AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -37%
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
Voir le deal
16.99 €

Partagez

Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Vide
Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Vide
Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Vide
Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Vide
Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Vide
Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Vide
Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Vide
Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Vide
Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Vide
Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Vide
 

 Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] EmptyLun 29 Sep - 21:22

Depuis mon arrivée à Fantasia Hill, je m'appelle Eric Alexandre O'Neary, mais en réalité je viens d'un autre monde, un monde magique, là bas on m'appelait Prince Eric. Vous devez surement me connaitre, avez vous déjà entendu parler de La petite sirène ? De toute manière, je vais vous parler un peu de moi, j'ai 27 ans, on dit souvent que je suis sociable ✖️ naïf ✖️ courageux ✖️ maladroit ✖️ souriant ✖️ rancunier ✖️ passionné ✖️ impatient ✖️ protecteur ✖️ possessif ✖️ attentionné ✖️ rieur. Actuellement, je suis musicien, j'aime beaucoup la musique et prendre de longues promenades avec mon chien. Oh et pour les petits curieux, je suis marié, quoi que j'ignore ce qu'est devenu ma splendide épouse, et père d'une petite Mélodie qui n'est sans doute plus si petite et dont j’ignore l'emplacement également. On me confond souvent avec Rémi Chassé.

« Kiss the girl »

 

 

 
PSEUDO/PRÉNOM ◆ Little Cookie. ÂGE ◆ Bientôt 23 ans. What a Face PAYS/RÉGIONS ◆ Québec. OU AS-TU CONNU LE FORUM ? ◆ Par Katherina et Anya qui sont mes colocs d'amour. kissheart TES IMPRESSIONS ◆ Je suis en amour. :bril: SCÉNARIO OU PI ? ◆ PI, du moins techniquement. CODE DU RÈGLEMENT ◆ OK par BELLA Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 2845003994 UN DERNIER MOT POUR LA FIN ◆ Préssée d'être parmi vous. applaudir
 

 

 
E. Alexandre O'Neary
 
Depuis son arrivée à Fantasia Hill, il a une réelle passion pour la musique, passion qui lui est sans doute resté dû à sa femme qui avait une voix magnifique. Il joue de la guitare, du piano, et est chanteur dans un petit groupe local qui se produit dans quelques bars et cafés du coin. ✖️ Il a un berger-allemand prénommé Basket qu’il trimballe absolument partout. Certes, il n’a pas une relation aussi intense avec lui que celle qu’il partageait avec Max, mais il l’adore tout de même. ✖️ Il parle couramment anglais, français et italien. Il a également prit des cours afin d’apprendre le langage des signes, se souvenant de sa première rencontre avec Ariel en tant qu’humaine. ✖️ Il est complètement accroc au café. ✖️ Malgré le fait qu’il soit musicien et qu’il rencontre énormément de monde, il ne lui est jamais venu l’idée d’avoir une quel conque aventure d’un soir. Il aurait trop l’impression de trahir sa femme et sa fille s’il se laissait aller à ce genre de pratique. ✖️ Il ne porte pratiquement que des chemises, habitude qu’il a conservé de son ancienne vie. ✖️ Il gesticule énormément en parlant. ✖️ Il se mord la lèvre inférieure lorsque quelque chose le rend nerveux. ✖️ Il va régulièrement faire du bateau à voile, manière qu’il a de se détendre et de se rappeler de vieux souvenirs. ✖️ Il est accroc aux nouvelles technologies. Il ne saurait se passer de son portable. ✖️ Il est prête à tout pour retrouver sa famille et s’assurer qu’il ne leur arrive rien. Il craint plus que tout qu’il ne leur arrive malheur avant qu’il n’ait eu la chance de les retrouver.

 
POUR LES PRINCE CHARMING:
 


Dernière édition par E. Alexandre O'Neary le Mar 30 Sep - 6:34, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] EmptyLun 29 Sep - 21:23


Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Tumblr_lqefhpn5ql1qdpbdu

Ma vie n’a jamais été un long fleuve tranquille. J’aurais dû le savoir dès l’instant où j’ai vu le jour. Petit être fragile qui devait désormais affronter la vie, celle-ci s’avérait déjà être une très lourde responsabilité sur mes petites épaules. J’étais l’unique fils du roi et de la reine de ce pays. Par conséquent, je devenais leur unique héritier. Cela dit, ce n’est pas pour autant que mes parents m’ont élevés dans un esprit dur et sévère. Au contraire, ils s’agissaient d’êtres patients et attentionnés qui n’avaient à cœur que mon bonheur. Je passai donc la première partie de ma vie à recevoir l’amour de mes parents, mais surtout à voir le leur s’épanouir. Mes parents n’étaient pas comme tous ces rois et ses reines qui ne se marient que par procuration ou par devoir envers leur pays. Ils s’aimaient tous les deux réellement et ne se gênait pas pour le leur démontrer. Déjà, le petit garçon que j’étais à l’époque savait ce qu’il voulait dans la vie. Je savais qu’en grandissant, je voulais avoir le même genre de mariage qu’eux deux possédaient. Je voulais rencontrer une femme qui me rendrait réellement heureux, une femme que j’aimerais profondément et qui m’aimerait en retour. Peu importe ce qu’on en dirait, je ne plierais pas. Ce serait mon côté égoïste à moi.

Alors que j’avais douze ans, mes parents partirent faire une croisière de deux mois. Rien de bien important, juste de quoi se retrouver uniquement tout les deux et profiter de l’amour qui était le leur. J’étais convaincu que je les reverrais très vite, qu’ils reviendraient très rapidement et que notre famille reprendrait là où ils l’avaient laissé. Hélas, un horrible drame se produisit. Leur bateau fît naufrage et ils ne revinrent jamais. Il va sans dire que j’en ai eu le cœur brisé. J’étais encore tellement jeune. Beaucoup trop pour prendre en charge les rênes de notre royaume. Cependant, je reçu de l’aide, notamment du majeur d’homme du royaume, Amédée, et de notre bonne, Carlotta. Ils me promirent que je ne serais jamais seul et qu’ils sauraient toujours me guider et me conseiller. Et ils le firent.

Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Tumblr_ma3a1yaqDF1rvy64eo1_500

On donnait une grande réception en mon honneur sur le bateau royal. Je fêtais mon dix-huitième anniversaire, et pour plusieurs membres du château, c’était une étape déterminante.  Celle qui signifiait que très bientôt, je devrais prendre épouse afin de régner. Mais malheureusement pour eux, je risquais de grandement les décevoir. On avait beau me présenter bon nombre de princesse, je n’avais toujours pas l’impression d’avoir trouvé celle qui m’était destiné. Et pourtant, j’avais la ferme impression qu’elle n’était pas loin, qu’elle était juste sous mes yeux, à m’attendre. C’est ce que je m’efforçais d’expliquer à Amédée au moment où il m’offrit cette satanée statue à mon effigie.  Au moment où la mer qui était très calme quelques minutes plus tôt devint soudainement agitée. Le vent se leva, balayant tout sur son passage. J’avais l’impression de vivre la même chose que mes parents. Lorsque finit par tomber à l’eau, je m’efforçai de toutes mes forces de rester à la surface, sans succès. Les vagues étaient trop fortes et elles m’entraînaient vers le fond. Aussi, je me laissai simplement aller. Je laissai l’eau m’emplir et je perdis connaissance. Lorsque j’ouvris les yeux, ce fût sur le visage angélique d’une jeune femme. Je ne me rendis pas compte de la couleur de ses cheveux, ni de ses yeux. Tout ce que je savais, c’est qu’elle avait la voix la plus pure et la plus merveilleuse que je n’avais jamais entendu. J’essayai de la prendre par la main, mais dès que la voix d’Amédée se fît entendre, elle disparue comme par magie. À un tel point que lorsque je fis part de cette mystérieuse jeune femme à mon majeur d’homme, il n’en cru pas le moindre mot, convaincu que l’eau de mer m’avait fait tourner la tête. Et pourtant, j’étais bien sûr de ce que j’avais vu et de ce que j’avais entendu. Cette jeune fille existait réellement, et j’étais fermement décidé à en faire ma femme.

Je la cherchai pendant des jours sur la plage qui bordait le château, attendant désespérément de réentendre sa voix enchanteresse et de revoir son visage d’ange. Hélas, tout semblait m’indiquer qu’elle avait disparu, que plus jamais je n’aurais la chance de la revoir. Et pourtant, je ne perdais pas espoir. Je cherchais sans relâche, espérant toujours la voir apparaître. C’est par un après-midi ensoleillée que la vie sembla prête à me détourner de mon but. Alors que je marchais en compagnie de mon fidèle chien Max, celui-ci s’enfuît soudainement en courant, jappant fortement pour m’inciter à le suivre. Je ne discutai pas et lui emboîtai le pas, tombant soudainement nez à nez avec une belle jeune femme aux cheveux de feu et au sourire étincelant. Pour moi, il n’y avait pas de doute possible. Elle était celle que je cherchais depuis si longtemps. Cependant, en l’interrogeant joyeusement, je me rendis compte qu’elle était muette. Du même coup, elle ne pouvait être la fameuse jeune femme que j’espérais. Un peu déçu, je lui offris tout de même l’hospitalité. En effet, la pauvre semblait avoir vécue des épreuves difficiles. Elle était à peine vêtue et ne tenait plus sur ses jambes. Aussi, Carlotta s’empressa de l’aider à prendre un bain, à se vêtir et à lui faire préparer un repas digne de ce nom. Lorsque je la vis dans sa magnifique robe rose, j’en eu le souffle coupée. Elle était réellement magnifique, et bien qu’elle ne soit pas la jeune femme de mes rêves, je ne pouvais nier qu’elle me plaisait énormément et que j’avais envie de passer du temps avec elle. Aussi, je l’invitai à aller faire une balade avec moi le lendemain, histoire qu’on puisse apprendre à nous connaître davantage. J’eu la surprise de découvrir en cette jeune étrangère une jeune femme tout ce qu’il y a de plus intéressant. Elle ne semblait pas se prendre la tête avec les choses de la vie. Elle semblait vouloir vivre simplement et naturellement. J’eu le bonheur d’apprendre son nom lors de notre balade en chaloupe. Ariel. Enfin, c’est plutôt une petite voix qui me l’a soufflé à l’oreille, sans que je ne sache comment ni de qui il s’agissait. Elle avait un don pour vous mettre à l’aise et à cet instant, je ne pu m’empêcher de tenter une approche et d’essayer de l’embrasser. Cela dit, le sort joua contre nous et notre embarcation chavira sans aucune raison apparente, nous poussant à rentrer immédiatement au château afin de nous sécher au plus vite.

Ce soir là, je vins m’asseoir sur la plage avec ma flûte, ne pouvant m’empêcher de songer une nouvelle fois à la mystérieuse jeune fille qui m’avait sauvée la vie. Oui, Ariel me plaisait beaucoup et était tout ce qu’il y a de plus charmante, mais il n’en demeurait pas moins que la femme de mes rêves hantait toujours mes pensées. Je vins pour me relever et retourner à l’intérieure du château, mais soudainement, une voix mélodieuse se fît entendre sur la plage. Cette voix, j’aurais pu la reconnaître entre mille. C’était elle. La femme que je cherchais depuis plusieurs jours. Celle que j’avais attendu toute ma vie. Envoutée, je me rendis immédiatement à sa rencontre afin d’apprendre son nom. Elle s’appelait Vanessa et elle était ravissante. Tellement ravissante que je ne pue m’empêcher de lui demander sa main sur le moment. Je sais que c’est ridicule aujourd’hui, mais à cette époque, c’était ce qui me paraissait le plus logique. Le lendemain matin, j’annonçai à Amédée que je voulais célébrer notre mariage le soir même. Je ne voulais plus attendre une seule seconde. Aussi, les préparatifs se firent très rapidement et au soir, notre navire était fin prêt à partir pour qu’on y célèbre notre mariage. Je l’accompagnai à l’hôtel, nous allions réellement devenir marie et femme mais soudainement, une horde d’animaux se précipita sur nous pour nous en empêcher. Même Max se mêlait à la danse, aidant un goéland `à arracher le collier en coquillage accroché au cou de ma fiancée. Cependant, à l’instant même où le fameux coquillage se brisa sur le sol, j’eu l’impression de reprendre mes esprit et d’enfin voir Vanessa sous son vrai jour Une femme colérique et qui ne pouvait être réellement la femme que j’espérais. Elle avait d’ailleurs perdue la voix mélodieuse que je lui avais reconnue, la cédant à Ariel. Alors j’avais eu raison au tout début. C’était bien elle, celle que j’aimais depuis si longtemps sans même la connaître, celle qui m’avait sauvée la vie. J’allais enfin l’embrasser et lui déclarer tout ce que je ressentais pour elle, mais soudainement, Vanessa se transforma en une abominable femme pieuvre et entraîna ma bien aimée dans l’océan avec elle. Cette fois, ça en était trop. Je l’avais déjà perdu une fois. Il était hors de question que cela se produise de nouveau. Partant à chaloupe, je plongeai dans l’eau pour aller au secours de ma belle. Mais en même temps, je ne pouvais m’empêcher de me poser des questions. Comment tout ça pouvait être possible ? Ariel n’était donc pas réellement une humaine non plus, mais plutôt une sirène ? Comment ? Tout ceci n’avait aucune importance. J’aurais largement le temps de lui poser toutes ces questions lorsque je la retrouverais. Je finis par la trouver au fond de l’eau, presque sur le point de se faire attaquer par l’horrible pieuvre. Aussi, je lançai un arpon à celle-ci afin de détourner son attention, mauvaise idée puisqu’elle envoya ses murènes à ma poursuite. Encore une fois, heureusement qu’Ariel était là pour me sauver et éliminer ces sales bestioles. Elle finit par remonter à son tour la surface et je pu enfin la serre dans mes bras. C’est si bon de la sentir là, si près de moi alors que je l’avais tant cherché. Hélas, nous n’étions pas encore au bout de nos peines. L’horrible pieuvre, prénommée Ursula, se transforma en un gigantesque monstre marin, détruisant tout sur son passage. C’est lorsque je vis le mât brisé d’un vieux bateau qu’une idée me vint l’a l’esprit. Je montai tant bien que mal sur cette vieille épave, fonçant tout droit vers le monstre que je réussi finalement à empaler. Un énorme remous se créa, me faisant tomber du navire pour finalement m’échouer sur la plage. Lorsque j’ouvris les yeux, j’eu l’impression que ceci n’était qu’un rêve. Je ne pouvais pas avoir vécu une aventure aussi particulière. J’allais me relever du sol mais soudainement, je vis une tête connue sortir de l’eau. Ariel, et avec des jambes humaines qui plus est. Aussitôt, je me relevai du sol pour me précipiter vers elle, la prendre dans mes bras et finalement l’embrasser. Il va sans dire que je me suis empressai de lui demander sa main, chose qu’elle accepta. Elle avait beau quitter son ancienne vie de sirène, ses parents et ses amis, je me doutais qu’elle s’adapterait très vite à notre monde. Du moins, je ferais toujours tout ce qui est en mon pouvoir pour lui rendre la vie la plus belle possible.

Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Tumblr_mm7jaaoI3N1rihedyo1_500

À peine quelques années plus tard, Ariel mettait au monde notre magnifique petite fille. Notre petite Melody. Celle qui allait nous faire tourner en bourrique mais également celle que nous allions aimer du plus profond de notre être. Pour ma femme et moi, c’était une réel fierté d’avoir donné naissance au tout premier enfant de la terre et de la mer, et nous avions décidés de partager cet instant avec tous les habitants de la terre et de la mer. Ariel était fion prête à présenter notre petite fille à sa famille. Elle en rayonnait de bonheur. Hélas, encore une fois, un élément néfaste était prêt à gâcher nos réjouissances. Morgana, la jeune sœur d’Ursula, voulait posséder le trident du Roi Triton, et elle était déterminé à se servir de notre petite fille pour arriver à ses fins. La subtilisant aux bras d’Ariel, elle nous menaça de jeter notre enfant à son requin si le roi d’Atlantica n’obéissait pas. Ne souhaitant prendre aucun risque, Ariel s’empara soudainement de mon épée afin de couper la corde du mât. De mon côté, je m’élançai à cette fameuse corde afin de m’emparer de ma fille pendant que Triton changeait l’énorme requin en un minuscule piranha. Pour plusieurs, ce cauchemar était enfin derrière nous, mais pour Ariel et moi, il n’en était rien. Avant de disparaître dans les eaux, Morgana avait jurée qu’elle reviendrait pour se venger sur Melody et nous ne contions prendre aucun risque. Notre enfant ne devait pas aller à la mer. Pas tant et aussi longtemps que nous n’aurions pas retrouvée cette femme dangereuse. Mieux valait qu’elle ignore tout ce la part sirène en elle.

Douze années passèrent. Petit à petit, Melody devint une magnifique jeune fille. Elle possédait ma crinière foncé mais, que Dieu nous garde, elle avait également le caractère fougueux et désobéissant de sa chère mère. Fort heureusement pour nous, Ariel avait changé Sebatien, le petit crabe, de veiller sur elle et de la surveiller, et qui plus est, j’avais fait ériger une énorme muraille juste en face du château afin que la mer nous soit inaccessible. À nos yeux, elle ne courrait pas le moindre danger. Du moins jusqu’au jour de son anniversaire où Ariel la surpris en possession du fameux coquillage musical que son grand-père avait jeté à la mer lors de cette satanée journée en mer. Ainsi donc, elle nous avait désobéit pendant tout ce temps ? Et pourtant, c’est elle qui nous en voulait le plus, et pour cause. Nous aurions dû lui dire la vérité dès qu’elle avait été en âge de comprendre. C’est ce que nous voulions faire désormais, mais hélas, il était déjà trop tard. Melody s’était déjà enfuît en mer afin de trouver des réponses, et il ne faisait nul doute à nos yeux qu’elle allait foncer tout droit dans les filets de Morgana. Aussi, Ariel convainquis son père de la retransformer en sirène afin qu’elle puisse chercher en mer pendant que je cherchais sur terre. De cette manière, nous aurions beaucoup plus de facilité à la retrouver.

Ce que nous ignorions par contre, c’est que Morgana s’était servie de la naïveté de notre fille et de son désir d’être une sirène afin d’arriver à ses fins. Elle l’avait convaincue que le Roi Triton était un voleur invétérée qui lui avait volé son trident et qu’elle devait à tout prix le récupérer. Aussi, Melody s’était empressée de rejoindre Atlantica et d’offrir le pouvoir sur toutes les mers à cette sorcière, et ce malgré les explications de sa mère qui était parvenue à la retrouver à temps. S’ensuivit une autre horrible bataille afin de récupérer le trident de Triton. En tant qu’humain, je dois admettre que je me suis senti bien inutile cette fois. Je n’arrivais pas à protéger ma femme et mon enfant, mais il se trouva que celle-ci y arriva. Elle parvint à rendre le trident à son grand-père qui s’empressa de punir Morgana en l’enfermant dans un cube de glace. Lorsqu’on eu fait de s’assurer que tout le monde allait bien, on s’efforça d’expliquer toute la vérité à Melody et les raisons pour lesquelles nous avions agit ainsi. Dorénavant, tout allait pour le mieux. Notre fille était enfin libre de nager dans la mer comme elle le souhaitait et plus jamais nous ne serions séparer. C’est du moins ce que nous espérions tous avant cette satanée malédiction…

Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Tumblr_mcxi12pXEz1rbr02fo1_500

Lorsque j’ouvris les yeux, j’étais allongé sur un banc. Un banc dur et vert. Autour de moi, des oiseaux chantaient mais pas ceux du genre dont j’avais l’habitude. Il n’y avait pas de mouettes. Plutôt des petits moineaux, comme dans les forêts ou les villes. Mais où étais-je passé au juste ? Où se trouvaient ma femme et ma fille ? Mes amis ? Avaient-ils subit se maléfice aussi ou étaient-ils toujours dans notre château ? Et le peuple de la mer lui, avait-il subit le même sort ? J’aurais largement le temps de me poser toutes ces questions plus tard. Pour l’instant, je devais trouver de l’aide et vite. Je me précipitai à pas rapides mais chancelant à l’extérieure de cette masse de vert que je voyais autour de moi, suivant le bruit des horribles machines que j’entendais – des voitures, je ne l’appris que plus tard -. L’une d’elles passa d’ailleurs à deux doigts de m’écraser mais elle réussie à s’immobiliser juste à temps. L’homme qui était à l’intérieur me regarda avec surprise mais sans l’être trop non plus. Apparemment, je n’étais pas la première personne dans ce genre qu’il croisait. D’autres personnes de d’autres mondes avaient atterris ici aussi. Raison de plus pour moi d’espérer que mes proches se trouvaient ici aussi. Il me conduisit à l’hôpital où on me fît passer quelques examens. Rien. Je n’avais rien. Pour le médecin, j’étais simplement une autre personne déboussolées qui ne savait plus trop d’où il venait. La routine pour eux. Aussi, il m’aida à me trouver un toit à me mettre sur la tête et un emploi. C’est ainsi que je devins plongeur dans un restaurant du coin pendant quelques mois. Moi qui avais l’habitude de me faire servir depuis ma plus tendre enfance, c’était un peu étrange d’inverser les rôles aujourd’hui. Cela dit, je m’en accommodais assez bien. Ce n’était pas si mal dans un sens.

Puis, je finis par découvrir la guitare et par là même, un moyen de me détendre. La musique avait toujours été une sorte de refuge pour moi, mais maintenant que je savais en jouer, les choses étaient encore plus belles. Pendant des mois, je m’efforçai d’apprendre tout seul et de m’améliorer, commençant à composer quelques chansons par la même occasion. Des chansons sur la vie que je vivais en ce moment, mais également sur mon ancienne vie. Celle qui était réellement la mienne. Petit à petit, je commençai à me produire dans quelques bars et cafés du coin et au fil du temps, je finis par gagner assez d’argent pour en vivre réellement et quitter mon emploi de plongeur. Après tout, c’était tellement plus libérateur.

Aujourd’hui, je ne peux pas dire que ma vie me déplaît réellement. J’ai réussi à me bâtir un petit groupe local et on se produit de quatre à cinq fois par semaine dans les bars et cafés de Fantasia Hill. J’ai également apprit à jouer du piano ce qui me permet de composer encore mieux ma musique. Oui, ma vie me plaît assez mais dans un sens, je ne peux m’empêcher de songer sans cesse à mon ancien monde, à ma femme et à ma fille. Où sont-elles ? Je donnerais volontiers ma vie pour le découvrir. D’ailleurs, je compte bien les retrouver. La première fois que j’ai perdu Ariel, je n’ai jamais perdu espoir de la retrouver. Cette fois ci ne fera pas exception à la règle. Je remuerai ciel et terre s’il le faut, mais je retrouverai ma Melody et sa mère que j’aime tant.
 


Dernière édition par E. Alexandre O'Neary le Mar 30 Sep - 6:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel C.R. Frollo

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Gabriel C.R. Frollo
J'ai posé bagages ici le : 11/06/2013 Jouant le rôle de : Frollo (team bossu de notre dame) Nombre de messages : 375 On me connait sous le pseudo : nenes (Inès) Un merci à : SWAN ; northern lights. ; tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Johnny Perfection Depp
MessageSujet: Re: Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] EmptyLun 29 Sep - 23:07

Bienvenue sur Pixie :bril: Je ne connais pas ton avatar mais Eric est un superbe choix love


Je clame que mon âme est pure de ma vertu j'ai droit d'être fier. Mon coeur a bien plus de droiture qu'une commune, vulgaire foule de traîne-misère..

Du péché de désir le ciel doit me punir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] EmptyLun 29 Sep - 23:15

Merci beaucoup vilain Frollo. devil ange
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] EmptyLun 29 Sep - 23:31

( faudrait que j'arrête d'aller sur la fiche des autres sans être validée mais bon ange )
humhum humhum humhum bave Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 1823284050 hamham Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 891098728
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] EmptyLun 29 Sep - 23:51

Mon Ariel :**: :bril: kissheart hamham Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 891098728
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] EmptyMar 30 Sep - 0:09

( ariel here. Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 2034992622 ) On va se faire un duo d'enfer mon Eric. heros Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 4029093039 :bril: Bon je dis bienvenue officiellement ( Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 2389784783 Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 2027314116 ) et j'ai hâte de lire ta fiche. bave humhum Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 1823284050
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] EmptyMar 30 Sep - 0:27

(Bah dis donc, t’as un don pour choisir des acteur qui dépotent toi ! bave leche ) Oh oui à n'en point douter ! devil Umm coeur
Elle est en route sirène de mon coeur. hamham ange
Revenir en haut Aller en bas
Arya-Mahina

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ucey.
Faites place à la vedette
Arya-Mahina "Lilo" Stark
J'ai posé bagages ici le : 06/08/2013 Jouant le rôle de : la plus choute des hawaïenne : Lilo (team lilo & stitch). Nombre de messages : 991 On me connait sous le pseudo : BELLA CIAO. (lorenza) Un merci à : inconnu (avatar) + endlesslove (sign). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : zendaya cute coleman.
MessageSujet: Re: Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] EmptyMar 30 Sep - 8:46

mhhhhh, voici donc le beau-frère. Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 2389784783 Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 1823284050
je ne connais pas du tout le bonhomme sur ton avatar, mais j'avoue qu'il convient assez à Eric. Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 2034992622 

bienvenue non seulement sur Pixie, mais surtout dans la team little mermaid. :bril: j'ai le regret de t'annoncer qu'en tant que grande soeur de la famille, tu vas assez morfler avec moi. Umm ( c'est ça, d'être trop protectrice avec ses frangines et de ne pas aimer les humains. Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 1388693816 )

tu as déjà fini ta fiche en plus, hihiiii. Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 3469456680 tout est parfait, je n'ai rien à redire. wiwi

Tu es officiellement un pixidien !

Bravo ! Tu peux dès maintenant commencer la quête de ton avenir, que nous serons heureuses de suivre dans les moindres détails. Voici une petite liste de liens importants et utiles que tu pourras suivre obligatoirement. Nous te souhaitons néanmoins, la bienvenue ici et surtout bon jeu sur Pixie Dust !

I love you N'OUBLIE PAS LE PETIT VOTE TOUTES LES DEUX HEURES I love you

Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 230490bouton1Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] 726646bouton2


    l'enfant terrible
    j'attends, pas grand-chose de spécial, les jours passent et se ressemblent un peu. △ tout le temps la tête dans les étoiles, des tonnes de personnes défilent sous mes yeux. pourtant j'me sens si seule. des fois je me sens vraiment bien des fois c'est du bluff, des fois je fais des blocages, je parle pas de faire du smurf. rien de neuf, à part un coup d'vieux dans les rues de ma ville. j'dors plus la nuit, je dialogue avec une machine.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Fiches de présa et gestion des personnages-