AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -96%
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 ...
Voir le deal
0.94 €

Partagez

( Margleam ) ▬ Are you killing me? Vide
( Margleam ) ▬ Are you killing me? Vide
( Margleam ) ▬ Are you killing me? Vide
( Margleam ) ▬ Are you killing me? Vide
( Margleam ) ▬ Are you killing me? Vide
( Margleam ) ▬ Are you killing me? Vide
( Margleam ) ▬ Are you killing me? Vide
( Margleam ) ▬ Are you killing me? Vide
( Margleam ) ▬ Are you killing me? Vide
( Margleam ) ▬ Are you killing me? Vide
 

 ( Margleam ) ▬ Are you killing me?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ileam P. Fawn

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Ileam P. Fawn
J'ai posé bagages ici le : 09/03/2014 Jouant le rôle de : Prince de la forêt, le papa de Bambi. Nombre de messages : 347 On me connait sous le pseudo : Sparki. Un merci à : tumblr & bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Matt Bomer.
MessageSujet: ( Margleam ) ▬ Are you killing me? ( Margleam ) ▬ Are you killing me? EmptyMar 6 Jan - 19:18




 


Margo & Ileam
Il faut être deux pour jouer à ce jeu là
Encore une lettre. Ca faisait la troisième en deux semaines. Cette histoire commençait à t'intriguer et à te taper sur le système. C'est quoi ces menaces, sérieusement? Qui est assez bête pour envoyer des menaces à un agent du FBI? Pas quelqu'un de très intelligent visiblement. Cette personne devait se douter que tu finirais par la retrouver. Ce n'était pas compliqué à tracer en même temps. Tu rentras chez toi juste le temps de prendre les clés de ta voiture puis tu filas au bureau pour élucider cette affaire qui t'énervais déjà. Le vocabulaire employé dans les lettres laissait présagé quelqu'un d'assez jeune, mais ce que tu allais découvrir serait encore plus surprenant. A peine arrivé au bureau, tu interpellas un des tes collègues. « Mec, j'ai besoin de toi pour une affaire qui sera vite résolue, mais à deux ça ira plus vite. Je reçois des menaces depuis un moment et je veux savoir d'où ça vient. Tient, une des lettres qu'on m'a envoyé. Dans une heure grand maximum je veux que ce soit bouclé. » Le gars en question allait protester quand tu lui lanças un regard noir, digne d'un agent plus haut gradé. A deux, vous avez trouvé rapidement une piste. Une maison plus exactement. Trois résidentes. Toutes les trois des femmes. Une attira ton attention. Le nom de famille, le même que Mae. Serait-ce possible que? Bordel!

Tu te levas rapidement et attrapas ta veste au vol. Tu ne remercias même pas ton collègue, pas le temps pour ça. Mae... Et si ces menaces la concernaient elle aussi? Il était hors de question que ce soit le cas. On ne touche pas à la prunelle de tes yeux, ça c'est pas possible. Personne ne te la reprendrai, tu ne le supporterais pas. Tu pris ta voiture et te mis en route vers l'adresse indiquée sur le petit morceau de papier. Tu roulais vite, trop vite. Tu avais même sorti la lumière bleue, ce qui ne servait à rien vu que ce n'était rien d'urgent. Enfin, si. C'était urgent pour toi. Un feu passa au rouge. « Oh, merde hein! » Tu appuyas sur l'accélérateur et ta voiture rugit dans un bond en avant. Tu entendis les coups de klaxon venir de partout, mais tu te concentrais uniquement sur ta route. Voilà la rue. Tu ralentis enfin et scruta les maisons en cherchant celle qui devait correspondre. Tu la trouvas et te garas devant. Tu te dirigeas vers la porte avec les lettres en main. Tu frappas et une jeune fille t'ouvris. « Bonjour, mademoiselle, Ileam Fawn, agent du FBI, je viens me renseigner pour une enquête. » Tu tenais les lettres du bout des doigts et ton regard croisa celle de la jeune fille. Bon dieu, les mêmes yeux que ta fille.


 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


SEX BOMB
Revenir en haut Aller en bas
Margo Elia Grimes-Mohn

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: gagner le procès pour récupérer agnès, et ainsi réunir toute la famille.
Faites place à la vedette
Margo Elia Grimes-Mohn
J'ai posé bagages ici le : 18/07/2014 Jouant le rôle de : la sage et inégalable Margo. (despicable me) Nombre de messages : 359 On me connait sous le pseudo : BELLA CIAO. (lorenza) Un merci à : inconnu (avatar) + endlesslove (sign). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jenna louise sublime coleman (changement)
MessageSujet: Re: ( Margleam ) ▬ Are you killing me? ( Margleam ) ▬ Are you killing me? EmptyMar 13 Jan - 18:42

are you killing me ?
ILEAM & MARGO
C'est le sourire figé aux lèvres que tu achevas enfin cette pénible vaisselle. Deux jours qu'elle n'avait pas été faite, tu avais tellement honte. Grace était si occupée avec le boulot, et Jude trop préoccupée par ses problèmes personnels. La maison avait donc confiance en toi pour continuer à t'occuper d'elle. Même si, il fallait l'avouer, tu étais pas mal occupée de ton côté, aussi. Entre la maison de disques à gérer, les séances de rétablissement pour ta dysphonie, et tes sœurs. Et Agnès, surtout. Ta petite Agnès, ton petit ange devenu si grand. Ton petit ange qui semble t'avoir oublié – et qui s'est à présent tant éloigné de toi. Chose que tu ne peux, ne pourras jamais accepter ni concevoir. Edith, Agnès. Leur place était auprès de toi, et nulle part ailleurs. Vous deviez rester à trois, pour toujours, encore plus dans ce nouveau monde, tant hostile. Mais voilà qu'Edith prend son indépendance. Et voilà qu'Agnès a trouvé refuge ailleurs. Qu'elle s'est trouvée une nouvelle famille.
À cette pensée, un verre glisse de ta main, venant se fracasser au sol en mille morceaux. Tu lances une injure, te baisse pour ramasser. Une nouvelle famille.. Cette pensée t'horrifie, te brûle l'estomac. Te rend folle de rage. N'as-tu pas toi même trahie les tiens à trouvant chez Grace une nouvelle mère ? En trouvant même chez Jude une nouvelle sœur ? Certes. Certes tu t'es toi-même reconstruit une nouvelle famille, un nouveau cocon. Mais Agnès.. Non. Elle est trop jeune, c'est encore un bébé qui a besoin des siens pour bien grandir. Pour son bien-être. Elle devrait être avec toi, et non pas avec cet inconnu. Et non pas avec cet homme, sortie de nulle part, qui arrive et kidnappe au passage ta petite sœur. Et qui se fait passer pour son nouveau père. Non. De père, vous n'en aviez qu'un seul. Un unique. Et cet individu n'avait pas le droit de prétendre à ce titre avec Agnès.

Alors, on frappa à la porte. Grace dormant, suite à sa nuit de garde à l'hôpital, tu t'empressas d'aller ouvrir, ne souhaitant pas qu'elle se fasse réveiller. Et la porte s'ouvrant, elle laissa place à un homme – dans la trentaine tu dirais. Plutôt charmant, mais à la mine fermée, presque grave. Mine grave que prit à son tour ton visage quand il se présenta – non seulement comme agent du FBI – mais surtout comme étant ce cher monsieur Fawn. Ce même Fawn auquel, depuis déjà quelques mois, tu envoyais des lettres plus ou moins agressives, voire complètement de menaces. Lettres que tu crus percevoir dans ses mains, ce qui te fit un peu plus paniquer. Tu tentas malgré tout de te calmer, de ne rien laisser paraître sur ton visage. Mais rien à faire : tes traits étaient crispés. Et tu ne savais juste pas quoi faire, à cet instant. Regrettant amèrement d'avoir alors ouvert. « Eh bien.., tu hésitas, bégayas même. Bonjour à vous. » Tes petits doigts tremblaient. Merde, tu n'avais pas envisagé la possibilité qu'il soit agent du FBI ! Si seulement tu avais su, jamais tu n'aurais pris le risque d'envoyer de telles lettres ! Mon dieu.. que risquais-tu à présent ? Et surtout, que devais-tu faire ? Le laisser sur le perron de la porte – ce qui serait assez mal vu. Ou le faire entrer, et là, tu serais totalement prise au piège.. Le dilemme total, mélangé par cette panique qui te rongeait. « Je vous écoute, de quoi s'agit-il ? » Ta voix n'était pas très sure, mais tu tentais de rester calme, croisant même les bras pour te donner une allure plus sérieuse. Mais tu avais beau faire – tu étais cernée.
electric bird.


    le temps d'avant
    le plus dur pour moi n'a pas été de te perdre, mais de renoncer à l'espoir fou que tu reviendrais.△une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. je ne veux pas avoir ces sentiments. mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi.


Dernière édition par Margo Elia Grimes-Mohn le Mer 18 Mar - 11:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ileam P. Fawn

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Ileam P. Fawn
J'ai posé bagages ici le : 09/03/2014 Jouant le rôle de : Prince de la forêt, le papa de Bambi. Nombre de messages : 347 On me connait sous le pseudo : Sparki. Un merci à : tumblr & bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Matt Bomer.
MessageSujet: Re: ( Margleam ) ▬ Are you killing me? ( Margleam ) ▬ Are you killing me? EmptyMer 14 Jan - 11:52




 


Margo & Ileam
Il faut être deux pour jouer à ce jeu là
C'était une jeune demoiselle qui t'avais accueillie. Elle ne semblait pas à l'aise du tout. Tu demandais si c'était Margo ou Jude. Tu penchais plus pour Margo, étant donné qu'elle semblait jeune. Si c'était elle, tu avais quelques questions à lui poser aussi, en dehors de cette enquête, bien que tu ignorais que toutes ces questions étaient liées. Sa voix trahissait un stress énorme. Elle avait vu les lettres à coup sûr. Tu écarquillas les yeux. Etait ce elle qui avait envoyé cela? Elle ne t'invita pas à entrer, mais tu lui forças un peu la main. « Je peux entrer ou tu comptes me laisser dehors, jeune demoiselle? » Ton regard vint se plonger dans le sien, oppressant. Tu ne voulais pas qu'elle ait peur de toi, mais tu voulais confirmer l'idée qui te trottait dans la tête. « Tu dois être Margo, je présume. Ta maman est elle là? » Certes, tu savais que ce n'était pas sa vraie mère, mais tu tenais à l'impliquer dans la chose. Bon. Tu ferais un effort si elle n'était pas là pour faire la morale à la jeune fille, mais tu aurais bien voulu que la figure d'autorité de cette maison soit présente. Ces menaces ne pouvaient plus durer après tout.

Vu le malaise de la jeune fille, tes craintes se confirmèrent. Tu étais un peu prêt persuader que c'était elle l'auteur de ces lettres. Pourquoi? Tout la trahissait. Son attitude, son stress grandissant à ta vue... Tout. « De quoi s'agit il? Je crois que c'est plutôt à toi de me le dire, non? » Tu lui tendis les lettres pour lui montrer ses actes. « Je pense qu'on sait tous les deux qui est l'auteur de ces lettres, non? Tu ne crois pas? » Ta voix se faisait plus sérieuse, plus sombre. Tu voulais qu'elle se rende compte que tu n'étais pas là pour plaisanter, car tu ne riais pas avec ce genre de chose, surtout que tu ne comprenais pas pourquoi tu recevais ces lettres. Tu essayais de garder ton sérieux et pourtant, tout au fond de toi, tu avais envie d'éclater de rire. Une gamine qui t'envois des menaces de mort. C'est quand même fort non? Ton collègue, lorsqu'il serait au courant, ne s'empêcherait pas d'éclater de rire lui. Mais face à cette petite, tu devais garder ton sérieux et ton sang froid. Tu devais être professionnel jusqu'au bout. Toujours sur le pas de la porte, tu attendais qu'elle daigne te laisser entre pour que vous puissiez discuter. Elle semblait paniquée. Elle ne devait pas se douter que l'homme à qui elle envoyait ces lettres était un agent. Pas de chance pour elle.


 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


SEX BOMB
Revenir en haut Aller en bas
Margo Elia Grimes-Mohn

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: gagner le procès pour récupérer agnès, et ainsi réunir toute la famille.
Faites place à la vedette
Margo Elia Grimes-Mohn
J'ai posé bagages ici le : 18/07/2014 Jouant le rôle de : la sage et inégalable Margo. (despicable me) Nombre de messages : 359 On me connait sous le pseudo : BELLA CIAO. (lorenza) Un merci à : inconnu (avatar) + endlesslove (sign). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jenna louise sublime coleman (changement)
MessageSujet: Re: ( Margleam ) ▬ Are you killing me? ( Margleam ) ▬ Are you killing me? EmptyMer 14 Jan - 18:49

are you killing me ?
ILEAM & MARGO
Tu n'y croyais pas. Tout simplement pas. Tu aimerais tant pouvoir lui claquer la porte au nez, là, tout de suite. Et le laisser disparaître, partir loin et te laisser tranquille. Mieux : tu aimerais remonter dans le temps. T'empêcher d'écrire ces lettres, ne jamais les lui envoyer. T'éviter d'entrer dans ce jeu, dans cette colère. Car c'était bien ça, qui t'avait fait mal agir. C'était une pure et immonde colère, une colère incontrôlable. Impossible à stopper. À l'instant même où tu avais appris que ta sœur avait été placée chez un tuteur, tu étais devenue folle, remplie de tant de rage. Comme jamais. Tu étais une jeune fille assez intelligente, tout de même. Plus que responsable, déjà bien mature. Et voilà que tu avais tout gâché. Que tu avais laissé ta haine prendre le devant – et qu'aujourd'hui, tu en payais le prix. Amer. Tu te faisais mille et mille films en tête. Qu'allait-il t'arriver, à présent ? C'était un agent du FBI, tu ne pouvais donc pas prendre sa présence à la légère. Et tu savais éperdument pourquoi il était là. Pourquoi il était venu jusqu'à toi. Ainsi, il n'était pas très bon pour ton image – déjà si entachée – de le laisser sur le perron. Chose qu'il remarqua d'ailleurs, puisqu'il te demanda de bien vouloir le laisser entrer, te tutoyant même. Ce qui eut le don de t'irriter un peu plus. Certes, il y avait une différence d'âge assez voyante entre vous. Mais tu n'aimais tout simplement pas que l'on te rabaisse ainsi – que l'on te juge encore comme une enfant que l'on se permet de tutoyer au bout de quelques minutes de conversation. Tu étais une adulte, tu étais donc digne d'un minimum de respect. Mais soit, tu te contentas de te mordre la lèvre inférieur, sans pour autant décroiser tes bras. Et sans pour autant le laisser entrer. Non. Grace dormait, il ne fallait en aucun cas qu'elle se réveille, encore moins pour découvrir qu'un agent du FBI est venu te questionner. Tu en mourrais de honte, d'ainsi l'a décevoir. Car non, elle est loin de connaître l'existence de ces lettres. Elle sait pour Agnès – Grace sait tout de ta vie, présente comme passé. Mais elle ne connaît pas cette facette de toi. Cet aspect si mauvais de ta personnalité. Elle qui a toujours vu en toi une exemplaire et mature jeune femme, il était hors de question de l'a décevoir. Pas elle.
Elle, que l'agent nomma comme ta mère. Il semblait donc savoir nombres de choses sur toi, ce qui fit un peu plus palpiter ton cœur. Ton prénom, ta situation, ton adresse. Que savait-il de plus ? Quelle longueur d'avance avait-il sur toi ? Et puis, voilà qu'il te pointa directement du doigt, lettres en main. Cet air si strict au visage, quand il te fit comprendre qu'il savait que tu étais l'auteur de ces menaces. La panique était toujours là, oui, mais la colère monta un peu plus. Cette colère qui te rappela pourquoi tu avais pris le risque d'écrire ces quelques lignes. Cette colère qui te rappela qui était le véritable coupable, entre vous. La jeune fille qui s'inquiète pour sa petite sœur, ou l'inconnu qui vient briser une famille ? Tes sourcils se froncèrent, immédiatement. « Je ne vois tout simplement pas de quoi vous parlez. » Ta voix ne tremblait plus, elle était même plutôt ferme, froide. Il était certes assez risqué de mentir à un membre de l'autorité tel que lui. Mais il était hors de question de clamer coupable. Car tu ne l'étais pas, de rien. Tu étais juste une gamine qui voulait récupérer sa sœur, rien de plus. Était-ce véritablement un crime ? « Ma mère se repose, lanças-tu, en fermant alors la porte derrière toi pour être sure que votre discussion ne l'a réveille pas. Ça ne sert à rien de venir l'inquiéter pour si peu. Vous comprendrez donc que je ne peux vous laisser entrer. » Tu jouais avec le feu, tu en étais consciente. Cet homme ne semblait pas d'une très grande patience, tu le voyais à son air supérieur et rieur. Mais tu n'en avais que faire : tu ne laisserais pas cet inconnu entrer chez toi. Tu ne le laisserais encore moins parler avec Grace. Il t'avait éloigné de ta petite sœur, il n'allait pas en plus t'éloigner de ta nouvelle mère.
electric bird.


    le temps d'avant
    le plus dur pour moi n'a pas été de te perdre, mais de renoncer à l'espoir fou que tu reviendrais.△une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. je ne veux pas avoir ces sentiments. mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi.


Dernière édition par Margo Elia Grimes-Mohn le Mer 18 Mar - 11:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ileam P. Fawn

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Ileam P. Fawn
J'ai posé bagages ici le : 09/03/2014 Jouant le rôle de : Prince de la forêt, le papa de Bambi. Nombre de messages : 347 On me connait sous le pseudo : Sparki. Un merci à : tumblr & bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Matt Bomer.
MessageSujet: Re: ( Margleam ) ▬ Are you killing me? ( Margleam ) ▬ Are you killing me? EmptySam 17 Jan - 16:45




 


Margo & Ileam
Il faut être deux pour jouer à ce jeu là
Agnès... Tu la considérais comme ta propre fille. Après avoir perdu Bambi en arrivant dans ce nouveau monde, tu avais trouvé en elle l'enfant dont tu avais besoin pour combler ce manque. Elle était devenu ta fille chérie et ceux qui s'en prenaient à elle étaient mal barrés avec toi comme papa adoptif. Des fois, tu avais même l'impression d'être un peu trop protecteur avec elle, mais tu n'arrivais pas à faire autrement. Tu prenais soin d'elle et tu avais tellement peur que quelque chose lui arrive. Tu ne permettrais pas cela. Avec ces menaces, tu ne rigolais pas, non. Parce que qui dit menace, dit famille en danger. La jeune fille en face de toi semblait changer de position petit à petit. Son stress semblait se dissiper, mais cela trahissait tellement de choses. Elle ne pouvait pas se douter que le moindre de ses mouvements ou de ses paroles étaient analysés au peine fin. Tu étais observateur et tes collègues connaissaient tes talents, même s'ils ne t'appréciaient pas tous pour autant. Certes, tu étais doué dans ton métier, mais dans ta vie, tu ne l'étais pas toujours... C'était pour cela qu'Agnès jouait un grand rôle dans celle ci. « Joli mensonge, c'est ce que ta mère t'as appris à faire? » Tu te mis à jouer avec le feu, parce que les gens en colère avouaient des choses parfois ou se mettaient encore plus en colère, ce qui trahissait parfois de la culpabilité. Tu ne lâchais pas l'affaire, loin de là.

Son excuse visant sa mère qui se reposait t'arracha un petit sourire en coin, malsain limite. Il s'amplifia lorsqu'elle ferma la porte. Ses excuses te firent sourire à nouveau... A cet âge là; il ne savait pas toujours bien mentir. « Et bien, au vu de ton attitude, je suppose que tu as des choses à cacher à ta très chère maman. » Tu souris un peu plus. « Vu que tu es majeur, tu vas alors pouvoir me suivre au poste. C'est le poste ou la maison, mais visiblement tu ne veux pas me laisser entrer. » Ce n'était pas une longueur d'avance qu'il avait sur elle, mais bien plus. A ce jeu là, tu avais toujours gagné. Tu refusais que justice ne soit pas faite. « Vu le nombre de preuves accumulées au cours de cette affaire, je peux t'y emmener de force, donc à ta place, je me dirigerai sagement vers la voiture. » Tu pointas du menton la berline noir que tu conduisais. Un petit interrogatoire au poste pourrait ne pas lui faire de tord à cette jeune fille. Et puis, sa maman serait au courant. Après tout, tu avais son numéro, ainsi que celui de sa sœur de substitutions. Elle ne pourrait pas se cacher indéfiniment après tout.


 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


SEX BOMB
Revenir en haut Aller en bas
Margo Elia Grimes-Mohn

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: gagner le procès pour récupérer agnès, et ainsi réunir toute la famille.
Faites place à la vedette
Margo Elia Grimes-Mohn
J'ai posé bagages ici le : 18/07/2014 Jouant le rôle de : la sage et inégalable Margo. (despicable me) Nombre de messages : 359 On me connait sous le pseudo : BELLA CIAO. (lorenza) Un merci à : inconnu (avatar) + endlesslove (sign). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jenna louise sublime coleman (changement)
MessageSujet: Re: ( Margleam ) ▬ Are you killing me? ( Margleam ) ▬ Are you killing me? EmptyMer 11 Mar - 18:05

are you killing me ?
ILEAM & MARGO
Tout ça ressemblait à une blague, purement et simplement. Et une blague des moins drôle. Tu savais très bien qui tu avais en face de toi. Tu savais très bien pourquoi il était ici. La seule chose que tu ignorais alors, c'était comment le faire partir. Et de la manière la plus rapide et efficace, si possible. Malheureusement pour toi, il semblait bien déterminé à rester planté là, face à toi. À te toiser du regard, presque rabaissant, comme un tyran aime regarder le bas peuple. Et ça fonctionne, car alors tu te sens toute petite devant lui. Face à cet inconnu que tu détestes tant. Tu ne sais rien de lui, non. Ou alors que très peu. Mais tu sais qu'il détient ta petite sœur et ça, ça oui ça te suffit. Ça te permet de continuer à l'enquiquiner, et pas qu'un peu. Car il a chez lui l'un des êtres les plus importants pour toi. Ton bébé, ton Agnès. À toi et rien qu'à toi.
Et il continue à se sentir supérieur à toi – ce qu'il est, sans aucun doute, certes. Mais ça t'irrite, c'est juste plus fort que toi. Tu t'es toujours considérée comme étant une grande fille, une jeune femme même à présent. Et voilà que lui se ramène et qu'il vient littéralement t'écraser sous ses gros sabots, comme si tu n'étais rien. Mais pour qui il se prend, au juste ? « C'est donc ça, ce qu'on vous apprend à vous la police ? À venir taquiner les jeunes filles ? » Tu ne peux empêcher ce sourire presque victorieux de s'afficher sur ton visage, te sachant pourtant si un terrain glissant. Tu ne t'adressais pas à n'importe qui, tu savais quelle importance ont les membres des forces de l'ordre. Mais encore une fois, ce fut incontrôlable. Cet individu est tellement agaçant, si tu n'étais pas aussi mature, il y a longtemps que tu lui en aurais mis une.

« Vous parlez de m'embarquer ? Je vous demande pardon ? » Là, les choses s'aggravent réellement. Il est hors de question que tu ailles au commissariat. Encore plus inconcevable que tu aies une note dans ton casier judiciaire. C'est juste inimaginable. Par pur réflexe, tu as alors une sorte de mouvement de recul, n'étant soudain plus aussi sure de toi. « Êtes-vous sur d'en avoir le droit ? » Ta voix se raye quelque peu, malgré quoi. Tu n'imagines pas l'inquiétude qu'aurait Grace, ou même Jude si elles apprenaient que l'on t'emmène au poste de police. Pire, tu n'oses imaginer leur réaction quand elles apprendront que tu t'amuses à menacer de mort un inconnu. Comment pourrais-tu le leur expliquer ? Comment pourraient-elles comprendre, même ? Non, il est hors de question que tu le suives. Tout comme il est hors de question que tu le fasses entrer. Diable, tu es piégée.
electric bird.


    le temps d'avant
    le plus dur pour moi n'a pas été de te perdre, mais de renoncer à l'espoir fou que tu reviendrais.△une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. je ne veux pas avoir ces sentiments. mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Ileam P. Fawn

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Ileam P. Fawn
J'ai posé bagages ici le : 09/03/2014 Jouant le rôle de : Prince de la forêt, le papa de Bambi. Nombre de messages : 347 On me connait sous le pseudo : Sparki. Un merci à : tumblr & bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Matt Bomer.
MessageSujet: Re: ( Margleam ) ▬ Are you killing me? ( Margleam ) ▬ Are you killing me? EmptyLun 4 Mai - 18:59




 


Margo & Ileam
Il faut être deux pour jouer à ce jeu là
Les humains... Ils ont tendance à juger les gens sans même les connaître et c'est décevant. Dans ton ancienne vie, tu n'avais pas connu cela. En même temps, étant le mâle dominant, tu étais plus souvent seul qu'en compagnie de tes semblables. Tu les surveillas et les protégeais. Tu veillais sur eux, comme un père veillerait sur sa famille. Cette jeune fille ne te connaît pas. Elle sait juste qu'Agnès est devenu un peu comme ta fille. Elle ignore tout ce que tu fais pour Agnès. Elle se contente juste d'être jalouse, possessive. Elle ne voit pas que tu rends heureux ta petite protégée. Elle ne voit que les aspects négatifs. Enfin, négatifs pour elle. Tu n'avais aucun soucis avec cette jeune fille avant qu'elle ne t'envoi des menaces. Si elle était renseignée, elle devait savoir que tu travaillais au FBI et du coup que tu retrouverais sa trace avec facilité. C'était un jeu d'enfant pour toi. Enfin, sur le coup, elle n'avait pas semblé réfléchir, dommage pour elle! A ce jeu là, elle allait clairement perdre. Ton côté dominant, tu l'as gardé. C'est pour cela que tu as tendance à toiser les gens, à les prendre de haut. En général, c'est involontaire et naturel. Là, tu accentues la chose parce que tu sais qu'au fond, cette jeune fille se sent mal. Elle fait la grande devant toi, mais tu es persuadé que son rythme cardiaque est irrégulier parce qu'elle a peur. Tu t'amuses un peu avec elle, mais il est temps de mettre un terme à tout ça. Lorsqu'elle se met à parler de la police, tu ris. « Techniquement, je ne suis pas de la police, mais du FBI. Et en général, les seules filles que je taquine sont celle allongées sur le sol en tant que cadavre. »

Tu étais cru dans tes paroles et c'était vrai. Certes, ça t'arrivais de faire une mauvaise blague sur les jeunes filles que vous retrouviez mortes, bien que cela ne t'amuse absolument pas. Tu te disais que cela pourrait arriver à une fille que tu connais, à un de tes proches. C'était d l'humour noir et heureusement pour toi, tes collègues toléraient cette part de ta personnalité. Elle se met à reculer légèrement et il te semble déceler de la peur dans sa voix. Bingo, tu as visé juste en parlant de l'emmener au poste. « Oui, tu as parfaitement entendu. » Un sourire amusé s'étire sur tes lèvres. « J'en ai le droit.  » Tu fis une légère pause le temps qu'elle digère la nouvelle. « Bien, tu m'emmènes à l'intérieur ou je t'emmène de force, décide toi. » Tu sortis les menottes sans hésiter. Au moment de les prendre, tu soulevas un peu ta veste, dévoilant une arme. Tu n'étais pas censé l'avoir vu que tu n'étais techniquement pas en service, mais bon. Tu remarquas que des voisins curieux s'approchaient. Peut-être qu'elle allait enfin réagir et se décider. Elle était bornée cette gamine!


 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


SEX BOMB
Revenir en haut Aller en bas
Margo Elia Grimes-Mohn

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: gagner le procès pour récupérer agnès, et ainsi réunir toute la famille.
Faites place à la vedette
Margo Elia Grimes-Mohn
J'ai posé bagages ici le : 18/07/2014 Jouant le rôle de : la sage et inégalable Margo. (despicable me) Nombre de messages : 359 On me connait sous le pseudo : BELLA CIAO. (lorenza) Un merci à : inconnu (avatar) + endlesslove (sign). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jenna louise sublime coleman (changement)
MessageSujet: Re: ( Margleam ) ▬ Are you killing me? ( Margleam ) ▬ Are you killing me? EmptyJeu 25 Juin - 13:39

are you killing me ?
ILEAM & MARGO

Il avait décidé de te faire chier, vraiment. À se pointer ici, comme si de rien n'était. Comme si lui n'avait rien à se reprocher, que tu étais la seule coupable. Non, il avait aussi sa part de responsabilité, dans cette sale histoire. N'était-il pas celui qui t'avait enlevé Agnès, après tout ? Celui qui est en train de te priver de ta petite-soeur, en train de priver Agnès de revoir sa famille, sa seule - sa véritable ? C'était un monstre, un abominable monstre qui se nier, totalement. Il était en train de tout détruire, de tout foutre en l'air. Tu étais à deux doigts de la récupérer, de la convaincre de venir avec toi. Mais il a fallut qu'il s'en mêle, qu'il lui dise que tout ce qu'elle pensait, que tout ce passé, elle se l'était inventée. Il l'avait brisé, lui avait menti et t'avait fait passer pour une horrible personne, semeuse de zizanie. Et c'était toi qu'on voulait emmené au poste ? Vulgaire et amère blague que voilà. Certes, tu ne connaissais pas grand chose de cet homme, juste des banalités superficielles comme son nom, son job et d'autres petits détails insignifiants. Mais tu ne savais pas qui il était au fond, d'où il venait, ce qu'il avait dans la caboche. Et ça, ça t'énervait, réellement. De savoir ta petite sœur aux mains d'un tel inconnu, c'était invivable. Tu ne pouvais juste plus laisser passer cela.

« Très charmant. », laissas-tu alors échapper suite à sa remarque concernant les cadavres. Il t'horripilait, tout simplement. Tout chez lui t'agaçait, de sa manière de se tenir à ce regard presque arrogant qu'il te lançait. Une vraie tête à claques. Si seulement tu avais été un peu plus culottée – et si tu ne t'étais pas déjà assez fourré dans la merde comme ça – tu ne te serais pas gênée pour lui en coller une, et une bonne. Il n'aurait surement pas eu très mal, ta brutalité étant limité, mais bon Dieu que ça t'aurait fait du bien. Mais il faut croire que les menottes qu'il vint de sortir t'arrêtèrent dans ta violente pulsion. Ton cœur s'emballa un peu plus, à la seule optique de passer la reste de la journée au poste. À la seule pensée même d'avoir un casier judiciaire ouvert, ce qui pourrait entaché ton image en tant que directrice de ta maison d'édition. Sans parler de ton image à l'égard de Grace. Et – mon dieu – à l'égard de Jude. L'image que tu laissas à ces voisins curieux, ça, tu t'en fichais complètement. Déjà, ils étaient là sur leur palier, à tenter d'être discret et à parler entre eux, tous leur regard dirigés vers vous. « Vous êtes vraiment pitoyable. Entrez. » Tu t'étais décidée. Tu ne pouvais pas te permettre de le suivre au poste, ni même de créer un scandale dans la rue. Alors tu te reculas, lui laissant la place pour passer et entrer chez toi avant de refermer la porte derrière lui, adressant un dernier et hostile regard aux commères du quartier. « Je vous propose pas de boire un truc, j'ai envie qu'on en finisse au plus vite. » Tu t'étais alors postée face à lui, bras méchamment croisés contre toi. Il faisait bien deux têtes de plus que toi, mais qu'importe ; tu étais bien trop en colère pour t'en rendre compte. Ton cœur, quant à lui, battait toujours autant, mais ça n'était rien face à la détermination qui s'était emparée de toi. « Bien monsieur l'agent, venons-en au fait, car j'en ai plus qu'assez de ce cirque, affirmas-tu, sèchement, le regard toujours ancré dans le sien. Rendez-moi ma petite-soeur. »
electric bird.


    le temps d'avant
    le plus dur pour moi n'a pas été de te perdre, mais de renoncer à l'espoir fou que tu reviendrais.△une partie de moi aimerait pouvoir oublier aussi, oublier de t'avoir rencontré, que j'ai découvert ce que tu étais, et tout ce qu'il s'est passé depuis. oui, c'est ce que je veux, parce que, je ne veux pas que ça soit comme ça. je ne veux pas avoir ces sentiments. mais je ne peux pas, avec tout ce qui est arrivé, je ne peux pas perdre ce que je ressens pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Ileam P. Fawn

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Ileam P. Fawn
J'ai posé bagages ici le : 09/03/2014 Jouant le rôle de : Prince de la forêt, le papa de Bambi. Nombre de messages : 347 On me connait sous le pseudo : Sparki. Un merci à : tumblr & bazzart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Matt Bomer.
MessageSujet: Re: ( Margleam ) ▬ Are you killing me? ( Margleam ) ▬ Are you killing me? EmptyMar 30 Juin - 18:40

Are you killing me?
MARGO & ILEAM


 
Ce petit jeu t'avais amusé un moment, mais en jetant un coup d'œil à ta montre, tu remarquas enfin que le temps avait déjà bien défile et que tu n'avais plus de temps à perdre pour toutes ces futilités. Alors, tu avais prononcé quelques menaces en l'air. L'emmener au poste pour l'interroger et ce genre de chose. Tu l'aurais fais sans hésiter d'ailleurs et ça aurait amusé tes collègues de te voir questionner une jeune demoiselle sur des menaces de mort qu'elle envoyait pour toi. Tes collègues essayeraient même de la draguer sans doute, parce qu'au delà du fait qu'elle t'envoyait des menaces, elle restait une jeune et jolie jeune fille. Le genre de fille que tu draguais en général, mais là, elle te posait un sérieux problème et elle t'énervait, bien que devant elle tu restais calme et serein. Au fond de toi, ça bouillonnait et tu avais l'impression que tu allais finir par exploser si elle continuait à te balader de la sorte. Elle devait quand même comprendre qu'elle n'avait aucune chance de se défiler face à toi, non? Ta petite blague sur les cadavres ne lui avait pas plu vu l'emploi du mot charmant et sa mine dégoutée. Tu te retins de rire une fois de plus d'ailleurs.

Les voisins affluèrent petit à petit, tous des curieux sans doute et tu savais qu'il fallait tirer avantage de cette situation. Margo sembla enfin se décider en voyant tous ces regards indiscrets et intérieurement, tu remerciais que l'être humain soit curieux de nature. « Pitoyable n'est pas un mot qu'une jeune et jolie fille comme vous devrait employé. » Tu continuais à la titiller, à la taquiner, parce que malgré que le temps tournait, tu restais toi même. Tu entras, remarquant que le maison était vraiment charmante. Tu te demandais si la sois disant maman dormait vraiment en haut ou pas. Tu aurais bien été vérifié, mais tu n'en avais pas le droit, vu que cette affaire n'était pas officielle mais d'ordre privée. « Faisons au plus vite alors. Tout ce que je demande, ce sont des aveux et des excuses. » C'était clair et net. Tu voulais qu'elle avoue, qu'elle s'excuse, puis tu oublierais l'affaire sans lui coller de procès. Ses yeux accrochèrent les tiens et la vérité vient enfin. Sa petite sœur? Tu n'étais pas sur de comprendre. « Ta petite sœur? Agnès est ta petite sœur? » Ca expliquerait bien des choses, même si tu n'y comprenais pas grand chose. « Je ne la garde pas de force tu sais. » Tu voulais juste lui faire comprendre qu'elle était bien chez toi, c'était tout.
electric bird.


SEX BOMB
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ( Margleam ) ▬ Are you killing me? ( Margleam ) ▬ Are you killing me? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

( Margleam ) ▬ Are you killing me?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Bretzelburg Avenue :: Habitations-