AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Vide
Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Vide
Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Vide
Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Vide
Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Vide
Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Vide
 

 Tout n'est que douleur ◘ Rebekah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Emerys A. Marsus

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Ne plus redevenir un miroir
Faites place à la vedette
Emerys A. Marsus
J'ai posé bagages ici le : 15/03/2014 Jouant le rôle de : Arès, le dieu de la guerre #TeamHercule Nombre de messages : 372 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jamie Dornan.
MessageSujet: Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Tout n'est que douleur ◘ Rebekah EmptyLun 15 Déc - 11:16

Tout n'est que douleur
Rebekah Q-R. Blackfear
feat.
Andrew E. Glass


 

 



 

 

I have followed with enthusiasm the course of your disgrace and public shaming. My own never bothered me except for the inconvenience of being incarcerated, but you may lack perspective. In our discussions down in the dungeon it was apparent to me that your father, the dead night watchman, figures largely in your value system. I think your success in putting an end to Jame Gumb’s career as a couturier pleased you most because you could imagine your father being pleased. But now, alas, you’re in bad odour with the FBI. Do you imagine your daddy being shamed by your disgrace?

Andrew s'était levé particulièrement tôt ce matin, il avait recruté un panel de nouveaux employés et il devait les former pendant une semaine. Il en était à son troisième jours en tant que formateur et le manque de sommeil commençait à se faire ressentir. Il était particulièrement fatigué, les yeux cernés, la moue boudeuse, il n'avait pas particulièrement le sourire aux lèvres. D'ailleurs, Andrew ne l'avait pratiquement jamais. Son coeur avait été détruit à néant il y'a, hélas, bien trop longtemps. Parfois, la nuit, il se mettait à penser, à se souvenir. Se souvenir de la première fois où il avait vu la Reine, qui, autrefois semblait si malheureuse aux côtés de son nouvel époux, elle qui ne rêvait que de liberté et d'amour véritable. Il avait tué le roi pour elle, était devenu la risée du royaume pour ses beaux yeux, elle qui n'avait joué qu'avec ses sentiments, qu'avec son coeur, elle qui l'avait condamné à rester enfermé dans un miroir pour l'éternité lorsqu'il avait tenté de la quitter. Elle avait brisé ses sentiments, avait réveillé de la haine et du mépris, cette femme qu'il avait jadis tant aimé et que maintenant il haïssait. De tout son être. Il soupira, enfilant sa chemise blanche, son pantalon de costume noir et sa cravate tout aussi foncé. Il avait besoin d'un bon café, bien serré.

Le jeune homme sortit rapidement de chez lui et monta dans sa limousine à laquelle il indiqua la direction de Starbucks Coffee. Il avait à peu prés une heure devant lui avant de devoir filer à la banque, ce qui était largement suffisant. Arrivé devant le café, il faut dire que c'était l'un des meilleurs de la ville, il sortit de la voiture, entrant dans la petite boutique qui était déjà pleine de monde. Il attendit bien une vingtaine de minute avant que ce fût son tour, il commanda un café noir serré et attendit tranquillement qu'on le lui serve. Prenant sa boisson chaude il s'apprêtait à sortir lorsqu'il se fit percuter de plein fouet par une jeune femme, qui lui renversa son café dessus. Sa nouvelle chemise blanche, foutue. Andrew était furieux.

-Vous ne pouvez pas faire attention ?!

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Tout n'est que douleur ◘ Rebekah EmptyLun 22 Déc - 3:55

ft. Andrew & Rebekah
" Tout n'est que douleur ◘ "


A un aucun moment la Reine n’avait décidé d’inventer, de faire semblant. Elle avait juste agis en Reine, pour le bien du peuple. Qui sait combien cela aurait fait bruit de savoir que la Reine avait fait assassiner son époux ? Non. De toutes façons, elle avait compris depuis tellement longtemps que l’amour était factice, irréel. Elle savait qu’elle ne pouvait pas y croire, alors pour ne pas souffrir elle se protégea …

Assise dans sa voiture et conduisant – essayant de suivre la route – Rebekah était en chemin vers un café fréquenté par Andrew. Elle ne se serait jamais rendue à cet endroit sinon, cela n’était tout simplement pas dans ses habitudes. Il y a quelques mois de cela, la Reine a retrouvé son Miroir, ou plutôt l’esprit qui était dedans. Libéré par le mystérieux sortilège qui a amené tout le monde à Fantasia Hill, Andrew – C’est comme cela qu’il s’appelait désormais – avait trouvé une sorte de nouvelle vie. Il avait volontairement exclu Rebekah de celle-ci, prétextant qu’elle l’avait beaucoup trop fais souffrir et autres inepties du genre. La Reine, qui entretenait une couverture de Proviseure fortunée à Fantasia Hill ne pouvait que rester consternée devant ce qu’il lui disait. Comment pouvait-il même lui en vouloir de l’avoir gardé auprès de lui ? Il aurait dû s’estimer heureux qu’elle ne le jette pas aux cachots ou ne s’en débarrasse d’une quelconque autre façon. Une telle ingratitude ne devrait même pas exister.

Par chance, Rebekah avait su faire en sortes de trouver d’autres hommes qui l’apprécieraient à sa juste valeur. Il ne fallait pas grand-chose pour faire s’écouler des traînées de bave sur son passage, c’était même parfois dans ces moments-ci que la Reine se demandait pourquoi elle jalousait tant Blanche-Neige. Juste après cette question lui traversait toujours l’idée qu’elle était quelque part à Fantasia Hill, et surtout, encore plus belle qu’elle. La dernière fois, la simple possibilité que cela s’avère vrai fit Rebekah hurler de rage et envoyer violemment un verre à la figure de son reflet qui, sur le coup ne lui convenait plus. Aujourd’hui, elle allait essayer de garder son calme, et de passer une assez bonne journée. Cela ne pouvait que bien se passer, car depuis quelques semaines, Rebekah espionnait Andrew, notant chacune de ses habitudes quelque part. Elle mettait beaucoup de choses en œuvre pour le remettre de son côté, mais décidément, il restait sur ses positions à chaque fois. Il fallait croire que l’attitude de Grimhilde à cette époque l’avait réellement atteint, alors qu’elle ne pensait même pas lui avoir fais du mal. Elle l’avait seulement enfermé dans un miroir pour qu’il reste à ses côtés pour l’éternité, non seulement c’était ce qu’il voulait, mais c’était ce qu’elle voulait aussi. Où était le problème ? Plus elle y pensait, plus elle n’en voyait pas. Rebekah ne pouvait simplement pas admettre que ce qu’elle avait fais était « mal ». Encore une fois, elle avait seulement voulu le garder auprès d’elle.

Alors, après avoir verrouillé les portes de sa voiture, Rebekah entra dans le café et s’y assis. C’était un lieu plutôt sympathique – Heureusement. Il y avait assez peu de monde, alors Rebekah se dirigea vers le comptoir et demanda poliment qu’on lui serve un café. Elle le récupéra puis alla s’asseoir à une table et attendit tranquillement – et confortablement - qu’Andrew ne vienne. Il finit par arriver, un petit quart d’heure plus tard. La femme resta à le regarder passer devant elle sans même la voir. Au départ, elle se demanda s’il le fit exprès mais après avoir vu les cernes sur son visage, elle mit tout simplement cela sur le compte du manque de sommeil, appelé plus couramment fatigue.

Rebekah dût bien attendre vingt bonnes minutes avant qu’Andrew ne soit servi, mais cela n’était pas grave. Ca lui avait laissé le temps de réfléchir à comment elle allait l’aborder. Juste quand il s’apprêtait à repartir, café à la main, Rebekah se leva de sa chaise et se mit volontairement sur le chemin du PDG de la banque. Bousculant sa main et faisant tomber son café sur sa chemise qui avait l’air neuve, Rebekah rit légèrement. « Comme ça tu te réveilles ! » Elle eut un sourire amusé. « Je t’offrirai une autre chemise et un autre café si tu veux, dit-elle avant de redevenir un peu plus sérieuse, nous devons parler. » Elle désigna de sa main la table où elle était assise, il ne pourrait tout de même pas refuser ?

Spoiler:
 


made by © .bizzle / crédit image par tumblr.
Revenir en haut Aller en bas
Emerys A. Marsus

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Ne plus redevenir un miroir
Faites place à la vedette
Emerys A. Marsus
J'ai posé bagages ici le : 15/03/2014 Jouant le rôle de : Arès, le dieu de la guerre #TeamHercule Nombre de messages : 372 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jamie Dornan.
MessageSujet: Re: Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Tout n'est que douleur ◘ Rebekah EmptyLun 22 Déc - 9:59

Tout n'est que douleur
Rebekah Q-R. Blackfear
feat.
Andrew E. Glass


 

 



 

 

I have followed with enthusiasm the course of your disgrace and public shaming. My own never bothered me except for the inconvenience of being incarcerated, but you may lack perspective. In our discussions down in the dungeon it was apparent to me that your father, the dead night watchman, figures largely in your value system. I think your success in putting an end to Jame Gumb’s career as a couturier pleased you most because you could imagine your father being pleased. But now, alas, you’re in bad odour with the FBI. Do you imagine your daddy being shamed by your disgrace?

Tout n'avait été que tristesse, il avait tué pour elle, tué son époux avec qui elle avait l'air si malheureuse parce qu'elle lui avait promit qu'une fois qu'il l'aurait tué plus rien ne mettrait un frein à leur amour, mais il s'était lourdement trompé, elle s'était simplement servi de lui, comme elle l'avait toujours fait avec tout le monde, elle avait piétiné son coeur et ses sentiments, l'avait condamné à rester à ses côtés, enfermé dans un miroir, alors que lui aurait simplement voulu la fuir à ce moment là. Vile et cruelle Reine, aussi mauvaise que ce qu'elle avait fait de lui, un miroir sans âme.

Il n'avait aucune envie de la revoir, plus jamais, elle l'avait fait souffrir, avait fait de lui un monstre, aujourd'hui il s'était construit une vie sans elle et il était bien mieux ainsi, de plus il ne savait pas comment il réagirait s'il la revoyait, au moins il était sûr de tenir sa vengeance, il vivait une histoire sexuelle intense avec Blanche Neige et il était à peu prés sûr que ça rendrait la Reine folle de rage, et il n'espérait que ça, la blesser à son tour tout comme elle l'avait blessé. Cette femme était tout simplement beaucoup trop aveuglé par son égoïsme pour se rendre compte du mal qu'elle faisait autours d'elle, idiote et complètement stupide, il n'avait plus envie de partager quoique ce soit avec la Reine, ni un mot, ni même un regard, plus jamais.

Andrew avait fait beaucoup de chemin depuis son arrivée à Fantasia Hill, il s'était hissé dans la société mondaine, avait mit à ses pieds les femmes les plus belles, les plus riches, avait ressenti depuis peu un soupçon d'amour pour une magnifique jeune femme et couchait avec Blanche à ses heures perdues. Non décidément il n'avait pas chômé, il avait définitivement exclu la Reine de sa vie, de son coeur et de sa tête et il ne tenait pas à la réintroduire à nouveau. Il était fatigué, tellement fatigué entre ses heures de travail à n'en plus finir et ses nuits mouvementées il n'avait pas franchement le temps de se reposer. Il avait décidé d'aller prendre un petit café, histoire de bien commencer la journée, il avait besoin de se ressourcer au maximum afin d'être clair dans sa tête et dans son travail. Il était rentré dans le Starbucks Coffee, lieu où il se rendait régulièrement pour prendre le petit déjeuner, c'était à n'en pas douter le meilleur café de la ville et il ne se rendait qu'ici, les produits étaient certes un peu chers mais ils en valaient largement la peine.

Il attendit un petit quart d'heure avant d'être servi, il avait commandé un café noir et bien serré, il n'y avait que ça qui le réveillait plutôt bien. Une fois qu'il eu sa tasse, il se dirigea tranquillement vers la sortie, vêtu de son plus beau costard et de a plus belle chemise, puis soudain, le drame arriva. Il ne vit pas la jeune femme devant lui et celle-ci renversa son café sur la chemise d'Andrew, en entendant la phrase de la jeune femme, sa première réaction fut d'être trés irrité par la remarque de la jeune femme, néanmoins l'irritation laissa place bien vite à la stupéfaction, elle l'avait tutoyé, comme si elle le connaissait. En contemplant le visage de la jeune femme il la reconnut de suite, il l'aurait reconnu entre milles de toute façon. Pourquoi, pourquoi maintenant ? Pourquoi était-elle là ? Son visage se ferma automatiquement, il n'avait aucune envie de discuter avec elle. Il secoua la tête.

-Non merci, je ne veux rien venant de toi.

Andrew vint s'asseoir tranquillement en face d'elle, il ne voulait pas se comporter en enfant et ce n'était pas son genre de fuir le problème, néanmoins il se montra trés froid avec elle.

-Et de quoi voudrais-tu que nous parlions ?

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Tout n'est que douleur ◘ Rebekah EmptyLun 29 Déc - 0:47

ft. Andrew & Rebekah
" Tout n'est que douleur ◘ "


Elle s’assit calmement et croisa les jambes. Comment ça il ne voulait rien d’elle ? La Reine se demanda à quelle espèce de fausse barrière il essayait de mettre eux. Rebekah ne put s’empêcher d’être amusée. Le bon côté des choses, c’est qu’elle l’avait fais souffrir et qu’évidemment, il devait sans doute en souffrir encore, car il avait gardé rancœur. Rebekah ne fut pas triste qu’Andrew essaie de l’envoyer balader, car elle savait qu’elle avait été beaucoup trop pour lui pour qu’il puisse la mettre vraiment de côté. Elle se dit que cela allait sans doute être facile de le faire revenir, car pour elle, cela crevait l’œil qu’il ne pouvait pas, ou plus se passer d’elle. Heureusement qu’elle ne savait pas ce qu’Andrew faisait derrière son dos, elle aurait certainement explosé de rage comme elle ne l’avait jamais fais.

Elle commençait à se dire qu’Andrew n’avait peut être pas changé tant que ça, du moins, pas dans ses sentiments. Rebekah projetait bien de se venger de Blanche-Neige et d’obtenir sa fin heureuse, il valait tout simplement mieux pour Andrew qu’il accepte de se joindre à elle pour y parvenir. Il allait le faire, que cela lui plaise ou non. La Méchante Reine ne comptait pas se passer de son miroir, s’il fallait qu’elle l’enferme jusqu’à l’en rendre fou, cela ne lui posait aucun problème. Le pire était qu’elle trouvait la torture complètement normale. Elle ne fournissait pas de violence ou de méchanceté gratuite, tant que cela allait comme elle voulait. S’il persistait à l’éviter, quel autre choix aurait-elle à employer ? Peut-être faudra t-il tout simplement trouver un moyen de le faire sombrer dans un état second et profiter de lui ? Cela était sans doute à double-tranchant pour Rebekah. Si elle faisait ça, peut être redeviendrait-il dépendant d’elle, mais elle serait donc obligée de faire ça pour le garder auprès de lui ? Elle trouva cette condition assez moyenne.

D’un geste gracieux, elle dégagea de son visage une mèche de cheveux. Ses yeux détaillèrent Andrew, puis descendirent le long son torse, finalement Rebekah fit une descente jusqu’à la table. Elle avait toujours ce petit rictus sur le visage, il finit même par s’élargir. De sa main droite, qui jusqu’à maintenant était posée sur sa cuisse, elle poussa gentiment sa tasse de café jusqu’à Andrew. C’était sa façon de rembourser sa dette du café. S’il ne la prenait pas, tant pis. « Tiens, je t’offre le mien. » Puis elle changea de position. Elle décroisa les jambes, se pencha un peu plus en avant, joignit les mains et les posa sur la table. « Mais de toi et moi, Andrew. » Rebekah sortit cette phrase avec une évidence irritante dans la voix. Elle prenait la chose avec une telle légèreté que ça en devenait déconcertant. « Je suis contente de te revoir, moi. On dirait que non. » Pour l’instant, la Reine préférait jouer la carte de l’insouciance et de l’innocence. Sa voix sonnait claire, douce, comme s’il ne s’était rien passé, ou même, comme si elle cherchait à l’amadouer. Cela était étrange, elle qui dans le passé était une femme si facilement violente et bipolaire. Que cherchait-elle à faire ? Elle se montrait sous un tel angélisme que cela en était presque effrayant.


made by © .bizzle / crédit image par tumblr.
Revenir en haut Aller en bas
Emerys A. Marsus

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Ne plus redevenir un miroir
Faites place à la vedette
Emerys A. Marsus
J'ai posé bagages ici le : 15/03/2014 Jouant le rôle de : Arès, le dieu de la guerre #TeamHercule Nombre de messages : 372 On me connait sous le pseudo : Doudou. Un merci à : Bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Jamie Dornan.
MessageSujet: Re: Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Tout n'est que douleur ◘ Rebekah EmptyDim 4 Jan - 21:23

Tout n'est que douleur
Rebekah Q-R. Blackfear
feat.
Andrew E. Glass


 

 



 

 

I have followed with enthusiasm the course of your disgrace and public shaming. My own never bothered me except for the inconvenience of being incarcerated, but you may lack perspective. In our discussions down in the dungeon it was apparent to me that your father, the dead night watchman, figures largely in your value system. I think your success in putting an end to Jame Gumb’s career as a couturier pleased you most because you could imagine your father being pleased. But now, alas, you’re in bad odour with the FBI. Do you imagine your daddy being shamed by your disgrace?

Assit en face d'elle il la contempla stoïquement. Il ne voulait plus rien avoir à faire avec cette mégère, il voulait simplement l'oublier, la sortir de cette tête, oublier le mal qu'elle lui avait fait lorsqu'elle lui avait brisé le coeur. Il tenta de dresser des barrières entre elle et lui, il devait se protéger car cette femme était capable de tous les vices possibles et inimaginables pour pouvoir l'atteindre. Elle avait été une grande partie de sa vie, probablement la seule femme qu'il ai aimé autrefois, pourtant aujourd'hui il avait commencé à éprouver des sentiments pour une autre jeune femme ce qui, en quelques sortes, l'aider pour oublier la Reine. Il tenait sa revanche sur la Reine et il imaginait déjà le malin plaisir qu'il éprouverait lorsque Rebekah apprendrait ce qui se trame entre Snow et lui, elle en deviendrait folle de jalousie il en était certain.

Il ne savait pas ce qu'elle avait en tête mais il n'avait nullement envie de le savoir, il aurait préféré ne jamais recroiser son chemin, elle était capable du pire et il le savait. Seulement voilà, la donne avait changé, lui aussi était capable du pire pour lui nuire à elle, pour lui faire regretter ce qu'elle lui avait fait. Cruelle, sinistre et Ô combien attirante femme. Il ne se joindrait plus à elle, ne serait plus son larbin et encore moins son "ami", il serait un inconnu pour elle, et s'il le pouvait, son pire cauchemar, elle ne l'aurait plus jamais entre ses griffes, il en était hors de question, elle étai bien trop perfide pour qu'il reprenne le risque. La Reine avait des méthodes peu ... conventionnelle, mais elle était tellement obnubilée par son égoïsme qu'elle ne se rendait pas compte de la gravité de ses actes, or il en était de même pour Andrew.Il jouait, manipulait les femmes sans se soucier des conséquences et il en avait payé les frais avec Rose. Sa si belle Rose, qu'avait-il fait ? Il préféra sortir de ses pensées, il n'avait pas envie de se torturer l'esprit maintenant, ce n'était pas le moment pour celà.

A quoi jouait-elle ? Il contempla la tasse de café qu'elle avait poussé vers lui. Il n'en voulait pas, étais-ce si difficile à comprendre ou bien le faisait-elle exprés ? Quelque chose lui disait qu'elle prenait un malin plaisir à ignorer ses propos, elle s'en fichait pas mal de ce qu'il voulait ou non, elle n'avait pas changé. Elle ne changerait de toute façon jamais. D'un geste de la main il la repoussa, avant de lui adresser dans un petit rictus ironique:

-Le poison, trés peu pour moi.

Elle et lui ? A l'époque, son coeur aurait certainement bondit de joie, mais aujourd'hui c'était bien différent. Il répliqua froidement, et avec le plus grand calme du monde:

-Nous n'avons rien à nous dire, il n'y a pas de toi et moi Rebekah.

Elle se moquait de lui, à quoi jouait-elle ? Elle l'avait déjà fait souffrir auparavant, celà ne lui avait-il pas suffit ? Pourquoi en remettre une couche alors que de toute façon elle avait déjà reussi à les détruire. Ses sourcils se froncèrent et, sentant que la colère ne tarderait pas à monter en lui, il se leva et la regarda:

-Effectivement, tu es certainement la dernière personne que je voulais revoir. Je ne sais as à quoi tu joues, mais ce sera sans moi.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Tout n'est que douleur ◘ Rebekah Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout n'est que douleur ◘ Rebekah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-