AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
Recroiser ton regard [Pv Marie] Vide
 

 Recroiser ton regard [Pv Marie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyMer 25 Juin - 8:19


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie

Insomnie. Insomnie. Antonin n'avait pas beaucoup dormi de la nuit, peut être deux heures ou trois, mais pas plus. Il n'avait pourtant pas passe la nuit à réfléchir, il avait eu chaud, froid, des sueurs froides, d'affreux cauchemar où il perdait de nouveau sa queue. Dés que le Meli-Melo House avait reprit vie, vers six heures, il décida de se lever, sachant que comme le personnel était déjà entrain de travailler, il ne dérangerait personne. Il s'étira, regardant autours de lui. Visiblement sa colocataire Amalia n'était pas là, en tout cas son lit était vide, il avait donc la chambre rien que pour lui. Le jeune homme se leva, s'étirant longuement, ayant les muscles enquilosés, et se dirigea dans la salle de bain afin de prendre une douche qu'il espérait réparatrice. Il se savonna longuement et une fois qu'il eu fini sa toilette, il enfila un jean et une chemise blanche. Il ne prit pas la peine de se coiffer, sachant qu'a cette heure là il n'y aurait probablement pas grand monde dans la salle commune.

Il sortit de sa chambre, un livre à la main, prenant soin de bien fermer la porte à clé. Il avait prit avec lui le quatrième tome d'Harry Potter, Antonin était un fan inconditionnel des livres fantastiques. Il entra dans la salle commune et vit qu'il n'y avait que deux ou trois élèves, il se dirigea donc sur un des canapés, et se mit à bouquiner en attendant que le temps passe. Pourtant, au bout d'une vingtaine de minute une voix retint son attention. Antonin releva la tête, deux jeunes femmes étaient entrain de parler entre elle, et il reconnut alors une jolie blonde qui était venue à la boutique de peluche. Il n'osa pas y aller de peur qu'elle ne le reconnaisse pas. Pourtant, lorsqu'elle passa prés de lui il ne put s'empêcher de lui dire:

-Bonjour !



code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyJeu 26 Juin - 11:18


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie




Insomnie, mon amour. Depuis une semaine, j'essayais de dérégler volontairement mes heures de sommeil afin d'être fatiguée vers 22H et donc de dormir, enfin. Oui parce que c'est agaçant d'être pleine d'énergie quand tout le Méli Mélo dort, qu'est-ce qu'on s'ennuie ! De fait, il m'arrivait fréquemment de me lever avant tout le monde et d'aller manger en vitesse, pour commencer la journée au plus vite. Pour l'instant, j'avais tant décalé mes heures de sommeil que je m'endormais vers 21H complètement éreintée pour me réveiller à 4H avec une pêche du tonnerre. J'étais proche du succès ! mais je ne l'avais pas encore atteint, et voilà qu'à 4H je me tournais les pouces. Une heure plus tard, je n'en pouvais plus d'attendre et commençai à me préparer, très lentement, pour que les aiguilles de l'horloge aient le temps d'avancer à leur rythme. En effet, vers 6H j'étais prête : j'avais passé une robe blanche en dentelle et des spartiates couvertes de brillants. Je sortis de ma chambre et marchai d'un pas pressé vers le réfectoire. Forcément, il n'était pas encore ouvert et le ventre creux, je me rabattis sur la grande salle commune en me disant que quelqu'un aurait bien un snack à m'avancer. Bingo ! J'aperçus bien vite une fille que je ne connaissais pas, mais qui croquait dans une barre chocolatée. Très poliment, je lui en demandai un morceau, qu'elle m'accorda, tout en me proposant de m'asseoir, ce que je fis.

Cette jeune fille que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam était certainement très gentille, mais il me faut avouer que je n'écoutai pas un traître mot de ce qu'elle avait à me dire. Je ponctuai son monologue de "Mh", "Bien sûr !", "Tout à fait" qui semblaient assez bien placés pour qu'elle ne remarque pas que tout mon attention était captivée par un garçon qui bouquinait sur le canapé, derrière la jeune fille. Je l'observais comme un chaton suit un papillon des yeux, mais dans mon esprit je ne préparais pas l'attaque, je cherchais seulement qui il pouvait bien être. J'étais persuadée de l'avoir déjà vu quelque part, sans pouvoir remettre un prénom sur son joli visage. Lorsqu'il releva la tête, je m'empressai de reporter mon regard sur la jeune fille.

- Si tu veux on y va maintenant !

Où ça ? Comment ça on ? Pardon ? Comme je n'avais pas réellement suivi la conversation, j'étais incapable de savoir ce qu'elle m'avait proposé mais soucieuse de ne pas la vexer, j'acceptai avec enthousiasme. Nous nous levâmes alors et je la suivis, alors qu'elle passait tout proche du garçon. J'eus un sourire gêné, ne sachant pas s'il était de bon goût que je le salue. Pourtant il me dit bonjour et je sautai sur l'occasion pour me débarrasser de l'inconnue.

- Ah ! Mon ami, bonjour ! Cela fait si longtemps que nous n'avons pas eu l'occasion de discuter !

La jeune fille se tourna vers nous avec un air très surpris. D'un signe de la main, je lui signifiai que tout allait bien.

- Ne t'inquiète pas, on se retrouve plus tard ! C'est une urgence !

En souriant à la jeune fille, je m’assaillais à côté du garçon, sans oser le regarder encore. Lorsque que mon inconnue s'éloigna enfin, je me tournai vers lui avec une toute autre figure.

- Je suis tellement confuse ! Navrée d'avoir dû utiliser ta présence, mais je ne savais pas comment me séparer d'elle. Elle a été adorable avec moi, mais je ne sais ni qui elle est, ni où est-ce qu'elle comptait m'emmener. Tu m'as sauvée !

Je ris, souhaitant détendre l'atmosphère. Puis je lui tendis la main droite.

- Marie, enchantée.

Il m'avait semblé que refaire des présentations était la meilleure façon de me rappeler l'identité du jeune homme, tout en lui permettant de me rafraîchir la mémoire sur notre possible rencontre préalable.

code by PANIC!ATTACK


Dernière édition par Marie Bonfamille-O'Malley le Lun 30 Juin - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyVen 27 Juin - 19:39


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie

Insomnie. Antonin n'arrivait pas à s'adapter à sa nouvelle vie et ça se ressentait sur son état de santé. Il était constamment stressé par les poignets de porte qu'il touchait, les personnes ayant un rhume, les microbes lui faisait horriblement peur et c'était quelque chose qu'il n'arrivait pas à réfrénait. Dans la Forêt des rêves bleus, lui et ses amis ne connaissaient pas la tristesse, la mort, or dans ce monde là tout était bien différent et Antonin avait développé une certaine peur à l'égard des bactéries. Il prenait soin de dormir avec des oreillers anti-bactériens et des draps du même ressort. Il se tournait et tournait, cherchant en vain le sommeil qui ne venait pas, faisant des cauchemars de petit âne, d'une queue perdue et d'un Jean-Christophe disparu. Il soupira, se levant, de toute façon il n'arrivait plus à dormir, il le savait. Il se prépara donc, sachant que c'était la meilleure chose à faire, il irait bouquiner dans la salle commune en attendant que le petit déjeuner soit servi. Il soupira un peu, frottant ses yeux endormis, et sortit de sa chambre pour aller dans la salle commune, il était épuisé, et espérait que la nuit prochaine serait meilleure que celle-ci.

Le livre d'Harry Potter à la main, Antonin alla s'asseoir sur l'un des canapés, il adorait lire, c'était un de ses passe-temps favoris. Il lisait principalement des romans de science fictions et fantastiques, c'était un univers de magie, en quelque sorte un moyen pour lui de se replonger dans la forêt des rêves bleus, du moins essayer de retrouver cette partie de lui-même qu'il avait perdu car, malgré le fait que le sortilège lui est apporté des avantages, tout ses amis lui manquait horriblement, ne plus être un âne lui manquait aussi parfois. De temps en temps il se mettait à rêver, à divaguer sur son ancienne vie et de temps en temps il espérait se réveiller et se rendre compte que sa vie à Fantasia Hill n'était qu'un doux rêve éphémère. Mais tout les matins il se réveillait et tout les matins ce n'était pas un rêve, juste une réalité. Sa réalité.

Antonin releva la tête de son bouquin, sortant subitement de ses tristes pensées lorsqu'il vit la jeune fille blonde de tout à l'heure s'approchait de lui. Il l'avait tout de suite reconnu, il se souvenait de leur rencontre au magasin de peluche, il se souvenait de ses rougissements et de sa façon de bégayer quand il l'avait abordé et espérait que cette fois-ci il ferait mieux que la dernière fois, du moins qu'il serait moins ridicule. Il fut étonné lorsqu'elle l'appela "mon ami" et sur le moment il ne sut quoi répondre, ne sachant pas vraiment si la jeune femme l'avait reconnu. Elle était si jolie et lui, il semblait si empoté à ce moment là. Il se contenta donc d'hocher la tête, ne sachant pas vraiment pourquoi il faisait celà, mais la jeune femme avait l'air d'avoir besoin d'aide alors c'était là une occasion de la sortir du pétrin.

Elle fit un signe à la jeune fille, qui visiblement semblait triste que son amie ne vienne pas avec elle. Il tourna la tête vers la jolie blonde lorsqu'elle prit place à côté de lui et il se surprit à rougir, mince pas encore. Il lui fit alors un petit sourire gêné, posant son livre sur le côté du canapé.

-Ce n'est pas grave je suis ravi d'voir put t'aider. Oui je comprend c'est sur ça doit être terrifiant, ne me remercie pas c'est tout naturel, et puis je n'ai pas fais grand chose.

Il esquissa un petit sourire en serrant la main douce et chaude de la jeune femme.

-Enchanté, moi c'est Antonin.

Antonin réfléchit un moment, apparemment elle ne l'avait pas reconnu, il se dit alors qu'il valait mieux lui rappeler qui il était, lui, en revanche, n'avait pas put oublier son si beau visage, et il était probablement certains qu'elle est gardée de lui le souvenir d'un garçon gauche et empoté.

-Heu ... Je .... Je ne sais pas si tu t'en souviens, on s'est rencontré à la boutique de peluche tu sais .. Tu avais besoin d'un renseignement il me semble ce jour là.

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyLun 30 Juin - 23:50


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie




Assise à côté d'Antonin, je me sentais comme une puce électrique ; incapable de rester en place. Le déséquilibre dans mon sommeil avait différentes répercutions étranges sur mon attitude et notamment, je passais de l'excitation extrême à l'endormissement imminent. Ne pouvant rester immobile, je buvais les paroles du garçon et je finis par prendre ses mains dans les miennes lorsqu'il me dévoila le contexte de notre précédente rencontre.

- Oh mais oui ! Je me souviens parfaitement de toi maintenant !

Depuis que je m'étais retrouvée au Méli Mélo, j'avais développé une obsession pour les peluches et particulièrement des chatons en tous genres. De fait, je glanais régulièrement dans les magasins à la recherche de nouveaux éléments pour agrandir ma collection. Câliner ces répliques de mes frères me rassurait. Puisque je ne savais pas ce qu'ils étaient devenus, j'avais besoin de me souvenir au moins de ce à quoi il ressemblaient.

- Je cherchais un chaton roux en peluche et d'ailleurs, je l'ai enfin trouvé dans cette boutique.

Le sourire étendu jusqu'aux oreilles, j'étais ravie de retrouver cet employé qui m'avait été très agréable. Je n'étais pas timide mais plutôt facilement intimidée et m'adresser à des inconnus n'était pas une tâche facile. C'est tellement humiliant quand un simple employé me parle comme s'il était d'une classe sociale supérieure à la mienne ! Antonin à l'inverse, avait été adorable et s'était impliqué dans ma recherche comme s'il était personnellement responsable de moi.

- D'ailleurs, merci encore, c'était vraiment gentil de m'aider autant, avais-je ajouté en rougissant un peu. Cela devient rare, le personnel dévoué, mais c'est toujours aussi agréable d'être bien servie.

Je hochai la tête. J'avais donc bien fait de m'éloigner de l'inconnue de tout à l'heure. Cependant, Antonin était occupé avant que je ne m'impose à ses côtés... Soudainement, je pris conscience de mon extrême impolitesse. Mon expression changea complètement. Je jetai un regard sur le livre dans lequel Antonin était plongé avant mon arrivée. Harry Potter et la Coupe de Feu ! Bien sûr, je l'avais lu et j'étais capable de tenir une conversation de connivence à ce sujet mais n'étant pas une fan invétérée de fiction, je connaissais mes limites.

- Tiens, tu es dans la série Harry Potter. Un incontournable ! C'est la première fois que tu le lis ? Certains sont assez passionnés pour lire chaque livre une bonne dizaine de fois ! Mais bon, ce n'est pas vraiment mon cas.

La dose de courage qu'il m'avait fallu pour jouer la comédie et faire croire que j'étais amie avec Antonin avant de m'être souvenue qui il était, ce courage était largement récompensé par l'agréable compagnie qu'il m'était donné de partager.

code by PANIC!ATTACK


Dernière édition par Marie Bonfamille-O'Malley le Sam 16 Aoû - 18:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyMar 1 Juil - 19:10


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie

Antonin fut d’abord, dans un premier temps étonné de voir la jeune femme venir vers lui, à vrai dire il ne s’y attendait vraiment pas, pensant sûrement qu’elle irait s’adresser à quelqu’un d’autre que lui. Le jeune homme devenait presque insomniaque et avait donc un temps de réaction un peu plus mou que d’habitude, il devenait difficile pour lui de suivre le rythme et il était épuisé. Il rougit légèrement quand elle prit ses mains dans les siennes et il la regarda alors.

-Oh j’en suis heureux, rares sont les personnes qui se rappellent de moi.

Un brin dépressif ? Antonin était avant tout un âne particulièrement pessimiste, et bien qu’il essayait d’améliorer son tempérament ça ne marchait pas tellement. De plus à cause de sa phobie des microbes, le contact avec les autres était particulièrement difficile pour lui, mais bizarrement avec Marie ça ne le dérangeait pas, du moins il essayait de ne pas penser à sa peur des bactéries. Il sourit et hocha doucement la tête.

-Oui je m’en souviens, ravi que tu ai trouvé ton bonheur !

Le sourire de la jeune femme était contagieux, dans le bon sens du terme évidemment, et le jeune homme ne pouvait s’empêcher de sourire à son tour, totalement éblouit par le sourire de la jeune femme. Antonin aimait son travail, c’était sa seule passion, sa seule occupation, et peu de personne le comprenait, il était totalement dévoué aux clients parce que c’est la seule chose qu’il savait faire dans cette vie-là, aider les autres.

-Mais c’est normal ! J’étais ravi de pouvoir t’aider et que tu ai trouvé ce que tu cherchais, quand le client est content, le patron et les employés le sont aussi !

Il sourit un peu, essayant de masquer sa timidité. Il était comme ça, que ce soit quand il était un âne ou maintenant qu’il était un homme, il se montrait particulièrement timide et avait du mal à s’ouvrir aux autres. Antonin remarqua alors l’intérêt que la jeune femme porta à son livre et il sourit un peu, c’était bien la première fois qu’on s’intéressait à ce qu’il aimait, ou du moins qu’on lui faisait la conversation en tout cas. Il sourit et lui répondit alors :

-Et bien en fait je l’ai dejà lu, mais je me suis dit qu’après tout je pouvais bien le relire une deuxième fois, je m’ennuyais et j’adore cette saga, alors je me suis dis pourquoi pas ! Et toi tu les as lut les Harry Potter ?

Il lui fit un petit sourire, content de s’être fait une nouvelle amie, il voulait apprendre à connaître la jeune femme, cette jeune femme étonnante et pleine de surprise, avec son sourire et sa bonne humeur, elle égayait sa journée

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyMar 1 Juil - 22:21


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie




Forcément, j'étais incapable de manger le moindre micro morceau de barre chocolatée sans me recouvrir l'intégralité des mains de chocolat. Forcément. Du coup, je me baladais constamment avec du gel désinfectant dans la poche et des lingettes dans mon sac. Juste avant que l'inconnue ne décide d'aller je ne savais où, j'avais précisément pris le temps de nettoyer mes mains et je m'en félicitais, maintenant que je tenais les mains d'Antonin dans les miennes... Que je quoi ?! Gênée, je me retirai d'un coup. Il fallait réellement que j'apprenne à me contenir. Être aussi tactile avec des étrangers allait finir par me porter préjudice. Mais j'étais particulièrement à l'aise avec ce garçon et je cherchais le contact contre ma volonté.

- Comment aurais-je pu t'oublier ? Non vraiment, je n'oublie pas les visages, ni les situations mais seulement les prénoms. Je ne suis pas douée pour retenir les mots. D'autant que tu as été tellement gentil avec moi ! Je ne peux pas oublier quelqu'un qui a été gentil avec moi. D'ailleurs, assise là bas, je me demandais où je t'avais rencontré.

Arrête de parler maintenant. Voilà, fais une pause. Sinon, il va te prendre pour une freak. Tu te rappelles petite Marie ? Tu te rappelles de tes débuts difficiles au Méli Mélo House parce que tu aimes les gens trop vite et trop pleinement ? Alors prends ton temps, chaton, et calme ton excitation. Concentre-toi plutôt sur la discussion et cache au mieux ton passé de chatte bourgeoise.

- Bien sûr que je les ai lus ! Incontournable, je te dis. Mais bon, je ne les ai lus qu'une fois.

Mes mains avaient besoins d'attraper quelque chose, de le tenir fermement. À défaut de pouvoir atteindre celles d'Antonin à nouveau, je cherchais à les occuper. Je finis par me tortiller les doigts entre eux, puis par jouer avec la dentelle de ma robe, gratter mon avant-bras et, le regard planté dans les yeux de ma nouvelle rencontre, je me léchai le dessus de la main, à la manière d'un chaton. Le goût amère du désinfectant me fis écarquiller les yeux. J'eus une grimace, puis je frottai ma main frénétiquement. Cette sale manie de mon passé ne me quittait décidément pas...

- Ouah... Est-ce que tu aurais de l'eau ou quelque chose pour me passer le goût horrible de mon gel désinfectant ?

Je me sentais très gênée mais je ne rougissais pas. Si ce garçon avait été gentil avec moi, je n'avais pas à craindre qu'il ne me juge. Je lui faisais étrangement confiance, alors que nous ne nous connaissions pas encore réellement. Cependant, je sentais bien qu'une explication s'imposais. Je venais de me lécher la main, en public, au milieu d'une conversation. Je ne voulais pas qu'on me croit folle !

- Je suis désolée, c'est ridicule. J'ai des manières de chaton, à cause de quelque chose d'étrange dans mon passé.

J'avais cru comprendre que si certaines personnes au Méli Mélo avaient vécu la même aventure que moi, d'autres étaient simplement humains et me prendraient pour une attardée mentale si je leur confiais avoir été un chaton dans mon passé. Mais si Antonin était lui une réincarnation d'un personnage Disney, peut-être qu'il comprendrait mon allusion et se confierait à moi de même... Je l'espérais du moins, parce que j'avais terriblement envie de me trouver des points communs avec cet adorable ami.

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyLun 28 Juil - 20:33


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie

La saleté, c'était une véritable horreur, c'était le cas de le dire, d'autant plus qu'Antonin en avait une frousse épouvantable. Vous rendez-vous compte ? Le moindre petit microbe et pouf ! Un vrai désastre ! Maladie,virus et risque en tout genre ! Ce fut donc un soulagement quand la douce odeur du produit désinfectant parvint à ses narines, le risque avait été évité de justesse et il pouvait à présent respirer plus sereinement. En se rendant compte que la jeune fille lui tenait les mains il se mit à rougir, étonné de la tournure que prenait la situation. Antonin n'avait pas particulièrement l'habitude qu'on soit aussi tactile avec lui et bizarrement ça ne lui procurait pas une sensation désagréable. Le jeune homme fut assez étonné, il faut dire que la jeune fille parlait beaucoup et vite, il avait rarement vu quelqu'un parlait autant, ce qui en soit était plutôt amusant.

-Je suis soulagé que tu m'ai reconnu, à vrai dire je n'osais pas venir te voir de peur que tu ne me reconnaisses pas, je ne voulais pas passer pour un idiot... Et puis je ne suis pas trés à l'aise pour aborder les gens. Mais c'était naturel de t'aider, c'est mon travail aprés tout.

Plus la conversation avançait plus il trouvait la jeune femme adorable, belle, souriante, elle était d'une gentillesse sans limite et il ne se sentait pas mal à l'aise, bien au contraire, en parlant autant elle le détendait, le déstressait, ça lui faisait un bien fou d'avoir en face de soi quelqu'un avec de la conversation. Le jeune homme sourit, lui avait dut les lires au moins quatre ou cinq fois.

-Moi j'ai dut les lire quatre ou cinq fois, il faut dire que comme je ne dors pas beaucoup il faut bien que je m'occupe.

Antonin se grattait le derrière du crâne nerveusement, sachant parfaitement qu'il paraissait idiot comme celà mais il ne savait pas qu'elle attitude adopter devant la jeune femme. Il se produisit alors quelque chose d'inhabituel chez les humains, du moins il n'avait jamais vu personne faire ça. La jeune femme se lécha la main à la manière d'un animal, et, Antonin bien trop poli pour dire quoique ce soit, préféra faire comme si de rien n'était, sachant pertinemment qu'il était dur d'être différent, sa phobie des microbes lui empoisonnant la vie. Le jeune homme sortit de sa poche un petit caramel.

-Tiens, j'ai un caramel sur moi !

Antonin fit comme si de rien n'était, lui donnant gentiment le caramel. Pourtant à la phrase de la jeune fille il se mit à imaginer que, peut être, elle aussi venait d'ailleurs, d'un autre monde connu seulement d'eux seul, qu'elle n'avait peut être pas cette apparence là dans une autre vie. Le jeune homme secoua légèrement la tête, c'était probablement impossible, alors il décida lui aussi de faire un révélation à la jeune femme:

-Je comprends, dans une vie antérieur il me semblait avoir été une peluche, c'est idiot n'est-ce pas ?

Le jeune homme était bien conscient qu'il allait probablement passer pour une idiot mais il s'était risqué à révéler lui aussi quelque chose d'étrange sur sa vie, ayant déja une grande confiance en la jolie jeune femme en face de lui.

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyMar 26 Aoû - 19:10


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie




Antonin me donnait cette impression d'être infiniment reconnaissant. Que je l'aie reconnu, que je m'intéresse à lui. Chaque contact avait l'air d'illuminer un peu plus ses yeux noisette. Pourtant, je le sentais encore gêné et réservé. J'avais envie de voir ce qui se cachait sous ce voile de timidité. Tu l'as dit l'ami, que tu n'es pas à l'aise pour aborder les gens ! Mais ce n'est pas grave, parce que tu es terriblement adorable. Tu vois, quand tu frottes ta tête comme ça, que tu as l'air nerveux. Ca te rend à croquer.

- C'est ton travail de m'aider à trouver ce que je cherche, mais je ne connais aucune boutique où l'on sourit tant aux clients. Quand j'aurai trouvé un job étudiant, je te prendrai pour modèle.

Je savais qu'il avait remarqué mes manières de chaton mais il avait la décence de ne rien dire. Je lui étais profondément reconnaissante, parce que peu importe qui il était et s'il avait vécu la même chose que moi, j'étais beaucoup trop gênée pour me justifier. Au lieu de quoi, il me tendit un caramel. Cela me rappela cette journée à Paris, il y a si longtemps, quand Roquefort avait trouvé un caramel dans la cuisine. Tout fier, il était venu nous le montrer. Il voulait partager avec nous, mais ses dents étaient restées collées en essayant de le couper en deux. Qu'est-ce que nous avons ri ! Ensuite Thomas lui a donné un coup de patte et... Oh, ma famille me manquait tellement...

C'est d'un air nostalgique que je pris le caramel de la main d'Antonin, le remerciant d'un signe de tête. Le mâchonner me permit de faire disparaître l'horrible goût du désinfectant. Ce garçon était vraiment serviable, j'aurais donné n'importe quoi pour savoir s'il venait du même monde que moi.

- Je comprends, dans une vie antérieure il me semblait avoir été une peluche, c'est idiot n'est-ce pas ?

Je levai vers lui des yeux surpris. Mâchonnant frénétiquement pour pouvoir parler au plus vite, je levai un indexe pour exprimer que je me dépêchais, puis j'avalai enfin la gourmandise.

- Tu as eu une vie antérieure ?! demandai-je, peut-être un peu fort. Par peur d'être entendue, je me penchai vers Antonin et baissai le ton. Je veux dire, vraiment ? Je suis très sérieuse. Je suis prête à te croire alors ne te moque pas de moi s'il te plaît.

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyMar 26 Aoû - 20:42


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie

Antonin était quelqu'un de foncièrement gentil ce qui pouvait parfois être un inconvénient. Il avait tendance à être naïf, un peu tête en l'air et malheureusement ça lui jouait souvent des tours. Le contact de la jeune femme le rendait heureux, mais il ne savait pourquoi, sa bonne humeur était contagieuse et il ne pouvait s'empêcher de sourire face à la jolie blonde qui se tenait en face de lui. Il se sentait un peu gêné, ayant peur de se montrer ridicule, réellement ridicule. Antonin lui offrit un sourire éblouissant, heureux des paroles de la jeune femme.

-Comme je ne suis pas trés doué avec les mots je préfère sourire, au moins je suis sur de ne pas paraître maladroit. Quel genre de job étudiant t'intéresserait ?

Rêveusement, il imagina la jeune femme dans une bibliothèque ou derrière un comptoir, éblouissant les clients de son sourire resplendissant. Antonin imaginait parfois que peut être un jour il pourrait être aimé, que peut être un jour il trouverait quelqu'un dans la même situation que lui, quelqu'un qui s'était égaré dans un monde qui n'était pas le sien. Antonin lui tendit un caramel, à vrai dire il adorait les caramels, c'était l'une de ses gourmandises préférées, bien qu'il ne l'avait découvert qu'à Fantasia Hill. A vrai dire, il s'en souvenait comme si c'était hier. Il avait mit les pieds pour la première fois dans une  confiserie, en réalité il s'était perdu et était entré là, attiré par les couleurs vives de la boutiques. Se sentant bête, il avait acheté la première chose qu'il voyait, en l’occurrence un caramel. Depuis, il ne pouvait plus se passer de ces bonbons sucrés.

Elle prit alors le caramel et Antonin fut heureux qu'elle l'ai accepté, ça avait un excellent goût et en plus de ça c'était un excellent remède contre les coups de blues. Visiblement, elle parût surprise lorsqu'il lui parla de ce dont il pensait se souvenir et il s'en voulu immédiatement. Elle allait surement le prendre pour un fou, c'était certains, ce qu'il pouvait être idiot parfois. Il ne sût que lui répondre.

-Et bien je ne suis pas trés sure mais ... Il m'arrive d'avoir des flashs où je crois me souvenir avoir été un âne en peluche mais ... C'est stupide, totalement stupide. Oublie ce que j'ai dit.


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyMar 26 Aoû - 23:49


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie




- Tu as un très joli sourire, le complimentai-je en hochant la tête.

Il avait l'air de vraiment s'intéresser à moi et sa question méritait une vraie réponse. Seulement, je n'en avais pas. J'avais des lignes de vie, des ambitions, des projets, mais aucun souhait. Mes carnets ne me servaient plus à rien sur ce sujet. Je ne savais pas ce qui pouvait me plaire dans la vie, je ne l'avais pas encore vécue ! Comment choisir un job, en prenant le risque qu'il ne me plaise pas ? J'aurais préféré avoir eu des expériences auparavant, mais les chats ne travaillent pas, c'est un fait. Quel gâchis d'avoir passé ma première vie à ronronner et me frotter contre les jambes de Madame... Résultat, je ne savais rien faire. Même passer le balais, je ne l'avais jamais fait ! Tout ce que j'étais capable d'accomplir, c'était sourire aux clients et sortir des additions.

- Je n'en ai aucune idée. Je pourrais vendre des caramels.

J'avais lancé cette proposition en l'air comme si elle n'avait aucune importance, mais finalement c'était une bonne option. J'adorais les bonbons, mais même vendeuse en général - dans une boutique de confiseries ce serait d'autant plus intéressant que je pourrais en manger à longueur de journée... Ce pourrait aussi bien être dans une boutique de fringues ou éventuellement un restaurant. Quoi qu'il en soit, j'avais dit cela pour faire sourire encore Antonin, parce que son sourire me réchauffait le coeur.

- Promets-moi que tu viendras m'en acheter et c'est le job que je choisis. Mon sourire était sincère. J'étais ravie de m'être fait un ami et je voulais lui prouver mon affection.

Je lui pris la main à nouveau et le regardai droit dans les yeux. Ce qu'il venait d'avouer prouvait qu'il était du même monde que moi ! J'avais du mal à cacher mon excitation. Cependant, sa façon de le dire me laissait croire qu'il pensait peut-être que ce n'était que des rêves. Peut-être n'avait-il pas conscience que nous avions réellement été Marie des aristochats et... Bourriquet ? Un âne en peluche, c'est bien le seul que je connaissais. À mon arrivée au Méli Mélo House, j'avais cherché des informations sur nos vies antérieures et j'avais trouvé à la bibliothèque des dizaines de contes, dont le mien. Je les connaissais tous par coeur et je me souvenais parfaitement de l'ami de Winnie l'Ourson.

- Non, ce n'est pas stupide ! Tu m'as vu me lécher les mains ? C'est un souvenir de ce que j'étais avant ! Dis-moi, connais-tu les contes qu'on raconte aux enfants ici ? As-tu déjà entendu parler de la forêt des rêves bleus ?

Serrant sa main entre les miennes, je poursuivis, passionnée par la mission de le convaincre que tout cela était réel.

- Tu dois être honnête avec moi, parce que je te crois, et que je suis comme toi.

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyMer 27 Aoû - 20:21


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie

Le jeune homme se sentit rougir face à la phrase de la jeune femme, et dans un élan de sincérité il ne put s'empêcher de lui dire:

-Et toi tu as un sourire magnifique !

Il espérait qu'elle ne le trouverait pas idiot, il n'avait encore une fois pas vraiment réfléchit avant de parler et il craignait qu'elle se prenne peur. Le jeune homme se souvenait encore de la première fois où il avait décidé de chercher du travail, il avait cherché pendant des mois dans les annonces des journaux, avait guetté les moindres petits panneaux de recherches et puis, un jour il était entré dans cette boutique colorée, magnifique, remplie de jouets et de peluches en tout genre, il s'était tout de suite sentit chez lui. C'est la boutique qui l'avait choisi et non lui qui avait choisi la boutique, il s'était alors prit de passion pour ce magasin et ne souhaitait absolument pas changer de travail. Il était tellement heureux lorsqu'il donnait le sourire aux personnes autours de lui, et il souhaitait qu'il en soit toujours ainsi. Le sourire d'Antonin s'agrandit, sans savoir pourquoi, cette idée le touchait droit au coeur, peut être parce qu'il venait de lui donner un caramel, et il s'imaginait trés bien Marie dans ce genre d'endroit.

-Je pense que c'est une idée géniale ! Je te vois très bien dans ce genre de travail.

Il s'imaginait trés bien la jeune femme, avec un petit tablier rose, dans une confiserie entrain de vendre des caramels. Il l'imaginait irradiant de joie, éblouissant la pièce de son sourire, oui c'est sur, elle attirerait certainement les clients. Ils brûleraient d'envie d'acheter des caramels rien que pour la voir sourire, s'imagineraient passer leur doigt dans ses cheveux blonds et soyeux et ... Mince, il divaguait complètement ! Il se reprit rapidement, et hocha la tête, il était sûre d'une chose, c'était une promesse qu'il pourrait honorer.

-Je te le promet ! Je passerais tous les jours pour te voir et t'acheter des caramels !

Elle lui prit de nouveau la main, le regardant droit dans les yeux, et il se sentit déstabilisait devant ce regard bleu si profond. Il n'arrivait pas à y croire, peut être avait-il trouvé quelqu'un comme lui ? Peut être que finalement il n'était pas fou et qu'il n'était pas le seul à avoir changé de vie ? Il ne connaissait pas vraiment les autres Contes, du moins il ne s'était jamais renseigné depuis son arrivé ici, mais il était à peu prés sure que si c'était le cas, Marie avait certainement dut être un chat dans une autre vie. Antonin se mit alors à réfléchir un petit moment, cherchant au plus profond de ses souvenirs.

-Et bien ... Non les Contes pour enfant je ne les connais pas. En revanche oui, je me souviens de la Foret des Rêves Bleus, de Winnie, Tigrou, et tous les autres. A vrai dire je pensais être fou mais ... Tu me crois n'est-ce pas ?

Il la regarda dans les yeux, lui souriant doucement, serrant doucement les mains de la jeune femme.

-Bien sur que je te crois et je suis soulagé d'avoir enfin rencontré ... quelqu'un comme moi.


code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyMer 27 Aoû - 21:54


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie




À ces mots - Winnie, Tigrou, tous les autres - je souris plus que jamais. Je bondis sur mes pieds, la main d'Antonin toujours dans la mienne. Je ne pouvais pas y croire, il était bien Bourriquet ! J'avais devant moi la réincarnation du petit âne en peluche. Il pouvait me comprendre ! Je pouvais lui confier ma véritable identité sans crainte qu'il ne me prenne pour une folle. Un instant cependant, j'hésitais. Je n'étais qu'un chaton, il provenais d'un des contes Disney les plus célèbres. Je me rassis et lâchai sa main. Mes doigts se tordaient entre eux et je me mordillais la lèvre. Allais-je le lui dire ?

- Bien sûr que je te crois. J'ai de bonnes raisons, je t'assure.

C'était ridicule. Ce garçon était dans le même cas que moi. M'unir à lui pourrait me permettre de retrouver mes proches, peut-être même de retourner à Paris. Alors pourquoi étais-je incapable de dire ces mots ? Je suis Marie, le chaton des Aristochats. Et s'il n'avait jamais entendu parlé de moi ? Il ne connaissaient pas les contes des humains, il ne savait sûrement pas qui était Marie. Je hochai la tête.

- Moi j'étais un chaton.

Je relevai les yeux. Il devait s'en douter déjà, après que j'aie léché mes mains. Mais inutile de lui en dire davantage, j'aurais l'air idiote s'il ne me reconnaissait pas. Et nous n'avions pas besoin de ça pour bien nous entendre. Savoir que nous venions du même monde devait être suffisant. Non ? Bien sûr que non. Et s'il me connaissait ? Je passais à côté de l'opportunité d'avoir un ami proche, qui me connaisse mieux que les autres, parce qu'il connaîtrait toute ma personnalité. Ou alors je me ridiculisais.

- De quoi on parlait ? Ah oui, un job étudiant. Ecoute vendre des bonbons ce serait chic, mais il y a tant d'autres choses que je pourrais faire. Serveuse, graphiste, vendeuse dans une boutique de fringues, à l'animalerie... Je pourrais vendre toutes choses, que ce soit des des caramels ou des chatons. Des noirs, des roux... Une femelle blanche et majestueuse, un mâle roux téméraire...

J'hoquetai. Tous mes souvenirs de Paris revenaient à moi en un instant. Je ne pus retenir mes larmes et je cachai mes yeux, honteuse. Mes épaules se soulevaient à chaque sanglot. Je n'arrivais pas à stopper le flot de larmes. J'avais envie d'être petite comme Roquefort et disparaître dans un trou de souris.

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyDim 14 Sep - 16:31


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie

Visiblement, la jeune femme était plus que ravie des révélations d'Antonin, celui-ci fut d'ailleurs soulagé qu'elle ne le prenne pas pour un fou, parce qu'au vu de leur discussion il y avait franchement de quoi ! Seulement voilà, si lui était bel et bien un petit âne grognon, qui était la jeune femme en face de lui ? Il avait cru deviné qu'elle avait été un chat dans une autre vie, mais il est vrai qu'Antonin ne s'était jamais renseigné sur les autres dessins animés, peut être que Marie allait pouvoir le lui raconter qui sait ? Elle réchauffa son coeur par ses simples paroles et il lui sourit.

-Ça me rassure, tu es surement l'une des seule qui me comprenne autant.

Antonin était de nature curieuse et il ne pouvait s'empêcher de se demander à quoi ressemblait la vie de la jeune femme avant. Un chaton ? Alors il avait vu juste. Maintenant il se demandait de quel Conte elle provenait. Il se mit alors à réfléchir, il était à peu prés sur d'avoir déjà entendu parler de trois petits chatons et d'une certaine madame trés riches. Il était à peu prés sur d'avoir trouver.

-Serais-tu une Aristochates ?

Elle releva les yeux vers lui et semblait perturbée par tout celà. Néanmoins il avait envie d'en savoir un peu plus, de mieux connaître la jeune femme, quelque chose lui disait qu'elle avait peut être besoin d'un ami, de quelqu'un à qui se confier, et il voulait être cette oreille attentive pour elle. Bizarrement il avait envie de se rapprocher d'elle, envie de la soutenir du mieux qu'il le pouvait, pourtant elle changea bien vite de sujet, sortant Antonin de ses pensées. Il l'aurait bien vu dans une animalerie, elle était douce et avait l'air d'aimer les animaux, pourtant il ne s'attendait pas à ce qu'elle se mette dans un tel état et il comprit qu'il devait surement y avoir un rapport avec son ancienne vie. Alors, sans brusquer la jeune femme, il passa un bras autours de ses épaules, et lui caressa doucement les cheveux pour la consoler. Il n'osa pas la serrer contre lui, de peur qu'elle trouve ce geste déplacé.

-Tu sais je ne suis pas trés doué avec les mots, alors je ne sais pas si j'arriverais à te réconforter mais ... Si tu as besoin de parler je sais écouter. Je suis là pour toi.




code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyJeu 18 Sep - 16:54


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie




J'hoquetai à nouveau, rompant mes pleurs un instant. Si je pouvais le comprendre ? Ca oui ! Cependant, j'espérai que nous n'étions pas les seuls dans cette condition. À vrai dire, il était même fort probable que tous les personnages de contes aient subi la même malédiction. Auquel cas, mes frères, ma mère devaient tous se trouver ici. Voilà pourquoi je collectionnais les chatons en peluches, pour ne jamais oublier que mon objectif premier était de retrouver ma famille et de la réunir à nouveau.

- Te rencontrer me rassure aussi tu sais, je me sentais perdue dans ce monde étrange. J'espère qu'on pourra trouver d'autres personnes comme nous.

Mon seul regret était que Antonin semble si peu intéressé par les autres contes. À vrai dire, Winnie l'Ourson était un conte tellement plus connu et populaire que les Aristochats, ce n'était pas étonnant qu'Antonin ne connaisse pas mon histoire. J'avais fait le choix de conserver mon véritable nom à mon arrivée à Fantasia Hill, mais je me doutais que d'autres auraient préféré cacher le leur. Antonin était Bourriquet, et moi, j'étais...

- Serais-tu une Aristochatte ?

Je levai sur Antonin de grands yeux écarquillés. Ah ça ! Il ne connaissait pas les contes pour enfants ? Et les Aristochats, c'est quoi alors ? Un conte pour vieilles personnes ? J'étais perdue entre mes sentiments et les diverses réactions appropriées à la situation. Je ne savais pas s'il valait mieux rire, m'énerver contre lui ou lui sauter au cou et l'embrasser. Antonin fit ce choix pour moi et me prit dans ses bras, contre lui. Réflexe de chaton, je me blottis davantage, aggripant sa chemise blanche avec mes mains dépourvues de griffes. Mes mots, si pressés de sortir tout à l'heure, refusaient à présent de dévoiler la vérité. Oui, je suis une aristochatte, je m'appelle Marie et j'ai terriblement besoin de quelqu'un à qui me confier. J'appréciai énormément l'affection d'Antonin, mais très vite, comme un chaton finit par mordre après des caresses, je repoussai mon ami. Certaines choses de chat ne s'expliquent pas. Cependant, j'essuyai mes yeux et me redressai. Il fallait que je sois claire avec lui.

- Merci. Tu as visé juste, je suis Marie, des Aristochats. Et tu es Bourriquet, n'est-ce pas ?

Je jetai un coup d'oeil autour de moi, pour m'assurer que personne ne pouvait nous entendre. Heureusement, l'heure avait tourné depuis que nous nous étions assis et tout le monde avait fini de prendre son petit déjeuné. La Grande Salle était vide.

code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] EmptyLun 29 Sep - 21:05


∞ Recroiser ton regard

Antonin & Marie

Marie avait l'air désemparé, déboussolé, et Antonin ne savait pas vraiment quoi faire pour l'aider, à vrai dire il n'avait encore jamais été dans une telle situation, mais tout ce qu'il savait c'est qu'il n'aimait pas voir la jeune femme pleurer. D'autre personne ? Il est vrai qu'Antonin y avait réfléchi souvent mais ne trouvant ni Winnie, ni les autres, il avait finit par perdre espoir, pourtant il voulait y croire, de tout son coeur et de toute son âme mais peut être que les autres vivaient encore paisiblement dans la foret des Rêves bleus ? Peut être qu'en petit âne malchanceux il avait subi cette horrible malédiction tout seul. Marie avait raison, ils devaient y croire.

-Moi aussi je l'espère, pour le moment je n'ai encore trouvé personne qui venait de la forêt des Rêves bleus, et toi as-tu retrouvé quelqu'un de ton Conte ?

A vrai dire, avant d'arriver dans le monde humain, Antonin ne soupçonnait pas la réalité des autres Contes, en fait il était tellement persuadé qu'il n'existait qu'un seul monde, celui de la forêt des Rêve bleus, que pour lui s'en était devenu la seule réalité. Mais depuis son arrivé à Fantasia Hill, il se rendait compte qu'il n'était qu'un personnage de dessin animé et que sa réalité était seulement la sienne, pas celle des autres. Il avait alors entendu parlé de divers Contes: Pinocchio, Robin des Bois et bien d'autre ... Mais jusqu'à aujourd'hui il ne s'y était jamais intéressé, croyant être le seul à s'être perdu à jamais et puis ... Peut être qu'avec le temps il avait commencé à oublier qui il était vraiment, sa véritable identité.

Ses souvenirs revenaient par saccades, dans ses rêves, et ils croyaient y voir seulement des débris de son imagination mais c'était en réalité des brides de souvenirs, des flashs déjà vécu. Bon d'accord sur le moment, Antonin n'avait eu aucun Conte à l'esprit mais en prenant le temps d'y réfléchir un peu il s'en était souvenu de quelques uns. Il n'avait pas envie d'énerver la jeune femme, quoiqu'au moins elle n'aurait plus pleurer ce qui aurait été bon signe, mais devant tant de détresse il n'avait put s'empêcher de la prendre dans ses bras pour la soulager de ce poids bien trop lourd à porter pour elle. Elle s'agrippa d'avantage à lui et Antonin ne put s'empêcher de rougir légèrement, il n'était pas habitué à tant de contact et ce n'était pas désagréable, bien au contraire. Pourtant elle s'éloigna rapidement, sans savoir pourquoi le jeune homme se sentit un peu blessé, il n'avait pas pour habitude de donner autant d'affection, loin de là même, et visiblement ça n'avait pas été une bonne idée. Néanmoins il essaya de ne pas perdre la face, de ne pas montrer sa tristesse et se contenta d'hocha la tête, oui c'était bien lui, l'âne bougon et solitaire.

-Oui, c'est bien moi.

Le silence s'était petit à petit installé dans la salle, tout les élèves étaient partis, les cours allaient certainement bientôt commencer. Rien que de penser à son premier cours de la journée il avait juste envie de retourner se coucher.




code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Recroiser ton regard [Pv Marie] Recroiser ton regard [Pv Marie] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Recroiser ton regard [Pv Marie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Gendarme se marie [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-