AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -33%
Ecran PC HP 27xq 27″ QHD Noir
Voir le deal
199.99 €

Partagez

Forum and love ◭ Ariel Vide
Forum and love ◭ Ariel Vide
Forum and love ◭ Ariel Vide
Forum and love ◭ Ariel Vide
Forum and love ◭ Ariel Vide
Forum and love ◭ Ariel Vide
Forum and love ◭ Ariel Vide
 

 Forum and love ◭ Ariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thomas C. O'Malley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Thomas C. O'Malley
J'ai posé bagages ici le : 15/07/2014 Jouant le rôle de : Thomas O'Malley, le chat des rues #TeamAristochats Nombre de messages : 400 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ryan Gosling.
MessageSujet: Forum and love ◭ Ariel Forum and love ◭ Ariel EmptyMer 19 Nov - 21:32

Forum and love
On dit que lorsqu’on rencontre l’amour de sa vie, le temps s’arrête. Et bien c’est vrai... Ce que l’on ne vous dit pas, c’est que quand le temps reprend son cours, il file à une vitesse folle pour rattraper son retard.



Le  calme. Il était rare que le silence règne autant dans son appartement, d’habitude la télé était constamment allumé, peut être à cause du bruit de fond qui permettait à Ayden de se sentir moins seul dans ce grand appartement vide. Pourtant, ce matin là il avait décidé de se lever sans faire de bruit et de se faire le plus discret possible, tout simplement parce qu’il n’était pas seul. En quelques mois tout s’était bousculé, les choses avaient évolué et Ayden était sur son petit nuage. Elle était apparut, un beau matin d’Avril, dans son cabinet de vétérinaire. Elle cherchait son chemin, mais, ne pouvait parler alors pour s’exprimer elle écrivait, et le jeune homme en avait eu la chair de poule. Ca avait été fort, puissant, bouleversant. Bouleversant d’émotion devant une aussi belle chevelure rousse, devant une écriture si fine et de si beaux yeux. Il aurait presque put en tomber à la renverse et il se souvint qu’il lui avait fallut quelques minutes avant de pouvoir répondre à la jeune femme, avant de pouvoir remettre ses idées en place.

Il l’aurait reconnu entre milles, peut être à cause de sa belle chevelure, ou de son odeur si fruitée, ou peut être encore à cause de ses yeux, ses si beaux yeux qu’il n’a jamais oublié et qui, même lorsqu’il n’était qu’un bobtail à poils long, l’avait bouleversé lors de leur première rencontre. Elle avait été son premier émoi, et il s’était toujours sentit protecteur envers elle. Après tout n’était-ce pas lui qui l’avait vu pour la première fois lorsqu’il était à bord du bateau Royal ? N’était-ce pas lui qui l’avait découvert lorsqu’elle était inanimée sur la plage.  Oh oui, Ariel avait fait battre son cœur comme jamais et encore aujourd’hui elle lui faisait toujours le même effet. Ils s’étaient retrouvés et depuis ne s’étaient plus quittés. La jeune femme venait régulièrement chez lui et Ayden l’aidait dans ses recherches pour retrouver Eric. Eric était son maître, enfin anciennement son maître, mais aussi son meilleur ami et il leur devait le bonheur, alors il avait préféré taire le sien pour aider la jeune femme à retrouver son Prince Charmant. « Prince Charmant » il est vrai que ça sonnait mieux que « Toutou Charmant ». Alors Ayden s’était résigné. Il s’était tût et essayait d’être le meilleur ami qui soit pour la jeune femme, pour l’épauler dans ses joies comme dans ses peines, dans ses rires comme dans ses déceptions.

Une fois encore elle avait dormi chez lui cette nuit, au plus grand bonheur de celui-ci. Il lui avait proposé son lit tandis que lui avait dormi sur le canapé, il n’avait pas voulu l’incommodé en lui proposant de dormir avec elle, il n’avait pas voulu prendre le risque de se montrer déplacé, alors il avait dormi dans le salon, comme à chaque fois qu’elle dormait là. Pourtant, depuis un petit moment il n’arrivait plus à dormir, alors pour s’occuper et éviter de réveiller la jeune femme il s’était mit en tête de préparer le petit déjeuner. Pancakes, jus d’orange  frais et chocolat chaud. Tout aurait put se dérouler comme prévus si, dans sa hâte, il n’avait pas renversé le vase de la cuisine.

-Non de dieu ! Merde.

Ayden n'avait pas pour habitude d'être vulgaire mais les éclats de verres s'étaient répandus un peu partout dans la cuisine et l'eau que contenait le vase également. Il entendit du bruit. Il avait certainement dût réveiller Ariel.

 





made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Forum and love ◭ Ariel Forum and love ◭ Ariel EmptyJeu 20 Nov - 16:25

Forum and love
On dit que lorsqu’on rencontre l’amour de sa vie, le temps s’arrête. Et bien c’est vrai... Ce que l’on ne vous dit pas, c’est que quand le temps reprend son cours, il file à une vitesse folle pour rattraper son retard.



La vérité, c'est que tu n'avais aucune idée de comment t'y prendre pour trouver Eric. Tu pensais à lui chaque jour, et t'espérais un peu avec une naïveté déconcertante que ça suffirait à te donner l'image d'un endroit, le nom d'une rue, n'importe quoi qui pourrait t'aider à identifier où il pouvait se tenir ou résider. Tu fermais fortement tes yeux, te concentrant sur son visage, sur ses mots, sur les souvenirs qui te retenaient à lui, et t'en oubliais presque qu'il n'y avait aucune magie sur cette terre et qu'il t'était impossible d'avoir l'aide d'un flash-back ou de ta bonne marraine le poisson pour te montrer la marche à suivre. Il pouvait être à Fantasia Hill, comme il pouvait être de partout dans le monde, comme il pouvait même ne pas du tout avoir été frappé par cette lumière aveuglante et inconnue. Tu étais Ariel, et peut-être que plus tard tu perdrais espoir, mais là tout de suite tu essayais de te raccrocher à tout ce que tu pouvais pour te dire que tout n'était pas perdu et que peut-être que demain, en marchant dans la rue, tu tomberas sur lui, ses cheveux noirs retombant sur ses yeux et tu te diras c'est lui. Après tout, c'était presque de cette manière que tu avais retrouvé Max non ? Totalement par hasard, alors que tu ne connaissais pas encore très bien la ville et que tu t'étais perdue alors que tu voulais simplement aller faire tes courses. Tu étais entré dans cette boutique de vétérinaire afin d'enfin demander ton chemin, et quelques minutes plus tard, t'avais un sourire qui fendait ton visage et cette joie qui enveloppait ton coeur à l'annonce d'avoir retrouver quelqu'un, d'avoir retrouvé Max. C'était d'ailleurs lui qui t'avait reconnu, car toi tu ne cessais de le regarder et de le regarder encore, essayant en vain de retrouver quelques traits du chien que tu connaissais dans son visage ou sur son corps. Il avait changé, tellement changé, et ça te faisait peur de te dire que tu n'avais même pas pu le reconnaître, car peut-être qu'Eric avait lui aussi énormément changé, peut-être qu'il était devenu blond, ou roux, ou qu'il s'est rasé la tête, ou qu'il à les cheveux très longs. Et en une seconde, des milliers de possibilités en plus s'étaient ouvertes à toi, et ne faisait qu'élargir ton champ de recherche.

Aujourd'hui, comme souvent, tu dormais chez Max. Tu t'en voulais un peu d'à chaque fois réquisitionner son lit vu le nombre de soirs que tu passais chez lui, mais il demeurait toujours sur ses positions, têtu comme une Tysee, et il ne voulait jamais te laisser dormir sur le grand canapé qui t'irai pourtant très bien. Alors tu t'étais endormie sous ses couvertures, essayant de chassé la sensation que vous n'aviez pas avancé et que vous n'aviez toujours rien trouvé de mieux pour essayer d'identifier Eric. Tu te trouvais extrêmement chanceuse d'avoir maintenant Max à tes côtés pour te soutenir, pour t'aider à le trouver, car ce n'était pas facile, de s'endormir tous les soirs en te trouvant toujours plus inutile que le soir d'avant. Il te redonnait de la force et ça te faisait du bien.

C'est en sursaut que tu te réveillais, ton corps en alerte se mettant assis dans le lit en une seconde alors que tu regardais frénétiquement à droite et à gauche, ton esprit essayant de reprendre le contrôle et d'évaporer la brume qui continuait de l'endormir. Tu avais entendu un gros bruit qui te tira des bras de Morphée, comme quelque chose qui s'était cassé. L'idée que ce puissent être des cambrioleurs te traversaient l'esprit et tu pensais immédiatement à Max, seul, dans le salon. Il n'en fallait pas plus pour que ton côté aventurière prenne le dessus, et surtout ton besoin de protéger les gens que t'aimais. Tu attrapais ton léger sac où se trouvaient bloc-note et stylo car quoi que tu fasses tu ne t'en séparait jamais – tu ne pouvais pas prévoir quand tu allais devoir parler à qui – et tu prenais entre tes doigts le premier livre un peu épais que tu trouvais, le tenant fortement à deux mains en t'avançant hors de ta chambre. Après tout, si cambrioleurs il y avait, peut-être que tu arriverais à les distraire avec de grands coups de livre sur la tête. Tu avançais, sans faire de bruit, tes grandes chaussettes en guise de pantoufle sur le parquet de l'appartement, passant dans le salon vide à la recherche du moindre bruit. Tes yeux balayaient la pièce, avant de remarquer un filet d'eau venant de la cuisine faire lentement son petit chemin vers le début du salon. Tu avançais lentement vers la cuisine, avant d'abaisser tes bras qui tenaient le livre en voyant la scène devant toi, Max qui essayait d'enlever les morceaux de verres qui s'étaient éparpillés dans l'eau de ce qui devait être un ancien vase. Tu soupirais légèrement, rassurée en un sens qu'il n'y ai pas de cambrioleurs armés, et tu posais le livre sur la table, avant de t'accroupir à quelques centimètres devant lui en faisant attention de ne pas avoir les pieds dans l'eau, sortant ton calepin de ton sac. Tu donnais un petit coup de poing léger dans l'épaule d'Ayden en riant silencieusement, avant de lui montrer ce que tu avais écris. « Tu m'as fait peur idiot ! J'ai cru qu'on se faisait attaquer. » Tu levais ensuite les yeux au ciel, une petit sourire sur tes lèvres pour montrer l'absurdité de la chose, avant de l'aider à récupérer les gros morceaux de verre pour ne pas se couper en marchant dessus, les regroupant sur la table de la cuisine à quelques pas de là. Tu étais dans ton short de pyjama, avec un grand t-shirt gris que t'avais prêté Ayden pour quand t'oubliais de venir chez lui avec des affaires, et une fois tous les plus gros morceaux récupérés tu te relevais, regardant la grosse flaque toujours au sol. « T'avais eu dans l'idée de faire quoi, avant de tout casser ? » Tu écrivais à nouveau, haussant un sourcil, amusée.  

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas C. O'Malley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Thomas C. O'Malley
J'ai posé bagages ici le : 15/07/2014 Jouant le rôle de : Thomas O'Malley, le chat des rues #TeamAristochats Nombre de messages : 400 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ryan Gosling.
MessageSujet: Re: Forum and love ◭ Ariel Forum and love ◭ Ariel EmptyVen 21 Nov - 9:18

Forum and love
On dit que lorsqu’on rencontre l’amour de sa vie, le temps s’arrête. Et bien c’est vrai... Ce que l’on ne vous dit pas, c’est que quand le temps reprend son cours, il file à une vitesse folle pour rattraper son retard.



Jusqu'à maintenant, Ayden avait déployé toute son énergie afin de pouvoir retrouver les membres de sa famille, il faut dire que le vide qu'ils avaient creusé dans son coeur était grand et il avait eu bien du mal à évoluer dans ce nouveau monde sans eux. Maintenant qu'il n'était plus un chien, qu'il était devenu humain, il pouvait parler, pouvait rire, pouvait être leur égal, leur ami et non plus leur animal de compagnie, mais il n'avait eu personne avec qui partager celà. Personne parce qu'un beau matin il s'était retrouvé seul, au beau milieu d'une route, au milieu de voiture klaxonnant et de chauffards en colère. Il se souvint qu'à ce moment là il s'était senti atrocement seul, comme un enfant abandonné par ses parents, il en avait été fini de la vie de chien, la vie de château. Puis, petit à petit, Ayden avait trouvé ses marques. Il avait eu une révélation lorsqu'il avait récupérer un chat malade dans la rue et qu'il avait réussi à le guérir, à partir de ce moment là il avait sût que c'était sa vocation, qu'il était fait pour celà, alors il avait monté son cabinet, s'était fait sa propre clientèle et avait trouvé un nouveau sens à sa vie. Ayden s'était rendu compte bien vite qu'il pouvait être utile et répandre un peu de joie autours de lui, alors, comme il l'avait toujours fait, il s'était consacré aux autres, avec l'espoir qu'un jour il retrouverait Ariel, Eric et Melody. Puis, un beau jour, le hasard était venu frapper à sa porte, elle était arrivée, visiblement essoufflée et un peu perdue, dans l'espoir qu'il pourrait lui indiquer son chemin, et s'est ainsi qu'il avait retrouvé le sien. Il aurait reconnu Ariel entre mille, elle avait touché son coeur comme jamais et une fois de plus il avait loupé un battement lorsqu'il l'avait aperçu.

A partir de ce jour là ils ne s'étaient plus quittés, pour le plus grand bonheur d'Ayden. Pourtant, il avait trés vite comprit qu'Ariel avait ce besoin vitale, urgent, de retrouver Eric et il s'était proposé à l'aider, pourtant il était prit entre deux feus. Ayden avait trés envie de retrouver Eric, il était son meilleur ami mais avait été aussi son maître, mais de l'autre ça voudrait dire qu'il devrait partager la jeune femme, qu'elle ne serait plus totalement à lui et sans savoir pourquoi cette idée l'insupportait. Le jeune homme préféra balayer ses pensées de sa tête, c'était le matin et ce n'était pas vraiment le moment de réfléchir à Eric. Il pensait à la jeune femme, tranquillement endormie sous les couettes, il aurait pourtant tellement aimé être à ses côtés à ce moment là. Il soupira, se tracassait l'esprit et avait mal au crâne à fort de faire travailler ses méninges. Alors il se leva, conscient qu'il valait mieux qu'il s'occupe l'esprit au lieu de trop réfléchir. Il décida alors de préparer le petit déjeuner pour faire plaisir à la jeune femme, depuis qu'elle venait régulièrement à l'appartement, Ayden essayait de cuisiner plus souvent afin qu'elle soit accueillit comme il se doit et qu'elle se sente à l'aise chez lui, c'était en quelque sorte sa manière à lui de la retenir un peu plus ici.

Pourtant, sa maladresse l'avait encore une fois rattrapé. C'était surtout qu'il avait l'esprit ailleurs et que forcément il n'avait pas fait attention à ce qu'il faisait. C'est ainsi que le joli vase de la cuisine c'était retrouvé en morceau sur le sol, l'eau coulant lentement le long des jointures et des morceaux de verres un peu partout. Ce n'était décidément pas son jour, et il était à peu prés sûr que si la journée commençait comme ça elle se terminerait aussi certainement comme ça. Il releva la tête en entendant la porte s'ouvrir, il avait certainement dût réveiller la jeune femme, d'ailleurs il avait certainement dût réveiller tout l'immeuble avec le boucan qu'il avait fait. Il se baissa et, du bout des doigts, tenta de ramasser les bouts de verres qui s'étaient éparpillés afin que personne ne se blesse. En relevant un peu la tête, il aperçu la jeune femme, encore endormie, un livre à la main. La situation était comique à bien y réfléchir et Ayden se rendit compte qu'il devait vraiment paraître idiot. Elle affola son cour lorsqu'elle se baissa à quelque centimètre de lui, il faut dire qu'il l'a voyait de trés prés et c'est fou ce qu'elle était mignonne avec son long t-shirt, ses cheveux en batailles et ses yeux encore endormis. Ayden lut ce qu'elle lui avait marqué et rit légèrement avant de lui répondre:

-Moi j'ai plutôt cru que c'était toi qui allait m'attaquer avec ton gros livre à la main. Quelle arme redoutable !

Elle leva les yeux au ciel et Ayden lui fit un petit sourire gêné. Il n'était pas vraiment doué pour le coup, d'ailleurs en y faisant bien attention il;avait les chaussettes trempées, fort heureusement son débardeur de pyjama noir et son short gris ,eux, n'avait rien, en revanche au niveau des pieds c'était une toute autre affaire. Avant qu'il n'ai eu le temps de protester, elle l'aida à ramasser les bouts de verres, ce fut bien vite enlevé. A la phrase de la jeune femme, il lui montra la table où se trouvait le petit déjeuner:

-Le petit déjeuner mais je crois que c'est un peu loupé.

Ayden soupira un peu et reporta son attention sur la jeune femme, il lui demanda alors:

-Tu as bien dormi ?


 





made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Forum and love ◭ Ariel Forum and love ◭ Ariel EmptyMar 25 Nov - 12:54

Forum and love
On dit que lorsqu’on rencontre l’amour de sa vie, le temps s’arrête. Et bien c’est vrai... Ce que l’on ne vous dit pas, c’est que quand le temps reprend son cours, il file à une vitesse folle pour rattraper son retard.



C'était horrible pour toi de te réveiller en sursaut, comme ça. Ça te donnait des frissons que tu n'aimais pas, et t'avais l'impression de redevenir à l'époque, quand il y avait Ursula ou Morgana, et que la peur te tenaillais le ventre quand tu pensais à la sécurité de ta fille et de ta famille. Tu faisais déjà souvent des cauchemars le soir, même quand la maison restait calme et qu'il n'y avait aucune bruit de nuisances extérieures, mais entendre cette explosion de vase t'avais prit de court, et tu t'étais dépêchée de descendre pour aller voir ce qu'il s'y passait, t'arrêtant pour enfin respirer de soulagement en remarquant Max, en pleins milieu de la cuisine, chaussettes trempées au milieu des débris. « Moi j'ai plutôt cru que c'était toi qui allait m'attaquer avec ton gros livre à la main. Qu'elle arme redoutable ! » Mais... Mais c'est qu'il se moquait de toi ! Tu avais entendu un gros bruit qui n'était pas normal à une heure si précoce, tu avais eu peur, ton coeur battant à tout rompre alors que tu avais cherché le premier objet qui aurait un temps soit peu pu t'aider dans ta quête au cambrioleurs, mais évidement, l'ancien chien ne gardait pas de longs couteaux ni de sabres magiques dans sa chambre. Surtout, tu avais été prête à les affronter, pour sauver Ayden de leurs coups et de leurs violences, et lui trouvait le moyen de se moquer de toi ? Il était vrai que tu ne ressemblait en rien aux espèces d'héroïnes pleines de pouvoirs que l'on pouvait admirer dans les comics, avec leurs généreuses poitrines, leurs positions toujours aguicheuses et leurs tenues très sexy qui n'enlevaient en rien leurs forces, mais tu avais tout de même été prête à prendre des risques pour sauver quelqu'un à qui tu tenais, et cela, même dans ton simple pyjama de fortune. Tu lui lançais un regard noir - plein de malice car tu ne pouvais jamais vraiment être en colère contre Ayden – et tu repris ton stylo, afin de lui écrire une réponse. « Ne te moque pas, j'avais peur pour toi ! Qu'est-ce que j'aurais fais moi, si des cambrioleurs m'avaient enlevés mon Max ? » Tu le regardais avec tes grands yeux de chiens battus, histoire de voir s'il allait se sentir au moins coupable pour quelques secondes, de se moquer du gros livre que tu avais choisi. Tu étais presque sûre que si tu te décidais de taper Max avec le fameux livre, il souffrirait un peu, vu le poids de l'objet. Tu te mettais donc à l'aider tout naturellement, essayant d'enlever au moins le plus gros des morceaux de verres afin d'éviter que vous vous fassiez mal en marchant ultérieurement dessus, décidant d'enlever les plus petits restant après, en même temps que l'eau. Tu en profitais pour lui demander comment ça s'était passé. Tu connaissais très bien l'incroyable maladresse de l'ancien animal, et tu étais très souvent amusée par elle – même si de ton côté, tu ne pouvais pas toujours te moquer car il t'arrivait d'être très maladroite également – mais tu voulais savoir ce qu'il lui était passé par la tête, s'il avait décidé de s'occuper des fleurs ou si c'était une nouvelle fois à cause d'un mouvement trop ample ou de l'inattention. « Le petit déjeuner mais je crois que c'est un peu loupé. » Tes yeux s'illuminaient en entendant le mot petit déjeuner, alors qu'il te montrait la table, où il avait commencé à sortir quelques instruments de cuisine. Tu avais faim en te rappelant que c'était l'heure du petit déjeuné – à vrai dire, tu avais toujours faim. C'était tellement différent la nourriture quand on vivait sur terre, il y avait tellement plus de variétés, de choix, de goûts. Tu faisais tout pour ne pas t'approcher et manger du poisson, te rappelant trop ton ancienne nature, ta famille, tes amis – mais les mets culinaires étaient tellement plus variés et recherchés. Tous les jours tu apprenais l'existence de nouveaux fruits ou légumes, de nouveaux animaux, alors que dans les profondeurs, à part les animaux marins et les oiseaux, tu ne connaissais pas grand-chose d'autre. « Si je te nettoie tout nikel tu me fais une double ration de pancakes ? » Tu écrivais en lui brandissant devant son visage le calepin, trépignant presque d'impatience de pouvoir peut-être manger un bon gros petit déjeuner. Quand tu travaillais, tu n'avais pas toujours le temps de cuisiner, mais un bol de céréales te faisait autant plaisir dans ces moments-là. Tu savais bien qu'il risquait sûrement de te dire oui mais de vouloir quand même t'aider afin que tu ne fasses pas le ménage toute seule, mais tu étais tellement gourmande que t'étais prête à tout pour qu'il se remette derrière les fourneaux. Troquer ta queue de sirène pour des jambes humaines avait été la meilleure des décisions pour une gloutonne comme toi. « Tu as bien dormi ? » Tu acquiesçais vivement la tête, parce que tu dormais toujours très bien chez Ayden. Malheureusement, tu lui piquais toujours son lit, qui était bien trop confortable, et tu te sentais assez mal qu'il soit toujours obligé de se casser le dos sur son canapé juste parce que tu décidais quelques soirs de t'incruster et de ne pas rentrer chez toi. T'essayais toujours de lui écrire que tu pouvais très bien rester le clic-clac, que ça ne te dérangeait absolument pas, que tu avais déjà dormi sur bien pire et qu'il n'avait pas à tout changer pour toi, mais il fallait croire que son caractère de gentleman était sans faille. « Oui, désolé d'avoir encore réquisitionné ton lit. » Tu écrivais en faisant une petite grimace, avant de t'approcher pour embrasser sa joue, comme pour le remercier. Tu repensais ensuite que depuis la veille, tu été restée ici avec lui, et que tu n'avais pas pu toucher à ton ordinateur. Tu n'étais vraiment pas douée niveau nouvelles technologies, il n'y avait que ton téléphone portable que tu essayais de ne jamais quitter car ne pouvant pas téléphoner, tu trouvais que les sms te sauvaient la vie et étaient bien plus pratique pour des petites muettes comme toi. Tu avais, tout de même, appris à te diriger sur les forums, et tu t'étais inscrites sur l'un d'eux, interface où tu pouvais parler musique avec les autres. Tu parlais avec quelques personnes, mais surtout avec un garçon, Alexandre, et tu voulais savoir si depuis hier matin, il avait eu le temps de répondre à ton dernier message. « Tu pourras me prêter ton ordinateur portable ? » Tu écrivais pour Max, afin que tu puisses regarder ça pendant le petit déjeuner.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Thomas C. O'Malley

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Thomas C. O'Malley
J'ai posé bagages ici le : 15/07/2014 Jouant le rôle de : Thomas O'Malley, le chat des rues #TeamAristochats Nombre de messages : 400 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Ryan Gosling.
MessageSujet: Re: Forum and love ◭ Ariel Forum and love ◭ Ariel EmptyMar 25 Nov - 20:15

Forum and love
On dit que lorsqu’on rencontre l’amour de sa vie, le temps s’arrête. Et bien c’est vrai... Ce que l’on ne vous dit pas, c’est que quand le temps reprend son cours, il file à une vitesse folle pour rattraper son retard.



Le bruit avait été plutôt fracassant il fallait clairement l'avouer. Ayden n'avait pas vraiment été doué sur ce coup là et avait certainement dût réveiller tout l'immeuble, il faut dire qu'il avait beau vouloir bien faire il y'avait toujours une catastrophe qui se produisait. Encore une fois, ça n'avait pas dérogé à la règle et il avait eu les mains percées. Le jeune homme soupira, dans son ancienne vie aussi il n'était pas trés adroit mais comme c'était un chien sa maladresse passait pour quelque chose de mignon, puis il avait l'excuse d'avoir les poils devant les yeux, mais aujourd'hui c'était bien différent, il n'avait plus rien d'un chien et avait les cheveux court. Il soupira un peu, relevant la tête pour apercevoir la jolie sirène debout. La pauvre avait été réveillée par sa maladresse et semblait avoir eu peur au vue de l'arme qu'elle tenait. Ayden s'en voulait d'avoir fait peur à la jeune femme, en effet il s'était montré bien trop maladroit, la réalité lui avait ramenait les pieds sur terre, il n'avait rien d'un prince et n'aurait jamais rien d'un prince, il serait toujours le valet tapis dans l'ombre, l'ombre de son maître qui planait toujours car en effet il habitait encore et toujours le coeur de la belle Ariel et Ayden saurait qu'il n'aurait jamais la chance de pouvoir toucher son coeur à elle, du moins de la même façon que lui savait la toucher, lui qui n'était pas là mais qui, de par ses yeux bleus et son sourire avait conquis la jolie rousse, lui qui de par son rang royal et sa gentillesse était devenu l'amour de la sirène tandis que lui, simple chie, et ami, s'était contenté de protéger du mieux qu'il le pouvait le bonheur de la petite famille. La nostalgie gagna, le temps de quelques secondes, le coeur d'Ayden. Néanmoins, celui-ci se reprit bien vite, il ne voulait pas que la jeune femme voit le trouve qu'elle causait en lui. Le jeune homme sourit au regard noir de la jeune femme, il n'y croyait pas du tout à vrai dire, il lui sourit et lui répondit d'un air malicieux:

-Tu en aurais profité pour dévaliser tout ce qu'il y'a dans le frigo ! Et aprés tu les aurais menacé avec ton livre et, tremblant de peur, il m'aurait relâché, sans aucun doute !

La jeune femme avait un regard tout à fait adorable et un air candide mais le jeune homme savait parfaitement qu'elle le faisait exprés alors il n'avait pût s'empêcher de rétorquer avec humour. Pourtant, Ayden ne faisait pas trop le malin car si elle décidait de le taper tout de même pour lui faire regretter ses paroles il aurait certainement mal, au vu de la grosseur du live, d'ailleurs qu'est-ce que c'était ? Un dictionnaire ? Il se baissa bien vite afin d'aider la jeune femme à ramasser les bouts de verres, il ne voulait pas qu'elle se coupe et elle avait de la chance d'avoir agit avant que lui n'ai eu le temps de réagir car il ne lui aurait jamais permise de l'aider il avait bien trop peur qu'elle se coupe. Il ne savait pas trop ce que devait penser la jeune femme dans sa tête, est-ce qu'elle pensait qu'il était stupide ? Qu'il cassait tout ce qu'il touchait ? Il se rendait compte de sa sottise et à quel point il pouvait paraître idiot, ce n'était pas étonnant qu'il n'est aucune chance avec la demoiselle. Il soupira tandis que les yeux de la jeune fille brillèrent lorsqu'il parla de petit déjeuner, elle était trés gourmande depuis qu'elle était arrivée dans ce nouveau monde se qui ravissait Ayden qui en profitait pour lui faire de bons petits plats. Au moins, il prenait plaisir à cuisiner pour quelqu'un d'autre que lui-même. Le jeune homme avait prit plaisir à faire la cuisine, c'était devenu l'un de ses nouveaux passe-temps à Fantasia Hill, il aimait particulièrement faire les desserts. Il ria un peu à la phrase de la jeune femme et lui répondit alors:

-Tu n'as pas besoin de tout nettoyer pour que je te refasse des Pan cakes, assieds toi tranquillement, je m'occupe de tout.

Il était absolument hors de question qu'il laisse la jeune femme nettoyer son bazare. Le jeune homme lui indiqua d'un mouvement de tête la chaise, tandis qu'il prenait une casserole pour retourner aux fourneaux. Il sortit tous les ingrédients notamment les yeux, la farine, la levure, le sucre, le beurre et une petite pincée de sel. Il prépara alors tranquillement les Pancakes pour la jolie jeune femme tandis qu'il lui demandait si elle avait bien dormi, le bien être de la jeune femme était primordial pour lui, si le matelas était trop dur et bien il le changerait, si l'oreiller n'était pas assez douillé et bien il le changerait également, si l'appartement ne plaisir pas à Ariel et bien il le redécorerait, il aurait décroché la lune et les étoiles pour la rendre heureuse, s'il le pouvait il se changerait en Prince, remonterait le temps et c'est lui qu'elle sauverait des flots, lui qu'elle aurait épousé. Il tourna légèrement la tête vers elle et aperçu la jeune femme qui hochait la tête, visiblement ça le soulagea, le fait de savoir qu'elle avait passé une bonne nuit lui arracha un petit sourire. Ayden lui prêtait bien volontiers son lit tout simplement parce qu'il était hors de question qu'elle dorme sur le canapé, c'était une jeune femme remarquable, qui était passée par des moments particulièrement difficiles, il était donc hors de questions qu'elle aille dormir sur le clic-clac, il voulait qu'elle soit le mieux et surtout le plus heureuse possible. Il lui sourit et lui répondit:

-Ne t'en fais pas ça me fais plaisir, le clic clac est trés confortable pour moi. Et puis ... ça me fait du bien que tu dormes à la maison, je me sens moins seul, tu y apportes un peu de gaieté.  

Elle s'approcha de lui, lui embrassant la joue, et le coeur d'Ayden s'emballa bien vite, il n'arrivait pas à rester calme quand elle était là, n'arrivait pas à respirer normalement, il sentit le rouge lui montait légèrement aux joues avant de se reprendre bien vite. La question de la jeune femme intrigua un peu le jeune homme, il se demandait bien pourquoi elle avait besoin de son ordinateur portable, peut être pour le travail ? Ou bien ... La curiosité du jeune homme s'éveilla bien vite, avait-elle un petit ami sur Internet ? Ou bien discutait-elle avec des hommes ? Ayden ne sût quoi penser mais préféra ne rien dire pour le moment, décidant qu'il viendrait voir aprés ce que faisait la jeune femme sur l'ordinateur, il hocha la tête et lui répondit:

-Bien sûr, il est dans mon armoire je te laisse aller le prendre !  

Le jeune homme sourit et, tandis que la jeune femme allait cherché son ordinateur, il finit de préparer les Pancakes les faisant glisser dans une assiette avant de les poser sur la tête. Il sortit le jus d'orange, le lait et la poudre de cacao, ainsi que la confiture le miel et ... Le Nutella ! Le petit déjeuner était prêt.

 





made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Forum and love ◭ Ariel Forum and love ◭ Ariel EmptyMer 21 Jan - 23:42

Forum and love
On dit que lorsqu’on rencontre l’amour de sa vie, le temps s’arrête. Et bien c’est vrai... Ce que l’on ne vous dit pas, c’est que quand le temps reprend son cours, il file à une vitesse folle pour rattraper son retard.



« Tu en aurais profité pour dévaliser tout ce qu'il y'a dans le frigo ! Et après tu les aurais menacé avec ton livre et, tremblant de peur, ils m'auraient relâchés, sans aucun doute ! » Tu haussais un sourcil, essayant de rester impassible tout en écoutant le fil de ses pensées, mais tu avais très vite du mal à cacher ton petit sourire en voyant que tout de même, il te connaissait un peu trop bien. Tu finissais par rire en secouant ta tête devant son hypothèse, silencieusement à cause de ton forcé mutisme, mais un vrai rire tout de même. Tous ceux qui te connaissaient étaient au courant de la grande gourmande que tu étais devenue, et même chez toi, il fallait que ton frigo soit le plus plein possible, sinon il pouvait t'arriver de stresser un peu quand la fin de la semaine était arrivée et que tu voyais juste une bouteille de jus d'orange presque finie contrastant sur le vide blanc du réfrigérateur. Par contre, tu n'étais pas tout à fait d'accord avec l'ordre des choses qu'il proposait. « Je ne suis pas si horrible que ça ! Non, l'étape numéro un j'aurais essayé de te sauver, et après, une fois que tu aurais la vie sauve et que tu me devrais une fière chandelle, làààà, je te demanderai de me cuisiner tous les plats du monde pour que j'en profite ! » Tu écrivais rapidement mais d'une manière lisible, un grand sourire illuminant ton visage quand tu reposais tes yeux sur les siens. C'était évidement, Max était quand même plus important pour toi que la possibilité infinie de dévaliser son frigo pendant que lui ne pouvait plus bouger. Quel genre d'amie serais-tu si tu traitais quelqu'un que tu aimais comme ça hein ? Pas une très bonne. Tu te concentrais un instant sur le ramassage des bouts de verre – parce que si vous continuez à parler constamment de bouffe ton ventre allait gronder avant même que tu aies le temps de finir de l'aider – et tu les mettais dans un sac plastique qui servira de poubelle, lui tendant les bords du sac afin que Max de son côté puisse le remplir des bouts qu'il avait lui-même ramassé. Et puis il parlait à nouveau de petit-déjeuner, et c'était tout ce qu'il fallait qu'il dise pour te donner méga envie. Tu essayais de te négocier une double ration de pancakes, et il te répondais. « Tu n'as pas besoin de tout nettoyer pour que je te refasse des pancakes, assieds-toi tranquillement, je m'occupe de tout. » Tu t'attendais à une réponse du genre, parce qu'il était tout gentil et mignon comme ça Max. On avait juste besoin de lui demander quelque chose – avec la forme et la manière et dans la mesure du possible évidement – et il était prêt à vous décrocher la lune. « Je sais, mais c'est pour qu'on aille plus vite, travail d'équipe ! » Tu écrivais, parce que tu ne comptais pas rester les pieds sur la table et le regarder faire le travail comme la princesse que tu n'étais plus. T'aimais participer aux tâches, tu trouvais ça même indispensable quand tu dormais chez les autres. Et tu dormais beaucoup chez Max, surtout qu'il n'était pas dans l'obligation de toujours accepter ta présence en ses lieux. Vous finissiez de nettoyer, et tu regardais ton ami sortir les ingrédients pour les pancakes. « Besoin d'aide ? » Tu écrivais en venant vers lui, avant de lui demander comment il avait dormit, et en t'excusant de toujours prendre son lit. « Ne t'en fais pas ça me fais plaisir, le clic clac est très confortable pour moi. Et puis... Ça me fait du bien que tu dormes à la maison, je me sens moins seul, tu y apportes un peu de gaieté. » Et comment tu pouvais juste ne pas sourire à ça hein ? C'était sur qu'on s'y sentait bien ici, Tu lui avais embrassé sa joue, parce que tu ne pouvais pas ne pas le faire, et tu voyais ses joues rougir sous l'action. Tu lui lançais un petit sourire en coin, amusée, avant de remplir une nouvelle fois une page sur ton carnet. « Avec plaisir, j'aime être ici. J'ai mes colocataires chéries à la maison mais c'est pas pareil. » Pas que t'étais malheureuse ou quoi hein, tu adorais avec force Ondine et ta soeur. T'étais même devenue complètement indissociable avec cette dernière depuis que vous vous étiez retrouvées, et c'était vraiment celle avec qui tu étais la plus proche. Mais l'ambiance était différente avec Max, et t'avais l'impression que plus personne n'existait quand vous étiez dans votre bulle. Tu lui demandais ensuite pour voir son ordinateur portable, et il t'indiquait où il était. Tu le remerciais, et passais donc dans sa chambre où tu avais dormi, allant fouiller l'armoire, à la recherche de l'objet de tes désirs. T'étais contente quand enfin tu le trouvais, et t'allais l'allumer une fois avoir rejoins la cuisine. Ça te faisait bien d'avoir trouvé internet. Tu avais été septique par toute cette technologie futuriste au départ, mais peu à peu tu avais appris, tu t'y étais fait, et tu trouvais le concept totalement génial. Tu n'étais pas la plus douée, et quelques fois encore tu cliquais une fois quand il fallait double cliquer, ou tu malencontreusement cliquais sur la croix rouge quand tu voulais seulement ouvrir un nouvel onglet, mais tu continuais tous les jours d'apprendre, et tu te sentais bien derrière cette barrière, cet écran. Rencontrer des personnes de cette manière, c'était de la vraie magie. Toi qui à l'heure d'aujourd'hui devenait toujours un petit peu plus complexée de ne pouvoir faire usage de la parole, des personnes venaient de tout révolutionner pour toi et il t'était possible d'écrire, et que la personne en face te réponde de la même manière. Pas de « je suis muette », pas de comptes à rendre, et ça te faisait tellement de bien. Tu ouvrais une fenêtre quand l'ordinateur était  complètement allumé, et t'allais de suite sur le forum où tu passais beaucoup de ton temps.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Forum and love ◭ Ariel Forum and love ◭ Ariel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Forum and love ◭ Ariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Forum Hentaï ?? :P

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-