AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Clé de licence Windows 10 PRO à ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez

A bit of privacy ? | pv Sijjad Vide
A bit of privacy ? | pv Sijjad Vide
A bit of privacy ? | pv Sijjad Vide
A bit of privacy ? | pv Sijjad Vide
A bit of privacy ? | pv Sijjad Vide
A bit of privacy ? | pv Sijjad Vide
A bit of privacy ? | pv Sijjad Vide
A bit of privacy ? | pv Sijjad Vide
A bit of privacy ? | pv Sijjad Vide
 

 A bit of privacy ? | pv Sijjad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: A bit of privacy ? | pv Sijjad A bit of privacy ? | pv Sijjad EmptyLun 9 Mar - 18:47

A bit of privacy ?
Sijjad & Aladdin

 
Deux ans, voilà deux ans que j'ai perdu la trace de ma cher et tendre Jasmine. Deux ans également que je vis en colocation avec Sijjad qui n'est autre que mon cher et fidèle tapis magique. Elle est la seule que j'ai vue en deux ans ! Oui, j'ai bien dit elle. Car, il s'avère que sous forme humaine, mon tapis n'est autre qu'une femme et quelle femme ! Incroyablement sexy avec des formes juste ce qu'il faut ou il faut. Alors oui, je sais, je suis marié et j'aime Jasmine, mais je reste un homme, seul depuis deux ans et je suis même plutôt fière de moi, j'ai tenu deux ans avec pour unique compagne, cette chère main droite ! Mais pour l'heure voilà une nouvelle journée de dur labeur d'achevée. Et il faut bien avouer que dans des journées comme cela, Sijjad m'aide à tenir le coup. J'ai souvent le sentiment qu'elle a perdu espoir là où justement j'en ai tellement ! Je me demande parfois si je dois encore continuer à chercher Jasmine. Ce serait me mentir à moi-même que de ne pas penser parfois à ce que ce serait d'être...comment dire ? Plus qu'ami avec Sijjad. Nous sommes déjà si proches. Mais dans ces moments-là, je me ressaisis, je prends une douche froide et tout rentre dans l'ordre.

Je clenche la porte une fois devant, pour savoir si Sijjad est déjà rentrée ou non. La porte fermée m'indique que non, je sors mes clés pour pouvoir entrer dans l'appartement. Je dépose le courrier sur le plan de travail de la cuisine, bien en évidence pour que la demoiselle, le voie. Par le beau soleil qui traverse les fenêtres même en cette heure déjà tardive, j'ouvre la porte-fenêtre pour laisser entrer un peu d'air frais et la chaleur du dehors. Je retire ma veste que j'abandonne sur le dossier du canapé et je retourne en cuisine pour préparer le dîner, afin d'être tranquille après et au vu de l'heure, Sijjad va bientôt rentrer ! Je sors le poisson frais du réfrigérateur ainsi qu'un poireau, deux carottes et une courgette. Je lave les légumes, rêveusement. Puis à l'aide d'une planche à découper et d'un couteau, je commence à les découper un à un, les épluchant pour ceux qui ont une peau. Pour le poisson, il subit le même sort en se faisant découper en dés. Dans un Wok, je commence à faire chauffer de l'huile et j'y mets le poisson que je laisse cuire cinq minutes. Au moment où je passe aux légumes, j'entends la porte d'entrée. "Hey Chaton !" Dis-je d'une voix joyeuse, heureux d'enfin ne plus être seul et de voir ma meilleure amie.

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A bit of privacy ? | pv Sijjad A bit of privacy ? | pv Sijjad EmptyLun 9 Mar - 20:54

A bit of privacy ?
Sijjad & Aladdin

 
Mes talons claquent sur la pavé cimenté, je préfère user mes pieds plutôt que d’utiliser ma voiture qui reste trop souvent dans le parking de la tour où j’habite. J’ai choisi ce loft principalement puisqu’il est à trois coins de rue de mon bureau. J’aime sentir l’air frais, peu importe le temps qu’il fait. J’aime la pluie qui résonne sur le parapluie, la neige qui rosie mes joues et le soleil qui tape parfois sur mes cheveux lorsque les gratte-ciels le permettent. Aujourd’hui, il fait très beau et on sent le printemps arriver à grand pas. Je porte une légère veste en cuir, une jupe cintrée qui descend un peu en bas des genoux de couleur écarlate et des bottillons à talons pleins. Lorsqu’on me voit passer dans la rue, on ne pourrait jamais deviner que j’étais un objet dans une autre vie, et encore moins un tapis volant! J’étais toujours chic, surtout séduisante et bien maquillée et coiffée. Peut-être que plusieurs femmes me détestaient de défendre la cause féminine ainsi affublée, tout comme mon entreprise qui vendait des produits de beauté, mais je ne lâchais jamais facilement le morceau. J’accordais une importance à mon physique seulement pour moi, et moi seule. Je voulais me sentir forte et puissante, désirée si c’était possible puisque de toute façon, personne ne m’aurait jamais.

J’enlevai mes lunettes Wayferer Ray Ban ornée de motif léopard quand j’entrai dans le hall de l’immeuble à logement. Je saluai le portier avec un immense sourire, il était raire qu’on me voit malheureuse quand je rentrais du boulot. J’insérai ma clé une fois dans l’ascenseur et appuyai sur le dernier étage, où siégeait mon loft de deux étages. Le ping de l’ascenseur me donna des ailes et je marchai avec confidence devant la porte, l’ouvrant puisqu’elle n’était pas barrée. Une odeur délicieuse envahit mes narines et je roucoulai. « Oh Ali, ça sent si bon! » Je laisse mon sac et ma veste sur le porte manteau, puis j’enlève mes talons pour les laisser près de la porte. Je suis beaucoup plus petit ainsi, c’est d’ailleurs pourquoi je ne sortais jamais sans une élévation d’au moins trois centimètres. Je m’approchai de mon ami, passant derrière lui pour essayer de voir ce qu’il préparait. Au passage, je dépose mes lèvres contre sa joue rugueuse, faisant la grimace. « Tu devrais te raser un peu, ça pique! » Lâchais-je, ratoureuse. Puis, je fais le tour de l’ilot pour me pencher sur celui-ci, découvrant quelque peu le décolleté de ma chemise ajustée. « Que fais-tu à manger?» Je joue avec mes cheveux qui sont plutôt épais, je devrais peut-être les rafraîchir avec une coupe. « Alors, passé une belle journée? »

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A bit of privacy ? | pv Sijjad A bit of privacy ? | pv Sijjad EmptyLun 9 Mar - 22:58

A bit of privacy ?
Sijjad & Aladdin

 
La cuisine était bien l'une de mes nouveaux passe temps dans ce nouveau monde. Je prenais un réel plaisir derrière les fourneaux et c'était donc tout naturellement que dans cette colocation, j'avais pris ce rôle peu à peu. C'est vrai qu'en y regardant bien, d'un point de vue extérieur, Sijjad et moi ressemblions à un couple, elle avait pris le même nom de famille que moi après tout ! Et puis notre colocation s'était faite de façon plutôt naturel, comme tout entre nous après tout, comme cela l'avait toujours été d'ailleurs, même lorsqu'elle était un tapis magique. Mais à la différence d'un couple, nous ne partagions pas notre lier, ni quelque autre rapport de cette trempe sous les draps. D'ailleurs, ce genre de chose ne venait même pas à l'esprit de la jeune femme, en deux ans, elle n'avait jamais fréquenté d'homme, et pour en avoir discuté une fois ou deux, le sexe n'était pas le genre de chose qui l'intéressait. De ce point de vue là, je l'enviais, car ce n'était pas elle qui vivait en colocation avec un canon alors qu'elle en était à deux ans d'abstinence ! Surtout quand ce canon n'avait pas de réelle notion de pudeur ou de nudité... Je n'avais plus aucun doute sur mon self-contrôle, c'était certain !

Lorsque j'entendis la porte d'entrée, je saluais mon amie et je l'entendais ronronner en me disant que ma cuisine sentait bon. Je me penche  légèrement en arrière pour tenter de voir l'entrée alors qu'un sourire étire mes lèvres. Je l'entends laisser ses chaussures dans l'entrée, puis je la vois enfin s'approchant de moi. Elle me contourne et dépose un baiser sur la barbe de ma joue en signalant que je ferais mieux de me raser un peu. "C'est prévu, après." Je lui fais un clin d'oïl tout en reportant mon regard sur les légumes pour qu'ils ne crament pas dans le wok. Elle me demande alors ce que je cuisine. Je tourne une nouvelle fois le visage sur elle et je peux alors voir qu'elle est penchée sur l'îlot me laissant pleine vue sur son décolleté pulpeux. Je détourne le regard aussitôt, en me mordant la lèvre pour tenter de ne plus y penser, cette fille me fait devenir chèvre... Pourquoi n'a-t-elle pas pu être moche et ronde ? Non, il n'a fallu qu'elle soit jolie et sexy ! "Un Wok de poisson aux légumes sauce aigre-douce." Dis-je, en tournant le regard vers elle, faisant attention de ne regarder que ses yeux maintenant que je suis prévenu. Je laisse mes légumes quelques instants pour aller fouiller dans un placard et en sortir un pot de sauce aigre-douce que j'ajoute à mes légumes, puis j'ajoute des pâtes chinoises, je remue légèrement. La jolie brune me demande si j'ai passé une bonne journée. "Parfaitement !" Je lui souris.

Je baisse le feu au minimum, sous le wok pour enfin me retourner et faire face à mon amie. Je croise les bras sur ma poitrine, toujours souriant. "Et toi, ta journée ?"  Alors qu'elle me répond, je file dans le salon pour attraper ma veste et la pendre à côté de celle de Sijjad, sur la porte manteau. "D'ailleurs, j'ai une écharde, tu pourras m'aider à m'en débarrasser ?" Je regarde le bout de mon doigt pour voir si elle était encore là, comme si elle avait pu sortir de par magie.

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A bit of privacy ? | pv Sijjad A bit of privacy ? | pv Sijjad EmptyMar 10 Mar - 0:08

A bit of privacy ?
Sijjad & Aladdin

Mis à part le fait que je savais quoi porter pour mettre mon corps en valeur, je n’avais aucune autre connaissance en ce qui attrayait à la pudeur. Du moins, surtout pas avec mon coloc. En réalité, j’avais toujours considéré Aladdin comme mon meilleur ami et désormais comme mon frère. C’était ce que j’expliquais aux gens lorsqu’on me demandait pourquoi j’avais le même nom de famille que lui. Souvent, ils pensaient que nous étions un couple et je riais, tout simplement parce qu’il m’était amusant de penser à cette situation. N’ayant aucun intérêt que ce soit envers les hommes ou les femmes, je ne m’attardais pas à la pudeur. Ce qui expliquait que je pouvais accomplir des choses plutôt gênantes pour deux amis, voire un frère et une sœur, sans le savoir. Je ne m’en faisais pas avec ça, pour la simple et bonne raison que moi, ça ne me faisait rien de voir quelqu’un nu. Bref, je regardais Ali s’évertuer à faire à manger, comme à chaque fois, avec un grand intérêt. Merci à la cause féminine, nous avions ici une preuve que la femme n’était pas absolument cantonnée aux fourneaux. Pour preuve, je n’avais aucun talent en cuisine, mon ami s’y mettant un peu en échange du logement que je lui offrais. Puis disons que mes papilles gustatives étaient encore sous-développées, ça faisait seulement deux ans que je mangeais, j’arrivais à peine à me faire cuire un œuf! La barbe de mon ami était plutôt longue et bien qu’il en gardait toujours un peu, je trouvais qu’il était dû. J’aimais le voir bien rangé, un peu comme moi, c’était ma façon de renvoyer mon côté obsessif-compulsif. « Bien, bien. » La façon que j’avais de toujours avoir le dernier mot pouvait énerver bien des gens, mais heureusement Ali m’acceptait ainsi, car il savait que je l’aimais. Oui, c’était étrange de pouvoir parler d’amour, d’amitié et tout le reste sans penser à plus. Mais que voulez-vous, j’étais étrange comme ça!

Le tout sentait définitivement bon, j’avais l’eau à la bouche. Lorsqu’il me décrit son repas, je tapais des mains et dit : « Miam, ça a l’air délicieux! » Je le regardai mettre les pâtes avec tout le reste. Quand il s’en alla accrocher son manteau comme un parfait gentleman, je fis ma part et alla chercher des bols et des baguettes dans les armoires pour en servir la nourriture. « Oh, ça c’est très bien passé. On a reçu les commentaires pour la boîte du mois dernier et les membres étaient ravis des produits. » Parler de maquillage, c’était des plus intéressants! Bon, d’accord, peut-être pour moi! J’amenai les bols sur la table de la cuisine et pouffai lorsque mon ami fit part de sa blessure. Je laissai la nourriture de côté deux secondes, le temps de me rapprocher de lui pour observer son doigt. « Je crois qu’on devrait aller à l’hôpital, c’est grave Monsieur Wiseman. » Dis-je d’un ton sévère, puis je ris à nouveau et laisse tomber sa main. « Ça peut bien attendre dix minutes, je meurs de faim! Promis, après je vais te sauver de ton malheur. » Je me rends vers la table et prends place pour commencer à manger. J’ai beaucoup trop faim, sa blessure attendra et de toutes façons je devais prendre une douche après avoir dîner. « C’est parfait! » Roucoulais-je à nouveau, entre deux bouchées et le forçant en quelque sorte à s’asseoir. Puis, comme s’il manquait quelque chose, je me lève et cours vers la cuisine, manqua de glisser avec mes bas collants, pour agripper deux coupes et en remplir de la cruche à vin. Ça manquait un peu d’alcool, voilà! Je ramène les deux coupes et m’assied pour continuer à manger.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A bit of privacy ? | pv Sijjad A bit of privacy ? | pv Sijjad EmptyMar 10 Mar - 22:28

A bit of privacy ?
Sijjad & Aladdin

 
En deux années, je m'étais habitué au côté autoritaire de mon amie, donc le fait qu'elle me demande de me raser sans que ce soit une demande à proprement parler ne me choquez même plus, après tout, je pouvais comprendre ce besoin de contrôle lorsque l'ai a été un objet pendant des siècles ! Pouvoir enfin avoir le contrôle de soi-même et des autres devait être quelque chose d'extraordinaire lorsque l'on a été un tapis toute sa vie. À mon avis, c'était sa petite revanche sur la vie ! Après tout pour moi le sens de l'amitié, c'était aussi accepté les autres avec leurs défauts, comme leur qualité, ce n'était pas uniquement prendre leur bon côté mais aussi les mauvais ! Et c'est exactement ce que je faisais avec Sijjad. Bien qu'en même temps, même si j'étais un simple menuisier, j'aimais être présentable, c'était une habitude que j'avais pris avec Jasmine, ne plus porte de guenilles mais la chose nouvelle dans cette vie, c'était tout de même ma barbe, moi qui était presque imberbe dans mon autre vie, ici ce n'était autre chose, et pas que sur le menton. Mais c'était loin de me déranger, après tout j'avais une nouvelle vie, donc pourquoi pas un nouveau look ?

Mon sourire s'étira lorsqu'elle me dit que le tout sentait bon, bien que je m'étais mordu la lèvre un poil trop fort et que j'aie mal à présent. Et lorsque j'allais pour accrocher ma veste sur la porte manteau dans l'entrée, je l'entendis mettre la table en sortant les bols du placard. Je l'écoutais me parler de sa journée tout en revenant à la cuisine. Je levais le regard sur elle en lui souriant, pour lui montrer ma joie d'apprendre que ses clients sont contents de son travail. Je lui dis alors que j'ai une écharde et elle se moque littéralement de moi en m'annonçant que je dois aller à l'hôpital. "Je suis même sur qu'ils vont m'amputer le doigt !" Dis-je prenant un air complément apeuré à l'idée de perdre mon outil de travail. Après avoir regardé rapidement elle laisse tomber ma main et se reconcentre sur la nourriture, comme si elle n'avait pas mangé depuis des années, cette fille m'étonnait toujours dans son rapport avec la nourriture, là ou au contraire, je mangeais finalement peu, sûrement une vieille sale habitude de la pauvreté... "Oui évidemment et puis il serait dommage de laisser madame mourir de faim !" Je limite en allant me mettre à table et je commence à mon tour à manger. J'adore manger avec des baguettes ! Beaucoup de gens trouvent, ça compliquait, moi au contraire, je trouve cela d'une facilité déconcertante et en plus cela force à manger plus lentement. Je lève les yeux sur la jolie brune lorsque entre deux bouchées, elle bafouille que c'est parfait. Entre deux bouchées toujours, je lui souris une nouvelle fois. Elle se lève soudain pour se diriger vers un placard. Elle manque de glisser et j'ai le reflex de lâcher mes baguettes pour venir à son aide, mais finalement elle gère la chose. J'attends tout de même qu'elle soit revenue à table avec les deux verres remplis de vin pour reprendre mes baguettes dans la main droite. "Merci chaton !" Lui dis-je alors en prenant mon verre de vin que je lève en signe de rituel pour trinquer avec elle. Lorsque c'est chose faite, je bois une gorgée. "Sinon, toujours pas de Jasmine parmi tes clientes ?" Demandais-je comme au moins une fois par mois voire toutes les deux semaines !

 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A bit of privacy ? | pv Sijjad A bit of privacy ? | pv Sijjad EmptyMer 11 Mar - 1:53

A bit of privacy ?
Sijjad & Aladdin

 
Entre Ali et moi, c’était une longue histoire d’amitié, de rire et d’amour comme en voyait peu souvent. En réalité, plus les jours avançaient et plus je me disais que j’aurais de la difficulté à me passer de lui s’il retrouvait Jasmine. C’est vrai quoi, je serais toute seule dans ce grand Loft, je savais déjà que je n’y arriverais pas et je devrais sans doute demander un colocataire. J’étais toujours plus à l’aise avec les hommes, mais c’était sans doute dû à mon amitié avec Aladdin. Bon, d’accord, c’était ce que je pensais, mais la plupart des hommes songeaient qu’ils voulaient être plus qu’amis avec moi. Disons seulement qu’à part le maquillage, je n’avais pas grand sujet féminin à parler, je finirais par m’y habituer tôt ou tard. Je prenais beaucoup de décision dans notre relation, mais c’était parce qu’il me permettait avec un immense sourire et je ne lui en serai à jamais reconnaissant. Il m’avait sauvé la vie après tout. Je décidai d’oublier son doigt un instant puisque je mourrais de faim. J’avais une relation encore plus étrange avec la nourriture, j’étais un vrai goinfre! Heureusement que mon ami faisait bien à manger. Au moins, avec les baguettes que je tenais dans les mains, je mangeais plus lentement car je devais me concentrer. Je buvais une, deux et trois gorgée, comme pour passer le temps puisque ça me prenait énormément de temps à avoir un piment dans la baguette. Concentrée, je sortais un peu la langue pour attraper quelques nouilles. Bon sang! J’aurais dû m’amener une fourchette! La voix d’Aladdin me sort de ma torpeur et je relève la tête vers lui pour lui offrir un sourire désolé.

« Non, je suis désolée. C’est ça qui me fait le plus peur tu sais, nous connaissons Jasmine… Ne serait-elle pas la première à s’inscrire à ce genre de chose? » Jasmine, la belle et parfaite femme de l’Orient. Comme je m’en rappelais, elle était des plus jolies, avec une belle ligne de khôl là où il le fallait. D’une certaine manière, dans ce monde-ci, je me basais sur ce que je me rappelais de cette merveilleuse femme. Je perdais espoir à chaque semaine qui passait de retrouver celle que je considérais comme ma belle-sœur, l’une de mes uniques meilleures amies féminines. J’avais le cœur brisé à chaque fois qu’un  jour passait et je crois que c’est pourquoi je préférais penser à autre chose. Je me concentrai davantage sur ma nourriture et quelques minutes plus tard, je finis mon bol, tout comme bu le reste du vin d’une traite. « Bon, t’es prêt? » Dis-je, en tapant des mains. « J’ai un tas de trucs à faire alors, tu me suis? » Rajoutais-je comme pour lui dire de quoi je parlais. Je me lève pour desservir nos deux bols que je laisse dans le lavabo de la cuisine. Je m’en vais jusqu’à la salle de bain, ouvrant la lumière et me mettant à chercher la pince à sourcil dans l’un des tiroirs. Quand c’est fait, je me retourne et souris narquoisement : « Prêt à souffrir mon Prince? » Je m’amuse, tout simplement. Je sais qu’il sait que je rigole, je veux vraiment l’aider et lui retirer cette écharde pour qu’il cesse de souffrir.


 
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A bit of privacy ? | pv Sijjad A bit of privacy ? | pv Sijjad EmptyMar 17 Mar - 15:41

A bit of privacy ?
Sijjad & Aladdin

 
Nous prenions notre dîner comme tous les soirs, en tête à tête. Comme chaque soir, j'avais cuisiné pour mon amie ne qui rentrait souvent plus tard que moi après son travail. Et pendant que nous étions en train de manger notre repas, je demandais finalement à Sijjad si elle comptait enfin une Jasmine parmi ses clientes. Sa réponse ne me donna pas le sourire évidemment et elle argumentait en me disant qu'une telle chose était étonnant de la part de Jasmine, car il était vrai qu'elle était une femme qui avait toujours pris soin d'elle surtout de par son statut social de Princesse et fille du sultan ! Entre deux bouchées, je réponds à la jolie brune. "Peut-être que dans ce monde, elle préfère acheter ses cosmétiques directement en magasin." Je marque une pause avant de reprendre. "Ou peut-être que dans ce monde, elle n'est plus vraiment la même..." Je laisse ma phrase en suspens, j'espère qu'elle sera toujours la même, mon adoré me manque ! J'envie tellement Sijjad de ne pas avoir de type de sentiments pour quiconque.

Une fois que nous avions fini de manger, Sijjad me demandait si j'étais prêt ! Je la vois alors se taper les mains l'une contre l'autre en ajoutant qu'elle a un tas de choses à faire et qu'il faut donc que je la suive ! Je hoche la tête avec un sourire pour lui dire que oui. Elle se lève alors et retire mon bol en même temps que le sien. Je m'étire de tout mon long, en poussant un bruit d'aisance. Je le suis finalement dans la salle de bains où elle trouve une pince à épiler en fouinant dans l'un des tiroirs. Elle se tourne alors vers moi, la pince levait dans la main et un sourire limite sadique sur les lèvres. Je fais une grimace pour toute réponse et je lui tends le doigt qui me fait souffrir tout en me cachant les yeux à l'aide de mon autre main. "Vas-y !" Évidemment, je sur-joue la chose et elle le sait, mais après tout, autant faire les choses dans l'amusement !

La jeune femme se saisit de ma main et la tourne pour sûrement voir l'étendue des dégâts, mais surtout la fameuse écharde qui me fait mal et comment m'en débarrasser. Bon, je dois avouer qu'elle tente de faire au mieux, mais elle me fait tout de même mal, mais je ne dis rien, seul les crispations de mon visage me trahissent, mais Sijjad est concentré sur cette foutue écharde pour ne pas regarder l'expression de mon visage, donc pour moi, c'est parfait ! Après quelques minutes j'ouvrais de nouveau la bouche. "Tu as bientôt fini ?" Demandais-je comme un gamin après un long trajet en voiture à la jeune femme.

Spoiler:
 

 
✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: A bit of privacy ? | pv Sijjad A bit of privacy ? | pv Sijjad EmptyMar 17 Mar - 16:32

A bit of privacy ?
Sijjad & Aladdin

J’avais d’autres qualités que de faire à manger, j’aimais par ailleurs faire le lavage, c’était une activité qui me détendait. CBon, j’aurais bien pu vous dire que j’étais la meilleure pour faire le ménage, mais ce serait mentir. En effet, ça faisait longtemps que j’avais engagé une femme de ménage pour s’occuper du Loft. Vous auriez vu la hauteur des fenêtres, vous auriez fait pareil! Elle venait à tous les jeudis et pour le reste, je m’assurais que la cuisine soit toujours fonctionnelle. Je n’étais pas une personne qui aimait le désordre de toute façon. Donc oui, Ali faisait sans doute beaucoup plus de choses dans cette colocation que moi, mais je lui offrais un endroit à dormir! Je n’aurais pas pu habiter ici toute seule, je ne pouvais pas me séparer de sa présence. Il faisait super bien à manger en plus, donc disons que je ne m’en plaindrai jamais. À cause de l’emploi de mon ami, il avait souvent des blessures et des échardes. C’était ça travailler de ses mains avec du bois! Il me faisait toujours un plaisir de l’aider à le soulager, surtout que dans le processus je pouvais le faire tiquer. Pas que lui faire du mal me plaisait, mais juste de découvrir que mon Prince n’était pas des plus parfaits. J’allai me munir d’une pince pour lui enlever le bout de bois de son doigt. J’observe sa main un instant, il a de la chance, le bout de bois est entré verticalement dans sa peau, je pourrai donc le sortir plus facilement. De mes ongles, je pousse un peu le bout vers l’extérieur pour pouvoir l’agripper avec la pince. J’entends ses soupirs et je dois me retenir de rire, voyant son visage se crisper. Une fois finie, je déchire le papier du pansement à deux centimètres de le lui poser quand il me pose une question qui me fait éclater de rire. « Bien sûr que c’est terminé, gros bébé! » Pour lui montrer, je pose le pansement sur le mini-trou, du genre quasi-invisible. Mais je sais que ça lui fera du bien, alors je ne pose pas d’autre question. Je me rends ensuite dans la cuisine pour rincer les ustensiles et les mettre dans le lave-vaisselle. Pour ce qui est du Wok, je le lave rapidement à même le lavabo, en entendant Aladdin dans la salle de bain. Je fais toujours la vaisselle, c’est la moindre des choses puisqu’il me fait à manger! Quand j’ai terminé, je passe dans ma chambre pour aller chercher mon pyjama et d’autres sous-vêtements…


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A bit of privacy ? | pv Sijjad A bit of privacy ? | pv Sijjad Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

A bit of privacy ? | pv Sijjad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-