AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Vive la colocation ! Vide
Vive la colocation ! Vide
Vive la colocation ! Vide
Vive la colocation ! Vide
Vive la colocation ! Vide
Vive la colocation ! Vide
Vive la colocation ! Vide
Vive la colocation ! Vide
Vive la colocation ! Vide
 

 Vive la colocation !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Vive la colocation ! Vive la colocation ! EmptyLun 26 Mai - 14:43

  • Il fallait bien avouer, c'était bien de vivre avec quelqu'un surtout quand on s'entendait bien avec la personne. Bon d'accord, c'était pas avec son mari, mais bon elle avait décidé d'accepter ce choix, même si ça lui faisait un peu mal. Enfin bref, la jeune femme avait proposé à son amie Jane de cohabiter avec elle et celle ci avait accepté, elle s'entendait très bien avec elle. Par contre, elle ne lui avait pas dit qu'elle était enceinte, il faut dire que peu de personne était au courant. Kayley n'allait pas le crier sur tous les toits, de toute façon dans quelques mois ça allait se voir. En tout cas, elle avait les symptômes classiques comme les nausées, elle se mettait même à pleurer pour le moindre truc, alors qu'avant ce n'était pas le cas. Surtout qu'elle n'aimait pas forcément montrer sa sensibilité à tout le monde. Elle voulait se montrer forte quand elle était face aux autres, mais ce n'était pas toujours facile. Au moins elle allait un peu mieux, surtout que son mari était content de devenir papa, ce qui l'avait surprise sur le coup. Enfin bref, la jeune femme avait décidé d'annoncer la nouvelle à son amie. Elles étaient toute les deux chez elles, autant en profiter. «  Mika, j'ai quelque chose à t'annoncer et ça pourrait te faire un choc. » Cela serait déjà plus facile de lui dire à elle qu'à d'autres, elle en était pratiquement sur. « Je suis enceinte. » Faudrait d'ailleurs que Kayley lui présente son mari, car son amie ne l'avait jamais rencontré. Il faut dire que les deux tourtereaux s'étaient retrouvés il y a moins de deux mois et la voilà enceinte, mais elle était heureuse, d'ailleurs il faudra qu'elle prépare quelques petites choses pour son bébé comme un berceau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Vive la colocation ! Vive la colocation ! EmptyLun 26 Mai - 16:55



Kayley & Jane - Vive la colocation !

Je venais de me réveiller en sursaut comme à chaque fois que je rêvais de LUI. Ça en devenait épuisant et j’en avais assez. Je m’enfonçai la tête dans mon oreiller en me maudissant de faire toujours les mêmes rêves  encore et encore. Il ne pouvait pas y avoir un élément, un signe, quelque chose, n’importe quoi qui m’aiderait à savoir pourquoi ? Au début j’ai pensé que c’était peut-être quelque chose de courant, que tout le monde avait un même songe qui passait en boucle une fois endormie. Mais à force d’entendre les témoignages de mon entourage, je me mise en tête que j’étais surement folle. Car ce n’était pas normal cette récurrence. Et le pire c’est que je l’accentuais en me défonçant avec ma bande. C’était devenu comme une drogue j’avais besoin de LUI. Même s’il n’était pas vraiment là et que je n’avais aucune idée de son identité, je me sentais bien dans ces court moments de plénitude. Si une seule personne connaissait mes pensées profondes, elle penserait que j’étais surement bonne à faire enfermer. Vivre une histoire d’amour avec un être fictif, sans visage et  à travers ses pensées, c’était officiel, on pouvait appeler ça de la folie ou alors de la stupidité. Oui car le plus beau c’est qu’à cause de ça, je n’arrivais pas à laisser entrer les hommes dans ma vie. Aucun ne lui arrivait à la cheville. « Tu recommences ton délire là » me renfonçant la tête dans mon oreiller, je me mise à taper mes jambes contre le matelas comme une enfant qui ferrait un caprice. Je releva la tête, souffla sur la mèche qui me tombait sur les yeux et pris mon carnet de croquis pour y dessiner la scène du jour. : toujours le même décor, toujours les mêmes personnages aux alentours et toujours ce corps sans visage. Quand on pinçait légèrement les pages de mon cahier, on pouvait y voir un dessin animé, comme un Flipbook.  Peut-être qu’à la fin je serais, qui il est…



Rangeant mon précieux sous mon polochon, je jetai un œil sur l’heure : 15h03. « Déjà ! » Ça, c’était l’inconvénient à travailler de nuit. Toute ta journée en était décalée.  Mais bon c’était une ambiance qui me plaisait plutôt bien donc je ne me plaignais pas. Mon ventre se mit à gargouiller. « Du calme tu ne vas pas mourir de faim ! » Je me rendais en direction de la cuisine quand Kayley m’interpella.  

-Mika

-Oh purée ! Tu m’as fait peur !

-J'ai quelque chose à t'annoncer et ça pourrait te faire un choc.

Houla ça ne présageait rien de bon. Bizarrement j’avais peur qu’elle m’annonce qu’elle me quitte. Je n’avais pas envie de retourner dans mon ancien appart toute seule. Même si ça ne faisait pas longtemps que nous vivions ensemble, j’avais apprécié chaque moment à ses côtés. C’était ma seule véritable amie ici, la seule qui semblait me comprendre. Mais si Garret avait finalement changé d’avis, j’en serais ravie pour elle, comme une véritable amie le serait.

-Je t’écoute, qu’est-ce qu’il y a ?

-Je suis enceinte.

Mon visage pris d’abord une expression de surprise pour laisser place à un sourire qui ne s’effacerait même pas si on m’annonçait que Jon Snow allait mourir dans Game of Thrones.

-Aaaaannnnnnnnn !! Félicitation !!

J’étais tellement contente pour elle que je ne pus m’empêcher de lui sauter dans les bras, puis me rappelant qu’elle avait un bébé dans son ventre je me retirai.

-Pardon, l’habitude ! Je dois faire plus attention ! C’est une fille ou un garçon ? Ah non, tu le sais surement pas encore ! T’as déjà des idées de prénom ? Il est de Garret au moins ? Mais oui bien sûr qu’il l’est,  t’es pas une fille comme ça toi ! Il est au courant ? Je pourrais être la marraine ? Non ça se demande pas ce genre de chose Mika voyons ! Je suis trop conteeeeennnnte ! Je vais m’occuper de toi ma belle, tu seras traité comme une princesse ! Je vais acheter des fraises de ce pas, ça aime les fraises les femmes enceintes non ?



made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Vive la colocation ! Vive la colocation ! EmptyLun 26 Mai - 17:59

    Kayley se rendait compte qu'elle avait fait peur à son amie, après tout, elle aurait très bien pu lui annoncer une mauvaise nouvelle. Heureusement ce n'était pas le cas, car elle lui avait annoncé sa grossesse. La jeune femme avait encore du mal à croire que dans quelques mois, elle allait donné naissance à tout petit bébé. Elle répondit à son étreinte, ça faisait plaisir de voir quelqu'un se réjouir à propos de cette merveilleuse nouvelle. « Merci, je dois t'avouer que quand je l'ai appris, j'ai eu la trouille. » Bah oui, ce n'était pas prévu, mais bon les choses n'arrivent jamais au hasard comme on dit. « Ne t'inquiète pas, je ne suis pas en sucre. » Ce n'est pas un câlin qui allait lui faire du mal, c'est vrai qu'elle était peut être plus fragile qu'avant, mais il ne fallait pas non plus exagérer. « Fais une pose entre tes questions, j'arriverais mieux à répondre. Il est un peu tôt pour savoir si c'est un garçon ou une fille et oui je te rassure, c'est Gareth le père, après tout c'est l'homme de ma vie. » Même si celui ci ne lui avait même pas proposé de vivre avec elle, mais bon aujourd'hui, elle n'était plus seule chez elle, donc ça la consolait. « Je n'ai pas encore d'idée de prénom, mais j'ai encore le temps, Gareth a été heureux en apprenant la nouvelle. En tout cas, je suis heureuse de voir que tu es contente, mais tu sais tu n'es pas obligé de me traiter comme une princesse, je sais encore prendre soin de moi. Pour les fraises, je n'ai pas cette envie pour le moment, mais ça viendra peut être. En tout cas je compte sur toi pour être tante Mika, et je suis sur que ce rôle t'ira à merveille. » C'était tellement bien d'avoir des amis, ça le faisait se sentir bien dans ce monde. Elle était enceinte d'un mois et une semaine environ, ça passait vite, bien sur ça ne se voyait pas encore, elle n'était pas pressé de ressembler à une baleine. « Au faite, il faudra que je te présente Gareth, je l'inviterais à venir un de ces jours, c'est un type génial, enfin c'est pour ça que je suis mariée avec lui. » Elle se mit à rire, c'est ce genre de moment qu'elle appréciait, elle aimait être entourée par les gens qu'elle aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Vive la colocation ! Vive la colocation ! EmptyMer 28 Mai - 17:30



Kayley & Jane - Vive la colocation !

Oui elle avait raison, il fallait peut-être que je lui laisse le temps de répondre ainsi que je prenne le temps de respirer. Parce que comme c’était parti j’aurais pu déblatérer sur le sujet toute la journée. Mais c’était comme ça quand j’étais excitée par quelque chose, je m’y mettais à fond sans forcément me rendre compte que j’en faisais peut-être un peu trop.

-Oh que si je vais te traiter comme une princesse …

Voyant qu’elle allait emmètre une phrase de mécontentement, j’ajoutais.

-Et je ne prendrais pas de « non » pour réponse, compris ?

Ça allait être trop bien. J’aimais bien m’occuper des gens sous mes airs de femme indépendante. Défendre les plus faibles, c’était un peu mon combat. Enfin pas n’importe qui, parce que les filles qui le faisaient exprès ne méritaient que ce qui leurs malheurs. Y a une différence entre la faiblesse et la stupidité.

-Tante Mika ! Ça sonne bien non ? Bon même si ça me vieillit un peu, je ferrais avec !

Je serais la tante la plus cool de la terre. Si c’était un petit gars, je lui apprendrais à faire du skate et si c’était une fille, je la brieferais sur les garçons pour ne pas qu’elle se fasse avoir. C’était tout les mêmes. Quand je voyais ce que ma bande de potes faisait enduré à ces pauvres malheureuses qui croyaient en leurs belles paroles, ça me faisait de la peine. Bon ils n’étaient pas fautifs à 100% je dois dire, car leurs naïvetés était à la limite de devenir un mythe tellement elles en devenaient ridicules. Mais bon que voulait vous, quand on vous propose le grand amour sur un plateau vous le prenez et vous vous y accrochez jusqu’à la fin, même si ce n’est qu’une belle illusion. Elles n’étaient pas si différentes de moi en fin de compte. Moi aussi j’étais naïve. Naïve de croire que le garçon de mes rêves existait et que je le rencontrerais un jour. C’était un homme qui vivait dans la jungle.  « Sérieusement Mika réveil toi ». Mais malgré toutes les claques mentales que je me mettais, je n’arrivais pas à m’en détacher. Peut-être un jour devrais-je tout abandonner pour partir à sa recherche. Mais le monde était tellement vaste que je ne saurais même pas par où commencer.



-C’est vrai que depuis le temps que tu m’en parles, il serait temps que je le rencontre le petit Gareth ! Ah j’ai une idée pour fêter la nouvelle, on devrait se faire un dîner un de ces quatre, tous les trois. Comme ça je verrais enfin le futur papa et je pourrais expérimenter ma nouvelle recette sur vous.

J’avais pris un ton machiavélique. Mais Kayley savait très bien que je plaisantais. Enfin, c’est vrai que des fois je testais des plats sur elle, mais là c’était un événement important. Ça serait donc du commandé, puisqu’à chaque fois que commençais à me mettre à cuisiner, allez savoir pourquoi, mais il arrivait toujours quelque chose. Soit quelque chose prenait feu, soit je risquais de tuer une personne, soit je casser quelque chose….Bref, j’étais loin d’être un cordon bleu. Mais j’aimais bien ça, donc je m’acharnais malgré mon mauvais Karma. Soit on est entêté jusqu’au bout soit on ne l’est pas, c’était aussi simple que ça.



made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Vive la colocation ! Vive la colocation ! EmptySam 7 Juin - 22:34

    Alors comme ça son amie voulait la traiter comme une princesse ? C'était gentil, mais Kayley pouvait prendre soin d'elle même toute seule, cependant, elle n'avait pas le droit de dire non. Si Gareth était comme ça, elle serait heureuse. « Faudrait que Gareth prenne exemple sur toi. » Bien sur son homme était déjà super avec elle, mais elle n'aimait pas l'idée de vivre séparément alors qu'ils allaient avoir un bébé, ce n'était pas vraiment pratique. Elle ne put s'empêcher de rire quand Mika disait que tante, ça la vieillissait. « Ce n'est pas comme si on t’appelait mamie. » Elle avait l'impression d'avoir en quelque sorte une sœur, même si elle était fille unique, ce qui était bien dommage. Finalement, elle n'était pas si mal dans ce monde, bien sur au début, elle voulait absolument rentrer chez elle, mais maintenant ça ne la gênait plus. Après tout elle avait retrouvé ses proches et s'était fait de nouveaux amis. « T'inquiète tu le rencontreras, Gareth c'est l'homme de ma vie. Au début j'avais peur de lui dire que j'étais enceinte, car je pensais qu'il ne serait pas prêt, mais je m'étais trompée. Rassure moi tu ne comptes pas nous empoisonner avec tes plats ? » Bien sur elle disait ça pour rire, Elle savait très bien que Mika n'était pas un cordon bleu, quand à Kayley, elle arrivait à s'en sortir, même si elle ne faisait pas de la grande cuisine. « Tu ne trouves pas ça bizarre d'être marié avec quelqu'un et pourtant de ne pas vivre avec? » Décidément cette histoire la tracassait, elle était contente de ne plus être seule à l’appartement, elle avait besoin de quelqu'un avec qui parler, sinon elle s'ennuyait. Elle n'aimait pas la solitude, elle avait besoin d'être entouré, aujourd'hui c'était le cas et ça lui faisait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Vive la colocation ! Vive la colocation ! EmptyDim 22 Juin - 19:33



Kayley & Jane - Vive la colocation !

Elle était heureuse, elle avait le sourire et ça faisait plaisir à voir. Après que Gareth ait refusé d’emménager avec elle, elle était inconsolable, une vraie madeleine ambulante. À cette époque j’aurais bien aimé que Kleenex me sponsorise, parce que j’en ai passé des soirées à sécher ses larmes et à essayer de lui remonter le moral. Sans notre colocation, je ne sais pas si elle aurait réussi à remonter la pente aussi vite. Et maintenant voilà qu’elle était enceinte. Une future maman. C’est fou comme les choses  pouvaient vous tomber dessus sans même se donner la peine de vous prévenir histoire de vous décaler, si vous souhaitiez les éviter ou au moins en amortir la chute. Non, ça devait être beaucoup plus drôle pour le destin de vous l’envoyer en pleine face, histoire de voir comment vous gérer la chose sous le coup de la surprise. Je ne sais pas qui était le grand organisateur de tout ça, mais à mon avis il devait avoir un petit côté sadique sur les bords, parce que là on parlait d’une bonne nouvelle, mais imaginez-vous que ça n’en soit pas une, que ce soit un gros problème bien emmerdant ben le destin il faisait un peu son salaud n’en faisant aucun préambule non ? Bref, je m’égare…

-Tu m’étonnes ça doit pas être facile, même quand on est marié ! Attend attend, tu insinues que je cuisine mal ? Tu me brises le cœur !

Je fis semblant de vaciller et de m’accrocher au plan de travail, comme si j’allais avoir une attaque, ne la sentant pas bouger je rouvris un œil. Puis me remis droite comme si de rien était.

-Même pas tu viens m’aider ! Imagine c’était pour de vrai hein ? Colocataire ingrate va ! Dans tous les cas, rassure-toi, je passerais commande chez le traiteur. Mais je compte sur toi pour dire que c’est moi qui ai cuisiné, pour te racheter de m’avoir laissé à la mort sans même lever le petit doigt !

Nous échangions quelques rires puis la conversation redevint sérieuse tout d’un coup. Je voyais la peine dans son regard, même si elle essayait machinalement de ne pas la montrer. Et je dois avouer que moi aussi je commençais à en avoir. Elle allait forcément déménager maintenant qu’elle était enceinte. Le taux qu’un couple marié ayant un enfant, vive séparément alors qu’ils étaient désespérément amoureux l’un de l’autre était je dirais d’environ 0%. En gros, soit j’allais retourner à ma vie de célibataire endurcie, seule et triste, soit je me prenais une nouvelle colocataire. Génial, retour à la case départ.

-Si, mais ne t’inquiètes pas Tati Mika s’occupe de la situation ! Je vais lui remonter les bretelles à ton Gareth moi ! Vous allez avoir un bébé maintenant, vous n’êtes plus seuls. Il faut donc commencer à penser à ce qui est le mieux pour lui….


Je pointai l’index sur le ventre de ma colocataire.

-Ce qui est ? Roulement de tambour…

Je me mise à taper légèrement sur sa tête en imitant la pulsation d’un tam-tam.

-Que vous habitiez ensemble ! Donc ne t’en fait pas ma belle, vous serez bientôt tous les trois sous le même toit.

Je lui déposai un baiser furtif sur la joue et me hâta en direction du frigo. Elle allait me manquer, mais je prendrais sur moi. C’était ce qu’il y avait de mieux pour eux et je ne comptais pas être l’emmerdeuse de première en leur gâchant leur joie parce que je me retrouvais toute seule. Ça serait méchant de ma part et complètement égoïste. Chose que je n’étais pas. Et en parlant de partage…

-Je  fais des pancakes, t’en veux ?

C’était une des rares choses que je savais faire avec les pâtes carbonara et les gâteaux au chocolat. Concernant les autres plats, c’était  un jeu de hasard tous les jours à la maison,  soit je réussissais plus ou moins soit je foirais complètement. Mon portable se mit à vibrer dans ma poche. « Réveille-toi Mika, on t’attend ! » Oh putain c’est vrai, j’avais promis à la bande que je serais là  aujourd’hui pour inaugurer la nouvelle rampe, mais je ne pouvais pas m’y rendre. Kayley était enceinte je n’allais pas la laisser toute seule dans cet état. Bien sûr que ce n’était pas une maladie, mais tout de même, si je partais comme ça, j’y penserais toute la journée et je ne profiterais même pas du moment présent, donc autant annuler directement et rester à ses côtés.

-Et si on allait faire les boutiques hein ? Bientôt t’auras une montgolfière à la place du ventre alors autant prévoir le coup non ?

J’en profiterais pour m’acheter quelques carnets, le mien étant presque complet et vu que je ne comptais pas m’arrêter de dessiner avant de découvrir le visage ce beau sauvage volant à demi nu autant prévoir le coup pour ça aussi.




made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Vive la colocation ! Vive la colocation ! EmptyVen 27 Juin - 23:08

    Ces derniers temps, elle s'était montré plus sensible que d'habitude, sûrement une histoire d'hormones, car pleurer pour un rien elle n'aimait pas ça. D'un côté cela prouvait qu'elle avait un cœur. Heureusement que Mika avait été là pour la consoler, elle ne savait même pas qu'elle pouvait se mettre dans des états pareils, l'amour c'est merveilleux, mais ça peut aussi être douloureux par moment. N'empêche qu'est ce qu'elle pourrait rire avec elle, elle en avait bien besoin. « Disons que tu n'es pas forcément une grande cuisinière. » Kayley observait son amie qui aimait faire le clown, c'est pour ça d'ailleurs qu'elle n'avait pas vraiment réagi. « Moi ingrate ? Je te connais, si c'était pour de vrai, la j'aurais fait quelque chose, je ne suis pas un monstre tu sais. Je veux bien mentir pour toi, tu es toujours là pour moi » C'était bien de se sentir soutenue dans la vie, surtout vu les circonstances actuelles. Elle se mit à rire, pas de doute, cette fille savait détendre les gens, elle était contente de l'avoir pour colocataire. « Tu sais, je ne veux pas forcer Gareth à venir vivre avec moi, mais un jour il sera prêt j'en suis sur. » Puis le faite que Kayley attende son enfant allait sans doute le faire réagir quand même, du moins, elle espérait que ce soit le cas. En tout cas Mika semblait décidé à faire quelque chose pour qu'ils forment une vraie petite famille, ce serait merveilleux, mais bon peut être pas tout de suite. « Tu sais, s'il vient vivre ici, je veux que tu restes, j'ai besoin de toi. » Bah oui, elle allait quand même pas la virer, de plus elle l'aimait beaucoup, c'était celle qui arrivait à lui redonner le sourire quand elle allait mal et la vie dans cet appartement serait bien calme sans elle. « Oui j'en veux bien, en ce moment j'ai tout le temps faim, faudrait que je fasse attention. » La jeune femme ne tenait pas à être énorme, même si manger plus que d'habitude c'était normal vu qu'elle était enceinte. Par la suite, sa colocataire lui proposa d'aller faire les boutiques. « Tu sais, je ne suis qu'au début de ma grossesse, ça ne se voit pas encore. Je t'avoue que j'aimerais encore rester un peu à la maison si ça te dérange pas. » En effet, elle se sentait un peu fatigué, mais elle ne savait pas pourquoi, elle trouvait ça bizarre, elle n'avait fait rien de spécial aujourd'hui pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Vive la colocation ! Vive la colocation ! EmptyMer 30 Juil - 20:35



Kayley & Jane - Vive la colocation !

-Et tenir la chandelle ? Merci, mais non merci !

C’est vrai non, vous me voyez moi au milieu de la nouvelle petite famille ? On ne pouvait pas faire plus tache quoique celle que je venais de me faire sur mon T-shirt en commençant la cuisson de mes pancakes était pas mal en son genre.

Je lui tendis son assiette tandis que je me remis aux fourneaux pour me faire les miens. Je manquais de me brûler en les disposant sur mon plat, mais je fini par vaincre la bête et m’installa à ses côtés.

-Tu me passes le sirop d’érable s’il te plait ?

Après avoir fini la moitié de la bouteille à moi toute seule, je me dis qu’il fallait peut-être freiner la cadence si je ne voulais pas bientôt faire concurrence à la future maman niveau bedaine.

-Non tu ne vas pas devenir casanière et tout le tralala maintenant que t’es enceinte ?  Bon ok, on reste à la maison pour cette fois ! Mais ne crois pas que tu vas y échapper ma belle ! Tu sais très bien comment je suis quand j’ai une idée en tête hein !

On passa un petit moment à parler de tout et de rien. De sa future vie, de son futur enfant, de ma vie amoureuse, du chien que j’allais prendre si je me retrouvais toute seule et  que j’appellerais surement Monkey (qu’on n’aille pas me demander pourquoi ce nom, surement à cause des rêves tropicaux que j’avais tous les soirs), du dîner qu’on planifierait avec son Gareth,  des cours d'auto-défense que je voulais prendre à cause des vieux pervers qui venaient au bar, et bien sûr le sujet de l’homme mystérieux arriva sur le tapis.

-Ce n’est rien t’inquiètes pas ! Je suis sûre que ce sont juste de stupides rêves rien de plus ! Bon je vais me préparer, l’heure tourne mine de rien et il faut bien aller travailler n’est-ce pas ?

Je feins un sourire qui ne me faisait pas rire du tout. Avec toutes ses questions, je commençais à avoir des doutes sur l’existence d’un univers parallèle peut-être ou alors, était-ce une autre vie, une vie antérieure ? Mais les gens normaux n’en avait aucuns souvenirs généralement pourquoi fallait-il qu’il fasse l’expérience de m’en faire rêver sur moi hein ? La personne qui contrôlait l’univers était tellement cruelle, c’était tout ce que j’avais à dire.

M’apprêtant pour me rendre à mon travail, je ne pus m’empêcher de penser à LUI, aurais-je le droit un jour à l’épisode final de cette série qui durait maintenant depuis plus de 2 ans ? Où était-ce un mystère que je devais éclaircir par moi-même ? Je ne savais même pas par où commencer pour le trouver ou même découvrir ce que tout cela signifiait. Essuyant la buée sur la glace d’un geste de la main, je me mise à me contempler. Qu’est-ce qui clochait avec moi non de dieu ? Je n’étais pourtant pas moche à regarder, je pouvais avoir un homme bien si je le voulais, un homme comme Sky qui me courait après depuis le jour où j’avais franchi les portes du skate parc, mais non au lieu de ça je m’accrochais à un pur et simple fantasme qui me bouffait littéralement les entrailles. Je ne me sentais vivante qu’à l’intérieur de mes rêves et c’était ça le problème, je passais à côté de la vie à cause de mes conneries. Je me promis alors de faire un effort, il fallait que je l’oublie coûte que coûte si je ne voulais pas finir vieille fille  avec Monkey pour seul rapport masculin.

-J’y vais Kay ! Ça va aller toute seule ?

Je lui fis  une accolade et lui mit les deux mains autour du visage, pour qu’elle me confirme que ça allait bien en me regardant dans les yeux pour éviter les mensonges. En voyant sa bouille, je me dis que Gareth avait bien de la chance.

-Il a intérêt à prendre soin de toi le petit Gareth sinon je lui tombe dessus moi ! Bon allez j’y vais, à demain.




made by LUMOS MAXIMA

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vive la colocation ! Vive la colocation ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Vive la colocation !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Chalorts Et vive la liberté[DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-