d'elle. Son caractère très fort et son passé de grande sœur s'occupant de ses petites sœurs y étaient pour beaucoup. Alors elle laissa éclater ses questions, d'un ton glacial qui ne semblait même pas ébranler Aphria. Elle ne souriait plus, mais elle haussait à peine un sourcil, tout son mépris suintant de chaque pore de son visage, jusqu'à ce qu'un rire nerveux ne lui échappe. Alana sentit une pointe de satisfaction à cet instant, elle avait touché un point sensible, même si son interlocutrice tentait de le cacher. Elle était douée pour démasquer les sentiments des autres et dans ses  yeux, elle percevait cette pointe de colère. Colère d'avoir été démasquée ou bien colère pour tout autre chose ? Telle était la question. Mais le sourire mesquin qui prenait la suite sur ce visage de marbre ne laissait rien présager de bon, et elle se redressa sur sa chaise, prête à encaisser, et surtout à riposter.

« Oh mais le jeu ne fait que débuter ma jolie. » Elle arqua les sourcils. Jamais elle ne se laisserait faire, jamais elle ne la laisserait faire. « Et je te félicite d'avoir trouvé ma véritable identité - tu m'excuses si je ne t’applaudis pas. » Un soupir d'exaspération franchit les lèvres d'Alana, elle n'avait pu le retenir, et ne comptait pas cacher ses sentiments. Elle ne répondit au sourire que par un regard noir, ne détournant pas ses yeux de ceux de l'élégante jeune femme assise face à elle, l'affrontant même. Son rire était insupportable.«  Mon dieu Alana ... Tu es d'une perspicacité. Cela mérite bien cette fois-ci quelques applaudissements ! » Théâtral tellement théâtral, tellement faux. Pas une once de naturel dans ce discours. Elle serra les dents aux applaudissements résonant dans l'air. « Tu as effectivement un petit rôle dans mes manigances - malheureusement pour toi, je ne suis pas comme Talie - je n'ouvre pas ma bouche à tord et à travers. » Cette fois, elle avanca son visage par dessus la table, réalisant que tout était bien réel, et que ce n'était pas une scène de film d'horreur. Son regard dardait encore celui d'Aphria. « C'est bon tu as fini ton petit numéro d'actrice ? Tu sonnes creux, tellement creux, tes propos me désole. Tes attitudes aussi ! Tu es donc si fausse Aphria ?Ta vie est donc si vide, que tu t'inventes ton propre rôle pour te mettre en scène ? Tu fais bien de m'applaudir si ça t'amuse, mais je sais que tu vibres de colère que je sache. » Elle se rassit correctement, croisant les bras sur sa poitrine. Son visage était fermé. « Tu ne veux rien me dire sur mon rôle, très bien, peu importe. De toute façon, ton plan tombe à l'eau maintenant que je sais. Et je ne te laisserais pas faire. Je ne te laisserais pas l'approcher à nouveau. Tu me déçois énormément. » Elle prit une gorgée de sa boisson pour tenter de se calmer un peu, pour ne pas sauter sur Aphria et lui lacérer le visage, tant elle éveillait maintenant la haine en elle. « Je t'avais accordé ma confiance, et tout ça n'était qu'un jeu pour toi. Mais tu sais quoi ? Tant pis, moi au moins je ne suis pas seule, je ne tisse pas des liens juste par intêret. Tu me fais pitié Aphria, tellement pitié. » Elle secoua la tête et la regarda à nouveau, droit dans les yeux, provocante.




Take a breath
and see the truth
Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana EmptyLun 25 Aoû - 23:09




Quand un plan se déroule sans accroc ...
enfin presque

« Si j'avais été plus prudente, plus préventive, jamais tu n'aurais découvert mon vraie visage. »
Le ton qu'elle prenait pour te parler, te fis méchamment sourire. À défaut d'être une pauvre fille complètement naïve, Elle avait le mérite d'être affreusement séduisante lorsqu'elle se mettait à hurler et à sortir les griffes - comme la petite tigresse en furie qu'elle était en cet instant. Tu te mords la lèvre inférieure, malgré le fait qu'elle t'insulte de toute part; d'être une pauvre fille vide, sans bon sens et sans personnalité apparente. Si elle comptait t'atteindre de cette manière, c'était peine perdu, mais tu ne jugeas pas utile de le lui montrer - non tu te laissais amuser intérieurement par la situation alors qu'à l'extérieur, tu restais de marbre face à ses piques. Qui en d'autres circonstances, t'auraient fait sortir de tes gonds. Mais pas cette fois, non tu restais spectatrice de cette colère, de ces mots remplis de haine et de colère allant à ton encontre. Tout ce qu'elle pouvait dire sur toi, ne changerait en rien la personne qui tu étais - jamais tu n'irais te remettre en question sous prétexte qu'elle t'avait fait aveuglement confiance. Comment avait-elle pu croire que toi, Aphria, Maléfique tu pouvais être une personne de confiance ?! Avais-tu joué tellement bien ton rôle, qu'elle n'avait pas vu qu'il s'agissait d'un simple leurre ?! La confiance comme la bonté envers autrui étaient ce qui fessaient le plus défaut aux personnes comme Alana - c'est pour ça que toi, tu n'accordais jamais sa confiance à personne - le seul qui pourrait se vanter de l'avoir eu l'espace d'un instant serait Diablo et encore.

Et alors que la brunette face à toi se rassit plus convenablement en serrant ses bras contre elle, un sourire en coin t'écorche le visage. Tu sors ton paquet de cigarette de ta poche et en sors une - tu l'allumes et inspires profondément une bouffée que tu recraches volontairement en direction du visage d'Alana. Ton plan tombait peut être à l'eau, mais jamais elle ne t'empêcherait de revoir où d'approcher la blondinette. Elle n'était pas encore née la personne qui t'empêcherait de mettre la main sur ton petit jouet de luxure. Tu n'étais pas genre à abandonner si facilement - car, tu savais que tu parviendrais à remettre la main dessus. Ce n'était qu'une question de temps avant que Talie ne commence à ressentir ce besoin viscéral de sentir son corps brûlant de désir malsain contre le tien - où cette envie de plonger ses narines dans cette poudre de neige - pour qui elle se damnerait sans une once d'hésitation -rien que pour cinq coutres minutes de béatitude. Tu riais face aux dires d'Alana alors qu'une autre fumée s'échappa de tes lèvres venant embrumer la vision de la jeune femme face toi.

Et lorsqu'elle apporte sa tasse à ses lèvres, tu décides de faire de même. Écouter blatérer Alana ça t'avait donné drôlement soif. Désaltérée, tu continues inlassablement de l'écouter. Sourire aux lèvres, elle t'avoue avec provocation que tu lui fessais bien pitié - par ta façon de tisser de faux liens pour te faire de faux amis. Tu tires une dernières fois sur ta cigarette avant de l'écraser dans le cendrier prévu à cet effet. Tu la regardes droit dans les yeux - soutenir son regard lui montrer que ses dires ne te fessait ni chaud, ni froid. Tu te fichais pas mal de tout ça - tu n'allais pas regretter d'être ce que tu es. Puis-ce que tu ne le regrettait pas. Tu aimes le monstre que tu es - ce monstre de perversion qui ne rêve que de destruction de tout ce qui est bonté, pureté et bonheur dans le cœur de celle qui t'obsède depuis toujours : Talie.

ø Si toi et ta sœur vous pensez pouvoir m'arrêter, c'est que vous êtes encore plus bêtes que je ne le pensais. Tu ris légèrement avant de te redresser et de reprendre d'un ton sérieux et froid. Jamais tu m'entends, jamais tu ne m'empêcheras de mettre la main sur ma putain. Elle est à moi. Cette marque qu'elle a sur son avant bras et que tu as du remarquer prouve qu'elle m'appartient corps et âme. Et tôt où tard, elle reviendra vers moi - ce n'est qu'une question de temps avant de son corps ne soit en manque du mien et de cocaïne. Avoues-tu dans un sourire satisfait - alors que tu sais qu'elle reviendra - que tu sais pertinemment que tu es raison de la valeur de tes propos. Et pour ta gouverne, je préfère être seule que mal accompagné - à l’occurrence accompagnée d'une petite maline qui pense pouvoir m'arracher des mains la blondinette qui m'appartient depuis le jour de son baptême. Ris-tu finalement ton regard rieur et hautain plongé dans celui froid et haineux de ton interlocutrice. La guerre était loin être finie - elle ne fait que commencer.


La sirène frit  mdrr & la Sadique  Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana BjFY
Revenir en haut Aller en bas
Kayla N. Sullivan

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Kayla N. Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/10/2012 Jouant le rôle de : Nala Nombre de messages : 1903 On me connait sous le pseudo : Mélou. Un merci à : Shiya; Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Amber Perfect Heard.
MessageSujet: Re: Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana EmptySam 22 Nov - 19:43


Alana avait toujours détesté l'injustice, toujours lutté contre le mal. Une lutte encore plus difficile depuis qu'elle était dans ce monde, c'était encore bien pire qu'avant, elle voyait le mal partout autour d'elle en toute personne ou presque et elle tentait à son échelle de le repousser. En démasquant Aphria, c'est le mal absolu, le mal dans son pire état, qu'elle avait découvert. Elle était abasourdie que tant de cruauté sommeille en une seule personne et elle ne pouvait l'accepter. Elle observait son visage de marbre, impassible aux attaques et aux mots haineux, comme si rien ne la touchait, comme si rien ne l'atteignait, comme si elle était une marionnette affublée d'un masque représentant toujours la même expression. Ce n'était peut être pas la bonne technique de l'attaquer ainsi, mais la jeune femme avait toujours été franche et elle le serait aujourd'hui aussi même si c'était inutile, les mots lui brûlaient la langue et elle n'avait aucune raison de les retenir, ce serait bien mieux qu'Aphria sache ce qu'elle pensait d'elle, et ce n'était là que le début de la guerre qu'elle allait mener contre elle, elle trouverait d'autres moyens de la mettre à terre, de la rendre inoffensive, il lui fallait juste un peu de temps pour mettre au point sa stratégie. Elle ne la laisserait pas s'en prendre à Talie comme elle avait pu le faire auparavant. A deux reprises pendant son monologue, elle avait eu droit à la fumée de cigarette d'Apria, oui l'odeur la gênait et lui piquait les yeux, mais elle n'en montra aucun signe et ne broncha pas, ce serait lui apporter une trop grande satisfaction et elle s'y refusait.

« Si toi et ta sœur vous pensez pouvoir m'arrêter, c'est que vous êtes encore plus bêtes que je ne le pensais. » Attina était aussi au courant, et Alana savait que cette histoire déclenchait en elle une rage profonde. Elle serra le poing pour une nouvelle fois, ne pas sauter sur Aphria, elle ne supportait pas qu'on se moque de sa famille. Ce qui l'aida à tenir, c'est aussi le fait qu'elle était en total désaccord avec ses propos, Maléfique les sous-estimaient, oh que si elles étaient capables de riposter et de l'arrêter, mais c'était très bien qu'elle pense le contraire, elle  n'en serait que plus déstabilisée. « Jamais tu m'entends, jamais tu ne m'empêcheras de mettre la main sur ma putain. Elle est à moi. Cette marque qu'elle a sur son avant bras et que tu as du remarquer prouve qu'elle m'appartient corps et âme. Et tôt où tard, elle reviendra vers moi - ce n'est qu'une question de temps avant de son corps ne soit en manque du mien et de cocaïne. » L'entendre traiter Talie de « putain » était ce qui faisait monter la colère de la sirène. Ce ton froid et dénué de tout sentiment ne la faisait pas frissonner de peur, au contraire il achevait de la convaincre qu'il fallait s'en prendre à cette femme sans coeur. Les mots qu'elle prononçaient étaient ignobles et elle semblait si satisfaite d'elle même, si sûre des ses hypothèses. C'était là sa faiblesse, elle ne doutait pas et si quelque chose  ne se passait pas comme prévu, elle serait certainement prise au dépourvue. La seule question qui subsistait : que ferait-elle si elle était en colère ? De quoi était-elle capable si on la contrariait ? Elle avait fait subir tant d'horreurs à Talie… Alana étant une tête brûlée, même tenaillée par les interrogations elle agirait. C'était ignoble d'imaginer Talie à la merci de ce monstre, elle ne pouvait laisser faire à nouveau. « Et pour ta gouverne, je préfère être seule que mal accompagné - à l’occurrence accompagnée d'une petite maline qui pense pouvoir m'arracher des mains la blondinette qui m'appartient depuis le jour de son baptême. » Son rire résonna dans la pièce, donnant à l'ambiance une teinte encore plus inquiétante, comment avait-elle pu louper cette aura malsaine qu'elle dégageait ? Elle lui retourna un regard tout aussi hautain et sourit à son tour pour prouver qu'elle n'avait pas peur de ce qu'elle entendait.  « Merci de tes compliments, nous verrons bien qui est la plus bête dans quelques temps. Crois ce que tu voudras, nous ne te laisserons pas faire. » Le ton qu'elle employait devant un peu plus dur encore.  « Ta « putain » comme tu l'appelles a réussi à se dégager de ton emprise une première fois et même si tu t'imagines que tu vas la récupérer, tu rêves, elle n'est pas à toi, elle est libre, tous les vices que tu lui as fait subir sont du passé, et si elle venait à rechuter, je serais là pour la tirer de ton emprise, la ramener à la vraie vie. Je me répète mais je ne te laisserais pas faire, tu ne fais pas peur. » Elle approcha son visage du sien et laissa de nouveau la haine qui lui tordait le ventre l'habiter : « Je viendrais la récupérer chez toi si il le faut. Je mettrais le feu à ton domicile, à ta boutique ou à tout autre lieu qui t'appartient, je ferais tout ce qu'il faudrait pour me mettre en travers de ton chemin tu entends ? ». Elle s'exposait au grand jour, une boule d'adrénaline guidant ses paroles. Elle tapa du poing sur la table et se rassit correctement. « J'ai déjà eu à faire à des cas comme toi par le passé, tu n'as rien d'exceptionnel. ». Elle haussa les épaules et la regarda avec dédain. Aphria ne savait pas à qui elle s'attaquait. Alana resta assise, la conversation était loin d'être close et elle ne bougerait pas de cette chaise avant que ce soit le cas.




Take a breath
and see the truth
Revenir en haut Aller en bas
Aphria M. Ysley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: comprendre pourquoi ce monde est si obnubilé par l'amour.
Faites place à la vedette
Aphria M. Ysley
J'ai posé bagages ici le : 29/01/2014 Jouant le rôle de : Maléfique #teamsleepingbeauty. Nombre de messages : 739 On me connait sous le pseudo : Kikiwette aka Juliette. Un merci à : Vava : @roseadasio & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Angelina Jolie.
MessageSujet: Re: Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana EmptyDim 30 Nov - 0:22




Quand un plan se déroule sans accroc ...
enfin presque

« Si j'avais été plus prudente, plus préventive, jamais tu n'aurais découvert mon vraie visage. »
Le regard tout aussi hautain et souriant que t'offrait Alana, te fit méchamment sourire. Elle manque vraiment pas de courage cette petite peste tu devais bien l'admettre. Car, tu connais peu de gens capable de te tenir tête - comme est en train de le faire la jeune femme. Ça devrait d'irriter de la voir te résister comme elle le fait- mais au lieu de ça, ça ne te fait ni chaud-ni froid car tu sais que tout ce qu'elle pourrait te dire ne changerait rien à ta vision des choses. Et que tôt ou tard, tu récupérerais Talie- qu'elle et sa sœur le veuille où non. Personne ne pourra t'empêcher de la récupérer et surtout pas deux petites pestes - qui pensent pouvoir arrêter celle qui autrefois se fessait appeler la maîtresse du mal- la grande et puissante Maléfique. Jetant un dernier regard sur la jeune femme, celle-ci te remercia pour les compliments que tu venais de lui lancer - qui soit disant en passant n'en étaient pas. Avant de te lancer que elle et toi verrez bien la quelle des deux sera la plus bête dans quelque temps. Et que tu pouvais croire ce que tu voudras - car elle ne te laisserait pas faire. Tu ris aux éclats- tant c'est horripilant.
Si elle croit sincèrement que ta poupée ne te reviendra pas- c'est qu'elle réellement plus bête que tu ne le pensais. Et elles ne sont pas encore nées les deux sottes que seront capables de te séparer de ton obsession. Tu ne lui a pas pourri la vie et attendue seize ans de la retrouver dans votre monde - pour les laisser de la prendre comme ça sans te battre. Elle avait certes l'avantage - car, tu ne savais pas où elle vivait- mais le jour où tu le serais- il vaut mieux pour elle qu'elle est une bonne assurance. Car tu n'hésiterais pas à envoyer tes hommes de main tout démolir afin pour pouvoir mettre la main sur la blondinette. Le ton avait beau être plus dur qu'auparavant- cela ne t'ébranle pas tu resteras de marbre et peu importe le ton qu'elle emploiera contre toi. Ces nouvelles paroles te firent rouler des yeux- Talie est à toi, elle a toujours été à toi. Elle n'est pas libre et ne le sera jamais. Elle le sera que lorsque tu auras décidé de l'abandonner à son triste sort - lorsque tu auras décidé de laisser vivre sans toi, sans ton obsession malsaine que tu exerces sur elle. Et comme tu n'aies pas prête de laisser partir, de la libérer de ces chaines- alors elle t'appartiendrait pour toujours- jusqu'à ce que ta mort où la sienne ne vous sépare. Il n'y a que la mort qui pourrait la délivrer de toi et rien d'autre. Alors qu'Alana économise sa salive- ça lui évitera de sortir pareil imbécillité. Elle pourrait de la reprendre que ça ne changerait- puisque à la fin, tu finirais toujours par lui mettre la main dessus. De plus tu imagines très mal ta poupée livrée à elle même dans ce monde cruel et dangereux. Ce monde n'a rien d'un conte de fées- tous les gens de ce monde ne sont pas des êtres purs et pleines de bonnes attentions comme peuvent l'être cette cruche d'Alana. Talie est si naïve, si inconsciente et si faible qu'elle ne serait pas capable de se débrouiller seule. Tu es la seule personne qui puisse l'aider ici- tu es la seule personne à qui elle doit la vie. Et tu t'aies bien arrangé pour que ça soit toujours le cas.
Et alors, qu'elle te criait haut et fort que tu ne lui fessais pas peur - tu vis son visage se rapprocher tu tiens. Tu la fixas intensément du regard- tout en restant de marbre. Tu ne lui fait pas peur vraiment ?! Parfait ! Elle changera certainement d'avis- le jour où avec tes hommes vous viendriez frapper à leur porte. Et alors que la haine continue de l'habiter tu le sens lorsqu'elle prend te regarde- ses dires te font plisser des yeux. Elle pouvait menacer de brûler ta maison, ta boutique où tout autre lieu qui t'appartient cela n'y changerait absolument rien. Tu la tuerais avant même qu'elle ne te supplie de la laisser vivre. Cette garce ne sait absolument pas à qui elle parle -et tu ne tarderais pas à lui faire comprendre que tu n'étais de celle qui regrette et qui promets de ne plus toucher sa victime avec des propos aussi puériles que ceux qu'elle venait de t'annoncer tout à l'heure.  Elle pouvait taper du poing sur la table autant qu'elle le voudrait -cela ne t’impressionnait pas- car tu ne l'a juge pas comme quelqu'un de dangereux où d'impressionnant. Juste un cafard de plus que tu te ferais un plaisir d'écraser sous le talon aiguille de tes escarpins. Tu la dévisageait du regard -alors qu'elle se rassit sur son siège. Et soudain, tu te mets à lui sourire en coin- croisant les bras contre ta poitrine. Si elle veut jouer à ça, elle n'allait pas être déçue. ø Tu sais quoi Alana. Tu peux menacer de brûler ma demeure, ma boutique où que sais-je d'autre que, ça ne changerait absolument rien. Personne- et surtout pas un cafard dans ton genre ne pourra m'en empêcher de remettre la main sur ce qui m'appartient. La blondinette n'est pas quelqu'un de libre et ne le sera jamais tu m'entends ?! La questionnes-tu en lui lançant un regard aussi noir que peu l'être ton cœur. Tu peux bien te vanter d'avoir déjà eu à faire à des cas similaires au mien. Cela ne me fait ni chaud-ni froid. Car tu es à mille lieues de savoir qui je suis réellement et quel danger je représente quand on essaye de trop jouer avec mes nerfs. C'est bien parce que vous êtes dans un lieu public que tu retiens de ne pas la frapper où de la gifler. Dehors, plus rien, ne pourrait t'arrêter. Encore une chose. Le jour où Talie reviendra- je peux t'assurer que je la punirai comme jamais encore je ne l'ai puni. Et crois bien que je vais y prendre un grand plaisir. Je penserais à toi le jour où la boucle de ma ceinture viendra fouetter avec rudesse et force la chair de son dos. Un nouveau rire malsain et rieur s'échappe de tes lèvres- alors que ton regard ne quitte en rien celui de la jeune femme en face de toi. Un regard de défi s'y installe peu à peu.


La sirène frit  mdrr & la Sadique  Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana 4153354820 

CODE BY AMIANTE


Comment est-ce que tu peux penser que tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même je me déteste ? Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?
Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana BjFY
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand un plan se déroule sans accroc ... enfin presque ø feat. Alana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-