AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-55%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de football FC Barcelona 2019/20 Vapor Match
63 € 140 €
Voir le deal

Partagez

I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
I need to find you again #MYPRINCEHENRI Vide
 

 I need to find you again #MYPRINCEHENRI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyJeu 4 Déc - 23:28



   
   Henri & Ella
   I need to find you again

M
a vie ne semble plus aussi envieuse qu'à un certain moment. J'avoue que je pourrais repartir, rentrer chez moi.. redevenir cette fille que j'ai toujours été peut-être que finalement c'est ce qu je suis censée être.. plus personne ne traîne dans mon ancien manoir, j'y serais tranquille et j'avoue que peut-être perdre mes émotions humaines me feraient du bien. Dans un conte tout est beau tout est émouvant.. mais on ressens pas autant les choses parce qu'on n'est pas vraiment nous.. Je sais que cette peine constante au niveau de mon coeur atténuerait.. et je finirait par refaire ma vie.. enfin dans la mesure du possible.. Henri n'est pas un être que je désire oublier.. Je ne pourrais pas de toute façon, il me faudrait un sortilège aussi puissant que la malédiction qui nous a envoyé ici. L'amour n'est pas un sentiment que l'on efface facilement. Malheureusement. J'ai parfois l'impression que je vais en crever.. mes larmes se mettent à couler et ne veulent plus s'arrêter, comment j'ai pu en arriver ici ? Tout perdre en si peu de temps qu'il ne faut pour le dire.. La place dans notre lit est constamment froide.. l'oreiller a perdu son odeur. Je me rattache à des souvenirs qui ne font que m'enfoncer. Doucement vers le bas. Il faut que je sorte.. je n'ai plus rien dans le frigo.. j'ai beau ne presque plus mangé.. il faut que je me nourrisse.. la mort ne m'aura pas encore. Pas comme ça en tout cas. Une mort trop horrible pour la tenter. Je crois que j'ai maigri.. mes cernes se noircissent d'heure en heure.. Je ne dors plus.. plus sans médicaments, j'en prend trop je le sais, une dépendance nocive que je ne sais pas arrêter. J'ai rapidement pris une douche, j'ai tressé mes longs cheveux blonds.. je suis mal coiffé mais pour aller à la supérette je ne crois pas qu'un chignon comme je fais pour le boulot soit totalement nécessaire. J'enfile le genre leggings gros pull large, des bottines et une grosse écharpe. Je n'ai même pas dix minutes à marcher.. bien que je ne sois pas des plus motivées, il faut que je me bouge. Je claque la porte avec ma besace en bandoulière et je me dirige vers le commerce. Je marche tête baissée.. j'entre dedans, épuisée par une nuit agitée.. je me fais presque peur avec mon teint livide.. j'inspire et je me lance dans les rayons pour trouver de quoi manger pour les jours à venir.. des trucs simples.. pâtes.. soupe.. des plats congelés.. mes bras sont pleins.. ma tête toujours rivés vers la carrelages sales.. et je percute une personne.. surprise j'en lâche les trois quart de mes affaires.. " Pardon " Je ne fais pas tellement attention à qui est là personne.. si je savais.. Je me penche juste pour ramasser mes affaires.. je suis épuisée, ce genre d'incident me ferait pleurer, mais j'ai une fierté. Comment j'ai pu en arriver ici.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyVen 5 Déc - 17:24


i need to find you again.
cendrillon&&henri



 
 
 


L'histoire est souvent racontée comme une chronique de bonnes personnes faisant de bonnes choses, mais pour la plupart d'entre nous, la vie n'est pas faite de grands moments, mais de petits. Et avec chaque petit choix, avec chaque petite décision, nous nous définissons nous-mêmes. Ces petites choses font ce que nous sommes, nous façonnent de la façon la plus normale qui soit. Sommes-nous honnêtes ? Espérons-nous ? Sommes-nous fiers de nous-mêmes ? Ou sommes nous déçus par ce que nous sommes devenus ? La vie se passe rarement comme nous l'avions prévue. Des choses inattendues qui nous surprennent avec de nouvelles et excitantes possibilités. Mais tôt ou tard, la réalité vous rattrape. Ce qu'il faut se dire au plus profond de nous-mêmes, c'est que peut-être que l'on n'est pas comme on le voudrait, mais que l'on est comme on est et rien que pour cela personne n'a le droit de nous juger, de nous rejeter. Oui peut-être qu'on n'est pas tous des standards, des gens qui ont tout ce qui se désirent en plus d'être magnifiques, mais pour d'autres, on doit se battre, garder la tête sur les épaules et faire en sorte de s'accepter, rien qu'à partir de ce moment-là, quand vous dites merde à ceux qui vous oppriment, vous serez ce que vous auriez dû être, parfait.

En fait, rien de ce qu'on a prévu pour moi n'est arrivé. J'étais censé être le prince parfait, celui qu'on admire, mais finalement je n'ai été que déception pour beaucoup de monde. On me prenait pour un tendre petit agneau, en définitive je suis le terrible et le grand prédateur qu'est le loup. On voulait que j'apporte un héritier au trône, je n'ai pas pu. En fait la malédiction n'a été que bénéfique pour moi. Envolées les choses qu'on m'imposaient quand j'étais encore le prince du royaume. Maintenant c'est ma vie que je fais, pas celle des autres. Et là... quand on a réessayé Cendrillon et moi, ça n'a pas marché et j'ai décidé de partir, trop de blessures ouvertes en moi et ce besoin oppressant de les refermer seul. Je sais bien que ce n'est pas la bonne solution : la solitude n'a jamais aidé personne, mais c'est l'unique issue que j'avais sur le moment. Désormais je vis dans le Meli Melo House, alors que j'avais une belle maison avec elle, mais j'ai préféré la lui laisser, je ne suis pas un rustre non plus. Sauf que ce soir, je n'ai pas envie de ça, j'ai envie d'aller... aller où je ne sais pas trop en fait, mais j'ai envie de bouger et d'aller vagabonder tout seul avant de rentrer dormir. Alors j'ai donc enfilé une tenue plutôt chaude et mes grosses chaussures en cuir coquées avant d'attraper un sac qui traîne non loin de mon lit ainsi que mon porte monnaie pour sortir du pensionnat.

J'ai une tronche à faire peur, je le sais, j'ai les yeux creusés, le teint cireux, les cernes bleuies et des bleus sur les phalanges à force d'avoir frappé sur un mur pour me punir de ma propre lâcheté. Néanmoins je n'ai pas honte de sortir et d'affronter le monde, qu'ils pensent ce qu'ils veulent, j'en ai plus rien à faire désormais. Je me dirige vers le magasin le plus proche afin d'aller faire quelques emplettes. Faut bien que je me nourrisse pour ce soir, et en plus je dois racheter un briquet ainsi qu'une bouteille de whisky pour ma réserve personnelle. Je prends ce dont j'ai besoin et l'empile dans un panier que je tiens à la main tandis que je déambule dans les rayons. A la recherche d'un sandwich pour ce soir. Je ne regarde pas vraiment autour de moi et je ne semble pas être le seul puisqu'une personne me bouscule. « Pardon.. » Je me retiens de sortir une vacherie. Je ne suis pas méchant, alors je ne fais rien d'autre que me baisser afin de l'aider. Sauf que je reconnais la bague, je porte la même. Je me relève promptement et la regarde profondément tandis qu'elle ramasse encore ses affaires. « Ce n'est rien Cendrillon. » Maintenant, elle sait qui je suis, et quand je vois son visage, je remarque qu'elle n'est pas dans un meilleur état que moi. Toute aussi décharnée. Nos deux vies séparées ne ressemblent à rien. On sait qu'on doit être ensemble, pourtant je n'y arrive pas, j'ai peur de ce que ça voudrait dire : nouvelle déception. « Je ne vais pas te déranger plus longtemps... » Je lui souris faiblement avant de tourner le dos et d'avancer très très lentement, j'ai envie qu'elle me retienne, qu'on discute, mais je ne dois pas faire le premier pas, ce ne serait pas juste de ma part. A elle de venir à moi, comme moi je suis venu à elle quand elle s'est enfuie lors du fameux bal où l'on s'est rencontrés.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyVen 5 Déc - 21:41



   
   Henri & Ella
   I need to find you again

P
eut-être que je n'étais pas faite pour devenir princesse.. pour avoir tout ce qu eje désirais, tout ce qu'une petite fille ayant tout perdu espère avoir un jour. Peut-être que je n'étais pas destinée à épouser celui qui semblait être l'homme de ma vie, celui qui me fait tant de mal, qui m'a fait tant de bien.. qui me laisse si froide maintenant. Peut-être que cette vie est une punition pour n'avoir pas obéis à ma belle-mère.. elle qui semblait avoir cette science infuse.. je ne pouvais jamais la contre-dire. Peut-être qu'elle nous a jeté cette malédiction.. peut-être que je suis totalement pas à ma place ici.. je n'arrive plus à croire que j'étais faîte pour une belle vie.. je revois pourtant ma mère me dire que tout irait bien.. rien ne va bien tout va mal.. tout est noir et je e trouve plus le chemin de la lumière, la souffrance m'aveugle et e ne sais pas comment je dois faire pour récupérer ma vision. Je me suis connue largement plus battante.. j'ai bravé cette interdit, je suis allée à ce bal où j'ai rencontré Henri.. j'étais persuadée que c'était la meilleure des choses.. puis je me suis battue pour pouvoir enfiler à nouveau sous ses yeux ce soulier en verre.. Je me suis battue pour trouver cette place dans le château.. il fallait que je sois une princesse irréprochable, chose peu évidente lorsque l'on n'est rien d'autre qu'une roturière aux yeux du peuple. Commet être crédible, cette pression omniprésente.. le père de mon bien-aimé qui désirait plus que tout que l'on fasse un héritier pour assurer une descendance au royaume.. moi aussi je le voulais cet enfant.. mais la pression a apparemment eu raison de moi.. je n'ai fait que des fausses couches.. j'ai perdu la vie à plusieurs reprises.. devant me résoudre à être une meurtrière de fétus.. c'est la pire des choses que se dire qu'on n'est peut-être pas faite pour être mère.. c'était l'un de mes plus chers désires.. mais non, non rien ne se passe apparemment comme on l'espère, on est condamné à vivre comme le destin nous l'impose et s'il veut jouer avec nous soit, qu'il le fasse, c'est parti, pour une vie de souffrance et d'errance, c'est sadique de m'avoir fait connaître le bonheur ultime pour me le retirer parce que l'histoire n'était pas aussi marrante. Je souffre comme si j'avais une plaie ouverte.. béante au niveau de ma poitrine. Je souffre et je suis apparemment faite pour ça, être malheureuse.

Il me manque, enfaîte le manque est une chose qui n'est même pas assez forte pour faire comprendre ce qui se passe.. ce que je ressens. Le froid à sa place.. il me fait monter les larmes et après j'ai cette peur de ne plus jamais pouvoir m'arrêter. Pourquoi je ne suis pas capable d'avoir un enfant ? Cette remise en cause qui me fait si mal qui se rajoute au fait que je ne sois plus assez bien pour l'homme de ma vie. J'ai toujours cet anneau qui nous avait uni il fut un temps.. Maintenant il me rappelle juste que l'amour est une chose qui ne fait pas que du bien, au contraire. Lorsque je vois encore l'une de ses veste sur le porte manteau lorsque je m'en vais bosser.. ce pincement au coeur ne cesse qu'une fois mes yeux fermés.. mes médicaments pour dormir pris.. et encore parfois je me réveille la nuit en paniquant.. il ne veut plus de moi.. c'est fini, je regrette tout.. peut-être que je n'aurais pas autant souffert.. peut-être que si je ne l'avais pas connu tout serait plus simple dans cette nouvelle vie.. Henri. Ce nom me hantera jusqu'à la fin de mes jours.

Même si je n'en ai pas envie je dois aller faire des courses histoire de survivre encore un peu. Je claque la porte de notre ancienne maison.. elle est si froide lorsqu'on ne nous entend pas rire tous les deux. Je ne suis plus aussi bien dedans.. je songe à la vendre.. pour passer à autre chose pour avancer, il faut que je m'en sorte. Il faut que je me batte et cette maison m'enferme dans ma mutilation. J'étouffe. Le supermarché a été plus chaleureux à une époque.. lorsque je m'arrêtais au petit rayon nurserie.. j'y passe inévitablement.. comme si je me torturais un peu plus chaque jour. J'ai mal. Trop de douleur sont venues s'accumuler sur moi. Je prend ce dont j'ai besoin flânant, l'air d'une grosse malade.. une dépressive, c'est surement ce que je suis après tout.. je prend trop de médicament pour éviter de pleurer le soir.. j'ai peur de mes cauchemars.. peur de me réveiller toute seule sans ses bras pour me réconforter. Je ne regarde pas où je suis.. J'avance dans les rayons, un zombie ne ferait sans doute pas mieux. Je fonce maladroitement dans une personne, je ne la regarde même pas lorsque je me penche pour récupérer mes affaires.. mais surtout lorsque je m'excuse.. Je ne fais pas attention à qui est la personne sur le moment. C'est seulement le mot Cendrillon qui fait que je relève la tête, mais rien qu'à la voix, j'avais compris. Je me redresse en même temps que lui.. je le dévisage, c'est bon de le revoir.. mais cela dur qu'une minute même pas.. il ne veut pas me déranger.. il ne veut pas me voir, mon coeur se brise encore pour la énième fois.. je le regarde alors partir dans le rayon.. j'ai du mal à respirer, une larme gît de l'un de mes yeux.. elle roule sur ma joue, s'écrase au sol. " Alors ça va être comme ça maintenant ? " Ma voix s'élève dans le rayon, il est à au moins trois mètres de moi. " Dès que tu me verras tu m'éviteras.. je ne serais plus rie pour toi ? " Je sens autant de colère que de peine dans mon corps.. j'en tremble. J'avance doucement vers lui, je laisse en plan mes affaires par terre. Je retire la bague que j'ai au doigt. " Je crois que je peux te la rendre finalement, tu ne veux plus de moi, je ne suis pas capable de te satisfaire, je ne veux plus m'imposer cette torture. Je t'ai perdu c'est terminé. " J'attrape sa main et je fourre l'anneau dans sa pomme en le forçant à fermer celle-ci. " Si c'est ce que tu veux que je ne sois plus rie pour toi, voilà c'est fait. "
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptySam 6 Déc - 0:07


i need to find you again.
cendrillon&&henri



 
 
 


Je dois être totalement idiot. Pourquoi est-ce que je m’en vais alors que je brûle d’envie d’aller la voir, de la serrer dans mes bras et de presser mes lèvres sur les siennes. Je me déteste pour ce que j’ai fait, ou plutôt pour ce que je lui ai fait. De quel droit je fais souffrir ma princesse ? Je n’aurais pas dû m’en aller. Parce qu’au final je pensais pouvoir y réfléchir de mon côté, mais ce n’est pas le cas, je souffre énormément, il suffit de regarder mon état physique et de constater mon état psychologique pour savoir que rien ne va. Et d’après ce que j’ai vu, elle n’est mieux, des cernes et les yeux bouffis. Probablement à force de pleurer. Je suis immonde de faire cela. Mais je n’arrive plus, je ne veux pas la faire souffrir plus et cette situation ne serait guère plus envisageable. L’idée que je puisse lui faire quelque supplice que ce soit m’est insupportable. Je ne suis pas plus recommandable que les grands méchants des autres contes de fées. Comparable aux plus noirs. Peut-être est-ce que je le deviens après tout. Ne fut-il pas un temps où j’ai perpétué de nombreux massacres dans le simple but d’une quête que je savais de toute manière vouée à l’échec ? Mon cœur est probablement noirci par le sang. Tâché au plus profond de lui,  ancré dans une mélancolie et dans un mal qui le rendent encore plus ténébreux.

Une fois de plus je m’en vais, une fois de plus mon amour s’éloigne. Je ne devrais pas. Je ne peux point pourtant. Mes pas me conduisent ailleurs, un endroit où je ne serais pas en sa présence. Un lieu où mon cœur ne hurlerait pas de me hâter vers elle. Cette fois-ci, il me faut toute la volonté du monde afin de ne pas y retourner. Mais cette volonté je l’ai toujours eu. C’est un mental forgé dans le feu et le sang que j’ai acquis. Soudain, je remarque que je n’ai pas repris ce que j’avais fait tomber, mes emplettes sont étalées au sol. « Alors ça va être comme ça maintenant ? » Ma stature se fige immédiatement. Sa voix est forte, elle montre qu’elle ne souffre pas seulement elle ne me trompera pas. Cendrillon n’a jamais pu me troubler, ou du moins pas de cette façon-ci. Je sais quand elle me ment, je la connais par cœur. « Dès que tu me verras tu m'éviteras… je ne serais plus rien pour toi ? » Je sens ma mâchoire se contracter. Non la vérité c’est que tu es mon univers entier, que mon cœur ne bat que pour toi et que rien qu’à être à côté de toi, je sais que j’ai pris la mauvaise décision. Je pivote de façon à la regarder et je la vois retirer son alliance, son gage de fidélité. La plus belle des promesses d’amour, un simple mot qui a scellé nos destins. Elle s’avance vers moi et attrape ma main afin de mettre l’anneau dans ma paume, elle la ferme dessus tout en me parlant une dernière fois. « Je crois que je peux te la rendre finalement, tu ne veux plus de moi, je ne suis pas capable de te satisfaire, je ne veux plus m'imposer cette torture. Je t'ai perdu c'est terminé. Si c'est ce que tu veux que je ne sois plus rien pour toi, voilà c'est fait. » Sa main est toujours sur la mienne. Je ferme les yeux en m’imprégnant de ce simple contact qui fait battre la chamade à mon cœur. C’est un délice incommensurable.

Je rouvre la paume et regarde cet anneau qui est identique à celui qui trône sur mon annulaire gauche. Celui que je n’ai jamais pu songer à retirer. D’ailleurs je ne l’ai jamais voulu. « Ce n’est point ça Cendrillon. Tu sais aussi bien que moi ce qui m’empêche de revenir. » Une larme roule sur ma joue mal rasée. Je finis par lui rendre sa bague de ma main gauche pour lui prouver que je ne l’oublie pas et que jamais elle ne sera qu’une passade de ma vie. Elle voit la mienne à mon doigt, celle où il y a marqué nos vœux de mariage. Je finis par relâcher sa main en venant essuyer la goutte salée avant qu’elle ne tombe au sol. « Tu n’es pas rien pour moi, tu le sais aussi bien que moi. J’ai simplement besoin de temps afin d’oublier la douleur. » Je ne précise cependant pas que c’est inutile parce qu’être loin de mon aimée est déjà la pire des afflictions. De plus tout cela se voit sur mon corps, sur mon expression faciale. Non ça ne marche pas, je n’ai pas réussis à oublier la peine, la rancœur, la déchirure de mon âme et de mon esprit, et la seule et unique façon de la taire est de retourner avec elle, mais ma fierté m’interdit de le lui dire. « Tu n’as pas à faire ça… » J’attrape sa main gauche et la lui remets sans la regarder dans les yeux, je fixe simplement ses doigts, parce que si nos regards se croisent, je sais que cela serait mauvais, nous ne sommes pas encore prêts.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptySam 6 Déc - 1:23



   
   Henri & Ella
   I need to find you again

P
arfois il faut se faire une raison et je crois que la mienne est en train de se forger dans ma tête, j'abandonne. Pourquoi je dois continuer ? Pourquoi je dois toujours me battre ? Pourquoi je n'arrive pas à aller de l'avant ? Je suis fatiguée, la vie ne pourrait-elle pas me laisser un peu tranquille, j'ai besoin d'être bien, juste bien à un moment donné, plus de souffrance, plus de tiraillement. Il faut que j'arrive à me poser des questions sur mon rôle ici. Pourquoi m'avoir fait venir dans cette ville si c'est juste pour me faire du mal comme ça ? Je pensais que c'était une chance d'arriver ici.. malheureusement j'étais loin d'imaginer que ce serait mon pire cauchemar ici. Je devrais rentrer au Royaume.. je ne verrais plus tellement Henri.. juste un souvenir.. de toute façon maintenant il est partout dans ma vie, il me fait souffrir à chaque souvenir que j'ai avec lui. Je n'espère même plus aller de l'avant avec lui, nous deux c'est brisé. Rien qu'un regard sur moi de sa part et je comprend qu'il n'a plus les mêmes sentiments, je ne lis que souffrance dans son regard. Il n'y a plus cette brillance que j'associais à l'amour qu'il me portait, non il est terme, le regard éteint, plus rien ne le lie à moi. C'était peut-être notre destin de nous retrouver aujourd'hui, ce soir pour que tout prenne une fin, parce qu'l faut arrêter de se faire autant de mal il faut qu'on arrête d'espérer, il faut que l'on arrive à metre un terme à tout ça, s'il ne sait plus c'est que c'est fini, le doute prouve qu'il n'est plus à même de me pardonner, j'ai fait l'erreur de ne pas pouvoir être mère, oh pardon, même pas, ce n'était pas volontaire mes deux fausses couches.. mais il a l'air de m'en tenir rigueur et c'est ce qui fait que ma colère remonte à la surface. Je le hèle dans les couloir, je me fiche pas mal des clients autour de nous qui doivent penser que nous sommes deux tarés qui règlent leur histoire en public.. mais je n'ai pas d'autres choix, il ne le laisse aucune autre solution, puisque je ne sais pas ce qu'il fait, devient, où il vit, il est presque comme mort, m'ignorant, me laissant dans ma torpeur et ma culpabilité, ma souffrance, mon abandon. On devrait vivre ça ensemble.. surmonter ça.. mais au lieu de ça, il a fuit, je suis juste à bout. Cette fois les nerfs parlent, je craque. Ma mots pourraient parfaitement dépasser ma pensée, mais sur le moment je me fiche de tout, j'ai envie qu'il réagisse, qu'il me parle, l'échec est cuisant.

Je lui rend notre alliance. Cette anneau qui avait autre fois scellé l'amour que je lui portais, mais maintenant ? Quel amour ? qu'est ce que je devrais faire ? Rien, il n'y a plus rien à faire. Je veux juste que tout se passe mieux maintenant et peut-être qu'en imaginant un instant ma vie sans lui.. je pourrais aller mieux, mais je sais parfaitement que ma vie sans lui.. n'est pas du tout envisageable. Le sait-il ? Je ne sais pas, je ne veux pas qu'il le sache, il a déjà trop de pouvoir sur moi, il a une influence douloureuse. Mon sentiment principal à ce moment là c'est la colère, je lui e veux de me faire subir ça, je ne mérite pas qu'il me rabaisse autant, je n'ai rien fait.. je l'ai simplement aimé et voilà ce que je suis maintenant, l'ombre de moi-même. Je ne respire plus sans avoir mal. Je ne supporte plus cette situation. Autant prendre les devant, de toute façon il le ferait à un moment ou un autre, il semble lâche.. s'il a trouvé une nouvelle femme capable de le satisfaire tant mieux, je lui rend tout, c'est terminé, ma colère dicte tout ce que je lui dis mais c'est un soulagement de le dire. Je verse une première larme mais la suite ne tarde pas, mon visage est strié de ses jumelles. Je tremble de partout, je suis anéantie. S'il m'aimait encore il me dirait que tout ça est faux que je me trompe, que je déraille totalement mais ce ne sont pas ses paroles. Je n'ai pas besoin de faire ça ? Mais si, si je dois continuer sans lui je veux l'oublier, je veux avancer, je dois me reconstruire, pourquoi il m'enferme dans ce néant ? Ce qui l'empêche de revenir c'est moi.. j'avais compris, il me déteste de ne pas pouvoir lui donner des enfants, c'est si terrible ? Je suis jeune.. j'aurais eu le temps peut-être d'y arriver mais il est parti avant et maintenant il ne veut pas de moi, pourquoi moi je voudrais encore de lui ? Il me rejette.. pourquoi moi je n'ai pas le droit de lui en vouloir ? Il me rend ma bague.. je reste stoïque.. il veut oublier la douleur ? C'est tellement égoïste, et moi, je suis heureuse ? Il crois que je le vis comment ? " Je te déteste de me dire ça. Tu me laisses quand j'ai le plus besoin de toi. Tu crois que je n'ai pas cette douleur moi ? J'ai tué toutes nos chances d'être parents, dis le le terme exacte, je suis incapable de te rendre heureux, alors tu es parti lâchement " La colère monte, la fatigue, mes nerfs craquent, je lui déverse tout alors que je ne devrais pas. Il me remet cette putain de bague au doigt, je récupère vivement ma main.. plus de contact avec lui. Je la retire à nouveau, j'en veux plus. " Elle n'a plus de sens cette bague. " Je la laisse tomber à nos pieds. " Elle ne fait que me rappeler, que l'homme que j'aime et aussi celui qui m'a fait le plus de mal. c'est fini maintenant, tu ne reviendras pas, ne tente pas de me préserver. Je suis ravie si tu as trouvé une femme capable de te faire des gosses. Ravie " Mensonge, je la déteste, je le déteste et je maudis leurs enfants. Je suis épuisée, je me monte surement la tête.. une migraine apparaît, les larmes n'aident en rien. Je déglutis en reniflant.. rien de sexy, c'est le dernier de mes soucis. Je lui lance un demi regard avant de me retourner sans rien ajouté. Je vais récupérer mon sac et les paquets que j'ai fait tomber, même si finalement il m'a coupé le peu d'appetit que j'avais. Je galère à tout mettre dans mes bras. Je peine sous ses yeux et j'en rage. Je finis par tout lâcher. Je suis à genoux par terre et j'en peux plus. " Je te déteste de me rendre comme ça " et je mesure mes mots. Même si je sais que ce serait une torture.. ce sont de ses bras dont j'ai besoin.. de lui.
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptySam 6 Déc - 11:22


i need to find you again.
cendrillon&&henri








Elle ne semble pas comprendre mes motivations. Je la comprends en même temps. Comment pourrait-elle savoir ce que je désire réellement si je ne lui dis pas. Tout ce que je désire, c’est prendre du recul et du temps pour qu’on puisse se retrouver d’une meilleure façon et qu’on arrête de se disputer à chaque fois que l’on se parle. Pas seulement comme là, mais avant que je ne m’en aille temporairement c’était déjà comme cela. Cette douleur est insupportable, c’est une évidence, et toute personne qui passe à côté de nous la remarque, chacun de nos visages est ravagé par la tristesse et par cette affliction si terrible. Je ne crois pas que si l’on se remette ensemble maintenant tout ira mieux. Il faudrait un miracle pour que l’on puisse se retrouver durablement et comme avant. Mais je sais que l’on est sur la voie, trop de signes le prouve : le fait qu’elle soit revenu me chercher alors que je fuyais comme elle ; les larmes qui coulent sur nos joues, les mots emplis de rancœur et de mélancolie qu’on se dit comme un exutoire pour oublier alors que l’on ne veut pas oublier. Bien au contraire, on veut se souvenir de tout. Je ne prétends pas savoir ce que Cendrillon pense mais je sais ce qu’elle ressent car je pense exactement la même chose qu’elle.

Le fait que je lui remette sa bague malgré tout était symbolique, une promesse de retour un jour, mais elle ne l’a pas compris. Elle est trop ravagée par tout ce que j’ai pu faire, tous les mots que l’on a pu se dire. C’était la plus belle des promesses, encore plus que celle du jour où l’on s’est unis l’un à l’autre pour la vie. Pour la vie, tu le sais ça non ? Dans les contes de fées les princes et princesses ont leur fin heureuse, et nous nous l’aurons. Je te l’ai promis en te disant oui, tu me l’as promis aussi. Et cette promesse ne semble même plus revêtir aucune importance pour elle, alors que pour moi si. « Je te déteste de me dire ça. Tu me laisses quand j'ai le plus besoin de toi. Tu crois que je n'ai pas cette douleur moi ? J'ai tué toutes nos chances d'être parents, dis-le, le terme exact, je suis incapable de te rendre heureux, alors tu es parti lâchement. » Non tu ne les as pas tué bon sang. Ce n’est de la faute de personne. J’ai simplement peur. Ce sentiment est humain, tout le monde le ressent et moi j’ai peur de te perdre parce que je n’ai pas envie de te faire des choses terribles en restant avec toi plus longtemps. Le pire c’est qu’elle retire à nouveau l’alliance devant moi en me regardant. « Elle n'a plus de sens cette bague. Elle ne fait que me rappeler, que l'homme que j'aime et aussi celui qui m'a fait le plus de mal. C’est fini maintenant, tu ne reviendras pas, ne tente pas de me préserver. Je suis ravie si tu as trouvé une femme capable de te faire des gosses. Ravie. » Elle laisse tomber la bague au sol et là c’est de trop, les larmes coulent sur mes joues et une douleur si intense me tiraille.

Je n’arrive pas à réagir. Elle pense que j’ai retrouvé quelqu’un ? C’est une erreur, jamais une femme ne pourra la remplacer. Jamais je ne pourrais refaire ma vie avec une autre personne. C’est impossible. Le pire c’est qu’elle se retourne après m’avoir regardé rapidement. Elle va récupérer ses courses mais s’effondre à terre sans autre point d’accroche que le carrelage du magasin. « Je te déteste de me rendre comme ça. » Je me déteste déjà assez, pas la peine de m’en rajouter. Je me baisse pour ramasser la bague tandis que mon visage est ravagé par la colère et par l’amertume. Je sais que je ne suis pas le gentil de l’histoire mais tout me mettre sur le dos ce n’est pas juste non plus. Je m’avance vers elle et m’agenouille devant ses courses. Je ne la touche pas, je sais qu’elle le prendra mal et reniera mon geste. « Tu sais quoi ? Si je suis parti ce n’est pas parce que je ne t’aime plus. Au contraire, mais j’ai simplement besoin de temps pour réfléchir, et même toi tu peux le comprendre ça. » Je finis par attraper ses courses et les mettre dans mon panier, je glisse la bague discrètement dans un des paquets qu’elle a pris, au moins elle l’aura toujours. Je lui redonne après avoir enlevé les miennes. Un simple geste qui au moins montre toute ma bonne volonté. « C’est injuste ce que tu me dis. Je ne veux juste pas qu’on se dispute tout le temps quand on se parle, et c’était ce qui arrivait, tu ne peux pas me contredire. » Ca non, elle ne peut pas dire que ce n’est pas vrai. Le pire c’est que les altercations venaient autant de mon côté que du sien, mais ça je ne suis pas assez fou pour le lui dire. Sinon je risque d’aggraver les choses. Je ne me relève même pas, je veux la regarder, je veux qu’elle arrête de pleurer et j’aimerai pouvoir arrêter de pleurer également, parce que je déteste pleurer. « N’oublie pas que j’ai fait tout mon possible pour te retrouver il y a longtemps et que c’était toi qui avait fui. Maintenant c’est à ton tour, mais je te demande simplement du temps, parce que je dois oublier mes fautes. » Et dieu sait que j’en ai beaucoup. Trop de choses à oublier, à faire passer en arrière-plan, à me dire que c’est du passé et que je dois regarder devant et non pas derrière. Le passé est révolu, c’est l’avenir qu’il faut construire, et les actes antérieurs doivent simplement être là pour nous façonner tel que nous sommes actuellement.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptySam 6 Déc - 22:24



   
   Henri & Ella
   I need to find you again

L
a fatigue est en train de prendre le dessus, je n'ai pas du tout envie d'écouter ce qu'il a à me dire, je suis totalement braquée, j'ai envie de tout s'arrêter, j'ai juste envie que ça cesse qu'on redevienne le coupe si proche et amoureux qu'on a longtemps était avant de se détruire autant, c'est monstrueux ce qu'on est.. on ne peut pas rester comme ça. On n'a pas le droit, on se fait trop de mal. Je le veux à nouveau dans mes bras.. avec moi dans mes draps pour qu'il guérisse mes peines qui ne disparaissent pas avec le temps.. elles ne font qu'empirer. J'ai l'impression que plus il veut s'éloigner moins moi je pourrais arriver à m'en remettre, ce n'est juste plus vivable, j'ai besoin qu'il m'aide, qu'il ne me laisse pas seule, seulement il ne semble pas vouloir l'entendre, lui semble penser qu'il faut plus qu'on se voit, qu'il exorcise ses vieux démons.. mais pourquoi je n'ai pas le droit de surmonter ça avec lui. Il me détruit.. il a besoin d'être seul moi j'ai besoin de lui, alors on fait comment, il va me laisser mourir à petit feu ? C'est abominable. Ne voit-il pas qu'on se fait plus de mal sans l'un et l'autre qu'en s'engueulant? Oh combien je lui en veux, je lui en veux de nous infliger ce genre d'épreuves, je sais parfaitement que c'est de ma faute mais je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'il faudrait me soutenir et non m'en foutre plein la figure. Je sais qu'il le fait indirectement.. mais pourquoi.. je ne comprend pas et je ne veux pas, je suis butée sur l'idée que je serais nettement mieux avec lui dans mes bras. Il ne comprend pas. Il ne semble pas ressentir ce manque qui me brûle de l'intérieur, c'est une démangeaison de ne pas pouvoir me blottir dans ses bras, de sentir son odeur. J'ai besoin de lui, je le sais.. et mes larmes le prouve, ce n'est pas juste un caprice.. j'ai passé l'âge et ce n'est pas mon genre, je disparais à chaque fois qu'il s'éloigne un peu plus de moi.

Il veut me faire croire que je peux comprendre sa situation mais non, pas du tout, je ne veux pas croire qu'on est fait pour se séparer pour aller mieux je ne comprend pas ça. Il ne m'aime pas c'est faux, on ne fait pas tant de mal à la personne que l'on chérie. Je sais qu'e n'étant pas apte encore à lui faire des enfants.. il m'en veut.. j'ai compris que j'étais la raison principale de tout cela.. alors pourquoi me faire endurer cela.. je me suis excusée.. je m'en veux assez, je le voulais tout autant que lui cet enfant, et j'ai tué nos fétus.. j'ai souffert d'une douleur qu'il ne peut pas comprendre.. en donnant la vie, je l'ai aussi bien reprise.. deux trois fois d'affilés. " Non je ne comprend pas, j'ai besoin de toi et tu me fuis, je ne comprend pas " Je renifle, je récupère mes paquets alors qu'il en fait autant. Je ne veux plus lui parler pour le moment. Je lui e veux de me laisser avec mes démons et qu'il ne me dise strictement rien. J'ai besoin de lui. Mais apparemment il ne semble pas vraiment le comprendre et si c'est comme ça je ne peux pas faire d'efforts. Je veux partir, je n'ai plus rien à ajouter, j'ai rendu cette stupide alliance. Et là c'est vraiment bon cette fois je ne ferais plus d'effort. C'est quoi cette façon de me dire que c'est à moi de me bouger le cul pour avoir ce que je veux, la situation est tellement différente, comment il peut jouer sur ça, comment il peut penser que cela a un rapport, nous n'étions pas dans le même monde, j'étais enfermée par ma belle-mère.. sous un charme le soir du bal.. alors forcément j'ai un peu mal là. Je me redresse en attrapant mes affaires et je le défis du regard cette fois. " La situation est tellement différente.. tu ne m'aurais pas un seul instant regardé si j'étais venue dans ma tenue de tous les jours.. sans cette fée, je ne serais jamais venue.. et tu ne serais jamais tombée amoureux de moi.. ose prétendre qu'une tenue de souillon d'aurait fait succomber ! Je n'avais pas le choix.. je te rappelle qu'après j'étais enfermée dans un grenier pour éviter tout contact avec tes chevaliers partis à ma recherche. J'ai tout fait pour venir te retrouver.. Je suis venue la première vers toi. Et maintenant que j'ai besoin de toi tu es le plus lâche des hommes, égoïste, tu ne penses qu'à tes intérêts en partant, tu es heureux avoue de me voir dans ce mal là, tu me punis pour ce que je n'ai pas pu t'apporter. " Cette punition si dure. Je ne comprend pas qu'il puisse m'en vouloir autant. " Je n'ai que faire maintenant de tes sentiments. Je sais juste que tu m'avais trop de mal pour qu'on puisse redevenir ce qu'on a été un jour, Il faut arrêter de se voiler la face. J'ai au moins le courage de dire ce que tu penses tout bas. On n'est plus un couple, on est plus rien, deux êtres qui ne se comprennent plus. J'ai tenté de te laisser.. comprendre, mais toi tu ne me comprends pas, alors c'est fini, je veux arrêter là, j'en peux plus. " Je vais aller sauter d'une falaise et tout ça ne sera qu'une fin, triste, les contes de fées sont loin d'être des histoires belles et heureuses. Je renifle et déglutis.. un dernier regard, je ne le touche pas.. puis je tourne les talons avant de le laisser en plan, je vais alors jusqu'à la caisse pour régler mes achats et courir mourir quand un endroit paisible..
WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyDim 7 Déc - 1:06


i need to find you again.
cendrillon&&henri









Je ne sais point ce que j’attends d’elle. Certainement pas qu’elle me saute dans les bras. Au fond de moi cependant, j’en ai terriblement envie. Seulement ce ne serait pas juste, pas après tout ce que j’ai pu lui dire quand je suis parti ou plutôt tout ce que je n’ai dit. Il n’y a pas qu’un fautif dans l’histoire, aucun de nous n’est tout blanc ni tout noir. Chacun de nous deux est à blâmer, mais nous sommes également tous deux de bonnes personnes. Nous n’avons jamais réellement voulu faire du mal à ceux qui nous entourent. J’ai toujours du mal à me faire à l’idée que nous ne soyons plus ensemble. Tous les matins quand je me retourne dans mon lit sa présence me manque, et nos baisers échangés me manquent également. En réalité l’amour est absent et je ne peux plus le supporter, mais je ne peux plus supporter les disputes et les regardent qui en disent long quant à la douleur qu’on ressentait. Pourtant plus les mots passent plus je sens la colère monter en moi. Elle m’accable de tous les maux qui nous arrivent, comme si tout était de ma faute. Elle n’a pas tort dans un sens. Tout est réellement de ma faute. Si je n’avais pas commis autant d’atrocité peut-être qu’on n’en serait pas là, mais avec des si, on pourrait refaire un monde et changer bien des choses.

Je sais que Cendrillon a besoin de son prince charmant. Parce que le contraire est réciproque. Les princesses n’existent que par le biais de leur prince, et inversement. Il suffit de retirer l’un à l’autre et l’équilibre naturel des choses s’en retrouve bouleversé. J’en ai la preuve vivante. Elle me rabat sans cesse que ce n’était qu’une souillon et que c’est la magie qui lui a permis de venir, que mes sentiments ne sont venus que grâce à la magie, mais je n’y crois pas. Je ne crois pas en cela. Je ne veux pas dire que je ne crois pas en la magie, parce que ce serait faux, la magie existe bel et bien, sinon on ne serait pas dans ce monde ci, mais je ne pense pas que ce soit grâce à sa tenue que je sois tombé amoureux d’elle ; bien au contraire. Et je pourrais lui rétorquer que si elle m’avait rencontré quand j’étais ce monstre sanguinaire, elle ne serait jamais tombée amoureuse de moi non plus. Sauf qu’elle n’est pas au courant de cet épisode de ma vie. Je devine à l’avance sa réaction quand elle l’apprendra. Le dégoût et la haine. Ella a peut-être des tords, pourtant elle n’est pas quelqu’un qui souhaite le mal des autres, alors que moi pendant un temps au contraire, je voulais que les gens souffrent parce que j’ai souffert de l’absence de ma mère et de la tyrannie de mon père. Le seul exutoire que j’avais c’était cela, la recherche et le sang. Le pire c’est qu’elle n’hésite pas à me calomnier d’un tas d’injures que je ne mérite absolument pas. Debout face à moi alors que je suis toujours à genoux par terre, elle finit par s’en aller en m’insultant de lâche et elle me dit que tout est réellement terminé. Pour ma part, j’en ai plus qu’assez. La colère monte en moi. Je suis comme une cocote minute, et là c’est le moment où ça va partir en live. Je laisse mes affaires en plan et sors rageusement du magasin, je vais l’attendre là. Je vais finir par aller lui raconter ses quatre vérités. Je sors ma flasque de whisky de ma poche de veste ainsi qu’une cigarette. Je dois décompresser rapidement avant d’être trop méchant. Sauf qu’elle arrive, alors je vais la voir et la force à s’arrêter. « Maintenant tu vas m’écouter. T’as certes vécu des choses pas drôles, mais t’es pas la seule. T’es pas non plus la plus triste de nous deux, alors arrête de me médire. C’est injuste. » Je serre les dents et mon regard est dur, elle veut que je m’énerve, alors elle est servie, je vais finir par lui dire ce que je peux lui reprocher sur le coup. « C’est pas le fait que tu puisses pas avoir d’enfants qui m’a poussé à m’éloigner – je te le redis encore une fois – TEMPORAIREMENT ! Tu sais quoi ? C’est de ma faute à moi uniquement la mienne. » Je recrache la fumée de ma cigarette vers le côté pour ne pas le lui faire dans la figure parce que ce n’est pas quelque chose à faire sur une femme même lors d’une dispute, j’ai un minimum de courtoisie et de bonne éducation. Je plonge mon regard dans le sien et lui ouvre mon âme. « Je t’aime toujours merde. Je t’aime de tout mon être, mais je t’en conjure, j’ai besoin de temps pour me remettre. Et je sais que tu m’aimes toujours aussi. Tu mens toujours très mal. » Je suis encore soft, mais pour moi laisser éclater ma rage contre elle n’est pas la meilleure des solutions. En prime je ne veux pas lui faire du mal, je ne peux pas blesser plus ma Cendrillon, je ne le veux pas, je me sentirais affreusement mal.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyDim 7 Déc - 12:41



   
   Henri & Ella
   I need to find you again

J
e suis épuisée de m'énerver dès que le sujet s'approche trop de nous.. dès que c'est nous je trouve cela insupportable. C'est lamentable de ne pas réussir à se dire ce que l'on ressent l'un pour l'autre. On n'arrive pas à communiquer parce qu'aucun de nous n' a la franchise de se dire ce qu'il ressent réellement. On souffre oui.. ça je le sais, on souffre tous les deux. Mais c'est tout ce que l'on connait.. c'est tout ce qui existe.. j'ai l'impression de ne plus savoir comment un jour il a pu tomber amoureux de moi, comment il m'aime ? C'est tellement lointain os sentiments, on a tellement souffert, on n'arrive plus à surmonter ça.. et pourquoi moi alors j'ai toujours besoin de lui ? J'ai vraiment besoin de lui, je le veux.. je le veux avec moi parce que même s'il est la seule personne qui puisse me faire du mal..il est la seule à me faire du bien.. à me réconcilier avec moi même à me réconforter, il me fait un bien fou, c'est tellement plaisant.. juste d'être là.. dans ses bras.. c'est tellement bien.. c'est tellement agréable. Il ne se rend pas compte du manque que j'éprouve. Il n'a pas idée de combien j'ai besoin de lui. Je suis tellement épuisée, à fleur de peau.. J'ai l'impression que ma vie s'écroule que rien ne peux m'arrivait de bien s'il n'est pas là. Alors je sors un tas de mots que je ne pense pas.. je m'énerve sur lui, j'en peux plus ce que je veux c'est à la fois du faire du mal pour tout ça.. mais en même temps.. je le veux avec moi, je veux me réfugier dans ses bras. J'ai besoin d'être dans ses bras, qu'il me serre contre lui si fort que je pourrais sentir sa poitrine battre contre la mienne.. J'inspire fort, je pars après lui avoir dis que c'était totalement terminé.. Je ne veux pas que ce soit terminé, je veux juste qu'il me rattrape comme il le voulait, je ne sais pas faire moi, ce n'est pas mon rôle de rattraper la demoiselle en détresse. Je ne sais pas faire ça, j'ai ma fierté qui m'en empêche je sais que c'est mal et que de cette manière on n'arrivera jamais à communiquer mais je ne sais pas comment je dois m'y prendre.. D'ailleurs avec tout ça je les énervais mon Henri.. et je ne sais pas si je vais être capable de gérer c'est Eden qui va encore me ramasser à la petite cuillère. Il me rattrape alors que j'étais en train de m'éclipser après m'être trop énervée ou emportée sur lui. Il semble furieux, je déteste quand il est comme ça.. mais c en'est pas parce qu'il pourrait me faire peur, je n'ai jamais eu peur d'Henri.. c'est surtout parce que je sais que c'est moi qui le rend comme ça.. c'est moi qui le rend totalement malheureux. Je lui pourris la vie autant qu'il l'a fait avec moi et c'est ce regard furieux qui me fait comprendre ça.. j'ai peut-être été trop loin peut-être que je devrais me calmer, il faut qu'on arrive à parler et là on dirait deux adolescents qui s'engueulent pour une broutille. Je tremble de partout laissant mon visage se faire noyer par mes larmes. Il fume.. je sais qu'il fume.. ça m'arrive aussi.. mais il doit vraiment être sur les nerfs. Je déglutis .. j'ai du mal à le regarder. Mais lorsque je commence à encore son discours.. il m'aime.. il a besoin de temps.. en plus il sait que je mentais.. je n'y avais pas pensé.. il le sait toujours.. il a toujours compris ce genre de chose chez moi, il me connait bien trop. Je le regarde tristement.. Je tremble un peu. Je prend sa cigarette de ma main libre et j'en prend une longue taffe. Il parait que cela détend vraiment. Je tousse un peu.. je ne fume pas assez souvent pour la quantité que je viens d’adsorber d'un coup. Je me reprend. " Mauvaise idée la cigarette.. " je lui rend maladroitement.. je relève les yeux à nouveau sur lui.. ce paquet m'emmerde, je le repose par terre et cette fois correctement sans tout étaler par terre. Je me hisse alors sur la pointe des pieds, il a toujours été plus grand que moi et c'est compliqué de l'enlacer. J'enfouis mon visage dans son cou.. son odeur est délicieuse.. j'ai peur qu'il me rejette après ce que je viens de lui dire.. " j'ai besoin de ça.. s'il te plait.. " qu'ajouter de plus.. ?

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyDim 7 Déc - 16:17


i need to find you again.
cendrillon&&henri








Cendrillon a toujours été mon petit ange. Cette jolie étoile scintillante descendant du ciel sur Terre afin d'effacer les traces d'un passé douloureux et sanglant. Je ne sais point ce qu'est la magie, ou du moins j'en ai eu des aperçus qui m'ont permis d'en comprendre l'étendue et la puissance ; seulement je ne sais l’utiliser et je ne saurais non plus l'expliquer et la saisir. Mais il y a une chose que l'on m'a toujours répété, inlassablement : l'amour est la forme de magie la plus pure et la plus puissante ainsi tant que tous mes actes sont guidés par ce sentiment, rien ne pourra jamais m'arrêter, pas même la sorcellerie la plus démoniaque. En ce moment je dois bien admettre que j'aurais bien besoin d'un enchantement, simplement pour oublier ce que j'ai pu faire. Mais il y a toujours un prix à payer, une contrepartie : en me prenant pour exemple, je sais très bien que ce ne sera soit que temporaire, soit que cela m'effacera mes souvenirs de façon incomplète, que certes je n'aurais plus les images mais les sensations resteront. Mais la pire des douleurs de toute manière, ne réside point en mes actes passés, mais à l'absence de ma petite étoile. Chaque minute et chaque jour passé sans elle m'est un supplice inimaginable. Alors certes, que me retient-il d'aller la revoir, de me plonger dans ses bras et de sceller nos lèvres ensemble ? Mais tout vient de la douleur, des disputes, de son incapacité à avoir un enfant – qui je sais lui est insupportable au quotidien –, de mes visions du passé. Il faudrait que l'on puisse tout amnistier pour que nos cœurs malades puissent guérir des vices qui les mettent au supplice.

C'est pour cela que lui crier dessus me fait du mal. Je déteste m'emporter sur elle, parce que j'ai l'impression de lui briser le cœur, et cela m'indispose au plus haut point. Blesser mon aimée revient à me blesser moi-même. C'est pour cela que j'ai tempéré mes propos, parce que j'aurais pu être beaucoup plus violent avec mon épouse. Je suis connu pour mon côté colérique et obstiné ; ainsi quand je suis en colère, ça reste pendant longtemps et les dégâts sont considérables. Jusqu'à ce que je rencontre Cendrillon, je me laissais beaucoup trop emporter par mes émotions, mais fortement heureusement elle a réussis à me calmer, à me rendre meilleur et à ne plus écouter la rage qui peut monter en moi. Cette fois-ci, j'ai réussis à me calmer seul, en me disant que si je lui faisais du mal – ou du moins encore plus de mal – je m'en voudrais à vie et j'en sortirais encore plus perturbé qu'auparavant. Non, je suis resté stoïque et j'ai dis ce que j'avais à lui dire. Et apparemment cela marche, elle me semble plus paisible et beaucoup moins énervée. Elle finit par prendre la cigarette que je tiens entre mes doigts pour en aspirer une longue bouffée qu'elle finit par recracher en toussant. « Mauvaise idée la cigarette.. » Un peu oui, je retiens un petit sourire, je ne pense pas qu'elle le prenne bien. Mais je la trouve adorable dans ce genre de moments, c'est des choses qui me manquent énormément. Le pire c'est qu'elle finit par me regarder après avoir déposé ses courses à terre. Je comprends ce qu'elle va faire et mon cœur accélère immédiatement. Non, je ne veux pas... Car je sais que j'aurais énormément de difficulté à la laisser repartir parce que je vais devoir le refaire. Elle finit par se mettre sur le pointes des pieds et blottis son petit nez froid dans mon cou. Je peux humer l'odeur si délicate de son savon, cette senteur que je n'ai jamais oublié et qui m'enivre à chaque inspiration. « J'ai besoin de ça.. s'il te plaît.. » Je ne dis rien, je la serre juste un peu plus dans mes bras, pour l'instant à bas mon envie d'oublier. Sentir son corps contre le mien est le plus beau des trésors. Mais il y a bien un moment où je vais devoir la relâcher, juste pour la forme, parce que nous ne sommes point censé être ensemble à se câliner.

Je finis par me reculer après une minute. Je me baisse pour attraper ses affaires. « Je t'accompagne chez toi. » Je pourrais dire chez moi, parce que la maison est à moi, mais je lui ai laissé, simplement parce que je ne suis pas un rustre et que je ne laisserai jamais une femme dans le besoin. Je ne sais que trop bien ce que ça fait de devoir survivre sans rien en tant qu'homme, alors en tant que femme, je ne préfère même pas l'imaginer. Maintenant je réside au Meli Melo House, parmi tant d'autres, parce que c'est ici que dorment les personnages des histoires, nous nous retrouvons tous là-bas. C'est petit, mais au moins j'ai de quoi loger. Nous nous mettons en marche côte à côte tandis que je fume ma cigarette tranquillement. « Sinon... Tu fais quoi de beau ces derniers temps ? » J'essaie de faire la discussion, si je la raccompagne autant discutailler de tout et de rien. De plus ces derniers temps c'est vrai que l'on ne se voit plus. Cela va faire environ trois mois que je suis parti et que j'ai laissé Cendrillon toute seule en attendant le bon moment pour revenir une fois que toutes mes peines se sont évaporées. De ce fait, je m'inquiète pour ce qu'elle devient, autant au niveau professionnel qu'au niveau humanitaire, parce que je sais que pour ma part, je suis devenu une sorte d'ivrogne qui continue néanmoins à donner des leçons à des enfants de maternelle et de primaire. Dire que les parents me font confiance, après tout, je ne suis pas méchant, j'ai l'alcool bon et jamais je ne suis arrivé totalement ivre à l'école. Jamais. « Enfin, je veux dire... tu t'en sors ? » Bon sang, revoilà le prince qui ne sait plus parler à cause de sa timidité et de son côté on ne peut plus pudique. Reprend toi bon sang de bon soir. Tu es Charming, pas un ridicule badaud qui n'aurait jamais appris à parler correctement. En prime tu parles de choses que tu devrais éviter d'énoncer, quel crétin quand tu t'y mets parfois.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyDim 7 Déc - 20:07



   
   Henri & Ella
   I need to find you again

J
e suis comme une droguée. C'est exactement ça, je suis une droguée et ma drogue qui me détruit c'est Henri, du moins là.. c'est son absence, sans lui je n'ai pas cette dose chaque jour de l'amour que je lui porte qu'il me porte et là je me rend compte que ça ne va plus.. la fatigue, le manque de sommeil c'est exactement les symptômes que pourrait avoir une droguée, je suis totalement exécrable, j'en peux plus c'est juste dingue, je n'arrive pas à m'en dépêtrer. Je suis tellement mal.. j'ai besoin de lui et j'ai cette impression que lui a juste besoin de me fuir ça me tue. Doucement mais il est clair que s'il éloigne trop je n'arriverais pas à m'en remettre. J'en tremble, je suis totalement accroc à lui je l'aime et je ne veux pas le perdre et pourtant n'est-ce pas déjà le cas ? Je l'ai un peu perdu.. il tend à me dire qu'il m'aime encore que je ne l'ai pas perdu.. mais que lui a besoin de temps j'ai cette impression horrible qu'il me cache un truc, comme si j'avais fait une erreur..  comme si lui ne voulait pas que j'apprenne un truc. Il ne faut pas me le dire trop de fois..  Je sais quand les gens me mentent et lui en l'occurrence je sais parfaitement comment il me est.. il me cache un truc.. je saurais surement en temps voulus.. Mais cette idée me fait paniquer.. je tente de ne pas le montrer. Je me hisse sur la pointe des pieds.. je me blottis contre lui. Je prend cette dose d'héroïne.. j'hume son odeur.. c'est juste divin. Je le supplie qu'il ne me repousse pas, il faut qu'il me serre dans ses bras à ce moment là j'en ai besoin c'est exactement ce que je veux.. ce dont j'ai besoin. Il le fait, il me resserre contre son corps.. je ferme un instant les yeux, je prend un plaisir fou, c'est presque malsain. Mais c'est lui qui rompt cette union que je trouvais pourtant si parfaite.. Il récupère mes affaires à mes pieds et m'annonce qu'il me raccompagne chez moi.. nous non ? Pourquoi c'est plus chez nous ? Je devrais lui rendre cette maison et partir de là c'est bourré de souvenir que je ne sais pas surmonter.. j'ai du mal à faire avec. Mais en même temps je ne me vois pas vivre ailleurs parce que c'est la naturellement qu'il reviendrait.. si vraiment un jour il revient.. il pourrait parfaitement prendre plaisir à être seul sans moi.. tout ça me torture.. je me monte la tête c'est n'importe quoi il faut que j'arrive à surmonter tout cela. Il faut que je m'en sorte, je ne suis pas une droguée ! Allez !

On prend alors la route pour rentrer à la maison, c'est à moins d'un quart d'heure en marchant. J'y allais en vélo avant.. lorsqu'on était encore tous les deux.. maintenant soit j'y vais en voiture pour mettre le moins de tempos possible soit à pied.. le vélo c'est une moyen de locomotion que je trouve trop.. enfin il ne me plait plus autant, je n'ai plus cette mentalité, cette envie de sortir pour en faire.. Je ne sais pas ce que l'on va bien pouvoir se raconter.. le dialogue est comme coupé depuis qu'on ne se voit plus quotidiennement. Je suis paumée moi, j'essaie de faire comme si de rien n'était mais rien n'est comme avant, avant je lui tiendrais amoureusement la main, là même partageant des sentiments toujours aussi forts.. on n'oserait pas le faire, nos limites sont là.. et elles ne bougent pas.. une frontière a été tracée entre nous deux.  C'est lui qui brise ce silence entre nous deux. Je le regarde assez surprise. Je baisse les yeux sur mes mains.. mes doigts sont nerveux et se triturent les ongles.. je tente de ne pas montrer que tout ça me rend malade, quoique je crois qu'il l'a remarqué non ? Le temps que je trouve quoi lui répondre.. il précise sa question.. doucement j'esquive un sourire, sa maladresse m'a toujours plu.. allez savoir pourquoi. J'inspire.. " A ton avis, tu crois que je m'en sors comment ? " C'est là que je suis en train de repenser à l'état de la maison.. le bordel.. la vaisselle pas faite.. un peu de bazar sur l canapé .. c'est n'importe quoi. Je me pince les lèvres. " J'ai connu mieux on va dire.. la boutique marche très bien.. ce n'est pas un soucis.. je me sens juste un peu seule.. je suppose que c'est pareil pour toi.. " Je tente d'en savoir un peu plus. Moi aussi ça m'intéresse comment il va, plus qu'il ne peut l'imaginer. Je soupire un peu comme si j'expulsais quelque chose.. il faut que je me lance un peu. " Je .. tu me manques tellement.. quand je rentre à la maison c'est horrible de se retrouver toute seule..  la nuit est horrible..  tu dois trouver ça stupide.. la fille super mal parce que son mari est pari.. y'en a tous les coins du rue qui s'en remette mais j' y arrive pas c'est tout.. " Pas du tout.. Je resserre ma veste.. je me rend aussi compte que je suis habillée n'importe comment que mes cheveux ne doivent pas être les plus beaux au monde.. l'horreur.. pourtant il ne semble pas spécialement s'en soucier.. Je renifle un peu, je dois avoir mes yeux encore bien rouges. " Et toi alors ? comment ça se passe ? j'espère que je te manque un peu.. et que tu ne me remplaces pas.. ? " oui je suis jalouse et possessive.. Henri est un homme parfait et je sais que des femmes me tueraient pour l'avoir.. ça me fait peur qu'il soit dans sa vie de célibataire.. tellement peur qu'il y prenne goût.. qu'il rencontre une autre personne..

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyDim 7 Déc - 22:07


i need to find you again.
cendrillon&&henri



 
 
 


J'ai toujours cru en une fin heureuse. Après tout, c'est ce que les légendes racontent : un jour un prince rencontre sa princesse, ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. Malheureusement, la réalité est bien différente. Le prince peut avoir commis des actes sanguinaires et dévastateurs qui ont pu noircir son cœur, son père l'a obligé à concevoir un enfant avec la princesse qu'il a épousé, mais cette dernière avoir tellement de pression faire une fausse couche et perdre le fœtus un mois plus tard. L'histoire n'avait pas prévu tout cela et voilà qu'un nouveau rebondissement se fait et qu'on nous envoie tous dans ce monde si différent du notre. Trop de choses, trop de bouleversements. La fin heureuse n'est point pour tout de suite je le crains. Pourtant peut-être est-ce une bonne chose, parce que cela veut dire que mon aimée et moi-même avons encore de la route à faire ensemble avant de trouver le chemin parfait pour vivre heureux en toute quiétude. J'aimerais bien recevoir un petit coup de pouce de notre Marraine la Bonne Fée afin de nous dire par où aller afin de résoudre nos problèmes. Seulement, je connais déjà sa réponse, il faudra que j'arrive à accepter ce que j'ai pu faire avant le mariage. Plus facile à dire qu'à faire, mais je sais que je peux y parvenir, il suffit juste que je me dise qu'au fond, tout ce que j'ai pu faire, c'était au nom de l'amour d'une mère que je n'ai jamais eu et à cause d'un père dont la cupidité sans nom m'a forcé à quitter le château et le royaume.

Le pire c'est qu'être à côté de Cendrillon me provoque de drôles de sensations, des sensations que je ne connais que trop bien. Celles que j'ai déjà ressenti lors du grand bal où je l'ai rencontré. Cette femme qui m'est apparue alors que je ne rêvé que d'une seule chose, épouser celle qui ferait battre mon cœur et non celle que mon père m'aurait trouvé car riche et puissante. Mais mon mal ne peut me permettre de revenir vers elle, la queue entre les pattes comme un chien venant s'excuser. « A ton avis, tu crois que je m'en sors comment ? » Je ne connais que trop bien la réponse. Elle ne s'en sort pas. Elle est comme moi, la distance ne résout absolument rien, pourtant je sais qu'au final ça marchera, que nous nous en sortirons encore plus forts et plus amoureux que jamais personne n'ait pu l'être dans l'histoire de l'humanité. « J'ai connu mieux on va dire.. la boutique marche très bien.. ce n'est pas un soucis.. je me sens juste un peu seule.. je suppose que c'est pareil pour toi.. » Non c'est pire que cela, je ne me sens pas juste seul, j'ai l'impression que mon monde n'existe plus parce qu'elle n'est plus à mes côtés. C'est abominable et pire que de se sentir seul, parce que tout ce qui pouvait me rattacher à mon existence même c'était elle et qu'à cause de mes souvenirs et de mes peurs, j'ai gâché tout cela. « Je .. tu me manques tellement.. quand je rentre à la maison c'est horrible de se retrouver toute seule..  la nuit est horrible..  tu dois trouver ça stupide.. la fille super mal parce que son mari est pari.. y'en a tous les coins du rue qui s'en remette mais j'y arrive pas c'est tout.. » Jamais on ne pourra s'en remettre. Nous nous sommes sauvé l'un l'autre : elle m'a sauvé des griffes de mon paternel, et je l'ai sauvé de la cruauté d'une vie de servante dans sa propre maison. Cet amour en plus n'est pas commun, il remonte à un monde qui baignait dans la magie et jamais il ne s'éteindra, ou du moins pas de cette façon. Le pire c'est que ses mots, je les comprends, je les ressens et ils me touchent plus que tout. Comme une flèche pénétrant dans mon cœur et délivrant un amour puissant. « Et toi alors ? Comment ça se passe ? J'espère que je te manque un peu.. et que tu ne me remplaces pas.. ? » Je reconnais bien là ma princesse : elle montre les crocs et les griffes. Sa jalousie est quasiment maladive, mais je sais que grâce à cela, c'est une preuve de tout ce qu'elle m'aime. Ce n'est pas une passade mais bel et bien de véritables sentiments.

Pour répondre, je reprends une longue bouffée sur ma cigarette avant de jeter le mégot dans le caniveau. « Comment ça se passe ? J'ai pris une chambre au Meli Melo et je continue le travail. » Je ne dis rien de plus pour le moment, lui laissant le temps d'assimiler ce que je viens de lui dire. Au moins on ne se laisse pas abattre tous les deux par cette peine immense qui nous submerge l'un l'autre, on fait tout pour s'occuper et se changer les idées. « Et non, je ne te remplace pas. On ne remplace pas le véritable amour, on ne l'oublie jamais, il se vit jusqu'à la fin des temps et même après de funestes événements. » Je pense au plus profond de mon être ce que je viens de dire, et j'y ai mis toute la conviction que je peux. Je ne veux pas qu'elle puisse croire qu'une femme ait pris sa place, parce que c'est tout simplement impossible, jamais cela n'arriverait. « J'ai adopté un chiot aussi. Une petite Jack Russel que je n'ai nommé Gemma, elle m'aide quand ça ne va pas... » Ce que je ne dis pas, c'est qu'elle me permet d'avoir une présence qui me permet de ne pas perdre pied. Certes ce n'est qu'un chien, mais ne dit-on pas que c'est le meilleur ami de l'homme et qu'il efface tous les chagrins qu'un humain puisse connaître ? Moi j'y crois et cela marche la plupart du temps, quand elle se blottit dans mes bras parce que je pleure, c'est une délivrance pure.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyDim 7 Déc - 23:09



   
   Henri & Ella
   I need to find you again

U
ne part de moi est ravie de faire ce trajet avec lui, je sais que ce ne sera que trop peu de temps avec lui mais ça me fait du bien, j'ai besoin de sa présence pour me sentir bien, j'ai besoin qu'il soit un minimum là. Alors je sais que ce n'est pas ce que l'on est censé faire lorsqu'on est séparé de son mari mais merde je le vis tellement mal, il me manque, j'ai envie de le voir, j'ai besoin, question de vie ou de mort. Je veux juste être avec lui, je veux juste profiter de lui. C'est stupide mais n'importe qui le ferait si c'était la dernière chance de voir cette personne qui nous fait lever le matin, qui nous tient le plus à corps qui fait qu'on est encore là et pas dans un état de lamentation telle que la mort serait presque préférable. Henri c'est l'homme que j'aime et je dois avouer que je ne suis pas prête à le laisser partir maintenant. Je ne supporterais pas l'idée qu'il puisse avoir ne serais-ce qu'une relation avec une autre femme, même si ce n'est que passager.. je crois juste que je ne supporterais pas cette idée, je le verrais comme une trahison et même si j'ai eu beau lui dire.. là ce serait terminé pour de bon, pas de paroles en l'air comme j'ai fait tout à l'heure. Alors je profite totalement pour ce trajet. Je savoure comme on dit. Il veut savoir comment je m'en sors.. mais non. non.. non ça ne peut pas aller, il n'a pas tellement le droit de poser une question comme ça, en sachant que la réponse serait forcément négative. Comment tout pourrait être beau lorsque l'on sait que mon monde est effondré en cendre depuis qu'il a claqué la porte de la maison-même dans laquelle nous nous rendons.. ? Comment ? Je me le demande moi aussi.. mais je ne fais pas d'esclandres. Je prend cela pour de la maladresse. Il l'a toujours plus ou moins été.. j'aime ça.. j'ai toujours été attendri lorsqu'il faisait ça.. un mot de travers une parole en l'air.. c'est lui et c'est aussi une part de lui que j'apprécie. Alors je lui répond.. je lui dis combien rien ne va, combien il me manque c'est vide sans lui.. mais je suppose que pour lui cela ne sera pas le moment où ça va déclencher son retour, et non. Je suis malheureuse surement.. Lui aussi. Je tente de lui montrer que je l'aime toujours autant.. en insinuant qu'il n'a pas intérêt à me remplacer.. je ne veux pas qu'il me remplace, comme je le pensais plus haut, je ne le supporterais surement pas. Tout ce qu'il aurait pu me dire n'aurait été que mensonges.. et ce n'est même pas envisageable j'e mourrais, littéralement. Il sait parfaitement que je suis super possessive, voir très jalouse.. ça me bouffe toujours de le voir en compagnie de femme.. j'ai cette peur que ce coup de foudre se reproduise sur une autre et qu'il me délaisse, j'ai une confiance en lui assez forte.. mais en moi c'est une autre chose.. je viens de rien, il pourrait trouver une fille tellement plus intelligente.

La question a été reposé par moi. J'apprend alors qu'il vit à Meli Melo house j'en ai entendu parler, la plupart des gens qui se sont retrouvés à la rue après la malédiction se sont abrités ici.. des chambres à louer, comme un hôtel un peu mais avec plus d'indépendance. Il continue donc à enseigner. Je me souviens qu'une fois je lui avais fait que surprise à l'école.. j'étais arrivée en avance avant qu'il ne vienne à terminer les cours. Je les vue par la fenêtre et il semblait si passionner à enseigner à des enfants.. j'étais à la fois heureuses.. et tellement malheureuse.. je savais qu'il ne voulait que ça.. un enfant.. il était fait pour être père et j'étais incapable de lui donner cette satisfaction. Je n'en reviens pas.. ça me rend totalement mal. Encore maintenant.. mais à l'époque j'avais encaissé.. la cloche de l'école avait sonné et il était venu me retrouver dans la cour.. j'avais fait comme si de rien n'était l'embrassant joyeusement.. on avait été se promener puis dîner ensemble.. les tensions n'étaient pas encore invivables, nos moments de complicités excités toujours à ce moment. J'écoute la suite, je regarde par terre à moitié tout en avançant, il fait froid, de la buée sort de nos bouches respectives. Une chaleur dans le coeur me traverse, ça fait du bien.. il ne me replacera pas.. je souris sans vraiment le regarder mais l'idée qu'il évoque me fait un bien fou sur le moment.. puis je me souviens qu'il faut qu'il reparte dans peu de temps j'aimerais tellement que cela se passe autrement.. ce n'est vraisemblablement pas encore le bon moment. J'inspire longuement.. je ne sais plus quoi dire vraiment, .. il enchaîne.. il a une chienne.. je souris, il adore les animaux, autant que moi.. pourquoi on n'en a pas pris tous les deux, je me pose encore cette question.. " Elle en a de la chance elle.. " Je le taquine un peu, bien sûr que non je ne vais tout de même pas être jalouse d'un chien, cela serait terriblement grossier. Puis d'un coup je m'arrête.. je me rend compte d'une grosse connerie qu ej'ai pu faire.. l'alliance, notre bague que j'ai jeté à ses pieds.. je ne l'ai pas récupéré.. j'ai oublié.. et maintenant.. maintenant.. on l'a perdu.. Je me suis arrêtée net.. " OHHH la bague.. la gue, je l'ai laissé par terre en te faisant la scène et on l'a pas reprise.. " les larmes remontent, je m'énerve.. m'exaspère.. pourquoi je suis si impulsive comme ça ? Ce n'est pas possible, j'ai tout gâché. " Faut qu'on retourne voir dans la supérette.. Henri.. cette bague.. " je n'arrive pas lui dire la suite.. comme quoi c'est le symbole de notre amour, on ne peut pas l'oublier comme ça.. je suis arrachée de douleur sur le coup tellement je m'en veux. Mon regard plein de larmes suffit surement à lui faire comprendre l'ampleur de ma détresse sur le moment, je ne suis qu'une sombre idiote, tout le monde a raison, je ne suis pas faite pour cette vie peut-être que je devrais retourner dans mon manoir à récurer. " je suis désolée.. je.. je suis tellement stupide.. je comprend finalement que tu sois parti.. " qui me supporterait ? Je n'arrive pas à me mettre bien dans ce moment.. rien ne va..

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyLun 8 Déc - 18:40


i need to find you again.
cendrillon&&henri



 
 
 


L'amour, le vrai, celui qu'on déclare être le plus beau, le plus incroyable. C'est cette douleur là qui est la pire. Quand elle vous prend au ventre... Vous terrorise par son intensité. Puis peu à peu elle devient contagieuse, elle voyage vers votre cœur et l'emprisonne dans sa cage appelée amour. Puis petit à petit le tout part vers votre tête. Une tonne de scénarios s'offrent à vous, vous tuent parce qu'aucun d'eux n'est envisageable. Puis peu à peu vous vous y habituez même si cette petite boule au ventre persiste. Ce mutisme subit que vous avez en la voyant et que vous vous avez lorsque vous vous apprêtez à lui parler est agaçant, il vous énerve parce que pourrez mourir pour la personne à qui vous voulez dire ces mots. Vos doigts qui tremblent dès que vous le frôlez qu'il y ait des vêtements ou non ne change rien. Ces rêves où elle est, qui se transforment en cauchemars lorsque vous vous réveillez et vous vous dites que ne vous êtes pas avec cette personne. Les larmes qui vous montent aux yeux lorsqu'elle est trop proche d'une autre personne, ou même quand ils se posent sur son corps que vous appréciez tellement. Tout cela ne trompe pas, il n'a jamais trompé. En fait c'est ce que l'on appelle l'amour. Le vrai. Celui que tout le monde recherche. Celui qui fait du bien mais en même temps vous détruit de l'intérieur. Celui dont la douleur est insupportable mais qui vous donne un sourire niais quand vous vous imaginez à ses côtés dans la vie de tous les jours. C'est celui-ci que je ressens pour Cendrillon, mais trop de choses m'empêchent de l'exprimer ces derniers temps et cela me mine, me brise le moral, et c'est parfois de trop cette douleur qui fait du bien justement.

Je ne sais que faire pour tenter de retourner vers elle, parce que je sais que ça finira de nouveau en disputes, c'est inévitable. Mais le pire dans l'histoire, c'est que l'on est là, à discuter de nos vies de couple en break officiel. Comme si de rien n'était, comme si nous étions deux simples amis qui parlaient de la pluie et du beau temps. C'est grisant et légèrement frustrant. « Elle en a de la chance elle.. » Effectivement ma chienne a de la chance, elle est plus que pourrie gâtée, je fais tout pour elle parce qu'elle est toujours là pour moi. Je ne dis pas que c'est un défaut de Cendrillon, bien au contraire, même si ma façon de penser cela pouvait porter à confusion. Le pire c'est qu'elle dit ça comme si elle était jalouse, sauf que je sais très bien que c'est un moyen comme un autre de détendre l'atmosphère pour éviter de toujours tourner autour de nous. « OHHH la bague.. la gue, je l'ai laissé par terre en te faisant la scène et on l'a pas reprise.. » Elle commence à paniquer, je sais pourtant qu'il n'y a pas lieu à une telle détresse. Les larmes lui viennent aux yeux immédiatement. Je sais à quel point ce simple objet peut compter à ses yeux. Je m’apprête à lui dire que je l'ai prise mais elle me coupe la parole presque aussitôt. « Faut qu'on retourne voir dans la supérette.. Henri.. cette bague.. » Je ne sais pas pourquoi mais je sais qu'elle va continuer à paniquer, je ne dis rien pour l'instant, parce que je n'ai pas envie qu'elle me coupe la parole une nouvelle fois. Je sais que c'est bête, mais je déteste cela, mais je ne lui en veux pas. A sa place je serais probablement encore pire. C'est la seule chose qui me reste de notre ancien monde, alors autant ne jamais la perdre, je crois que j'en mourrais si ça arrive. « Je suis désolée.. je.. je suis tellement stupide.. je comprend finalement que tu sois parti.. » Là par contre je m'arrête de marcher quelques instants, si bien qu'elle le fait également. Je la regarde droit dans les yeux d'un air presque sévère. C'est ridicule ce qu'elle vient de me dire. Comme si j'étais parti à cause de ça. Elle sait en partie les raisons de mon départ temporaire et je ne vois pas pourquoi elle sort cela comme phrase. « T'arrêtes un peu de dire n'importe quoi ? » Non parce que là c'est vraiment n'importe quoi. Je ne lui parle quasiment jamais ainsi, seulement quand elle "m'agace" et là c'est le cas. Cette façon de se rejeter la faute sur elle, c'est quelque chose que je ne supporte pas. Rien n'est de sa faute, s'il y a des gens à blâmer c'est moi, mon père et notre ancien peuple dans le royaume des contes de fées où j'étais prince. Je m'approche d'elle et essuie ses joues avec mes pouces tandis que je me recule pour prendre les paquets que j'ai laissé au sol. J'en retire la bague et la lui montre. « Heureusement que je pense à tout. » Je lui tire la langue tandis que je lui remets à la main gauche, comme il y a quelques années de cela. Que serait-elle sans son prince charmant et que serais-je sans ma belle et tendre princesse ? Je ne sais pas et je ne préfère même pas savoir à quoi nous ressemblons tous les deux ; sûrement des fantômes d'un passé pas si lointain que ça. « Allez sèche tes larmes. On a encore de la route pour discuter ensemble. » Heureusement, je ne veux pas la laisser, je souhaite profiter un maximum du temps que je passe encore avec elle, parce que je sais que je vais finir par repartir, et je n'en ai pas vraiment envie, bien qu'il le faille, je ne suis pas prêt à revenir vivre avec elle. Il sera un temps où oui nous serons prêts tous les deux à reprendre une vie de couple, mais pas aujourd'hui.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyLun 8 Déc - 23:07



   
   Henri & Ella
   I need to find you again

J
'ai bien tenté de détendre un peu l'atmosphère tendue que nous avons créé à nous en foutre plein la figure à savoir lequel d'entre nous était le plus à même de faire souffrir l'autre. Je n'ai pas envie de cela continue, j'ai tout bonnement envie que cela se calme, je veux profiter de ce chemin pour être heureuse de sa présence. Je me sens si seule, je ne vois pas beaucoup de monde il faut l'avouer, Eden.. puis quelques copines qui passent à la boutique mais à part des clientes.. non je ne vois pas grand monde, j'ai du mal à sortir, j'ai peur de le retrouver dans les bras d'une femme.. c'est stupide je le sais enfin je le sais que maintenant avant j'ai eu le temps de me monter la tête et d'imaginer tellement d'horreur.. je tente de me rassurer, j'assimile encore ses paroles. C'est moi qu'il aime, il ne ferait pas ça, parce qu'on ne peut pas aimer plusieurs personne,s désirer plusieurs personnes n'est-ce pas ? Suis-je naïve de l'imaginer ? Parce que c'est mon cas, je ne désire que lui et personne d'autre je ne supporterais pas de ne plus avoir cette exclusivité.. Je me monte encore la tête je fais emballer mon coeur et c'est relativement mal. Il faut que je fasse des efforts je le sais bien mais c'est difficile de ne pas m'emporter pour ce genre de chose je n'arrive pas à me calmer. Je n'arrive pas à être juste calme parce que c'est Henri qui me calmait lorsque j'allais mal.. c'est lui qui m'aider, je me souviens qu'en arrivant ici.. lorsqu'on a essayé d'avoir cet efnant je me souviens que lorsque j'étais sur les nerfs il me faisait prendre des bains.. il me massait doucement les épaules et j'avoue que toutes les petites attentions qu'il avait pour moi me manquent terriblement, même prendre soin de lui, moi-même me manque, j'aimais lui faire la cuisine.. bien que les ustensiles de cuisine de ce monde sont totalement différents et j'ai vraiment du mal avec la cuisson dans les fours d'ici mais je m'appliquais à faire en sorte qu'il mange bien, qu'il soit bien. Je voulais le rendre totalement heureux. C'est important pour moi. J'aimerais le satisfaire.. j'aimerais vraiment que l'on retrouve cette complicité de l'époque.

Alors j'ai tenté une petite plaisanterie pour voir si mon humour va toujours de paire, ensemble, si ça fonctionne toujours; mais c'est tout à fait vrai, elle a de la chance sa petite chienne, je suis sûre qu'elle ne manque de rien.. Elle me remplace un peu.. Quoique c'est un peu étrange tout de même de se comparer à un chien.. mais d'un coup ce n'est plus vraiment ce qui me me préoccupe le plus.. je repense d'un coup à la bague, bah oui je me tripote les doigts nerveusement depuis tout à l'heure et là il me manque un truc.. le plus important.. et je commence à culpabiliser un max pourquoi j'ai jeté cette bague pourquoi je ne l'ai pas reprise.. pourquoi ? Je me déteste je suis trop nulle et c'est plus fort que moi je n'arrive pas à m'en remettre je panique, il va me haïr.. je ne sais pas comment je peux être aussi distraite.. enfin là si je sais c'est juste la présence d'Henri qui m'a totalement perturbé et je suis sortie de mes gonds. Je n'aurais pas dû.. et des larmes coulent sur mon visage je me dénigre immédiatement.. et j'en sursaute de sa réaction. Il m'engueule littéralement là ? Il n'a été comme ça que trop rarement et là je sais qu'il n'aime pas mes paroles.. Je fronce les sourcils.. moi je lui en voudrais je crois si j'avais été à sa place.. parce que ce n'est pas tellement pardonnable comme manière de perte, j'ai tout fait pour la perdre dans mon moment de colère.. deux fois je l'ai quitté alors qu'il me l'a remise dans les mains.. je suis nulle tellement nulle oui vraiment cela ne m'étonne pas qu'il soit parti..Il m'engueule mais il s'approche de moi pour essuyer ses larmes de panique avec ses pouces, il ne m'en veut pas ? Moi je me déteste une personne a pu la prendre et la volé qu'est-ce qu'on attend bon sang ? Mais au lieu de ça il farfouille dans un de mes paquets qu'il tenait pour le retour.. et en sort la bague. J'ouvre grand les yeux comme une gamine, oh merde alors j'ai eu si peur ! " Oh.. " Je reste abasourdie.. je ne l'avais pas vu venir je me voyais déjà me maudire tout le restant de mes jours de ne plus avoir cette bague ancienne qui vient de sa famille.. de notre ancienne vie.. ancien monde, elle compte beaucoup.. elle nous unit.. Je suis totalement à fleur de peau et mes larmes coulent lorsqu'il repasse la bague à mon doigt comme tout l'heure avant que je ne la retire à nouveau.. oui heureusement qu'il pense à tout.. Je renifle.. Je me calme, je suis heureuse, ça va un peu mieux c'est vrai. Je l'écoute pour ne pas avoir l'air d'une gourde qui ne fait que pleurer, mais en ce moment je fond en larme pour tellement peur de chose, comme si j'étais .. mais non ce n'est pas possible je ne suis pas enceinte.. et dieu sait que j'adorerais être.. mais je n'ai pas cette chance sinon je suppose que nous n'en serions pas là.. J'inspire, oui il nous deux une longue avenue avant d'arriver à la maison, chez nous, moi maintenant parce qu'il ne le dit plus, il ne doit plus se considérer comme le bienvenu alors qu'il a encore les clés et qu'il pourrait venir quand il veut. Avant qu'il reprenne les paquets que l'on avance je l'attrape par la main et je me hisse pour lui faire un léger baiser sur la joue. Je souris légèrement et timidement avant de reprendre notre trajet. " Merci " Je touche nerveusement la bague avant de vraiment reprendre une bonne allure avec Henri à mes cotés. J'inspire grandement.. " tu devrais passer à la maison un soir.. je pourrais te faire à manger non ? je suis sûre que tu manges n'importe quoi.. enfin, je ne veux pas te forcer mais c'est une idée comme une autre non ? " J'ose le regarder légèrement en marchant et je manque au même moment de trébucher tellement je suis distraite, je me rattrape bien.. un coup de chaud pour rien. Et si ça se trouve il va aussi me dire que finalement non, il en veut pas venir un de ses soirs parce qu'il préfère qu'on mette toujours autant de distance.. une douleur de plus à encaisser si c'est le cas.

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyMar 9 Déc - 17:51


i need to find you again.
cendrillon&&henri



 
 
 


J'aimerais bien que tout soit simple dans la vie. J'aimerais avoir tout ce que je désire quand je le veux. Que les choses soient plus faciles, que par exemple, on n'ait pas à s’embarrasser de mœurs imposées par un code social ou qu'on n'ait pas à se soucier d'apparaître ou non dans les conversations des individus de la ville. Les gens pensent qu'avoir beaucoup d'argent est signe d'une bonne existence, sauf que ce n'est pas la réalité, au contraire. L'argent apporte beaucoup plus de problèmes que de ne pas en avoir, car on est la proie des racontars, des gens qui nous en veulent, on est connus et notre vie est étalée en permanence et nous sommes obligés de nous cacher pour pouvoir vivre en paix. Il faut avoir un mental d'acier pour pouvoir résister à la pression, et peu l'on réellement. Je n'en fais pas parti qu'on soit vite clair là-dessus. Enfin tout cela était surtout valable quand j'étais encore prince d'un royaume, maintenant je ne suis rien de plus qu'un simple quidam dans une ville remplie de princes et de princesses de tous horizons. Je suis simplement Henri, et je fais extraordinairement souffrir Cendrillon. Je me déteste pour ça, je suis pitoyable. En fait je pense même que mon cœur se noircit petit à petit, j'ai parfois l'impression de devenir réellement mauvais et cela ne doit jamais arriver, parce qui sait de quoi je pourrais être capable. Moi je le sais, et je ne le souhaite pas, j'ai déjà vécu comme un monstre pendant quatre années et ce souvenir honteux me hante encore nuits et jours.

J'ai dis sur le ton de la plaisanterie que si je n'étais pas là, elle serait bien embêtée, pourtant je sais au fond que c'est plus qu'une simple malice, c'est la pure vérité. Parce que nous sommes liés l'un à l'autre par bien plus qu'un anneau, par un amour, par une réelle magie. C'est plus qu'un simple bout de papier comme on peut dire actuellement, c'est un engagement à vie que nous avons signé et nous ne devons pas le rompre, ou du moins, nous n'en avons pas envie, aucun de nous deux. Tandis que nous nous remettons en marche, elle finit par attraper ma main afin de m'arrêter et de me déposer un tendre baiser sur la joue. J'aurais largement préféré que l'on s'embrasse, parce que ses lèvres me manquent, parce que sa présence dans ma vie me manque. « Merci. » Je lui souris après être devenu légèrement rouge au niveau de mes pommettes. Cela m'arrive régulièrement, je suis très pudique et timide, je déteste afficher mes sentiments, ce n'est pas quelque chose que l'on m'a appris quand j'étais petit. Mon père m'a toujours dit, l'amour et les sentiments, c'est une faiblesse, quand on est sur le trône, on doit les ignorer pour faire ce que notre raison nous dicte et ainsi avoir le pouvoir absolu. Je l'ai écouté à la lettre, mais devant l'âme sœur à la mienne, je n'ai pas pu l'écouter, ce que je ressentais était bien trop fort et bien trop beau pour qu'en fasse abstraction. « Tu devrais passer à la maison un soir.. je pourrais te faire à manger non ? Je suis sûre que tu manges n'importe quoi.. enfin, je ne veux pas te forcer mais c'est une idée comme une autre non ? » Je me mets à rire doucement, elle croit que je me nourris de chips et de pizza comme tous les hommes "célibataire" ; je ne me moque pas, mais je trouve cela plutôt amusant comme vision des choses. Elle me connaît quand même mieux que cela non ? J'ai vécu dans un château avec des gouvernantes pour me nourrir, je sais donc comment manger sainement. « Pourquoi pas ouais, mais je mange correctement, il ne faut pas croire. Bien au contraire, comme j'ai repris un sport de lame je dois absolument avoir une alimentation saine. » Bon par contre ce que je ne lui dis pas, c'est qu'à côté de cela, je bois comme un ivrogne traînant dans les pubs tard le soir. Enfin de toute façon, c'est ce que je suis devenu. Quelle piètre image je peux renvoyer du prince que j'étais autrefois. Je suis persuadé que je ne serais plus capable de tous les actes de bravoures que j'ai pu accomplir ou même des actions politiques que j'ai mené. Je ne suis que l'ombre de moi-même, voire moins que cela. « Cette idée me plaît énormément Cendrillon. Tu n'auras qu'à m'envoyer un message pour me dire quand tu voudras que je vienne à la maison. » Je n'ai pas dis chez toi, j'ai dis à la maison, je sais très bien que cela aura plus d'impact pour elle, comme une promesse de retour un jour ou l'autre, même si notre chemin sera long et semé d'embûches, je sais que l'on y parviendra, que l'on pourra résoudre nos problèmes de couple aussi long le chemin soit-il. Que cela prenne encore des mois ou seulement des jours, on y arrivera, après tout, nous sommes les amants issus de deux milieux opposés même si à la base, elle était plutôt de très bonne famille. Non pas que cela revête une quelconque importance à mes yeux.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyMer 10 Déc - 17:39



   
   Henri & Ella
   I need to find you again

J
e ne sais pas vraiment si je dois l'inviter comme ça, si je dois à tout pris tenter de forcer le futur.. je ne sais pas comment je dois m'y prendre lorsqu'il veut de tout mon coeur que tout les deux cela refonctionne. Je ne sais pas m'y prendre avec lui parce que je le connais parfaitement, je sais qu'il mange bien, il est logiquement sportif, il aime les bonnes choses de la vie.. c'était dur de la satisfaire, il fallait que j'arrive à faire des plats qui fallait ceux de son château que l'on nous a servi maintes fois lorsque l'on est arrivé ici. Je me suis mise trop de pression, je me suis stressée, on devait faire une autre vie. J'ai du trouver comment survivre, alors j'ai eu l'idée de la boutique en voyant le local à louer. Je suis soudée avec la couture alors c'est plutôt une bonne idée. Puis y'avait cette idée d'avoir le bébé à nouveau et ce n'est pas possible.. plus possible maintenant.. rien n'est allait comme je l'aurais désiré. Je voulais juste avoir une petite famille, tranquille apparemment c'est relativement à la mode.. ça me faisait tellement envie, déjà bien avant.. mais le temps n'a rien aidé, parce que je voulais que tout aille bien.. je voulais juste le satisfaire.. que tout soit parfait, cette qualité de perfection qui est devenu mon pire défaut.. c'est une des choses qui m'a rendu affreusement nerveuse et ça a ruiné mon couple.. pas de bébé, pas de couple cela marche comme ça. On ne peut pas faire sans.. on n'est pas assez fort pour surmonter ça, on souffre tous les deux et maintenant on est pratiquement comme deux étrangers. Je n'ose même plus le tenir par la main, l'embrasser.. juste un chaste baiser sur la joue. On est retenu par des anneaux. Cela semble peu finalement lorsque l'on y pense.. mais cet anneau nous relie tellement.. sans lui je le perd totalement. Je refuse ça. Je ne veux pas du tout le perdre, je ne m'en remettrais pas, je crois que je préfère mourir ou partir dans de l'autre coté, retourner d'où je viens.. Mais une chose est sûr la douleur de l'amour n'est pas du tout ce que je souhaite.. c'est pas surmontable je ne me sens pas capable d'avoir une telle vie, une vie comme je suis en train de vivre.. ce qui me fait tenir c'est l'espoir qu'il reviendra comme il me le promet tant de moi.. mais plus le temps passer et plus je doute.. je devrais peut-être donner des ultimatum.. je ne sais pas.. remarque tout à l'heure cela n'a pas semblé le déranger plus que ça.. il s'énerve.. me dit qu'il m'aime qu'il veut du temps.. mais combien ? C'est une vie qu'il lui faut je ne suis pas sûre d'arriver à tenir, il m'affaiblit.. mon coeur ne battra pas aussi bien après ça.

J'attend avec un peu d’appréhension son avis sur l'invitation indirecte que je fais, pas spécialement maintenant, non là je crois que je veux être un peu seule, j'ai besoin de souffler un coup pour arriver à tout encaisser, c'est une telle dose d'émotion quand je le revoie que je ne peux pas m'empêcher de me demander comment j'y arrive parfois.. Comme je l'avais un peu prévu il me dit qu'il mange bien.. alors il ne veut pas dîner avec moi.; cela ne l'intéresse pas trop. Il a repris le sport.. il mange correctement.. à croire que c'est moi l'empêcher de faire tout ça.. je baisse la tête.. il précise que je n'aurais qu'à lui envoyer un message pour l'inviter. Je ne sais pas trop comment je dois le prendre.. peut-être que c'est mieux de s'éviter non. Je ne sais pas, j'en sais rien. Je suis totalement perdue. J'inspire légèrement.. Je me rend compte qu'on arrive presque à la maison. " Ne te force pas, c'était une idée comme une histoire.. je ne voudrais pas t'empêcher de vivre ta nouvelle vie " je ne le dis pas sur un mauvais ton, c'est plutôt de la tristesse. Je soupire légèrement, on est devant la maison et je sors mes clés.. le trajet est surement passé trop vite.. mais en même temps ce n'est pas si loin c'était à prévoir. " Je t'enverrais surement un message alors.. " je finis par conclure.. Je m'arrête devant la porte de notre maison. Je me tourne vers lui pour récupérer les paquets qu'il me porte depuis le début. " Merci de m'avoir raccompagnée.. " Je souris légèrement.. Il me manque déjà.. " Je.. non rien.. passe une bonne fin de journée.. " Je ne sais pas si ça vaut la peine d'ouvrir son coeur maintenant.. je préfère faire attention. C'est trop douloureux sinon..

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI EmptyMer 10 Déc - 20:57


i need to find you again.
cendrillon&&henri



 
 
 
Tu te demandes si tu es une bête féroce ou bien un saint, mais tu es l’un, et l’autre. Et tellement de choses encore, tu es infiniment nombreux. Celui qui méprise, celui qui blesse, celui qui aime, celui qui cherche. Et tous les autres ensembles. Trompe-toi, sois imprudent, tout n’est pas fragile, n’attends rien que de toi, parce que tu es sacré. Parce que tu es en vie. Parce que le plus important n’est pas ce que tu es, mais ce que tu as choisi d’être. Parce que tout ce que tu as vécu n'a pas d'importance, parce que ce qui compte c'est ce que tu vis. Soit fort, la vie ne te fais pas de cadeau, elle fait tout pour te briser, mais c'est tout ce qui te rend plus dur à la douleur. T'as pas intérêt à abandonner, à oublier que tu comptes pour les gens. T'as pas le droit de partir, d'oublier ce que tu es, que tu comptes pour eux. Parce que tu vois, si tu baisses les bras tu vas leur faire de la peine. Alors soit saint et bête féroce, pour te battre en ayant la foi de le faire. Tu le dois, tu leur dois. T'as pas le droit de tomber, t'as pas le droit de crever. Le seul truc que t'as à faire, c'est lutter. Le seul truc qu'on t'oblige c'est ne pas tout foirer. Le seul truc que tu veux, c'est pouvoir vivre jusqu'à en claquer.

La seule chose que je désire, c'est que tout cela prenne fin. Je souffre atrocement à être là, avec elle. C'est ce que je désire par dessus tout, croire le contraire est idiot, mais je ne le suis pas comme je le voudrais réellement. Ce n'est qu'une façade, au fond de moi, c'est le souk. Un véritable marché du samedi matin où tout le monde braille tellement fort que cela finit par nous donner mal au crâne. C'est une comparaison tout a fait méritée. C'est exactement ce que je ressens là, sauf que je n'ai pas mal à la tête, mais au cœur et que j'ai l'impression que des larmes de sang en coulent de façon continue depuis qu'elle m'a foncé dessus dans le magasin. Je me déteste pour cette faiblesse, mais c'est cette faiblesse qui me rend si amoureux justement, parce que mon père le disait : l'amour est une déficience, seul le pouvoir t'aidera à être heureux. J'ai écouté ce qu'il a dit, justement, je peux être heureux grâce à ce défaut. Je me demande toujours si même un jour il a pu aimer ma mère pour parler ainsi, à moins que ce soit le chagrin qui l'ait rendu si apathique. « Ne te force pas, c'était une idée comme une histoire.. je ne voudrais pas t'empêcher de vivre ta nouvelle vie. » Je lève les yeux au ciel, totalement exaspéré par ce que j'entends. Elle m'agace prodigieusement quand elle agit de cette façon. C'est ridicule je viens de lui dire que je serais ravis de venir à sa table, mais elle me... Je ne sais pas comment expliquer ce qui se passe, mais je sais cependant que c'est fort désagréable. Cendrillon ne se rend compte de rien j'ai l'impression ; ce n'est pas la situation qui la fait souffrir, enfin si bien entendu, mais son attitude ne fait qu'empirer les choses. « Je t'enverrais sûrement un message alors. » Nous sommes arrivés devant notre ancienne maison. Celle que je lui ai laissé, celle où je reviendrai un jour obligatoirement, je ne veux pas rester loin de ma femme longtemps, seulement assez de façon à revenir en force, bien plus amoureux et libéré de mes souvenirs. Elle finit par récupérer les sacs que je lui tends avec un petit sourire attristé. « Merci de m'avoir raccompagnée.. » Je m'incline tel un véritable prince devant sa prince, la même que j'ai la première fois que l'on s'est rencontrés.

Je me relève avant de pouvoir prendre congé une fois qu'elle sera rentrée chez nous. Je préfère m'en assurer, pas qu'il puisse lui arriver quoi que ce soit. « Je.. non rien.. passe une bonne fin de journée.. » Mon visage se décompose lentement tandis qu'elle ouvre la porte et s'engouffre dans le lieu de nos souffrances de ce monde-ci. J'aurais tant aimé pouvoir l'accompagner, mais pas maintenant ce serait bien trop tôt et peu recommandable. Une larme puis une autre coulent sur mon visage tandis que je baisse la tête pour regarder le béton qui fait le trottoir et quand je relève le regard vers la porte je sais ce que je dois faire. « Je t'aime. » Je finis par me retourner et entamer la route du retour vers le Meli Melo House, simplement pour aller retrouver la tranquillité de ma chambre et pleurer toutes les larmes de mon corps, de toute manière, je ne fais plus que ça ces derniers temps. C'est très peu viril, mais peu m'importe, j'ai besoin d'extérioriser comme je peux, et c'est la seule façon envisageable pour m'absoudre partiellement les douleurs de cette dure séparation que j'ai pourtant voulu mais qui me semblait inévitable.


electric bird. (lyrics of intro by fauve)


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I need to find you again #MYPRINCEHENRI I need to find you again #MYPRINCEHENRI Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I need to find you again #MYPRINCEHENRI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-