AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
ASOS : Jusqu’à -75% sur 1000 looks Homme
Voir le deal

Partagez

Comme deux sœurs jumelles qu'un reflet unirait, l'eau et la glace jamais ne se ressembleraient. Vide
Comme deux sœurs jumelles qu'un reflet unirait, l'eau et la glace jamais ne se ressembleraient. Vide
 

 Comme deux sœurs jumelles qu'un reflet unirait, l'eau et la glace jamais ne se ressembleraient.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Comme deux sœurs jumelles qu'un reflet unirait, l'eau et la glace jamais ne se ressembleraient. Comme deux sœurs jumelles qu'un reflet unirait, l'eau et la glace jamais ne se ressembleraient. EmptyMer 20 Aoû - 18:51

Mon Image
Comme deux sœurs jumelles qu'un reflet unirait, l'eau et la glace jamais ne se ressembleraient.

Ft. Elsa & Ariel


« Non...Non...Pitié, ne me faites pas de mal...Je...je vous en prie... » Un hurlement s'en suivi et je me réveilla en sursaut, nageant presque dans mon lit tant j'avais transpiré. Il m'arrivait souvent de faire des cauchemars depuis quelques temps, des cauchemars mettant en scène une personne dont je ne voyais que la silhouette ombrée, se tenant au-dessus de moi, approchant une main de ma gorge. Je posa une main sur mon cou, et par réflexe, serra le collier qui l'ornait. Il fallait dire que ce collier était tout ce qu'il me restait de mes bijoux de mon monde passé. Je le portait le jour où notre monde a disparu, le jour où j'avais été envoyée ici. Tel un talisman, je l'arborait fièrement, en guise de porte-bonheur espérais-je. C'était un magnifique collier dont la chaine en argent arpentait un énorme saphir. J'avais trouvé ce merveilleux objet dans les décombres de l'épave du navire que nous avions visité avec Polochon un jour. Ce devait être un vestige d'une famille sans doute de sans royal. Reprenant petit à petit mes esprits, je décida d'aller ouvrir les volets de ma chambre. Nous étions samedi, ce qui signifiait aucun cours à l'université aujourd'hui ! Le soleil entra dans la pièce, une brise légère vint me frotter le visage. C'était une belle journée pour se consacrer à une activité. Me dirigeant vers la salle-de-bain, je passais à côté de magazines et de journaux que j'avais laisser s'entasser sur le meuble à l'entrée. Mes yeux furent alors attirés par l'annonce en première page du journal : « LA PATINOIRE RESTAUREE, JOURNEE D'INAUGURATION. VENEZ NOMBREUX ». La patinoire ? Ce pouvait être une bonne idée. Dès lors, j'attrapais un jean, enfila un top blanc à brettelles, sauta dans mes Nike et empaqueta un sac de sport avec bonnet, gants, hoodie à capuche et tout le nécessaire pour rendre visite à la glace. ça me changerait de la piscine où j'avais habitude d'aller nager ou bien du théâtre où je prenais des cours de chant professionnels. J'aimais faire des activités sportives par moi-même, sans doute mon côté aventurier et solitaire d'exploratrice invétérée ! Cheveux tressés sur le côté, je pris la route qui m'enverrait à Courtland street en clin d'oeil. Une fois arrivée sur place, il ne me resterait plus qu'à profiter de la sensation de glisse sur les lames aiguisées de mes patins de location.

Voir le collier:
 
Revenir en haut Aller en bas
J-Elsa Snow-Queen Melmoth

Faites place à la vedette
J-Elsa Snow-Queen Melmoth
J'ai posé bagages ici le : 01/11/2013 Jouant le rôle de : la reine des neiges et la soeur ainée d'un petit ange (frozen) Nombre de messages : 484 On me connait sous le pseudo : pop'n gum Un merci à : avatar, endlesslove. gif, tumblr. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : la magnifique teresa palmer
MessageSujet: Re: Comme deux sœurs jumelles qu'un reflet unirait, l'eau et la glace jamais ne se ressembleraient. Comme deux sœurs jumelles qu'un reflet unirait, l'eau et la glace jamais ne se ressembleraient. EmptySam 13 Sep - 18:54


Comme deux sœurs jumelles qu'un reflet unirait, l'eau et la glace jamais ne se ressembleraient.

Ft. Elsa & Ariel


Retranchée dans un coin, Elsa observait la foule se presser devant elle. Presser d’enfiler des patins, peut-être pour la première fois. Presser d’être libre de se laisser glisser sur la glace et de s’amuser. Comment pourrait-elle leur en vouloir, elle aussi adorait cela. La patinoire était un de ses endroits préférés. Un de ces endroits où elle se sentait chez elle, en sécurité. Elle avait cette sensation que personne ne pouvait l’atteindre ici, que tous les malheurs, tous les problèmes ne pouvaient pas pénétrer dans l’enceinte de la patinoire et elle adorait cela. Elle se sentait libre, aucun poids ne pesait sur ses épaules, aucune décision difficile n’attendait d’être prise, aucun faux semblant, aucun masque. Elle était juste elle. Elsa, cette ancienne reine qui n’avait fait qu’un avec la glace et la neige mais qui n’avait jamais su le gérer correctement. A présent, si. Elle aimait patiner, elle se sentait libre et insouciante. Ses cheveux blonds partaient souvent dans tous les sens mais ça n’avait pas d’importance parce qu’elle faisait une chose qu’elle aimait. Et pour rien au monde, elle n’échangerait cette place là. S’élançant sur la glace, elle traversa rapidement la patinoire, évitant les autres personnes comme si c’était un jeu d’enfant. Pour elle, ça l’était. Mais la sensation de liberté ne lui faisait pas tout oublier, loin de là. Cette journée devait marcher, elle ne supporterait pas de voir la patinoire fermée et perdre un peu de son sanctuaire. Alors si son corps se détendait rien qu’au contact de la glace, son esprit n’en restait pas moins, plus concentré que jamais. Mais elle n’avait rien à craindre, la foule qui avançait devant elle, autour d’elle la rassurait. Pour une fois, elle était même prête à se fondre dans la masse, participer à la joie et à la bonne humeur ambiante. Parce que pour une fois, elle la ressentait aussi. Mais son idée bien qu’alléchante fut rapidement stoppée. Même à plusieurs mètres, la couleur de cheveux était reconnaissable entre mille. Elle n’avait jamais croisé une seule autre personne avec cette teinte. Elsa se redressa, cherchant Ariel au-delà de la foule pour s’assurer qu’il s’agissait bien d’elle. Elle repartit alors, voulant se rapprocher de la jeune fille. Elsa s’arrêta non loin d’elle, posant ses mains sur la rambarde. « Bonjour Ariel ! » Sa voix était douce, comme à chaque fois qu’elle s’adressait à Ariel. Mais un exploit quand on la connaissait mieux. Mais cela suffit pour se faire remarquer et Elsa adressa un sourire à la jeune fille. Son regard se posa automatiquement sur le collier qui ornait son cou. Tout le problème venait bien de là. Et d’une manière ou d’une autre, Elsa était bien déterminée à le régler sous peu.   « Tu es venue voir à quoi ressemblait cette nouvelle patinoire alors ? J’espère que le résultat te plait. Dis moi, tu aurais envie de t’initier au patinage ? » La jolie blonde eut un nouveau sourire. Peut-être que cela pourrait s’avérer utile, une manière comme une autre d’en apprendre plus sur elle.



closer and closer,
it's time to surrender.

no more fear. they said you were so weak. and now i put you down to lay. nothing to feel for you. this was our last chance. skin so cold. i knew you'd go away and now i put you down to lay.

(avatar poetically pathetic
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
 

Comme deux sœurs jumelles qu'un reflet unirait, l'eau et la glace jamais ne se ressembleraient.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-