AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

HENRANDA. † « Stop, you hurt me, i'll become a monster. » Vide
 

 HENRANDA. † « Stop, you hurt me, i'll become a monster. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lightning A-H. Teniala

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Lightning A-H. Teniala
J'ai posé bagages ici le : 02/12/2014 Jouant le rôle de : ce fameux cosmonaute de l'espace, buzz l'éclair. #teamtoystory Nombre de messages : 2144 On me connait sous le pseudo : caius (nico). Un merci à : swan (avatar) endlesslove (signature) caius, fink (profil) tumblr (gifs) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : jackson gorgeous falahee.
MessageSujet: HENRANDA. † « Stop, you hurt me, i'll become a monster. » HENRANDA. † « Stop, you hurt me, i'll become a monster. » EmptySam 7 Mar - 15:19

Henri-Prince L. Charming ∞ Miranda Q. R. De Spell
Tu n'avais pas le droit de faire autant de mal, tu n'en avais pas la permission, mais tu te l'es donnée toi-même. Et voilà que tu déverses malheur partout où tu passes, lorsque ton pied touche le sol, c'est une promesse de mort et de décrépitude que tu donnes, quand tes poumons prennent une bouffée d'air, c'est la vie d'un autre que tu aspires et que tu recraches inerte.
J'avais réussis, j'avais réussis à lui expliquer ce qui n'allait pas, ce que j'étais ou ce que j'ai fais. Je l'ai fais, elle n'a pas réagit comme je le craignais, mais elle semblait perturbée. Qui ne le saurait pas après de telles révélations sur le passé de son époux ? A sa place j'aurais eu peur, je lui aurais demandé de s'en aller. Je l'aurais dégagé, trop apeuré et terrorisé pour pouvoir lui faire confiance à nouveau. Elle a fait preuve d'un courage que je n'aurais jamais pu avoir, d'une force de caractère inouïe, c'est probablement ce qu'elle a vécu qui l'a rendu ainsi. Moi j'ai cédé à la folie, à la colère, au sang, je suis bien plus lâche que je ne voudrais le faire paraître, c'est une telle honte que d'être ainsi. J'ai honte, je suis un monstre, et c'est pour cela que j'avais peur de lui dire, sauf que j'ai finalement osé. J'ai posé mes parties sur la table comme on dit vulgairement dans ce monde si différent de celui d'où je viens. C'était dur, mais il le fallait, je devais oser, il le fallait, c'était une question d'évidence, de ne pas la laisser se torturer l'esprit par des choses qui ne sont pas. Elle croyait que je l'avais trompé, que j'avais une autre personne dans ma vie, loin de là, mon seul et unique amour c'est elle, et ça ne changera jamais, quoi qu'on puisse me faire, même si elle mourrait je ne pourrais pas me refaire avec une autre personne, c'est elle dont j'ai besoin et aucune autre personne. Mais un incident est vite arrivé.

●●●

Un poison, une rage, une pointe qui s'enfonce dans la peau et délivre à longueur de journées une peur indescriptible. On m'a eu, elle m'a eu, elle m'a trouvé, m'a torturé. Depuis combien de temps suis-je là ? A moitié abrutit par les sédatifs et les narcoleptiques qu'elle m'injecte ? Le feu me brûle, me ravage l'intérieur, me fait mal, me fait hurler. Les os, la peau, tout devient trop faible, je ne suis plus que papier. Fragile. Un moindre coup me ferait casser en deux. J'ai peur, je ne sais où je suis, tout ce que je sais c'est que c'est elle. Un monstre, pire que moi. Oui c'est bien possible, elle l'a fait cette femme, elle me le démontre depuis des heures qui me semblent interminables. J'ai mal, j'ai envie de m'arracher la peau, de me gratter à sang, tant ça me fait mal. Mais je ne peux, attaché, pieds et mains à des barres en métal, dans une cage. Une sorte de perfusion sur le bras, qui me déverse goutte par goutte un liquide translucide qui m'abrutit. Je ne peux plus réfléchir par moi-même, voix rauque, corps entièrement nu, libre de vu à toute personne venant par-là. Mais depuis que je suis ici, je n'ai vu qu'elle. D'ailleurs comment suis-je arrivé dans cet endroit presque entièrement noir ? J'ai tenté de comprendre, j'ai juste eu cette sensation désagréable dans l'arrière du crâne, je sentirais presque un œuf de pigeon trahissant une bosse due à un objet contondant. Oui c'est ça, elle a dû m'assommer pour m'amener ici, mais dans quel but ? Je ne sais plus, je ne parviens plus à comprendre, je ne comprends plus rien de toute manière.

Je n'ai eu le droit à rien, une petit bouteille d'eau il me semble, et pas de nourriture, j'ai faim et j'ai soif. La gorge sèche, je pousse un faible râle pour qu'elle vienne et puisse me servir à boire. Il faut qu'elle revienne, il le faut. Puis une grosse dose arrive en moi, je la sens s'insinuer dans mon organisme par le biais de cette aiguille, je pousse un cri, car un feu ravageur me torture de l'intérieur. C'est ça de réellement souffrir ? C'est ma dernière interrogation avant que je ne sombre une fois de plus dans une sorte de coma artificiel. Provoqué par cette diablesse. Je ne vois rien d'autre que l'obscurité, je ne comprends rien d'autre que cela, c'est la seule et unique chose qui m'habite, le noir, l'obscurité et l'envie irrépressible de... tuer. J'en ai effroyablement envie, mais je ne comprends toujours pas ce que je fais ici, et malgré tous mes efforts pour tenter de comprendre, je n'y parviens pas. Ce n'est qu'une fois que je me réveille, que je vois qu'elle est là, devant moi. L'air satisfaite de ce spectacle révoltant que j'offre et qu'elle me force à interpréter. Je grommelle quelque chose d'incompréhensible avant de tousser et m'arracher la gorge. « Que... tu me veux quoi bon sang ? » Une voix rauque, dure, dénuée de toute raison, je ne comprends pas, mais il le faut. Il faut qu'elle me dise ce qu'elle veut. Car elle m'a enlevé, elle me séquestre et je ne sais absolument pas pourquoi.
code by Silver Lungs


    loveless
    fuck you, just fuck you, seriously, you think that you can do what you want ? △ Vers l'infinis et l'au delà. Si seulement ça pouvait s'appliquer à tout, non je ne me fais pas d'illusion, c'est des conneries. On ne peut pas tout avoir, on ne peut pas tout faire, j'ai essayé, mais j'ai merdé, j'ai cru que je pouvais être ce genre de personnes, ceux qui font des exploits tous les jours, mais en fait ce n'est pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
 

HENRANDA. † « Stop, you hurt me, i'll become a monster. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Un monstre à Paris [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-