AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

VIEUX FRÈRE ❖ ANDREW. Vide
VIEUX FRÈRE ❖ ANDREW. Vide
 

 VIEUX FRÈRE ❖ ANDREW.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arya-Mahina

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ucey.
Faites place à la vedette
Arya-Mahina "Lilo" Stark
J'ai posé bagages ici le : 06/08/2013 Jouant le rôle de : la plus choute des hawaïenne : Lilo (team lilo & stitch). Nombre de messages : 991 On me connait sous le pseudo : BELLA CIAO. (lorenza) Un merci à : inconnu (avatar) + endlesslove (sign). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : zendaya cute coleman.
MessageSujet: VIEUX FRÈRE ❖ ANDREW. VIEUX FRÈRE ❖ ANDREW. EmptyMar 28 Oct - 18:27



❝ AndrewxIzïa

   ∇ vieux frère.

La fumée sort alors vivement de tes narines. Tout en grognant, tu jettes alors ton paquet de cigarettes sur le trottoir, appréciant comme jamais la dernière. Ce soir encore, te voilà en train d'errer dans les ruelles de Fantasia. Tu avais passé la journée à le faire d'ailleurs, te promenant de bar en bar plus exactement. C'était la mauvaise habitude que tu avais pris, ça. De courir dans le premier bar venu dès que tu avais une minute de libre. De toute manière, tu n'avais pas vraiment d'autres endroits où aller, n'ayant pas ta petite maison à toi. N'ayant même pas la chance d'avoir une chambre au Meli-Melo. Tu y avais bien passé quelques mois, dans ce pensionnat. Mais par la suite, on t'y a viré. Trop bruyante et bordélique disaient-ils. Il est vrai que tu avais cette fâcheuse tendance de rentrer à pas d'heure et de réveiller le bâtiment tout entier. Ou encore de rendre ton dernier repas dans le couloir des dortoirs – et ce plus d'une fois. Au fond, en y repensant, ça te faisait doucement sourire. Et puis au final, pas tant que cela. Car les conséquences sont à présent bien visibles : tu n'as pas de toit. Tu aurais pu te payer un maigre loyer, avec tes deux salaires cumulés, une belle petite maison même. Mais le problème, c'était que malgré tes trente ans, tu restais une belle petite immature, qui jetais sans réfléchir l'argent par les fenêtres, dans les soirées surtout. Ah, comme elle est loin, la responsable princesse Attina.

Tu jettes alors le mégot et continues ta petite route – presque automatique – dans les rues de Bretzelburg Avenue. Tu sais très bien où tu te diriges, et le petit plan que tu as en tête te fait déjà doucement rire. Ce soir, tu allais partir en boîte – pour ne pas changer. Mais pour une fois, tu n'allais pas y aller seule. Tu allais même le forcer – lui – à t'y accompagner. Tu es pourtant certaine que sa réponse sera un non catégorique. Mais, dira-t'on, il n'aurait pas vraiment le choix. Car tant qu'il refusera de venir s'amuser un peu en ville avec toi, tu ne le lâcherai pas. Et Dieu sait comme tu peux être collante quand tu le désires. Ta malice est si grande, que déjà tu as prévenu l'habituelle nourrice de sa petite pour qu'elle vienne ce soir s'en occuper. Comme quoi, quand tu le voulais, tu pouvais être organisée et réfléchie.
C'est alors après une bonne demie-heure de marche que tu arrivas devant l'immeuble. Sourire aux lèvres, tu montas deux par deux les marches de l'escalier, toute pressée d'arriver à ton but – d'arriver à Andrew. Tu n'étais pas du genre à beaucoup t'attacher aux gens de ce monde, encore moins aux hommes. Mais Andrew, c'était Andrew quoi. Un collègue de boulot, et tellement plus. Il était vraiment différent de toi, complètement même. Mais pourtant, il restait important pour toi. Assez pour que tu t'obstines à le faire sortir de son petit train-train quotidien, et de sa vilaine mélancolie. Tu connais tout de lui, ou du moins énormément de choses. Comme il en sait tout autant sur toi. Tu sais donc qu'il ne va pas au meilleur de sa forme et ça, ça t'agace. Tu ne peux décidément pas le laisser broyer du noir sans rien faire. À quoi peuvent bien servir les amis, sinon ?
Surexcitée, sautillant même presque sur place, tu arrives alors sur le perron de son appartement. Les yeux pétillants et le sourire gravé sur la face, tu viens alors taper quatre coups d'affilés contre la porte. Et ce ne fut qu'après un bref instant que l'on vint t'ouvrir. Andrew apparu alors dans l'encadrement de la porte, au même moment où tu levas grand les bras vers le haut en hurlant, telle l'hystérique que tu étais. « SUR-PRIIIIIIIISE ! Devine qui t'invites à sortir ce soiiiiiir !? »

❝ je te connais comme si je t'avais fait, et je sais bien qu'en ce moment ça marche pas fort. tu te réveilles chaque matin et tu t'endors tous les soirs en redoutant les sales nouvelles et les coups de putes potentiels de la vie. ❞
made by MISS AMAZING.


    l'enfant terrible
    j'attends, pas grand-chose de spécial, les jours passent et se ressemblent un peu. △ tout le temps la tête dans les étoiles, des tonnes de personnes défilent sous mes yeux. pourtant j'me sens si seule. des fois je me sens vraiment bien des fois c'est du bluff, des fois je fais des blocages, je parle pas de faire du smurf. rien de neuf, à part un coup d'vieux dans les rues de ma ville. j'dors plus la nuit, je dialogue avec une machine.


Dernière édition par Izïa Attina Tysee le Ven 21 Nov - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emerys A. Marsus

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Ne plus redevenir un miroir
Faites place à la vedette
Emerys A. Marsus
J'ai posé bagages ici le : 15/03/2014 Jouant le rôle de : Arès, le dieu de la guerre #TeamHercule Nombre de messages : 372 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jamie Dornan.
MessageSujet: Re: VIEUX FRÈRE ❖ ANDREW. VIEUX FRÈRE ❖ ANDREW. EmptyLun 3 Nov - 9:18





Andrew L. Manray &  Izïa Attina Tysee
VIEUX FRÈRE L'ennui. Oui l'ennui avait été le maître mot de la journée d'Andrew, lorsqu'il ne travaillait pas il s'ennuyait, d'autant que sa fille avait passé la journée à l'école, il était donc resté tout seul. Seul. Il détestait la solitude. Être seul ça voulait dire penser et penser ça lui faisait mal, ça le mettait en rogne, lui mettait les nerfs en pelote et il s'en prenait au monde entier. Il s'était consacré pleinement à son travail, jonglant entre le travail et sa petite fille, il ne consacrait sa vie qu'à ça et oubliait parfois que le monde extérieur existait. Il n'avait plus de point d'attache alors il se raccrochait à des valeurs sûres, le travail et Rosaline sa fille, c'est tout ce qui lui importait. Bien sûr qu'il avait des amis, bien sûr qu'il ne tenait qu'à lui de s'ouvrir aux autres mais il n'en avait pas l'envie, il n'avait plus envie d'ouvrir son coeur ni de broyer du noir en se faisant plaindre par les autres, il préférait gérer ça tout seul bien que le diagnostic du médecin semblait irrévocable: dépression. Andrew était en pleine dépression nerveuse, entre les heures de travail interminable, la petite à gérer et son divorce récent qu'il n'arrivait pas à digérer. Il savait qu'il devait se reprendre car il n'avait pas envie de perdre la garde de sa fille, c'était une terrible épée de Damoclès qui planait au dessus de sa tête.

Andrew se passa une main sur les yeux. Il était huit heures du soir et il serait seul. Rosaline passait la soirée chez Ruby et il ne savait pas ce qu'il allait faire de sa soirée, regarder un film peut être ? C'était terriblement déprimant. Il avait besoin de boire quelque chose, quelque chose de fort qui lui ferait oublier momentanément sa triste condition. Il ouvrit le placard et en sortit une bouteille de scotch. Il s'en versa un verre et le but d'un seul trait ce qui engourdit un peu ses sens. Dieu que ça faisait du bien, d'oublier un petit moment ses soucis, ses problèmes. Pourtant, le jeune homme sortit bien vite de cet état second lorsqu'il entendit quelqu'un sonner à la porte, qui celà pouvait-être un vendredi soir pour venir le déranger ? Le jeune homme se dirigea vers la porte d'entrée et l'ouvrit tombant nez à nez avec Izïa. Le jeune homme la regarda de bas en haut, il était pour lui hors de question de sortir, il connaissait la jeune femme elle allait user de milles et unes ruses pour le faire accepter. Andrew et elle s'étaient liés d'amitié au travail et au fond de lui ça lui fit du bien de voir que la jeune femme était là, il se sentait moins seul.

-Hors de question ! En plus je suis en pyjama  

BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
 

VIEUX FRÈRE ❖ ANDREW.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-