AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-17%
Le deal à ne pas rater :
Game & Watch Super Mario Bros System en Précommande
49.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez

- Gabroz - monsieur tout le monde Vide
- Gabroz - monsieur tout le monde Vide
 

 - Gabroz - monsieur tout le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Gabriel C.R. Frollo

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Gabriel C.R. Frollo
J'ai posé bagages ici le : 11/06/2013 Jouant le rôle de : Frollo (team bossu de notre dame) Nombre de messages : 375 On me connait sous le pseudo : nenes (Inès) Un merci à : SWAN ; northern lights. ; tumblr Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Johnny Perfection Depp
MessageSujet: - Gabroz - monsieur tout le monde - Gabroz - monsieur tout le monde EmptyLun 9 Mar - 2:27


Gabroz


▽ Strike us like matches, cause everyone deserves the flames.
« Rendez-vous au Coffee Nutt pour prendre un verre avant le procès. » C'était surement la chose la plus incroyable qu'on ait pu jamais lui dire. Lui, rendez-vous. Cette chose que les gens font quand ils s'intéressent à la vie des autres. Cette chose qu'ils font quand ils sont amis. Lui, ami. Non, c'était un mot bien trop fort pour lui. Il n'était pas capable d'être un ami, il n'avait pas ça en lui, il en était certain. Jamais il ne s'était senti ami avec personne. Pas que cela lui ai jamais posé problème, au contraire. Il installait toujours lui même une certaine distance entre lui et le reste du monde. Il n'avait pas envie de créer des liens forts, pas réellement. Parfois, il lui arrivait tout de même de s'attacher, de commencer à construire quelque chose. Mais c'était la plupart du temps une relation basée soit sur la crainte soit sur l'admiration soit sur un mélange des deux. Aussi, personne ne l'invitait juste pour prendre un verre, juste pour discuter. On le faisait venir pour partager un plan, pour lui donner des résultats, mais jamais pour seulement parler. D'ailleurs rien que l'idée de parler lui était souvent désagréable. Il n'avait aucune envie de s'appesantir sur sa vie, sur les plans qu'il mettait en marche, sur tout les secrets qui entouraient son existence. Il avait toujours été quelqu'un de solitaire, et finalement, c'était très bien ainsi.  Certains avaient essayés de l'approcher mais c'était heurté à un mur, beaucoup ne tentaient même pas leur chance face à l'allure froide qu'il abordait en permanence.
Pourtant, il avait bien rendez-vous. Ce message lui était bien adressé et étrangement, même si il ne le désirait pas réellement, du moins le pensait-il, il allait s'y rendre. Il n'avait pas compris comment cette sorte de tradition c'était instaurée. Il se souvenait de cet homme, directeur d'un orphelinat, qu'il croisait régulièrement au cours de procès pour des histoires d'adoption, de parents décédés ou d'enfant sans abris. Cela faisait partie de leur routine à tout les deux. Chaque affaire passait, les cas étaient différents, mais ils se retrouvaient régulièrement pour les traiter. Peut-être que cette régularité avait tout entrainé. En y repensant, cela lui semblait être la meilleure des explications. Eroz avait du s'habituer à lui, se familiariser, cesser de le craindre comme il croyait que tout le monde devait le craindre. Il se rendait compte qu'il n'avait surement pas été aussi effrayant que ça avec lui. Parce qu'ils ne se côtoyaient qu'au travail, peut-être aussi parce qu'il s'occupait d'un orphelinat et que lui même avait été abandonné puis adopté dans son enfance. Peut-être qu'une part dissimulée de son humanité avait baissée la garde face à tout ça. Quoi qu'il en soit, le temps avait joué et sans qu'il n'ait pu s'en rendre compte, des formules de politesses échangés entre deux hommes au travail s'étaient transformées en échanges plus personnels et avaient fini par entrainer des invitations à prendre des verres. Et tout ça lui paraissait toujours aussi étrange.
Ce qui était encore plus étrange, c'était la forme de plaisir qu'il ressentait à tout ça. Il n'était pas enchanté, il ne sautait pas de joie à l'idée de discuter avec lui, mais il n'éprouvait pas de profond rejet comme c'était souvent le cas face à toute forme de familiarité. Tout ce faisait très naturellement et quand il y repensait, il était souvent très surpris de ce qu'il avait pu faire ou dire. Beaucoup auraient surement trouvé ça ridicule, mais c'était pour lui une grande nouveauté. Il naviguait sur des terrains inconnus, à la fois intrigué, septique et mal à l'aise. Il était arrivé en premier au café et s'était installé comme l'aurait fait n'importe quel être humain. « Tu es humain aussi après tout Gabriel. » Il haussa les épaules en soupirant. Non il n'était pas n'importe quel humain. Une serveuse s'approcha de sa table et il commanda un café long bien noir. Et puis il attendit, fixant la porte, sans sourciller. Il semblait aussi à l'aise qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine, mais malgré une furieuse envie de partir il ne bougea pas. Son ami finirait bien par arriver.
(c) AMIANTE



Je clame que mon âme est pure de ma vertu j'ai droit d'être fier. Mon coeur a bien plus de droiture qu'une commune, vulgaire foule de traîne-misère..

Du péché de désir le ciel doit me punir
Revenir en haut Aller en bas
Odyssée Ariel Tysee

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: nager et cesser de me noyer.
Faites place à la vedette
Odyssée Ariel Tysee
J'ai posé bagages ici le : 10/01/2015 Jouant le rôle de : ariel, la sirène qui rêvait d'une vie d'humaine. #teamlittlemermaid Nombre de messages : 155 On me connait sous le pseudo : WEDNESDAY' (Cam). Un merci à : night sky (ava) ange (profil+citation+signa) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : karen gillan, l'inimitable rouquine.
MessageSujet: Re: - Gabroz - monsieur tout le monde - Gabroz - monsieur tout le monde EmptyMar 19 Mai - 14:09


   
Monsieur tout le monde
deux vilains devenus chatons... OU PAS ?

Se presser pour ne pas faire attendre un ami, voilà qui était bien étrange. Cela aurait bien pu être l’une de ses combines d’acteur, toujours à sur-jouer pour espérer ressentir la moindre émotion, mais mystérieusement, ce n’en était pas une.  C’était bien lui qui avait proposé à Gabriel de se retrouver pour boire un verre avant le procès : non pas par obligation, mais parce qu’il en avait simplement eu envie. Il ne se pensait d’ailleurs plus capable depuis bien longtemps de ressentir le moindre bonheur à l’idée d’être avec quelqu’un d’autre que des enfants. La vérité, c’était que Gabriel semblait aussi novice que lui en la matière, et c’est sans doute ce pourquoi il parvenait à le considérer tel un ami. Ils étaient l’un comme l’autre terriblement maladroit, mais cela ne les empêchaient pas de passer du temps ensemble. Après tout, ils avaient appris à se connaître lentement, comme à s’apprivoiser. Le grand juge pouvait sembler austère d’apparence, mais Eroz avait pu compter sur lui pour lui confier des enfants dont le directeur jugeait les parents indignes, ou lorsqu’au contraire, il avait son cœur de glace fissuré à l’idée de séparer une mère de son enfant. C’était Hans lui-même qui avait été proposer  un verre à cet homme énigmatique la première fois, et il y avait vu un certain reflet de lui-même en face de lui. Quelqu’un de froid, révélant ses cotés maladroits lorsqu’il s’agissait des relations humaines. Hans avait trouvé un ami, un vrai, pour la toute première fois.

Un ami, oui. C’était quelque chose de presque impensable pour le prince des îles du sud, qui n’avait pas eu plus d’amis que de personnes connaissant son vrai lui. Il s’enfermait dans une carapace de glace afin de n’y laisser personne entrer : personne sauf ses gosses, Gabriel… Et cette jeune femme dont il ne connaissait pas le nom. Peut-être étaient-ce les seules personnes capables d’apprendre à le connaître, lui, le vrai lui, non pas l’acteur. C’était déjà un immense pas qu’il venait de faire, jetant aux feux toutes ses mauvaises pensées, qui l’avaient rendu cruel et avait faits de lui le méchant de l’histoire. Même si en vérité, il ignorait beaucoup de Gabriel, il savait qu’il avait la possibilité d’en apprendre sur lui. C’était ce pourquoi il lui avait donné rendez-vous cet après-midi là, juste avant le procès, c’était ce pourquoi il n’avait plus écouté ses doutes, et avait décidé de le rejoindre.

Enfilant un élégant cardigan et une veste de costume par-dessus, il vérifia qu’il était bien présentable devant la glace avant de sortir. Ce n’était pas non plus n’importe quel ami, et puis il ne fallait pas en oublier le procès malgré tout. Il grogna sur son monospace immense, spécialement conçu pour accueillir les gosses, qui ronflait un peu sur la route, et dû s’arrêter à l’essence. Eroz finit enfin par rejoindre le café, avec trois minutes dix-sept secondes de retard seulement, et il se trouva soudainement à se comparer à un père de famille arrivant en retard à un entretient d’embauche. Pourquoi était-il si anxieux ? C’était son ami, non ? Il prit place au siège en face de lui, après l’avoir repéré, et leva le doigt avant qu’il ne lui fasse la moindre remarque. « Trois minutes… il consulta sa montre. Trente trois secondes de retard, je sais. Je m’en excuse, j’ai quelques soucis avec le tacot qui me sert de voiture… Comment vas-tu ? » Il demanda en lui tendant la main, tâchant d’être le plus naturel possible. Malgré son stress, il était réellement heureux de le voir, et commanda un café au lait à la serveuse à son tour, inspirant. « Dis-moi… Il demanda tout de même, inspirant, regardant un peu autour d’eux. Est-ce que c’est aussi étrange pour toi que ça l’est pour moi ? Je veux dire, j’ai cru comprendre que l’un comme l’autre, nous n’avons pas beaucoup… D’amis. »  Il jouait avec le bracelet de sa montre.

FICHE ET CODES PAR ILMARË


(vraiment vraiment navré du temps de réponse, j'espère que tu aimeras. :**: )


Revenir en haut Aller en bas
 

- Gabroz - monsieur tout le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Hentaï
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Village Hentaï
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-