AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Valise rigide à roulettes pivotantes ...
Voir le deal
45.14 €

Partagez

thanks for giving me hope. (woodya) Vide
 

 thanks for giving me hope. (woodya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: thanks for giving me hope. (woodya) thanks for giving me hope. (woodya) EmptyDim 11 Mai - 19:06


Et ce n'est pas si important qu'on vive heureux pour toujours, ce qui compte, c'est être heureux maintenant. De temps en temps, même si c'est rare, les gens vous surprennent. Et une fois de temps en temps, certaines personnes peuvent vous couper le souffle.

L'odeur des médicaments, du produit ménage et des coussins emballée me dégoutté de jours en jours. C'était malsain et méchant, comme un rappel permanent que quoi qu'on devienne on seras toujours attacher à ces odeurs immondes. J’étais déterminée à changer de vie, ça faisait deux ans que je traîner dans les couloirs de cette hôpital et j'avais enfin une chance de tout changer, de prendre un nouveau départ, c'est comme dans les films ou tu te rend enfin compte de l'importance de vivre sa vie et que tu as la force et le courage de te donner à fond. Mes poumons n'étaient pas dans le même états d'esprit que moi, malgré toutes cette vague de bonne nouvelle en ce qui les concerner, ils n'étaient pas très confiant à l'idée cette douce hôpital qui avait bien pris soin d'eux depuis si longtemps. Ma bombone que j'ai surnommée Robert, m'aider à régulier mon souffle mais il ne pouvais pas m'aider à redonner de la confiance à mes poumons et les persuadées que oui le monde extérieur faisait peur mais non, on allait pas laisser tomber aussitôt. J'avais pris un boulot – pas super bien payer certes et pas à plein temps, mais c'était un boulot quand même. - J'allais faire mon premier jour, un peu angoiser et stresser, je me préparer pour le départ de ma nouvelle vie. Prim me soutenais à fond, elle m'avais proposer de travailler avec elle dans sa boutique pour commencer doucement, mais je n'avais pas envie de faire ça petite pas, par petit pas, j'avais directement envie de me lancer dans le mondes des adultes et faire ça à pied joint, les yeux grand ouvert.

La question a mille dollars était « qui a bien pue engager une handicaper incapable de respirer seule ? » j'étais moi même étonnée de cette rencontre. Je ne m'attendais pas du tout à passer mon première entretiens dans un super marcher et pourtant ça c'est fait comme ça, sans cv, sans lettre de motivation. J'ai rencontré Allan au rayon biscuit du super marcher, trop petite pour attendre les petites Lu, mon pêcher mignon, le bel homme la attraper pour moi, je l'ai remercier et il m'as dit que c'était un travail de Shérif d'aider et on est partit sur un gros délire de cow boy et d'indien. Je sais pas comment on en ai arriver là, mais j'ai souffler alors que nous étions à la casse que j'aurais adorer aider les gens comme il le faisait, mais dans mon état c'était impossible, c'est plutôt l'inverse qui se passe à chaque fois, la preuve en est. Il a sûrement eu un moment de pitié pour la pauvre petite cancéreuse que je suis ou alors il a vue un potentielle en moi, mais il m'a proposer de devenir sa secrétaire et bras droit pour les prochaines mission à venir. J'avais tiré la carte chance dans la botte de carte qu'était le destin et je m'était lancer dans un boulot donc je n'était même pas sûre de l’existence. Lorsque j'annonce la nouvelle à Primrose elle n'était pas super convaincue, un travaille aussi dur pour une âme aussi sensible que la mienne ? Non, elle n'y croyais pas, mais j'avais besoin qu'elle me soutient puisque je n'y croyais pas moi même. J'ai finit par excepté le poste après plusieurs jours d’hésitation et on a discuté rapidement des banalités. C'était mon premier jour et j'en était apeuré.

Je lancé les dès de mon avenir dans mon esprit alors que mon corps garé ma voiture sur la place handicaper juste en  face du commissariat. De loin, j’apercevais Allan qui sortait du bâtiment.  J'avais laisser Robert pour le troquer avec un plus petit modèle que j’arrivai à transporter dans mon sac, j'étais gonfler à bloc dans tout les sens. « Allan ! Ecoute, je vais tout de suite mettre les choses au clair, tu n'as pas à prendre des pincettes avec moi, je ne suis pas une cause perdue et je suis capable de faire le même travaille qu'un  bras droit digne de se nom, alors ne ménage pas s'il te plais, je serais à la hauteur de tes exigences et si je ne le suit pas, tu as le droit et je t'ordonne même de me virer ! » Est-ce que je venais de dire à mon patron le premier jour de me virer ?


Lya color :
Code:
#00cc66
Revenir en haut Aller en bas
 

thanks for giving me hope. (woodya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-