AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

you still have me. (semo) Vide
you still have me. (semo) Vide
you still have me. (semo) Vide
you still have me. (semo) Vide
you still have me. (semo) Vide
you still have me. (semo) Vide
you still have me. (semo) Vide
 

 you still have me. (semo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: you still have me. (semo) you still have me. (semo) EmptyDim 22 Fév - 15:57


always yours.
Est-ce que c'était la fin ? Est-ce que c'était le début ? Je suis restée un instant au dessus des lits des bébés. Lys était en court, Kerri au boulot et Stan m'avait laisser pour faire quelque chose. C'était la première fois en une semaine que j'étais seule avec eux. Est-ce que c'est réelle ? Ces petits êtres sont vraiment sortit de mon ventre ? C'est eux qui m'ont fait vivre neuf mois e pure cauchemar, de stresse et d’angoisse ? J'entends des bruits de pas, et me retourne dans un geste de surprise. C'était Tristan, j'ai crus devoir cacher mes gosses comme Snow à du cacher Emma de la présence de la vilaine reine. Mais il ne s'agissait que de mon copain, j'affiche un doux sourire, avant de lui faire signe de venir. « Salut. Regard le fruit de neuf mois de labeur. » dis-je en gloussant doucement. Ils étaient endormis, des vrais petits anges. « Teo et Sol Tysee-Fisher-Norris. Ça fait long, mais ça montre bien d'où ils viennent et toutes les épreuves qu'ils ont dû passer pour en arriver là. » Je ne savait toujours pas qui était le père, et je ne voulais pas le savoir. Peut être que Tristan voulais savoir, pourquoi aimer un être qui n'est pas de lui ? J'embrasse doucement sa joue, et pose ma tête contre son épaule. Nous n'avions pas passer un moment seuls, depuis bien longtemps. Entre la famille Tysee, les amis, la famille éloigner, qui viennent tous voir les jumeaux, nous n'avions pas un moment à nous. De plus, j'étais pire que fatiguer, pas maquiller, les cheveux en bataille, le pyjama qui date de trois jours, je devait être repoussante à un point inimaginable. « Tu me manques Tristan. Même maintenant, dans la même pièce que moi, à trois millimètres de moi, tu me manques. »


Dernière édition par Sea Melody Tysee le Dim 22 Fév - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: you still have me. (semo) you still have me. (semo) EmptyDim 22 Fév - 16:25


always yours.
L’accouchement était terminé, je n’étais pas vraiment prêt à revivre quelque chose de cet ordre-là avant les 20 prochaines années. J’avais tenté d’effacer quelques souvenirs de mon esprit, mais revoir la tête des bébés m’en avait empêché. Je n’avais pas un instinct paternel surdéveloppé, mais je sentais quelque chose de nouveau naître en moi. Comme un pardon informulé pour mon père, un amour qu’il avait tenté de me transmettre. Je soupirai et me passai de l’eau sur le visage. La porte claqua et je souris. On était enfin seuls avec Sea, cela faisait si peu de temps qu’ils étaient nés que tout le monde défilait, tous ceux qui avaient critiqué, jugé, méprisé Sea était là. Les oncles et tantes qui l’avaient soutenue venaient voir les enfants. Car oui, en plus d’être enceinte à 17 ans, elle avait eu des jumeaux. Doucement, j’avance dans le couloir pour rejoindre ma Sea. Elle est si fatiguée et si belle. Epanouie, heureuse, fière. Cela l’a changé d’avoir des enfants, c’était inévitable, bien sûr beaucoup trop tôt, mais tout de même, elle va gérer à merveille. Nous allons gérer à merveille. Je m’approche d’elle et passe un bras autour de ses épaules. Elle m’embrasse avec douceur, comme si tout était normal. Je souris. « Ils sont magnifiques, vraiment. Je crois qu’il existe le gêne du père qui trouve toujours ses enfants beaux, mais vraiment les deux sont magnifiques. »  Bien sûr, il y a toujours la possibilité que je ne sois père d’aucun. Qu’ils ne soient pas miens, mais si c’est la volonté de Sea, alors je serais le père des deux. Je serais là pour eux, le père adoptif qui les a élevés, vus grandir, aidés, accompagnés dans tous les passages de leur vie. Et je les aimerai, toujours. « Je suis là mon amour, je serais toujours là. » Avec douceur je serre sa main, encore posée sur son ventre. C’est une habitude qu’elle n’a pas encore perdue, la main sur le ventre. Je souris. « Mon cœur, je pensais à quelque chose … Je ne gagne pas beaucoup avec mon salaire, mais je me disais… tu ne veux pas qu’on ait un chez-nous ? Un tout petit appart s’il le faut, mais un lieu chez nous. Luc pourra venir comme il veut, on pourra lui faire un double des clefs si c’est ce que tu veux, mais que tu ne sois plus obligée de squatter chez tes tantes, que tu ne doives plus te réveiller en sursaut en te demandant si les cris des bébés les ont réveillés, que tu ne culpabilises plus s’ils font du bruit ? » J’avais ce désir de vivre avec elle, ce n’était pas facile comme décision, mais c’était la meilleure chose que je pouvais faire pour me rattraper de tout ce que j’avais raté dans ma vie. Et puis Héloïse comprendrait. Mirjaane serait sûrement soulagée…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: you still have me. (semo) you still have me. (semo) EmptyDim 22 Fév - 16:55


always yours.
C'était un plaisir d'avoir un peu de tranquillité, de paix, de silence. Depuis la naissance des bébés, tout aller trop vite. D'un coup, je me retrouve avec deux petits enfants à chérir et à aimer, une famille oppressante et énervante et des faux-cul qui viennent tous me dire que j'ai mis au monde deux adorable petites choses. Ça m’énerve plus qu'autre chose, et tout ça me terrifier également. J'avais peur que du jour au lendemain, Tristan se rende compte que notre couple ne tourne qu'autre de ses enfants, et qu'il finisse par s'en aller, parce qu'après tout, il ne savait même pas de qui était ces enfants. Il me promet d'être toujours là, pour me rassurer je suppose. Il a toujours sût lire en moi comme dans un livre ouvert. « Tu ne peut pas me promettre des choses dont tu n'est pas sûr Tristan. Tu ne sais sait pas ce dont demain est fait. Tu peut très vite te lasser de tous ça, de moi, d'eux, et tu auras envie d'avoir ta liberté et ta jeunesse et non être enfermer dans ce train-train quotidien dans lequel tu vas êtres dès lors ou tu rendras compte qu'il n 'y a plus d’échappatoire, que ce seras eux avant tous, tu ne pourras pas tenir ta promesse. » moi j'étais obliger, moi j'étais déjà emprisonner, j'avais déjà signer le contrat il y a neuf mois de cela et je ne pouvais pas revenir en arrière. J'enmèle mes doigts dans les siens, alors qu'il me parle d'enmenager avec lui. Ça aurais était un plaisir, avoir un petit chez nous, rien que nous deux et nos enfants, une vrais petite bulles d'amour. Mais tiendrais t-il les nuits courtes et les cris à pas d'heure ? «  Ce serais géniale oui. Mais on a pas les moyens..On va devoir s'occuper de deux bébés qui pleure toutes les nuits et qui chouinne pour un rien. » Pour le moment, Stan et Kerri n'ont rien contre les bébés, peut être que plus tard ils seront fatiguer d'avoir des bébés ici, et qu'ils vont commencer à se plaindre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: you still have me. (semo) you still have me. (semo) EmptyDim 22 Fév - 17:08


always yours.
Sea me repousse, je n’en ai pas l’habitude, depuis quelques temps elle s’accroche à moi plus que nécessaire. Je suppose que c’était le contrecoup de l’abandon. La chose qui me terrifie le plus désormais c’est qu’elle me dise ‘c’est fini je n’ai plus besoin de toi’. Je sais que je ne mérite que cela, je ne comprends toujours pas comment elle a fait pour me pardonner, mais j’ai peur. J’ai toujours eu beaucoup de confiance en moi et pourtant maintenant c’est terminé. J’ai peur d’être abandonné, d’être rejeté, d’être laissé de côté. Mais bien sûr, par respect pour Sea, si elle me le demande je m’écarterai. Je lui laisserai la place, si c’est ce qu’elle veut. Je n’ai pas à m’imposer. J’écoute ce qu’elle me dit avec tristesse. Elle est bien plus lucide maintenant. Et je lis ma propre peur dans ses yeux. J’emmêle mes doigts au sien, je veux les serrer fort, pour qu’elle comprenne, mais je ne suis pas sûre qu’elle soit en mesure de comprendre. « Pardon Sea, tu as raison, je ne suis qu’un étudiant qui ne pense qu’à boire et sortir avec ses potes. Je ne suis qu’un pauvre gars qui n’a pas besoin d’autre chose que lui pour vivre … Tu te rends compte de ce que tu dis ? Tu crois que je suis revenu vers toi par pitié ? Quand j’ai compris l’abominable erreur que j’avais faite je suis revenu la queue entre les jambes pour te demander pardon. Parce que je t’ai choisi toi Sea. Je m’en fous si ce ne sont pas mes bébés, ce sont les tiens et c’est tout ce qui compte pour moi. Oui je suis jeune et alors, je vais pas attendre cinquante ans pour me marier et fonder une famille. Tu as choisi de vivre dans les marges de la société d’être différente et si je suis revenu c’est parce que je savais ça. Je ne peux pas prétendre tout connaître, je n’oserais pas dire que je sais dans quoi je m’engage, mais je veux être à tes côtés. Je veux que tu puisses compter sur moi. Tu ne seras pas une famille monoparentale, tu seras avec moi. Sauf si tu ne veux pas de moi, dans ce cas-là je te promets que je te laisserai… mais je t’aime Sea. Et si ce sont des petits mots que je n’ai jamais su te dire avant, je peux les dire aujourd’hui parce que j’en suis sûr. Non, je ne sais pas de quoi demain sera fait, non je ne sais pas si je vais pas en avoir marre aussi, mais tant pis, c’est mon choix. Et mon choix c’est toi, Teo et Sol. » Oui, vivre c’est un choix, aimer c’est un choix, être père c’est un devoir, mais dans mon cas, c’est aussi un choix. « On peut faire un emprunt, je ferai des heures sup à la piscine, ce sera plus simple pour tout le monde, mon cœur… » soupirai-je en l’embrassant sur le sommet du crâne. Cela n’allait pas être facile, mais c’était à moi de m’en occuper…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: you still have me. (semo) you still have me. (semo) EmptyDim 22 Fév - 17:41


always yours.
Bien sûre qu'on s'aime, bien sûr qu'on est tous l'un pour l'autre, bien sûr est fait l'un pour l'autre. Mais si ça nous mène nul part ? Si on finit par se lasser ? Si on finir par se détruire ? Je passe mes doigts sur sa nuque, niche ma tête dans sa nuque, qu'il embrasse avec tendresse avant que je fasse un geste. Mes bras autour de sa nuque, je me colle à sa poitrine alors qu'il m'explique son point de vue. Ses mots sont si sûr et si fort que je ne reconnais plus mon Tristan, il était peu sûr de lui au début de notre relation que j'avais l'impression de porter constamment la culotte. Je me décolle pour voir ses yeux briller de mille feu, sous ses dizaines de promesse et mes yeux deviennent rond, lorsque j'entendis la phrase. Ces deux petits lettres dont je n'avais jamais était sûr tout au long de cette année. Il venait de le dire, il venait de prononcer ces petits mots, il venait d'effacer une année de doute et de rumeurs. « Tu m'aimes ? Tristan, tu viens de dire que tu m'aimes.. » mes doigts se colle à ses joues avant de coller ms lèvres au sienne et d'enrouler mes bras autour de sa nuque. Il m'aime, oh mon dieu, il m'aime. Est-ce réel ? Je le regarde un instant et secoue la tête, comme pour vérifier que ce n'était pas une hallucination, mais c'est réel. C'est bien moi, c'est bien lui, c'est bien nous. Dans une pièce avec nos enfants.. « Je t'aime aussi.. Mais tu le sais déjà tout ça. » dis-je dans un gloussement. J'en pleurerais presque. La fille qui tombe bêtement amoureuse de son aînée était entrain de devenir la fille qui est tomber amoureuse du garçon de ses rêves. « C'est pour ça que je te laisse le choix.. Est-ce que tu es sûre de la vie que tu veux mener ? Tu peut avoir la vie d'un étudiant normal. Vivre de fête, de bière, de galère, travailler juste pour avoir de quoi t'offrir des choses pour toi. J'te donne le choix d'être égoïste Tristan. Pas parce que je veux t'efface de ma vie, mais parce que je ne veux pas que tu soit enfermer dans la mienne. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: you still have me. (semo) you still have me. (semo) EmptyDim 22 Fév - 20:54


always yours.
Elle est surprise, si surprise. Et son petit sourire me fait rire. Elle m’a touché en plein cœur, elle m’a ouvert les yeux et maintenant j’ai grandi. C’est bête à dire, mais je ne suis plus ce gamin, j’ai bientôt 21 ans et je peux être un adulte, cet adulte que j’ai toujours refusé d’être. On me prend facilement pour un gamin de 16 ans parce que je l’étais dans le fond. Mais pour elle, elle mérite qu’on donne tout ce qu’on a. Je lui souris et elle m’embrasse avec fougue et douceur, c’est nouveau et c’est si bon. Je veux garder mes lèvres contre les siennes le plus longtemps possible, lui transmettre cet amour que j’ai pour elle, que j’ai toujours réprimé. Je ris. « Oui bêtasse, je viens de le dire. Finalement ce n’est pas si dur. » Une euphorie nouvelle s’empare de mes pensées, c’est si différent que tout ce à quoi j’aurai pu m’attendre. Je n’étais pas prêt à vivre tout cela et pourtant je suis en plein dedans et cela ne me dérange pas. Et puis le sourire de Sea, ses yeux qui brillent de mille feux. Oui, je suis au bon endroit. Je la serre dans mes bras, fort. Sans l’étouffer, mais suffisamment pour qu’elle ressente combien je tiens à elle. « C’est une des première chose qui m’a fait craqué chez toi, en plus de ton sourire à couper le souffle. Tu te sacrifies pour les autres en premier, tu les laisses libre de leur choix. Et même si ça te brise le cœur. Mais il ne faut pas, il faut demander. Et je me suis déjà enfermé dans la tienne. Je ne te laisserai pas seule. Tu sais bien que j’ai perdu ma mère et que mon père m’a étouffé de son amour ? Je ne te laisserai pas étouffer Teo et Sol. D’accord ? Et puis, c’est pas parce qu’on a deux bébés qu’on doit s’arrêter de vivre, on pourra très bien les confier à certains moments, profiter, boire un coup. Ce sera toujours moins long qu’avant, on ne rentrera plus complètement torchés la tête dans le cul, mais ce sera amusant tout de même. Ce sera un mode de vie totalement différent, ce sera notre vie. Si tu veux la passer avec moi. » Et une fois de plus, je pose mes lèvres sur les siennes, pour lui montrer combien je l’aime. Soudain, un cri te vrille les tympans. Fini les moments seuls en amoureux, ils seront toujours là pour vous rappeler à eux.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: you still have me. (semo) you still have me. (semo) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

you still have me. (semo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-