AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Elsa & James - « Only worth living if somebody is loving you. » Vide
Elsa & James - « Only worth living if somebody is loving you. » Vide
 

 Elsa & James - « Only worth living if somebody is loving you. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Elsa & James - « Only worth living if somebody is loving you. » Elsa & James - « Only worth living if somebody is loving you. » EmptyJeu 21 Aoû - 11:42

James ∞ Elsa
Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...
Trente-trois années. Tant d’année de d’ébauche, d’âneries, de manipulation mais aussi d’aventures. C’est en quelques mots que James pouvaient à présent résumer sa vie. Seulement, bien qu’il ait vécu des aventures incroyables, il n’était pas d’humeur joyeuse. Il lui manquait quelque chose. Un sentiment profond, qu’aucune personne ici ne pouvait combler. Aujourd’hui était un jour très particulier, c’était son anniversaire. Et comme toutes personnes normales, il aurait dû le fêter en famille. Cependant, il ne pouvait pas. Depuis bien trop longtemps, à cette même date, même avant son arrivée à Fantasia Hill, James se retrouvait seul à le fêter, prétendant être heureux. Il ne voulait pas s’avouer à lui-même, mais le fait d’avoir rompu tout contact avec sa famille avait été trop dur. A chaque anniversaire il souhaitait que son père sorte de l’ombre, et se montre en lui disant « Fils, je suis fière de toi. ». Seulement son paternel ne fera jamais une chose aussi stupide, car il savait que son père le méprisait pour avoir quitté, ce qui appelait autrefois l’honnêteté, tout ce que James détestait. Son père lui manquait, pourtant sa façon de penser le répugnait. James est un homme compliqué. Il ne pouvait jamais se contenter d’une seule chose, il lui fallait toujours plus. Peut-être trop dur avec les autres, et lui-même. C’est pour cela qu’il passait tout son temps seul. Pour lui, il ne pouvait se fier qu’à lui-même, parce que ce qu’il redoute par-dessus tout, c’est d’accorder sa confiance, et que par la suite, on vienne la saboter. Il a toujours dit qu’il ne l’accorderait à personne. Il aime tricher.

Les alentours étaient calmes. On n’entendait uniquement le souffle doux du vent traverser la route. Il se rendait comme tous les soirs, dans un des bars très connus de cette ville. Il passait la plupart de son temps à boire depuis son arrivée ici. Il ne se sentait pas à sa place.

Il traversa un petit pont qui menait au centre-ville. En dessous du pont, cachait une petite rivière. L’eau scintillait, comme si des milliers de diamants s’élevaient dans le ciel. L’eau transparente reflétait la lune d’un blanc immaculé. Ce spectacle était magnifique, pourtant James n’y prêta aucune attention, et s’aventura dans la rue bruyante. Il y avait des piétons par milliers, et les routes étaient envahies par les voitures, polluant l’atmosphère. Il arriva devant le bar. La façade du bâtiment était peinte d’un vert émeraude, et l’architecture de celle-ci était comme si on entrait à l’intérieur d’un wagon des années 30. Au milieu, une grande colonne laissait place à un magnifique crocodile. James entra à l’intérieur du bar, et y découvrit une salle vaste mais avec un style très vintage. La salle avait était séparé en deux pour garder l’ambiance du wagon. Au milieu il y avait un passage qui conduisait à chaque compartiment du wagon, et au loin, le comptoir du bar en arc de cercle avec à l’arrière une étagère remplit de boissons alcoolisées. James se dirigea directement au bar et demanda au barman :

« Du rhum s’il vous plait. »

Le barman s’activa et lui servit un verre de rhum. James s’enfila le verre en un rien de temps, et en demanda à nouveau. Le jeune homme avait l’habitude des clients comme James, il ne fût pas surpris par la quantité d’alcool ingurgité par James. Après quelques heures, l’ancien pirate ne tenait presque plus debout, mais il avait encore l’énergie de faire la fête. C’est alors que le Dj du bar commença son morceau, que James monta sur le comptoir et s’apprêta à se déchainer. Les demoiselles se dirigèrent de suite vers James, comme des groupies. La mélodie était particulière, un peu rock avec un grain de groove. James balança son corps de droite à gauche avec maladresse. Il regarda les femmes qui n’arrêtaient pas de glousser, et remarqua au fond une jolie blonde, qui ne faisait pas attention à lui. Pourtant la demoiselle n’avait pas l’air d’être très sobre. Il y avait quelque chose de surprenant chez elle, croyant qu'elle n'appartenait pas au même monde. Ses longs cheveux blonds emprisonnaient son visage, occultant ce qu'elle était au cœur de son âme. Elle reflétait une apparence sombre et transparente. Ses mains essayaient tant bien que mal à descendre le peu de tissus de sa robe vers ses genoux, et son regard fuyait. Délicatement, elle releva la tête, ses yeux étaient perçants, d’un beau bleu azur. James descendit alors du comptoir en se dirigeant vers la jeune femme.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
J-Elsa Snow-Queen Melmoth

Faites place à la vedette
J-Elsa Snow-Queen Melmoth
J'ai posé bagages ici le : 01/11/2013 Jouant le rôle de : la reine des neiges et la soeur ainée d'un petit ange (frozen) Nombre de messages : 484 On me connait sous le pseudo : pop'n gum Un merci à : avatar, endlesslove. gif, tumblr. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : la magnifique teresa palmer
MessageSujet: Re: Elsa & James - « Only worth living if somebody is loving you. » Elsa & James - « Only worth living if somebody is loving you. » EmptyLun 1 Sep - 17:30


James & Elsa
Tous les trésors ne sont pas d'argent et d'or...
Elsa laissa échapper un soupir en regardant le fond de son verre. Elle était là depuis trop longtemps pour son propre bien, elle avait arrêté de compter le nombre de verre à partir du troisième. Ce n’était pas vraiment elle, de rester seule dans un coin et de se contenter de regarder les autres s’amuser et vivre. D’habitude, elle en faisait partie mais pas ce soir. Pour une fois, elle n’en avait plus envie, elle n’avait même pas envie de faire semblant. Elle finit un nouveau verre en faisant signe au serveur de se rapprocher. Encore une fois. Son regard bleu balayait la salle, à la recherche d’une distraction mais rien ni personne ne semblait lui donner envie de bouger. De se lever et d’entrer enfin dans la danse. Elle n’avait même pas voulu que sa meilleure amie l’accompagne, pourtant inséparables, Elsa avait juste eu envie d’être seule. Pourtant maintenant qu’elle l’était, la blonde devait bien avouer que ce n’était pas sa plus brillante idée. Un nouveau verre en main, plein cette fois-ci, elle repéra un groupe d’amis à l’opposé du bar. Les verres semblaient s’enchainer aussi vite que pour elle et leurs éclats de rires semblaient devenir de plus en plus bruyants et incompréhensibles. Mais ce n’était pas ça qu’elle observait. Plutôt la brune qui à cette distance lui rappelait sa sœur. Sa petite sœur, son petit ange d’une autre vie. Depuis qu’Anna était née, l’ainée s’était promis de la projeter, contre tout. Et surtout contre elle-même. Elsa le savait, elle ne pouvait rien lui apporter de bon, elle n’avait rien à lui offrir et la dernière fois qu’elles s’étaient vues, l’ancienne reine l’avait encore prouvé. Blessée dans son orgueil et rongé par le mal, elle n’avait pas laissé à sa sœur le temps de s’expliquer. Ou seulement un peu et Elsa n’avait écouté qu’à moitié, ne se rendant pas compte de l’état de sa petite sœur. Qu’elles étaient, en réalité, aussi blessé l’une que l’autre et assez perdues pour ne pas réussir à prendre la bonne décision. Chaque jour, la jeune femme avait l’impression de revivre ce moment, de revoir les larmes couler sur les joues de sa sœur et de la manière dont elle, elle s’était forcée pour ne rien laisser paraitre. Comme si ça ne la touchait pas. Comme si elle n’aimait pas sa petite sœur. Comme si c’était vraiment possible, en fait. Elsa l’aimait, même sans savoir comment lui dire ou lui montrer et tout ce qu’elle pouvait encore faire, c’était la protéger. Et même ça, elle avait l’impression de ne plus savoir comment le faire. Elle n’avait pas revu Anna depuis ce jour là, elle ne savait même pas comment elle allait, comment son bébé se portait. Elle n’avait pas du retourner à l’hôpital en urgence sinon elle supposait qu’elle aurait une nouvelle fois été appelé. Et Elsa ne savait pas si elle devait s’en réjouir parce que ça signifiait que sa petite sœur allait bien ou bien si elle le regrettait parce que ça lui aurait permis de la revoir. Pourtant, elle n’avait qu’un pas à faire pour la revoir, espérer la retrouver. Lui demander pardon, encore une fois. En continuant à prier, à chaque seconde, que sa sœur serait assez généreuse pour le faire deux fois. Mais à quoi pouvait bien servir des excuses, s’il y avait un risque que tout recommence. Encore une fois. La jeune femme prit une nouvelle gorgée de sa boisson, serrant les lèvres quand l’alcool traversa son organisme. Le son de la musique augmentait progressivement et la plupart des personnes se mettaient à danser mais Elsa n’y fit pas attention, trop perdue dans ses pensées et trop peu sure de la coordination de ses mouvements pour se joindre à eux. Les voix féminines semblaient plus présentes et plus enjouées que le reste et par curiosité, elle finit par relever la tête, cherchant des yeux ce qui pouvait y avoir de si amusant. Il ne lui fallut pas plus d’une seconde pour comprendre pendant que le danseur improvisé faisait mine de s’approcher d’elle. La jeune femme ne bougea pas alors que son regard curieux suivait la progression du jeune homme. Presque instinctivement, elle se redressa doucement sur sa chaise et attendit qu’il soit suffisamment près d’elle avant de parler. « Tu cherches quelque chose joli cœur ? » Ses lèvres s’étirèrent en un léger sourire. Ils avaient surement bu autant l’un que l’autre mais pour la première fois de la soirée, Elsa avait l’impression de retrouver une humeur plus détendue, presque encline à s’amuser enfin. Elle se pencha alors vers le jeune homme, approchant ses lèvres de son oreille. « Je pense que tu t’es trompée de chemin. Le repaire des groupies ou des filles en manque, c’est plus par là-bas, je crois. » D’un geste de la main, elle montra l’ensemble des filles qui étaient restées derrière lui avant de reprendre sa place initiale, partant à la recherche de son verre avec un nouveau sourire.
code by Silver Lungs


closer and closer,
it's time to surrender.

no more fear. they said you were so weak. and now i put you down to lay. nothing to feel for you. this was our last chance. skin so cold. i knew you'd go away and now i put you down to lay.

(avatar poetically pathetic
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
 

Elsa & James - « Only worth living if somebody is loving you. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Croix de fer [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-