AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez

(+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) Vide
(+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) Vide
(+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) Vide
(+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) Vide
(+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) Vide
(+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) Vide
(+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) Vide
(+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) Vide
 

 (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
N. Jafar al Mizrahi

Faites place à la vedette
N. Jafar al Mizrahi
J'ai posé bagages ici le : 23/11/2014 Jouant le rôle de : l'infâme et diabolique Jafar . Nombre de messages : 435 On me connait sous le pseudo : lounes (anciennement alistache). Un merci à : chlop Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Lucas hot Malvacini
MessageSujet: (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) EmptyVen 9 Jan - 12:20


eloise&kuzco ◮ sambame con todo tu cuerpo
Tu tires le rideau de la grande fenêtre du salon . La nuit est tombée . Le ciel est sombre et déjà quelques étoiles commencent à scintiller . Tu jettes un coup d'oeil à ta montre .  C'est fou ce que le temps passe vite . Il est déjà presque vingt-heure et tu as donné rendez-vous à cette jeune femme à la crinière blonde à vingt-et-une heure . Sans plus attendre, tu files en trombe en direction de ta chambre et fouilles dans ton placard à la recherche d'une tenue de soirée convenable . Durant les soirées , tu aimes avoir l'air séduisant . Tous les ingrédients doivent être là pour faire de toi un prédateur redoutable . Tu plais , tu le sais . Il te suffit de quelques efforts pour les faire tomber comme des mouches . Tu t'empares d'un jean noir seyant ainsi que d'une chemise blanche à col mao . Tu te diriges ensuite d'un pas vif vers ta salle de bain . Tu laisses couler l'eau afin qu'elle devienne suffisamment chaude à ton goût . Tu te déshabilles et laisse ton pantalon s'écraser sur le parquais . Tu jettes ensuite ton pull ainsi que ton t-shirt et te faufiles sous l'eau chaude . C'est si bon . Tu pourrais y rester des heures mais le temps t'es compté . Tu enduis alors ton corps de savon et masses délicatement chaque centimètre de ta peau . Ensuite , tu prends une noisette de shampoing que tu déposes sur la paume de ta main et frottes vigoureusement tes cheveux . Tu te rinces puis tu sors de la douche . Tu te sèches rapidement , pressé par le temps . Il te reste un peu moins d'une heure à présent . Tu enfiles ton pantalon ainsi que ta chemise que tu reboutonnes jusqu'au col . Tu te sèches les cheveux et décides de les dompter histoire de ne pas avoir l'air de sortir du lit . Tu grognes . Il y'a toujours quelques cheveux rebelles . Tu essaies de rendre ta coupe présentable et n'hésite pas à mettre un peu de gel . Tu arroses ton cou d'un parfum à l'odeur  un tantinet sucrée . Tu restes là , à te contempler dans le miroir . Oh si tu avais été une femme , tu aurais indubitablement accepté de coucher avec cet homme qui se tient devant le miroir .

Nul besoin de te presser maintenant . Tu consultes de nouveau ta montre . Seulement une demi-heure s'est écoulée ce qui te laisses le temps d'entamer les préparatifs . Tu te diriges donc vers le placard de la kitchenette , l'ouvres et en sors deux grands verres . Oui , car la recette pour une soirée réussie exigeait que les deux tourtereaux ne soient pas totalement sobres . Tu décides donc de préparer ta spécialité : la margarita . Tu n'es pas spécialement un bon cuisinier . Bon d'accord , tu es un piètre cuisinier , c'est à peine si tu savais faire des pâtes . En même temps , autrefois , tu n'avais pas à te consacrer à ce genre de tâches . En revanche , tu t'avères être un expert en cocktails . Tu sors par conséquent les ingrédients nécessaires et les déposes sur le plan de travail . Tu frappes les ingrédients au shaker . Pendant ce court instant , des visions fragmentaires de tes rendez-vous avec la délicieuse Eloise te reviennent . Tu te revois déposer une série de baisers enflammés le long de sa mâchoire jusqu'à la commissure de ses lèvres . Tu te revois embrasser son cou avec passion et fougue . Et enfin...non , il vaut mieux que tu t'arrêtes là . A la simple pensée de la voir déborder de désir , tu sens au creux de ton ventre les muscles se crisper . Tu secoues la tête pour chasser ces pensées lubriques et reportes toute ton attention sur le cocktail . Chaque chose a son temps . Tu repenses néanmoins au message que tu lui as envoyé . « Hey , comment tu vas ? Ca te dit de passer boire un cocktail à l'appart' ? » . Toi et elle savez ce que boire un cocktail voulait dire . Vous aviez pris l'habitude maintenant . Tu verses le contenu du shaker dans deux grands verres à pied . Tu trempes tes lèvres dans un des verres . Tu te lèches la lèvre inférieure . C'est délectable . Tu entends sonner à ta porte ce qui te fait sursauter . Tu manques même de renverser le contenu de ton verre . Tu reposes délicatement ton verre sur le plan de travail et te diriges d'un pas conquérant vers la porte pour accueillir ta convive comme il se doit .

« Bonsoir , mademoiselle ... Je t'en prie , ne reste pas sur le palier , il fait froid dans le couloir » dis-tu d'une voix veloutée accompagnée d'un sourire éclatant . Ne pas lui arracher ses vêtements dès son entrée ne va pas être chose aisée . Tes lèvres frémissent à la vue de sa robe en satin . Tu n'as qu'une hâte : la lui ôter . Tu t'écartes du chemin et t'inclines légèrement pour la laisser passer . Tu refermes ensuite la porte derrière toi . Cette soirée va vraiment finir comme toutes les autres . Aucune exception ne sera faite quoique rien ne vous empêche d'innover afin de pimenter cette nuit qui promet d'être torride .
©clever love.


Dernière édition par Kuzco L. Ichtaca le Lun 19 Jan - 19:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) EmptySam 10 Jan - 2:21


Sambame con todo tu cuerpo

Eloïse avait été agréablement surprise lorsqu’elle avait reçue le SMS de Kuzco en début d’après-midi. Elle qui s’était attendue à passer la soirée seule avec son chat ou à se faire draguer par un autre imbécile dans l’une des nombreuses boîtes de nuit de la ville, voilà que ses plans prenaient un peu plus forme, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Surtout lorsque c’est en aussi charmante compagnie. Disons que la demoiselle avait fait plusieurs agréables rencontres depuis son arrivée à Fantasia Hill et que le jeune mannequin faisait partie des meilleurs. Certes, leurs trop grandes ressemblances les poussaient à se tomber un peu sur les nerfs par moment, mais ils arrivaient assez rapidement à chasser ces malentendus grâce à leurs exercices physiques réguliers sous les draps. Enfin passons, Elo accepta comme il se doit l’invitation à prendre un verre chez le jeune homme bien qu’elle était parfaitement consciente que ce petit rendez-vous était à double sens. Pour l’un comme pour l’autre, elle n’allait certainement pas laisser passer l’occasion.

Vers dix-neuf heure trente, la jeune femme jugea qu’il était bon de commencer à se préparer. Toute femme sait se faire attendre en général, surtout lorsqu’il s’agit de coincer une proie, mais pour ce soir, elle n’avait pas franchement envie de le laisser poiroter. Elle avait grand besoin de se divertir après la semaine de boulot merdique qu’elle venait de passer. Disons qu’être strip teaseuse n’était pas un travail des plus valorisant en soi, surtout lorsqu’on tombe sur des cas trop lourds. Eloïse s’efforça de chasser au plus vite cette idée de son esprit. Elle avait congé ce soir et elle comptait bien oublier le Hyena Club pour le temps qu’elle le pouvait. Déposant un léger baiser sur la tête de son chat, elle le reposa par terre pour enfin se diriger vers la salle de bain. Retirant ses vêtements de la journée, elle se glissa sous le jet chaud de la douche. L’eau contre sa peau et ses cheveux lui fît aussitôt le plus grand bien et lui permit de se détendre un peu. Elle aurait pu y passer toute la soirée mais disons qu’elle avait mieux à faire. Ressortant de la douche, elle s’enveloppa dans une serviette puis entreprit de se sécher les cheveux au séchoir le plus rapidement possible. Elle els reboucla ensuite légèrement grâce à son fer plat puis força vers sa chambre afin de fouiller dans sa penderie à la recherche de la tenue idéale. Elle ne tarda pas à tomber sur une petite robe de soie rouge écarlate ainsi que sur une paire de bottes hautes noires à talons. Parfait. Elle les enfila rapidement puis retourna à la salle de bain afin de se maquiller légèrement. Elo avait toujours su comment ne pas en faire trop. C’était une chance quand on considère que dans son monde, elle n’était pas encore en âge de se maquiller réellement. Ce genre de truc ne l’intéressait pas encore malgré le fait qu’elle était une princesse et que son paraître devait être primordiale. De toute façon, quand on a passée des mois dans un donjon avec des rats, ce n’est pas exactement le genre de chose qui nous vient à l’esprit en premier lieu. La jeune blonde se contenta de souligner ses yeux bleus d’un trait de crayon noir, d’allonger ses cils grâce à une fine couche de mascara et de mettre un peu de rouge sur ses lèvres. Fon prête, elle quitta son appartement en direction de celui de Kuzco à vint heure quarante-cinq précisément.

Le chemin en direction de l’appartement du beau brun se fît assez rapidement et à vint-et-une heure cinq, elle toquait à sa porte, impatiente d’être à l’intérieure. Oui, le froid  y était pour quelque chose, d’autant plus qu’elle avait oubliée d’enfiler un veston sous son léger manteau, mais ce n’était pas tout. Bien qu’elle ne l’admettrait jamais, la présence de Kuzco lui était plutôt agréable. Il la faisait bien rire sous ses airs supérieurs, et elle ne pouvait nier qu’il savait comment la combler une fois au lit. Cette soirée promettait d’être plus qu’agréable, comme toutes les autres qu’ils avaient connus auparavant. Ils avaient beau adorer se chercher et de foutre en rogne l’un et l’autre, ça n’empêchait pas le fait qu’il lui plaisait vraiment. D’ailleurs, la simple idée de pouvoir humer son odeur la fît frémir de la tête aux pieds. Elle tenta néanmoins de chasser ce genre de pensées de son esprit. Chaque chose en son temps. Kuzco finit par lui ouvrir la porte et instinctivement, elle ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire amusé lorsqu’il prend la parole. « Je ne te savais pas si prévenant, mais merci. » souffla-t-elle en souriant de plus belle. Elle passa le palier de cet appart où elle avait déjà si souvent finit ses soirées. C’était devenu coutume pour eux. Instinctivement, elle ne peu s’empêcher de venir le détailler du regard. Cette chemise est de toute évidence beaucoup trop boutonnée. C’est surprenant de la part du jeune mannequin, lui qui aime tellement dévoiler sa jolie plastique en général. Quoi qu’il en soit, la jolie blonde se fera un plaisir de régler ce petit détail d’ici peu. Pour l’instant par contre, mieux valait tourner encore un peu autour du pot. C’était ce qui rendrait les choses beaucoup plus insoutenables mais aussi plus amusantes. Retirant son manteau, Elo vint l’accrocher dans l’entrée avant de venir croiser ses bras contre sa poitrine, esquissant une légère moue. « Donc, tu m’avais promis un cocktail je crois ? J’espère qu’il est bon, histoire que je ne regrette pas de ne pas être allée dans un bar plutôt qu’ici. » Elle rit légèrement avant de pincer les lèvres.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
N. Jafar al Mizrahi

Faites place à la vedette
N. Jafar al Mizrahi
J'ai posé bagages ici le : 23/11/2014 Jouant le rôle de : l'infâme et diabolique Jafar . Nombre de messages : 435 On me connait sous le pseudo : lounes (anciennement alistache). Un merci à : chlop Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Lucas hot Malvacini
MessageSujet: Re: (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) EmptyMar 13 Jan - 12:59


eloise&kuzco ◮ sambame con todo tu cuerpo
Son regard bleuté s'arrête sur le col de ta chemise . Elle fixe ce dernier de ses yeux pétillants , débordants de désir . Tes joues s'embrasent . Eloise n'a aucunement besoin de parler . Tu penses avoir compris ce à quoi elle songeait à ce moment-là . Mais tu y renonces . Pas pour toute la nuit , c'est évident . Tu sais très bien comment cette soirée va terminer , comme toutes d'ailleurs . Cependant , il fallait se montrer plus joueur et plus patient . C'est bien plus amusant , tu dois l'avouer . Tu t'écartes donc du chemin pour la laisser passer . Tu sens son parfum doux et sucré , une odeur absolument enivrante . Les muscles de ton ventre se crispent . C'est dur de refouler le désir et carrément douloureux . Tu sens une douleur atroce tout en bas de ton ventre . Tu te reprends . Tu as su te contrôler les autres fois , pourquoi celle-ci serait différente ? Tu suis du regard Eloise qui se déplace d'une démarche élégante vers le porte-manteau où elle accroche son manteau dévoilant ainsi une robe d'un rouge écarlate . C'est fou comment le rouge écarlate lui va si bien . La jolie blonde est absolument éblouissante . Tu te dis même qu'à ce moment-là , c'est un crime de ne pas lui sauter dessus . Une chose est certaine , ce n'est pas l'envie qui manque . Mais des cocktails ont été soigneusement préparés et vous attendent . Quand tu y penses , tu as la gorge un tantinet sèche . Le cocktail est par conséquent le bienvenue . Tu fixes d'un regard intense la ravissante blonde vêtue d'une robe en satin . Elle est délicieuse . Tes hormones sont en pleine ébullition . Tu t'éclaircis la gorge et te dis que parler t'éloignera sûrement de ce genre de pensées lubriques .

« Bien sûr qu'il est bon , qu'est-ce que tu crois ? »demandes-tu sur un ton de défi . « C'est moi qui l'ai fait . J'espère que tu as...soif. » ajoutes-tu d'une voix veloutée .

Tu lui fais signe de te suivre et te diriges d'un pas impérial vers la cuisine . Ces cocktails sont là , sur le plan de travail . Ils vous attendent déjà depuis un petit moment . Tu tends un verre en cristal à la belle Eloise et hausses les sourcils . Avant même de lui donner le verre , tu tiens à fixer les règles .

« Je tiens à te prévenir . Tu ne sortiras pas de cet appartement sans avoir au moins descendu deux verres . Crois-moi , on y devient vite accro » commentes-tu d'un ton enjoué .

C'est vrai . Rares sont les fois où tu te contentes d'un seul verre et Eloise n'est pas du genre à se montrer trop prudente , trop raisonnable quand il s'agit de boire . Ces autres soirs , elle n'avait pas hésité à forcer un peu trop sur l'alcool et était légèrement éméché . Quant à toi , n'en parlons pas . Tu prononçais des paroles indistinctes et te mettais à rire pour tout et n'importe quoi . Vous aviez passé de bons moments avec elle . Certes , il s'agissait de relations sans lendemain mais au-delà de ça , tu avais fini par ressentir un profond élan d'affection pour Eloise . Tu avais fini par...oui ça va t'écorcher sûrement la langue mais tu avais fini par t'attacher à elle . Tu t'empares de l'autre verre posé sur le plan de travail et lui fais signe de te suivre . Tu l'emmènes au salon et t'installes sur le fauteuil confortable installé à quelques mètres de la télévision . La dernière folie du mois était un tout nouvel écran plasma . Tu n'aimais pas te contenter du peu . Tu as toujours été comme ça , n'est-ce pas ? Tu invites Eloise à faire de même . Tu trempes tes lèvres dans ton verre en cristal , incapable de détacher ton regard brun du sien . Tu avales une puis deux gorgées . Tu te lèches les lèvres qui ont un léger goût sucré . Tu arbores un sourire complice et continues de la regarder avec toujours autant d'intensité .

« Tu aimes ? J'veux dire le cocktail . Tu le trouves délicieux ? » demandes-tu d'une voix onctueuse .

©clever love.


Dernière édition par Kuzco L. Ichtaca le Lun 19 Jan - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) EmptyMer 14 Jan - 4:44


Sambame con todo tu cuerpo

Ça ne faisait aucun doute : se retrouver dans ce nouveau monde avait terriblement changée la jeune femme. Autrefois, elle était une enfant qui possédait, certes, un caractère bien trempé mais qui n’allait jamais non plus dans les excès. Elle savait toujours se montrer aimable et respectueuse pour ne pas nuire à sa réputation de princesse. Seulement, maintenant qu’elle avait grandit et qu’elle avait une toute nouvelle chance de vivre sa vie comme elle l’entendait, elle en profitait au maximum. Elle sortait beaucoup, elle buvait et elle cédait à toutes les tentations qui s’offraient à elle. D’ailleurs, l’un d’entre elle se trouvait justement sous ses yeux en ce moment. Elle ne l’aurait jamais avouée à haute voix, mais Kuzco était réellement parfait ce soir. Sa chemise entièrement boutonnée lui donnait des allures d’interdits qui le rendaient atrocement sexy. D’ailleurs, Eloïse dû faire un effort surhumain pour ne pas lui sauter dessus dès son entrée dans l’appartement. Elle savait comment la soirée allait se terminer. Elle savait que le beau brun ne l’avait pas fait venir ici uniquement pour prendre un verre ou deux. Viendrait le moment où ils allaient finir par céder à leurs pulsions et finir sous la couette. D’ailleurs, la simple idée d’y penser la fît frémir légèrement. Elle se pinça les lèvres pour ne rien laisser transparaitre et se contenta de sourire avec amusement lorsqu’il vint répondre d’un air outré qu’il était persuadé que son cocktail était bon.  « Ça va t’énerves pas ! » dit-elle en levant les mains en signe de paix, son sourire s’agrandissant légèrement. S’il y avait bien une chose chez le jeune mannequin qui l’horripilait et l’amusait en même temps, c’était bien son égo démesuré. Le moindre semblant de critique le faisait pratiquement sortir de ses gonds. En d’autres termes, il fallait pratiquement marcher sur des œufs lorsqu’on lui parlait. Pour Elo, c’était différent. Elle adorait le voir s’énerver de la sorte. C’était l’une des choses qui lui plaisait chez lui. Parce que oui, il lui plaisait, cela va de soi. Elle ne l’aurait pas laissé l’allonger aussi souvent autrement. Mais il y avait autre chose aussi. Kuzco était une personne attachante, peu importe à quel point il pouvait être énervant aussi. La belle blonde ne l’aurait jamais avouée mais oui, elle était attachée à lui.

« Bien sûr, je meurs de soif. » souffla-t-elle en le détaillant une nouvelle fois du regard. Elle le suivit vers la cuisine puis ne pu s’empêcher de jeter un coup d’œil à ses fesses. Ça y était. Voilà que ses hormones lui jouaient encore des tours. Elle devait se calmer à la fin. Elle ne devait surtout pas céder la première ni aussi vite. Ça ne serait pas du jeu si non. Mieux valait se concentrer sur le cocktail pour l’instant. Kuzco vint lui tendre le verre, mais pile au moment où elle allait le lui prendre, il stoppe net son élan pour fixer une petite règle. Elle devait obligatoirement en boire deux ? Si c’était bien réalisé, elle n’aurait aucun problème à respecter cette petite règle. Disons qu’Eloïse avait finit par développer un réel penchant pour l’alcool. Il était assez rare qu’elle se contente d’un seul verre et la plupart du temps, elle finissait assez éméchée en fin de soirée. Son sourire s’agrandit lorsqu’elle vint tendre la main pour enfin récupérer son cocktail des mains du garçon. « Pas de problème beau gosse. » Elle lui lança un petit clin d’œil puis prit son verre. Kuzco récupéra aussi le sien puis ils finirent par rejoindre le salon afin de s’installer sur le canapé. La jeune mannequin possédait un superbe appartement et la pièce maîtresse ne faisait pas exception à la règle. Disons que le jeune homme avait vraiment des goûts de luxe. Eloïse s’installa à ses côtés sur le canapé moelleux puis prit enfin une première gorgée de son verre. Le goût en était divin. Elle n’avait aucun doute que Kuzco n’avait jamais été barman, ça se voyait dans sa manière d’agir que le vrai travail, autre que son métier de mannequin, n’était pas dans ses habitudes, mais il savait tout de même vraiment comment y faire pour préparer d’excellents mélanges. Il en avait bu lui aussi et la manière qu’il avait de se lécher les lèvres suffit pour émoustiller encore davantage la jeune femme. Il vint lui demander ce qu’elle en pensait, sans toutefois lâcher son regard du sien qui lui semblait brûlant. Elo fît mine de réfléchir. « C’est pas mal. » lâcha-t-elle d’un ton détaché avant de lui sourire. « Non, sérieusement, c’est vraiment délicieux. T’as vraiment du talent pour les cocktails. » Elle lui sourit de nouveau avant de pincer les lèvres, venant se caler un peu plus dans les coussins moelleux du canapé. « T’as jamais songé à plaquer ton travail de mannequin et à devenir barman ? Je suis certaine que tu te ferais un max de pourboires et charmeur comme tu es, tu parviendrais à te ramener beaucoup plus de conquêtes. » Elle lui balança un regard charmeur puis vint prendre une nouvelle gorgée de son verre. La partie avait commencée.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
N. Jafar al Mizrahi

Faites place à la vedette
N. Jafar al Mizrahi
J'ai posé bagages ici le : 23/11/2014 Jouant le rôle de : l'infâme et diabolique Jafar . Nombre de messages : 435 On me connait sous le pseudo : lounes (anciennement alistache). Un merci à : chlop Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Lucas hot Malvacini
MessageSujet: Re: (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) EmptyJeu 15 Jan - 1:14


eloise&kuzco ◮ sambame con todo tu cuerpo
Tu observes avec attention la belle blonde tandis qu'elle lève son verre en cristal et trempes ses lèvres rosées pour goûter à ce doux nectar . Ton visage se fend en un sourire rayonnant . De toute évidence , elle a l'air d'apprécier la margarita que tu as concoctée . Elle finit même par avouer que tu as un certain talent pour préparer des cocktails délectables . Tu as alors le teint d'un rose soutenu . Mine de rien , c'est très agréable de recevoir ce genre de compliments surtout venant de la part d'une aussi jolie femme . C'était dur de jouer les indifférents face à une femme aussi appétissante . Elle te demande si tu n'as jamais songé à changer de métier , à te reconvertir . Et puis quoi encore ? Plaquer ton boulot de mannequin pour te retrouver derrière un comptoir à servir jusqu'à pas d'heures  des pochtrons déprimés et souhaitant noyer leurs chagrins dans l'alcool . Sans oublier le salaire absolument ridicule . Pour toi , ça aurait été l'humiliation de trop . Un empereur qui finit barman , non mais sérieux quoi . C'est vraiment la chute libre là , le coup fatal pour toi . Tu hoches la tête en signe de dénégation , amusé . Tu tends une main musclée et la passes dans la chevelure dorée et soyeuse d'Eloise . Tu soutiens ton regard brun sans ciller des yeux , un sourire goguenard rangé au coin des lèvres .

« Je suis peut-être prêt à tout pour équilibrer le nombre de convives mais je ne suis pas fou . J'ai encore toute ma tête . Et puis , pourquoi risquer de gagner moins quand on sait que je peux gagner plus tout en multipliant les conquêtes ? »  demandes-tu d'une voix veloutée .

Pour rien au monde tu aurais échangé ta vie de mannequin . Certes , les photographes avaient le don de t'agacer et de montrer de plus en plus chaque jour leur incompétence , mais il y'avait un certain confort . C'était comme si tu étais fait pour être mannequin . Après tout , avec une plastique pareille , pourquoi ne pas en faire profiter le monde et se montrer plus généreux envers les autres ? Oui , car tu fais preuve d'une extrême générosité en acceptant de t'exhiber sur des magazines de mode . Tu aurais pu ne pas le faire mais parce que tu as bon cœur , tu le fais . Tu es trop bon . Pendant quelques minutes , vous restez là à vous regarder dans le blanc des yeux . Tu es conquis . Tu pourrais passer des heures à contempler ce regard de braise qui te fait tant fondre . Et voilà que ça recommence .  Tes lèvres frémissent , et les muscles de ton ventre se contractent délicieusement .  Quand tu y penses , tu aimes beaucoup passer du temps avec elle et manquer un seul rendez-vous avec elle te contrarierait . Mine de rien , tu t'es attachée à elle mais tu refuses de l'admettre . Tu n'as pas envie qu'elle prenne un peu trop la confiance . Et puis , tu crains qu'elle en devienne probablement trop collante . Finalement c'est mieux ainsi . Vous vous verrez tous les samedis soirs , pas un jour de plus . De toute façon , en semaine , tu es plutôt très pris par ton job de mannequin et tu n'as donc pas par conséquent énormément de temps à lui accorder et ce , même pour une partie de jambes en l'air . Tu te mords la lèvre inférieure et penches la tête sur ton épaule . Tu la fixes d'un regard intense . Tu es absolument conquis , ce soir plus que tous les autres soirs sûrement .

« J'aime prendre le temps de te regarder Eloise . »  susurres-tu d'une voix onctueuse .

Tu pousses un profond soupir . Tu sens une douleur juste en bas du ventre . Refouler son désir est affreusement douloureux . Tu te demandes d'ailleurs si tu ne vas pas tout envoyer valser et céder à ce désir ardent de lui sauter dessus et de ne faire qu'un avec elle . Tu caresses tes lèvres de l'index en la regardant .

« Tu es absolument ravissante.» ajoutes-tu , les yeux débordants de désir . Faire ce genre de compliments t'a demandé un effort suprême . Ce n'est pas dans tes habitudes de complimenter . En revanche , tu acceptes volontiers les compliments et ce , pour la simple et bonne raison que c'est pour toi la vérité , une vérité que l'on ne peut pas nier : tu es un tombeur .

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) EmptySam 17 Jan - 23:37


Sambame con todo tu cuerpo

Ouais, elle ne pouvait nier qu’il était très doué pour faire des cocktails. D’ailleurs, il n’y avait pas que dans ce domaine qu’il excellait. À cette pensée, la jolie blonde se sentie une nouvelle fois frémir agréablement. Elle devait cesser d’avoir ce genre de pensées. Pour l’instant du moins. Autrement, elle ne pourrait jamais résister à l’envie de lui sauter dessus dès à présent. Au moins, elle pouvait sentir que la situation était tout aussi insoutenable pour Kuzco. À force de se fréquenter, ils avaient finis par se connaître l’un l’autre, et Eloïse avait beau savoir que le jeune homme était un grand vantard qui n’avouerait jamais ses émotions, elle savait également comment le faire frémir, tout comme lui d’ailleurs. C’est sans doute pour cette raison qu’il avait passé sa main dans ses cheveux, la faisant doucement frissonner. Elle se doutait que jamais il ne quitterait son boulot de mannequin pour devenir barman. Avoir toute cette attention sur lui allait beaucoup trop lui manquer. Et de toute façon, il avait raison. Mieux valait passer la journée sous les projecteurs plutôt qu’à servir des ivrognes derrière un comptoir. « Vu comme ça... » répondit-elle d’un ton amusé. Elle vint prendre une nouvelle gorgée de son verre, se délectant du nectar que le jeune homme avait préparé. Un silence s’était installé entre eux mais il était loin de s’agir d’une situation gênante. Au contraire, cela ressemblait davantage ;a une partie de chasse. C’était de savoir lequel des deux allait craquer en premier, et malgré tous les efforts qu’elle mettait, Eloïse n’était pas certaine de gagner cette partie.

Elle ne pouvait nier qu’elle s’était attachée au jeune homme au fil du temps. Leurs moments passés ensemble étaient toujours très agréables et même si son côté superficiel lui tombait parfois sur les nerfs, il était celui qui parvenait le plus à la combler. Cela dit, cette partie devait à tout jamais demeurée secrète. Si Kuzco venait à apprendre qu’il était celui qui parvenait le mieux à la combler, il allait la charrier avec ça pendant des mois. Ils se dévoraient tous les deux des yeux, attendant que l’un d’entre eux prenne la parole ou fasse un pas vers l’avant. Le jeune homme se mordillait distraitement la lèvre inférieure et ce geste commençait à rendre la belle blonde complètement folle. Elle mourrait d’envie de venir la mordiller à son tour cette lèvre, mais elle devait encore rester à sa place. Ne pas le laisser gagner. Il lui souffla qu’il aimait prendre le temps de la regarder et instinctivement, elle vint esquisser un sourire amusé. Elle s’attendait à ce qu’il lui balance une vanne ou autre mais au contraire, il continu sur sa lancée en lui soufflant qu’elle est ravissante. Cette fois, elle vint lui sourire d’un air plus sincère. « Merci beaucoup ! » Cela dit, son air sincère ne tarde pas à laisser place à l’amusement une nouvelle fois. C’est le but de sa venue ici, non ? S’amuser ? Autrement, ils n’entretiendraient jamais ce genre de relation. « Je te retournerais bien le compliment, mais je n’ai pas envie que tu prenne la grosse tête, tu comprend ? » Elle vint avaler le reste de son verre avant de le déposer sur la table basse, esquissant une légère moue. « Je plaisante. De toute façon, je ne crois pas que tu ais vraiment besoin de moi pour savoir que tu es super sexy. » Elle vins délicatement faire courir ses doigts contre sa cuisse afin de l’allumer un peu plus. C’était difficile de ne pas céder à ses pulsions dès à présent, d’autant plus qu’il s’agissait de Kuzco, mais Eloïse faisait de son mieux. D’ailleurs, elle vint soudainement passer sa main dans ses cheveux afin de le décoiffer un peu, éclatant de rire.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas
N. Jafar al Mizrahi

Faites place à la vedette
N. Jafar al Mizrahi
J'ai posé bagages ici le : 23/11/2014 Jouant le rôle de : l'infâme et diabolique Jafar . Nombre de messages : 435 On me connait sous le pseudo : lounes (anciennement alistache). Un merci à : chlop Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Lucas hot Malvacini
MessageSujet: Re: (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) EmptyLun 19 Jan - 19:08


eloise&kuzco ◮ sambame con todo tu cuerpo
Ses joues s'embrasent en entendant les compliments que tu lui fais . Elle te remercie . Elle peut car c'est probablement l'une des seules fois où tu vas la complimenter . Ca t'a déjà écorché la langue la première fois , tu n'allais certainement pas renouveler l'expérience . Mais il fallait remettre à César ce qui revenait à César . Eloise était une femme très désirable , c'était indéniable . Une chevelure dorée , une peau laiteuse, des yeux clairs dans lesquels on  se perdrait volontiers,  la jeune blonde a été gâtée par la nature , c'est un fait . C'était d'ailleurs pour cette raison que tu acceptais de la voir tous les samedis de chaque mois . Pour admirer sa beauté . Et puis , si ça dérivait sur autre chose , pourquoi s'en priver ? Elle était joueuse et tu l'étais également . Vous aviez trouvé un terrain d'entente , où était le mal ? Nul part . C'est un choix que vous aviez fait : vous abandonner le temps d'une nuit au plaisir de la chair et vous vous régaliez .

Lorsque la jeune strip-teaseuse te renvoie le compliment ,  tu sens au creux de ton ventre des muscles se crisper . Mais cela n'a rien de désagréable , bien au contraire . Une totale immobilité semble s'être abattue sur toi . Tu es quelque peu déstabilisé par les paroles de la jeune patineuse . Il n'est pas non plus dans les habitudes d'Eloise de te faire des compliments . En général , tu t'envoyais des roses parce que justement tu voyais que la jeune blonde n'était pas décidée à avouer à quel point tu pouvais la faire craquer . Bon , ce n'est pas à confondre avec un manque d'assurance . Tu n'as jamais douté de toi , de ta beauté ou de tes capacités physiques . Tu entends donc ces mots pour la première fois . C'est délicieux comme sensation . Tu arbores même un timide sourire . Tu ne vas pas lui avouer car tu sais pertinemment qu'elle va prendre la grosse tête et franchement , tu sais que tu finiras tôt ou tard par payer pour avoir fait un tel aveux . Mais ça t'avait...arf , bon dis-le clairement , ça t'avait touché , voilà . Tu étais content , ravi de voir que tu pouvais aussi lui plaire . Tu n'en avais jamais douté en fait mais c'est vrai que l'entendre de vive voix était très agréable . Voilà qui déchaîne en toi des passions interdites . Ca te brûle les lèvres . C'est atroce . Tu meures d'envie de le faire . Tu meures d'envie de presser tes lèvres contre les siennes . Tu la fixes , le regard brûlant et débordant de désir . Tu as les hormones en surchauffe et te demandes combien de temps tu vas encore pouvoir tenir . Mais avant ça , tu voulais jouer avec ta partenaire de jeu . Tu suis le déplacement de ses doigts pâles et fins . Ils longent ton bassin avant de s'arrêter sur ta cuisse . Oh non , pas ça . Tu lèves les yeux au ciel et la laisses faire volontiers . Tu fais mine de subir mais en réalité , tu te tords de désir .  Eloise avait ouvert la marche , c'était à présent à ton tour .

Ta main musclée vient dangereusement s'approcher de sa joue rose . Tu la caresses délicatement . Tu aimes le contact de la paume de ta main avec sa peau qui est si douce . Et puis , c'est quoi ce parfum ? Tu ne connais pas la marque mais bon sang de bon soir , il a un effet sur toi . C'est digne de la sorcellerie . Tu poses ton verre de cocktail sur la table basse du salon et la fixes de tes yeux bruns . Tu frémis . Ta main glisse jusqu'à ses lèvres fines et rosées . Tu les caresses d'un doigt . Tu te mords la lèvre inférieure . Il y'en a un qui ne va pas faire long feu . C'est plus fort que toi et tu as assez attendu comme ça . Tu approches lentement ton visage du sien . Ton nez n'est qu'à plus que quelques centimètres de son visage . Tu tends le cou puis tes lèvres viennent lentement s'écraser contre les siennes . Tu l'embrasses , tu l'embrasses avec passion . Les dés sont à présent lancés et tu as toutes les cartes entre tes mains . A toi de faire en sorte qu'elle ne soit pas prête d'oublier cette soirée . Lascif , tu sèmes des baisers par-ci , par-là . Tu t'empares dangereusement de ses lèvres . Tu embrasses ensuite ses joues puis descend le long de sa mâchoire jusqu'à la commissure de ses lèvres . Tu presses de nouveau tes lèvres contre les siennes . Son haleine est douce et sucrée . Tu l'embrasses vigoureusement en poussant ta langue dans sa bouche . Tu t'écartes histoire qu'elle respire un peu . Tu t'es sûrement un peu trop emporté . Tu la regardes à la manière d'un enfant qui vient de commettre une petite faute et qui se sent coupable .  Tu penches la tête sur tes épaules et la fixes d'un regard intense .

« Excuse-moi , j'espère que je ne t'ai pas donné envie de fuir . » commences-tu . « Je suis allé trop vite . » ajoutes-tu . Tu la détailles du regard . Tu viens de réaliser quelque chose .  « Blague à part , tu sais que ta robe a exactement la même couleur que les rideaux de ma chambre ? Que les choses soient claires , ne vois pas là une invitation à te joindre à moi dans ma chambre . A moins que...à moins que c'est ce que tu veuilles ! En fait , quand on y pense , ça serait plutôt amusant comme situation . Toi , moi , allongés sur le lit  l'un en face de l'autre ,en train de siroter une bonne margarita dans des verres en cristal . Ca serait sympa non ?  » finis-tu , une main soutenant ton menton , l'air faussement pensif .

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) (+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(+18) Sambame con todo tu cuerpo (Eluzco)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-