AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Save me | Sarah&Alex Vide
Save me | Sarah&Alex Vide
 

 Save me | Sarah&Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Save me | Sarah&Alex Save me | Sarah&Alex EmptyVen 9 Jan - 3:37

Sarah R. Harrisson & E. Alexandre O'Neary

« La jeunesse c'est comme l'art : tout le monde critique, personne ne comprend. »



Et voilà que j’étais dans la pire situation possible. Ça m’apprendra aussi à ne pas consulter mon band avant de nous boucler un contrat. Faut croire que j’étais trop heureux lorsque j’avais reçu la proposition. Ça faisait tellement longtemps que nous attention de jouer à l’Olympe, que nous attendions de faire une autre salle que les Rhumeries afin de connaître un autre public. Lorsqu’on m’avait téléphoné pour me dire que nous étions cédulés pour le vendredi soir suivant, j’avais immédiatement sauté sur l’occasion. Résultat : aucun de mes musiciens n’était disponible ce soir là. Deux d’entre eux avaient un rendez-vous galant, ce que je trouvais tout à fait pathétique si vous voulez mon avis, et l’autre avait un dîner de famille de prévu. J’avais beau tenter de leur faire comprendre que c’était peut-être la chance de notre vie, que nous ne connaîtrions peut-être plus jamais une telle opportunité, ils demeuraient toujours bornés dans leur décision de ne pas venir. Voilà pourquoi je me rendais seul à ce petit concert les mains moites, stressés à l’idée de tout foirer. Oui, je savais déjà que j’étais un très bon musicien. En deux ans, je m’étais amélioré plus que tout ce que j’aurais pu espérer et j’avais eu assez confiance en moi pour fonder mon propre band. Néanmoins, jouer seul était une autre paire de manches. Je craignais plus que tout que mes débuts en solo me nuisent et nous empêche, les autres gars et moi, de décrocher un contrat un jour.

Quoi qu’il en soit, j’allais m’y rendre tout de même. Il en allait de mon devoir si je voulais ne serait-ce qu’espérer qu’on nous rappelle un jour pour jouer. Je quittai le Méli-Mélo House après avoir enfilé une chemise d’un sombre bleu ainsi qu’un jeans délavé. Je sautai dans ma voiture puis roulai lentement en direction de l’Olympe. Pendant tout le trajet, je ne pu m’empêcher de me passer nerveusement la main dans les cheveux. Il n’y avait qu’un seul point positif à tout ça : j’allais recevoir au moins un peu de soutien une fois sur place. En effet, ma bonne amie Sarah travaillait en ces lieux et il ne faisait nul doute qu’elle arriverait à me remonter le moral à mon arrivée, au moins en m’offrant l’un de ses fameux cocktails de son cru. J’avais rencontré la jeune fille peu de temps auparavant. C’est chez le disquaire où elle travaillait que nous avions fait connaissance et instinctivement, nous n’avions pas pu nous empêcher de nous mettre à discuter de vieux succès en tout genre et de hits qui ne l’étaient peut-être pas tant que ça. Notre échange avait été assez agréable, mais, à ce moment, j’étais loin de me douter que nos chemins se recroiseraient un jour. Et pourtant, le soir même, je tombais de nouveau sur ;a jeune fille à l’Olympe. Apparemment, elle y était aussi barman. À partir de ce jour, j’ai prit l’habitude de me rendre plus régulièrement à ce bar et petit à petit, nous avons finit par réellement sympathiser. C’était une fille vraiment originale qui n’avait pas peur de dire ce qu’elle pensait. Une valeur qui se perdait de nos jours. En dehors de Naïa, Sarah était la seule autre fille digne d’intérêt que j’avais connue dans cette ville. À cet instant, un nouveau blues m’envahit. Je me surpris à penser encore une fois à mon chez moi, à ma femme, à ma fille, et je souhaitai plus que tout d’être de retour dans mon monde afin de les retrouver. Hélas, ce n’était pas possible. Il me fallait encore les chercher et espérer qu’elles aient aussi atterrit dans ce nouvel univers avec moi.

Chassant ces images pourtant si douces de mes pensées, je finis par me garer vis-à-vis l’Olympe. Déjà, la place était bondée et l’atmosphère semblait électrisante. Une boule se forma de nouveau dans ma gorge pendant que je sortais ma guitare de ma voiture. En espérant que je ne fasse pas un flop, sans quoi le propriétaire du bar sera coincé avec une bande de furies déchaînées plutôt qu’avec cette bande de joyeux lurons. J’entrai à l’intérieure après avoir expliqué au videur que je jouais ce soir et instinctivement, je me dirigeai vers le bar, heureux de voir que Sarah y était bel et bien. Sa présence me rassurait. Déposant ma guitare à mes côtés, je vins m’installer sur un tabouret, posant mon menton dans le creux de ma main. « Je t’en prix, dis-moi que je ne ferai pas un flop total… » Je tentai d’esquisser un léger sourire mais le cœur n’y était pas. J’étais toujours mort de trac.


© Chieuze


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Save me | Sarah&Alex Save me | Sarah&Alex EmptyVen 9 Jan - 5:08

Sarah aimait toujours les soirs où elle travaillait à l’Olympe. Parce qu’elle travaillait longtemps, tard et que son esprit était assez assommé le soir pour qu’elle se couche et ne fasse presque pas de rêve… enfin, c’est relatif quand elle prenait un verre ou deux avec les clients on dirait que le cerveau prenait un plaisir malsain à vouloir ramener de vieux souvenirs. L’alcool, ce bon vieux traite… Enfin! Pour en revenir à ce soir particulier, elle avait entendu la nouvelle que l’endroit essayait un nouveau band. Oh et devinez avec qui? Un bon ami a elle. Elle avait été si contente qu’elle l’avait même appelé une fois que son patron l’eut fait. Bon, il était assez énervé lui aussi, normal quoi! Sarah s’était déjà déplacée pour aller le voir jouer ailleurs, mais là, c’était pendant qu’elle travaillait, c’était amusant. Enfin, le hasard était curieux, elle n’avait même pas parlé du band de son ami à son patron, il avait entendu parler d’eux elle ne savait où et il les appelait pour un petit concert. La vie avait des bons côtés quand même.

Bien sûr, Sarah était déjà dans l’endroit depuis quelques heures déjà, c’était l’employée qui pouvait faire des heures et des heures en ligne sans se plaindre et garder le sourire. Et puis, pour elle, ce n’était pas la plus grosse corvée du monde de servir des gens avec des cœurs brisés, des groupes de gens qui fêtaient ou encore des gens qui buvaient que pour boire. Elle envoyait poliment balader les mecs un peu trop chiants, collants ou vulgaires. Sauf qu’elle le faisait si bien et si professionnellement que son patron ne pouvait rien dire. Enfin, aujourd’hui elle avait bouclé ses cheveux, rehausser son regard de noir afin que ses yeux éclatants ressortent encore plus, combien de fois un type soûl lui avait dit «Z’avez d’beaux yeux, v’savez?» Et qui lui avait donné plus de pourboire? Elle ne comptait même plus! Ses lippes délicates étaient peintes d’un rouge piment et sinon…c’était tout pour le maquillage! Elle en mettait un peu, juste assez, mais elle voulait quand même garder un air un peu naturel quand même. Elle était dans la trentaine, mais n’avait pas de rides atroces! Enfin, probablement qu’elle avait dans la trentaine, comment en être sûr? Elle savait son âge de chien, mais d’humain? Ce n’était qu’une supposition au final! Bref! Les vêtements maintenant. Des jeans sombres bien ajustés et un long chemisier de satin mauve sans manches. On aurait pu dire que le chandail était décolleté si elle avait eu assez de seins pour avoir un décolleté digne de ce nom, mais bon!

Sarah était douée au bar, où elle pouvait servir les clients rapidement tout en discutant un peu avec tout le monde. Faut dire que même si ce n’était pas la femme fatale aux faux seins qui servaient, les gens appréciaient l’authenticité et la beauté délicate de la jeune femme. Et puis elle avait un certain charisme puisqu’elle savait se faire entendre. Bref, la soirée avançait tranquillement et les gens s’interrogeaient sur le groupe qui allait jouer ce soir et, sans vouloir mettre de stress sur les épaules du gentil Alexandre, disons qu’elle n’en disait que du bien! Elle les avait déjà entendus, elle pouvait donc commenter, non? Et elle ne mentait, elle adorait la musique que le groupe faisait. Bien sûr, il allait être seul ce soir, mais il avait une voix du tonnerre et un talent naturel, pourquoi s’en faire?

D’ailleurs, en parlant du loup, le jeune homme se pointa au bar. Elle sourit en se tournant vers lui, s’affairant de suite à lui préparer un cocktail qu’elle savait qu’il aimerait. Son sourire devint un peu plus espiègle quand il lui demande un peu de réconfort. Elle déposa le verre devant lui, posant ses bras sur le bar, planta ses iris dans le sien et lança d’une voix bien rassurée.

«Tu vas être super. Les gens vont t’empêcher de dormir pour t’entendre chanter toute la nuit et tu vas faire regretter aux autres de ne pas être venus. Tu es une star, soit confiant.»

Ces dernières paroles furent accompagnées d’un petit mouvement des épaules comme si c’était assez évident qu’il allait être super. Puis elle attrapa une bouteille de téquila près d’elle et le regarda de nouveau.

«Et si jamais tu n’es pas fier de toi, j’ai mon ami la téquila et une tonne de citron qui te feront oublier. Mais…j’espère qu’elle servira plus pour fêter ta soirée.»

Elle tentait, bien sûr, de le calmer un peu. Elle comprenait que c’était stressant, mais il allait le faire comme un grand et il allait mettre le feu à la scène! En tout cas, si lui n’était pas convaincu, il pouvait voir dans le regard clair de son amie qu’elle, elle l’était.
Revenir en haut Aller en bas
 

Save me | Sarah&Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-