AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Support Téléphone Voiture à Fente ...
Voir le deal
12.99 €

Partagez

(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Vide
(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Vide
(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Vide
(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Vide
(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Vide
(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Vide
(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Vide
(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Vide
(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Vide
(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Vide
 

 (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Serindë F. Abernathy

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Serindë F. Abernathy
J'ai posé bagages ici le : 14/12/2014 Jouant le rôle de : Flora, l'une des marraines d'Aurore Nombre de messages : 92 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky Un merci à : u.c. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Alexandra Daddario.
MessageSujet: (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart EmptyMer 31 Déc - 12:22

Bom Clap, the song of my heart.. × ft. Smoothie
Le claquement des talons sur le sol l'agaçait au plus haut point: elle avait beau savoir que c'était le protocole, lors des rendez-vous professionnels, d'être bien habillé mais le tissus qui enserrait ses jambes et les talons qui la déséquilibraient à chaque pas lui donnaient juste envie de s'arrêter en pleine rue pour se mettre à hurler. Mais la vie était ainsi faite et le frigo ne se remplirait pas tout seul ... c'était donc sur cette triste constatation que Serindë avait prit la route d'une potentielle cliente en vue de conclure un contrat qui la ferait souffler quelques temps. Elle finit par arriver chez sa cliente, propriétaire d'un magasin d'antiquité dans les rues annexes du Westwood Center Way. Elle avait rencontré la jeune rousse quelques semaines auparavant dans un café non loin de la boutique et été resté pendant une bonne dizaine de minutes à converser sur la nécessité d'insérer des oeuvres d'art dans la vie de chacun. Elle tapota nerveusement le carton cylindrique qu'elle tenait sous le bras: il s'agissait de l'ancienne commande d'un client pour une reproduction d'un tableau mondialement connu mais qui, au dernier moment et une fois le travail achevé, s'était désisté. Cette toile encombrait son salon depuis maintenant deux semaines et l'ex fée espérait sincèrement trouver preneur en passant par le Rosaceae où travaillait Eden. Elle poussa la porte de la boutique, faisant sonner la petite clochette qui s'y trouvait. Excusez moi ... Il y a quelqu'un ? Un bruit parvint de l'arrière-boutique et, le temps que vienne quelqu'un, elle observa la montagne de petits trésors qui s'empilaient de ça, de là dans la pièce. Petites boites, objets en verre, meubles plus ou moins imposant, Serindë se fit la remarque qu'on pouvait trouver, ici, tout et n'importe quoi. Son regard se posa sur une vieille paire de jumelles vintage, destinés en apparence au opéra et la jeune fée se demanda un instant si cela lui permettrait de mieux voir une certaine personne à travers la vitre de ce café même elle allait tous les matins. Car oui, Serei n'était pas une adepte de thé et des croissants tous les jours mais, depuis quelqu'e temps, un élément perturbateur était venu chambouler sa tete. C'était dans ce café qu'elle l'avait croisé, le même que celui où elle avait rencontré Eden. Au départ, elle s'était juste dit en passant que s'il était dans son lit, elle ne dormirait certainement dans la baignoire. Et puis, pour une raison qui lui échappait totalement, elle s'y était rendue de nouveau, se demandant s'il était un habitué ou juste un mec de passage. Au fil des jours, ce qui n'était qu'un léger tremblement ans sa tête virait à l'obsession: elle ressentait comme le besoin impérieux de le voir chaque jour, même si cela voulait dire arriver en retard au boulot, ou se taper la moitié de la ville à pieds pour quelques secondes de béatitude, dissimulées bien sur. En quelques mois elle était devenue une cliente régulière de ce café qu'elle n'appréciait pas plus que celaet, aujourd'hui encore, elle se demandait comment elle avait fait pour en arriver là ... Un son plus proche l'avertit de l'entrée d'une personne dans la pièce et elle se retourna vers le comptoir. Sa bouche s'ouvrit légèrement sous le choc: l'objet de son obsession se trouvait devant elle.
code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Serindë F. Abernathy le Ven 2 Jan - 2:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mirana W. Woodville

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Mirana W. Woodville
J'ai posé bagages ici le : 13/12/2014 Jouant le rôle de : the White Queen (Alice in Wonderland) Nombre de messages : 296 On me connait sous le pseudo : bright star Un merci à : underco Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Alycia Debnam Carey
MessageSujet: Re: (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart EmptyJeu 1 Jan - 18:23


Boom Clap, the song of my heart
date à déterminer


En revenant du déjeuner, la porte est fermée. Eden a du partir manger elle aussi et c'est donc à moi de rouvrir la boutique pour l'après midi. Comme c'est une petite boutique d'antiquité, le monde n'attends pas à l'extérieur et je peux donc me poser à mon aise. A l'arrière boutique, une pile de carton n'attends que moi pour pouvoir les déballer car nous avons reçu dans la matinée une commande et que devions mettre en rayon afin de décorer la maison d'un potentiel client. Eden n'a pas encore commencé mais ça n'est pas grave, au moins, ça m'occupera une bonne partie du reste de la journée. Je n'aime pas rester à ne rien faire. J'aime quand il y a quelque chose à me confier. Quand il n'y a pas de clients et qu'il n'y a rien à faire, je trouve le moyen de faire un brin de ménage afin de m'occuper les mains, même quand cela fait dix fois que je repasse dessus. Avec moi, la pièce est nickelle. Pas une poussière, pas une toile d'araignée, rien du tout.

A peine je dépose mon sac au sol derrière le comptoir que j'aperçois un petit mot qui semble m'être adressé. Ma théorie se confirme lorsque je le lis. C'est Eden qui m'avertit qu'elle aura un contre temps et me confie à moi seul le magasin pour une bonne partie de l'après midi. Cela me fait plaisir en un sens, car au moins, elle a confiance en moi. En même temps, je ne suis pas quelqu'un de difficile. Je fais plutôt bien le travail qui m'est imposé et je ne me plaint pas à longueur de journée. Il m'arrive de faire de petites erreurs mais en général, je m'en aperçois plutôt vite et la rectifie à mon possible. Mais dans un autre sens, c'est angoissant. Je n'aime pas me savoir tout seul à tout gérer. Là, il n'y a personne alors ça va et s'il y avait une ou deux personnes cela devrait aller. Mais il suffit que quelqu'un me pose une question à laquelle je ne pourrais répondre que je ne saurais pas comment me débrouiller. Unique solution : appeler Eden. Ce serait un peu dérangeant mais je ne me permettrais jamais de faire une bourde qui pourrait mettre en péril les affaires de ma patronne. Je suis bien trop respectueux vis à vis de ça. C'est déjà une chance qu'elle ait décidé de me prendre comme employé, et je compte la saisir de mon mieux et ne pas laisser échapper cette opportunité.

Je m'engouffre donc dans l'arrière boutique en ayant les oreilles constamment ouvertes au cas où la clochette de l'entrée se mettrait à tinter. Je prends le bon de livraison, ouvre un premier carton et vérifie le nombre d'article ainsi que sa qualité. Je m'attaque au second quand tout à coup la cloche sonne. Je redresse la tête en direction de la petite caméra – elle n'est pas exceptionnelle non plus, on a pas les moyen de se payer un système de surveillance méga sophistiqué – et aperçoit la personne qui vient d'entrer. Quelques secondes se passent pour que je me rende compte de qui il s'agit exactement et lorsque je la reconnais, je recule tellement que la petite statue juste derrière moi bascule et se fracasse au sol. Dans la panique, je manque de renverser d'autres choses mais par chances, ce sont des objets qui sont irréparables et voués à être détruits.
« Mince, miiince ! » je jure quand même en constatant l'état des dégâts. C'est ce qui arrive souvent quand je suis perturbé. Ma maladresse revient d'un coup et je ne suis plus moi même... ou alors trop, je ne sais pas trop. Je reste un moment immobile quand je l'entend dire « il y a quelqu'un ? » et hésite même à l'aborder. Après quelques minutes, je me décide en prenant une grande inspiration. Je sors de l'arrière boutique et apparaît devant « elle ». Elle, c'est une fille que je vois presque tous les jours quand le matin, je prends un café avant d'aller au travail. C'est aussi une fille que je regarde tout le temps quand elle est là. Je ne peux pas m'en empêcher, parce qu'elle est vraiment jolie et que depuis que je suis dans le corps d'un être humain et que je la vois, cette jeune femme ne me laisse pas indifférent. J'ai du mal à ne pas me trahir mais je suis sur que je le fais tout le temps.

Je me place derrière le comptoir, le pas mal assuré. J'essaie quand même d'être professionnel et de bien paraître mais mon regard évite le siens. Je sais que si je la fixe trop longtemps dans les yeux, je perdrais le contrôle de moi même et c'est quelque chose que je ne peux pas me permettre, d'autant plus qu'on ne s'est jamais adressé la parole. Je sais que je suis un idiot mais inutile d'en rajouter plus en sa présence... même si sa présence me rendait encore plus idiot que je le suis d'habitude. Enfin bref, voilà.

« Eum... que... puis-je pour vous ? »
Je suis presque étonné d'avoir réussi à prononcer cette question sans trop la bafouer. J'ai été plutôt clair et j'ai assez bien articulé. J'aurais pu faire mieux, mais je ne sais pas mentir, pas aux gens comme à moi même. Il est facile de deviner tous mes secrets lorsque je parle et j'en suis parfaitement conscient



    I CAN LIVE UNDERWATER

    When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Serindë F. Abernathy

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Serindë F. Abernathy
J'ai posé bagages ici le : 14/12/2014 Jouant le rôle de : Flora, l'une des marraines d'Aurore Nombre de messages : 92 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky Un merci à : u.c. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Alexandra Daddario.
MessageSujet: Re: (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart EmptySam 3 Jan - 1:02

Bom Clap, the song of my heart.. × ft. Smoothie
Elle avait l'impression que son plus grand rêve et son pire cauchemar venaient de s'associer pour la troubler plus que de raison. La présence du jeune homme la mettait soudainement mal-à-l'aise alors que sa pensée précédente - le concernant soit dit en passant - était toujours bien présente dans son esprit. Elle se mit à jouer nerveusement avec le rebord de sa jupe, s'interdisant mentalement de bafouiller, s'obligeant à rester droite et digne ! On ne pouvait pas décemment demander à une princesse de bien se tenir et agir soi même comme la dernière des malpolie. Elle s'avança alors, piétinant plus qu'elle ne marchait et tenta d'apaiser son petit coeur affolé. ❝ Eum... que... puis-je pour vous ? ❞ Un peu désarçonnée par cette question, pourtant normal dans un commerce, l'ex fée mit quelques seconde avant de comprendre le sens des mots qui venaient d'être prononcés. Sa voix intérieure lui intimant de se détendre un peu, elle inspira prfondément, étouffant la seconde voix, celle de sa personnalité loufoque qui lui suggérait de quémander un baiser et plus si affinité ... Flora soupira, les intrusion de Serei dans son esprit la fatiguait profondément. Son soupir ne fut, lui, aucunement intérieur et elle se sentit rougir de gène alors qu'elle imaginait embarrasser le garçon. ❝ Je ... J'ai ... rendez-vous ... Oui c'est ça ! J'ai rendez-vous avec Eden ... ❞ Elle eut un instant de doute: et si elle s'était trompé d'endroit ? Eden ne lui avait jamais parlé d'un apprentis ou d'un collègue ... Elle commença à enrouler une mèche de cheveux noir autour de son doigt et jeta un oeil paniqué au nom sur la devanture. Non, c'était bien l'endroit que lui avait indiqué son amie. Rosaceae. il n'y avait aucun doute ... Elle se rapprocha un peu plus du comptoir, se penchant légèrement en recherchant un potentiel carnet de rendez vous.  ❝ Eden ne vous a pas prévenu ? Miss Abernathy ?  Début d'après-midi ?  ❞ Elle commençait à paniquer sérieusement, craignant que la rousse ne lui fait  un coup foireux. Elle avait conscience de ne pas être particulièrement discrète le matin, dans le café, mais de là à ce qu'on lui joue pareil tour ... Elle releva tête, rencontrant le regard sombre de celui qui occupait ses pensées depuis des mois. Les secondes semblèrent des heures quand enfin elle se reprit secouant la tête doucement pour se sortir de sa rêverie.  

Elle s'éloigna brusquement du comptoir, se retournant vers la vitrine comme si elle cherchait une porte de secours: rester ici n'était pas une bonne idée ... Parler avec Lui semblait tenir plus du cauchemar que du rêve finalement: elle se donnait l'impression d'être une adolescente pré-pubère bavant comme une idiote devant un garçon. Elle qui était responsable, adulte et ... Certainement bien plus âgée que lui si on comptait sa vie passée ! L'une de ses mains se posa sur son front, apportant un brin de fraicheur à son visage cramoisie tandis que l'autre se portait à ses lèvres, atteignant l'ultime level du stress: le rognage d'ongle ! Elle se mit soudainement à marmonner pour elle même, ignorant son interlocuteur pour maudire la propriétaire du magasin. Puis, elle se retourna de nouveau, tentant de ne pas regarder le jeune homme, pour reprendre son carton cylindrique.  ❝ J'étais venue lui présenter la toile dont nous avions parler l'autre jour ... Elle était très intéressée par cette pièce et ...  ❞ Raté, ses yeux rencontrèrent de nouveau ceux de l'inconnu. Elle prit conscience qu'elle devait l'ennuyer avec ses histoires et laissa sa phrases en suspend, ignorant comment se sortir de cette situation ô combien gênante qui la faisait passer pour une idiote. ❝ Vous savez si elle compte revenir bientôt ?  ❞ tenta-t-elle de demander de la manière la plus normale possible.  ❝ Parce que je peux attendre un peu mais sinon ... Je reviendrais un autre jour ...  ❞ D'un côté, elle aurait aimé passer plus de temps dans la boutique: même s'il ne s'intéressait pas à elle, elle aurait tout le loisir de le regarder autant qu'elle le voulait sans avoir à se cacher. D'un autre côté ... Elle ignorait si elle serait capable de ne pas surchauffer si elle restait dans la même pièce. Et puis, une toile l'attendait à la maison ... Mais elle n'aurait peut être pas la chance de l'avoir rien qu'à elle de cette manière avant longtemps ... Quel monde cruel que celui des sentiments contradictoires.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Mirana W. Woodville

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Mirana W. Woodville
J'ai posé bagages ici le : 13/12/2014 Jouant le rôle de : the White Queen (Alice in Wonderland) Nombre de messages : 296 On me connait sous le pseudo : bright star Un merci à : underco Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Alycia Debnam Carey
MessageSujet: Re: (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart EmptyDim 18 Jan - 10:32


Boom Clap, the song of my heart
date à déterminer


Ca me faisait bizarre de l'avoir pour cliente. Je n'aurais jamais cru qu'elle puisse s'intéresser à des objets d'antiquité comme nous en vendions en surnombre ici. Remarque, je n'aurais pas cru que j'aurais pu m'y intéresser moi aussi, mais depuis mon entrée ici, j'avais découvert tout plein de chose. Je ne regrette en rien d'avoir demandé un job dans la boutique, et je pouvais remercier Eden de m'avoir accepté, parce que désormais, je faisais plus ce boulot parce que j'avais envie d'y aller que pour l'argent que je gagnais chaque fin de semaine.
L'apparition de la jeune femme m'avait tout retourné. Je ne savais pas comment réagir, et ça me changeait de l'habitude. Je n'étais pas connu pour être timide et réservé, mais certaines personnes nous faisait ressentir des choses différentes et c'est le cas de cette jeune femme. Dans un sens, ça me faisait vraiment plaisir de la voir. La regarder, d'ici encore plus près, me rendait tout chose.
Je lui avais demandé ce que je pouvais faire pour elle parce qu'il fallait que je reste professionnelle. Même si mon coeur battait plus fort qu'à la normale, elle restait une cliente et il fallait que je la considère ainsi, tout en faisant abstraction de mes sentiments. Ca n'était pas chose aisée, mais j'essayais de faire de mon mieux. Je ne savais pas si j'allais être bon ou mauvais comédien, mais je n'avais pas le choix que d'improviser désormais.
❝ Je ... J'ai ... rendez-vous ... Oui c'est ça ! J'ai rendez-vous avec Eden ... ❞ entendis-je sa douce voix me répondre. Ah oui, Eden. Ma patronne. Sauf qu'elle n'était malheureusement pas là. Je sentais de suite l'embarras s'installer en moi. Elle m'avait seulement dit qu'elle avait eu un imprévu et qu'elle comptait sur moi. Visiblement, elle n'avait pas (encore?) mis la jeune femme au courant. Un contre temps, parfois elle pouvait être débordée.
- Euh... c'est à dire que...
❝ Eden ne vous a pas prévenu ? Miss Abernathy ?  Début d'après-midi ?  ❞
Je sentais mon visage se transformer en rouge pivoine. Je ne savais pas pourquoi, je me mettais à ressentir une gêne encore plus forte, une pression qui n'avait pas lieu d'être. La peur de la décevoir sans doute, ou quelque chose dans le genre. C'aurait été une cliente quiquonque, j'aurais pas été dans cette situation, mais là, ça n'était pas le cas. Et je me sentais incroyablement idiot.
"A vrai dire, je... enfin... elle ne me dit pas tout. Comme c'est elle qui gère le magasin, elle a plein de trucs à faire et là, elle a eu un contretemps et je sais pas à quelle heure elle reviendra..."
Si elle revient. A priori oui, mais quand elle avait rendez vous, ça pouvait soit être très court, soit être très long. Les négociations, tout ça. Je ne m'occupais pas de cette partie là.

Elle se mit à se promener dans le magasin et je ne savais pas si c'était mauvais signe ou non. Je l'observait faire ne tâchant de ne pas être trop lourd. Je ne savais pas comment réagir, j'étais tout perdu. Pourtant, il fallait bien que je m'occupe les mains, et non pas rester droit comme un piquet à attendre que le temps passe. Que faire? Lui adresser de nouveau la parole? Mais pour dire quoi? D'autant plus qu'elle baladait le regard ailleurs que sur moi. Que devais je en conclure? Seigneur Dieu, si tu existes, fais quelque chose, je t'en supplie!
Finalement, ma prière fut entendue car elle se mit à s'exprimer en premier.
❝ J'étais venue lui présenter la toile dont nous avions parler l'autre jour ... Elle était très intéressée par cette pièce et ...  ❞ avait-elle poursuivi en osant un regard dans le miens. Le contact fut très bref, mais intense. Un frisson parcouru le long de la colonne vertébrale et ma peau se transformait en chair de poule. Whoua!
❝ Vous savez si elle compte revenir bientôt ?  ❞
La question piège. Joker?
"A vrai dire... j'en sais rien du tout. Quand elle a des imprévu, ça peut durer longtemps, comme pas longtemps. Peut être sera-t-elle là dans une demie heure... ou dans trois heures..."
J'avais vécu les deux situations.
❝ Parce que je peux attendre un peu mais sinon ... Je reviendrais un autre jour ...  ❞
- Oh vous pouvez rester! avais-je dit avec un peu trop d'entrain à mon goût. Je ne savais pas comment on allait pouvoir occuper le temps, mais dans un sens, si elle partait, j'aurais l'impression d'avoir raté un truc. Je ne comptais pas la draguer, parce que si je le faisais, c'était mort illico. J'étais beaucoup trop mauvais séducteur pour oser m'aventurer sur ce terrain. Mais... rien ne m'empêchait de parler un peu. Comme ça, l'air de rien.
"Vous.. connaissez bien Eden?" me risquai-je à demander pour commencer. Il fallait bien un point de départ après tout.



    I CAN LIVE UNDERWATER

    When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Serindë F. Abernathy

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Serindë F. Abernathy
J'ai posé bagages ici le : 14/12/2014 Jouant le rôle de : Flora, l'une des marraines d'Aurore Nombre de messages : 92 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky Un merci à : u.c. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Alexandra Daddario.
MessageSujet: Re: (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart EmptySam 31 Jan - 22:43

Bom Clap, the song of my heart.. × ft. Smoothie
❝ Oh vous pouvez rester! ❞ La jeune femme se retourna avec un air surpris, ne voulant pas croire à ce ton qu'elle venait d'entendre dans la voix de son inconnu caféiné. Voulait-il vraiment qu'elle reste ? Ou n'était-ce qu'une manière de lui dire qu'Eden reviendrait bientôt ? Elle se contenta de sourire: elle ne perdait rien à rester quelques minutes, bien au contraire. Elle hocha la tête et s'accouda au comptoir de la boutique, observant le jeune homme à la dérobée.❝ "Vous.. connaissez bien Eden? ❞ Ses yeux fixèrent le vide alors qu'elle tentait de se rappeler de sa rencontre avec la rousse. Serindë avait travaillé quelques mois auparavant avec la propriétaire du Rosaceae: elles s'étaient rencontrées totalement par hasard. ❝Pas vraiment, c'est avant tout professionnel.❞ Serindë n'avait pas vraiment lié de relation avec la jeune femme: elle l'a trouvait sympathique et, souvent, elles discutaient autour d'un café, mais ça allait rarement plus loin. L'ancienne fée aimait beaucoup la rose: elle trouvait sa conversation très intéressante et c'était toujours un plaisir de passer du temps avec elle.  Voyant qu'elle semblait peut être un peu froide, elle risqua un regard vers lui et enchaina d'un ton plus doux. ❝En fait, je ne suis arrivée que très récemment et ... Je ne connais pas grand monde.❞ Elle eut un petit rire nerveux: elle n'allait quand même pas lui dire qu'elle ne se souvenait pas de la moitié de ses soirées à cause de ses problèmes de personnalité ! En tout cas, une chose la soulageait: il ne l'a connaissait pas, il n'avait donc jamais assisté à ce qu'elle appelait "les moments de la honte". En dehors de Tanya et d'Aymeris, elle ne fréquentait pas grand monde, à son plus grand malheur.

❝Et vous ? Vous bossez ici depuis longtemps ?❞ risqua-t-elle dans le but dans savoir un peu plus sur celui qui occupait ses pensées. D'aussi loin qu'elle s'en souvienne, il avait toujours été là lorsqu'elle allait chercher son café matinal. ❝Au fait ... Je m'appelle Serindë. Serindë Abernathy.❞ Comme s'il ne l'avait pas compris lorsqu'elle avait commencé à s'exciter toute seule un peu plus tôt. Elle se sentait un peu plus à l'aise à présent et commençait sérieusement à regretter de ne pas l'avoir abordé plus tôt. Ce n'était pas si difficile, se disait-elle, il avait même l'air plutôt sympa. ❝Mais tout le monde m'appelle Flora ...❞ Ajouta-t-elle précipitamment. ❝Hum ... Parce que ... Parce que ... Enfin, c'était mon nom ... Avant. ❞ Et voilà, pile quand ça allait bien il fallait qu'elle mette tout en l'air avec des détails insignifiant ... Elle avait beau savoir qu'il fallait qu'elle se calme, sa tête commença à tourner plus fort. C'était mauvais signe mais elle ne pouvait pas s'en aller comme ça. Elle regarda une dernière fois son inconnu et ferma les yeux.

Il n'y avait pas à dire, Flora était vraiment coincé. Cela faisait du bien de se réveiller en plein journée.
Elle rouvrit les yeux et rencontra le regard sombre du jeune homme. Sentant un sourire se dessiner sur ses lèvres, l'ancienne fée se dit que, pour une fois, son changement aurait du bon: il était temps de donner un grand coup d'accélérateur de cette histoire. Après tout, c'était plus qu'agaçant d'observer son double le regarder d'un air enamouraché sans jamais osé faire un pas et d'être ainsi, impuissante, prisonnière de son propre corps. Oui, les choses allaient bientôt changer.
code by lizzou × gifs by tumblr


“When i wake up, i'm afraid: somebody else might take my place. ” heartless love.
Revenir en haut Aller en bas
Mirana W. Woodville

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Mirana W. Woodville
J'ai posé bagages ici le : 13/12/2014 Jouant le rôle de : the White Queen (Alice in Wonderland) Nombre de messages : 296 On me connait sous le pseudo : bright star Un merci à : underco Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Alycia Debnam Carey
MessageSujet: Re: (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart EmptyMer 4 Fév - 9:41

Je ne sais pas si ce que j'ai fais est bon pour ma santé physique et mentale en lui demandant de rester mais je l'ai fais. Peut être me prend t-elle pour un... je ne sais pas pour quoi elle me prends et j'essaie de ne pas trop me faire d'idées à vrai dire. Je suis content de ne pas avoir la capacité de lire dans les pensées des gens, parce que j'aurais trop peur de ce que je pourrais y découvrir. Cette jeune femme en particulier. Parce que je la croise chaque matin quand je viens prendre mon petit déjeuner avant de commencer le boulot, auprès d'une tasse de café et d'une viennoiserie à la française. Chaque jour, je la vois soit passer, soit assise quelque part dans le même café que moi mais je ne sais pas trop ce qu'elle y fait parce qu'à ce moment là, je détourne mon regard d'elle. Bien sûr, je n'en ai pas envie, mais ce serait me trahir vis à vis d'elle si elle s'apercevait que je la reluque quand l'occasion se montre.

Alors, pour engager la conversation, je lui demande si elle connait bien Eden. C'est un peu bête, mais c'est tout ce qui m'est venu à l'esprit. Je ne suis pas très doué pour réfléchir rapidement alors j'exprime la première chose qui me vient à l'esprit.
❝Pas vraiment, c'est avant tout professionnel.❞  
Bin oui, c'est même évident. Enfin, on sait jamais, des fois que. Mais c'est le genre de réponse à laquelle je me suis attendu. Et maintenant, je me retrouve stupide. En fait, je me suis coincé tout seul en lui demandant une chose pareille.
- Je... oui... forcément. je balbutie en me remettant à rougir, sous un haussement d'épaules.
❝En fait, je ne suis arrivée que très récemment et ... Je ne connais pas grand monde.❞
Ça, c'est le genre de phrase que l'on m'a dite plusieurs fois récemment et cela signifie généralement la même chose : elle aussi s'est retrouvé là, comme moi, alors qu'elle vivait tranquillement - ou pas - ailleurs. Et quand je dis ailleurs, c'est vraiment ailleurs.
"Ah. Vous aussi." ais-je répondu en prenant un air compatissant. "Et.. vous venez d'où? Par simple curiosité..."
Si je peux en apprendre un peu plus sur elle, c'est l'occasion parfaite après tout. Ma voix est douce avec une goutte d'enthousiasme et de curiosité. Mon stress s'évapore de plus en plus et au fur et à mesure que l'on se parle, je me sens mieux.  

❝Et vous ? Vous bossez ici depuis longtemps ?❞
Je suis content de l'entendre me poser des questions. Le fait qu'elle s'intéresse à moi me rendait tout fou à l'intérieur de moi. J'essaie de le montrer le moins possible, bien que cela soit difficile. On est toujours dans une sphère professionnelle et Eden a bien insisté là dessus. Certes, elle n'est pas une cliente comme les autres parce qu'après tout, elle n'est pas venu ici dans le but de regarder ce qu'il y a et acheter, mais pour s'entretenir avec ma patronne avant tout.
- Mhh... depuis trois ou quatre mois, je réponds en essayant d'être le plus précis possible. Je ne retiens pas trop ce genre de chose. Je n'ai pas la notion du temps alors forcément.

❝Au fait ... Je m'appelle Serindë. Serindë Abernathy.❞ se présente-t-elle ensuite à moi ce qui a pour le don de me ravir. Cette fois ci, je ne me cache pas de sourire. En donnant son nom, on accepte d'être un peu plus intime avec l'autre. J'aurais peut être du commencer par le faire d'ailleurs.
- Moi c'est Trevor, Trevor Smith! répondis-je tout joyeux. Bon, mon prénom est affiché sur un petit badge sur mon t-shirt, mais c'est la moindre des choses après tout.
❝Mais tout le monde m'appelle Flora ...❞ poursuivit-elle. ❝Hum ... Parce que ... Parce que ... Enfin, c'était mon nom ... Avant. ❞
C'est donc bien ce que je pensais. Elle aussi venait "d'ailleurs", tout comme moi. Décidément, cette ville regorge de secret!
"Oh je vois. Moi avant on m'appelait..."
Je tente de me souvenir de mon prénom avant que Trevor me soit associé. Sauf que c'est un peu flou et je peine à m'en souvenir. Cela fait longtemps qu'on ne m'a pas nommé par ma réelle identité et mon changement physique a modifié quelques souvenirs. Ou plutôt caché.
"... je m'en rappelle plus, mais j'avais un autre nom avant moi aussi. Je n'étais même pas... comme ça." ais-je essayé d'expliquer en défilant les mains devant moi pour présenter mon corps d'apparence humaine.  
"C'est assez étrange d'ailleurs..." je fais comme réflexion. C'est tellement.... trop pour moi que je n'essaie même pas de comprendre.



    I CAN LIVE UNDERWATER

    When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Serindë F. Abernathy

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Serindë F. Abernathy
J'ai posé bagages ici le : 14/12/2014 Jouant le rôle de : Flora, l'une des marraines d'Aurore Nombre de messages : 92 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky Un merci à : u.c. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Alexandra Daddario.
MessageSujet: Re: (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart EmptySam 28 Fév - 22:46

Bom Clap, the song of my heart.. × ft. Smoothie
Elle le trouvait tellement mignon à rougir comme ça ... Serei savait que Flora aurait fait la même chose si elle avait eut le contrôle, malheureusement pour elle, ce n'était pas le cas: Serei était la personnalité protectrice, celle dont Flora avait besoin pour assumer son nouveau corps, son nouvel âge, sa nouvelle vie. Et à l'instant, ce que Serei  savait, c'est que Flora en pinçait pour le jeune homme et qu'il fallait qu'elle fasse quelque chose. Oh, elle aurait pu sauter par dessus le comptoir, le plaquer contre un mur et faire de lui ce qu'elle voulait mais, dans un coin de son esprit tordu, elle savait qu'il était un peu comme Flora ... Il en avait l'air du moins ... Candide, Naif, Romantique ... Exactement comme elle ... Elle soupira intérieurement: ces romantiques, ils ne faisaient jamais le premier pas et ça allait être encore à elle de faire tout le boulot. ❝ Ah. Vous aussi. Et.. vous venez d'où? Par simple curiosité... ❞ Elle réfléchit quelques secondes, cherchant comment parler de sa vie de fée sans passer pour une folle. Tout le monde ne croyait pas en la magie ...  ❝Oh loin ... Très loin ... Hum ... Un royaume, un chateau. Roi. Reine. Princesse. Vilaine cornue. Corbeau et tout le tralala. ❞ Elle s'étonnait elle même du ton condescendant qu'elle venait d'utiliser. Elle aimait sa vie d'avant, mais plus le temps passait et plus il lui semblait que les souvenirs de cette enfant blonde appartenaient à quelqu'un d'autre. C'était ce genre de pensée qui faisait que Flora reprenait le contrôle ... La plupart du temps, Serei supportait mal les souvenirs tristes. Et il n'y en avait de plus triste à ses yeux que de penser à sa douce Aurore disparue. Ou à ses camarades aîlées. Que n'aurait-elle pas donné pour pouvoir taquiner Pimprenelle une fois de plus ? ❝ Moi c'est Trevor, Trevor Smith! ❞ Elle pencha la tête sur le côté, intriguée. Ce n'était pas vraiment commun comme prénom ... Surtout pour un garçon de son âge. ❝Votre nom ne m'est pas inconnu ... Vous avez des frères ou des soeurs ?❞ Elle lui sourit: après tout, Flora non plus quand on y pensait et qui sait qui il avait bien pu être auparavant ?  ❝ Oh je vois. Moi avant on m'appelait...❞ La mine qu'il afficha par la suite rendit la jeune femme triste: ils étaient nombreux, à ne plus vraiment se souvenirs. Elle même parfois avait des absences. ❝ ... je m'en rappelle plus, mais j'avais un autre nom avant moi aussi. Je n'étais même pas... comme ça.❞ Elle força un petit sourire réconfortant: elle comprenait ce qu'il voulait dire. Ils avaient perdus une partie d'eux même en arrivant dans cette ville. Pour certains c'était leur mémoire, d'autre, leur raison ... Et pour pratiquement tous, c'était leurs amis. Elle se demandait souvent o se trouvait Aurore ... Mais désespérément impuissante, elle se contentait d'avancer chaque jour, faisant avec ses interminables et répétitifs changements de personnalité ... ❝ C'est assez étrange d'ailleurs...❞ Elle acquiesça silencieusement et fini, après quelques instant de silence, par poser sa main sur celle de Trevor. C'était plus par compassion qu'autre chose, geste de quelqu'un capable de comprendre à quel point il pouvait se sentir perdu puisqu'elle même vivait la même chose. A peine le contact se fit il que son regard se porta sur celui du garçon. Cela lui parut durer des heures et elle retira brusquement sa main. Finalement peut être que Flora n'était pas la seule à etre intimidée par la présence de Trevor ... Elle détourna le regard. ❝Vous regrettez parfois ? Votre ancienne ... 'Vie' je veux dire. ❞ Une chose était certaine, Flora ne regrettait certainement pas l'absence de Maléfique ... A vrai dire, c'était même incroyablement reposant de ne pas frisonner à chaque coin de rue. A son arrivée, elle avait eut peur de la revoir, peur de la croiser, de se faire, une fois de plus, battre par la sorcière. Et, avec le temps, elle s'était sentie en sécurité ici: Fantasia Hill n'avait pas que des mauvais cotés, il fallait le dire. ❝En tout cas ... Ici, on rencontre vraiment des personnes intéréssantes... ❞ Elle sentait des picotements dans ses doigts, mourant d'envie de reposer sa main la où elle était quelques secondes plus tôt.
code by lizzou × gifs by tumblr


“When i wake up, i'm afraid: somebody else might take my place. ” heartless love.
Revenir en haut Aller en bas
Mirana W. Woodville

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Mirana W. Woodville
J'ai posé bagages ici le : 13/12/2014 Jouant le rôle de : the White Queen (Alice in Wonderland) Nombre de messages : 296 On me connait sous le pseudo : bright star Un merci à : underco Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Alycia Debnam Carey
MessageSujet: Re: (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart EmptyMer 1 Avr - 17:13

❝Oh loin ... Très loin ... Hum ... Un royaume, un chateau. Roi. Reine. Princesse. Vilaine cornue. Corbeau et tout le tralala. ❞

Je cligne des yeux, un peu surpris par cette réponse. A l'entendre dire, elle vient d'un monde enchanté et c'est assez difficile de s'imaginer. Je ne peux pas trop lui jeter la pierre, quand on a été un chien toute sa vie et que du jour au lendemain, on se retrouve sans explication dans un corps humain, c'est aussi surprenant que ce qu'elle vient de me dire. Dans mon monde, tout était normal. C'était un peu comme ça, mais je n'étais juste pas un bipède avec une allure pareille.

-Ooh... ça devait être bien, non?

A l'entendre dire, ça semble être d'un ennui mortel, alors que moi, j'aurais bien aimé savoir ce que ça fait de vivre dans un pays où il existe des fées, une famille royale et tout ça. Même avec un méchant, comme dans les contes "de fées".
Puis je me présente. Trevor Smith, ce qui semble avoir été mon identité depuis que je suis ici. Je ne sais pas d'où ça me vient, mais ça me vient et je suis content avec ça.

❝Votre nom ne m'est pas inconnu ... Vous avez des frères ou des sœurs ?❞
-Frères et sœurs?
Un petit temps pour me souvenir de ce que c'est. Ou plutôt, si j'en ai ou non. Déjà que je me sens l'âme d'un parfait idiot, à présent c'est pire.
".. peut être." je finis par répondre après réflexions. "Je sais pas trop. Je m'en rappelle pas. Je crois que j'en ai."
Moment de pause. Puis :
"Oh.. si, si, j'en ai. Je ne sais juste pas ce qu'ils sont devenus, s'ils ont eu le même destin que moi ou non. En fait, c'est assez bizarre tout ça, je m'y suis pas encore fait. Tout ce que je sais c'est que.. je me sens... seul."
Un éclair de souvenir m'a parcouru et approfondi ma solitude. Je n'avais encore jamais éprouvé cette sensation, mais je me rends compte à présent que... je suis tout seul. il y a beau avoir des gens autour de moi, je ne sais pas ce qu'ils valent. J'ai perdu mon identité, ma famille, ma vie. C'est assez triste.
❝Vous regrettez parfois ? Votre ancienne ... 'Vie' je veux dire. ❞ poursuit-elle puisque nous sommes lancés dans le sujet. Je réfléchis et me braque le temps de plusieurs minutes dans mes souvenirs. Ou du moins ce que j'en ai.
- Je sais pas. Oui.. non... Je crois me souvenir qu'avant, j'avais une famille nombreuse et j'étais aimé et choyé. On s'est déjà retrouvés en état de danger, mais on était tous ensemble, alors ça faisait pas peur. Là je me débrouille seul, ce qui n'est pas plus mal mais.. j'ai.. peur.
J'ai beau ne pas me voir, je devine que mon visage a changé. J'exprime soudainement une mine effroyable. Au milieu de toutes ces vieilleries, je me retiens pour ne pas craquer, prenant conscience de ce qui m'arrive comme une gifle cinglante.
- Je m'excuse, je dois paraitre bien stupide.
Je sais pas pourquoi je dis ça. Je me sens gêné, voilà. J'ai beau être encore un gosse, je sais que je dois grandir et avancer. Mais je suis perdu face à ma condition, je suis même désemparé. En réalisant la chose, c'est comme si tous mes efforts s'étaient écroulés d'un coup.

❝En tout cas ... Ici, on rencontre vraiment des personnes intéréssantes... ❞ m'a t-elle dit, comme pour creuser un rayon de lumière face à mon obscurité soudaine. DU positif.. toujours voir les choses en positif. C'est dur, mais c'est comme ça que l'on s'en sort le mieux.
- Oui, c'est vrai.
Je repense à tous ceux que je connais. Il y a pas une liste incroyable, mais ces personnes m'ont aidée, à commencer par ma patronne. Je ne peux pas le nier et je leur en suis très reconnaissant. Et puis... il y a elle. Je ne la connais pas, mais l'effet qu'elle me fait est si fort que c'est tout comme, d'une manière très étrange.

Un client finit par rentrer et son apparition me fait presque sursauter. Je la regarde d'un air désolé, puis :
"Eum.. je.. on pourra se revoir? Je sais pas combien de temps Eden mettra pour revenir, parfois il lui arrive de s'absenter longtemps. Mais.. je peux vous rappeler quand elle sera revenue..."
Je prends une pause, prends mon courage à deux mains, puis :
- ... et pas uniquement quand elle sera revenue..
Je sens mon cœur se mettre à battre très vite soudainement et focalise mon attention sur le client qui s'approche et qui veut visiblement me poser des questions.



    I CAN LIVE UNDERWATER

    When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Serindë F. Abernathy

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Serindë F. Abernathy
J'ai posé bagages ici le : 14/12/2014 Jouant le rôle de : Flora, l'une des marraines d'Aurore Nombre de messages : 92 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky Un merci à : u.c. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Alexandra Daddario.
MessageSujet: Re: (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart EmptyMer 22 Avr - 17:47

Bom Clap, the song of my heart.. × ft. Smoothie
Le temps passait et Serindë n'en avait nullement conscience. Pour elle, réussir à aborder Trevor tenait du miracle et, même si sa personnalité avait changé durant le cours laps de temps où ils étaient ensemble, un grand pas en avant avait été fait. Tout ce qu'elle espérait à présent, c'était réussir à faire en sorte de décoché un rendez vous un peu plus ... Conventionnel pour avoir la chance de le connaitre un peu miuex. Chose qui s'avérait difficile si Flora reprenait le contrôle de son corps prochainement. La clochette de la porte d'entrée sonna de nouveau et la brunette se retourna espérant voir arrivée sa potentielle cliente. Elle aurait aimé rester un peu plus et prolongé la discussion avec Trevor. Malheureusement, les affaires reprenait pour lui puisqu'il s'agissait, pour le coup, d'un client de la boutique. Elle allait le saluer avant de quitter la boutique lorsqu'elle croisa son air déçut et, étonnamment, cela la mit en joie.❝ Eum.. je.. on pourra se revoir? Je sais pas combien de temps Eden mettra pour revenir, parfois il lui arrive de s'absenter longtemps. Mais.. je peux vous rappeler quand elle sera revenue..❞ La jeune femme acquiesça avec un grand sourire: elle aurait très bien put revoir la rose dans d'autre circonstance mais l'idée d'être appelé par Trevor était mille fois plus plaisante. Elle sortit alors de son sac un bout de papier - vestige d'un ticket de parking- et attrapa l'un des style sur le comptoir. ❝... et pas uniquement quand elle sera revenue.. ❞ Elle les les yeux vers lui, rougissante, avec la peur de comprendre ce qu'il essayait de lui dire. Son sourire fut d'autant plus grand qu'elle lui tendit le papier sur lequel elle avait noté son numéro. ❝Pour me joindre.❞ bredouilla-t-elle alors qu'elle reprenait peu à peu le caractère de Flora. ❝Pour Eden ... Ou pour le reste❞ compléta-t-elle précipitamment. Elle reposa le stylo sur le comptoir, s'appuya légèrement dessus pour se hisser et embrassa la joue de Trevor, geste ultime témoigna d'un courage qu'elle ignorait. ❝Au revoir Monsieur Smith.❞
Elle se retourna, salua le client d'un signe de tête et quitta le magasin à la hâte. Elle mourrait d'envie d'y retourner et de s'excuser. Ou de l'embrasser. Elle ne savait pas encore. Mais les choses prenaient une tournure des plus intéressantes.
code by lizzou × gifs by tumblr


“When i wake up, i'm afraid: somebody else might take my place. ” heartless love.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart (Smoothie) Boom Clap, the song of my heart Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(Smoothie) Boom Clap, the song of my heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] La Boum [DVDRiP]
» [UPTOBOX] La Boum 2 [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-