AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Etui de protection pour iPad
15 €
Voir le deal

Partagez

Banalité [Pv Rosalie] Vide
Banalité [Pv Rosalie] Vide
Banalité [Pv Rosalie] Vide
Banalité [Pv Rosalie] Vide
Banalité [Pv Rosalie] Vide
Banalité [Pv Rosalie] Vide
Banalité [Pv Rosalie] Vide
Banalité [Pv Rosalie] Vide
Banalité [Pv Rosalie] Vide
Banalité [Pv Rosalie] Vide
 

 Banalité [Pv Rosalie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Emerys A. Marsus

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Ne plus redevenir un miroir
Faites place à la vedette
Emerys A. Marsus
J'ai posé bagages ici le : 15/03/2014 Jouant le rôle de : Arès, le dieu de la guerre #TeamHercule Nombre de messages : 372 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jamie Dornan.
MessageSujet: Banalité [Pv Rosalie] Banalité [Pv Rosalie] EmptyMer 15 Oct - 21:49





Andrew L. Manray &  A. Rosalie Manray
Banalité Sept heures. Un bruit assourdissant s'empara de la pièce, tirant Andrew du sommeil profond dans lequel il était plongé. Mince alors. Le matin était arrivé bien plus vite que ce qu'il n'aurait pensé, pourtant il ne s'était pas couché trés tard, à vrai dire pas longtemps aprés Rosalie, mais la fatigue accumulée ces derniers temps l'avait totalement assommé. Il passait énormément de temps au travail, et la fatigue se faisait de plus en plus présente, à vrai dire il n'avait pas franchement envie de se lever. Pourtant il le fallait, comme tout les matins, il devait emmener sa petite fille à l'école et il se demandait de qu'elle humeur elle serait aujourd’hui. Rosalie étai une petite fille adorable, le problème c'est qu'au sujet de l'école elle changeait d'avis comme de chemise, un jour elle était contente d'y allait, un autre c'était la catastrophe nucléaire, pire que la bombe d'Hiroshima. Ce matin il ne savait pas encore qu'elle serait l'humeur de la petite fille. Andrew s'étira longuement, il avait vraiment du mal à se lever, mais il le fallait. Le jeune homme se leva nonchalamment, ouvrit les volets, laissant les rayons du soleils filtraient dans sa chambre, ce qui l'aveugla. Les yeux d'Andrew n'étaient pas encore réveillés et il fut vite éblouit par la forte luminosité, au moins c'est un point positif, aujourd'hui il ne pleuvrait pas à Fantasia Hill.

A pas de loup, il se dirigea dans la chambre de Rosalie, elle dormait encore à point fermée. Le réveil allait certainement être dur mais il le fallait, Andrew opta pour la manière douce, il s'assit délicatement sur son lit, prenant garde à ne pas écraser le corps de la petite fille et lui caressa tendrement les cheveux.

-Debout Rosalie ... C'est le matin !  

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Banalité [Pv Rosalie] Banalité [Pv Rosalie] EmptyJeu 16 Oct - 17:39


Banalité [Pv Rosalie] Tumblr_m26lqzTVgq1qm3yaoo4_250  Banalité [Pv Rosalie] Tumblr_m26lqzTVgq1qm3yaoo2_250

La petite poupée dormait à poings fermés. Que c'était bon de se prélasser dans son lit tout chaud, la tête enfouie dans les gros oreillers. La nuit, la jeune Rosalie dormait toujours comme un loir, elle adorait aller se coucher, se mettre dans son pyjama chaud et faire un gros câlin à son papa. Le matin arrivait toujours trop vite et ça avait le don de la rendre ronchon. Quelques bruits la tirèrent de son sommeil et cela fut bientôt suivit d'un rayon de soleil qui entrait dans la chambre. Elle grogna un peu, et se retourna dans son lit, comprenant parfaitement ce que tout cela voulait dire. Son papa n'allait pas tarder de lui dire qu'il était temps de se lever. Son jeu préféré ? Faire comme si elle dormait encore, en gardant les yeux fermés et en ne bougeant pas. Elle sentit son papa lui caresser les cheveux. Sa voix lui parvint, elle était rassurante et sécurisante. Elle adorait entendre son père parler, mais elle préférait quand il lui disait autre chose que "c'est le matin". Elle resta alors immobile, bien que réveillée, juste pour que son papa la secoue un peu plus. Et finalement, elle retira la couette de sa tête et ouvrit un œil. Ses cheveux étaient en bataille et ses yeux encore un peu envahit de sommeil. "Mais papa, il n'y a pas école aujourd'hui."" Elle avait murmuré avec une voix de petit chaton tout mignon. Mais un sourire apparut sur son visage. C'était son deuxième jeu favori, faire croire à son père qu'il n'y avait pas école. Cela avait fonctionné une fois et depuis, le jeune homme ne le laissait plus avoir. La petite était très joueuse, elle ne perdait jamais une occasion de s'amuser et le meilleur, c'était quand son papa aussi rigolait. Mais le matin, il fallait quand même se presser pour ne pas être en retard. Il y avait une bonne nouvelle à chaque matin, Rosalie savait qu'elle allait pouvoir déguster son biberon de nesquick tranquillement sur le canapé. La petite sortait doucement de son sommeil et retira toute la couette de son petit corps, il faisait bien trop chaud la dessous. "Papa, tu me fais mon câlin du matin?" Elle s'était relevée dans son lit et tendit les bras à son père adoré. Depuis que sa mère était partie, elle s'était beaucoup rapprochée de son papa, et elle demandait des câlins en permanence. C'était peut être une façon de compenser l'absence d'une mère, mais ça, Rosalie, elle n'en avait pas conscience. Ce dont elle avait conscience là, tout de suite, c'est qu'elle allait faire un long et gros câlins à son père, un petit moment du matin qu'elle appréciait particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
Emerys A. Marsus

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Ne plus redevenir un miroir
Faites place à la vedette
Emerys A. Marsus
J'ai posé bagages ici le : 15/03/2014 Jouant le rôle de : Arès, le dieu de la guerre #TeamHercule Nombre de messages : 372 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jamie Dornan.
MessageSujet: Re: Banalité [Pv Rosalie] Banalité [Pv Rosalie] EmptyLun 20 Oct - 21:29





Andrew L. Manray &  A. Rosalie Manray
Banalité Parfois Andrew enviait l'innocence de la petite fille, lui aussi avait envie d'arriver à dormir comme un bébé, à poing fermé. Lui aussi voulait être serein, ne plus être hanté par un passé cauchemardesque, il s'en voulait presque de devoir la réveiller, elle avait l'air si paisible comme ça. Il savait que le réveil allait être dur, elle dormait profondément et n'allait sûrement pas aimer être réveillé, bien qu'elle était adorable elle avait aussi son petit caractère bien à elle, elle était le seul trésor qu'il lui restait et il ne cessait de s'émerveiller devant son petit bout de jours en jours. Le jeune papa décida d'abord de la réveiller en douceur, sauf que celle-ci ne l'entendit pas de cette oreille et fit semblant de dormir encore, mais qu'elle chipie ! Le jeune homme fronça un peu les sourcils, comment allait-il faire pour la réveiller sans la froisser ? Elle lui compliquait vraiment la tâche et il savait à quoi elle jouait, elle gagnait le maximum de temps possible et elle allait encore arriver en retard à l'école, sauf qu'il était hors de question qu'il se fasse une fois de plus avoir. Il esquissa un léger sourire, et croisa les bras, regardant la petite.

-Si je te le confirme, on est bien jeudi et le jeudi il y a ... l'ECOLE ! Et ne prend pas cette petite voix avec moi jeune fille j'ai dis debout

Andrew esquissa un petit sourire, bien sur qu'il s'amusait avec la petite, et souvent il s'amusait à prendre une grosse voix pour se la jouer "sévère" ce qui ne marchait jamais. Il se souvenait de la fois où elle lui avait dit qu'il n'y avait pas l'école, le jeune homme était retourné se coucher et l'école l'avait appelé pour savoir si la petite était malade, ce jour là il n'avait pas, mais alors pas du tout était content et il était persuadé que Rosalie s'en souvenait encore, il l'avait puni de dessert ce jour là et n'avait pas été tendre. Néanmoins il ne s'était plus jamais laissé mener en bateau, du moins par rapport à l'école, et puis il avait déjà allumer la télé, sachant parfaitement que les dessins animés préférés de la petite passaient à cette heure là. Elle s'était relevée dans son lit et le policier serra sa petite fille contre lui, lui faisant un gros câlin d'amour pour qu'elle commence en douceur sa journée. Il lui caressa tendrement les cheveux. Depuis le divorce, il n'avait cessé de culpabiliser de faire vivre ça à Rosalie il se sentait coupable du fait qu'elle n'ai plus sa mère et se demandait souvent ce qu'il se passait dans la tête de la petite et si elle était vraiment heureuse comme ça, avec cette situation là.

-Ton biberon t'attend dans le salon !  

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Banalité [Pv Rosalie] Banalité [Pv Rosalie] EmptyMar 21 Oct - 9:00


Banalité [Pv Rosalie] Tumblr_m26lqzTVgq1qm3yaoo4_250  Banalité [Pv Rosalie] Tumblr_m26lqzTVgq1qm3yaoo2_250

La petite fille était heureuse. Enfin, la plupart du temps elle l'était. Elle vivait avec son papa qui s'occupait à merveille d'elle, elle avait tout un tas d'amie, aussi bien enfant qu'adulte, et elle était traitée comme une vraie princesse par son entourage. Elle ne manquait de rien, elle avait de l'amour, de l'attention, des câlins. Enfin, elle manquait de rien sauf d'une mère. De l'amour et de la présence d'une mère. Elle pensait souvent à sa maman et elle l'avait quasiment tous les jours au téléphone. Mais ce n'était pas pareil. Vraiment pas. Rosalie dormait toujours très bien, surtout les nuits où elle rêvait que sa maman revenait vivre à la maison. C'est le retour à la réalité qui était un peu dur dans ces cas là, mais la petite savait oublier ces doux rêves puisqu'elle estimait que sa propre vie était un conté de fée. La présence de son père et son attention lui faisait oublier tout ça et elle avait quasiment tout le temps le sourire. C'était une petite fille pleine de vie qui profitait du monde qui l'entourait sans se poser beaucoup de question. C'était une enfant, une âme innocente, heureuse en soit.

La petite fille éclata de rire lorsque son père prit la grosse voix, elle savait qu'il plaisantait et elle avait bien en tête le jour où elle avait réussi à lui faire croire qu'il n'y avait pas école. Elle en rigole aujourd'hui mais sur le coup, elle avait connu la pire punition qu'il soit, elle avait été privée de dessert. Autant dire que c'était une chose horrible pour la jeune fille dont le péché était sans conteste la gourmandise. Finalement, ce matin, elle allait devoir se lever et elle s'empressa de faire un énorme câlin à son papa. Elle adorait ses petits moments, elle plongea sa tête sans le cou de son père et ferma un peu les yeux. Et finalement, il lui annonça que le biberon était près dans le salon. La jeune fille se retira des bras de papa et se leva. Elle enfila ses petits chaussons en forme de nounours et elle se mit à courir vers le salon.

« Merci mon papa ! Tu viens regarder les dessins animés avec moi ce matin ? »

Parfois, Rosie avait la chance de déguster son biberon en compagnie de son père, mais ce n'était pas tous les matins, ça dépendait de ce qu'il avait à faire, mais chaque matin, elle tentait, elle lui demandait dans l'espoir d'obtenir une réponse positive. La petite fille grimpa sur le canapé, s'installa bien au fond, elle tira une petite couverture à pois sur ses jambes et elle prit son biberon entre les mains.

« Dis papa, t'as fais des rêves cette nuit ? » 

Comme tous les matins, Rosie lui demandait de quoi il avait rêvé, un rituel, une banalité qui faisait de leur quotidien quelque chose de très agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Emerys A. Marsus

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Ne plus redevenir un miroir
Faites place à la vedette
Emerys A. Marsus
J'ai posé bagages ici le : 15/03/2014 Jouant le rôle de : Arès, le dieu de la guerre #TeamHercule Nombre de messages : 372 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jamie Dornan.
MessageSujet: Re: Banalité [Pv Rosalie] Banalité [Pv Rosalie] EmptyJeu 23 Oct - 20:38





Andrew L. Manray &  A. Rosalie Manray
Banalité Andrew ne voulait que le bonheur de sa fille, c'était ce qu'il désirait le plus au monde, il ne supportait pas de la voir malheureuse et s'imaginait parfois qu'elle lui en voulait peut être de ne plus vivre avec sa mère. La séparation avait été dure, douloureuse et il ne pouvait s'empêcher de se remettre en question en permanence, d'imaginer quel aurait été la vie de sa fille si elle avait eu ses deux parents, si elle n'avait pas été dans la case "fille de divorcés". Andrew soupira, il savait qu'il ne devait pas se torturer l'esprit, qu'il devait allé de l'avant mais c'était plus fort que lui, il craignait qu'en grandissant la petite lui reproche amèrement d'avoir grandi sans sa maman, lui pose des questions, ce qu'elle faisait d'ailleurs déjà ne comprenant pas trés bien pourquoi sa maman et son papa n'était plus ensemble, qu'elle ne se sente plus à sa place et qu'elle perde un peu de son identité. Des pensées qui le hantait nuits et jours, il n'en trouvait plus le sommeil mais comment expliquer à une petite fille de cinq ans qu'on craint pour son avenir ? Qu'on ai peur de perdre son amour ? Elle était si pure, si innocente, si jeune, elle faisait son bonheur en permanence, et il était hanté par le fait qu'il ne pouvait pas la rendre complètement heureuse, qu'il ne pouvait pas remplacer l'amour d'une maman.

La fillette explosa de rire, elle savait bien que son papa n'était pas sérieux, de toute façon Andrew n'arrivait jamais vraiment à l'être avec elle, sauf quand il fallait serrer la vice, il n'était pas du genre à laisser passer les bêtises bien au contraire, il voulait que la petite est une bonne éducation. Il n'avait pas besoin de donner des fessées pour punir la petite fille, il suffisait juste de choisir les bonnes punitions pour qu'elle ne recommence plus les mêmes choses, la punition du dessert étant sa préférée. Bien sur quand elle avait les larmes aux yeux il était difficile pour lui de la punir mais il le fallait car c'était son rôle de père que de l'empêcher de réaliser les pires bêtises. Il fit un énorme câlin à la petite, la couvrant de baisers avant de lui annoncer que son biberon était prêt. Comme une grande fille, elle enfila ses petits chaussons et le jeune homme ne put s'empêcher de constater à quel point elle avait grandit.

-Oui ma puce je viens avec toi.

En tant normal, Andrew avait toujours quelque chose à faire, de la paperasse ou des papiers pour le travail, ce matin il avait encore sûrement quelque chose mais il se dit que cette fois ça attendrait, il voulait passer plus de temps avec la petite, faire partie intégrante de sa vie et lui apporter toute l'attention et les moments de bonheurs qu'il lui devait et surtout qu'il se devait. C'était les rares moments où il n’avait pas de sombres pensées, de sombres remords et où il pouvait profiter pleinement du moment. Il vint s'asseoir à côté d'elle, sur le canapé, lui caressant les cheveux pendant qu'elle buvait tranquillement son biberon. Une fois encore Andrew lui répondit toujours la même chose:

-Non ma princesse j'ai dormi tellement profondément que je n'ai rêvé de rien et toi?  

Bien sur que c'était faux, mais comment lui expliquer qu'il ne dormait plus ? Que les rares moments où il s'assoupissait il faisait des cauchemars à n'en plus finir ? Il se devait de la préserver. Andrew porta son regard sur l'écran de télévision.

-Tu regardes quoi de beau ?

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Banalité [Pv Rosalie] Banalité [Pv Rosalie] EmptyVen 24 Oct - 15:56


Banalité [Pv Rosalie] Tumblr_m26lqzTVgq1qm3yaoo4_250  Banalité [Pv Rosalie] Tumblr_m26lqzTVgq1qm3yaoo2_250

La petite Rosalie vivait une vie paisible. Enfin c'est ce qu'on son père s'efforcait de lui donner. Parfois, tout allait bien, elle se sentait légère, heureuse et insouciante. Mais parfois, quand elle se mettait à trop penser, elle voyait le visage de sa mère dans son esprit. Elle s'imaginait dans ses bras, lui faire des milliers de câlins, et quand elle revenait à la réalité, elle se rappelait que sa maman n'était pas là. Elle vivait si loin d'elle et elle avait beaucoup de mal à tout comprendre. Parfois, elle osait poser des questions à son papa, mais elle voyait bien que cela le mettait mal à l'aise. Peut être ne savait-il pas non plus pourquoi elle était partie, ou alors elle était trop petite pour comprendre. Elle détestait quand quelqu'un lui disait ça, cinq ans et demi c'est pas du tout petit ! Elle était une grande fille et même que la maîtresse lui disait souvent qu'elle était mature pour son âge. Mais il y avait des choses qui lui échappait, alors elle tentait de les mettre de côté, de ne pas essayer de comprendre et elle ne perdait aucunement espoir qu'un jour, son papa et sa maman se remettent ensemble. C'était un espoir qu'elle gardait au fond d'elle, elle ne l'avait jamais dit à personne, c'était un secret. C'était un rêve et elle avait vu que Cendrillon disait qu'il ne fallait pas révéler les rêves, sinon ils ne se réalisent jamais. Alors, elle ne disait rien, faisait comme Cendrillon, après tout, elle son rêve c'était l'amour et elle l'a trouvé avec le prince, alors pourquoi pas pour Rosalie ?


Après un réveil tout en douceur, la jeune fillette avait prit la direction du salon où son biberon de lait tiède l'attendait. En plus, ce matin, il était délicieux. D'habitude, son papa ne lui mettait que deux cuillières de nesquick, et là, au vue de sa couleur et de son goût, c'était sûr, il avait mis trois cuillières. Elle s'était installé sur le canapé et à son grand étonnement, son papa lui avait dit qu'il viendrait avec elle devant la télévision. C'était en soit un matin parfait. La fillette s'était mis tout près de son papa, la tête sur son torse et le biberon entre les mains. Elle ne pouvait pas être mieux qu'ainsi. Et comme tous les matins, Rosalie lui demandait s'il avait rêver. La fielette écouta avec attention ce que son papa lui disait. Il dormait si profondémment qu'il n'avait pas rêver. La filette fit de grands yeux.

Wahou, tu devais vraiment dormir très très fort pour pas rêver !

La petite était loin de s'imaginer que son père ne fermait que très peu les yeux de la nuit et ça l'aurait énormement perturbée si elle l'avait su. Andrew avait poser la même question à la petite fille qui s'empressa de faire le récit de son rêve, elle rajoutait des tas de détails, elle avait une imagination débordante.

Alors moi, j'ai rêvé de Cendrillon, elle avait une robe toute bleue, et elle était dans un champ de rose blanche, un champ trèès grand que je voyais même pas le bout. Et puis je dansais dans les fleurs, et Cendrillon elle chantait avec une voix toute douce, c'était vraiment chouette.

La petite n'avait pas rêver de ça, elle ne se souvenait même plus avoir rêver, en fait elle racontait ce dont elle aurait voulu rêver, et son papa devait parfaitement le savoir. Elle sourit doucement et porta son biberon à sa bouche et continua à le boire, il était tellement bon. Finalement, son papa s'interessa à ce qu'il y avait à la télévision. La petite quitta son biberon rapidement et pointa l'écran de son petit doigt. Chaque matin, la petite regardait les dessins animés.

C'est les totaly spices, regarde là celle qui a les cheveux jaunes, elle s'appelle Clover, celle qui a les cheveux noirs, c'est Alex et celle qui a les cheveux orange, c'est Sam. C'est des dames qui sauvent le monde et lui là, le monsieur tout vieux avec les cheveux blanc, c'est Jery. T'as vu, là elles prennent un avion pour aller sauver le monde !

Rosalie adorait ce dessin animé, même si elle ne comprenait pas tout. En fait, ce qu'elle adorait, c'était raconter à son père l'histoire de ce qu'elle regardait. La petite fille était une vraie bavarde. Elle reprit son biberon dans sa bouche et prit une gorgée de lait.


Revenir en haut Aller en bas
Emerys A. Marsus

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Ne plus redevenir un miroir
Faites place à la vedette
Emerys A. Marsus
J'ai posé bagages ici le : 15/03/2014 Jouant le rôle de : Arès, le dieu de la guerre #TeamHercule Nombre de messages : 372 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jamie Dornan.
MessageSujet: Re: Banalité [Pv Rosalie] Banalité [Pv Rosalie] EmptySam 25 Oct - 10:32





Andrew L. Manray &  A. Rosalie Manray
Banalité Le jeune homme savait que les choses n'étaient pas toujours facile pour Rosalie, elle avait du mal à comprendre pourquoi son papa et sa maman n'étaient plus ensemble et Andrew ne savait pas comment le lui expliquer. Comment lui dire qu'à cause de son travail, de ses absences, sa maman avait préféré aller vers un autre homme ? Qu'il l'avait négligé au point que celle-ci aille se réfugier dans d'autre bras ? Il s'en voulait, se demander souvent pourquoi il n'avait rien vu venir mais il ne pouvait pas lui parler de tout ça , il ne pouvait pas briser ses illusions elle qui croyait tellement aux Contes de fées et à l'amour véritable. A presque six ans il ne pouvait pas briser ses illusions d'enfants avec un monde où les princesses n'existent pas et où les fins heureuses ne se terminent jamais bien. Il savait que Rosalie ne lu idisait jamais tout ce qu'elle pensait mais il savait par ses questions qu'elle espérait peut être qu'un jour sa maman et son papa se remettent ensemble et qu'ils puissent former une famille, mais c'était impossible, maintenant ils ne seraient plus jamais une famille, le jeune homme avait beaucoup trop de rancoeur et n'avait plus de contact avec son ex-compagne. Bien sur elle appelait tous les jours la petite fille, mais dans ces moments là il se débrouillait pour ne pas être dans la même pièce et ne pas entendre ce qu'elles se disaient, ça lui faisait bien trop de mal.

La fillette se leva et se dirigea dans le salon, au moins il avait évité la discussion et ils mettraient celà de côté pour ce matin. Andrew avait mit un peu plus de chocolat que d'habitude, il savait que sa faisait plaisir à la petite fille et en plus de ça, le chocolat adoucissait un peu les tristes pensées, d'ailleurs Andrew se dit qu'un carré de chocolat ne lui ferait peut être pas de mal. Il s'assit à côté d'elle, ayant envie de ce moment privilégié auprés d'elle et la petite lui posa la même question, celle qu'elle lui demandait tout les matins. Le jeune homme hocha la tête.

-Et oui, avec le travail je m'endors trés profondément, tu verras quand tu seras plus grandes. Les rêves n'appartiennent qu'aux enfants tu sais.

Andrew écouta attentivement la petite fille, elle avait une imagination débordante et il était à peu prés persuadé qu'elle avait, entendu parler de Cendrillon à l'école car le jeune homme lui lisait rarement des histoires, ou plutôt des Contes de Fées. Elle était tellement innocente, elle croyait désespérément en la magie, alors qu'il n'existait aucune magie en ce monde.

-Je suis content que tu es passé un bon moment en compagnie de Cendrillon alors !  

Andre préféra changer de sujet, lui demandant de lui parler de ses dessins animés. Sachant que la petite était trés bavarde il était trés facile de détourner son attention et de la lancer sur d'autre sujet, il ne fut d'ailleurs pas déçu car celle-ci lui raconta les aventures des Totally spies. Il rit un peu et demanda à la petite:

-Toi aussi plus tard tu voudras sauver le monde ?

Il se demandait vraiment ce qu'elle voulait faire plus tard. Bon evidemment, elle était encore petite et avait le temps de se décider mais par curiosité il lui demanda quand même, à cet âge là, ce qu'elle avait comme projet dans la tête.

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Banalité [Pv Rosalie] Banalité [Pv Rosalie] EmptyMar 28 Oct - 10:08


Banalité [Pv Rosalie] Tumblr_m26lqzTVgq1qm3yaoo4_250  Banalité [Pv Rosalie] Tumblr_m26lqzTVgq1qm3yaoo2_250

Rosalie était bien trop petite pour comprendre quoi que ce soit. Elle avait juste vu sa mère partir très loin, elle avait senti aussi que son père était un peu bouleversé par ce changement et puis la routine avait repris son cours, Rosie avait appris à vivre sans maman, et Andrew était un père exemplaire. Mais même avec toute la volonté du monde, Andrew ne pouvait pas remplacer la douceur d'une mère. Rosie adorait quand sa maman prenait soin de lui choisir une belle tenue le matin, elle prenait aussi le temps de la coiffer, et le regard qu'elle lui portait était irremplaçable. Andrew était un homme, alors oui il était câlin et doux mais il n'avait pas la sensibilité de sa maman. Rosie n'en voulait pas à son père, bien au contraire, il était pour elle son héro.  La petite fille avait remarqué que son père n'était jamais à ses côtés quand elle téléphonait à sa maman, et la petite faisait exprès de parler à voix basse parce qu'elle avait bien compris que cela rendait triste son papa. Surtout, elle ne voulait pas l'embêter avec ça, alors elle n'en parlait jamais. Elle prenait elle-même le téléphone et composait elle même le numéro de sa mère, sans en parler à son papa.

La petite était assise sur le canapé, contre son papa, le biberon dans la main, non loin de ses lèvres et elle écoutait la voix de son père. A l'entendre, elle n'avait pas trop envie de grandir. Elle n'avait pas envie d'être une adulte, de ne plus avoir avoir de rêve. Mais pourtant, elle avait hâte d'avoir l'âge de mettre des chaussures à talons. Rosie était toujours remplies de contradiction, mais là ce matin, avec son biberon, son papa, son dessin animé et sa paire de chausson en forme de nounours, elle ne voulait grandir pour rien au monde.

Est-ce que je pourrais rester un enfant toute ma vie papa ?

Son papa écouta avec attention le récit du rêve de Rosie, qui était surtout sortie tout droit de l'imagination de la jeune fille. La petite sourit en écoutant son papa, il était chouette vraiment. Mais il n'était pas très princesse, conte de fée et tout ce qui s'en suit, mais heureusement, Rosie avait plein de femmes, amies de son père ou non, pour lui raconter tout ça et la faire voyage dans des royaumes enchantés.

Après avoir parler de totally spies, Andrew vint à demander à la jeune fille si elle voudrait sauver le monde. La petite lève le regard vers le plafond, en réfléchissant. Puis elle porte le regard vers son père et secoue la tête.

Non, je veux pas sauver le monde, moi plus tard je ferais des cookies! Comme ça je pourrais en manger autant que je veux et j'en donnerais aux gens qui ont faim.

La petite souris, ravie d'avoir trouver un métier qui lui convenait.


Revenir en haut Aller en bas
Emerys A. Marsus

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Ne plus redevenir un miroir
Faites place à la vedette
Emerys A. Marsus
J'ai posé bagages ici le : 15/03/2014 Jouant le rôle de : Arès, le dieu de la guerre #TeamHercule Nombre de messages : 372 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jamie Dornan.
MessageSujet: Re: Banalité [Pv Rosalie] Banalité [Pv Rosalie] EmptyLun 3 Nov - 9:30





Andrew L. Manray &  A. Rosalie Manray
Banalité Andrew n'était pas dupe, Rosaline ne comprenait pas encore tout car à son jeune âge elle ne voyait pas les choses de la même façon qu'un adulte mais il savait qu'il ne pourrait jamais remplacer sa maman, et qu'elle maman. Bien que les choses ne ce soient pas bien terminées, sa maman était une femme exceptionnelle, une maman câlin et douce, une maman parfaite et avec nostalgie Andrew repensait à leur déjeuner familiale, à leurs soirées au coin du feu, à leurs folles nuits, il revoyait les moments qu'ils avaient vécus et c'était toujours aussi douloureux, aussi dur à vivre. Elle lui manquait c'était indéniable mais il ne pouvait pas lui pardonner sa trahison, il ne le pourrait jamais, ça avait été beaucoup trop dur pour lui, beaucoup trop dur pour eux tous, il avait sa responsabilité il le savait mais il n'avait jamais été voir ailleurs et c'était une image intolérable, trop dur à supporter. Malgré tout, le jeune homme était content que la petite garde contacte avec sa maman, elle en avait besoin, ils en avait tous besoin, il aurait voulu qu'elle reste enfant pour toujours, qu'elle ne grandisse jamais pour ne jamais devoir répondre à ses futures questions car il savait que tôt ou tard elle lui poserait la question fatidique "pourquoi".

Discutant dans le salon, Andrew ne se rendit pas compte que son discours était tout de même un brin pessimiste. C'était néanmoins la dure réalité de la vie et c'était aussi son devoir de père de la mettre en garde. Le jeune homme la regarda, il aurait aimer pouvoir lui dire que oui, que c'était possible si elle le souhaitait mais on ne pouvait rien contre le temps, le temps était certainement leur pire ennemi. Il lui caressa les cheveux et lui répondit tendrement:

-C'est malheureusement impossible, toi aussi tu deviendras une femme plus tard, une belle et magnifique jeune femme c'est pour ça qu'il faut que tu profites de ton enfance. 

Le jeune homme écouta attentivement l'histoire de Rosalie. Elle avait des rêves pleins la tête et d'un côté ça le rassurait un peu, c'était une petite qui avait le goût et la joie de vivre et c'était trés important pour son équilibre. Pour les histoires de princesses et de contes de fées il savait qu'il pouvait compter sur ses amies. Il ne put s'empêcher de rire en entendant la phrase de la jeune femme, au fond ça ne l'étonnait pas, Rosaline était une vraie gourmande.

-C'est une bonne idée. Je suis sûr que tu seras très douée pour ça ! 

Andrew porta son regard sur sa montre, le temps passait et la petite fille avait l'école ce matin, il se tourna vers elle.

-Allez jeune fille ! A la douche ! 

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Banalité [Pv Rosalie] Banalité [Pv Rosalie] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Banalité [Pv Rosalie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-