AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
28.59 € 50.01 €
Voir le deal

Partagez

(jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  Vide
(jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  Vide
(jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  Vide
(jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  Vide
(jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  Vide
(jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  Vide
(jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  Vide
(jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  Vide
 

 (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Diane

Faites place à la vedette
Diane "Zira" Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/12/2014 Jouant le rôle de : Zira, evil lionne dans le roi lion #teamlionking Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : chaussette Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mila Kunis
MessageSujet: (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras. (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  EmptyDim 1 Fév - 20:34




 

Zarina & James
I can't forgive you.

Avoir des responsabilités, j'en ai toujours voulu. Que ça soit dans la vallée des Fées, au bâteau de pirates et j'en avais enfin ici. Pourquoi ? Parce que je suis douée avec les liquides, les molécules, tout ce qui touchait à la science. Au début, j'avais mis ça sur le compte de mon avidité à apprendre de nouvelles choses J'ai fait exploser tellement de choses que même maintenant, on me paie pour le faire et ça, j'avouerai que j'aime beaucoup. Dans mon laboratoire et accompagnée des autres scientifiques, j'étais dans mon élément. Même si ça me manque de ne plus avoir ma petite poussière de fée. Je m'amusai mais pas autant qu'avec mes amis. Je soupçonnai James d'avoir encore tenté quelque chose, quelque chose qui nous aurait tous amenés ici. Sinon pourquoi serions-nous là ? Je ne savais pas mais en tout cas, j'avais toujours un petit quelque chose qui pourrait l'amuser.

Avec tous les hommes qui partageaient ma couche tous les soirs, je ne parvenais pas à me faire sortir cette sale raclure de sous ma peau. Il m'avait trahie, manquée de me tuer mais je ne parvenais pas à me le sortir de sous ma peau et s'en est presque pathétique. J'étais une femme maintenant, une humaine et j'avais quelqu'un sous ma responsabilité. Une jeune fille blonde, perdue et légèrement sur maquillée. Mirage. Elle m'a aidée à m'y faire, à ma condition d'humaine, elle m'avait expliquée le fonctionnement de ce monde étrange que j'avais rêvé tant de fois d'explorer et m'y voilà enfin. Libre, sans limites, je pouvais faire tout ce que je voulais. Et je le faisais bien.

Je manipulai les hommes pour qu'il partage ma couche, je ne les aimais pas et eux non plus. Je manipulai environ... beaucoup de monde comme ça. Avec une carte bancaire et un physique avantageux, je pouvais faire tout ce que je voulais. Et je ne m'en privai pas.

Alors que je sortai d'une longue journée de travail, je me rendis jusqu'à mon appartement pour aller me changer. Le look working girl ne marche pas tellement dans les bars. Alors, j'enfilai une robe assez courte qui mettait les formes de cette apparence humaine en valeur. Un sourire aux lèvres, cheveux détachés, j'avais cette allure de femme fatale que j'aimais tant. Ce soir, je sortirai dans un bar que j'écumai qu'en début de semaine et avec un peu de chances je rencontrerai un beau parti avec qui passer la nuit.

Prédatrice, j'avais trop souvent servie de cible, à leur tour. J'entrai le bar avec une assurance qui ne me ressemblait pas auparavant mais dans ce corps, je savais que je pouvais tout faire. Rapidement, j'analysai la situation pour constater que mis à part un homme de mon âge, les autres ne devaient pas encore se montrer présents. Je partis au bar me commander mon cocktail préféré avant de m'asseoir non loin de l'homme sans pour autant le détailler avec instance. Bruns, cheveux aux épaules, une barbe de plusieurs jours ou semaine et un sacré costume. Il a comme un air dangereux sur le visage et je suppose qu'il n'est pas là pour trouver femelle. Non, il doit aimer boire. La tactique est toujours la même. S'approcher, lui demander un renseignement pour faire la jeune fille fragile et un beau sourire.

Je déroulai alors mes jambes pour m'avancer, sur mes talons jusqu'à lui et sortir une cigarette pour m'asseoir en face du beau ténébreux (sans me douter que j'allais sans aucun doute lui arracher les yeux dans quelques minutes) et sortir une cigarette. Je ne fume qu'en soirée mais ça fait du bien des fois. « Excusez-moi de vous importuner mais auriez-vous du feu ? » Accent espagnol de merde mais ça sonne bien parfois.  


 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


Atreyu & Diane Ҩ Parfois, il faut savoir quitter les gens que tu aimes. Mais ça ne veut pas dire que vous ne devez plus vous aimer... Parfois, il faudra être sûr que tu l’aimes plus que tu ne le penses. ©️ Mzlle Alice.


Dernière édition par M. Zarina Alvarez le Lun 2 Mar - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras. (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  EmptySam 21 Fév - 0:12

Des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.


Feat Zarina & James H. Barrie




Journée normale, normale, mais... Ennuyante, voilà des semaines que James n'avait rien à faire, pas de problème à résoudre, pas de client à satisfaire, pas de femme à séduire, ou même de contrat à faire avec des acheteurs illégaux. C'était comme si sa vie n'avait plus de sens ces derniers jours. Cependant, dans tout ce vide, il arriva quand même à s'occuper, à retrouver cette certaine nostalgie lorsqu'il était encore le Capitaine James Crochet, capitaine du Jolly Roger et ennemi juré de Peter Pan, le plus grand pirate que la terre n'ai jamais connue.

Pendant quelques heures, il resta dans son bureau, admirant ses crochets, remettant les habits qu'il portait jadis qu'il a fait refaire par un tailleur sur-mesure, habit et crochet qu'il cache dans la grande armoire en bois qu'y se trouve à côté de son bureau en bois massif. Mais il ne pouvait s'empêcher également de penser à son plus jeune âge, et à la fée qu'il a osé aimer, moment qu'il regrette beaucoup, mais il savait qu'elle était dans ce monde, il en était sur, et le jour où il verra cette femme, il la reconnaîtra immédiatement, il en était sur...

Cependant, son amour de l'alcool allait vite reprendre le dessus, alors, le soir même, le patron de la Rhumerie décida de devenir lui-même client, s'asseyant à une table, un verre de Rhum plaint devant lui, cependant, pour la première fois, il ne buvait pas le verre, ça faisait presque une heure qu'il avait ce verre devant lui et qu'il ne l'avait pas touché.

Alors que le barbu s'était perdu dans ses pensées, une femme du même âge que lui vient alors s'asseoir devant lui, une femme séduisante d'origine latine, et c'est avec un des plus jolis accents espagnols que la femme demande :

- Excusez-moi de vous importuner, mais auriez-vous du feu ?


Au moment où il l'avait regardé dans les yeux, il eut un moment d'hésitation, elle semblait tellement ressemblait à la petite fée... Avalant sa salive, puis son verre, il regarde alors la jeune femme dans les yeux et lui répondit toujours avec cet air sérieux :

- Vous ne m'importuner pas ma chère, cependant, je n'ai pas de feu, et la cigarette n'est pas tellement... Autorisé dans l'établissement, et je n'aime pas enfreindre mes propres règles, mais il est possible de fumer dans mon bureau ou là, j'ai du feu. Si vous voulez bien me suivre... Mademoiselle ?

Il attend alors le prénom de la femme tout en l'emmenant dans son bureau, ce dernier prend alors ses clefs dans sa poche pour commencer à ouvrir la porte du bureau.





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Diane

Faites place à la vedette
Diane "Zira" Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/12/2014 Jouant le rôle de : Zira, evil lionne dans le roi lion #teamlionking Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : chaussette Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mila Kunis
MessageSujet: Re: (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras. (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  EmptyLun 2 Mar - 11:43




 

Zarina & James
I can't forgive you.

Je ne vais pas dire que j'aimais les hommes. Cela serait faux. Je n'aime pas la manière dont ils ont de nous regarder, de nous traiter. Les humains. Humains de pacotille. Nous étions des fées, des personnes censées être immortelles (enfin vivre plus longtemps que les insectes) mais ce mauvais sort... Nous voilà dans cette enveloppe charnelle sans ailes, sans rien et j'avais dû m'adapter. J'aimais ma vie maintenant, même si mes amies fées me manquaient énormément. Clochette, Rosalia, Noa... Et tant d'autres, je devais m'adapter. Évoluer. Dans cette évolution, sortir me semblait être une bonne idée. J'ai toujours voulu découvrir le monde et c'est pour cette raison que j'ai souhaité m'allier aux humains en premier lieu. Des gens, des choses que je prenais pour mes amis qui m'ont au final, tourné le dos pour un mec avec un chapeau à plumes. Je me suis sentie, trahie.

Depuis, je jouai, je jouai avec les mecs sans me soucier des conséquences ou sur qui je pourrais tomber un jour. Le monde des humains est assez vaste et pour que je tombe sur James, il en faudrait énormément. Mes cheveux lâchés, détachés, mon regard ardent, des armes pour déstabiliser et je savais que l'homme en face de moi ne pourrait me résister. Comment pourrait-il ? Je sors une cigarette avant de lui demander du feu. Bien sûr que j'avais remarqué la politique du bar et je ne me doutai pas me trouver face au gérant. Ainsi, il se mêlait aux petites gens. Pathétique ou louable ? Je m'arrêtai sur la première décision en voyant son verre d'alcool plein. Un alcoolique ou un torturé. Comme c'est étrange. Je souris donc sans être convaincu avant de chercher une réponse. « Le gérant des Rhumeries, tiens donc. » Mon regard se fit plus perçant tant ce visage me semblait familier. Je ne me doutai pas un seul instant me trouver face à James. Sinon, je lui aurai déjà pété la gueule. « Eh bien, je vais donc vous suivre. » Je me lève gracieusement pour ranger ma cigarette dans mon sac en attrapant mon verre au passage. La soirée promettait d'être intéressante. « Alvarez. Zarina Alvarez. » Je ne me doutai pas qu'en dévoilant ainsi mon identité, j'allais entamer une guerre chimique. « Mais vous pouvez m'appeler Zarina. » Prénom de ma vie de fée que je chéris tant.  


 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


Atreyu & Diane Ҩ Parfois, il faut savoir quitter les gens que tu aimes. Mais ça ne veut pas dire que vous ne devez plus vous aimer... Parfois, il faudra être sûr que tu l’aimes plus que tu ne le penses. ©️ Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras. (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  EmptyDim 22 Mar - 22:46

Des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.


Feat Zarina & James H. Barrie




Cherchant les clés de son bureau, il finit au bout d'une dizaine de secondes par mettre la bonne clef dans le verrou. C'est alors qu'il entendit le nom de la jeune femme : « Zarina ». Il n'y avait pas de coïncidence pour lui, il ne pouvait-il n'y avoir qu'une Zarina dans ce monde. Et le gérant de la Rhumerie le savait, il avait retrouvé cet amour impossible. Cependant, comment allait-il lui dire ? Fallait-il attendre ? Où allait-il lui dire directement ?

Un doux sourire s'afficha alors sur ses lèvres, il avait presque envie de se retourner pour l'embrasser sans rien dire. Mais il se retenu, se contentant d'ouvrir la porte de son bureau, entrant à l'intérieur :

- Zarina ? J'ai connu une Zarina... Une vraie beauté, d'ailleurs elle, vous ressemblez, certes, elle n'avait pas cet accent si particulier mais aussi très charmant, mais... Elle, vous ressemblez...


Ouvrant le tiroir de son bureau, il y avait à l'intérieur un de ses nombreux crochets ainsi qu'un pistolet qu'il garde toujours par sécurité. Son regard avait changé, rempli de remords, de regret, mais aussi follement amoureux :

- Cela fait bien longtemps que je ne t'avais pas vu... Capitaine... Mais avant que tu ne décides de balançer tous ce qu'y te tombe sous la main sur moi. Je voulais te dire que... Je n'avais pas eu le choix pour le grand saut... Je... Je voulais tellement que tu restes avec moi, mais si les gars voyaient que j'en pinçais, ils nous auraient éventrés tous les deux ! Je... Je voulais juste que tu sache ça, maintenant fait ce que tu veux... Le monde se porterait peut-être mieux sans le capitaine James Crochet...

James sortit alors son crochet, le tenant dans la main où il devait à la base se trouver. Le posant ensuite sur la table, il regardait Zarina dans les yeux, toute cette émotion d'un coup, on dirait qu'il était devenu dépressif en quelques secondes.



Revenir en haut Aller en bas
Diane

Faites place à la vedette
Diane "Zira" Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/12/2014 Jouant le rôle de : Zira, evil lionne dans le roi lion #teamlionking Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : chaussette Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mila Kunis
MessageSujet: Re: (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras. (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  EmptyJeu 26 Mar - 20:32




 

Zarina & James
I can't forgive you.

La rancune, chez les femmes, c'est quelque chose de tenace. Lorsque j'ai vu James me jeter dans le vide, prisonnière de cette cage, je n'ai pas senti que mon cœur se briser, j'ai senti toute une partie en moi. Je ne voulais plus jamais le revoir au risque de lui faire payer de mon fleuret mais la vie en avait décidé autrement. J'avais appris pour le crocodile, celui de Rosalia et sa main. Je m'en étais réjouie car les mauvais personnes ont droit d'avoir des drames aussi. La reine aurait pu me retirer le droit de voler pour ce que j'ai fait et non me pardonner. Mais il était trop tard. La perversité de James ou de celui qu'on appelait Capitaine Crochet avait gangrené mon cœur. Je furetai dans le bureau tandis que l'homme qui m'accompagnait, prit la parole et je me tournai alors pour le regarder un moment, ma cigarette suspendue à mes lèvres. « J'ai connu une Zarina. » Oh non, pas possible. Je le laissais continuer sa première litanie avant de laisser tomber ma cigarette au sol. « Elle vous ressemblait. » Pardon ? Il a dit quoi là ? Doucement ma main effleure l'acajou massif de ce bureau pour chercher quelque chose de coupant lorsqu'il ouvrit un tiroir.

Je me tournai alors pour croiser les mains sur ma poitrine et attendre. « Capitaine. » Ce mot me fit rire de manière sarcastique tandis que je voulus lui cracher à la figure. J'avais envie de lui arracher la peau du visage. Il s'excusa, carrément même mais trop tard. Je m'appuyai alors sur le bureau pour lui lancer un regard mauvais. « Tu m'as bien fait comprendre que c'était toi le capitaine. En ce qui me concerne, TU POURRAS RAMPER A MES PIEDS JAMES QUE JE NE TE PARDONNERAI JAMAIS. » J'attrapai alors le crochet pour le lancer aux côtés de sa tête. « La prochaine fois, je vise le crâne. Comme ça on sera deux à avoir essayé de tuer la personne qu'on est censés... » J'imitai les guillemets de manière grossière. « Aimer. » Je ramassai ma cigarette qui était au sol avant de la prendre et de sortir un feu de mon petit sac. Tentative d'abordage, ratée. « Besarme el culo* ». Puis j'ouvris la porte pour sortir en trombe et me diriger vers le bar. « Mon chou, pourrais-tu me servir ton alcool le plus cher, c'est le patron qui régale. » La vengeance d'une femme, c'est pire que l'Enfer. Et James venait d'y mettre les deux pieds. Too bad.  

Spoiler:
 


 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


Atreyu & Diane Ҩ Parfois, il faut savoir quitter les gens que tu aimes. Mais ça ne veut pas dire que vous ne devez plus vous aimer... Parfois, il faudra être sûr que tu l’aimes plus que tu ne le penses. ©️ Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras. (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  EmptyJeu 26 Mar - 20:48

Des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.


Feat Zarina & James H. Barrie




La réaction de Zarina pouvait être pire... Lorsqu'il a senti le crochet frôler sa joue, James ne bougea pas d'un cil. Cependant, il l'avait vraiment mal au fond de lui, son attirance pour elle était si forte, le patron de la Rhumerie ne supportait pas de voir la seule personne qu'il aime comme ça.

Cependant, ses paroles attiraient également son attention, elle aussi avait des sentiments pour lui, mais elle semblait refouler tout ça au fond d'elle. La voyant sortir en trombe, il s'empressa de sortir, lui courant après :

- Zarina attend !


James sortit alors de son bureau pour voir qu'elle était toujours là, mais au bar... Elle ne semblait pas vouloir partir, étais-ce une bonne ? Ou une mauvaise nouvelle pour le Capitaine Crochet ? En tout cas, il voulut saisir sa chance... S'avançant doucement, il s'appuie sur le rebord du bar, la regardant avec sa cigarette. Pour la première fois, James pouvait admirer la seule chose qu'y n'avait pas pu avoir depuis des lustres... C'était vraiment attendrissant de voir sa façon de regarder Zarina :

- S'il te plait... Laisse-moi une seconde chance... Je suis prêt à faire tous les sacrifices pour toi... Je t'adore ! Je ne peux me passer de toi... Je t'en prie Zarina, repense donc au passé, à ces moments que nous avions passés... Il n'y a donc que du mal là-dedans ? Où est-ce que tu refuses de voir le peu de bien que j'aie en moi, qui pourrait grandir grâce à toi...


Regardant le serveur sortir une bouteille extrêmement chère, il se disait qu'il allait devoir payer ça... Mais il s'en foutait, l'argent n'était pas un problème pour lui. La seule chose qu'y le préoccupait, c'était cette femme à l'accent espagnol si belle en face de lui...


Revenir en haut Aller en bas
Diane

Faites place à la vedette
Diane "Zira" Sullivan
J'ai posé bagages ici le : 11/12/2014 Jouant le rôle de : Zira, evil lionne dans le roi lion #teamlionking Nombre de messages : 243 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : chaussette Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Mila Kunis
MessageSujet: Re: (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras. (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  EmptyJeu 16 Avr - 18:13




 

Zarina & James
I can't forgive you.

Ça m'énerve. J'ai réfléchi à mon discours pendant longtemps et ça m'énerve. Je suis là comme une cruche dans son bureau avec une envie folle de prendre son presse-papier et de lui enfoncer dans la carotide. Mais je ne suis pas comme lui. Je ne suis pas une meurtrière. Je pourrais. Je pourrais être une meurtrière mais je n'en ai pas envie. Parce que je suis avant tout une maman. Je suis la maman de Mirage et je ne pense pas qu'elle ait envie que je devienne une meurtrière. Je le regardai alors avec une haine dans le regard pour quitter son bureau en furie pour rester planter devant un petit moment. Je savais qu'il allait me poursuivre. C'est le genre d'hommes qui vous poursuit jusqu'au bout du monde et qui vous fait comprendre tout un tas de choses. Je savais qu'il allait essayer de me retourner le cerveau. Mais là, je voulais boire.

J'allais donc m'asseoir au bar où la moitié des hommes se retournèrent sur mon passage. Ah les mâles auront toujours un faible pour les cougars. Je croisai mes jambes pour passer une main dans mes cheveux et commander la bouteille pour la mettre sur le compte de James tandis que ce dernier vint se planter à mes côtés. Je le regardai tandis qu'il se mit limite à genoux devant moi avant de plisser des yeux. Il était ridicule et sans aucun doute débile de venir me voir comme ça. Je pris alors une gorgée de mon alcool pour le savourer un instant avant de lui jeter dans la figure d'un geste théâtral. J'aime les mises en scène. C'est génial. Je pris de nouveau la bouteille pour me servir un verre. « Ridicule. » Les -r roulèrent sous ma langue à cause de mon accent espagnol. « Je t'aime et blablabla. Il n'y a que du mal, oui car tu m'as manipulé de A à Z. Et je suis une femme qui déteste qu'on la manipule. » Je posai mon regard dans le sien avant de me racler la gorge. « Je refuse de poser les yeux sur toi, tout court. Va t-en ! » Je le chassai du revers de la main pour sourire au serveur. « Vous avez des olives ? »


 
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


Atreyu & Diane Ҩ Parfois, il faut savoir quitter les gens que tu aimes. Mais ça ne veut pas dire que vous ne devez plus vous aimer... Parfois, il faudra être sûr que tu l’aimes plus que tu ne le penses. ©️ Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras. (jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(jamina) + des fois, je devrais arrêter de draguer n'importe qui dans les bras.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-