AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
Voir le deal
18.03 €

Partagez

Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Vide
Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Vide
Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Vide
Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Vide
Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Vide
Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Vide
 

 Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel EmptyJeu 9 Oct - 15:17

Moi Jalouse !?  

Non, mais sérieusement qu’est-ce qui m’arrive ?! C’est quoi cette foutue jalousie qui m’anime ?! Après tout c’est qu’une fille, il a totalement le droit de voir d’autre personne du sexe opposé. Non, mais sérieux Ondine reprend toi merde.

Non ses une blague là, il ne me calcule même pas. Genre inséparable mes fesses oui ! Ondine tu te calme, ça ne sert à rien de réagir comme une imbécile. Foutu conscience de mes deux ouais, je n’ai pas envie de resté calme ! Cette connerie de voix en moi qui me dit c’est rien, calme, zen, ça ne sert à rien de se prendre la tête. Ouais, ben ce n’est qu’une voix. Ce qu’on appelle la voix de la raison, le truc c’est que je ne l’écoute jamais. La preuve, elle m’avait dit de pendre patiente avec Alfie et ben non, j’ai tout détruit. C’est tout ce que je sais faire détruire, de toute façon.  Et une fois encore, mon impulsivité va tout faire capoter. C’est une sorte d’habitude chez moi.

Ouais, je ne pense pas que Koda va comprendre ce qui va lui tomber dessus. Et le pire c’est que je suis presque sûr qu’il ne va pas trop l’accepté non plus. Mais je n’en peux rien moi, je suis comme ça. On est censé être super proche et là je passe juste à côté de lui et que dalle. C’est à peine s’il m’a vue. Non en fait il ma regarder sans me voir. C’est pire.    

Dites-moi franchement qu’est-ce que cette fille à de plus que moi ?! Qu’est—ce qu’elle a de plus pour qu’il bave ainsi devant-elle !? J’hallucine quoi. Ma parole Ondine dans quoi tu t’es encore fourrée ?! Je  ne bouge absolument pas mon petit popotin de ce banc. Oh et puis merde, ce qui devra arriver arrivera. Je ne suis pas de nature discrète et encore, moi à me laisser ignorer de la sorte. Outre le fait que je sois possessive et qu’on ne marche pas sur mes plats de bande, je n’arrive pas trop à capté le pourquoi de cette foutue jalousie. Mais elle est bien là de toute manière.

Je me lance, je me mets sur mes deux jambes et c’est parti. Direction Koda et sa jolie pouf. La question qui se pose est fais-je un scandale ou non ?!

     - Hey, salut. Je peux te parler ?!

S’il me balance, non je suis un peu occupée je crois que je fais un malheur. Si au moins il me prêterait un minimum d’attention. Genre quand nous sommes ensemble je suis un peu son seul centre d’attention et là limite j’ai l’impression de le dérangé. Et puis il viendra encore me dire, mais non princesse tu ne me dérange jamais. Non, jamais sauf quand tu es avec ta Margo.

    - Koda, je te parle je ne sais pas si tu as remarqué !?

Non, mais franchement dites-moi que c’est une blague. Une caméra caché ou un truc du genre parce que là je vais péter une durite. Il pourrait au moins me regardé quand je lui parle, mais non son regard est tellement fixé sur sa Margo que ce que je lui dis rentre par une oreille et sort par l’autre.  

  - Hey, mais si je te dérange dit le carrément ! Tu préfères peut-être resté de planton devant ta chérie à faire genre … L’amoureux transi !

Non, mais il me prend pour qui exactement !? Non, mais en fait je me prends pour qui !? Je n’ai aucun droit de le juger vu avec tous les mecs que je traine au quotidien. Il n’y a pas un seul jour où je ne vois pas Antonin et j’en passe. Oh et puis merde je vais le laisser avec sa copine et ses bons.

 - Oh puis tu sais quoi, reste bien avec ta chérie. Moi je me bard ! Je bouge, parce qu’à première vue t’en a absolument rien à foutre de ma gueule.  

J’espère tellement qu’il va me retenir. Mais s’il est comme Alfie, je me fais de magnifiques films. Je tourne les talons et je suis partie pour je ne sais où. Fin là je ne suis genre à trois pas de lui, mais vous me comprenez non !? Me rattrapera-t-il ou me laissera –t-il partir ?! Telle est la question et je ne vous dis pas, mon cœur bats à cents cinquante mille à l’heure-là. Par pitié rattrape-moi …  


code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel EmptyMar 21 Oct - 10:37



   
La Jalousie fait mourir l'Amour


C'était beau. C'était bien. T'avais retrouvé tes rituels avec Margo, ces petits moments de confidences que seuls vous saviez savourer. C'était une belle après midi d'automne, l'air était doux. T'avais une petite veste ouverte sur un t-shirt tout simple, mais tu ne cessais pas de la bouffer des yeux. Margo. Vous étiez assis sur un banc, toi un peu plus de côté, pour mieux la regarder. T'avais le coude posé sur le dossier du banc, et, petit à petit, avec ton air tout timide et penaud, tu tentais d'approcher ta main de ses épaules. Juste pour la frôler. Un peu. T'en avais des frissons rien que d'y penser. Elle parlait, elle souriait, elle avait l'air bien avec toi et ça mettait ton petit cœur en joie. La conversation filait bon train, et vous ne voyiez même pas le temps passer. D'ailleurs, toi, tu ne voyais rien du tout. Obnubilé par ses lèvres rieuses, et par ses yeux chocolats, t'avais même plus vraiment conscience d'être où que ce soit. Dans le parc ou autre, t'en savais plus rien. Tu savais juste que t'étais avec elle. D'ailleurs, t'écoutais même plus le flot de conversation qu'elle débitait tant tu te perdais dans le sentiment de plénitude de ton bonheur. Tu voulais juste savourer l’instant. Le plus possible. " Hey, salut. Je peux te parler ?! " Attends, t'entendais quelque chose là. Un bourdonnement. " Koda, je te parle je ne sais pas si tu as remarqué !?  Hey, mais si je te dérange dit le carrément ! Tu préfères peut-être resté de planton devant ta chérie à faire genre … L’amoureux transi !" Oups, en effet. On te parlait. Le regard éberlué de Margo fixé derrière toi te l'indiquait. Et puis bon, cette voix, tu l'aurais reconnu entre mille. T'essayais d'émerger doucement de ton brouillard mental avant de te tourner vers celle qui te déblatérait de telles âneries... Ondine, bingo. T'en étais sur. Tu souriais doucement en la regardant, parce même si elle était sur le point de bouillir de rage, elle n'en restait pas moins ta petite perle. Vous savez, ce genre de personne, qui, tout en étant parfaitement agaçante, vous touche particulièrement ? T'allais répliquer un truc tout doux pour la calmer mais, t'avais du être trop long, parce qu'elle s'écria presque avant de s'éloigner "Oh puis tu sais quoi, reste bien avec ta chérie. Moi je me bard ! Je bouge, parce qu’à première vue t’en a absolument rien à foutre de ma gueule." . Oups. Là, ça craignait. Tu te tournais en vitesse vers Margo. *Adieu, bulle d'amour et de tranquillité*... Elle avait les yeux grands ouverts, apparemment toute retournée par la furie qui venait de s'éclipser. "T'en fais pas, c'est rien. Enfin si, mais je vais tout arranger. C'est un peu un cas d’extrême urgence là. Excuse moi de te laisser comme ça, mais on se voit plus tard ? Je t'appelle, promis. " Tu te levais précipitamment du banc, manquant de trébucher au passage, et déposais un doux baiser sur la joue de Margo avant de t'éclipser. Et te voilà qui courais, maintenant, à travers le parc, après Ondine. T'avais le cœur déchiré d'avoir laissé ta bien aimée seule sur le banc comme ça, mais tu pouvais décemment pas laisser Ondine s'enfuir de la sorte. C'était ton amie. Une des plus proches, sans doute, la plus proche même. Tant physiquement. Que moralement. Vous faisiez les quatre cent coups ensemble, vous vous souteniez... Elle avait autant besoin de toi, que toi tu n'avais besoin d'elle. Tu t'en serais pas sorti, sans elle, quand Margo ne donnait plus de nouvelles. Mais elle avait été là, toujours, pour toi. Alors tu ne la laisserais pas. Pa là, pas parce que tu avais retrouvé Margo. C'était pas une raison. Et puis... Il y avait ce "truc" entre vous, cette petite étincelle qui te donnait toujours envie d'être proche d'elle, de la coller, de la toucher. Physiquement. C'était, une attraction. Ouais voilà, cette fille était une véritable attraction. Ta perle, ta princesse. Alors, tu ne la laisserais pas s'échapper comme ça, sans lui donner une explication. Tu la touchais presque maintenant, et tu attrapais vivement sa manche pour qu'elle se retourne vers toi. "ONDINE", tu criais presque, essoufflé comme jamais. C'est que courir, toi, t'aimais pas trop ça. Elle te faisait face maintenant, et tu reprenais ton souffle avant de continuer "Qu'est ce qui te prend ?" tu lâchais sa manche, la fixant au fond des yeux "Je suis désolé, j'étais perdu dans mes pensées, je t'entendais pas. Mais faut pas t'enfuir comme ça !". C'était vrai quoi ! Quelle idée aussi de te faire une scène pareille ? Te revenaient maintenant en tête ses paroles, sa colère, et sa jalousie. Après tout, tu n'avais rien à te reprocher ! T'étais en droit de voir qui tu voulais, quand tu le voulais ! Que tu saches, vous n'aviez pas rendez vous ? Tu ne lui avais donc posé aucun lapin ! Fallait que ça cesse maintenant ! Parce qu'elle non plus n'était pas toute blanche. Elle aussi, elle passait son temps avec des mecs, tout le temps, à rire et charmer, quand elle n'était pas avec toi. Et ça te foutait en rogne ça aussi, ouais. Mais t'allais pas lui faire un esclandre en public, comme ça, à chacun de ses rendez vous ! "Et puis merde à la fin ! J'en ai marre de tes crises ! J'ai pas fais exprès de t'ignorer, OK ? Et toi, avec Antonin par ci, Antonin par là, sans compter tous les autres, Alfie et le reste, tu crois que j'en ai pas marre ? T'es pas la seule à être jalouse, et t'es pas la seule à pouvoir faire un scandale. J'en ai marre des caprices. J'ai le droit de voir qui je veux, Margo ou autre. Toi aussi tu as le droit de voir qui tu veux. Mais ne pense pas que j'aime ça !" Voilà que tu t'énervais maintenant, ce qui était bien rare pour toi, petit ourson patachon, qui était plus du genre à pleurer qu'à se mettre en rogne. Mais c'était trop. Toi aussi tu en avais marre de cette jalousie qui te bouffait quand tu la voyais avec d'autres, et de ce désir soudain de la toucher dès qu'elle était prêt de toi. A l'observer, énervée comme cela, mais tellement belle encore, tu t'adoucis et lui pris la main. "Et s'il te plait. Ne crois pas que je me fiche de toi. Je t'aime trop pour ça". Et c'était vrai. Tu ne voulais pas gâcher votre relation privilégiée à cause de tous ces sentiments contradictoires qui te perturbaient. Entre désir, amour, amitié et jalousie, c'était difficile de faire la part des choses.



.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel EmptyMer 22 Oct - 9:25

Moi Jalouse !?  

Non, mais franchement je suis vraiment conne quand on y réfléchit. Je risque de faire foirée une de mes plus belle amitié pour de la jalousie mal placée. Non, mais Ondine réveille-toi quoi, merde tu n’es-pas le centre de la terre, non tu n’es pas son centre de gravité. Tu n’es pas son tout comme pour Antonin, ou avant comme tu l’étais pour Alfie. Tu ne l’obsède pas non plus, comme tu obsède Randy. Et puis lui non plus n’est pas mon centre du monde. Alors, pourquoi cette foutue jalousie !? Pourquoi je besoin de contact constant !? Pourquoi ce besoin de lui sans limite !?

Plus j’avance dans ce monde et moins j’arrive à le comprendre. Je n’arrive même plus a savoir qui suis-je vraiment parmi tous ces sentiments, que ce foutu trou dans ma poitrine bouffe sans limite. Tout ça me détruit de l’intérieur et personne ne le vois, je me perds dans une foule de pourquoi et il n’y a aucune raison à cela. Je ne me reconnais pas. Je me suis perdue en route parce que là j’ai beau courir loin pour oublier, je ne fais que ressassée.

Je ne me rends même pas comte que je courts à perdre à laine. Je veux tellement me faire oublier pour cette crise inutile devait tout le monde. On va me prendre pour une timbrée maintenant. Je ne veux pas qu’on me prenne pour ce que je ne suis pas.

Vous voyez le truc qui m’a le plus blessé, c’est son ignorance. Il ne m’aurait même que souris pour me montrer qu’il m’avait remarqué. Genre salut ma belle, sans dire un mot. Je pense que ça m’aurais largement suffit. Mais là que dalle, rien, pas un signe, pas un regard. C’était genre on se connait ?! Non, même pas en fait c’était davantage je te remarque même pas ma pauvre fille.

Au bout d’une dizaine de minutes à courir dans  le parc, sans but précis. Quelqu'un attrape la manche de ma veste noir. Je me retour, un peu obligé. Gabriel !? Il m’a retenu enfin de compte. C’est vraiment moi qui est conne hein !? De croire que … Je ne sais même pas ce que je croyais en lui fessant une crise. J’étais juste hors de moi. Et j’avoue que je le suis encore maintenant, même si je ne sais pas trop pourquoi.


"ONDINE"

   - Quoi !?

"Qu'est ce qui te prend ? Je suis désolé, j'étais perdu dans mes pensées, je t'entendais pas. Mais faut pas t'enfuir comme ça !"

   - C’est facile à dire ça ! Les excuses son faites pour s’en servir mon chou. Je me suis barrée parce que je parlais dans le vent, et que franchement ce faire ignorer par ce qui est son ami le plus proche ça fait mal. Surtout venant toi, tu vois !

J’avoue que la crise était tout sauf une merveilleuse idée, mais je suis impulsive moi et j’en peux rien si tout ce que je ressens est décuplée au point de ne pas savoir contrôlée mes émotions. Et puis ils devraient tous être content, ainsi je m’anéanti seul. Une coquille vide, je vous dis. Oui, je suis une vraie coquille vide. Le drame c’est qu’il a encore le droit de voir qui il veux le pauvre, fille ou garçon, je n’ai pas mon mot à dire.

"Et puis merde à la fin ! J'en ai marre de tes crises ! J'ai pas fais exprès de t'ignorer, OK ? Et toi, avec Antonin par ci, Antonin par là, sans compter tous les autres, Alfie et le reste, tu crois que j'en ai pas marre ? T'es pas la seule à être jalouse, et t'es pas la seule à pouvoir faire un scandale. J'en ai marre des caprices. J'ai le droit de voir qui je veux, Margo ou autre. Toi aussi tu as le droit de voir qui tu veux. Mais ne pense pas que j'aime ça !"

   - Ben fait le savoir alors ! Fait là toi la crise la prochaine fois, merde peut être que comme ça j’arriverais à croire que tu en n'as pas rien à foutre. Je ne t’ignore pas moi, même si je le voulais je ne le saurais pas. Et puis Antonin, c’est Antonin quoi, c’est mon meilleur ami un peu spécial. Alfie j’ essaye de l’ oublié, parce que tu vois on n’a pas tous la chance d’être amoureux d’une fille qui ne vous fait pas souffrir sans raison. Il ne le fait pas exprès, mais bon. Et puis je ne le vois plus moi Alfie. Et les autres … Ce n’est pas bien méchant.

Cette putain de jalousie me gave, j’ai tellement envie de ses bras. De ses mains. Non, mais sérieusement Ondine pauvre cruche, il t’arrive quoi là. Cette foutue pulsion me saoul, parce que je n’arrive pas à la gérée. Je n’arrive pas à rester à ces côté sans geste tactile, J’avais jamais vu Gabriel énervé et ça me donne juste une envie de l’embrassée. Une envie que je vais bien évidemment contrôlé, parce que c’est ma plus belle amitié. La plus importante et la plus proche. Il me prend la main, ce qui n’arrange rien.

"Et s'il te plait. Ne crois pas que je me fiche de toi. Je t'aime trop pour ça".

   - Tu m’aimes ?! Non, mais dis pas ça comme ça. S’il te plaît. Dis quelque chose après. Tu ne comprends pas que je suis paumée, que cette foutue jalousie me détruit. Tu ne comprends pas que j’ai besoin de toi, que là maintenant tout de suite j’ai juste une envie folle de t’embrasser. Moi aussi je t’aime trop pour que tu croies l’inverse, mais je n’arrive pas à comprendre ce qui nous arrive.

Je le regarde dans les yeux, les miens sons emplis de perles salés. Je lui sers la main et reprends.

   - Toi tu es dingue de Margo et je viens de te faire une scène parce que tu étais avec elle et que tu ne m’as pas calculé. De mon côté j’essaye d’oublié Alfie dans les bras d’ Enrique et avec Randy. Sans trop savoir ce que je fais, sans oublié Tristan. Alors, oui tu as le droit d’être jaloux, parce que toi tu as une raison valable. Moi je me détruis pour avancer. Mais moi j’ai aucune raison,  aucune raison valable d’être jalouse. Avoir ce putain de besoin de toi. Je ne suis pas ton centre du monde, je suis simplement une des personnes comme les autres qui gravite autour de toi. Rien de plus. Et rassure-toi je parle pas d’amour-là, enfin je crois pas …

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel EmptyJeu 23 Oct - 12:10



   
La Jalousie fait mourir l'Amour


Tu l'avais rattrapé, enfin. Tu ne voulais pas la laisser partir, surtout pas alors qu'elle était en colère contre toi. Tu n'aimais pas ça. Les conflits, tu voulais toujours les éviter. Les fuir ou les régler. Mais là tu ne pouvais pas fuir, parce que c'était Ondine. Ta fée. Celle que tu voulais protéger, de tout, d'elle même surtout. De ses crises... Elle n'avait aucune raison de te piquer cette colère. Elle connaissait ton amour pour Margo. Ce n'était un secret pour personne d'ailleurs... Et Pourtant... Et pourtant, Ondine te faisait vibrer, aussi, à sa façon. Et tu étais perdu. En la rattrapant, tu t'étais excusé, de ne pas l'avoir entendu, de ne pas l'avoir calculé. Tu n'avais pas fais exprès, c'était véridique. C'était vrai, Margo prenait tout l'espace quand elle était dans les parages. Tu ne voyais plus qu'elle. Mais au fond de ton cœur, la place qu'occupait Ondine était démesurée, pour de la simple amitié... "  - C’est facile à dire ça ! Les excuses son faites pour s’en servir mon chou. Je me suis barrée parce que je parlais dans le vent, et que franchement ce faire ignorer par ce qui est son ami le plus proche ça fait mal. Surtout venant toi, tu vois ! " . Tu soupirais. Décidément, elle n'était pas prête de se calmer. Tu la pris par les épaules, la forçant à te regarder, pour qu'elle voit au fond de tes yeux ta sincérité. "Ondine. Je ne voulais pas. Je m'excuse. Mais je n'ai vraiment pas fais exprès. Je ne t'ignorerais jamais délibérément, tu le sais. Sinon, je ne t'aurais pas rattrapé, tu vois." Le problème, le véritable souci, c'est que tu lui en voulais de t'avoir fais une crise pareille. T'avoir pris du temps avec Margo n'était pas le problème, tu la verrais bien plus tard, et Ondine aussi avait besoin de toi. Mais faire cette crise de jalousie, alors qu'elle passait son temps dans les bras d'autres mecs ? C'était vraiment culotté. Parce que oui, toi aussi tu étais jaloux. Sans savoir pourquoi. Mais, tu l'étais. T'aurais aimé que la petite fée ne soit rien qu'à toi. T'étais possessif comme jamais envers elle. C'était un besoin physique, que tu ne comprenais pas, que tu ne maîtrisais pas. Elle aussi allait avoir le droit à une scène, désormais. "Et puis merde à la fin ! J'en ai marre de tes crises ! J'ai pas fais exprès de t'ignorer, OK ? Et toi, avec Antonin par ci, Antonin par là, sans compter tous les autres, Alfie et le reste, tu crois que j'en ai pas marre ? T'es pas la seule à être jalouse, et t'es pas la seule à pouvoir faire un scandale. J'en ai marre des caprices. J'ai le droit de voir qui je veux, Margo ou autre. Toi aussi tu as le droit de voir qui tu veux. Mais ne pense pas que j'aime ça !" ; " Ben fait le savoir alors ! Fait là toi la crise la prochaine fois, merde peut être que comme ça j’arriverais à croire que tu en n'as pas rien à foutre. Je ne t’ignore pas moi, même si je le voulais je ne le saurais pas. Et puis Antonin, c’est Antonin quoi, c’est mon meilleur ami un peu spécial. Alfie j’ essaye de l’ oublié, parce que tu vois on n’a pas tous la chance d’être amoureux d’une fille qui ne vous fait pas souffrir sans raison. Il ne le fait pas exprès, mais bon. Et puis je ne le vois plus moi Alfie. Et les autres … Ce n’est pas bien méchant. " Tu bouillonnais, franchement, C'était quoi ça encore ? Cette liste de mec. Toi au moins, il n'y avait qu'Ondine. Mais qu'est ce qu'elle faisait ? "Et ça servirait à quoi exactement ?! Que je te fasse savoir ma jalousie ? Ça servirait à quoi que je te dise que je ne supporte pas de les voir s'approcher de toi, tous ces putains de mecs qui te tournent autour ? Tu arrêterais de les voir pour moi ?! Non ! Jamais ! Donc ça servirait à rien du tout ma jolie ! Je me retrouverais comme un con, à faire le jaloux pour rien, à rester condamner à te voir trainer avec d'autres ! Ça servirait à rien que je te dise que je te veux rien que pour moi, et que je comprend même pas comment c'est possible ! Parce que j'y comprend rien moi ! J'aime Margo. Mais toi je te veux. Et je peux pas t'empêcher de voir les gens que tu aimes. Alors je ferme ma gueule. Mais toi tu arrives, et tu me fais une scène, alors très bien, je t'ai dis ce que je pensais aussi. On est quitte. " Tu finis par t'adoucir, parce que tu ne voulais pas la blesser, ni la voir s'éloigner à nouveau. "Et s'il te plait. Ne crois pas que je me fiche de toi. Je t'aime trop pour ça".. Oups, tu n'aurais peut être pas dû dire ça. La voilà qui repartait en furie. " - Tu m’aimes ?! Non, mais dis pas ça comme ça. S’il te plaît. Dis quelque chose après. Tu ne comprends pas que je suis paumée, que cette foutue jalousie me détruit. Tu ne comprends pas que j’ai besoin de toi, que là maintenant tout de suite j’ai juste une envie folle de t’embrasser. Moi aussi je t’aime trop pour que tu croies l’inverse, mais je n’arrive pas à comprendre ce qui nous arrive. " Tu voyais ses larmes, au coin de ses yeux, tu sentais ses mains serrer les tiennes, t'entendais chacun de ses mots avec une puissance folle. Décuplée. Elle voulais t'embrasser. Et toi aussi. Et elle continuait ses révélations . " - Toi tu es dingue de Margo et je viens de te faire une scène parce que tu étais avec elle et que tu ne m’as pas calculé. De mon côté j’essaye d’oublié Alfie dans les bras d’ Enrique et avec Randy. Sans trop savoir ce que je fais, sans oublié Tristan. Alors, oui tu as le droit d’être jaloux, parce que toi tu as une raison valable. Moi je me détruis pour avancer. Mais moi j’ai aucune raison,  aucune raison valable d’être jalouse. Avoir ce putain de besoin de toi. Je ne suis pas ton centre du monde, je suis simplement une des personnes comme les autres qui gravite autour de toi. Rien de plus. Et rassure-toi je parle pas d’amour-là, enfin je crois pas …  " . Tu te penchais alors vers elle, et tu l'embrassais. C'était plus fort que toi. Ce désir, face à sa colère. Tu sentais ses lèvres douces contre les tiennes, qui papillonnaient. Depuis le temps que tu voulais ça, sans le savoir, sans te l'avouer. Puis tu t'écartais, et la regardais au fond des yeux. Qu'est ce que t'avais fais ?! "Moi non plus Ondine, je ne sais pas ce qui nous arrive".






.
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel EmptyMer 5 Nov - 14:06

Moi Jalouse !?  

D’un coup sans que je mis attende, sérieux si devait m’attendre à ça, les lèvres si douce de Gabriel se dépose sur les miennes. Ses lèvres qu’il réservait à la belle Margo. Mais qu’est-ce qu’il fait ?! Pourquoi cela me plaît tant ?! Pourquoi cela est si bon ?! Pourquoi j’attendais ça depuis si longtemps ?! Je profite de ce baisser jusqu'à la dernière goûte, parce qu’il faut rester réaliste cela ne se reproduira pas de sitôt.

Une fois qu’il s’est écarté, une fois que je vois dans ses yeux tous ces doutes. Je sais que dans le font c’est certainement une vraie connerie. Mais une connerie serait-elle si douce, si spontanée, si vraie ?! Je ne sais plus. Il regrette vous croyez ? Moi, je ne regrette pas, c’est mal vous pensez ?

Je ne dis pas qu’Alfie n’est plus dans mon cœur, trop fragile au passage, mais depuis que je connais Gabriel je ne sais pas ce qui m’arrive. C’est bien plus qu’une simple envie, j’ai besoin de lui. Dite moi, franchement, comment on peut aimer une autre personne et en vouloir une autre a ce points. Je ne dis pas que j’aime encore Alfie comme tout au début, parce que ce serait mentir. De l’eau a coulé sous les ponts, depuis que j’ai tout gâché. Oui, c’est moi qui a tout gâché, comme d’habitude quoi. Moi je répare les histoires des autres, mais je détruis toutes les miennes. Je ne veux pas tout gâché avec Gabriel. Et je veux rien gâché entre lui et Margo, parce que dans le font ce ressent et tout on sent fous. L’importent, c’est lui.

En fait, en y réfléchissent, qu’est-ce que je ressens vraiment ?! C’est vrai, la jalousie c’est un sentiment !? Donc je ne suis pas si vide que ça. Mais réfléchit un peu Ondine, pauvre conne, ce n’est pas parce que tu es jalouse que n’est pas une coquille vide à l’intérieur.

"Moi non plus Ondine, je ne sais pas ce qui nous arrive".

Une larme vient se perlé sur ma joue. Voilà, c’est fini. C’est encore le néant qui gagne. Tout ce que je ressentais il y a un instant c’est engouffrée dans ce trou noir au milieu de ma poitrine. Pourquoi je n’y arrive pas ? Pourquoi cela fait toujours ça ? Pourquoi il n’y a que cette putain de douleur qui persiste, qui arrive à survivre à se gouffre qui se nourri de ce que je suis ? Quand ses lèvres étaient sur les miennes, je ressentais une foule de chose. Des choses pas catholiques comme on dit ici. Même si je ne comprends pas vraiment ce que ça veut dire. Mais je ressentais quelque chose, c’est ce qui compte non ?

    - C’est mal hein ? Je veux dire tu aimes Margo … Tout ce bouscule dans ma tête, je sais plus ce que je dois penser, ce que je dois faire, je ne sais plus …

Quelques larmes se perdent sur mes joues, mes mains sur mes oreilles pour juste essayer que toutes ces foutue questions arrête. Que cette petite voix dans ma tête, ma conscience comme on dit, se taisent. Mais rien ne fait. Elle n’arrête pas de crier que il ne m’aime pas, que je ne suis rien comparé à elle, que ce qu’on a fait c’est mal. Et même si je sais que tout est vrai, je veux tellement qu’elle s’arrête. Je veux tellement ressentir quelque chose, comme quand il m’a embrassé.

Je le regarde dans les yeux, perdue, paumée, c’est moi quoi. Je dépose ma main sur mes lèvres et baisse les yeux au sol. Ondine, ce n’est pas une bonne idée. Ondine fait pas ça pas pauvre conne. Je relève les yeux, et les plonges dans les siens.

   - Pardonne-moi !

Je m’avance vers lui et l’embrasse comme je pensais plus jamais embrassé quelqu’un. Une main déposée dur son visage, l’autre s’accrochant sans raison valable à sa veste. Je sais que je n’aurais pas dû, je sais que s’est mal et tout. Mais je sais pas pourquoi j’ai fait ça. Il va me détesté vous croyez ?  

code by mirror.wax
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une fois que la Jalousie ce mêle à l'amitié ... Tout devient compliqué ! | Pv Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-