AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
– 10 euros sur le nouveau Xiaomi Mi Stick TV
29.99 €
Voir le deal
anipassion.com

Partagez

(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
 

 (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyDim 21 Déc - 17:32


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








Une nouvelle fois, je sors le soir, mais seul cette fois-ci. Depuis le fameux soir avec Andrew, je ne souhaite plus le voir, je ne veux pas souffrir à nouveau. Sa trahison m'a laissé un goût amer dans la bouche, et revoir surgir encore la part sombre de mon être m'a fait peur. Bien plus que je n'aurais pu le laisser paraître. A chaque fois que la colère l'emporte sur ma raison, ce n'est pas simplement mon apparence qui change, mais mon cœur, il se noircit un peu plus à chaque fois, il devient de plus en plus pourris par la haine, la colère et le sang. Je ne dois pas me laisser avoir, et j'ai bien faillis sombrer dans la fureur et la peine qui m'ont déjà envahis pendant quatre ans de ma vie. C'était trop effrayant de me revoir basculer à nouveau. Je n'aurais préféré que ça n'arrive jamais, cela aurait été plus facile, mais je dois faire avec maintenant. Je dois m'habituer avec cette peur constante de dégénérer à nouveau. C'est pour ça que je suis sortis ce soir, j'avais envie de passer une nuit loin de ce cadre, de boire encore, comme toujours. J'ai donc choisis un endroit où je ne trouverais personne que je connais, le bar de l'hôtel le plus cher de la ville. J'ai les moyens, ce n'est pas l'argent qui me manque d'ailleurs. Alors assis là, au comptoir, j'attends, j'attends je ne sais pas trop quoi, mais j'attends. Vêtu d'un costard cravate, j'ai décidé de sortir le grand jeu, au moins je ne me ferais pas recaler à l'entrée. Un verre de vodka à la main, je suis décidé à profiter ce soir, peut-être même que je dormirais ici pour échapper au quotidien de douleur et de solitude qui s'est emparé de moi depuis la dernière fois que j'ai vu ma femme. J'ai totalement vasouillé sur ce coup là. Je n'aurais pas dû l'embrasser, mais ça a été plus fort que moi, bien trop fort même.

Plus les minutes passent et plus les verres s'enchaînent il est déjà vingt et une heure et j'en suis à ma quatrième vodka et mon deuxième whisky. C'est une vie d'alcoolique que je mène depuis que je suis en break. La boisson est ma seule et véritable amie. J'ai sombré dedans comme j'aurais pu sombrer dans la violence et la décadence, mais j'ai préféré la solution la plus dégradante. Celle de l'homme bafoué au plus bas rang, celle de l'ivrogne et de celui qui fait n'importe quoi une fois qu'il a un peu trop abusé de la boisson. Je vide à nouveau mon verre d'une traite avant de voir entrer une chevelure blonde que je ne connais que trop bien. Je m'étouffe en avalant et commence à tousser comme un malade. Bon sang, que fait-elle ici ? Je voulais être tranquille et voilà qu'on m'amène l'objet de tous mes tourments ? Je reprends un souffle normal après avoir toussé et baisse la tête afin qu'elle ne me reconnaisse pas. En prime je suis déjà pas mal avancé dans mon taux d'alcoolémie, je ne veux pas qu'elle me voit comme ça. J'ai réussis à garder le secret de ma dépendance, je ne veux pas qu'elle le découvre après tant d'efforts. Pas maintenant. Je fais tout pour me faire le plus discret possible, elle ne doit pas me voir ainsi. Ce serait tellement dégradant. Je termine pas me lever et aller aux toilettes, au moins je serais tranquille là-bas. Je me dépêche d'y aller et une fois arrivé, je desserre ma cravate et me passe un peu d'eau fraîche sur le visage. Reprends toi Henri. Bon sang, c'est pas parce que t'as fais une erreur que tu dois... J'en ai marre. En prime je lui ai à moitié dit ce qui me tracassait la dernière fois et à coup sûr elle voudra le savoir. Quel idiot je fais. Mais je ne peux pas rester enfermé indéfiniment dans les toilettes, il va bien falloir que je sorte. Chose que je fais maintenant et me dirige vers ma place sans même regarder autour de moi. Soit déterminé et ne faiblis pas dans ton chemin. Regard droit et tête haute.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.


Dernière édition par Henri-Prince L. Charming le Mar 23 Déc - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyDim 21 Déc - 21:17



   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

C
'est clairement une soirée totalement pourrie. J'ai l'impression d'avoir tout raté. Non je crois même que ce n'est plus tellement une impression. C'est plutôt un sentiment d'échec, j'ai tout perdu et je ne sais même pas comment je vais faire pour m'en sortir. A croire que nous ne savons plus vraiment communiquer aucun de nous n'arrive à aller vers l'autre sans faire un faux pas. Mo je m'emporte je me perd et je pleure.. lui me laisse là choir dans notre salon vide.. sans vie, où la mort n'attend qu'une chose, mon coeur. Je crois qu'elle le tient déjà entre ses mains crochues mais elle n'arrive pas encore à le tirer, me l'arracher pour laisser ce trou béant, ce courant d'air fuyant qui montrera que je ne serais plus capable d'aimer.. juste de souffrir éternellement. N'est-ce pas là un destin tragique digne d'une héroïne de tragédie grecque? Je crois bien que oui. Faut-il se battre à nouveau ? faut-il espérer encore ? Je n'en ai pas la moindre idée à ce moment là je ne sais plus ce qui me ferait du bien ou pas. Je n'arrive pas à savoir. J'aimerais juste lâcher prise, j'aimerais m'évader quelques heures et oublier qui je suis, ne pas être capable de dire mon nom.. juste profiter. C'est alors que je suis allongée sur mon lit encore totalement habillée, les yeux rouges par les larmes qui ne vont qu'aller et venir.. que je vois mon portable s'allumer, signe d'un message. Une amie me propose de sortir, elle voit bien que j'en ai besoin et finalement elle ne me laisse pas le choix, boire un verre ou deux ne me ferait pas de mal.. elle me laisse une demi-heure pour être jolie et attirer des regards. Seulement je sais que je n'attirerais rien avec l'air dépitée que je vais traîner jusqu'à son bar. Je ne sais même pas où elle va m'emmener, je crois que pour vu que je puisse prendre une cuite tout ferait l'affaire. Je me lève péniblement pour ouvrir mon dressing à moitié vide des affaires de Henri, une peine à mon coeur en plus chaque fois que j'entre dans cette petite pièce. Je trouve une robe simple, noir, arrivant mi cuisse.. je l'enfile avec une paire de collants résilles mais pas vulgaire.. Je passe par la salle de bain, je retire l'excédent de noir coulé.. et j'en remet tentant de cacher mes cernes.. J'ai du mal avec le mascara. Je tremble alors je le repose et j'ouvre l'armoire à pharmacie et j'enfile plusieurs cachés pour me calmer. Je souffle un moment.. ça finit par passer et je repasse le mascara puis du rouge à lèvres. J'inspire je peux le faire, je peux me lâcher. Je peux juste profiter. J'entend mon portable vibrer .. Mon amie est là. Je déglutis.. allez lance toi. Je descend enfilant des bottes à talons hautes. Je mets ma veste j'attrape mon sac et c'est parti. Je monte à ses cotés et elle mets la musique à fond pour me faire rire et bouger. Direction un bar en ville.

On entre dedans, des mecs au bar nous regarde mais j'avoue que je tente de faire abstraction. Je ne veux pas me faire draguer juste m'amuser.. profiter. Je ris avec elle, elle tente vraiment de me décoincer. On s'installe à une table et on profite.. je commande une bière.. ma première c'est Henri qui me l'a fait boire.. mais je tente de ne pas y penser en plus de cela, elle n'est pas assez forte.. je la bois trop vite.. comme un verre d'ice tea. Je soupire et c'est une série de shut qui va suivre à tous les goûts et tous les parfums. Je soupire.. je ne sais pas comment je dois m'en sortir.. mais je sens que la terre commence à tourner.. je fais une pause.. e n plus deux mecs viennent nous inviter sur une espèce de piste de danse un peu rock et faite à l'improviste. Je suis morte de rire, cela faisait longtemps que je n'avais pas ris.. mais je crois que ce n'est pas aussi sincère que ce que j'aurais apprécié, demain je m'en souviendrais ? Je me laisse tirer vers lui.. cet inconnu et j'avoue que ce n'est pas tellement ce que je voulais de cette soirée mais ce n'est pas tout à fait moi. Il est trop collant, il est trop.. j'aime pas ce n'est pas Henri.. je déteste qu'il me touche.. j'ai envie de l'écarter une fois mais il prend cela à la rigolade.. Deux fois.. mais il est gluant. Je n'arrive pas à me dépêtrais de lui.. Mais ce n'est pas possible.. C'est pénible à la fin.. je ne veux pas.. allez qu'il me laisse.. et pourquoi mon amie elle semble autant apprécier ? Moi je n'aime pas qu'un autre me touche.. et je le claque et c'est là qu'il commence à ne pas apprécier.. quelle conne je fais je loupe tout.. même sans Henri.

WILDBIRD
 
WILDBIRD
[/center]
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyLun 22 Déc - 11:54


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








Elle ne m'a pas vu, c'est une bonne chose, le pire c'est qu'elle n'est pas seule. Elle est accompagnée d'une de ses amies. Je ne me souviens plus de son prénom, mais je m'en fiche totalement pour le coup. Je ne lui prête pas attention pour l'instant. Si elle est là, c'est pour penser à autre chose qu'à moi, c'est pour s'amuser, et si je suis là, c'est pour ne pas la croiser. Autant faire comme si de rien n'était. Tout ira pour le mieux comme ça. J'ai mon verre de vodka dans la main et je ne sais pas trop quoi en faire, parce que si j'en bois encore quelques uns comme ça, je ne serais même plus capable de marcher et de rentrer chez moi. Je serais obligé d'appeler Simplet ou Eden à la rescousse. Et je ne veux pas, j'aurais encore droit à des remontrances et sérieusement, ce n'est pas la soirée pour. J'ai déjà la tête comme un compteur à gaz, m'en rajouter ce ne serait pas la meilleure des solutions, je finirais par avoir une seule envie. Me claquer la tête dans un mur pour tenter d'avoir mal d'une autre manière. Radical j'en conviens, mais c'est l'expérience qui m'a appris que c'était efficace. Je vide néanmoins mon verre d'une traite avant de commander un verre d'absinthe, au moins ça je le sentirais passer et j'arrêterai de boire. Cet alcool c'est l'un des pires qui puisse exister, une seule gorgée et on a l'estomac en fusion, comme si on faisait fondre du métal à l'intérieur. J'en ai bu une ou deux fois et j'ai toujours trouvé ça trop fort, mais ce n'est pas grave, je suis là pour m'amuser et pour penser à autre chose. Alors autant le faire jusqu'au bout et avoir la tête retournée.

Je fais tout mon possible pour ne pas regarder derrière moi, je ne dois pas me faire voir, je dois rester discret. Si elle ne sait pas que je suis là, elle pourra s'amuser au moins, elle ne sera pas encore obligée de passer une soirée entrain de broyer du noir. Pas comme les deux dernières fois. Je secoue la tête et bois mon verre à nouveau remplis d'alcool à 90°. Ça brûle. Je commence à sourire comme un idiot. C'est un tel plaisir de se sentir bien au point de ne plus accorder d'importance à quoi que ce soit. Le barmaid commence à me regarder d'un mauvais œil, pourtant il ne dit rien. Je suis ivre ça se voit, pourtant j'arrive encore à contrôler mes mouvements et je peux réfléchir comme je le veux. Puis je suis un client il n'a pas intérêt à me mettre à la porte, je ne reviendrais pas sinon. Et en tant que bon commerçant, il le sait ça. Je finis par entendre quelque chose qui ne me plaît pas du tout derrière moi. Le bruit d'une gifle. Je me retourne promptement et je vois que c'est Ella qui a frappé un homme qui l'approche d'un peu trop près à mon goût. Je me lève brusquement et me dirige vers eux d'un pas décidé. J'attrape le col du mec et le regarde droit dans les yeux avec mon regard de psychopathe. J'ai envie de le frapper, de le bousiller. La colère monte en moi, mes yeux deviennent noirs comme l'ébène et les veines de mon visage ressortent fortement, comme la dernière fois avec Andrew. Je vois qu'il commence à avoir peur. Son regard à lui exprime la terreur, il a raison. Je le relâche et il s'enfuit rapidement. Je souffle longuement avant de retourner à ma place. Je ne veux pas gâcher sa soirée. Je m'installe sur le tabouret et commande un nouveau verre pour oublier. C'est la meilleure des choses à faire. En espérant simplement qu'elle ne vienne pas me voir. Puis je ne sais pas pourquoi, je finis par tourner la tête vers elle et je fais tout pour capter son regard et lui souris avant de dire tout bas. « Salut.. » Elle sait lire un peu sur les lèvres, je le sais puis ce n'est pas si dur que ça, alors je sais qu'elle a compris ce que je suis entrain de dire. Je suis complètement idiot. E prime je deviens tout rouge, soit à cause de l'alcool soit parce que ça me perturbe de la voir ici. Probablement un peu de deux en fait.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.


Dernière édition par Henri-Prince L. Charming le Mar 23 Déc - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyLun 22 Déc - 13:53



   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

C
e soir je suis censée ne penser qu'à moi, être moi-même;, je peux peut-être me retrouver un peu, ressourire, m'amuser, je tente de ne pas trop en douter, c'est ce que l'on dit.. si on pense négativement, on attire le négatif, je sais que c'est difficile de ne pas faire autrement mais je vais prendre sur moi.. ce soir je me saoule, je m'aliène et je tente d'être séduisant, voir si je peux plaire, retrouver un brin de confiance en moi, savoir si j'ai encore ce pouvoir sur les hommes, cela ne veut surtout pas sûre que je suis prête à coucher avec le premier venu, je crois pas que cela soit dans mes cordes.. je crois que je suis un peu coincée sur ce jeu,, je veux dire je n'ai eu qu'un partenaire et je ne veux pas tout gâché par une erreur, je ne veux pas perdre cette fusion avec Henri.. au fond de moi j'espère encore que pour nous deux ce soit possible, je sais trop bien que je ne pourrais pas vivre sans lui. On ne peut pas me demander ce genre de chose, on n'a pas le droit de me dire que je suis mieux sans lui, on ne peut pas, c'est juste impossible.. ce n'est pas le genre de chose qui va m'aimer.. c'est tout l'inverse. J'espère ce soir en me retrouvant, pouvoir retrouver une certaine force en moi pour continuer de me battre pour ce qui me tient le plus à coeur. Lui. Je suis trop épuisée sentimentalement pour arriver à avancer correctement, je fais tout de travers et ce n'est pas envisageable. Il faut s'appliquer si je peux dire, il faut que je m'en sorte, que l'on y arrive. J'avoue que le chemin n'est encore inconnu, une véritable chasse au trésor mais si c'est par là que l'on doit passer.. il faut juste que j'apprenne à gérer cette impatience qui me caractérise, j'ai envie d'aller trop vite résultat je n'ai pas vu Henri depuis ce fameux dîner, notre désastre sentimental à tous les deux.. et je n'ose même pas prendre de ses nouvelles. Lui non plus apparemment ou alors il m'en veut de l'avoir un peu jeter dehors.. je ne sais pas.. je pourrais presque comprendre mais je croyais qu'on pardonnait lorsque l'on aimait, n'est-ce pas ce que moi je m'efforce de faire ?

Ce bar semble pour la soirée être le parfait compromis. Pas non plus une foule digne des boîte de nuit mais assez pour me camoufler et passer un peu inaperçue. Il faut que j'arrive à être moi-même que je pense positif, une bière et des shuts.. je ne sais plus quel alcool j'ingurgite à force mais je sais que l'effet est là.. ça monte terriblement. Trop surement, je ris à tout va pour rien mais cela me parait tellement faux, ce n'était pas tellement ce que j'avais envisagé je crois.. je pensais m'amuser mieux que cela pas parce que mon corps est en train de suer des vapeurs d'alcool. Un mec m'attire pour danser, au début je me prête au jeu parce que cela semble relativement innocent.. Je ris avec mon amie.. enfaîte c'est surtout avec elle que je m'amuse, les hommes semblent être un peu de trop. Quoique finalement pas trop pour elle puisqu'elle se colle à lui pour le chauffer mais moi ce n'est pas ce dont j'ai envie pas possible je ne veux pas être ce genre de fille qui chauffe un mec pour l'envoyer piètre deux minutes après, mon éthique ne me le permet pas.. je n'y arriverais pas. Alors je tente de repousser cet homme qui semble croire que lui aussi peut avoir le droit aux mêmes prestations.. Il prend cela pour de l'amusement que je le repousse pour me faire mieux désirer mais lorsque la claque tombe là il n'aime pas tellement.. Je déglutis.. Je ne sais pas si j'ai bien fait de faire ça.. mais c'était presque un geste de premier secours pour me sortir de la situation.. et là je panique presque.. à l'idée qu'il me le fasse payer, aller savoir qu'elle personnalité ce cache sous un homme, même si celui-là peut paraître en apparences parfait.. Henri for you Wink

Ce que je ne vois pas arriver en revanche c'est Henri.. d'où il sort, comment il est arrivé ici ? Qu'est ce qu'il a vu ? Voilà tant de questions qui se bousculent dans ma tête et qui me font légèrement planté en voyant la scène suivante: Henri repousse le type, trop proche de moi.. ils doivent faire environ la même taille.. il l'attrape par le colle.. il me glace le sang.. me fait presque peur, mais qu'est-ce qui lui prend, je m'ne sortais pas si mal toute seule.. je ne comprend pas.. enfin ce que je vois c'est que l'autre mec lui commence à un peu flipper.. on peut le lire dans son regard.. " Arrête Henri maintenant ça suffit ! " Et il le relâche.. l'autre prend sa veste règle au comptoir avant de déguerpir.. Je regarde le type sortir un peu ahurie.. puis ma tête suit Henri qui est déjà en train de se rasseoir comme si de rien n'était au bar un verre d'alcool ou je ne sais quoi à la main.. j'ai l'impression d'être en face d'un étranger.. Lui si doux avec moi.. comment peut-il se transformer de la forte ? Je regarde mon ami un peu déconcertée par ce qui vient de se produire.. mais mes yeux se posent trop vite à nouveau sur mon mari qui finit lui aussi par me regarder.. Je suis restée bloquée là.. comme une parfaite idiote que je suis.. et je ne sais pas quoi faire.. C'est mon amie qui vient de me voir.. quoi aller le voir ? Je ne sais pas quoi lui dire.. mais elle me pousse gentiment vers lui.. des explications s'imposent.. il vient je crois quand même de me sauver la vie.. je me dois de ne pas l'ignorer.. je l'aime tellement encore.. il n'imagine sans doute pas ça. Pas après mes paroles de l'autre jour. Il se tourne au même moment vers moi, j'arrive jouant nerveusement avec mes doigts.. je lui rend son sourire.. " Hey.. ! " Je m'accoude au bar en montant maladroitement sur les hauts tabourets rembourrés. Je commande un cocktail alcoolisé.. " Merci.. " Il est là tout proche.. pas dans son état normal, moi non plus. Je lui refais un petit sourire. C'est plus fort que moi, l'alcool peut-être agit mais je penche ma tête contre lui et je la pose contre son épaule attrapant l'une de ses mains que j'entrelace dans mes doigts. Je frissonne.. " Ne me repousse pas pas ce soir.. " Je n'en ferais rien non plus.. Je reçois mon verre, que j'attrape, je n'en bois pas de suite une gorgée.. je tourne la paille nerveusement. " Je ne t'avais jamais vu dans un tel état.. ça m'a fait un peu peur.. mais j'avoue que ça m'a plu.. que tu défendes avec autant de force mon honneur.. " Je me redresse, ma main ne lâche pas de suite la sienne, c'est comme s'il me tenait.. sans lui, je tombe dans le vide. " Je ne savais pas non plus j'avoue que je pourrais te trouver dans ce genre d'endroit.. " Je lui fais un autre énième petit sourire.. mais lui plus malicieux, curieux.. plus détendue que les premiers.


WILDBIRD
 
WILDBIRD
[/center]
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyLun 22 Déc - 15:16


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri









Il y a des choses dans la vie qui ne changent pas et qui ne sont pas faites pour changer. Ce soir je l’ai une fois de plus prouvé. Je prends la défense des gens que j’aime au détriment des autres. Je n’aurais pas dû faire peur au gars de cette manière-là. C’était totalement disproportionné, mais l’alcool n’aide pas à prendre des décisions très claires. J’ai beau être maitre de mes mouvements, de mes paroles et de mes pensées, il y a des choses que je ne maitrise pas. Je viens une nouvelle fois de laisser libre court à ma rage, ma haine et ma colère, je ne veux pas qu’elle refasse surface dans ma vie, je ne veux pas devenir à nouveau le monstre que j’ai été dans le passé. Je refuse que cela redevienne mon quotidien et ma routine. C’était trop atroce pour que je laisse ces sentiments reprendre une place importante dans ma vie, la seule chose qui a réussis à me sauver c’est l’amour, et si même cela la part d’ombre en moi me l’interdit, que vais-je devenir ? Un monstre ? Un meurtrier ? Je ne le désire pas, c’était déjà assez horrible une fois, pas une seconde, ce serait… abominable. En plus dans ce monde, la sécurité est beaucoup plus assurée, je suis sûr de me faire arrêter si jamais je tue à nouveau. Il ne faut pas. En prime j’ai pris le soin de cacher cela à ma femme et je viens de lui montrer que je suis capable d’être une énergumène en force.

Pourtant, elle ne semble pas effrayée, elle s’approche de moi, je le sens dans mon dos, elle arrive et les poils de mes avant-bras se hérissent. J’en ai la chair de poule. Je ne veux pas que sa soirée soit gâchée par ma faute, par ma lâcheté et par mes secrets. « Hey.. ! » Elle finit par venir s’installer à côté de moi, en montant sur un des tabourets avant de commander un cocktail à base d’alcool. Je suis peut-être dans un état pitoyable, mais elle ne semble pas mieux, j’ai la nette impression qu’elle en a autant abusé que moi. Enfin, je n’ai rien à lui dire, je ne suis pas son père ni sa mère. « Merci. » Je lui fais un petit signe de la main qui dit clairement que ce n’est rien du tout. Je l’aurais fait de toute manière, si je l’avais vu plus tôt, je l’aurais renvoyé bouler, on ne touche pas à ma femme. La tête de Cendrillon finit par se poser sur l’une de mes épaules et ses doigts viennent s’entrelacer avec les miens. Je souris de plaisir et sens mon cœur battre un peu plus vite. Je suis heureux qu’elle soit venue me voir quand même. « Ne me repousse pas, pas ce soir. » Je n’en avais pas l’intention, je veux qu’elle reste, peut-être que c’est idiot, et que ce n’est que tous les verres que j’ai bu qui me font penser ainsi, mais c’est la réalité, je ne veux pas la repousser, je veux m’amuser avec elle. « Je ne t'avais jamais vu dans un tel état... ça m'a fait un peu peur… mais j'avoue que ça m'a plu… que tu défendes avec autant de force mon honneur... » Je me mets à sourire encore plus fort. Encore heureux qu’elle n’ait pas vu mon visage, parce que là, ça ne lui aurait pas plus. Savoir que son mari est un monstre ne lui aurait pas fait plaisir, même s’il est venu la défendre d’un gars trop tactile avec elle alors qu’elle ne le désirait pas. « Je ne savais pas non plus j'avoue que je pourrais te trouver dans ce genre d'endroit… » Cette fois-ci, cette phrase m’interpelle. Nous sommes dans un des bars les plus chers de la ville. Cet endroit est le bar d’un hôtel cinq étoiles, alors pourquoi être autant étonnée ? Je ne suis pas dans un endroit miteux qui regorge de malfrats en tout genre. « J’avais envie d’un verre. Puis en fait, j’en ai bu pas mal, un peu trop même. » Je me mets à rire doucement, comme si c’était drôle. En fait pour ma part oui, c’est amusant parce que j’en suis peut-être à mon dixième verre que je bois d’un coup et je me sens bien. Ce n’est pas étonnant, mais disons que je me sens si bien que j’arrive encore à tout gérer alors que la plupart du temps je ne maitrise plus rien du tout. «Je ne te laisserais pas ce soir, ne t’en fais pas. » Je lui dis ça avec une voie plutôt goguenarde, je commence peut-être à ne plus sentir réellement ce que je fais en réalité. Mais peu m’importe, je suis bien parti pour passer une excellente soirée en compagnie de mon épouse. Une soirée qui n’est pas arrivée depuis de nombreuses années. Je demande un nouveau verre de vodka pure qui arrive en deux temps trois mouvements et le vide d’une traite.

Soudain une musique plutôt intéressante se met à retentir dans le bar. Je me lève du fauteuil et attrape la main de ma femme. « Un collé serré ? » Je ne sais pas ce qui me prend vraiment, mais j’en ai envie cela fait longtemps que l’on s’est pas amusé de la sorte, autant en profiter non ? De toute manière, on ne sait pas de quoi l’avenir est fait, alors je veux en profiter comme si c’était la dernière soirée que l’on passerait ensemble même si je sais que ça ne sera pas le cas. « Allez, s’il te plaît ? Pour me faire plaisir ! » Je fais une tête de chien battu en espérant qu’elle accepte. Je veux m’éclater, je veux danser, je veux la retrouver. Et quoi de mieux qu’une musique propice à une danse très rapprochée et très sexy pour célébrer la chose ? Je ne sais pas pourquoi, mais au fond de mon être, je sais que l’on signe notre futur sur cette chanson, je sais qu’on finira par se remettre ensemble définitivement, et que rien ne nous séparera, malgré les embûches, je l’aime et je l’aimerai pour le restant de mes jours. De toute manière je finis par l’attirer vers moi et l’on arrive sur la piste de danse. Je commence à danser avec elle en passant mes mains autour de ses hanches, les doigts au niveau de son aine tandis qu’elle met ses bras autour de mon cou. Je commence à me déhancher en rythme avec la musique en frottant mon bassin contre le sien, une lueur espiègle dans le regard, je suis en train d’apprécier ce petit moment, enfin de la distraction dans cette soirée morne. J’ai bien fais de venir ici, je vais pouvoir enfin oublier et me concentrer sur le moment présent, je vais réussir à la récupérer.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.


Dernière édition par Henri-Prince L. Charming le Mar 23 Déc - 10:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMar 23 Déc - 0:48



   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

C
ette soirée je ne pensais pas qu'elle serait bien pour moi. J'imaginais déjà mon amie, aussi belle soit-elle, allez voir ailleurs et me laisser là en plan à une table d 'un bar chic alors qu'elle se dandine avec des mecs dont elle ne connait rien. Moi je sourirais.. et poliment je lui ferais un signe d'encouragement. Mais je ne serais pas heureuse. Pourtant autrefois le bonheur des autres me plaisaient, je m'en nourrissais, parce que moi-même j'avais perdu cette notion de bonheur dans ma vie. Mais finalement je crois que j'arrive au début à me lâcher, peut-être que l'alcool m'aide beaucoup, c'est même sûr. Je me sens bien alors que la boisson brûle ma gorge. Mais quelle signification a le mot bien ? Je ne sais plus.. je ne suis plus vraiment capable de dire quoi se soit. Je ne suis plus vraiment capable de penser. Alors je tente de ne pas réfléchir.. c'est un peu plus fort que moi.. surtout lorsque je comprend que j'attire un mec qui ne me plait pas. Je ne suis pas ce genre de fille, je ne suis pas une fille qui se laisse aller.. pas avec n'importe qui, je ne suis pas à l'aise et je déteste son jouet.. je ne veux pas de ça.. ce n'est pas fait pour moi, je ne m'amuse plus. Mais est-ce que je me suis vraiment amusée dans cette soirée ? Je ne sais plus tellement. Cela ne me ressemble pas, est-ce que je me suis évadée, c'est-ce que cela m'a fait du bien ? Oui.. enfin la baffe au crétin pot de colle, infiniment. Mais je n'avais pas vu Henri, je ne l'avais pas remarqué.. est-ce qu'il est là depuis longtemps ? Je ne peux pas le dire et une part de moi à honte de ne pas avoir senti cette présence vitale. Même si sa violence envers ce type me déroute.. je dois avouer que le voir défendre mon honneur avec autant de férocité.. c'est plutôt agréable, oui ça me plait, n'est-ce pas là totalement malsain ? Je pourrais dire oui c'est vrai mais en tout cas.. il me faut quelques secondes pour me reprendre. Il file au bar.. moi qu'est ce que je dois faire ? Je ne sais pas.. j'avoue que je suis un peu perdue, mon amie me pousse gentiment à aller voir mon époux, j'ai l'impression de devoir aller le séduire à nouveau.. comme si j'étais une ado d'ici.. et que j'avais envie de flirter avec le beau garçon qui me fait de l'oeil en classe.. Je me lance..

J'avance en direction du bar.. m'installant à coté de lui, collée pratiquement à lui pour être honnête. Notre proximité ne me dérange pas, bien qu'elle m'attire que plus. Nos corps se sentent, se jugent et se désirent, c'est plus fort que nous, un désir qu'on ne contrôle pas. Je commande un nouveau verre alors que je flotte dans l'alcool. Mais peu importe, je prendrais un taxi pour rentrer.. ou alors je ne sais pas.. je resterais ici. Je pose ma tête contre son épaule, attrapant ses doigts, les entrelaçant dans les miens.. sa chaleur humaine me réchauffe alors que je me consomme de l'intérieur. Je lui montre ma pensée, cette honneur défendu.. et il sourit.. je l'entend.. je regarde mon verre toujours contre lui. Puis je lui avoue que je ne pensais pas le croiser ici.. oh il a le droit de boire un verre dans un bar, je le fais moi-même, mais ce soir, particulièrement.. et seul. " J'avoue que je t'imaginais plutôt avec une bouteille de vin et Gemma contre toi.. pour boire va savoir pourquoi " Je dis ça sur un petit ton ironique. C'est plus pour rire que je dis ça.. je ne l'imaginais pas du tout boire.. tout court, mais après tout, je ne me voyais pas être autant accroc à des cachets.. voir à lui.. il est mon addiction la plus grande, je tente de me convaincre que lorsque je l'aurais récupéré, qu'on aurait tout surmonté.. mes calmants ne serviraient plus à rien. J'espère, mais c'est se voiler la face non ? Il confirme alors qu'il ne compte pas le laisser ce soir. Je tourne doucement mon visage vers lui et je l'embrasse sur la joue. J'attrape mon verre, à la paille j'avale trois immenses gorgées qui vont descendre le verre à plus de la moitié vide.

La musique change, je le sens légèrement bouger. Je le regarde un peu ailleurs, comme si j'atterrissais du paradis.. lui étant mes ails. La musique est d'un coup plus exotique, incitant surement les gens à s'amuser et à danser un peu plus.. un style cubain.. un peu salsa.. Je sais danser, apparemment j'ai ça dans le sang.. mais ici.. Je rougis légèrement lorsqu'il me propose une danse.. collée serrée ? Oula.. il semble vraiment y tenir, je ris.. mes joues doivent rougir vraiment. Il insiste et je ne peux pas résister.. lorsque je le vois comme ça.. avec son air adorable, je cède. J'attrape sa main et je le suis sur la piste.. Il me mets dans le rythme immédiatement. Je frissonne.. l'effet commence.. je le sens contre moi.. l'envie.. c'est une folle envie de lui.. je suis en manque de lui.. clairement. Je l'enlace pour prendre son mouvement.. sacré mouvement.. mais je me lâche dans ses bras, je ris.. je me contorsionne.. j'ondule contre lui.. je sens son regard sur moi.. ce désir émaner de lui.. ça me plait.. je lui fais de l'effet et je le sens.. Je me mord la lèvre.. je me laisse partir en arrière, je me cambre, lui offrant ma poitrine ou juste le décolleté.. J'ai vu ça dans un film ça faisait de l'effet à l'homme.. et j'espère dans un sens que l'effet ressemblera à ça aussi pour Henri. Je tremble un peu.. l'excitation bien a entendu. J'oublie presque qui je suis. J'ai Henri et moi.. tout ce qui compte.. je m'amuse, je suis bien.. pourquoi il n'y a qu'avec lui que je peux être bien ? Je me mord à nouveau la lèvre lorsque je remonte vers lui.. nos lèvres se frôlent.. mais elles ne s'arrêtent pas là.. Je l'embrasse.. pourquoi je n'ai pas fait ça avant ? Pourquoi c'est si délicieux ? C'est comme prendre quelque chose de défendu. Je l'embrasse, resserrant ma prise à son cou.. Je sens le désir affreusement monter.. je le désire.. mais je l'aime encore plus.. J'ai besoin d'air.. je romps le baiser en souriant, je ris un peu. " Pardon.. non enfaîte je ne m'excuserais pas.. et j'ai même envie de recommencer.. " Je lui vole un baiser, je m'accroche à lui, autour de son cou.. je lui vole un nouveau baiser. " tu m'as tellement manqué.. " Je plane, je plane totalement.. d'amour, de désir.. de lui.


WILDBIRD
 
WILDBIRD
[/center]
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMar 23 Déc - 10:42


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








Ce feu ardent qui me dévore au fur et à mesure des secondes qui passent me rend ivre de désir envers mon épouse si sensuelle qui sait éveiller une passion insatiable en moi. Je commence à perdre pied, à perdre la tête, la raison. Plus rien n'est plus beau que ce moment. Plus rien ne pourrait m'arrêter. Je suis entrain de me droguer au plaisir charnel interdit entre deux époux qui sont censé être en break. Je ne sais pas où tout cela va bien pouvoir nous mener, mais je meurs d'envie d'elle. Rien que lorsque nos regards se croisent je sens mon ventre se tordre et ma raison faillir. La musique pulse dans mes oreilles, elle se transmet dans les moindres parcelles de mon corps et me poussent à me déhancher comme jamais je n'aurais osé le faire. La pudeur, la timidité et ma réserve m'auraient interdits de faire ce genre de choses en temps normal, mais cette fois-ci, à bas mes principes. Je souhaite m'amuser, ne plus penser à ce torrents de tourments qui assaille mon couple. C'est décidé, ce soir je veux oublier, je veux passer un moment extraordinaire, et l'alcool ainsi que ma femme m'y aident. Ce soir, c'est le grand soir, probablement le moment où l'on remet tout en question, ou tout sera oublié et tout sera devenu plus grand et plus beau. Ce soir c'est terminé, je ne pense plus en tant que mari séparé de sa femme, mais en tant qu'homme qui tente de la conquérir à nouveau, en tant qu'homme qui est en voie de rédemption et de salut. Ce soir je ne suis pas le prince Henri, ce soir je suis Henri et peu importe ce que j'ai pu faire dans le passé, peu importe ce qui a tâché mon cœur.

Ella prend rapidement le pli, elle s'amuse elle aussi, et je le sens. Elle me désire également, au moins autant que moi je la désire. Cette envie irrésistible m'attire vers le haut, elle me pousse à me déhancher de façon plutôt osée contre elle tandis qu'elle s'abandonne dans mes bras. Ses contorsions me provoquent des effets que j'aurais cru oubliés, mais cela me fait du bien de nous retrouver enfin. Elle commence à me faire de l'effet, comme avant et j'en viens presque à oublier tout ce qui s'est passé. Elle finit par se cambrer en arrière afin de m'offrir son décolleté plongeant qui m'attire tant. Je suis un homme, et un homme quand il voit ces choses-là sur le corps de la femme qui lui plaît ressent un tas de sensations qui conduisent son corps vers un futur plaisir. Elle se baisse en se frottant contre moi et je sens que je suis entrain de partir vers le monde du fruit interdit. Puis quand elle remonte, ses lèvres frôlent les miennes sans pour autant que l'on s'embrasse. Mais c'est sans compter sur elle qui fait le premier pas. Nos lèvres s'étreignent, nos corps sont en fusion ardente. Plus rien d'autre ne compte que nous et ce baiser. Puis elle rompt le baiser avant de manquer d'oxygène en riant délicatement. « Pardon... non en fait je ne m'excuserais pas... et j'ai même envie de recommencer. » Cette fois-ci, je donne tout ce que j'ai dans un simple baiser, je l'accompagne, lui montre que moi aussi je veux recommencer, que moi aussi elle m'a manqué au plus profond de mon être. « Tu m'as tellement manqué.. » Je me mets à rire avant de sceller à nouveau ses lèvres afin qu'elle se taise, pour que l'on profite du moment. C'est intense, c'est puissant et je meurs de désir.

La musique continue, d'autres couples sont entrain de danser mais aucun n'atteins notre puissance, celle qui émane de nos corps, de notre amour. Rien ni personne ne peut égaler Henri et Cendrillon, les amants les plus connus de toute l'histoire. Je commence cependant à sentir mon corps se tendre au maximum tandis que me frotte à elle de façon assez osée et sensuelle. Je commence à glisser dans son dos tandis que mon nez se fraye une place dans sa chevelure pour venir l'embrasser voluptueusement dans le cou tandis que je me déhanche contre son corps. Je finis par venir entourer ses hanches de mes mains pour qu'elle accompagne mon mouvement. Je finis par venir lui mordiller lentement le lobe de l'oreille avant de lui susurrer de doux mots. « J'ai envie de toi... » Mais je termine par revenir face à elle en continuant de danser de façon charnelle. Puis les mots ne veulent rien dire, ils sont vides de sens, seuls compte les preuves physiques, alors mon visage s'approche du sien et je viens l'embrasser langoureusement, faisant un ballet sur cette musique érotique. Elle m'attire, elle m'attise, comme le vent rend plus fort le feu, comme le soleil fait fondre la neige. Sauf que je ne fonds, je me durcis de plus en plus, petit à petit tandis que je m'oublie contre elle. Plus rien n'a plus d'importance que ce moment.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMar 23 Déc - 19:31



   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

J
'esquisse un sourire. C'est compliqué, je ne sais pas si je vais être capable de danser alors qu'il y a tous ses gens autour de nous.. je ne sais pas si je suis capable de cela.. L'alcool pourrait m'y aider, après tout, tout à l'heure j'étais dans les bras d'un autre autre.. mais je sais aussi que cet homme n'était pas.. et ne sera jamais Henri.. il ne me faisait pas le même effet, c'est relativement complexe.. mais c'est Henri qui libère tout en moi.. alors forcément lorsqu'il insiste. Je resserre sa main qui tient la mienne. Je lui souris et je tente d'oublier qui je suis et ce que je suis. Je veux juste avancer avec lui, peu importante le chemin que cela prendra. Je me laisserais faire.. ce soir je crois bien vouloir lui appartenir, comme cela a toujours été. Je frissonne à son contact.. brûlant. Il commence à danser, je ris, rougissante un peu puis je m'amuser et je me laisse aller, c'est parti. Il faut que je me donne dans cette chorégraphie digne du diable. Je me mords la lèvre.. je remue en rythme à ses mouvements.. je ne veux pas qu'il arrête. Je bouge avec lui, il est juste en moi, j'ai Henri dans la peau, cela a toujours été ainsi. Alors peut-être que cela parait un peu endiablé.. mais je crois que je m'en fiche pas mal maintenant, je ris, je suis totalement une autre personne. Je m'abandonne dans ses bras.. je me livre sensuellement à lui.. sans y être à fond.. cela pourrait être plus intense, il n'y a pas de doute. Je me cambre en arrière.. un peu comme un de ses films de danse qu'ici ils aiment autant. Je brûle. Littéralement. Je me laisse aller à des divagations.. des pensées malsaines et  envieuses, à des choses que je ne devrais pas, l'alcool de ce coté aide l'imagination.. et pour une fois je ne suis pas parano.. je sens qu'il aime ça.. je sens que je lui plais, il n'est pas juste là pour me faire plaisir, cette fois on se retrouve c'est totalement différent.  Je crois que j'avais aussi besoin de cela.

Doucement je remonte. Doucement je reviens à lui, je remonte à la surface, un signe symbolique dans notre couple.. j'émerge. J'arrive presque à ses lèvres dans l'euphorie du moment. Mais je ne m'arrête pas à un simple frôlement, trop de tentation, trop de force, j'ai besoin de ça. Et je continue mon bref chemin pour l'embrasser. Pas un simple baiser, mais quelque chose de fort.. mon coeur explose, c'est un tsunami, c'est un attentat. J'y fonce, je ne m'arrête pas. Je manque cependant un peu trop de souffle et j'en ris en le reprenant.. je m'excuse sans le faire vraiment je n'ai aucun regret dans cet acte que je viens de commettre, l'amour ne devrait pas être un crime, c'est interdit.

ses lèvres m'avaient tellement manqué, pas que le dernier que nous ayons échangé soit lointain mais il n'avait pas cette saveur. Là c'est tout ce que je voulais ma dose, ma drogue et je ne veux pas que cela cesse, je le veux à vie, je le veux pour toujours, j'ai envie de lui, je l'aime et ça me donne cette force de me battre pour lui. Je suis prête je crois, je veux qu'il reste, qu'il ne me laisse plus qu'on soit enfin ensemble, cela ne doit pas être autrement, c'est le destin nous deux et le reste du monde, pourquoi il ne le comprend pas, quoiqu'il puisse être, avoir fait.. je m'en contrefiche, parce que je l'aime, aussi débile dans ce monde mes pensées puissent-êtres. Cette danse nous réveille, nos consciences reprennent le dessus. Je sens son excitation monter en même temps que la mienne, plutôt physique la sienne, je ois avouer.. mais peu importe, c'est lui pas un autre et je ne voudrais que ce soit rien que lui. Je sens alors ses lèvres glisser dans mon cou, cette zone qui me fait tant d'effet.. le lobe de l'oreille.. je frissonne. c'est mon coeur qui s'accélère encore et encore. Il a envie de moi.. ce baiser.. ce baiser.. j'en ai des larmes qui me montent dans les yeux, il ne se rend surement pas compte de tout ce que cela veut dire. Je déglutis en m'écartant de lui.. Je souffle, arrêtant un moment de danser, mon baiser reprend pour devenir plus doux. Je caresse son visage.. je souris.. un peu taquine en repensant à un souvenir.. je me souviens lorsque nous n'avions rien d'autres qu'une maison.. on jouait à se cherchait, cache-cache, le jeu du loup, il m'attrapait.. on éclatait de rire, parfaitement amoureux. " il faudra m'attraper.. " Je me me mets alors à courir.. enfin pas non plus comme si je faisais un marathon.. je me faufile à travers la foule pour sortir du bar et atterrir dans le hall de l'hôtel.. ok là j'avoue être un peu paumée mais sachant qu'il arrive je ris et je prend la direction du premier grand couloir que je trouve et j'avance ne courant à l'aveugle en vérifiant qu'il soit bien derrière moi.

WILDBIRD
 
WILDBIRD
[/center]
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMer 24 Déc - 0:50


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








Si je devais donner quelques adjectifs pour qualifier l'ambiance de la scène qui se déroule dans ce bar en plein dans un hôtel cinq étoiles ? Chaude, voire bouillante, la température a atteint des records, à cause de la proximité de nos corps brûlants de désir et des échauffements que l’on se provoque à force de danser sur cette musique propice aux rapprochements. Excitante, l'avidité dont nous faisons preuve dépasse l'entendement commun, nous pousse à nous désirer plus qu'autre chose, nous donne envie d'aller plus loin sans oser le faire parce que l'on préfère prendre notre temps pour profiter de cet instant qui n’a pas eu lieu depuis fort trop longtemps. Je dois admettre que cela m’a manqué, de pouvoir m’amuser autant avec ma femme, et je sais que le reste sera probablement encore mieux. Nous avons besoin de nous retrouver, il le faut, on doit arriver à récupérer cette complicité que l’on avait dans le temps. Certes il y a d’autres moyens, mais nous sommes tous deux ivres et tout le monde sait que l’alcool n’aide pas à faire les meilleurs choix possibles. Le truc c’est que je ne regrette rien de ce que je suis en train de faire. C’est puissant, un peu comme quand j’ai touché sa main pour la première fois lors de ce bal organisé par mon père, tout aussi magique et j’ai l’impression de l’aimer à nouveau comme pour la première fois. Prince Henri et Cendrillon que seule la mort pourrait séparer. Henri et Ella que beaucoup de choses ont faillis séparer. Mais les voilà de nouveau réunis, dans un moment de partage, que rien ni personne ne pourrait arrêter.

Le truc c’est que là, par contre, je me sens tout chose, j’ai l’impression que l’on a beau se chercher, on se retient simplement afin de faire durer le plaisir. Nous sommes obligés de le faire, simplement afin de rattraper le temps perdu loin de l’un de l’autre. Et je dois avouer que je trouve cela amusant, c’est sacrément plaisant de faire ceci. Nous sommes enfin en train de reprendre tout ce qui a fait de nous l’un des couples les plus emblématiques du monde. En prime la musique est propice à ce rapprochement. Et je sais que ma belle va finir par vouloir jouer, comme d’habitude. Elle rompt d’ailleurs le baiser afin de me regarder de façon taquine. Elle arrête de danser et je sens que nous allons enfin commencer à rire réellement. « Il faudra m'attraper… » Je lève les yeux au ciel en me rappelant que nous le faisions avant comme des enfants dans le but de se chercher un peu avant de tomber l’un dans les bras de l’autre. Elle se met à courir pour se diriger vers les couloirs de l’hôtel. Je grommelle un peu avant d’aller voir le barman et régler la commande pour elle et pour moi. Ça ne prend que peu de temps car je paye avec ma carte bleue, enfin un outil technologique vraiment pratique. Je finis par la rattraper en riant à mon tour. S’ensuit une course poursuite dans les couloirs alors que je rie à gorge déployée. Je n’ai pas été heureux ainsi depuis longtemps. C’est si bon d’entendre à nouveau un rire émaner de mon corps, bien qu’il soit quelque peu rouillé. Je dois la retrouver maintenant, sauf que je ne sais pas où elle peut être. Je commence à regarder dans les chambres, sauf que bien évidemment il faut les clefs pour entrer à l’intérieur, ce serait trop beau. Je décide alors d’entrer dans la première pièce qui est plus ou moins libre d’accès. Un endroit où l’on range les draps et les serviettes. Je souris rapidement avant d’éteindre la lumière. « Dis bonjour au méchant loup. » En tout bien tout honneur, aucun sous-entendu. Bien sûr on y croit tous. Je commence à avancer à tâtons car je n’ai pas vraiment envie de me retrouver la gueule à terre. Je finis par entendre un souffle quelque part. « Ella, je sais que tu es là… Et je vais te manger tout cru. » Je me mets à rire de ma propre bêtise tout en cherchant dans le noir le plus complet.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMer 24 Déc - 12:03



   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

J
'aime ce qui se passe, j'aime l'attraction qui m'enivre. J'aime être là avec lui, j'aime que tout ce qui nous retenait soient brisés. J'aime ce moment, je l'aime lui. Je ne sais pas tellement comment j'arrive à faire tout ça.. me déhancher.. danser, le séduire, le désirer, le provoquer. C'est juste quelque chose de fort que je ne saurais surement pas expliquer, une chose qui ne s'explique d'ailleurs surement pas. Je me laisse porter par un rythme qui fait battre mon coeur, par un désire qui me fait vibrer de l'intérieur. Je pourrais lui faire l'amour sur place, ici maintenant.. mais ma retenue m'en empêche bien que ce soit aussi chaud que la braise, il faut bien l'avouer. Je suis presque sûre qu'on est gênant à regarder.. que l'on doit être le genre à être enviée mais aussi à faire rager.. mais je m'en fiche pas mal. Je crois que je n'ai pas conscience de tout cela sur le moment, lui seul m'obnubile. Lui seul m'appartient, je suis sienne, il est mien, le principe fondamental du mariage. Mon souffle se fait déjà court.. un baiser qui m'essouffle, l'effet qu'il me fait. Je perd mes moyens mais j'assume, j'assume de le vouloir plus que n'importe qui sur cette terre, dans l'univers. On est si proche l'un de l'autre, pourtant je ne me rend pas compte qu'on est aussi si loin. Loin l'un de l'autre, sans se comprendre.. juste de deux corps qui s'épousent à la perfection, ne forme pas encore qu'un.. l'unisson arrive.

Mais si on cède à nos pulsions trop facilement où est le but ? Il ne faut aller trop vite dans cette précipitation. Je le veux, mais est-ce que je dois fondre pour lui dans les minutes qui suivent ? Alors je l'embrasse tendrement.. sans plus danser.. je l'aime, je le trouve parfait.. ce baiser tendre doux.. j'espère ne pas l'oublier. Mais je reprend un jeu à tous les deux, je me mets à courir. Il doit m'attraper, me trouver si'l me veut, se donner la peine d'être là, de me vouloir.. et ça me fait rire.. je sais que c'est totalement immature mais c'est plus fort que moi, je suis aux anges et je ne veux perdre cette soirée, le perdre durant ce jeu.; j'espère qu'il jouera le jeu qu'il n'a pas perdu la main mais une part de moi sait que non . Je suis dans un état d'excitation digne d'une gamine, en plus du jeu sensuel qui se prépare. Je cherche un endroit pour me planquer, il faut que je trouve vite avant qu'il ne me voit et que je sois démasquée. Je cherche une porte ouverte.. les chambres sont forcément verrouillées.. et merde.. mais j'arrive à tomber sur l'une d'elle ouverte, la lingerie. Allez hop.. je la laisse entre ouverte.. et je me rend compte une fois cacher dans un coin pour l'attendre que je n'ai pas éteint la lumière.. mais trop tard, j'entend la porte s'ouvrir et lui s'amuse à l'éteindre.. je ris légèrement.. je suis dans un état où la discrétion est totalement impossible. Je crois qu'il l'a bien compris. Il sait que je suis là, il sent surement ma présence ou m'entend.. c'est possible aussi. Mais lorsque je vois son ombre je lui saute dessus pour le faire tomber dans un tas de linges en pile sur le sol en riant. " C'est moi qui t'es attrapé.. " Je reprend ses lèvres d'assaut, je leur fais presque la guerre et je le désire un max.. je commence d'ailleurs à lui retirer sa chemise, la température remonte d'un cran.. je me sens bouillir, mon souffle est court, j'ai tellement envie de lui. Je sens cette fièvre dans le bas de mon ventre.; mon bassin agit presque lui même. je n'ai plus aucun contrôle. Mais c'est sans compter la lumière qui s'allume et une personne qui entre. " Monsieur, madame, je vais devoir vous demander de sortir de cette pièce.. " je crois que l'homme d'étage est encore plus gêné que nous. Je remets la bretelle de ma robe je m'empêche de rire. J'attrape la main d'Henri, dans le couloir je l'embrasse encore, je me fiche pas mal de ce type qui vient de nous virer de notre cachette secrète. C'est assez tendre comme baiser, je me tiens un peu mieux j'avoue, je l'enlace.. je ferme les yeux son front posé sur le mien. " et si on prenait ne chambre.. je n'ai pas envie que ça s'arrête.. pas ce soir Henri.. " je veux m'unir à lui encore, je veux l'aime d'avantage. " je t'appartiens corps et âme.. " je me murmure avant de lui voler un baiser et de le tirer jusque dans le hall pour demander une chambre, pas besoin d'une suite, je prend la première qu'ils ont, une chambre pour m'enfermer une nuit au paradis avec lui.


WILDBIRD
 
WILDBIRD
[/center]
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMer 24 Déc - 14:11


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








Je ne me suis jamais autant amusé de ma vie dans ce monde que ce soir. Et pourtant la malédiction nous a frappé il y a déjà quelques années. C’est grisant et plaisant. Je rigole comme un enfant et m’amuse comme le ferait les petits de mes classes à l’école dans la cour de récréation. Sauf que le jeu est interdit pour eux, à leur âge ils n’ont pas le droit de vouloir jouer à ce que nous faisons actuellement avec mon épouse. Puis je crois que l’on a besoin de ça, nous avons besoin de nous sentir à nouveau comme un vrai couple, nos vies en célibataires étaient trop compliquées, trop déchirantes, et nous ressentons l’envie de nous unir à nouveau réellement. Pas seulement avec un acte charnel, mais aussi au plus profond de nos cœurs, et quoi de mieux que nos anciennes habitudes ? Cette partie de cache-cache est le meilleur moyen de se retrouver enfin. Je ne sais pas si cela est correct, mais je m’en fiche, je suis heureux. Je ne me suis jamais senti aussi bien de toute mon existence sauf avant les premiers problèmes avec elle. Et j’ai l’impression que tout s’arrange, que je vais pouvoir repartir avec de bonnes bases avec ma femme. C’est ahurissant, mais c’est ce que je ressens, et je ne veux pas que ce moment intense s’arrête, je ne veux qu’il s’arrête jamais. Je veux redevenir ce garçon que j’ai été, je veux pouvoir oublier tout cela et je pense être sur la bonne voie pour. Je veux y croire, et rien que pour cela, je suis prêt à revenir, je veux revivre avec elle, je veux retourner chez nous, je veux de nouveau me réveiller avec elle le matin, je veux de nouveau partager des moments de couple.

Je suis dans le noir total, j’ai peur de me vautrer à terre, d’ailleurs ça risque d’arriver vu que je suis totalement ivre. Mais peu importe, que je tombe ou non je ne me ferais pas mal. L’alcool annule les douleurs, c’est parfait. Je m’avance petit à petit, en prime je sais qu’elle est là, j’entends son rire, j’entends son souffle, je sens sa présence. Je la trouverai, c’est obligatoire, sauf si c’est elle qui me trouve, mais peu importe, il faut qu’on soit ensemble, c’est la chose la plus importante. Elle finit par me sauter dessus et je tombe brutalement en rigolant, son corps est sur le mien tandis que la présence de son corps me procure de douces et belles sensations. « C'est moi qui t'es attrapé… » J’éclate de rire avant qu’elle ne vienne me faire taire en m’embrassant sauvagement. Je lui rends son baiser tandis que je la sens ouvrir ma chemise. Je commence à respirer plutôt bruyamment en ayant hâte de conclure ce moment. Puis la porte s’ouvre et la lumière s’allume. Je commence à pouffer de rire en entendant le groom nous dire de sortir de la pièce. Je dois admettre que c’est plutôt gênant, mais ça ne me dérange pas tant que ça. Il n’y aurait pas eu l’alcool, je serais devenu rouge pivoine de honte et ma pudeur m’aurait rattrapé, mais pas là. Je remets ma chemise avant de sortir du local avec la main de ma femme dans la mienne. « Et si on prenait une chambre... je n'ai pas envie que ça s'arrête... pas ce soir Henri… je t'appartiens corps et âme… » Je souris tandis qu’elle me vole à nouveau un nouveau baiser. Je me mets à rire tandis qu’elle me tire dans le hall pour aller chercher les clefs d’une chambre. Je veux faire les choses en grand, je veux profiter de cette soirée. Rien ne doit être plus beau que ce soir à part notre mariage bien entendu. Je m’adresse à l’homme du guichet afin d’avoir la meilleure chambre qu’ils aient et la plus chère aussi. Je commande une bouteille de champagne en prime. On nous donne la clef tandis que je me mets à marcher de façon plus ou moins droite vers l’ascenseur. Oh je ne veux pas monter les escaliers, c’est un coup à tomber et à se casser quelque chose, puis l’ascenseur c’est… sensuel. On entre dans la cabine et j’appuie sur le bouton avant de me jeter contre elle et de la plaquer contre la paroi pour l’embrasser sauvagement en prenant son visage dans mes mains. « Je t’aime Ella… » Je ne le dis pas à cause de l’alcool, mais parce que je le pense réellement. Je lui ai déjà dit, mais je veux qu’elle le sache. Je veux qu’elle soit au courant et que cela ne soit pas juste du vent, je veux que ça soit du sérieux et qu’on emménage encore ensemble, pour se donner une seconde chance, la dernière chance. Celle qui est sérieuse. Nous arrivons rapidement et je file dans la chambre que j’ouvre rapidement. Je vois le groom avec la bouteille de champagne arriver. Je le remercie et m’incline devant mon épouse. « Si vous voulez bien vous donner la peine. » Je ris doucement avant de fermer la porte derrière nous. Nous sommes enfin seuls, et rien ni personne ne nous embêtera maintenant.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyDim 28 Déc - 4:20




   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

O
n ne peut pas résister à l'âme sœur, c'est bien connu, deux âmes qui sont faîtes l'une pour l'autre. Elles ne peuvent pas du tout résister, moi je sais que je pourrais céder n'importe quoi à Henri. Ma vie en est la preuve. Je suis sa femme, je le laisse partir pour se remettre de choses dont j'ignore tout. Je le laisse partir pour que cela se passe mieux dans notre couple en lui laissant le bénéfice du douce. En le laissant avancer. Je ne sais même pas ce qu'il fait, je ne sais pas ce qu'il veut. Alors peut-être qu'il me fait du mal.. Peut-être qu'il me trompe, mais je crois que je préfère ignorer les choses. Je ne sais pas, je suis perdue. Mais une chose est sûre mes sentiments pour lui sont bels et bien réels. Il me fait tellement de mal à s'éloigner de moi que rien d'autre ne pourrait être possible. Il me faudra surement un peu de temps pour comprendre le pourquoi du comment. Mais ce soir je ne veux pas me poser de question, ce que je désire c'est oublier notre condition, je veux juste être avec lui. Ce que je veux c'est lui. Je ne peux pas lui résister et je ne veux pas je crois, je ne cherche même pas. Il me faut juste mon Henri, mon mari.. Son cœur, son corps. Je l'aime. Et même si l'alcool décuple tout je sais que demain je ne regretterais pas de l'avoir autant aimé. De l'aimer comme ça. Je veux cette nuit avec lui, je veux cette pause, je veux qu'il revienne, plus jamais qu'il ne reparte. Je veux mon mari à mes cotés, je veux son corps dormir contre le mieux, entendre son souffle dans mon cou. Entendre son cœur battre et me percer dans les méandres de la nuit. C'est de ça que j'ai envie, en plus d'une folle nuit d'amour avec lui forcément mais ça je crois qu'il n'y a pas tellement besoin d'un dessins pour l'expliquer. Alors il faut que l'on fonce, ne pensons plus à rien, nous sommes ensemble, nous sommes faits pour toujours nous retrouver inlassablement. Pour toujours. C'est la magie des histoires des contes de fées. Je l'aime et cette amour est devenu réel, cela aurait pu ne plus fonctionner mais je suis tellement dépendante, il est ma drogue et je suis son bonheur au quotidien, je tente de me le dire, c'est une pensée positive, je dois continuer sur cette voix.

Je file en courant dans les couloirs. Je ris, je manque de tomber dans les virages, je me rattrape au mur. Je ris, mon souffle est court, mon euphorie dingue. Mon cœur s'envole dans ma poitrine, les papillons de mon ventre montent eux aussi. Je vole, je ne cours plus. Il me faut une cachette et la pression est énorme, j'ai l'impression d'être une petite fille qui joue à cache cache avec son amoureux. Cette idée me plait, la complicité est là, on se retrouve sans se soucier. J'inspire. Et je trouve une porte qui s'ouvre. Je me faufile dans la buanderie et je me planque dans un coin. Mais il me trouve, il ouvre et éteint la lumière. C'est tout de même moi qui le surprend à mon grand bonheur. Je lui saute dessus et je nous fais glisser sur un tas de draps en boule attendant d'être pliés au carré. Je ne m'arrête pas là, mes lèvres reprennent leur assaut et je fonce dans cette guerre de l'amour. Mes mains semblent plus experte que ce que j'aurais pu imaginer dans ce genre de retrouvailles. Je défais les premiers boutons de sa chemise et je crois que l'on aurait pu enchaîner sur un homme de service n'était pas entré dans la loge. Et merde. Je rougis un peu mais c'est surtout un fou rire que je tente d'éviter. Je me rhabille comme je peux rapidement remettant ma jupe remontée. J'attrape la main de mon mari pour partir légèrement en courant. Je ris. Avant de m'arrêter, je l'attire contre moi, coincée entre lui et le mur je l'embrasse tendrement, une supplication, une nuit avec lui, ici. Tous les deux, je ne veux pas arrêter pas maintenant, laissons opérer notre magie. Pas possible qu'on n'aille pas jusqu'au bout. Je me mord la lèvre avant de le tirer dans le hall de l'hôtel, je reste collée à lui. Pas question que la jolie réceptionniste en profite. Je l'embrasse légèrement dans le cou alors qu'il demande une chambre, j'entend aussi qu'il veut une bouteille de champagne.. Hum parfait. On récupère la clé. On se presse vers l'ascenseur. Celui-ci me plaque contre la paroi de l'appareil qui monte. Je frissonne. " je t'aime aussi Henri. " je répond à son baiser..Mais les portes s'ouvrent déjà. On cherche rapidement notre chambre que l'on trouve. À l'intérieur un homme installe déjà le champagne. Henri le remercie et on se retrouve tous les deux. " Merci mon prince " Je m'incline comme si nous étions dans un bal. Je lui souris malicieusement. C'est parti pour cette nit de folie, pour partir en quête à nouveau de son corps, je le retrouve. Je me tourne vers lui dans l'entrée de notre chambre divine, il n'a pas pris la moins belle. Je me mord la lèvre et je passe mes mains dans mon dos pour défaire la fermeture Eclair de ma robe. Elle glisse toute seule et je me retrouve en sous-vêtements.. Je suis heureuse de m'être changée finalement. Un ensemble simple noir dentelle et des porte-jarretelles en guise de collant.. N'est-ce pas un signe ? Comme si j'avais deviné ? J'attrape la bouteille de champagne, je manque de trébucher avec mes talons que je finis par retirer. Je ne le quitte pas des yeux.. L'attirant rien qu'avec mon regard. Je me sers de la table pour ouvrir la bouteille de champagne qui se met forcément à mousser. Oups. Oups.. Ça coule sur mon corps.. " j'espère que tu as encore soif " Je le provoque littéralement. Avant de lui tendre la bouteille, qu'il la prenne sur moi. J'avoue que c'est un truc que j'ai toujours voulu tenter. Ce genre de jeux érotiques qui me plaisent relativement bien..



WILDBIRD
 
WILDBIRD
[/center]
 [/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyDim 28 Déc - 14:38


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








A force de se disputer, on avait faillis à de nombreuses reprises par se perdre, et cela aurait revenu à signer notre arrêt à tous les deux, notre descente commune aux enfers à tout jamais, et on ne l'aurait pas supporté. Je sais que c'était pire pour elle que pour moi, parce que je savais que le fait qu'elle ignore énormément de choses sur mon passé doit être compliqué pour elle. Elle ne sait pas qui je suis au fond de moi, elle ne sait pas quel type d'éducation j'ai reçu, elle ne connait pas ma mère – moi non plus d'ailleurs – et elle ne peut pas imaginer à quel point je suis un monstre sanguinaire quand je me mets en colère. Mais pourtant de mon côté c'était compliqué aussi, parce que je l'aime de tout mon corps, mais mes souvenirs et ma haine m'empêchaient d'être un bon époux pour elle. Et même si sur certains poins nous différions, c'était ses différences qui faisaient notre complémentarités, faisaient qu'on était bien en présence de l'autre et que jamais personne n'arriverait à remplacer cela. J'avais du mal à l'admettre, parce que l'amour n'avait jamais été ma tasse de café, autant l'avouer mais à présent tout m'apparait comme étant logique, je ne serais pas moi même sans elle, elle fait parti intégrante de ma vie, et ne pas l'accepter serait une erreur monumentale, sûrement la plus grosse que je pourrais faire de toute mon existence.

Nous voilà enfin seuls. Dans une chambre d'hôtel, très chauds à cause de l'alcool et chaud dans le sens érotique, pas seulement par la température de nos corps. Nous avons envie l'un de l'autre, cela se sent, nos regards l'expriment, nos enveloppes charnelles également. Ce soir Cendrillon et son Prince Henri vont redevenir un vrai couple, ce soir les choses vont changer à tout jamais. C'est ça les merveilles d'un conte de fée, quoi qu'il arrive, les deux héros se retrouvent toujours et finissent toujours amoureux et heureux pour le restant de leur vie malgré toutes les embûches qu'ils peuvent avoir sur leur route. Elle finit par entrer en s'inclinant de façon dansante en disant. « Merci mon prince. » Je souris de toutes mes dents avant de refermer la porte derrière nous et de la regarder avec un air désireux. Je le veux vraiment, je veux que nos corps ne fassent qu'un ce soir, je veux la redécouvrir réellement. Mon épouse finit par défaire sa robe et cette fois-ci, je peux admirer son corps qui est vêtu d'une lingerie particulièrement sexuelle. Une culotte et son soutien gorge en dentelle noire assortis et un porte jarretelle comme je n'en ai jamais vu de toute mon existence. Je commence à avoir légèrement trop chaud là, et c'est pas bon, pas bon du tout, parce que je sais que je vais finir par lui sauter dessus. Ella finit par prendre la bouteille de champagne mais manque de se casser la figure avec ses talons qu'elle enlève rapidement avant d'ouvrir la bouteille. Sauf que vu la façon dont elle le fait, tout mousse et son corps se retrouve légèrement enduit de boisson alcoolisée. « J'espère que tu as encore soif... » Elle s'avance vers moi et me tend la bouteille que j'attrape avant de la prendre elle dans mes bras pour l'amener sur le lit. Je me mets sur elle avant de verser un peu de champagne entre ses seins. Je pose la bouteille sur la table de chevet avant de venir lécher le liquide que j'ai déposé sur elle de façon très sensuelle en ne mettant que le bout de ma langue. Je termine par descendre lentement vers son nombril puis vers sa culotte avant de me relever et de retirer rapidement ma chemise et de la jeter je ne sais trop où exactement. « La boisson est encore meilleure. » Je dis cela avec un petit sourire coquin avant de venir l'embrasser fougueusement tout en plaquant ses mains sur le matelas et en liant mes doigts avec les siens. Je ressens un tas de choses en moi, l'amour, l'excitation, l'envie, le désir et ce délicieux mélange fait en sorte que mon corps exprime tout à la fois. En clair j'ai envie d'elle et je commence à le sentir dans mon phallus. Autant appeler un chat un chat. Je me retire rapidement pour pouvoir respirer et replonge au niveau de ses clavicules pour les lécher délicatement tout en passant mes mains dans son dos pour lui retirer son soutient gorge rapidement. La lumière est encore allumée, j'appuie sur le bouton pour l'éteindre et ne met que celle d'ambiance de fond, ainsi nous sommes dans un noir ponctué d'une petite lumière tamisée qui rend l'atmosphère encore plus sensuelle et propice aux rapprochements.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité

(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Vide
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyLun 29 Déc - 2:27




   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

C
ette chambre est juste parfaite. Mais je crois que n'importe quelle chambre aurait pu faire l'affaire. Je n'aurais pas fait la difficile je crois. Un lit et encore du champagne, c'est juste parfait. Qui en demanderait plus ? Moi j'ai Henri je crois que même cette buanderie m'aurait largement convenue au final. Mais peut-être que là c'est l'alcool qui parle, parce que je n'imagine même pas l'état de mon dos si on avait fait cela dans le tas de draps dans lequel je nous ai fait tombé il y a quelques minutes avant d'être surpris. Peut-être que cet homme d'étage a bien fait d'être de passage pour nous demander de partir. On est au moins tous les deux maintenant et je dois dire que là, je vais pouvoir me lâcher. On récupère alors cette clé, c'est presque l'équivalent du graal je vous jure. Et même l'ascenseur va pouvoir témoigner de notre passage chargé en émotions. Mais rapidement la porte de notre chambre va se refermer sur nous. Enfin seuls. Je retire ma robe rapidement, c'est comme si elle brûlait ma peau, elle est bien trop chaude pour moi. Mes talons prennent talons aussi quittent mon corps, j'ai manqué de me casser la figure avec, je crois que j'ai réellement un coup dans le nez. Mais ce n'est pas le moment d'avoir des regrets sur la quantité d'alcool que l'on a pris ce soir. J'avance dans la chambre vers la petite table où un garçon de chambre a laissé la bouteille de champagne dans un saut de glace. Tout cela est si bien présenté.. a-t-on besoin de tant e fioritures ? Je ne sais pas mais au final cela donne une certaine ambiance à notre moment. Je suppose que je préfère largement ça à une pauvre chambre dans un pauvre motel. Henri a mis le prix, autant que l'on en profit en max non ? Moi j'ai l'intention de tout faire pour que cette nuit soit inoubliable, même avec une overdose d'alcool dans le sang, demain je veux me souvenir de tout. Peut-être que ce n'est pas juste une simple partie de jambes en l'air. Dans ma tête c'est beaucoup plus que cela, c'est nos retrouvailles et j'espère que la réciproque est vraie. Que pour lui ce n'est juste juste histoire de s'envoyer sa femme histoire d'avoir bonne conscience. J'espère que demain il ne partira pas en me disant qu'il n'est pas encore prêt pour ce genre de chose. Ce n'est en revanche pas le moment de se mettre ce genre d'idées néfastes dans la tête. J'ai dit que ce soir, je me lâchais.. alors c'est partie. Il va me retrouver et ne plus avoir envie de me quitter.

J'attrape la bouteille pour l'ouvrir. Je suis loin d'être le genre de femme délicate. J'en mets forcément partout, particulièrement sur ma peau, donc. J'espère qu'il a toujours soif, parce qu'on a une bouteille d'or liquide à boire encore tous les deux. Je lui tend la bouteille, qu'il ne tarde pas à attraper, mon sous-entendu est sûrement bien compréhensible. Je pousse un léger cris de surprise lorsqu'il m'attrape aussi dans ses bras pour me coucher dans le lit. Je frissonne, il me fait un tel effet. Je déglutis en le regardant versant des bulles entre mes seins, il prend soin de la remettre sur la table à chevet avant de se pencher et récupérer le liquide qui coule sur moi. Je me mord la lèvre, cambrant légèrement mon dos, ses lèvres sur mon corps me faut l'effet d'une lave incandescente qui passe sur ma peau. Je serre un peu le dessus de lit.. Sa langue glisse sur mon ventre si lisse et s'arrête à la limite de ma petite culotte. Il se redresse, retire sa chemise et j'admire sa musculature. Je me ferais presque saigner la lèvre inférieur tellement je la mordille fort. J'espère qu'il ne notera pas ma perte de poids. Remarque il semble absorbé par autre chose en ce moment et c'est tant mieux. Je ne veux pas devoir encore me justifier, je vis ma vie depuis qu'il m'a quitté, même si celle-ci n'est pas aussi convenable qu'il faudrait qu'elle le soit. Je souris alors malicieusement lorsqu'il m'avoue que la boisson n'est que meilleure à ses yeux lorsqu'elle est bue entre mes deux seins. Il se penche alors sur moi, collant nos corps qui se cherchent tous les deux depuis le début de la soirée, depuis le moment où il a voulu que l'on danse un collé serré. Je serre ses doigts s'entrelaçant dans les mains, il a toujours ce petit tic là que j'aime. Je sens son sexe contre mon bassin appeler le désir, crier son nom, il me veut c'est indéniable, je ne peux même plus en douter. Ses lèvres descendent des miennes, retrouvent le chemin de mon cou.. puis doucement de ma poitrine.. je sens ses mains se faufiler dans mon dos.. je l'aide pour qu'il s'en sorte plus facilement avec mon soutient-gorge. Je lui offre ma poitrine sur un plateau servie. Il éteint alors la lumière, ce qui nous plonge dans une pénombre tamisée par des petites lampes d’appoints par-ci par-là. C'est à ce moment là que je nous fais basculer pour m'installer califourchon sur lui. Je détache le bouton de son jean.. je ris en li retirant maladroitement debout au dessus de lui sur le lit, je reprend cependant vite ma place, mon bassin cherchant inexorablement le sien. J'attrape la bouteille posée. «  Il faut que je goutte moi aussi.. » J'en verse sur son ventre musclé, partant de son bas ventre, je remonte jusqu'à son nombril.. récupérant la boisson. Je prend ensuite d'assauts ses lèvres, ma langue caressant sensuellement la sienne, mon bassin quand à lui au sien. Juste le tissu de nos sous-vêtements nous séparent, j'estime que ce n'est pas encore le bon moment pour ne faire qu'un, les préliminaires sont importants et saoule comme je suis, j'en veux, j'en veux ! Je frissonne encore. Il me rend folle. Je défaille littéralement.

WILDBIRD
 
WILDBIRD
[/center]
 
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyLun 29 Déc - 13:51


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








Le sexe est le plus illogique des besoins. Il nous pousse à des extrémités dangereuses, nous fait braver des interdits, provoque des sensations inimaginables, donne des envies machiavéliques. Le sexe est une chose intime, qui ne se partage généralement pas, il pousse à rapprocher deux personnes par des liens charnels, ou à rassasier un appétit dévorant qui nous envoie dans les bras d'une autre personne même si l'on éprouve rien pour ce ou cette dernière. Le sexe est à la base un acte qui vise à se reproduire, du moins c'est ce que l'on en pense, il ne devrait exister que pour procréer, afin de perpétuer la race des êtres vivants qui se reproduisent. Puis avec l’évolution des mentalités, il est devenu source de plaisir, les gens font l'amour dans le but de ressentir des sensations puissantes, qui prennent dans les tripes et font pousser des petits grognements de plaisir puis des gémissements sensuels. Le sexe est quelque chose de complexe, il peut se faire à plusieurs, entre deux personnes de même genre, avec des jeux, des positions différentes, plus ou moins de force ou de douceur, le sexe est l'acte le plus dangereux du monde, il lie les gens, ou les déchire, les pousse à des actes souvent méprisables, ou adorables, cela dépend du point de vue de tout un chacun sur le sexe et l'amour. Pour moi ce n'est ni l'un ni l'autre, je ne sais pas exactement où je me situe, et à vrai dire pour ce soir je m'en fiche, j'ai juste envie de me laisser aller dans les bras de mon épouse, rien de plus, rien de moins.

Je me sens bien, comme si tout avait enfin disparu, je me sens merveilleusement bien. Le feu en moi est de plus en plus puissant, je me sens serré, j'ai besoin de liberté, j'ai besoin de me sentir vivant, j'ai besoin d'elle. Et c'est elle qu'il me faut pour oublier mes erreurs en fait, j'ai été bête de penser que plus je serais loin d'elle, mieux je serais ; c'est tout l'inverse en fait. Après avoir éteins la lumière, je la sens venir s'amuser en inversant les rôles, elle se met à califourchon sur moi avant de venir retirer mon pantalon plus ou moins maladroitement. Elle est totalement saoule, mais ça ne me dérange pas, je ne suis pas mieux. Elle se remet sur moi avant d'attraper à son tour la bouteille de champagne. « Il faut que je goutte moi aussi.. » Elle en renverse alors sur mon ventre avant de venir lécher le liquide alcoolisé en allant du bas de mon ventre jusqu'à mon nombril. Je me mordille la lèvre inférieure tant cela me fait frissonner de la tête aux pieds. Je me sens bien, c'est indéniable. Elle finit par venir m'embrasser langoureusement et sauvagement, je réponds à son baiser en faisant danser nos langues ensemble tandis que son bassin se secoue contre le mien. Je commence à me sentir de plus en plus serré là-dedans.

Je finis par passer mes mains dans le dos de Ella avant de lui faire glisser sous moi pour que je me retrouve de nouveau au dessus afin de venir faire frotter ma cuisse contre l'une des siennes tout en venant caresser son ventre du bout de mes mains tout en l'embrassant encore longuement. Je termine alors par stopper ce baiser en venant lui lécher le cou avant de venir lui mordiller le lobe de l'oreille tout en prenant la bouteille de champagne pour lui en faire boire une gorgée et d'en prendre une également ; les bulles après l'alcool fort généralement ça ne fait pas bon ménage, mais tant pis. Je la repose avant de venir descendre lentement et de l'embrasser tout du long jusqu'à son nombril que je finis par lécher en mettant délicatement ma langue dedans et de lui caresser l'intérieur des cuisses de haut en bas afin de la rendre encore plus folle de moi.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyLun 29 Déc - 16:05



   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

C
ette nuit devrait rester dans ma mémoire, l'alcool n'a pas le droit de m'en priver. Je veux pouvoir me souvenir de ce que nous avons fait, ce que nous faisons, je veux pouvoir profiter, je veux juste être avec lui et me dire que cela a duré et durera encore. J'ai aimé, tant aimé ce début, je veux que cela continue. Il faut que cela avance, il faut que tout aille bien. Nous ne devons plus nous séparer, ce n'est juste plus possible, on se fait trop de mal à être loin l'un de l'autre. Il n'a pas compris que c'était cette distance qui nous torturait? Maintenant que nous nous sommes retrouvés, je suis persuadée que tout ira pour le mieux, je me sens tellement bien avec lui, c'est plein.. ce n'est plus creux comme avant, je le retrouve et je ne pourrais pas me passer de lui. Je ne veux pas devoir encore le voir partir, c'est hors de questions. Nous deux nous ne nous quittons plus maintenant. Je suis déjà à nouveau totalement sous son emprise et je ne pourrais rien faire d'autre que lui succomber, j en'ai plus le choix, je lui appartiens, et cela depuis qu'il a pris ma main pour m'accorder une danse sous un ciel magique. C'est la magie qui nous a lié.. et maintenant elle n'est plus là, elle ne pourra alors pas défaire ce qu'elle a fait, personne ne pourra nous séparer, on revient toujours l'un vers l'autre. C'est plus fort que tout, nous sommes liés par un lien que je ne pourrais pas expliquer mais ce lien, je ne voudrais qu'il lâche pour rien au monde.

Alors nos corps se cherchent, ils se provoquent, se touchent se caressent, se tendent. Je le veux, je le désire mais je ne veux pas non plus aller trop vite, je veux que cette nuit soit magique, je veux que l'on puisse profiter un maximum l'un de l'autre, ce sont des retrouvailles après tout.. on se doit d'être à la hauteur l'un de l'autre, ce qui j'avoue peut pareil un peu paradoxal puisque nous sommes ivres que surement d'autre retrouvailles auraient pu être de circonstance. Je sens mon désir pour lui monter.. comment est-ce encore possible ? Je ne sais pas je pensais aussi qu'il avait atteint son apogée. Seulement pas du tout, je suis loin d'être au sommet. Je frissonne lorsque je sens ses lèvres, sa langue sur mon corps.. la liquide disparaît mais l'effet reste.. Je perd encore une vêtement de plus. Je frissonne au contact de ses mains dans mon dos lorsqu'il retire mon soutient-gorge. Nos baisers sont de feux.. brûlants et plein d'ardeur. Mon dos se cambre, mon bassin cherche le sien. C'est juste impossible que tout prenne fin maintenant, la frustration me tuerait et je n'exagère strictement rien, je vous assure. Je me mord la lèvre lorsque c'est moi qui prend un moment le dessus. Je lui retire son pantalon, ok, je manque de lui tomber dessus parce que debout sur un lit et bourrée c'est dur ! trop difficile. Je me laisse glisser à nouveau sur lui, à califourchon, mon bassin provoquant le sien, mes lèvres retrouvant les siennes. Oh je vais exploser.. je le désir à un tel point que tout cela semble irréel, priez pour moi, faîtes que je ne sois pas en train de vivre un rêve. Je goutte alors le champagne sur son ventre, je lui lance des regards malicieux, je le veux et s'il ne le sait pas, je crois que c'est une cause perdue. Il reprend le dessus, je me retrouve sous lui, j'aime cette sensation.. je me mord la lèvre, ses mains sur mon corps.. je sens son corps brûler le mien. Ses lèvres passe dans mon cou.. oh cette zone.. je me perds. Je frissonne encore.. il me fait de plus en plus d'effet. On boit une dernière gorgée de champagne. Je le veux, je passe mes mains dans son dos.. elles descendent au niveau de ses fesses et se glissent pour retirer son boxer. " Fais moi l'amour Henri.. " je lui souffle cela avant de reprendre passionnément ses lèvres. Je le désire tellement, je l'aime tellement. Impossible de rompre cela.

WILDBIRD
 
WILDBIRD
[/center]
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyLun 29 Déc - 22:45


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








On parle souvent d'excitation, mais souvent on ignore le sens de ce mot. A la base ce mot signifie exercer une action sur un corps afin d'en produire de l'énergie. Cela est toujours véridique quand on regarde les différents usages que l'on a de ce mot. L'excitation produit de la chaleur la plupart du temps, en physique, quand on agite un corps longtemps, il devient plus chaud, dans la vie de tous les jours également et gardons l'idée du corps. Enlevons les préceptes pervers de ce mot, l'excitation n'est pas forcément associé au sexe, on peut-être excité à l'idée de faire quelque chose, dans ce cas on peut également dire que l'on a hâte, ou alors on peut-être excité après un footing de une heure, c'est à dire qu'on est encore prêt à faire la même chose. Après comme toute personne qui aime bien le plaisir charnel, l'excitation est quelque chose qui nous vise à perpétuer les bonnes choses que provoquent le sexe, elle nous pousse à exécuter des choses incroyantes. Plus l'envie est grande, plus l'excitation est forte, elle nous donne un appétit si dévorant que pour y résister il faut savoir se brider.

Nous nous cherchons depuis tout à l'heure, nous avons besoin de nous amuser afin de savoir dans quelle direction aller. C'est un passage quasiment obligatoire que nous offre la vie. Nous avons choisis l'alcool et le sexe pour reprendre notre relation, nous aurions pu faire autrement, mais il est trop tard pour faire demi-tour. Je ne sais pas si cette solution est la meilleure que l'on ait pu prendre ; mais dans l'état dans lequel nous sommes, je sais très bien qu'elle nous paraît rationnelle alors qu'elle ne l'est pas du tout. Je ne comprends pas réellement dans quelle galère je suis entrain de me lancer, mais je ne regrette rien du tout. Demain les choses auront enfin changé. Tout ira mieux, je le sais bien, les choses sont entrain de changer. Tout va aller bien dans le futur, les choses seront beaucoup plus simple, et les erreurs du passé seront oubliées, je lui dirais la vérité, je le promets. Quoi qu'il en soit, nos deux corps sont en parfaite harmonie, ils se désirent l'un l'autre, comme à l'époque. Nous sommes fait pour être ensemble et nos enveloppes charnelles se retrouvent enfin et c'est dans un ensemble plutôt chaud bouillon que nos deux corps s'enlacent et s'épousent de façon puissante. J'adopte cette danse voluptueuse afin de combler mon désir et mon excitation si imposante. Les mots de mon épouse finissent par se glisser le long de mon dos puis vers mon fessier avant de retirer mon caleçon. « Fais moi l'amour Henri... » Une supplique, un ton envoutant, elle sait ce qu'il faut dire dans de pareils moments. Elle finit par reprendre d'assaut mes lèvres, je lu rends ce baiser tout en passant mes mains le long de ses hanches pour lui enlever sa culotte.

Je finis par me retirer du baiser avant de soupirer d'aise en frottant nos deux bassins l'un contre l'autre alors qu'ils sont débarrassés de tout vêtements. « J'aurais quoi en échange ? » Je me mets à rire avec un petit sourire aux lèvres avant de l'embrasser une nouvelle fois. Je soupire de plaisir avant de me laisser aller à mes pulsions. Le fruit défendu n'en est plus un, je ne souhaite pas lui faire mal, je le fais délicatement tout en prenant mon temps. J'attrape ses doigts avec les miens et pousse une douce plainte de plaisir qui se mue en un long souffle haletant. « Je t'aime... » C'est tellement cliché de dire ce genre de choses, mais tellement la réalité. Je l'aime réellement et ce n'est pas l'alcool qui me le fait dire, c'est mon cœur, qui commence enfin à entrevoir une rédemption quant à ses souvenirs détestables.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMar 30 Déc - 18:54



   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

J
'aime l'entendre rire, c'est un son qui m'a toujours réchauffer le coeur, c'est plaisant, c'est agréable, j'adore ça. Je me sens totalement bien dans ses bras. L'alcool n'y est pour rien, je le sais, c'est pas du tout cela.. c'est juste nos deux corps, c'est juste nos deux âmes, l'une qui désire l'autre, l'autre qui a besoin de l'une. J'ai besoin d"Henri, j'ai besoin qu'il soit là, près de moi. Mon coeur s'apaise en sa présence, c'est complexe, il faut savoir qu'on ne fait pas les choses à moitié tous les deux. Je me laisse aller dans ses bras, il n'y a que lui qui puisse me faire un tel effet, il n'y a que lui qui me fasse me sentir aussi vivante. Je renais sous ses baisers. Je vis sous ses caresses. Je sais que demain je regretterais sans doute toutes la quantités d'alcool que j'aurais bu mais en même temps c'est grâce à cela que je me suis lâchée et que j'ai oublié mes sentiments frustrés à son égard. Sans ça, je serais sans doute pas restée ou je ne sais pas.. mais la soirée n'aurais pas pris ce tournant là. C'est lui mon amour, c'est lui qui partagera à tout jamais ma vie, je ne dois plus en douter, parce que je comprend que je ne pourrais jamais combler cela avec un autre homme. Mais est-ce que je ne le savais pas déjà ? Je refoulais tout parce que j'avais honte, parce que je me disais que je ne le méritais sans doute pas pourquoi il parte de la sorte. Ou un tas d'autres idées qui étaient toutes aussi noires.

Nos vêtements tombent. Je frissonne à chaque perte. Je frissonne à ses baisers, sa langue sur mon corps.. je frissonne lorsqu'il m'embrasse dans le cou. Je l'aime. Mon amour explose en moi. Je commence à ne plus pouvoir me retenir, je le désire. Je veux le sentir en moi, je veux ne faire qu'un avec lui, que l'on soit juste deux êtres qui ne forment d'un. Mes mains glissent dans son dos pour lui retirer son boxer, sentir son entre-jambe plein de désir pour moi. Mon coeur s'accélère, mon coeur bat pour lui. Je le regarde dans les yeux lorsque je lui demande de me faire l'amour, c'est pratiquement une supplication en effet, je n'en peux plus, je veux juste son corps. Je ris avec lui légèrement, sa question me plait, j'ai l'impression de retrouver de manière normale et spontanée notre complicité. " tu me gagnes moi " Je me mord la lèvre, je répond tendrement à son baiser plein d'amour. Il a retiré ma petite culotte et alors qu'il m'embrasse, il avance en moi. Je gémis légèrement.. il est vrai qu'on n'avait pas fait cela depuis un petit moment.. il prend son temps.. il pénètre doucement en moi pour me faire renaître totalement cette fois. Mon dos se cambre à nouveau. Je soupire d'aise. Je serre ses doigts qu'il a entrelacé dans les miens. Je me retiens de gémir un peu plus.. L'émotion est belle et bien là. Mes yeux brûlent sans pourtant pleurer mais lorsqu'il me redit qu'il m'aime je ne sais même pas comment je dois faire pour gérer un tel élan d'amour. Je n'arrive pas à lui répondre sur le moment, peur que si je redis ses mots qui chers il disparaisse et qu'on me le reprenne. A la place d'une parole quelconque je plaque mes lèvres sur les siennes jusqu'à ne plus avoir de souffle avant d'enfouir ma tête dans son cou haletante. Je déglutis, je tente de me reprendre. Je frissonne, je tremble sous son contact. " Ne pars plus.. " ce n'était pas ce que je voulais dire vraiment mais c'est dit.. sorti en un murmure, parce que j'aurais toujours cette peur qu'il m'abandonne encore. La cadence accélère, nos lèvres ne se quittent que presque jamais.. nos corps se frottent provoquant notre plaisir immense. Je gémis à plusieurs reprises.. mais j'aime la diversité.. après un long baiser je ris légèrement avant de le repousser pour reprendre les commandes à califourchon sur lui.. je me cambre, laissant ma tête partir en arrière sous le plaisir parfait. Mon bassin insuffle la cadence relativement soutenue. J'attrape ses mains pour le redresser jusqu'à moi reprendre ses lèvres. Je passe mes bras derrière sa nuque pour le serrer contre moi. C'est tellement bon de le retrouver.

WILDBIRD
 
WILDBIRD
[/center]
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMar 30 Déc - 23:52


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








Le sexe sans sentiments est à la base un acte qui vise à assouvir ses besoins primitifs tels des animaux. Oui il faut appeler un chat un chat. Lorsque nous pratiquons l'acte sexuel sans qu'il n'y ait forcément de lendemain, c'est comme si un chien mettait enceinte une chienne. La plupart des gens ont honte de dire ce que les autres pensent tout bas généralement, les tabous de la société actuelle interdisent de parler ce genre de relation, pourtant elles sont fréquentes. Qui dit qui votre voisine ne rend pas son mari cocu avec son jardinier ? Ou que votre propre mère ne vous pas eu avec un homme qu'elle n'a vu qu'une seule fois dans sa vie ? Ce genre de mots n'est pas fait pour insinuer le doute en vous, mais pour vous prouver à quel point le sexe est quelque chose qui fait parti de la vie de tous les jours. Bien entendu tout le monde n'est pas à coucher à droite et à gauche, bien heureusement d'ailleurs, il existe des gens qui préfèrent prendre leur temps et faire en sorte de trouver la bonne personne pour se mouiller un peu. Oh pardon pour le jeu de mot. Mais moi, je ne suis pas un homme comme cela, pour moi faire l'amour c'est avec des sentiments, avec une poésie de l'âme, avec un cœur qui bat en harmonie avec un autre. Et comme je ne pourrais jamais ressentir de l'amour pour une autre personne que pour ma belle et tendre Cendrillon, jamais je ne ferais une pareille chose sans sentiment. Pardon si mes explications sont maladroites, mais l'alcool et le moment ne sont pas propices à en faire.

A présent que tout redevient comme avant, je sais que notre couple va vivre un renouveau qui nous fera terriblement de bien. Je me sens bien, en même temps ce n'est pas compliqué vu que je suis en la compagnie de ma femme ce qui n'était pas arrivé depuis fort trop longtemps. Enfin en elle, je commence mes vas et viens de façon douce. Je vois bien que mon épouse a dû mal à respirer pour le moment, elle doit s'habituer, reprendre son souffle. Ella est fébrile, elle tremble et je ressens cette fièvre qu'elle a ressentis dans l'autre monde. Je n'en mène d'ailleurs pas plus large. Elle finit par venir blottir sa tête dans mon cou en respirant très fort. « Ne pars plus... » Je n'en avais plus l'intention. Je ne peux pas lui dire, trop enthousiaste à l'idée de pouvoir l'envoyer au septième ciel. Je le suis également, je ne sais pas ce qui me prend mais c'est géantissime. Je parle comme un demeuré, mais c'est pas grave. Le pire c'est que nous gémissons en concert tant c'est divin. Après m'avoir volé un autre baiser, elle finit par rire pour inverser les places. Elle termine par me mettre sur le dos et venir s'installer en dominatrice tandis qu'elle commence à accélérer la cadence tandis que j'accroche les draps. Puis c'est sans compter qu'elle vient me tirer pour s'accrocher à moi tandis qu'elle me redresse. La tête dans sa poitrine, je me laisse aller en l'aidant dans ses mouvements. Je ne me souviens plus avoir été autant heureux depuis trop de temps. Il était bien temps.

Je commence à me sentir aller un peu trop vite, les choses vont trop rapidement pour le coup, je ne veux pas que ça se termine, je veux que l'on profite au maximum le plus longtemps possible tous les deux. Je finis par arrêter de l'embrasser en tentant de reprendre mon souffle. « Doucement... Je vais finir par... » Je termine ma phrase par un gémissement trop intense à mon goût. Elle doit comprendre immédiatement ce que je veux dire. Je souffle pour me contenir avant de l'embrasser et de mettre mes mains à sa taille pour ralentir la cadence des vas et vient qu'elle effectue sur moi. Je finis par me retirer du baiser pour la regarder avec un petit sourire. « C'est mieux. » Je l'embrasse longuement dans le cou en lui mordillant la peau en finissant par lécher sa clavicule de façon délicate et sensuelle.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMer 31 Déc - 2:39



   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

J
e me laisse totalement aller dans ses bras. Je sens son souffle contre ma peau, je sens son désir monter en flèche accompagné par le mien. On est en symbiose parfaite, je ne pourrais pas demander mieux. Je n'aurais jamais pensé que cette nuit puisse arriver avant des jours, des semaines voir des mois, j'avais l'impression que notre situation était clairement en train de régresser depuis la fameuse soirée, où je lui ai prié de partir. Moi qui voulais le voir dormir avec moi, juste sentir sa présence dans notre lit, ce soir là, j'avais trouvé plus judicieux s'il n'était pas sûr de lui, qu'il parte et qu'il rentre dans la chambre qu'il partage et loue dans un pensionnat. J'ai regretté mais je savais aussi que c'était nettement mieux pour moi. Comment ne pas pleurer après une soirée comme ça. On n'a même pas eu le temps de toucher au dessert, ce qui m'a totalement dépité lorsque j'ai vu la tourte j'ai fondu en larmes. C'était aussi l'un de nos desserts préférés et l'on n'a rien mangé. C'était aussi de ce dire que les efforts ne marchent pas, on n'arrive apparemment pas à communiquer. Est-ce qu'en ce moment nous sommes en pleine réconciliation ? Ou sommes nos justes des proies de nos désirs ? Juste victime d'un plaisir qui n'a pas eu lieu depuis trop longtemps, victime des tours magiques de l'alcool. Je ne sais pas comment je dois prendre cette nuit, si je dois m'accrocher, juste le laisser partir à nouveau, ne pas lui mettre la pression ça c'est sûr, la pression le ferait sans doute fuir à nouveau. J'ai tellement envie de pouvoir comprendre ce qui fait qu'il n'a pas pu assumer notre amour ici. J'en deviens dingue à m'imaginer des scènes affreuses, des choses qu'il pourrait penser de moi. Le soir je gamberge et pas moyen que je trouve le sommeil sans pilule qui sont faîtes pour me détendre. Si ce n'est pas malheureux d'être arrivée à ce stade ? J'aimerais être plus forte lorsqu'il s'agit de Henri mais impossible, mon coeur faiblit devant lui.

Nos corps s'épousent toujours à la perfection. Je ne sais pas comment c'est possible mais tous les deux cela a toujours été comme ça. Ensemble, on est plus fort, séparés que trop faibles. On ne s'en rend pas spécialement compte d'ailleurs. Mais là je sens tout ce qu'il éprouve pour moi et je me demande comment j'ai fait pour vivre sans autant de temps. J'en frissonne, le retrouver me met dans un état peu croyable. Je suis totalement livrée à mes instincts. Je lui appartiens. Je me donne à lui, comme lorsque je lui ai offert ma première fois après notre mariage. Cet état y ressemble beaucoup. Parce que tout l'amour qu'il me portait était transmit dans tous les gestes qu'il effectuait, tous les mots qu'il me sussurait, et qu'il me dit aujourd'hui aussi. Je me sens vivre dans ses bras, je reprend une certaine confiance en moi que j'avais perdue lorsqu'il est parti, il avait tout emporté avec lui. Mon coeur, ma confiance, mon amour propre, ma fierté, tout, je vous dis, je n'étais plus moi-même, mais je en sais même pas si j'arriverais à l'être encore. Cette fille que je suis, j'ai tellement changé, comment va-t-on arriver à être ensemble si je ne suis plus la même s'il ne me retrouve pas. Il ne voudra peut-être plus de moi. Alors je reprend les reines, je me laisse aller à mes désirs intérieurs. Califourchon sur lui, une bonne cadence.. je le retrouve, le tire jusqu'à moi, reprenant ses lèvres. Je le veux, je l'aurais, personne ne m'enlèvera ça. Je n'arriverais pas à ne plus l'avoir, à ne plus être sans lui. Mes gémissement sont un peu plus poussés dans cette position où je ressens clairement mieux les choses. Il parait que c'est celle que les femmes préfèrent mais pas seulement, les hommes aussi. Je suis asse d'accord, j'adore, c'est le dominer sans trop le faire non plus. Gérer un peu notre ébat. On partage cette tâche.. je peux aussi lui faire du bien, bien qu'il y est une centaine de manière de le faire. Je me mord la lèvre, je l'attire donc à moi, l'embrassant longuement. Mais il a peur de ne pas gérer si on continue sur ce rythme, j'avoue que mon bas ventre me titille de plus en plus aussi.. il pousse un râle de plaisir, moi j'ai un léger sourire aux lèvres.. Il m'embrasse.. je répond à la pression sur mes lèvres. Il pose ses mains sur mes hanches pour caler une cadence qui lui convient mieux. Je lui livre mon cou, ma poitrine.. ma tête glisse en arrière parce que le plaisir et de plus en plus pressant.. je vais avoir un orgasme , je le sens arriver et je m’agrippe à lui un peu plus, il risque d'avoir une griffure dans le haut du dos.. je gémis de manière plus prononcé.. je viens, je récupère ses lèvres, je perd le rythme qu'il a instauré, j'accélère pour que mon orgasme monte en flèche. je perd ses lèvres, j'enfouis mon visage dans son cou, le lui mordillant pour éviter de crier un peu trop.. on vient.. je crois que c'est assez synchro.. " t'arrête pas..! " cette cadence rapide.. je le veux.. je le sens.. ça vient.. oh bon sang.. j'explose.

WILDBIRD
 
WILDBIRD
[/center]
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMer 31 Déc - 11:36


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








Un plaisir immense comme je n'en ai jamais ressentis dans toute ma vie prend place en moi. Certes la nuit de noce était époustouflante, mais elle n'avait pas la saveur de ce moment intense que la vie nous offre en ce soir d'hiver. Il signifie trop de choses, un renouveau certains, une preuve de notre amour puissant, un désir mutuel et partagé malgré tout, et surtout un chemin tout tracé vers le bonheur et une vie sereine loin de tout danger de la vie. Peut-être est-ce une erreur de penser ainsi ou alors un fourvoiement, mais je ne peux m'en empêcher, si on nous donne cette soirée, c'est pour une bonne raison, peu importe qui se cache derrière ce on, c'est parce qu'il ne veut plus nous voir souffrir en nous entre-déchirant l'un l'autre à cause de la distance et du passé. Et là, dans ses bras, le noir tamisé et le doux appel de la jouissance me rend heureux. Les hormones phényléthylamines, ocytocines, et la dopamine y sont probablement pour quelques choses, elles sont à l'origine de l'amour, de la passion, de l'orgasme. Et je crois que ce sont les trois mots qui me caractérisent le mieux pour l'heure actuelle.

Henri et Cendrillon jusqu'à la fin des temps. N'était-ce pas ce que le conte clamait haut et fort ? Tout pousse à penser le contraire ces derniers temps, les deux amants réunis par la magie et l'amour d'une rencontre n'arrivaient plus à se reconnaître, n'arrivaient plus à s'entendre, ni à parler de façon censée. Ils étaient trop ravagés par les malheurs du passé, par les défaites successives qu'ils ont essuyés. J'ai du mal à croire que nous sommes là, dénudés, nous offrant l'un à l'autre sans aucune retenue alors que la veille nous ne nous parlions même plus. J'avais été blessé la dernière fois, elle m'avait ouvert une entaille béante en pleine poitrine. J'avais été ravagé par la douleur et j'ai ignoré l'appel de mon cœur qui me hurlait de retourner la voir. Puis mes souvenirs sont revenus et j'ai perdu pieds, comme souvent. Je ne sais pas si j'aurais la rédemption dès ce soir, mais je vais y travailler, je ferais en sorte de tout lui déclamer pour qu'elle comprenne les raisons qui m'ont poussé à faire ce mauvais choix qui nous tous les deux brisés comme des poupées de porcelaines aux multiples entailles qui les rendaient si fragiles. Nos corps s'épousent à la perfection, tout comme nos âmes. C'est une parfaite symbiose qui s'opère, une magie bien plus intense et belle que dans l'autre monde. Les tremblements, les soupirs, les gémissements et quelques cris expriment notre amour, tout n'est que beauté à l'état pur et rien de plus fort n'existera avant longtemps. C'est elle et moi, moi et elle et peu importe ce que les autres nous feront, nous seront toujours liés par l'amour.

Le pire dans cette histoire c'est que même cette cadence n'arrive pas à ralentir mon élan. Je sens venir le moment fatidique, mais je ne le veux pas, je veux que cela dure pour l'éternité, je veux que ça soit notre punition à tous deux pour s'être fait du mal l'un à l'autre. Je ferme les paupières en blottissant ma tête dans son cou pour souffler longuement mon désir, un gémissement par ci et par là s'échappent de mes lèvres tandis que je sens l'orgasme arriver. Puis je ne me contiens plus, j'accélère dans mes mouvements afin de l'aider à sentir le jouissement débarquer. Elle s'agrippe un peu plus fort à moi, m'entaillant délicatement le dos avec ses ongles ce qui ne manque pas de me faire pousser un doux cri. Elle finit par attraper mes lèvres pour me voler un baiser passionné avant de venir me mordre dans le cou. Je ne me sens plus, ça va venir. « T'arrête pas... ! » Je n'en avais pas l'intention. Je continue en sentant mes sens décuplés. Je me sens venir en elle sans que rien d'autre ne soit possible. Elle est là, sur moi et je suis heureux. C'est dans un dernier effort que je la retourne pour revenir à notre position initiale afin de me lâcher en elle tout en poussant un un ultime gémissement bien plus puissant que les autres. Je finis par venir prendre ses lèvres en otage tout en me laissant mollement tomber, trop épuisé pour faire quoi que soit d'autre, mais ce n'est rien, ce n'est plus rien, la fatigué a beau être présente, je ne veux pas que cette soirée se termine sur cette note de délice. « Ah... un petit rire s'échappe de moi. Je... c'était... woa... » Il n'y a pas d'autres façon d'exprimer ce que je veux dire. Je me mets à rire avant d'aller me passer un coup d'eau rapidement et d'enfiler mon boxer. Je la regarde avec un petit sourire amusé avant d'aller allumer la chaîne stéréo et d’appeler le service d'étage pour nous ramener d'autres boissons alcoolisées, je veux m'éclater, parce que la soirée n'est pas terminée, elle ne doit pas être terminée, je n'en ai pas envie. « La fête ne fait que commencer Ella. » Pour ponctuer mes mots, j'augmente le son mais pas trop non plus afin de ne pas déranger les autres personnes qui dorment dans l'hôtel et je commence à me mettre à courir partout en faisant l'indien. Bah oui, n'oubliez pas, je suis déjà sensiblement ivre.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyMer 31 Déc - 19:56




   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

O
n se retrouve. Cette nuit semble totalement à part, on n'est plus dans la réalité, c'est juste notre monde. On est tous les deux dans cette chambre qui représente parfaite notre imaginaire, notre monde. Je ne veux pas la quitter, je ne veux pas rendre cette pièce, je ne veux pas repartir demain, je veux juste que l'on reste tous les deux. Je me sens si bien dans ses bras, j'ai l'impression d'être moi à nouveau. Je me retrouve en même temps que je le retrouve, je ne ressens pas ne ressent plus ce manque lorsque je ne prend pas de médicaments pour calmer mes nerfs. Alors forcément là c'est vrai qu'avec l'alcool ou quoi c'est délicat mais je ne pense à en avoir besoin pour le moment. Je ne me sens plus aussi vide, j'ai l'impression que mon coeur se dégèle de plus en plus. Je n'ai jamais cessé de l'aimer c'est vrai, jamais, comment peut-on oublier, Henri c'est l'homme idéal, je prend ses défauts et j'arrive à les apprécier parfois. Pas tous c'est vrai mais je suis sûre que ce qu'il voit comme des défauts, moi j'aime cela, je trouve cela touchant. Par exemple ce soir, son impulsivité, sa jalousie. C'est un sacré défaut que toutes les filles n'apprécient pas toujours c'est vrai. Même si parfois cela me déroute, je trouve que c'est une belle marque d'affection, ça m'excite presque un peu. Je trouve cela malsain c'est vrai mais cela prouve qu'il tient à moi et qu'il serait prêt à franchir des limites interdites. Ce soir j'ai bien cru qu'il allait le tuer à un moment si je n'étais pas intervenue. Mais je ne lui demande pas de faire ce genre de chose, je l'imagine tellement peu faire ça dans un sens, certes il faisait presque peur mais c'était de l'intimidation, je suis persuadée que Henri ne ferait de mal à personne, il est tellement doux avec moi, tellement affectueux, on est tellement bien ensemble. Je ne veux pas qu'on se sépare, je souffre trop lorsque je suis loin de lui. C'est une sensation trop difficile à gérer de ne pas pouvoir être avec lui. Alors je veux profiter, cette nuit c'est notre nuit, une folie, un écart peut-être, je ne veux pas penser à cela.

Alors mes mouvements lorsque je me met à califourchon sur lui sont de plus en plus pressée. Mon corps se réveille, je me consume doucement. Il a peur d'arriver un peu trop vite mais je crois que moi je ne pourrais attendre bien plus. Nous ne l'avions pas fait depuis des lustres alors forcément la durer ne pourra pas être immense tout le monde le sait ça, même moi. Je tente pourtant de suivre son rythme, celui qu'il me donne en saisissant mes hanches pour que je prenne le même mouvement que lui. Je crois que cela a l'effet d'accélérer les choses. Bon sang je perd mes moyens, mon bassin prend le dessus en désirant toujours plus, j'accélère encore au final. Je m'offre à lui, mes gémissant sont de plus en plus pressant, je gémis. Lui aussi, mes ongles entaillent un peu sa peau au niveau de sa nuque ou ses épaules.. puis je lui mordille le cou, pas fort, mais de quoi lui faire une marque. Je suis presque satisfaite en plus de cela, mais au moins cela montrera qu'il m'appartient, un peu. Totalement soyons d'accord, je ne veux pas que l'on touche à mon Henri. Je l'embrasse longuement je le supplie de ne pas s'arrêter.. et il n'arrête pas la cadence, on gémit de plus en plus fort, bon on se maîtrise quand même, je n'ai pas envie d'entendre un coup de balais et frapper pour nous faire taire. Ma tête tombe en arrière dans un gémissement final, c'est l'explosion en moi.. je tremble de partout, je frissonne, je souris légèrement, je l'embrasse doucement et je reprend mon souffle. je le serre contre moi alors qu'il avait repris notre position initiale. Je sens nos coeurs battre aussi fort que la foudre frappe le sol lors d'un orage." C'est peu de le dire.. " je lui vole un baiser, je suis tellement bien lorsqu'il est là. Il s'écarte de moi, je tire les couvertures sur moi et je le regarde avec un léger sourire à mes lèvres. Je me mord celles-ci. Il commande encore de quoi profiter, je ris, on va s'amuser. J'attrape mes sous-vêtements pour les reprendre et je file dans la salle de bain por enfiler un peignoir que je laisse grand ouvert. Il met alors de la musique et commence à faire le béta. J'éclate de rire, je veux m'amuser moi aussi, je veux profiter. Je grimpe sur le lit debout et je prend le rythme de la musique en pensant. Je le fais monter sur le lit pour l'attirer à moi, l'embrasser langoureusement mais on frappe déjà. Ils sont trop rapides décidément. Je soupire et je file ouvrir sans penser une minute à mon peignoir ouvert. Je fais entrer le serveur qui s'installe des boissons et de quoi manger, c'est vrai que j'ai un peu faim. Je le remercie, la note va être salée à cette allure. Il est tout rouge et semble un peu perturbé par ce qui se vient de se passer, je suppose qu'il a compris mais peu importe, nous sommes dans une chambre on fait ce que l'on veut " Alors qu'est ce que tu me réserves pour cette nuit amour ? "

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyJeu 1 Jan - 17:02


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








Généralement on dit que les hommes après avoir eu un rapport sexuel finissent par s'endormir comme des bébés. Je pense que je vais faire démentir ce préjugé ce soir même. Je ne suis pas fatigué et je suis décidé à continuer de m'amuser. Il y a bien trop longtemps que mon épouse et moi n'avons pas partagé un tel moment. Je ne parle pas que du fait d'avoir couché ensemble, mais bien de ces intenses retrouvailles en cette soirée. C'est plus délicat et à prendre avec pincettes, une trop longue séparation, deux cœurs et deux âmes en miettes à cause des souvenirs de mon passé, et voilà qu'un peu trop d'alcool et nous sommes enfin de nouveau un véritable couple. Je sais très bien que demain matin ça va être compliqué, mais au moins je ne m'en irais plus. Je ne veux pas repartir loin d'elle, je reviendrais vivre à la maison, comme avant, et je ferais ce que j'ai dis la dernière fois, nous allons tout refaire à l'intérieur, les peintures, les papiers-peints, un réaménagement des meubles. Elle ne sera plus la même et pourtant elle restera notre propriété. Il nous faudra du temps, je le sais bien, je ne suis pas idiot, mais le temps referme les blessures dit-on, alors j'espère que cet adage-ci je ne vais pas l'infirmer en ayant encore plus mal qu'auparavant, ce qui voudrait dire, provoquer ma perte.

Alors ce soir, je ne me donne pas de limites, je fais ce dont j'ai envie, comme par exemple mettre de la musique et faire le fou en imitant les indiens dans les vieux films que j'aime bien regarder quand j'ai le temps. Le pire c'est que même si l'on est ivres, on va continuer à boire. La puissance de l'alcool peut faire faire des bêtises, je le sais très bien pour plonger le nez dedans comme un faible depuis bien trop longtemps. Encore une chose à changer chez moi d'ailleurs. Ella en a profité pour remettre ses sous-vêtements et est allée enfiler un peignoir qu'elle a trouvé dans la salle de bain, peignoir, qu'elle a bien entendu, laissé ouvert. Ce qui n'est pas pour me déplaire d'ailleurs. Elle m'attire sur le lit pour que l'on s'embrasse fougueusement tout en se déhanchant comme jamais on aurait osé le faire. Puis le groom vient toquer à la porte. C'est ma femme qui va lui ouvrir et il vient tout déposer en étant rouge comme une pivoine ; je le comprends et à sa place je serais pareil. Voir deux personnes en tenues très légères avec les draps défaits, on sait directement que l'on a pas fait un Monopoly quoi. Il finit par partir et nous laisse tous les deux. « Alors qu'est ce que tu me réserves pour cette nuit amour ? » Euh... joker ? Non réellement, j'ai une tête à être apte à la préparation de projets là maintenant ? Pas vraiment, je suis saoul, encore tout chose après les minutes intenses qui se sont produites il y a quelques instants. Non pas vraiment. Je la regarde avec un petit sourire insolent mais de façon gentille avant de lui déclarer. « Improvisation, c'est le mot de ce soir ! » J'attrape la bouteille de vodka et lui en serre un verre à shooter avant de m'en faire un. Oui, c'est plutôt risqué, on est déjà dans un mal profond, mais de toute façon, nous sommes là pour nous amuser, et tant pis si on va vomir, de toute façon ce n'est pas vraiment un problème, on a déjà été malade l'un devant l'autre, je ne suis pas pudique à ce point là non plus.

Je lui donne un des verres et lève le mien afin de trinquer avec elle. « A la tienne chérie. » On finit par croiser nos bras afin de boire dans le verre de l'autre tout en souriant. Je sens que je vais finir avec le caleçon sur la tête et faire comme les super-héros avec leurs cagoules. J'aurais l'air bien ridicule, mais on s'en fiche un peu. Je finis par me relever et voir un truc qui me plaît beaucoup beaucoup. De quoi faire un tequila-paf. C'est un jeu connu dans ce monde qui m'a toujours fasciné et j'aimerais beaucoup tester sur mon épouse pour voir l'effet que ça lui fait. J'attrape le citron tranché ainsi qu'un peu de sel – d'ailleurs pourquoi du sel ? – et me prépare un verre de tequila. Je finis par lui lécher le cou avant de déposer un peu de sel et de mettre le citron dans sa bouche. Je lui souris avant de venir à nouveau lécher son cou là où j'ai déposé le sel, je bois mon verre d'une traite avant de venir chercher le citron avec les dents pour en aspirer le jus. Bon, je ne sais pas trop, mais en tout cas, je trouve ça super sensuel et ça pique pas mal quand même. Je me mets à rire avant de mettre mon verre sur la table pour ne pas le casser ou le perdre avant la fin de la nuit.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyVen 2 Jan - 13:39



   
    Henri & Ella
    if i ever give you up my heart will surely fail.

L
'amour fait pousser des ailes, c'est bien connu, on ne se contrôle plus, on se sent vivre, on est fort. C'est totalement ce que je suis, moi, je suis juste moi-même. J'aime tellement être dans ses bras, ne penser à rien, je ne me soucie pas de ce qui se passe, je profite. Il ne faut pas imaginer que tout va s'arranger en un claquement de doigts mais peut-être que l'on a le droit à une pause, à un cesser le feu, juste des câlins, de l'amour et tout un tas de trucs qui font qu'on est bien, du positif un peu non ? J'espère que n ous n'aurons plus de gros problèmes comme dans le passé, je ne veux plus que penser au présent, être avec lui, quoiqu'il est pu se passer, je ne sais toujours pas pourquoi il est parti, je meurs d'envie de savoir. Mais je ne veux pas le faire fuir à nouveau, j'attendrais le temps qu'il faut pour qu'il veuille bien se confier, je ne sais pas si ma patience résistera longtemps mais je ne veux pas me prendre la tête avec cela ce soir, cette nuit c'est la trêve, on est fait pour s'aimer et cette nuit les astres en seront témoins. Et on l'a fait. Je me suis laissée aller dans ses bras, j'ai senti tout mon être trembler. C'était tellement puissant, je n'aurais jamais pensé que nos retrouvailles puissent être aussi fortes. J'ai été tellement heureuse, je me sentais tellement puissante. Je refuse d'être loin de lui maintenant, cette nuit nous n'auront pas à nous soucier de ce que pense l'autre. Nous seront juste nous deux. Je me refuse de ne pas prendre cette chance que le destin m'offre, c'est le signe, ok ce n'est pas aussi magique que cela aurait pu l'être dans mon monde avant; mais il faut que je fasse avec les signes de cette réalité alternée. Le fait qu'il soit là, dans le bar ce même soir que moi, qu'il prenne ma défense. C'était un signe j'en suis totalement persuadée. Et j'ai l'impression que tout cela ne fait que commencer.

J'éclate de rire lorsque je le vois faire l'imbécile. Oh bon sang, mais dans quel état sommes nous. En tout cas j'aime cette idée qu'il n'y a pas de limites cette nuit. Nous n'avons pas à nous en mettre, nous sommes relativement libres, libres de nous aimer, libres de faire ce qu'on l'on a envie. Alors je remets mes sous-vêtements, j'enfile un peignoir que je laisse ouvert, je l'attire sur le lit debout pour l'embrasser, bouger avec la musique, il n'y a plus de tabous maintenant que vous avons dépassé toutes les limites. Plus rien ne nous arrête. On frappe discrètement et je vais ouvrir sans me soucier réellement de ma tenue. Peu importe, mais cela semble légèrement gêné l'homme de chambre. Je ris légèrement en refermant la porte derrière lui, on a un plateau rempli d'alcool et de quoi manger un peu. Il y a un saladier de fraise qui m'appellent.. je sens que je ne vais pas leur résister longtemps à elles. Henri me sert un verre d'un alcool fort, je le prend, je dirais de la vodka.. Je ris encore lorsque  l'on croise nos bras comme on avait pu  le faire pour notre mariage mais cela dit c'était du champagne qui remplissait nos verres. Je bois cul sec mon verre en grimaçant, bon sang je crois que je vais être malade si l'on continue à boire de la sorte, je vais vomir moi.. mon gabarit ne vaut surement pas le sien, je suis en plus mince.. plus qu'avant. Comme a dit Henri, on improvise cette nuit, je souris légèrement en essuyant un peu ma bouche. J'ai presque du mal à le reconnaître mon Henri. Je ne savais pas qu'il était capable de faire cela. J'aime cela, rire avec lui, être deux gamins, oubliez que nous sommes deux adultes. Je m'installe sur l'un des fauteuils lorsqu'il approche de moi avec un petit regard malicieux. Je le vois avec une bouteille de tequila, un citron et .. du sel ? Je grimace un peu c'est quoi ce petit rituel ? Il se serre un verre. Je fronce les sourcils. Il dégage mes cheveux de mon cou, verse un peu de sel. Je ne connais pas ce rituel.. mais en tout cas il semble apprécié. Il lèche mon cou, bois ce verre avant de prendre le morceau de citron entre ses lèvres, je grimace. " Va falloir que tu me montres comment tu fais ça.. " Je l'attire contre moi pour l'embrasser. Sa langue a le goût du citron qu'il vient de manger. Je souris en me mordant la lèvre et je le repousse légèrement pour aller prendre un verre de tequila qu'il a pris. " Comme ça alors ? " Je le regarde taquine en me servant un verre comme lui. Je prend un morceau de citron. J'avance et je le repousse sur le lit pour l'allonger. Je prend le sel que je verse sur son torse en souriant malicieusement. " Alors le sel ..? " Je me penche pour lécher le sel de son bas ventre à son torse. " Tequila ! " J'avale le verre, je grimace et j'enchaîne avec le citron. " Et le citron voilà ! " Je ris légèrement et je me penche pour l'embrasser toujours avec la même ardeur, chatouillant mon bassin avec le sien. " tu as d'autres trucs comme ça à m'apprendre ? " Et c'est moi qui est une idée. Je me redresse en lui faisant un signe pour qu'il ne bouge pas. Je prend à mon tour le téléphone pour commencer un tas de fruits, de truc à grignoter. Je fouille rapidement dans les tiroirs des tables de nuit. Bingo. Des caches yeux, certain client en mettent pour ne vraiment rien voir et ne pas être déranger par la clarté du jour à travers les rideaux. " Installe toi bien " Puis je file récupérer la ceinture du peignoir dans la salle de bain, je retire celle du mien et je lui attache les mains au lit et je lui mets le bandeau. On frappe, bon sang, ils sont vraiment rapides. Je file ouvrir, je serre mon peignoir et je récupère le plateau roulant avant que l'homme toujours le même n'entre. Il va se douter.. obligé. Je referme la porte, j'ai l'impression d'avoir 16 ans tellement mon coeur bat fort pourtant ce que nous sommes en train de faire, ce n'est pas digne de deux adolescents, plutôt de deux amants. Je prend plusieurs bol, dont un de fraise, de framboises, de l'ananas, il y a du miel, un tas d'autres trucs délicieux. Je commence par le facile, je m'installe sur ses genoux. " Tu es prêt à jouer ? " Je glisse une fraise entre mes dents sans la croquer, je m'approche de ses lèvres et tout en l'embrassant je lui fais goûter au fruit -presque défendu. " Alors, qu'est-ce que c'est ? "

WILDBIRD
 
Revenir en haut Aller en bas
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  EmptyVen 2 Jan - 18:26


if i ever give you up my heart will surely fail.
cendrillon&&henri








Bon certes, j'ai beau être totalement ivre, mais j'arrive quand même à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. Je suis toujours un être rationnel malgré l'alcool. Je ne suis pas un rustre, je reste malgré tout ce que je suis. C'est à dire beaucoup et peu à la fois. Comme c'est étrange de se sentir comme étant important à l'époque et maintenant n'être quasiment plus rien à part un pion de la société actuelle. Certes je ne suis pas rien non plus, mais beaucoup moins que dans le pays des contes de fées. Avant j'étais un prince, futur héritier d'un royaume gigantesque avec des civils qui étaient là à se plier à mes quatre désirs – même si je n'en abusais pas du tout. Et maintenant, je suis un simple habitant de Fantasia Hill, une ville américaine tout à fait normale selon les critères des humains normaux. Sauf que cette ville n'est pas normale, la plupart de ses habitants sont issus des histoires que l'on raconte aux enfants le soir. Ils pensent qu'on n'est pas réels, que nous sommes de simples personnes comme eux, s'ils savaient la vérité, je ne sais pas ce que l'on risquerait, beaucoup à vrai dire. La science se pencherait sur nos cas et nous deviendrions tous des cobayes destinés au bien de l'humanité, foutaises tout cela. Nous aspirons à la même chose qu'eux, vivre une fin heureuse et tranquille, loin de tous problèmes qui puissent exister en ce monde ou un autre.

Généralement un tequila paf, ça fait pas mal de dégâts. Je veux dire par là, que le mélange de sel, d'alcool et de citron, ça fait vite monter tout ça. L'alcoolémie j'entends bien. Remarque, je n'aurais peut-être pas du en faire un vu l'état dans lequel je suis déjà, mais peu importe, cet endroit est propice à l'amusement, et c'est ce que je compte faire, m'amuser. Je veux oublier tout et ne penser qu'au plaisir, je veux pouvoir oublier tout. « Va falloir que tu me montres comment tu fais ça.. » Elle finit par venir m'embrasser langoureusement tandis que quelques instants après elle va aller chercher l'attirail pour m'en faire un. Apparemment je n'ai pas besoin de lui montrer, elle a déjà tout retenu. Elle me pousse sur le lit afin de me verser du sel sur le ventre. Je me mordille la lèvre inférieure tout en la regardant. Elle me lèche jusqu'à revenir vers mon torse puis avale son verre pour finir par mordre dans le citron tout en grimaçant. Un nouveau baiser pour sceller le tout. Je ris doucement, heureux d'être là, à profiter tout simplement. « Tu as d'autres trucs comme ça à m'apprendre ? » Je réfléchis rapidement, mais là voilà déjà qui se dirige vers le téléphone pour commander encore d'autres trucs. Le service d'étage va finir par en avoir marre de nous. Je sais qu'ils sont payés pour nous combler, mais ce n'est pas pour ça qu'on va accepter nos moindres caprices. Enfin remarque si, nous sommes dans un hôtel cinq étoiles, la marque de luxe. Elle revient avec un caches-yeux. Je ne sais pas ce qu'elle a dans la tête, mais ça va me plaire. « Installe toi bien ! » Je le suis déjà, toujours allongé sur le lit. Elle retire la ceinture de son peignoir avant de m'attacher les mains et de me mettre le bandeau sur les yeux. Je ne sais pas ce qu'elle va faire, mais elle s'en va avant de revenir quelques instants plus tard. Elle s'assied sur mes genoux puis me murmure d'une voix terriblement suave. « Tu es prêt à jouer ? » Inutile que je réponde, elle le sait déjà, j'ai envie de tout faire si ça vient d'elle.

Elle vient m'embrasser en ayant un fruit dans les lèvres, je profite du goût tout en venant croquer dedans. Puis elle se retire avant de me demander de quoi il s'agit. Je me mets à rire, c'est d'un facile, sérieusement là. « T'en as d'autres des trucs faciles ma petite fraise des bois ? » Je me redresse un peu comme je peux avant de lui sourire et d'approcher mon visage à l'aveugle pour l'embrasser, sauf que je vise mal et l'embrasse sur un œil. J'éclate de rire tout en m'étalant à nouveau sur le lit. Bon dieu, ça fait du bien de pouvoir être aussi joyeux en une soirée. « Tu sais c'est pas pratique ton truc là... » Je tire la langue vers le haut pour pouvoir lui montrer, je ne peux faire autrement ; je dois avoir l'air fichtrement ridicule, mais peu importe, ce n'est pas le plus important. Bon, j'attends la suite là, je m'ennuie un peu, faut que ça bouge, pas que ça soit statique, c'est pas drôle sinon. « Bon, un bisou avant de me faire gouter un autre, après j'ai envie de fumer. » Je me positionne correctement. C'est vrai que là j'ai envie d'une cigarette, je n'ai pas fumé depuis plus de deux heures et ça me manque un peu pour être honnête. En prime j'en ai dans la poche de mon pantalon, il faut absolument que j'en prenne une pour me soulager les poumons. C'est un peu ironique de dire ça alors que la fumée et toutes les cochonneries que contient une cigarette, c'est plutôt l'inverse, ça encombre, mais sur le moment, ça fait un bien terrible.

electric bird.


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella) (-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(-18) if i ever give you up my heart will surely fail. (ella)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-