AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, ...
Voir le deal

Partagez

(Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  Vide
(Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  Vide
(Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  Vide
(Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  Vide
(Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  Vide
(Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  Vide
 

 (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vicky H. Goupil

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: chanteuse, festival, être avec Evan.
Faites place à la vedette
Vicky H. Goupil
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : La jolie renarde de Rox et Rouky. Nombre de messages : 527 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : dreamy + caius Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Britt Robertson
MessageSujet: (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors! (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  EmptyMer 4 Mar - 21:19



Ria & Vicky

wild awake
Le groupe marchait bien, c'est bizarre. Je ne comprenais pas trop comment tout ça avait pu se produire mais on dirait que depuis que j'ai dégagé Rox de ma vie et que je me suis consacrée à ma musique, notre groupe a carrément décollé. On jouait à guichets clos quasiment tous les soirs et nous avions même un imprésario. Je n'en revenais toujours bien, si bien qu'assise autour de cette table avec notre manager et le gars qui gérait la presse. J'étais tendue car on parlait de tournée et on parlait même d'un festival pendant l'été qui semblait durer plusieurs jours. Je serrai les mains tandis que mon téléphone ne cessait de vibrer. Sans doute Evan. Il est vrai que c'était assez étrange. Rox était plus ou moins l'amour de mon ex vie et Evan celui de la récente. Mais quoiqu'il en soit, je voulais lui laisser sa chance. Il était mignon en plus. « Donc le festival sera pendant le mois de juillet et vous aurez des pas pour vos proches. » Je me demandai si Ria voudrait venir. Ria ou la femme que je n'ai pas vu depuis... depuis notre sortie au bar. Je ne l'ai même pas rappelé mais je ne savais pas trop quoi lui dire. Je savais qu'elle devait se sentir mal mais je n'y arrivai pas. Je savais après discutée avec Rox qu'il l'aimait et ça faisait quand même mal. Enfin, j'avais Evan et elle était mon amie. Vib, vib. Je soupirai avant de m'excuser et de sortir de la salle pour regarder mon téléphone. Evan, Evan et... un numéro que je ne connaissais pas.

« Ria ne veut plus sortir de sa chambre. Si tu pouvais passer la voir, ça serait sympa... »


Sans doute sa colocataire qui ressemblait à un cachalot. Je ne savais pas pourquoi mais je ne l'aimais pas cette femelle. Sans doute parce que je savais que le garçon en question avait eu le cœur pris ? Ce qui est bien avec Evan, c'est qu'il était un caneton durant sa jeunesse et donc ne risquait pas d'avoir quelqu'un comme Ria. Mais des femmes comme Anna était vieille et avait donc eu quelqu'un (comme dans tous les contes de fées) et quelle idée de se faire engrosser de la sorte ? La seule relation que j'avais eu... Bah... c'était nul. Bref, il s'agissait de Ria et je me foutais de Rox comme d'une guigne. J'entrai dans la salle pour prendre mes affaires, signer les papiers et partir jusqu'à la chambre de la blondasse pour lui botter les fesses.

Saleté de lapin qui restait dans son terrier, j'allais la tuer. C'est qu'un mec bordel de merde ! J'arrivai assez vite au Méli Mélo House pour descendre comme une tornade et monter les marches quatre à quatre. Où est-elle sa putain de chambre ? Je la trouve avant de commencer à frapper comme une malade contre la porte. « BUNNIER OUVRE DE SUITE. » Je savais qu'elle le ferait. « Je tambourinerai toute la nuit s'il faut... » Mauvais caractère quand tu nous tiens.


(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:






Merci Hans d'amour kissheart
Revenir en haut Aller en bas
L. Ria Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
L. Ria Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 01/06/2013 Jouant le rôle de : la plus intello des soeurs lapines, soeur du meilleur pote du petit prince et miss je-sais-tout. Ria. Nombre de messages : 762 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : Trixie/Ruby-chou pour l'avatar <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke, et en Blonde s'il vous plait !.
MessageSujet: Re: (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors! (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  EmptySam 7 Mar - 15:01

Sors de là ou c'est moi qui te sors! • Vicky & Ria
Pick up daddies at the playground how I spend my day time loosen up the frown, make them feel alive I make it fast and greasy I know my way too easy. You're gone and I got to stay high all the time to keep you off my mind, ooh ooh. High all the time to keep you off my mind, ooh ooh. Spend my days locked in a haze, tryin' to forget you babe, I fall back down. Got to stay high all my life to forget I'm missing you. Staying in my play pretend where the fun ain't got no end. Oh, can't go home alone again need someone to numb the pain. Oh, staying in my play pretend, where the fun ain't got no end. Oh oh can't go home alone again. Need someone to numb the pain

La foret était blanche. Si blanche. Depuis que la neige était tombé, elles n'arrêtaient pas de sautiller dans tous les sens, espérant que Panpan les emmènerait avec lui lorsqu'il sortirait. Ria regardait Trixie et Daisy continuer de coller leur frère aîné en espérant le faire craquer tandis que Tressie comparait la blancheur de son pelage avec elle. Même si Ria savait que cela ne servait à rien, elles étaient en tout point identique, cela rendait sa cadette heureuse alors elle la laissait faire. Leur père était sortit mais leur mère regardait Panpan avec un air réprobateur, s'exclamant que les petites avaient besoin de sortir et qu'il n'y avait rien de plus sur que de les laisser avec leur grand frère pour les protéger. Ce fut à ce moment que Ria vit la silhouette familière de son père rentrer dans le terrier. Devant le sourire de sa mère, Ria se plut à penser qu'un jour, elle aussi trouverait l'amour.


Elle se réveilla en sursaut, se redressant brusquement dans son lit. Elle avait dut s'endormir sans même s'en rendre compte puisque la luminosité l'informa que la nuit n'était pas encore tombée. Elle soupira et se recoucha, jetant discrètement un oeil à son téléphone, toujours aussi sombre. Au bout de quelques seconde, n'y tenant plus, elle l'attrapa, rentrant le code secret et constatant, par la même occasion, qu'elle n'avait ni message, ni appels en absence. Désespérément vide. Elle reposa l'objet sur sa table de nuit et enfonça son visage dans son oreiller dans une vaine tentative d'étouffement qui fut interrompue par des coups à la porte. « Ria ... Tu ne vas pas rester enfermée comme ça toute ta vie ? Allez ! Sors un peu, Tressie veut te voir. » La voix d'Anna semblait toujours aussi inquiète mais la jeune lapine n'en avait que faire. Après le rendez-vous dramatique qu'elle avait eut avec Rox quelques jours plus tôt, elle était rentrée abattue et était allée s'enfermer sans un mot pour sa colocataire, alors enlacée par son nouveau compagnon. Elle aimait bien Eren, ce n'était pas le problème ... Mais il lui faisait trop penser à Rox. C'était un mec. C'était un mec qui avait une copine. C'était un mec qui avait une copine qu'il a perdu en arrivant dans cette ville de malheur et qui s'était dit qu'un peu de compagnie féminine ne serait pas de refus. Elle s'en voulut immédiatement de penser ainsi. C'était les aléas du destin: Eren ne méritait certainement pas d'être ainsi descendu en flèche ... Tout comme elle savait que les intentions de Rox n'avait pas été aussi égoïste que sa pensée le laissait croire. Mais elle se sentait seule, malheureuse et n'avait pas envie d'être aimable. « Vas t'en Anna. » lui cria-t-elle en relevant légèrement la tête de son oreiller pour que sa voix porte jusqu'à la porte. Elle n'avait pas revu la princesse depuis: a vrai dire, elle n'avait revu personne. Elle s'était enfermé à double tour et ne sortait que de très bonne heure pour se rendre aux douches alors que tout le monde au Méli Mélo dormait encore. Parfois, elle se permettait une petite sortie sur le toit où elle s'asseyait pour regarder le soleil se lever, mais elle avait vite abandonné cette partie de son "rituel matinal" car cela lui rappelait trop sa rencontre avec un certain renard. Ses soeurs avaient, bien entendu, étaient réquisitionner pour tenter de la faire sortir de son trou, mais la blonde ne s'était pas laissé faire et, après plusieurs heures, les Bunnier avaient abandonnés la bataille. La présence de Tressie lui rappelait que, malgré tout, elles passaient assez régulièrement pour constater l'avancé des travaux ... « S'il te plait. Tu comptes vraiment broyer du noir ici ? Pendant combien de temps au juste ? Rox n'a pas donné signe de vie, tu devrais ... Je sais pas moi ... Rappelle ton amie de la dernière fois et sortez boire un verre ? Montre lui que tu es plus forte que ça ...» La blonde eut un rire ironique. Elle n'avait pas dit à Anna que son amie n'était autre que l'ex-compagne de Rox et, il fallait bien avouer, ça lui ferait bizarre de sortir avec elle. C'était comme demander à Anna d'aller se faire une séance shopping avec Victoria ... Les envies de meurtres en moins. Ria n'oubliait pas que Vicky restait malgré tout une bonne amie. Mais elle n'avait pas envie de sortir, elle n'avait pas envie de penser à Rox, elle n'avait pas envie qu'on lui rabâche, une fois de plus, qu'il existait des centaines de carottes dans le monde. Elle était tombée amoureuse d'une carotte et elle n'en voulait pas d'autre. « Quelle partie de "vas t'en" tu n'as pas compris ? Fiche moi la paix. » Elle était devenue blessante, elle le savait.

Anna dut probablement abandonner. Elle entendit la voix d'Eren, sans vraiment comprendre ce qu'il disait, elle s'en fichait un peu, puis le bruit de la porte. Anna était revenue vivre dans leur chambre pour elle, pour la soutenir. La plupart du temps, elle restait chez Eren dans l'optique de passer un maximum de temps avec lui, avec leur bébé avant le jour fatidique. Si Ria avait perçut le parallèle entre Anna et elle, elle remerciait chaque jour le ciel de ne pas être dans son état. Elle avait bien vu la peine immense qui avait ravagé son amie lorsqu'elle avait apprit le retour de Victoria, quelques jours après avoir découvert sa propre grossesse. Si aujourd'hui, tout se terminait par un dénouement, relativement heureux lorsqu'on omettait l'épée de Damoclès au dessus de sa tête, la lapine ne s'imaginait absolument pas dans son cas. Elle replongea la tete dans son oreiller, enfonçant une oreillette dans son oreille. Cela faisait des jours que c'était ainsi. Elle avait cessé de travailler, elle n'était plus aller à la fac depuis ... Et elle écoutait en boucle les mêmes chanson déprimante. Cela faisait à peine quelques minutes que des nouveaux coups retentirent. A en juger par la force de ces derniers, ce n'était certainement pas Anna ... Ni même l'une de ses soeurs. Elle se releva doucement, s'apprêtant à crier à l'intrus de dégager lorsqu'une voix se fit entendre. « BUNNIER OUVRE DE SUITE. » Elle sursauta et ouvrit la porte de sa chambre, se retrouvant dans la pièce qu'elle partageait avec Anna et où les coups d'une certaine renarde retentissait d'autant plus fort. « Je tambourinerai toute la nuit s'il faut... » Elle savait qu'elle le ferait, quitte à réveiller tout le dortoir. Ria soupira, massant ses tempes douloureuse de s'être levée trop vite. Elle déverrouilla la porte et l'ouvrit légèrement, laissant son visage apparaitre dans l'entrebâillement. « Vicky. » Décidément, ce que les renards pouvaient être envahissant. « Pas la peine de crier ... Je suis sure qu'on t'entendait en Antarctique ... » raillât-elle encore de mauvaise humeur. Elle ouvrit la porte un peu plus, laissant entrer la jeune femme avant de refermer derrière elle. Sans prêter vraiment attention à la renarde, Ria alla s'assoir sur un fauteuil, laissant sa tête reposer sur ses genoux remontés contre sa poitrine. « Qu'est-ce que tu veux ? » demanda-t-elle d'un air déjà ennuyé.
crackle bones


“ 'Cause I wanna wrap you up, wanna kiss your lips ... I wanna make you feel wanted and I wanna call you mine. Wanna hold your hand forever and never let you forget it. Yeah, I, I wanna make you feel wanted”✰ heartless love.
Revenir en haut Aller en bas
Vicky H. Goupil

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: chanteuse, festival, être avec Evan.
Faites place à la vedette
Vicky H. Goupil
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : La jolie renarde de Rox et Rouky. Nombre de messages : 527 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : dreamy + caius Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Britt Robertson
MessageSujet: Re: (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors! (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  EmptyLun 13 Avr - 19:18


 
Ria & Vicky
   
   
wild awake
 
Ria, c'était la fille qui m'avait sorti de la déprime alors que je m'enfonçai à cause de Rox. A cause de la perte de Rox. A cause de ma coucherie avec Ileam. J'avais tenté une première fois de me suicider en me taillant les veines après cette aventure. J'avais fini à l’hôpital en soin psychiatrique et j'avais vu un psychiatre. Du coup, j'étais sortie comme une coquille vide et j'avais rencontré Ria. Sa joie de vivre, son envie de tout toujours tout savoir sur tout m'avait fait l'aimer et je savais que si j'avais dû aimer sincèrement une femme, j'aurai pu être avec elle. Mais je n'étais pas lesbienne. Elle non plus. Et visiblement, nous avions les mêmes goûts. J'aurai dû la détester quand le miroir avait entaillé ma peau il y a quelques semaines. J'aurai dû lui en vouloir, l'insulter et la voir comme une grosse traînée. Mais elle n'y était pour rien. Le fautif, c'était Rox. Il n'était plus l'homme que j'avais connu. Je le détestai. Je voulais lui faire la misère mais lors de notre précédente rencontre dans les bois, je l'avais convaincu de se battre pour Ria. Pour elle. Car je l'aimais. Je les aimais tous les deux.

Lorsque je tambourinai à la porte, je ne m'attendais pas à la trouver dans cet état. Elle était vide. J'étais comme elle avant de me rapprocher d'Evan. Je devais lui dire, je devais lui dire que c'est elle qu'il avait choisi. Et pas moi. « Qu'on m'entende en Antarctique alors. » Mon ton avait été désagréable. Jamais je n'avais été méchante avec elle, jamais je n'avais eu un mot plus haut de l'autre mais j'étais celle qu'elle aurait dû venir me voir. Elle était comme ma meilleure amie, mon fantasme lesbien et elle m'avait abandonné à cause d'une amourette. Rox était MON grand amour. Et j'avais décidé de lui céder la place et le laisser avec elle. Stupide lapin trop faible. Je serrai alors les poings pour fermer les yeux. « Tu ne me parles pas comme ça, Ria ! » Là, j'étais vraiment en colère qu'elle me traite comme ça. « ça te plaît d'être comme ça, hein ? Oh oui on aime être misérable. Tu veux finir comme moi ? » Je me montrai du doigt avant de claquer la porte du pied pour regarder la chambre. Je n'aime pas le cachalot. On m'avait conté l'histoire, Ria l'avait fait et c'était une traînée. Je sifflai. « Tu sais quoi ? T'as été une bonne amie pour moi la première fois. Tu savais pas que j'aimais ce gros connard mais t'as été là. Bon pas la seconde... » Je frottai nerveusement les cicatrices de ma dernière tentative. « Mais toi t'es pas tarée. Tu vas pas te tailler les veines parce que le mec qui était supposé être ton ame sœur est sortie avec ta meilleure amie. » Je fermai les yeux pour me sentir à l'étroit. « Il t'aime, il me l'a dit et il va te faire chier pour te récupérer. Il t'a choisi, toi. Moi, j'ai quelqu'un d'autre. On passe à autre chose. Il t'a pas dit qu'il m'avait retrouvé parce qu'on n'était pas ensembles. On n'a pas baisé, je l'ai repoussé. » Je m'assis sur le lit d'Anna pour passer une main dans mes cheveux. « Tu peux choisir de le faire souffrir mais ne me repousse pas. Je suis dans le même bateau que toi et on devrait lui couper les couilles. » Je grognai. « Je t'aime même si tu t'en rends pas compte... alors me repousse pas parce que sinon je saccage ta chambre. »

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


 




Merci Hans d'amour kissheart
Revenir en haut Aller en bas
L. Ria Bunnier

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
L. Ria Bunnier
J'ai posé bagages ici le : 01/06/2013 Jouant le rôle de : la plus intello des soeurs lapines, soeur du meilleur pote du petit prince et miss je-sais-tout. Ria. Nombre de messages : 762 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky. Un merci à : Trixie/Ruby-chou pour l'avatar <3 Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Emilia Clarke, et en Blonde s'il vous plait !.
MessageSujet: Re: (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors! (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  EmptyMer 22 Avr - 10:51

Sors de là ou c'est moi qui te sors! • Vicky & Ria
Pick up daddies at the playground how I spend my day time loosen up the frown, make them feel alive I make it fast and greasy I know my way too easy. You're gone and I got to stay high all the time to keep you off my mind, ooh ooh. High all the time to keep you off my mind, ooh ooh. Spend my days locked in a haze, tryin' to forget you babe, I fall back down. Got to stay high all my life to forget I'm missing you. Staying in my play pretend where the fun ain't got no end. Oh, can't go home alone again need someone to numb the pain. Oh, staying in my play pretend, where the fun ain't got no end. Oh oh can't go home alone again. Need someone to numb the pain

Elle ne voulait voir personne. Et Vicky ne faisait pas exception à la règle. Bien sur, elle savait que son comportement était ridicule, manquant de maturité et pouvait être blessant mais elle s'en fichait. Elle n'avait jamais été très sociable: il n'y avait rien d'attirant chez un rat de bibliothèque et elle avait bien conscience que sa personnalité froide, raisonnable et un chouilla renfermée, n'était pas des plus attractif, mais à présent, la jolie lapine ne désirait plus faire le moindre effort. Elle voulait assumer pleinement le fait d'être égoïste et désagréable. Actuellement, avoir la renarde face à elle lui rappelait Rox. Rox lui rappelait qu'elle se sentait seule. Et sa solitude lui rappelait combien elle l'aimait. C'était un cercle vicieux terrible dans lequel elle se complaisait malgré elle. Elle n'arrivait pas à tourner la page: elle aurait put aller de l'avant et se dire qu'après tout, Rox ne lui avait jamais rien promit, il n'avait aucune obligation envers elle, qu'elle le savait et qu'elle devait sortir pour se trouver quelqu'un d'autre. Mais elle n'y arrivait pas. Elle avait eut quelques petits flirt depuis qu'elle était humaine, mais elle n'avait jamais été aussi obsédée par quelqu'un. Elle s'était tellement attachée au renard ... Et pourtant, elle n'en voulait pas à Vicky: elle ne pouvait pas lui reprocher d'exister. Ni même de vouloir retrouver sa vie d'avant. A vrai dire, Ria se sentait coupable. Coupable de lui avoir piqué son mec en son absence. « Qu'on m'entende en Antarctique alors.» Il n'avait jamais été question d'affrontement entre elles: Ria avait toujours considéré Vicky comme une bonne amie et découvrir qu'elles étaient toutes les deux en relation avec Rox d'une manière plus qu'amicale les avaient anéanties. Ria avait été sérieuse ce soir là, lorsqu'elle avait découvert la vérité: elle aurait été capable de se lancer dans un truc avec Vicky rien que pour se venger. Bon ça n'aurait pas été cool pour le canard qui tournait autour de la blonde, mais à la guerre comme à la guerre ! Aujourd'hui, elle savait que l'alcool l'avait beaucoup aidé à échafauder un plan à la con ... « Tu ne me parles pas comme ça, Ria ! Ça te plaît d'être comme ça, hein ? Oh oui on aime être misérable. Tu veux finir comme moi ?» Vicky n'était peut être pas d'humeur, mais elle non plus. Cela faisait des jours qu'elle ruminait et elle n'avait vraiment pas envie qu'on vienne enfoncer le clou: elle ne parlait déjà pas à ses soeurs de tout cela ... Elle sursauta lorsque la porte claqua et recula instinctivement. Vicky restait une renarde. Elles avaient beau être humaines toutes les deux, le 6ème sens de Ria venait juste de se réveiller pour lui rappeler qu'elle restait sa proie naturelle.  « Tu sais quoi ? T'as été une bonne amie pour moi la première fois. Tu savais pas que j'aimais ce gros connard mais t'as été là. Bon pas la seconde... Mais toi t'es pas tarée. Tu vas pas te tailler les veines parce que le mec qui était supposé être ton ame sœur est sortie avec ta meilleure amie. » On y était. On abordait les sujets qui fâchent. Comme si un nouveau pieu s'enfonçait de nouveau dans son coeur, Ria resta paralysée par ces derniers mots. Elle savait qu'elle n'était pas la seule à se sentir trahie par les mensonges de Rox, mais cela lui rappelait, une nouvelle fois, qu'elle était celle qui était venue détruire le cocon d'amour et de bonheur que le destin avait crée pour eux deux. Rox lui avait déjà parlé de Vicky et Vicky lui avait déjà parlé de Rox sans jamais qu'elle ne fasse de rapprochement. Elle qui se targuait d'être si intelligente se retrouvait aujourd'hui à s'interroger sur ses propres intentions: et si elle avait fait l'autruche pour s'empêcher de remarquer les similitudes. C'était cela qui la tracassait le plus. Elle avait l'impression d'avoir retardé les retrouvailles des deux renards et se sentait coupable de cela après tout elle avait eut un vrai coup de foudre pour Rox, dès le jour de leur rencontre.  

« Il t'aime, il me l'a dit et il va te faire chier pour te récupérer. Il t'a choisi, toi. Moi, j'ai quelqu'un d'autre. On passe à autre chose. Il t'a pas dit qu'il m'avait retrouvé parce qu'on n'était pas ensembles. On n'a pas baisé, je l'ai repoussé. » Ria releva soudainement la tête. Ainsi, elle avait eut de ses nouvelles. Elle eut un rire ironique intérieur, se demandant si le renard était réellement ressortit indemne de leur discussion vu la colère que la renarde ressentait envers son ex. La lapine se laissa tomber sur son lit. Elle ne voulait pas savoir ce qu'il y avait entre eux, ce qu'il y avait eut et ce qui aurait put arriver. Elle ne voulait plus penser à lui. Pourquoi tout le monde le lui ramenait à l'esprit. « Je suis ravie que tu sois si sure de toi. Mais ce n'est pas mon cas » grommela-t-elle dans son oreiller. Soupirant, elle se redressa, s'asseyant les genoux contre la poitrine, le dos collé au mur, l'oreiller serrait contre elle. « Je ... J'arrive pas à l'oublier Vicky. C'est ... C'est ton mec et je n'arrive pas à ne pas m'en vouloir pour ... Tout ça. » Elle renifla, tentant encore de ravaler les larmes qui menaçaient de couler sur ses joues. Elle pleurait depuis tellement longtemps qu'elle était persuadée ne plus avoir de larme en stock. « Mais ... Je l'aime tellement Vicky ! » Trois. Deux. Un. C'était partit pour une nouvelle crise de larme. Elle se recroquevilla sur elle même. Elle n'avait rien pour le retenir, contrairement à Vicky: elle passait son temps à lire et à étudier - ce qui, il fallait l'avouer, n'était pas très sexy - elle n'était pas franchement féminine et ne savait pas vraiment mettre ses atouts en valeurs - a vrai dire, les vêtement les plus féminins qu'elle avait lui donnait plus l'air d'une petite fille innocente que d'une vraie femme - et surtout, elle était encore totalement innocente en ce qui concernait les relations amoureuses. Sa relation la plus poussée avait été avec Rox et ne s'était contenté que de câlin et de baisers. Vicky semblait tellement plus sure d'elle qu'elle même.  « Tu peux choisir de le faire souffrir mais ne me repousse pas. Je suis dans le même bateau que toi et on devrait lui couper les couilles. » Elle étouffa un rire, sans doute plus nerveux qu'amusé. Elle ne voulait pas le repousser, mais au vu de tout ce qui leur était arrivé ces derniers temps, Ria se demandait si le destin n'essayait pas de lui faire comprendre quelque chose. « Je t'aime même si tu t'en rends pas compte... alors me repousse pas parce que sinon je saccage ta chambre. » Le regard clair de la lapine se posa sur la renarde, installée sur le lit que sa colocataire utilisait d'habitude. « Ce sera à toi de t'expliquer avec Anna: elle conserve toutes les affaires du bébé ici. » marmonna-t-elle dans son oreiller. Parfois, il lui arrivait envier sa colocataire. Bien sur, le fait que cette dernière soit mourante n'était pas la facette la plus intéressante de sa situation. Mais Eren avait tout lâché pour Anna, il était fiancé et ils s'étaient retrouvés dans la même situation qu'eux à cet instant. Il avait fait son choix, ils allaient avoir un enfant ensemble et, même si Anna n'était pas sure de vivre suffisamment pour le voir grandir, Ria trouvait leur relation particulièrement romantique; Dramatique mais romantique. « Je sais plus quoi faire ... Je veux pas être ton substitut. Je veux qu'il me choisisse pour moi et pas parce que tu l'as jeté ... Ou que je te ressemble un peu. » Après tout, elles avaient quelques ressemblance physiques qui étaient troublantes.
crackle bones


“ 'Cause I wanna wrap you up, wanna kiss your lips ... I wanna make you feel wanted and I wanna call you mine. Wanna hold your hand forever and never let you forget it. Yeah, I, I wanna make you feel wanted”✰ heartless love.
Revenir en haut Aller en bas
Vicky H. Goupil

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: chanteuse, festival, être avec Evan.
Faites place à la vedette
Vicky H. Goupil
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : La jolie renarde de Rox et Rouky. Nombre de messages : 527 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : dreamy + caius Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Britt Robertson
MessageSujet: Re: (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors! (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  EmptyJeu 14 Mai - 12:58


 
Ria & Vicky
   
   
wild awake
 
Pauvre Ria. Elle a l'air tellement misérable tandis que je me suis remise de mes émotions. Bien sûr, j'avais voulu faire payer à Rox son audace de m'avoir pseudo-trompé mais après une psychothérapie m'ait ouvert les yeux, je me suis rendue compte que nous étions de véritables opposés et que nous pouvons pourquoi pas ? Devenir amis. Non, c'est impossible et il ne manquait plus qu'il retrouve son satané cabos pour que tout dégénère. Je soupirai en la regardant. « J'ai parfois envie de te gifler tellement tu es aveugle. N'importe qui saurait qu'il t'aime. » J'avais dit ça en soupirant avant de me laisser tomber à côté d'elle. « J'aurai réellement dû devenir lesbienne. » J'avais claqué ça à voix haute mais du coup, je me suis rendue compte que je pouvais la blesser. Nous n'avions pas reparlé de notre incartade. Je passais une main dans ses cheveux avant de sourire. « Ce n'est pas mon mec. Sauf si tu batifoles avec Evan. Là, je te tape. Mais ce n'est plus mon mec et depuis que je suis devenue cette petite blonde sotte, on n'est plus compatibles. » Je me mis à rire avant de rejeter la tête en arrière. « Tu te rends compte que je devrais te casser la gueule à l'heure qu'il est, pas essayer de te faire retourner avec mon ex. » Serindë serait d'accord pour que je lui casse la gueule. Elle et son caractère de cochon. Je me raclai la gorge avant de passer une main dans mes cheveux. « Ouais, je sais. » C'est jamais plaisant d'entendre une autre fille dire qu'elle aime notre ex mais personnellement, je m'en fous. Je caressai ses cheveux tandis que je lui fis des menaces voilées avant de regarder le bordel dans leur chambre. J'inspirai profondément. « Anna n'aura qu'à bien se tenir ! » Je me fichai de sa colocataire comme d'un cheveu dans une soupe. Elle ne me dérangeait pas le moins du monde mais bon, je préférai avoir Ria pour moi toute seule. Je me relevai alors comme un pic pour la regarder. « T'es pas mon substitut. Et tiens si tu ne veux pas l'être. » J'attrapai une paire de ciseaux pour saisir une grosse mèche de cheveux et commencer à couper. On dirait que j'avais perdu la tête et lorsque la dernière mèche tomba sur le sol, je regardai le massacre. « Voilà t'es plus mon substitut. » Je passais une main dans mes cheveux nouvellement courts pour me rendre compte de mon erreur. « Dis-moi que c'est joli car j'aimais bien mes cheveux. »

(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


 




Merci Hans d'amour kissheart
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors! (Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(Vickia) + sors de là ou c'est moi qui te sors!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Les Dortoirs-