AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -57%
Friteuse à air chaud (sans huile)
Voir le deal
64.99 €
-63%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
219 € 599 €
Voir le deal

Partagez

it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
it's a fucked up world. (shyle) Vide
 

 it's a fucked up world. (shyle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kyle S. Swann

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ✞ l'avoir pour moi jusqu'à la fin de mes jours.
Faites place à la vedette
Kyle S. Swann
J'ai posé bagages ici le : 21/12/2014 Jouant le rôle de : syndrome, le méchant roux et machiavélique. #teamindestructibles. Nombre de messages : 445 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : paper.moon (avatar) pétulia (signature), textes profils (caius, damien saez) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : nicholas caradoc "badass" hoult.
MessageSujet: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyLun 22 Déc - 17:46


it's a fucked up world.
shin&&kyle








Mon départ de la ville a été plutôt rapide, en un jour ou deux j'étais déjà ailleurs, un peu partout dans le monde. J'ai eu le temps de voir tous types de paysages, des toundras glaciales, aux déserts arides en passants par les jungles tropicales et les montagnes européennes. J'ai pu passer des accords avec de nouveaux États qui ont accepté la présence de mes hôtels sur leur territoires et j'ai rencontré tant de gens qui m'ont tant appris. C'était une expérience géniale, si je pouvais je l'aurais refais, pourtant il m'a manqué quelque chose pour que ce soit parfait. Quelque chose que j'ai décidé d'aller prendre après une longue absence. C'est ainsi que me voilà dans cette ville aux allures magiques de part ses habitants mais ville où pourtant la magie n'existe plus. Une aubaine pour moi qui ne tient mes pouvoirs que de la technologie et de l'invention. Quoi qu'il en soit, pour mon retour dans la ville, j'ai vu les choses en grand. Je me suis dégoté un logement très luxueux. Une maison style Hamptons avec une immense piscine privée, la maison est cloisonnée entre de très grands arbres et des haies afin de ne pas avoir de vis à vis avec les potentiels voisins. Si j'ai choisis de vivre dans un pareil endroit c'est pour être tranquille et pouvoir me baigner nu dans ma piscine, et pour rien d'autre. Enfin, passons. Je viens de me lever, il est treize heures, disons que j'ai passé une nuit plutôt chaude, du coup j'ai préféré reprendre des forces. Et oui, je viens de faire mon retour à Fantasia Hill et me voilà déjà comme avant, rien n'a changé et je trouve ça génial. Je file me prendre une bonne douche bouillante avant de m'habiller et me préparer pour sortir. Il y a des choses que je dois faire. Mes cartons sont déjà déballés et tout est installé chez moi, ainsi j'attrape mon ordinateur portable pour regarde de potentiels e-mails tout en mangeant des œufs brouillés.

J'attrape mes clefs ainsi que mon téléphone portable, de quoi me fumer un petit pétard et sors de chez moi. Je ne sais pas trop où aller le chercher, je connais certes quelques unes de ses habitudes, mais qui me dit qu'il est entrain de faire ce qu'il faisait avant que je ne parte ? Je décide d'aller jeter un œil quand même du côté du parc. On ne sait jamais. En chemin je m'allume une cigarette – qui est je précise normale c'est à dire sans drogue – tout en écoutant de la musique avec mes écouteurs. Je suis déterminé à aller le trouver, qu'importe si des gens m'arrêtent sur la route, je tracerais mon chemin. J'arrive rapidement au niveau du parc de la ville et m'installe sur un des bancs, afin de l'attendre. Je ne sais pas s'il est là, mais au moins j'ai un endroit en plein air pour fumer mon joint. Je finis par l'allumer et reçois un appel. Je lève les yeux au ciel et décroche. S'ensuit une discussion à propos du capital que j'ai investis il y a peu de temps dans l'ouverture d'un hôtel en plein New-York. Je commence à en avoir marre d'être interrompu toutes les heures, mais c'est le travail, et c'est grâce à ça que je suis aussi... enviable. Je raccroche après quelques minutes et regarde autour de moi. Tant de gens qui semblent heureux, ça me donne envie de vomir. Pour me consoler je tire une longue latte sur mon pétard tout en profitant à nouveau de la musique. C'est à ce moment-là, que je vois sa chevelure blonde qui courre en ma direction. Il ne m'a pas vu, c'est bien mieux ainsi. Je souris lentement et écrase le mégot avant de me lever et de me mettre en plein dans son passage. Je veux qu'il s'arrête, je veux qu'il me remarque, je veux qu'il voit que je suis de retour et que ça n'augure que de bonnes choses. « Tu m'embrasses pas ? » Je le regarde avec un air taquin au visage, comme si rien n'avait changé, alors qu'au fond, tout est différent, les choses sont devenues plus compliquées, et il m'a quitté en sachant qui j'étais. Comme si cela avait une quelconque importance.  « Tu pues, tu le sais ça ? » Je n’exagère rien, il sent la transpiration, c'est un truc de malade. Mais ça ne me dérange pas autant que ça, je suis habitué à cette odeur, moi qui pratique pas mal de sport également.

electric bird.


if our love’s insanity, why are you my clarity ? + first time, i think that love is bullshit, i remember what i thought and now this memory make me laugh. i was wrong, everytime. i fall for you honey, and look at us now. we are getting married soon, nobody can imagine that, even me and you. and i'm so lucky to have you, i really think that.


Dernière édition par Kyle S. Swann le Mar 23 Déc - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shin F. Parr

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Shin F. Parr
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : Flèche (Indestructible). Nombre de messages : 363 On me connait sous le pseudo : sparki. Un merci à : tumblr, bazzart, wild heart, okinnel. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mitch Hewer.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyLun 22 Déc - 18:33

It's a fucked world
Kyle & Shin


Tes habitudes, personne ne pouvait les changer. Tous les jours, c'était le même schéma. Chaque matin tu allais courir, faisant le même tour, de plus en plus rapidement. Tu progressais de jour en jour et tu avais déjà pensé plus d'une fois à agrandir ton tour, mais tu ne préférais pas. Pourquoi? Parce que chaque matin, c'était les mêmes personnes que tu croisais, que tu saluais. Ces personnes étaient devenues ton quotidien et tu ne voulais pas rajouter plus de têtes à ce petit rituel. Poussant la porte de chez toi, tes écouteurs dans les oreilles, tu inspiras l'air à plein poumon. Le temps refroidissait, mais cela ne te dissuadait pas d'aller courir, au contraire. Tu refermas soigneusement la porte derrière toi et passa ta main dans tes cheveux avant de te retourner et de commencer à courir. Tes jambes agissaient comme des automates, tu n'y pouvais rien. Prochain chemin à gauche, puis à droite. Tient, voilà le grand père qui promène son chien en compagnie de son petit fils. Tu les salues, comme tous les jours. T'as ce petit sourire aux lèvres quand tu les dépasses. Oui, pour rien au monde on ne te ferait changer tes habitudes. Ta musique allait fort et elle te motivait, te poussant à accélérer. Tu ne courais plus, tu volais. Au loin, le parc se profilait petit à petit. D'où tu étais, les arbres étaient encore insignifiants, mais au fur et à mesure que tu avançais, tu réalisais leurs tailles imposantes. Tu foulas enfin les petits gravillons du parc avec tes chaussures.

Non, tu n'y fis pas attention. Plongé dans ta musique, le regard lointain, tu continuais ta route sans prêter aux gens autour de toi. Dans les petites rues, tu remarquais tout le monde, mais dans ce parc tu ne préférais pas regarder les gens. Ce n'était jamais les mêmes. Tu allais même accélérer quand il se dressa devant toi. Tu trébuchas et manqua de d'étaler devant tout le monde. Heureusement, la nature t'avais doté de bons réflexes. Tu t'immobilisas et écarquillas les yeux. « Kyle? » Depuis quand était-il revenu en ville? Tu le fixas dans les yeux, incapable de lire en lui comme toujours. Sa réflexion t'arracha une grimace. « Tu rêves toi! » Une petite fille te fixait, assise sur un banc. Tu te demandais pourquoi d'ailleurs, mais vu la tête que tu tirais, c'était normal après tout non? Tu n'en revenais tout simplement pas qu'il se tienne là, devant toi, comme si rien ne s'était passé. Bordel! Kyle avait été ton ennemi dans une autre vie après tout et malgré ça, tu t'étais attaché à lui. Mais il s'était barré au moment ou tu t'apprêtais à lui pardonner, et ça, tu ne lui pardonnerais pas tout de suite.

Tu reculas instinctivement. Tu ne voulais pas être proche de lui. Tu voulais fuir, le fuir. Et pourtant... Même quand il était parti, pas un jour tu n'avais cessé de penser à lui. Il avait éveillé quelque chose en toi que tu ne voulais pas analyser. Quelque chose qui n'avait aucun sens à tes yeux. Sa réflexion sur ta puanteur te fit tirer instinctivement la langue, comme un gamin de deux ans le ferait.  « Si je pue tellement, tu peux t'éloigner, jusqu'à disons... Cet arbre. » Tu t'étais tourné vers un arbre immense qui se trouvait à une vingtaine de mètres de là. « Comme ça, toi tu resteras là-bas pendant que moi je recommencerai à courir et retourner à ma routine. » Pourtant, quand ton regard se plongea dans le sien, tu n'avais pas envie qu'il parte, mais le connaissait, tu savais qu'il n'en ferait rien...
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


    fall in love
    SHYLE △ Mon coeur m'appartenait, tu me l'as pris. Mes pensées étaient à moi, tu t'es incrusté dedans sans me le demander. J'avais une vie réglée et tranquille, tu l'as chamboulée. Tu m'as volé mon quotidien. Tu as fouillé dans mon coeur et tu t'y es fait une place. Tu m'as rendu dépendant, Kyle. Comme drogué à toi, à ta présence... ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Kyle S. Swann

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ✞ l'avoir pour moi jusqu'à la fin de mes jours.
Faites place à la vedette
Kyle S. Swann
J'ai posé bagages ici le : 21/12/2014 Jouant le rôle de : syndrome, le méchant roux et machiavélique. #teamindestructibles. Nombre de messages : 445 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : paper.moon (avatar) pétulia (signature), textes profils (caius, damien saez) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : nicholas caradoc "badass" hoult.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyLun 22 Déc - 23:57


it's a fucked up world.
shin&&kyle








Il ne faut pas se voiler la face, je ne suis de retour que pour une seule et unique chose. Pour lui. Pour Shin. C’est la personne qui manque à ma vie. Je ne sais pas exactement ce que je ressens pour lui, peut-être est-ce de l’amour, peut-être est-ce du vice passionnel, mais quoi qu’il en soit, il est mien. Il ne le sait peut-être pas encore, mais il est dans ma vie et jamais il n’en sortira. Je n’ai jamais été proche de grand monde, les gens ils entrent et ils sortent de ma vie dans tous les sens du terme d’ailleurs. C’est ma chose, mon objet, mon jouet, je le veux et je l’aurais. Quoi de plus normal que pour mon arrivée à Fantasia Hill de vouloir le retrouver à tout prix afin de lui montrer qu’au fond ça ne changera pas. C’est moi pour lui, lui pour moi, rien de plus, rien de moins. Depuis trop longtemps j’ai été seul et les choses doivent changer, elles le doivent. Cependant j’aurais pensé avoir un peu plus de panache il y a quelques instants. Généralement mes entrées en scènes sont plus spectaculaires et là ça frôlait le pathétique. Comme si j’avais finis par rouiller. Mais je ne suis pas le pire à vrai dire. C’est étrange, mais je me serais presque attendu à me faire gifler ou alors à des embrassades ou même des remontrances. Mais rien. Lui aussi a finis par prendre la rouille.

Il reste même un peu hébété face à moi. Comme un enfant face à une entité qu’il croyait ne jamais voir de sa vie, genre le père noël, sauf que je suis un peu moins barbu et beaucoup moins… gros et vieux aussi. Il commence à s’emballer tout seul en me disant que non, il ne m’embrasserait pas. Bien évidemment, ce serait trop beau pour être vrai. Quoi que j’en meure littéralement d’envie. Puis vint sa réaction face à sa puanteur réveilla en moi ce que j’avais tant aimé de lui quand je l’avais revu pour la première fois dans ce monde. La candeur, et l’innocence à l’état pur. Il me tire la langue comme le ferait un enfant avant de répliquer comme un enfant. « Si je pue tellement, tu peux t'éloigner, jusqu'à disons... Cet arbre. » Il se tourne vers l’arbre en question afin de me le montrer, comme si c’était réellement nécessaire. « Comme ça, toi tu resteras là-bas pendant que moi je recommencerai à courir et retourner à ma routine. » Mais bien sûr, maintenant que je suis de retour, je sais très bien qu’il ne pourra plus retourner à sa fameuse routine, son quotidien qu’il a pu instaurer quand je suis parti il y a de cela déjà plus de cinq mois. Il n’arrivera plus à se détourner de moi à présent, et si jamais il y parvient, je ferais tout pour revenir en force dans sa vie, je ferais en sorte qu’il ne pense qu’à moi.

Je finis par avancer vers l’arbre en y allant à reculons tout en me sortant une nouvelle cigarette de mon paquet. Je lui obéis, certes c’est plus compliqué, car si je le fais c’est avec une idée derrière la tête. Un sourire cynique au visage, je tire une latte sur ma cigarette. « Je t’ai manqué mon bébé ? » Un ton audacieux illumine ma voix tandis que mon regard exprime cette folie et cet amour qui caractérisent ce que je ressens à son égard. Je m’avance vers lui à nouveau et arrive tout prêt de son corps tandis que je finis par passer l’un de mes doigts sur l’une de ses tempes d’où goutte une perle de sueur. Que je finis par porter à mes lèvres. Comme si tout cela était normal. Rien n’est normal. « Tu sais, tu n’as pas du tout changé, pas le moins du monde. Rien n’a changé. » Je parle de beaucoup de choses en réalité. Autant de notre relation que de son attitude. En réalité si, notre relation a changé, au plus profond de moi elle s’est renforcée, je ne sais comment l’expliquer, mais c’est comme si j’étais de plus en plus dépendant à lui.

electric bird.


if our love’s insanity, why are you my clarity ? + first time, i think that love is bullshit, i remember what i thought and now this memory make me laugh. i was wrong, everytime. i fall for you honey, and look at us now. we are getting married soon, nobody can imagine that, even me and you. and i'm so lucky to have you, i really think that.
Revenir en haut Aller en bas
Shin F. Parr

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Shin F. Parr
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : Flèche (Indestructible). Nombre de messages : 363 On me connait sous le pseudo : sparki. Un merci à : tumblr, bazzart, wild heart, okinnel. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mitch Hewer.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyMar 23 Déc - 16:22

It's a fucked world
Kyle & Shin


L'abandon était sans doute la chose que tu détestais le plus au monde. Tu vivais mal la solitude et ton monde s'était retrouvé à moitié vide quand Kyle était parti. Tu n'avais même pas eu un message, un mail, un coup de fil... Rien. Juste le silence. Tu étais parti de chez lui, la haine aux yeux, mais cela ne lui donnait en aucun cas le droit de t'abandonner comme cela. Tu t'étais même inquiété pour lui au début, en te demandant s'il ne lui était rien arrivé. T'avais fini par comprendre qu'il avait tout simplement quitté la ville. Tu l'avais mal, très mal vécu, mais tu ne le montrais pas. Tu ne lui montrais pas non plus que son retour te rendait en partie heureux. Certes, tu continuais de calmer haut et fort que tu n'étais pas gay, ni même bisexuel. Tu refusais tout simplement de le dire, de l'avouer. Après tout, tu avais des sentiments pour elle aussi. Mais ce regard rivé dans le tient, tu te sentais flanché de plus en plus. Kyle. Son retour n'annonçait rien de bon, tu en étais persuadé.

Il se met à reculer, une cigarette à la bouche. Sa manière de jouer ne te déplait pas. Au final, oui, tu es son jouet et tu aimes quand il joue avec toi. C'est bizarre d'ailleurs. Quelqu'un de normalement constitué ne dirait sans doute pas ça. Qu'est ce qui clochait chez toi mon pauvre? Il te demanda si il t'avait manqué et tu haussas un sourcil. Il se moquait vraiment de toi et toi, tu refusais de te laisser avoir aussi facilement. « Pas une seule seconde. » Joli mensonge petit. De plus, tu te trahis tout seul en mordant ta lèvre inférieure. Ce petite geste, si petit soit-il, révélait toujours un mensonge chez toi, ou une attirance. Et pourquoi pas les deux en même temps? Tu chassas cette idée de ton esprit et te concentras sur la cigarette. Il s'approcha de toi et tu ne reculas pas pour une fois. Son geste déplacé te fit écarquiller les yeux. « Arrête, il y a des gens qui nous regardent. » Tu te sentais mal à l'aise en sa compagnie parmi cette foule de gens. Tu ne voulais pas que toute la communauté soit au courant que tu étais attiré par ce garçon.

Rien n'avait changé. Etait-il sûr de cela? Ton regard se fit un peu plus provocant. « Et si je te dis que je suis en couple, tu le croirais? » Nouveau mensonge, mais l'envie de jouer commençait à renaître en toi. Tu tendis la main et saisis la cigarette qu'il avait entre les lèvres. Tu tiras une longue taffe dessus puis la replaça à l'endroit ou tu l'avais prise. « Tes cigarettes sont toujours aussi dégueulasses. » Tu reculas d'un pas et lui tourna le dos. Tu te mis à marcher, un sourire aux lèvres. Tu savais qu'il te suivrait. Tu savais que le jeu recommençait. Tu sentais peu à peu ton innocence s'en aller. Oui, il avait clairement une mauvaise influence sur toi, mais qu'est ce que tu aimais ça.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


    fall in love
    SHYLE △ Mon coeur m'appartenait, tu me l'as pris. Mes pensées étaient à moi, tu t'es incrusté dedans sans me le demander. J'avais une vie réglée et tranquille, tu l'as chamboulée. Tu m'as volé mon quotidien. Tu as fouillé dans mon coeur et tu t'y es fait une place. Tu m'as rendu dépendant, Kyle. Comme drogué à toi, à ta présence... ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Kyle S. Swann

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ✞ l'avoir pour moi jusqu'à la fin de mes jours.
Faites place à la vedette
Kyle S. Swann
J'ai posé bagages ici le : 21/12/2014 Jouant le rôle de : syndrome, le méchant roux et machiavélique. #teamindestructibles. Nombre de messages : 445 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : paper.moon (avatar) pétulia (signature), textes profils (caius, damien saez) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : nicholas caradoc "badass" hoult.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyMar 23 Déc - 17:40


it's a fucked up world.
shin&&kyle








Le pire c'est qu'il me tient rigueur de ses propres actes. Ou du moins je présume comme c'est ainsi. Il a deviné que j'étais l'ennemi à abattre dans l'autre vie, alors que l'on était ensemble depuis trois mois. Et dès qu'il l'a su, il est parti, je n'ai pas supporté un autre abandon, toute ma vie ça n'a été que ça. Déjà Mr Indestructible qui me rejette parce que je n'avais aucun souvenir, mes parents qui m'abandonnent à cause d'un accident et lui. J'ai beau avoir été un méchant, je garde quand même une sensibilité, et on me la bafoue, on me l'anéantie. Que suis-je censé croire ? Que je dois devenir quelqu'un de bien qui veut le bonheur de tout un chacun ? Foutaises, moi je veux mon bonheur à moi, et pour cela, ça passe par lui, ce garçon que j'ai face à moi. Ce garçon aux cheveux blonds que j'ai tant aimé toucher, ce garçons aux yeux bleus si clairs qui m'ont toujours fasciné. Je n'ai jamais été autant aimé quelqu'un, et même lui, il m'a quitté. Je suis enfin de retour pour lui montrer que moi, je tiens toujours à lui, même si je dois employer les grands moyens pour le lui montrer. Je suis déterminé à le récupérer ce bonheur que j'ai connu. Peu importe ce que je dois faire, je le récupérerai, il sera mien, un jour ou l'autre il sera à moi. Qu'il soit d'accord ou non d'ailleurs, tant qu'il est à mes côtés, tout m'ira.

Il me ment, je le sais. Il sait très bien aussi qu'il ne devrait pas le faire, car en lui, je lis comme dans un livre ouvert. Ce garçon a tellement de signes qui permettent de voir ce qu'il pense réellement que ses mensonges ne trompent absolument personne, encore moins moi. Bien sûr que si je lui ai manqué, et je suis même prêt à parier que chaque jour depuis mon départ il a pensé à moi. Loin de là l'envie de me lancer des fleurs, mais il a été heureux en ma compagnie, je le sais, je l'avais vu. De plus il semble gêné, toujours autant en public, il a honte de ce qu'il est, il ne veut pas qu'on sache qu'au fond lui aussi il aime la présence et la virilité masculine. C'est bien ce que je disais, absolument rien n'a changé, tout est resté identique. « Et si je te dis que je suis en couple, tu le croirais ? » Je me mets à rire, amusé de son nouveau mensonge. Bon dieu, c'est presque coquasse de le voir essayer de m'évincer alors qu'il ne le souhaite même pas. Il finit par s'approcher et prendre la cigarette qui trône entre mes lèvres afin de tirer une longue latte dessus avant de me la remettre au même endroit. « Tes cigarettes sont toujours aussi dégueulasses. » Il finit par se retirer, partir en me narguant. Oh non, j'en ai pas finis avec toi mon beau. Je le laisse un peu s'avancer, ravis de pouvoir admirer son fessier. Je m'en mordille la langue pour tenter de sortir de cette contemplation. Cela marche quand je sens un goût de sang envahir mon palet. « C'est pour ça que tu en redemandes toujours trésor. » Oh, cette phrase très salace, elle veut en dire beaucoup et très peu à la fois. Je finis par tirer une nouvelle latte avant de la lancer d'un mouvement rapide devant lui. Au moins il s'arrêtera enfin je l'espère, car je ne ferais aucun mouvement pour y aller, c'est lui qui viendra à moi. « Shin, tu sais que le mensonge ne te sied guère au teint ? » En fait je ne le regarde presque plus, trop plongé dans les souvenirs de notre existence à deux, nos baisers, nos réveils. Je ne regrette rien, et par dessus tout, ça m'a réellement manqué, bien plus que je n'oserais l'admettre. « Je sais que je t'ai manqué, parce qu'il n'y a pas eu une journée où j'ai oublié la sensation de tes baisers torrides sur ma peau nue. » J'attends qu'il se retourne, parce que je sais que ça finira par arriver, il va le faire parce que je lui ai avoué qu'il m'avait manqué sans le dire explicitement et aussi parce qu'il y a du monde, lui qui ne veut pas qu'on sache ce qu'il est réellement. Gay.

electric bird.


if our love’s insanity, why are you my clarity ? + first time, i think that love is bullshit, i remember what i thought and now this memory make me laugh. i was wrong, everytime. i fall for you honey, and look at us now. we are getting married soon, nobody can imagine that, even me and you. and i'm so lucky to have you, i really think that.
Revenir en haut Aller en bas
Shin F. Parr

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Shin F. Parr
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : Flèche (Indestructible). Nombre de messages : 363 On me connait sous le pseudo : sparki. Un merci à : tumblr, bazzart, wild heart, okinnel. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mitch Hewer.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyMer 24 Déc - 13:35

It's a fucked world
Kyle & Shin


Cette relation malsaine qui vous reliait, était-elle réellement mauvaise? Tu te posais toujours la question. Tu te l'étais toujours posée, mais tu n'avais jamais trouvé de réponses. Certes, tes amis considéraient d'un mauvais œil cette relation, du moins ceux qui étaient au courant. D'autres ne connaissaient qu'une partie, et tu n'étais pas prêt à tout leur expliquer. Anastasie par exemple. Elle ignorait totalement que tu avais vécu 3 mois avec Kyle. Elle ignorait que tu étais attiré par les hommes, autant que par les femmes. Elle ignorait aussi que tu avais des sentiments pour elle, mais pour lui aussi. C'était clairement le bordel dans ta tête. Le bordel, au point que tu sursautas quand la cigarette s'écrasa devant toi. Tu arquas un sourcil et te retournas vers Kyle. Te prenait-il pour son chien? Tu le toisas, mauvais. Tu n'aimais pas cette attitude, tu n'aimais pas quand il te traitait de la sorte. Et pourtant... Tu voulais continuer d'être son jouet. Quel foutu bordel oui! Et ça n'allait pas aller en s'arrangeant, ça s'était sûr et certain. Surtout que tu sentais ton cœur battre de plus en plus fort, de plus en plus vite. Tu étais dans la merde, mon pauvre, jusqu'au cou.

Tu n'en redemandais pas, non. Jamais même. Du moins, pas avec des paroles. C'était toujours ton corps qui trahissait tes envies et tes pensées. Tu étais incapable de te contrôler. Tu n'étais pas le genre de garçon à demander quoi que ce soit, mais tes yeux parlaient pour toi dans ces cas-là. Tu ne répondis tout simplement pas, ton regard se fixa dans le sien. Il parla de ton mensonge. S'il y avait bien une personne à laquelle tu ne savais pas mentir, c'était lui. Il savait décelé toutes tes petites mimiques. « Et qui te fais dire que je mens? » Ses provocations t'atteignaient de plus en plus et tu commençais à te sentir déstabiliser. Il avoua le fait que tu lui avais manqué et tu t'approchas de lui. Ton visage s'était arrêté à quelques centimètres du sien et ton regard était toujours figé dans le sien. Tu étais si proche de lui que vos deux souffles s'emmêlaient à la perfection. « De ta part, ça m'étonnerait que tu sois rester seul tout ce temps. » T'étais persuadé qu'il avait été voir ailleurs. Tu le savais, tu le sentais.

Cette proximité que tu avais instauré entre vous deux commença à te gêner et tu fis un pas en arrière, instinctivement. De la distance. Il fallait que tu mettes de la distance entre vous. « Et... » Ta voix s'était faite tremblante et ton hésitation se fit ressentir. « Si je t'avais vraiment manqué, tu serais revenu plus tôt. » Tu baissas les yeux dans un moment de faiblesse. Il était parti si longtemps, sans donner de nouvelles. Tu avais du mal à croire que tu lui avais manqué même si au plus profond de toi, tu voulais que ce soit vrai. Tu voulais lui manquer, au point qu'il souffre. Cette pensée s'était ancrée en toi, comme une évidence. Tu devenais égoïste et tu sais pourquoi? Parce que tu voulais qu'il t'aime, tu voulais qu'il t'appartienne et que jamais au grand jamais, il ne s'en aille une nouvelle fois.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


    fall in love
    SHYLE △ Mon coeur m'appartenait, tu me l'as pris. Mes pensées étaient à moi, tu t'es incrusté dedans sans me le demander. J'avais une vie réglée et tranquille, tu l'as chamboulée. Tu m'as volé mon quotidien. Tu as fouillé dans mon coeur et tu t'y es fait une place. Tu m'as rendu dépendant, Kyle. Comme drogué à toi, à ta présence... ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Kyle S. Swann

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ✞ l'avoir pour moi jusqu'à la fin de mes jours.
Faites place à la vedette
Kyle S. Swann
J'ai posé bagages ici le : 21/12/2014 Jouant le rôle de : syndrome, le méchant roux et machiavélique. #teamindestructibles. Nombre de messages : 445 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : paper.moon (avatar) pétulia (signature), textes profils (caius, damien saez) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : nicholas caradoc "badass" hoult.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyDim 28 Déc - 11:24


it's a fucked up world.
shin&&kyle








Quand je veux quelque chose, je l'ai, peu importe comment, mais je finis toujours par avoir tout ce que je désire. Que je doive faire du mal, que je doive tricher, que je doive user de moyens peu recommandables, c'est qu'une question d'éthique et ça ne me touche pas tant que cela. J'ai toujours été ainsi, je me suis toujours déchiré pour être le meilleur possible. Je ne suis pas devenu ce que je suis actuellement en me tournant les pouces. J'ai bossé, je me suis hissé à la place la plus importante de mon entreprise, je l'ai fais prospérer, puis rapidement j'en ai voulu plus alors j'ai fais ce qu'il fallait afin de devenir l'une des dix premières puissances monétaires du monde entier. C'est dingue à dire, mais je suis riche, je croule sur l'or, j'en ai bien plus que j'en ai réellement besoin et parfois, c'est même de trop. Même si l'on a jamais assez d'argent, on a toujours plus de désirs, dès qu'on en assouvit un, un autre vient le remplacer, c'est toujours comme ça. Mais là le désir que j'ai ne peut pas être satisfait grâce à l'argent, bien au contraire, il va falloir que je joue sur un autre tableau. Que j'apprenne à me faire désirer pour ce que je suis, pas pour ce que j'ai, et me faire désirer pour les choses que je ressens à son égard. C'est une nouveauté pour moi, et je dois admettre que repousser mes limites, ça me plaît.

Le pire c'est que plus il essaye de s'échapper, plus il s'empêtre lui même dans le filet. Il ne comprend pas que de toute manière il reviendra vers moi ou que moi j'irais toujours vers lui. Nous ne pouvons faire autrement, nous sommes liés par des liens si forts que nous sommes obligés de revenir l'un vers l'autre tout le temps. Et pour échapper à cette réalité, il ment, sauf que je sais très bien quand il le faut, je sais toujours lire en lui comme dans un livre ouvert, et il a beau essayer de changer d'attitude, j'y arrive toujours, parce que c'est en lui que je regarde et non en apparence. « Et qui te fais dire que je mens ? » Je ne réponds même pas, je ne souris pas non plus. Je reste là, face à lui, de façon stoïque pour le regarder, pour m'ancrer en lui, pour m'imposer à lui. Je ne veux pas qu'il s'en aille, je veux qu'il revienne avec moi, mais je veux aussi me faire désirer, parce que je sais qu'il me veut, qu'il veut qu'on se redonne une autre chance, mais moi ça me fou les boules. La vérité c'est que j'ai peur de ça et jamais, ô grand jamais, je ne l'avouerai à quiconque, et surtout pas à lui. Il finit par s'approcher de moi jusqu'à ce que nos souffles se mélange, jusqu'à ce que nos visages ne soit plus qu'à un centimètre. S'il savait à quel point ça me glace de l'intérieur alors que je fais le fort. « De ta part, ça m'étonnerait que tu sois rester seul tout ce temps. » Je grimace de l'intérieur ; le pire c'est qu'il a raison. Je ne suis pas resté seul, je ne supporte pas la solitude, et si j'ai fais ça, c'est surtout pour pouvoir l'oublier même si ça n'a pas été efficace. Quoi que je fasse, je le fais en me disant qu'avec lui ça aurait été largement mieux. Puis il se recule, je sais pourquoi, il est gêné, toujours et encore à cause de cette proximité qu'il a avec moi. Il a honte, mais il ne devrait pas, quel est le problème ? Si deux êtres sont fait pour s'aimer, qu'ils soient du même sexe, qu'ils soient différents, il faut qu'ils soient ensemble, mais il a peur du regard des autres. Sauf que les autres on les emmerde. « Et... » Fêlure dans sa voix, hésitation qui ressent dans toutes les fibres de son corps, il y a tant d'indices qui poussent à se dire qu'il va dire quelque chose qu'il pense vraiment. C'est comme si une rose prenait place dans son cœur. « Si je t'avais vraiment manqué, tu serais revenu plus tôt. » Cette fois-ci, il fait mouche et m'atteins en plein dans le mile. C'est vrai que j'aurais dû revenir avant, mais j'avais peur, et l'avouer serait admettre que je suis faible, et ça je ne veux pas qu'il le sache. Je dois être fort pour lui, je dois être le meilleur possible. Je n'ai pas droit à la faiblesse, pas avec lui.

Je commence à me sentir bizarre, je ne veux pas admettre ma faiblesse, mais je ne veux pas non plus faire l'enfoiré avec lui alors que lui vient de me montrer que malgré tout il continue de penser à nous et non pas à lui seul. Je suis perdu, totalement vautré dans les méandres de mon esprit tordu. Je dois trouver quoi lui dire, comment lui prouver sans lui dire qu'au fond j'ai pensé à lui chaque jour. « Shin, j'étais occupé, c'est pour ça que je ne suis pas revenu. Disons que j'ai repris une très grosse entreprise et que... » Oh mais quel con, je suis entrain de me confondre en excuses camouflées derrière des propos qui visent à me disculper. Je dois arrêter ça immédiatement, parce que ma carapace est entrain de tomber en miettes de par ma faute. Je ferme les yeux et prends une longue inspiration. Autant y aller franco de toute manière. « Je... je marque une pause en réfléchissant bien à ce que je fais et renonce rapidement. Je suis parti par ta faute, n'échange pas les rôles Shin. » Ma voix était plutôt douce cependant, je ne sais pourquoi, mais c'est ce qui s'est passé. Voilà, un moyen rapide et efficace d'échanger les rôles, c'est lui qui m'accusait, et maintenant à mon tour alors que dans l'histoire, c'est autant sa faute que la mienne. J'aurais dû lui révéler qui j'étais moi-même et lui n'aurait pas dû me quitter pour ça. On a été idiots tous les deux, sauf que je viens de lui dire que tout était de sa faute, encore un moyen de s'échapper à la fatalité des choses.

electric bird.


if our love’s insanity, why are you my clarity ? + first time, i think that love is bullshit, i remember what i thought and now this memory make me laugh. i was wrong, everytime. i fall for you honey, and look at us now. we are getting married soon, nobody can imagine that, even me and you. and i'm so lucky to have you, i really think that.
Revenir en haut Aller en bas
Shin F. Parr

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Shin F. Parr
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : Flèche (Indestructible). Nombre de messages : 363 On me connait sous le pseudo : sparki. Un merci à : tumblr, bazzart, wild heart, okinnel. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mitch Hewer.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyDim 28 Déc - 12:03

It's a fucked world
Kyle & Shin


Tu connaissais par cœur l'influence que pouvait avoir Kyle sur le monde entier. Il était bien plus intelligent que la moyenne. Même toi tu n'avais pas son QI et tu l'admettais sans résistance. Pourquoi le faire alors que tu savais bien qu'il était bien plus intelligent que la plupart des habitants de cette ville? Mais tu savais que dans la vie, l'intelligence ne faisait pas tout, bien qu'elle aide pas mal dans certaines situations. Pas dans celle-ci en l'occurrence. Elle était délicate cette situation, autant pour lui que pour toi visiblement. Pourtant, c'était bien lui qui avait quitté la ville, non? Sans donner de nouvelles en plus. Devant toi, il restait de marbre. Tu te demandais si cette proximité l'avait gêné ou l'avait touché d'une manière ou d'une autre. Tu l'espérais, secrètement, mais tu avais quelque doute quand même. S'il était parti, c'est qu'il avait eu ses raisons. Sans doute un autre jouet... Tu t'étais toujours dis que c'était ça la cause. Qu'il avait trouvé quelqu'un d'autre pour te remplacer, quelqu'un d'autre pour jouer. Et sans que tu l'avoues, ça t'avais légèrement brisé. Tu refuserais toujours de l'admettre, surtout que tu ne connaissais pas la vérité sur les raisons de son départ.

Ta dernière réplique semblait l'avoir atteint. Avais-tu lu de la peur au fond de ses yeux? Etait-ce réellement possible de sa part, à lui? Tu haussas légèrement les sourcils, étonné. Kyle n'était pas le genre de garçon à avoir peur, encore moins de quelqu'un. Ou même de quelque chose, mais de quoi? T'étais trop naïf pour comprendre le fond de sa pensée. Il se mit à s'excuser, mais ses excuses étaient fausses, tu le sentais. Il s'embrouillait, ne savait pas quoi dire. « Arrête. Arrête de me mentir, Kyle.. .» Ta voix s'était de nouveau brisée et il commençait tout doucement à t'atteindre et toi aussi, tu avais peur, sauf que ta peur tu n'avais pas peur de l'avouer. Lorsqu'il t'accusa, de nouveau tu haussas les sourcils. Comment osait-il dire cela? « C'est de ma faute? Tu te fous de moi? » Ta voix était légèrement montée dans les aigus, au bord de l'hystérie.

Et tu ne te contrôlas pas. Tu posas la main sur son torse et le poussa de toutes tes forces. Des larmes se mirent à remplir les coins de tes yeux.  « Avoue! » L'hystérie te gagnait de plus en plus et tu étais au bord de la crise de nerf. « Avoue que tu es parti parce que tu avais quelque chose. Avoue que tu m'as utilisé depuis le début. Avoue, bon sang! » Ta voix se faisait plus forte, plus cinglante à chaque parole. Tu continuais à le pousser. Oui, tu étais connu pour tes crises d'hystérie, mais tu ne te souvenais pas en avoir eu une seule en compagnie de Kyle. Tes yeux reflétaient ton hystérie. Il fallait que tu t'en ailles d'ici avant de péter complètement les plombs.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


    fall in love
    SHYLE △ Mon coeur m'appartenait, tu me l'as pris. Mes pensées étaient à moi, tu t'es incrusté dedans sans me le demander. J'avais une vie réglée et tranquille, tu l'as chamboulée. Tu m'as volé mon quotidien. Tu as fouillé dans mon coeur et tu t'y es fait une place. Tu m'as rendu dépendant, Kyle. Comme drogué à toi, à ta présence... ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Kyle S. Swann

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ✞ l'avoir pour moi jusqu'à la fin de mes jours.
Faites place à la vedette
Kyle S. Swann
J'ai posé bagages ici le : 21/12/2014 Jouant le rôle de : syndrome, le méchant roux et machiavélique. #teamindestructibles. Nombre de messages : 445 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : paper.moon (avatar) pétulia (signature), textes profils (caius, damien saez) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : nicholas caradoc "badass" hoult.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyDim 28 Déc - 15:10


it's a fucked up world.
shin&&kyle








Je ne veux pas l'admettre devant lui. Je ne veux pas qu'il sache qu'en réalité je suis mort de trouille face à ce que je ressens envers lui. Je ne peux même pas mettre de mots sur ces sentiments infâmes qui me font souffrir le martyr depuis bien trop longtemps. J'ai peur, oui, c'est la réalité, mais je suis bien trop fier pour le montrer, je ne le veux pas. Mais le pire dans cette histoire, c'est que lui il en pâtit bien plus que moi et que cela me brise de plus en plus. L'idée de le faire souffrir m'est insupportable et je ne veux pas de ça, je veux qu'il soit heureux en ma compagnie, je veux qu'il m'aime, je veux qu'il me désire, je veux qu'il soit avec moi. Je le veux lui, et ça jamais je n'oserais lui dire, c'est lui qui devra venir vers moi. Mon éthique et ma psychologie m'empêchent de lui avouer qu'au fond putain, je l'aime de trop et que ce sentiment me bousille de l'intérieur. Je déteste me sentir aussi faible, je déteste me sentir amoureux, je me déteste tout court en cet instant précis. Je veux pouvoir l'avoir, je le veux, je l'aurais. Je ne sais pas ce qu'il faudra que je fasse pour qu'il me tombe dans les bras, mais il finira par tomber et c'est moi qui le ramasserai pour qu'il n'ait que moi dans son cœur.

Je sais cependant que je n'aurais pas dû l'accuser d'avoir tout provoqué, parce que c'est aussi de ma faute, je n'aurais pas dû lui cacher mon identité alors que je connaissais la sienne. Les mensonges ont entraîné cette idiotie et voilà où cela m'a mené. Je ne veux plus mentir, je ne le ferais peut-être plus, ou du moins je ne le ferais plus avec lui. Je lui cacherais la vérité, c'est totalement différent, je lui dis à mi-mots ce que je pense réellement pour qu'il se fasse sa propre idée. « C'est de ma faute ? Tu te fous de moi ? » Oui c'est de ta faute, mais c'est aussi de la mienne mais je ne le reconnaitrais pas, je déteste admettre mes erreurs, et ça n'arrivera pas que je le fasse, à moins que je n'y sois totalement contraint. Mais cependant, je commence à me faire du soucis, parce qu'il s'énerve et que jamais cela n'est arrivé qu'il le fasse envers moi. Sa voix part dans les aigus et je le vois qui commence à s'approcher de moi pour me pousser d'une main sur mon torse. « Avoue ! » Je ne sais comment réagir pour une fois, le voir avec les larmes aux yeux de par ma faute me fait culpabiliser, chose que je n'avais jamais ressentis de toute ma vie. Je commence à me demander si j'ai bien fais de lui parler ainsi, mais c'est trop tard pour faire marche arrière. « Avoue que tu es parti parce que tu avais quelque chose. Avoue que tu m'as utilisé depuis le début. Avoue, bon sang ! » Il continue à me pousser tout en hurlant à moitié, chaque mot est un coup de fouet qu'il me lance, comme si cette fois-ci c'était lui qui me dominait. Je ne sais plus quoi faire, et là j'ai de plus en plus peur, parce que voir cette version de Shin me plait énormément et m'attire inexorablement vers lui. « Tu t'es jamais demandé pourquoi c'était toi et pas un autre ? J'aurais pu choisir et avoir n'importe qui et c'est sur toi que mon choix s'est porté. » Je ne sais même pas pourquoi je lui dis ça, je ne veux même pas savoir, ce qui est sûr c'est que le dire me fait du bien, parce que je commence enfin à mettre en place cette idée de vouloir le récupérer, parce que je le veux vraiment.

Je commence à comprendre que lui mentir était idiot, et que je n'aurais pas dû le faire, alors c'est terminé maintenant, je vais lui dire la vérité. Je commence à me sentir bizarre, les choses ne se passent pas comme prévues et je commence à perdre le contrôle que j'ai sur moi-même. « Alors ouais, je vais te dire la vérité. Oui je me suis servis de toi, parce que j'avais pas envie d'être seul, j'ai toujours eu peur de ça tu sais. J'ai toujours détesté la solitude, et t'avoir m'a permis de l'oublier et d'être heureux comme je ne l'ai jamais été. » Je finis par attraper sa main qui me pousse toujours pour la serrer doucement dans la mienne, avant de la retirer pour me reculer à mon tour. Je viens de lui dire des mots que jamais il n'a entendu venant de moi, jamais je ne lui ai dis que je l'aimais, ni qu'il était beau, ni que j'étais heureux. Je me servais juste de lui comme d'un vulgaire coup d'un soir ; alors qu'au fond il était bien plus que ça. « T'es heureux ? Tu le sais maintenant ? Oui, je me suis servis de toi. » Il ne lui reste plus qu'à comprendre qu'au fond je ressens réellement de l'amour pour lui, parce que je ne suis pas prêt de lui dire de mon plein gré. Pourtant au plus profond de mon regard brille quelque chose qu'il n'avait jamais vu avant, le regret et l'amour bien que ce dernier soit bien dissimulé.

electric bird.


if our love’s insanity, why are you my clarity ? + first time, i think that love is bullshit, i remember what i thought and now this memory make me laugh. i was wrong, everytime. i fall for you honey, and look at us now. we are getting married soon, nobody can imagine that, even me and you. and i'm so lucky to have you, i really think that.
Revenir en haut Aller en bas
Shin F. Parr

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Shin F. Parr
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : Flèche (Indestructible). Nombre de messages : 363 On me connait sous le pseudo : sparki. Un merci à : tumblr, bazzart, wild heart, okinnel. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mitch Hewer.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyDim 28 Déc - 15:48

It's a fucked world
Kyle & Shin


Peu de personnes connaissaient cette facette de toi et pourtant, elle faisait partie intégrante de ta vie. Tu étais quelqu'un de nature hystérique, colérique. Tu passais du rire aux larmes, de la joie à la peine. T'étais tout simplement instable psychologiquement, mais tu le vivais plutôt bien. Après tout, c'était ta vie et non celle de quelqu'un d'autre. Ton caractère ne pouvait pas plaire à tout le monde. Parfois, tu t'en voulais d'être comme ça. D'être fou. Ce n'était pas de ta faute, t'arrivais pas à te contrôler, c'était plus fort que toi. Kyle t'avais repoussé dans tes retranchements et tu étais au bord de la crise d'hystérie. Tu voulais qu'il admette. Tu voulais qu'il avoue qu'il avait eu quelqu'un d'autre, qu'il était parti pour ça. Tu voulais comprendre la raison de son départ pour ne pas lui en vouloir éternellement. Etait-ce mal d'insister à ce point? Tu n'en savais rien à vrai dire. Tu n'étais pas quelqu'un d'insistant en temps normal. Tu étais plutôt le genre de garçon à laisser couler, le genre de garçon qui ne cherchait pas à comprendre. Là, c'était différent. C'était différent parce qu'en face de toi, c'était Kyle.

Sa réponse t'arracha une grimace. Tu cessas de le pousser, car vous étiez arrivé contre l'arbre. Les gens vous regardaient en se demandant si ça allait dégénéré. Tu le fixas droit dans les yeux. « Tu mens, encore. Ose me dire que tu n'as jamais eu personne d'autre. » S'il te disait non, t'allais sans doute le gifler. Un garçon comme lui, seul, c'était impossible. Kyle et toi vous souffriez tous les deux de la solitude. Vous ne la supportiez pas et en quelque sorte ça vous avait rapproché. Tu n'aimais pas être seul. Pourtant, jamais au grand jamais, tu n'avais été voir ailleurs. Sa révélation te fit un choc et tes bras tombèrent mollement le long de ton corps. Tu avais donc raison... « Tu n'est qu'un crétin... » Ta voix se brisa, blessé. C'était sans doute la première fois que tu sentais trahi de la sorte.

Tu lui tournas le dos et te pris la tête dans les mains pour essayer de te calmer et de reprendre ton souffle qui s'était considérablement accéléré. Tu regardas devant toi et te mis à marcher avec l'intention de partir. De quitter ce fichu parc et d'en finir. Pourtant, à quelques mètres tu te stoppas. Tu te tournas et revins sur tes pas. T'étais perdu. Tu n'étais plus en colère, mais perdu. Déstabilisé était le mot le plus exact sans doute. Dans un élan de folie, de geste non réfléchis, tu t'approchas de lui, le plaquant contre l'arbre. Tu approchas ta bouche de son oreille et ta voix se fit murmure.  « Utilise moi. » Tu avais détaché clairement les deux mots. Tu voulais qu'il t'utilise, que tu lui appartiennes. Tu voulais être à lui, tu voulais être son objet. Tu te reculas doucement et le regarda dans les yeux. Ton regard s'était adouci et reflétait ton état d'esprit. On voyait bien que tu étais perdu, complètement... Tu lui tournas une nouvelle fois le dos et t'éloignas. Tu te stoppas et tournas la tête vers lui. « Tu viens? » Tu ne voulais pas rester ici à la vue de tous.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


    fall in love
    SHYLE △ Mon coeur m'appartenait, tu me l'as pris. Mes pensées étaient à moi, tu t'es incrusté dedans sans me le demander. J'avais une vie réglée et tranquille, tu l'as chamboulée. Tu m'as volé mon quotidien. Tu as fouillé dans mon coeur et tu t'y es fait une place. Tu m'as rendu dépendant, Kyle. Comme drogué à toi, à ta présence... ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Kyle S. Swann

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ✞ l'avoir pour moi jusqu'à la fin de mes jours.
Faites place à la vedette
Kyle S. Swann
J'ai posé bagages ici le : 21/12/2014 Jouant le rôle de : syndrome, le méchant roux et machiavélique. #teamindestructibles. Nombre de messages : 445 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : paper.moon (avatar) pétulia (signature), textes profils (caius, damien saez) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : nicholas caradoc "badass" hoult.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyDim 28 Déc - 18:37


it's a fucked up world.
shin&&kyle








Je dois être sacrément malsain au fond, parce que voir Shin sortir de ses gonds me plaît, cette façon qu'il a de me provoquer, de me pousser, de vouloir me faire du mal m'attire. J'ai toujours aimé la violence et la décadence, grâce à cela je me sens vivant, je me sens enfin moi-même. Et voir le garçon que je désire plus que tout au monde utilise cette même voie me rend heureux, cela me donne des envies impures. Je dois être totalement frappé, je ne sais pas trop, mais je ne l'ai jamais autant voulu qu'en ce moment-même. Mais je ne peux me laisser aller, pas alors que cela ne voudrait absolument rien dire pour lui. Il doit le vouloir, il doit me le demander, je ne veux pas le forcer de cette façon-là. Ce serait injuste encore se servir de lui, chose que je ne veux plus. Je veux qu'il soit avec moi parce qu'il l'aura décidé ou parce que je lui aurais montré que c'était la seule chose à faire. Le voir énervé me plaît, ça m'excite, ça me rend ivre de désir, je commence à trouver que son ton plus aigu qu'à la normale, que la pression de sa main sur mon torse, que son attitude générale et de plus en plus excitante. Peut-être est-ce aussi parce que je ne l'ai pas vu depuis longtemps et que j'ai voulu le retrouver depuis longtemps. C'était la vérité, il ne s'est pas passé une journée sans que je regrette, mais je n'avais pas le courage de revenir.

Le pire c'est qu'il n'avait pas compris le sens de l'une de mes phrases et que de ce fait il m'a accusé une nouvelle fois de mensonge, s'il savait que je ne lui mentais pas mais lui cachait simplement une partie de la vérité. Oui j'allais voir ailleurs, parce que ça me soulageait, ça me faisait sentir vivant, mais au fond c'était que de la connerie, j'étais pas heureux, pas du tout. De toute façon je ne l'ai jamais été réellement. Et quand je lui ai avoué que oui, je me suis servis de lui, il tomba des nues, il devait s'y attendre, mais mes motivations ont changé, je le sais, je ne serais pas capable d'expliquer en quoi, mais c'est le cas. « Tu n'es qu'un crétin... » Ce n'est absolument pas une nouveauté, ça il le sait. Pourtant je l'ai blessé, mais je ne veux pas lui mentir, je n'en ai plus l'envie, c'est finis ce temps, autant tout lui avouer même si ça lui fait du mal. Il finit par partir, et moi j'ai qu'une envie, c'est de fracasser tout ce qui m'entoure, de frapper, de détruire, parce que je me sens mal. J'ai besoin d'extérioriser la haine que je ressens. Puis il revient sans que je ne m'y attende et me plaquer contre l'arbre de tout à l'heure de façon brutale, et cette fois-ci je retiens un petit gémissement de douleur qui me tire un sourire amusé. Sa bouche s'approche de mon oreille tandis que sa voix se confond dans un susurrement délicat. « Utilise moi. » Je ne comprends plus rien, que veut-il réellement ? Il est autant paumé que moi j'ai l'impression. Et en profiter comme cela me ressemble, mais je ne veux pas de ça, alors il se recule et commence à marcher avant de tourner la tête vers moi. « Tu viens ? » Je ne sais pas, je ne sais pas si c'est bien. Je devrais sauter sur l'occasion, je devrais en profiter, mais ce n'est plus vraiment ce que je veux. Je sais que je voulais ça, que ce soit lui qui vienne me chercher, mais rien que l'utilisation du utilise moi m'a paru... différente.

Pourtant je le suis, je vais avec lui. Je marche sans bruit avec les mains dans les poches, mais quand il n'y a plus personne autour de nous, je vois un petit bosquet où je me dirige en attrapant son bras. J'en profite pour venir le regarder droit dans les yeux, sans savoir exactement ce que je fais. Mais finalement, je le plaque à mon tour contre un arbre avant de venir plonger ma bouche dans son cou et de lui faire le plus gros suçon qu'il n'a jamais pu avoir en camouflant ça avec un baiser afin qu'il ne sache pas ce que je lui ai réellement fait. Une façon de lui dire qu'il m'appartient. Je me recule doucement en le regardant droit dans les yeux et en admirant mon œuvre. « Je ne veux pas de ça. » Je marque une pause pour qu'il comprenne bien le sens de mes mots, pour qu'il sache qu'au fond je ne suis pas aussi manipulateur qu'il peut le croire. Puis je reprends pour le rassurer un petit peu. « Ou du moins, je ne veux pas comme ça. » Non c'est trop et en prime il ne sait pas réellement ce qu'il doit dire, penser ou faire à propos de cette situation, non, je ne veux pas de ça. Je veux qu'il le veuille vraiment, je veux que ça soit ce qu'il désire le plus au monde. Pas qu'il me dise cela sur le coup de la colère. Moi non plus je ne sais pas trop ce que je veux, mais il y a une chose dont je suis sûr, je le veux lui. Alors certes je me contredis en le rejetant ainsi, mais c'est compliqué.

electric bird.


if our love’s insanity, why are you my clarity ? + first time, i think that love is bullshit, i remember what i thought and now this memory make me laugh. i was wrong, everytime. i fall for you honey, and look at us now. we are getting married soon, nobody can imagine that, even me and you. and i'm so lucky to have you, i really think that.
Revenir en haut Aller en bas
Shin F. Parr

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Shin F. Parr
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : Flèche (Indestructible). Nombre de messages : 363 On me connait sous le pseudo : sparki. Un merci à : tumblr, bazzart, wild heart, okinnel. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mitch Hewer.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyDim 28 Déc - 19:33

It's a fucked world
Kyle & Shin


Le regard des gens était quelque chose que tu supportais assez mal. Ton corps maigrichon avait souvent attiré les moqueries et tu le vivais assez mal. C'était sans doute pour cela que tu avais entrepris de devenir un sportif. Tu courais chaque matin, faisais tes petites séances en salle là où tu travaillais actuellement et même chez toi, tu t'amusais à faire des abdos en regardant la télévision. Tu en avais marre du regard des autres. Déjà en tant habituel, tu étais mal à l'aise, mais avec Kyle, c'était encore pire. Les gens vous dévisageaient bizarrement. Tu remarquas même une mère de famille dire à sa fille de revenir près d'elle. Tu haussas les épaules. Tu étais débile, Shin. Il ne fallait pas t'attarder sur ça. Le regard des autres, il fallait t'en moquer. Plus facile à dire qu'à faire. Tu t'étais arrêté, et une fois que Kyle se mit à te suivre, tu repris la marche. En attendant, ton jogging avait été interrompu sur ce coup la. Il faudra sans doute que tu retournes courir plus tard dans la journée en croisant les doigts de ne pas tomber sur quelqu'un d'autre. Tu sentis quelqu'un te tirer par le bras. C'était d'office Kyle. Il t'emmena dans un coin plus reculé et tu arquas un sourcil. Que faisait-il?

Tu te demandais à quoi il jouait et lorsque qu'il te plaqua contre l'arbre, tu lui posas innocemment la question. « Mais qu'Est-ce que tu fais? » Pour simple réponse, tu sentis ses lèvres venir se poser dans ton cou. Tu émis pendant un bref instant une protestation. « Kyle, arrête, on pourrait nous voir... » Et tu n'en avais pas envie, mais tu ne le dis pas. Il connaissait tes réticences à vous afficher en public. Tu n'avais jamais dis aux gens que tu connaissais dans cette ville que tu étais follement attiré par un homme. C'était même plus qu'attiré... Pourtant, après cette protestation, tu fermas les yeux dans un élan de bonheur intense. Tu te mordillas légèrement la lèvre. Il ne savait pas quel effet il te faisait. Pas du tout. Il t'avait marqué, t'en étais presque certain. Pourtant tu ne dis rien. Après tout, tu lui appartenais non? Sa voix te déconcerta et tu rouvris les yeux. Il répéta une nouvelle fois, plus insistant.

Tu ne comprenais décidément pas. Tu n'y comprenais rien du tout. Tu le repoussas doucement. S'il restait trop près de toi, tu n'aurais pas les idées claires.  « Qu'Est-ce que tu attends de moi? » Cette question te brûlait les lèvres depuis bien trop longtemps. S'il ne voulait pas que tu redeviennes un objet, que voulait-il que tu sois? « J'y comprends plus rien Kyle. » Ta voix s'était faite presque murmure. Tu t'étais mis à fixer le sol sans trop savoir pourquoi. Tu ne voulais pas le regarder, parce qu'il te déstabilisait.
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


    fall in love
    SHYLE △ Mon coeur m'appartenait, tu me l'as pris. Mes pensées étaient à moi, tu t'es incrusté dedans sans me le demander. J'avais une vie réglée et tranquille, tu l'as chamboulée. Tu m'as volé mon quotidien. Tu as fouillé dans mon coeur et tu t'y es fait une place. Tu m'as rendu dépendant, Kyle. Comme drogué à toi, à ta présence... ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Kyle S. Swann

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ✞ l'avoir pour moi jusqu'à la fin de mes jours.
Faites place à la vedette
Kyle S. Swann
J'ai posé bagages ici le : 21/12/2014 Jouant le rôle de : syndrome, le méchant roux et machiavélique. #teamindestructibles. Nombre de messages : 445 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : paper.moon (avatar) pétulia (signature), textes profils (caius, damien saez) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : nicholas caradoc "badass" hoult.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyDim 28 Déc - 20:59


it's a fucked up world.
shin&&kyle








Je sais que Shin ne va pas comprendre la situation. J'accepte de le suivre, je viens ostensiblement de le chauffer et voilà que je refuse d'aller plus loin. Cela ne me ressemble pas vraiment. Mais justement, je ne veux pas de la relation que l'on avait avant, je veux qu'elle change, qu'il soit certes mon jouet mais qu'il l'ai choisit plutôt que je lui impose cette relation que l'on a. Je ferais en sorte que les choses aillent dans mon sens bien entendu, mais le choix lui reviendra, bien que le mot choix ne soit pas vraiment adéquat puisque je le veux réellement et que je finirais par l'avoir quoi qu'il arrive. Rien que le fait de l'avoir marqué le prouve, il est à moi, et le premier qui touchera à lui aura à faire à ma colère et ma violence. Je finirais par savoir tout ce qu'il a fait pendant mon absence et je lui arracherais les vers du nez s'il le faut. Je vais devoir éliminer les potentiels adversaires dans la conquête de son cœur. Je sais que je le fais souffrir là, je m'en veux, mais je ne veux pas que ce soit sur un simple coup de tête, je veux me faire désirer, je veux qu'il sache que moi, je suis là et que je l'attends. Je suis prêt à tout, absolument tout.

Shin est toujours là, à vouloir se cacher parce que les gens ne savent pas qu'il est attiré par moi autant que par les femmes, absolument personne n'est au courant dans cette ville. C'est pour cela que je nous ai mis à l'écart afin de pouvoir profiter de lui quelques instants avant de stopper les choses. Je le laisse sur sa faim, le laissant mariner pour qu'il me tombe tout mûr dans les bras. Il finit alors par me repousser afin de me regarder ou de pouvoir respirer sans sentir mon odeur, je ne sais trop, mais je vois à son air qu'il est totalement perdu. « Qu'est-ce que tu attends de moi ? » Cette question est trop dangereuse pour que je lui donne une réponse, parce que si je commence, je sais que je vais finir par trop en dévoiler. Je ne veux pas qu'il sache que je l'aime, pas de suite, je veux attendre de voir si c'est réciproque pour ne pas me faire de faux espoirs et finir par souffrir comme la dernière fois quand il m'a quitté. « J'y comprends plus rien Kyle. » Il n'y a pas grand chose à comprendre, je ne veux pas qu'il comprenne pour le moment, je veux qu'il reste dans le noir total pour voir la lumière en grand quand elle sera là. Shin est intelligent, il devinera tout seul quand je lui montrerais le chemin à emprunter.

Mais maintenant le Kyle fleur bleue a trop existé en cette journée, je ne supporte pas quand je deviens comme cela, j'ai l'impression d'être faible et que certaines choses peuvent me toucher et me faire tomber. Je déteste ça, alors je reprends ce petit sourire amusé, cette lueur espiègle dans le regard et cet air désinvolte et cynique afin de lui répondre. « Je n'attends rien de toi mon trésor. » Mensonge, mais celui peut passer. Ce n'est pas comme si je lui disais que je ne l'aimais pas ou un truc dans ce genre-là. Non je lui dis simplement que je n'attends rien, je n'ai pas dis que je ne le voulais pas ou que j'avais jeté l'éponge sur lui bien au contraire et il le sait très bien d'ailleurs. Je finis par m'approcher de lui à nouveau et touche le suçon que je lui ai fais du bout des doigts. « Enfin... tout est relatif. » Je lui fais un petit clin d'œil complice tout en restant là, prêt de lui, son corps à quelques centimètres du mien ; il ne peut rien dire, nous sommes à l'abri des regards, à moins que quelqu'un ne vienne fouiller dans les buissons et les arbres dans un des coins les plus paumé du parc. « Et toi Shin, qu'attends-tu de moi ? » Je finis par lui renvoyer la balle de façon à en savoir un peu plus sur ce qu'il ressent, et je lui demande cela d'une façon charmeuse qui je sais lui plait terriblement, se faire désirer c'est toujours le meilleur moyen d'avoir des réponses avec lui.

electric bird.


if our love’s insanity, why are you my clarity ? + first time, i think that love is bullshit, i remember what i thought and now this memory make me laugh. i was wrong, everytime. i fall for you honey, and look at us now. we are getting married soon, nobody can imagine that, even me and you. and i'm so lucky to have you, i really think that.
Revenir en haut Aller en bas
Shin F. Parr

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Shin F. Parr
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : Flèche (Indestructible). Nombre de messages : 363 On me connait sous le pseudo : sparki. Un merci à : tumblr, bazzart, wild heart, okinnel. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mitch Hewer.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyLun 29 Déc - 12:05

It's a fucked world
Kyle & Shin


Le reproche qu'on te faisait le plus; c'était de trop réfléchir et il faut avouer que tout le monde avait raison. Tu l'admettais toi même que tu réfléchissais trop. Tu te compliquais la vie pour rien. En tant que super héros, tu avais plutôt brillé, mais maintenant que tu étais devenu banal, ça te déstabilisait pas mal. Faut dire que tu ne savais plus courir aussi vite qu'avant. C'est sûr que ça changeait ta vie... Pas du tout en faite. Ton pouvoir n'était pas exceptionnel et aussi impressionnant que ceux de ta famille. Pourtant, tu l'adorais. Tu pouvais courir sur l'eau quand même! T'avais voulu essayer au début; en arrivant ici. Imaginez la scène. T'avais fais un magnifique vol plané et les gens aux alentours s'étaient bien foutus de toi. Enfin, ce n'est pas le sujet du jour, non. Le sujet du jour, c'est Kyle. Syndrome, ton ennemi de ton ancienne vie. Ton... Ton quoi déjà? Copain? Ami amélioré? Tu l'ignorais. Même Kyle ne saurait pas qualifier votre relation. Il y avait un rapport évident du dominant - soumis, mais après, le reste était vague. Trop vague.

Sa réponse te fit grimacer. Tu n'étais visiblement pas satisfait de cette réponse et ça se lisait clairement sur ton visage. Kyle était indécis. Il t'ouvrait les bras, puis en un instant recommençait à jouer. Perdu, ouais mon gars, t'étais complètement perdu et fichu au passage. Tu sentis ses doigts courir le long de l'endroit où tu étais persuadé qu'il t'avait marqué. Tu frémis légèrement. Tu n'avais plus trop l'habitude que l'on te touche à vrai dire. A nouveau, sa réponse te fit douter de tout. « T'es vraiment indécis et compliqué, tu le sais ça? » Tu haussas les yeux au ciel. Il te retourna la question. Quelle idée... « Ce que je veux moi? Hum... » Qu'allais tu répondre à cette question? Lui-même n'avait pas été très honnête avec toi, mais tu n'étais pas lui. Tu ne savais pas mentir, tu n'étais pas doué pour ça et puis, tu aimais l'honnêteté bien que tu sois un petit merdeux à tes heures perdues. Du bout des doigts, tu lui effleuras doucement le visage puis tu posas ta main derrière sa tête, le forçant à rapprocher sa tête de la tienne.

Tu te positionnas de sorte que tes lèvres arrivent au niveau de son oreille. Un petit sourire courait sur tes lèvres.  « Moi, ce que je veux, c'est très clair. » Fini de jouer. Fini de rire. L'heure de vérité avait sonné pour toi. T'étais pas prêt à dire ça, mais t'en brûlais d'envie. « Moi j'veux que tu m'aimes Kyle. C'est pas si compliqué. » Tu relâchas doucement la pression à l'arrière de sa tête et tu cherchas à plonger ton regard dans le sien. Tu ne savais pas du tout comment il allait réagir à ça. Est-ce qu'il allait éclater de rire? Est-ce qu'il allait prendre ça à la rigolade? C'était bien possible, mais ton visage était impassible. Tu n'avais jamais été aussi sérieux de toute ta vie. Tu n'y connaissais rien en amour. Tu ne savais même pas comment on aimait correctement quelqu'un. Tu serais même incapable de voir que quelqu'un t'aime. C'était flou tout ça pour toi...
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


    fall in love
    SHYLE △ Mon coeur m'appartenait, tu me l'as pris. Mes pensées étaient à moi, tu t'es incrusté dedans sans me le demander. J'avais une vie réglée et tranquille, tu l'as chamboulée. Tu m'as volé mon quotidien. Tu as fouillé dans mon coeur et tu t'y es fait une place. Tu m'as rendu dépendant, Kyle. Comme drogué à toi, à ta présence... ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Kyle S. Swann

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: ✞ l'avoir pour moi jusqu'à la fin de mes jours.
Faites place à la vedette
Kyle S. Swann
J'ai posé bagages ici le : 21/12/2014 Jouant le rôle de : syndrome, le méchant roux et machiavélique. #teamindestructibles. Nombre de messages : 445 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : paper.moon (avatar) pétulia (signature), textes profils (caius, damien saez) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : nicholas caradoc "badass" hoult.
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) EmptyLun 29 Déc - 14:17


it's a fucked up world.
shin&&kyle








Le fait que je lui retourne la question me permet d'échapper à ce que lui m'a demandé. Je ne souhaite pas lui répondre, parce que je veux trop de choses de lui, je veux qu'il soit à moi, mais je veux qu'il soit parce qu'il l'aura décidé et non pas parce qu'il me le demande sur un coup de tête. Je veux qu'il souffre parce que je suis loin de lui, je veux qu'il soit tellement en manque de moi qu'il vienne et finisse par admettre qu'au fond je suis ce qu'il lui faut. Je veux être sa drogue, je veux être son oxygène, je veux être son passé, son présent et son futur. Je le veux, c'est aussi simple que ça. Je sais que c'est trop lui demander surtout après être parti comme un voleur pendant trop longtemps sans lui donner la moindre nouvelle, mais c'était pour m'éloigner, pour prendre ma vie en main avant de revenir de plus belle et pouvoir recommencer à zéro une relation basée sur quelque chose de réel et pas seulement sur la relation de dominant dominé. Je ne veux pas de ça, moi je veux quelque chose de fort, de puissant, je veux être lié à lui par bien plus que ce sentiment de domination. Je veux être à lui et je veux qu'il soit à moi.

Le pire c'est qu'il ne comprend pas pourquoi je l'évite ainsi. Moi je le sais, je veux me faire désirer, je veux qu'il soit amoureux de moi de façon réelle. Il finit par avoir l'ai totalement perdu, comme tout à l'heure, et c'est ça que je veux, qu'il ne sache plus où il en est pour qu'il me revienne de lui-même et que je ne sois pas obligé d'aller le chercher. « Ce que je veux moi ? Hum... » En fait je ne sais pas ce qu'il a exactement en tête, mais il finit par déposer ses doigts sur mon visage avant de mettre sa main derrière ma tête. Mon souffle se fait court et mon cœur s'emballe trop rapidement. Non c'est mauvais. Pas encore Shin, je ne veux pas de ça. Pas comme ça, pas maintenant, pas ici. Puis il force ma tête à se rapprocher de la sienne tandis qu'il positionne ses lèvres à mon oreille avant de me murmurer tout bas quelques mots. « Moi, ce que je veux, c'est très clair. » Je retiens mon souffle, je ne veux pas qu'il le dise, je n'en ai pas du tout envie. Tais toi Shin, je t'en conjure, tais toi ! « Moi j'veux que tu m'aimes Kyle. C'est pas si compliqué. » Il relâche la pression et je peux de nouveau être maitre de mes mouvements. Je le regarde droit dans les yeux, au fond de moi c'est la Bérézina.

Il faut que je me reprenne et rapidement, je ne dois rien laisser paraître, parce que je suis déjà amoureux de lui, enfin je le crois, je n'en sais rien et ces sentiments me foutent la trouille, je n'aime pas être attaché à une seule personne, je suis un électron libre. Je me mets alors à sourire du bout des lèvres tout en adoptant une attitude amusée alors qu'au fond je ne suis pas du tout amusé, je suis paumé et je commence à me sentir faiblir. « Il faut le mériter ça Shin. » Une condition, une seule. Je finis par lui sourire et venir m'approcher afin de lui offrir un doux baiser sur la joue. Un simple au revoir en guise de promesse. On se reverra, je lui ai marqué ce message dans le cou. Je lui ai montré, je lui ai dis à mi-mots. A la prochaine mon trésor, on finira par être de nouveau ensemble, je te le promets, tu tomberas dans mes bras à un moment ou à un autre. Je finis par lui tourner le dos et m'enfuir en marchant, une fois que je ne suis plus dans son champ de vision, je me mets à courir afin de m'en aller et qu'il ne puisse pas me rattraper. Je veux être seul, je veux me défouler et oublier ce qu'il vient de se passer, cette nouvelle rencontre est un véritable fiasco, mais cela m'a permis de m'imposer à nouveau à lui.

electric bird.


if our love’s insanity, why are you my clarity ? + first time, i think that love is bullshit, i remember what i thought and now this memory make me laugh. i was wrong, everytime. i fall for you honey, and look at us now. we are getting married soon, nobody can imagine that, even me and you. and i'm so lucky to have you, i really think that.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: it's a fucked up world. (shyle) it's a fucked up world. (shyle) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

it's a fucked up world. (shyle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-