AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
18.03 €
Voir le deal

Partagez

 Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • Vide
 Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • Vide
 Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • Vide
 Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • Vide
 Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • Vide
 Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • Vide
 Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • Vide
 Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • Vide
 Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • Vide
 

  Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •  Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • EmptyJeu 7 Mai - 19:26


   
Can't hold us
On chante, on danse, on tchatche, on s’embrasse, on rentre à la maison, elle est pas belle la vie ?

   
Ma tenue respirait la classe - un jogging gris doncé, un t-shirt blanc et un sweat à capuche. Je m'amusais, pour le moment, à jouer avec les cordons, tout en marchant dans la rue. J'avais pris rendez-vous dans un gymnase du coin pour voir ce qui clochait avec ma façon de courir. Je mettais bien une jambe après l'autre, et j'étais plutôt endurant - alors, par Zeus, pourquoi les gens riaient quand je courais ? Ce n'était guère très gentil. J'avais fini par comprendre qu'ils riaient de moi plutôt qu'avec moi - terrible moment blessant et vexant au possible. Si ils savaient qu'autrefois je pouvais voler, non mais, ils feraient moins les malins ! En attendant, je devais avoir l'avis d'un professionnel. C'était du moins l'avis de Cerbère, l'un de mes chiens. Même si Mimi, un de mes chats, avait bien précisé que c'était inutile et qu'on ne ferait que m'enfoncer plus je voulais me fier à Cerbère. Oui, je parlais à mes animaux. Un peu comme ces enfants qui font parler leurs peluches. Sauf que depuis que j'étais humain, dans cette ville, j'avais une espèce de feeling avec les animaux. Oh, je ne pouvais pas vraiment discuter avec eux, mais il y avait une espèce de compréhension. De cheval ailé - enfin, ancien cheval ailé - à animaux, devait y'avoir un lien.

Je pénétrais dans le gymnase et saluait le monsieur à l'accueil. Il m'observa d'un air curieux, et je lui fis mon plus beau sourire - de toutes mes dents, avec les yeux qui brillent, et il préféra rapidement regarder ailleurs, sûrement très content qu'on soit devenus amis. Il me donna une fiche avec les diverses personnes qui travaillaient ici, en m'expliquant du bout des lèvres qu'il fallait que je choisisse quelqu'un pour qu'on me suive. Qu'on me coache.

« Qu'on me couche ? J'ai pas besoin d'être bordé, vous savez et j-


Je m'arrêtais en plein milieu d'une phrase, le papier à la main. Mes yeux s'écarquillèrent, mes narines s'évasèrent, et je me mis à sautiller sur place, pris dans une joie indicible, implacable et tellement exubérante que l'homme grimaça. C'était comme se retrouver avec quatre-vingt kilos de barbe à papa et de paillettes, comme voir une bombe d'amour et de bisounours vous péter à la gueule, sauvagement, comme ça. Je pointais du doigt le papier chiffonné dans ma main droite et me mis à brailler sans aucune forme de pudeur aucune :

« HERCULE. C'EST MARQUE HERCUUUUUUUUUUULE. JE LIS BIEN HERCUUUUULE.  


Je sautillais sur place, tournais sur moi-même comme un chien cherchant sa queue, sous le regard éberlué des gens qui se demandaient si j'avais été touché par la folie ou des hémorroïdes aussi soudains qu'inattendus, tellement je bougeais partout en m'agitant.

« HERCULE !!!! HERCUUUUUUUUUUUUUUULE ! C'EST MOIIIII !  


Le moi s'était mis à courir partout. De toute évidence, deux hommes très musclés, un peu plus loin, se demandaient si ils devaient intervenir. Mais je ne voyais rien de tout cela, parce que le nom de l'être le plus important pour moi était juste sous mes yeux ! Je me mis à rire, entre deux hurlements pas très harmonieux de son prénom. Je n'avais pas songé à une chose : si ce n'était pas mon Hercule, je risquais d'avoir l'air particulièrement bête.

Mais, hé. Vous parlez à Pégase. Qui pourrait imaginer que je puisse penser avec logique ? Les statistiques pour que la coïncidence se révèle être vraie serait de ... Ho et puis zut, j'ai toujours détesté les maths ! Je préférais hurler son prénom encore et encore, en froissant un peu plus la feuille contre mon torse, comme si c'était Hercule lui-même.

   
copyright crackle bones


Dernière édition par Pégase H. Lazaridis le Jeu 7 Mai - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •  Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • EmptyJeu 7 Mai - 21:36

Je pue. Forcément, entraîner les gens impliquent de donner de ma personne et de ce fait, je me dépense avec eux, m'appliquant à les aider à aller au delà de leurs limites dans la mesure du raisonnable. J'avais une meilleure condition physique qu'eux, alors je tenais bien la distance, mais n'empêche qu'au bout d'un moment, moi aussi j'avais besoin de reprendre un peu mon souffle. Je venais d'achever une séance avec un jeune homme et j'étais en train de discuter avec lui, mon tee-shirt humide de sueur collant à ma peau. Je continuais à bavarder lorsqu'une voix me parvint. Quelqu'un était en train de beugler mon prénom. Fronçant les sourcils, je fis signe au garçon de m'excuser et m'esquiva pour comprendre le comment du pourquoi de cette agitation. Je rejoignis en deux-deux le couloir principal, les sourcils légèrement froncés. Et puis le type passa devant moi, ne cessant de courir comme un dératé. Whoa. Il n'y eut pas tout de suite de déclic de mon côté. C'était juste un grand brin visiblement du genre démonstratif et qui était en train de troubler la tranquillité ambiante. « HERCULE !!!! HERCUUUUUUUUUUUUUUULE ! C'EST MOIIIII ! » hu. Je me dressa au milieu du couloir, histoire de le faire taire. « C'est moi, qu'est-ce qui se passe ? » Lâchais-je, un peu désorienté. De toute évidence, ce type me connaissait et moi j'étais pas fichu de reconnaître mon meilleur ami sous cette nouvelle forme humaine. C'était un peu triste en fait, même si Pégase ne faisait décemment à personne l'effet d'être vexé par mon manque d'enthousiasme. (en même temps, à ce niveau, il battait en ce moment clairement tout le monde à plate couture) Je restais planté au milieu du couloir, l'air un peu paumé.
can't hold us ✩
pégase & hercule
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •  Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • EmptyJeu 7 Mai - 21:50


   
Can't hold us
On chante, on danse, on tchatche, on s’embrasse, on rentre à la maison, elle est pas belle la vie ?

   
Une silhouette masculine se dressa soudain devant moi, inspirant le respect, respirant le charisme. A moins que ce ne soit l'odeur de sueur. Mais j'étais peut-être plus sensible que Hercule à ce lien qui était encore entre nous, vibrant. Ou alors je devinais juste ce qui allait suivre. Même sa voix était différente ! Je l'observais les yeux pleins d'étoiles, brillants, passant ma langue sur mes lèvres, me trémoussant comme un chiot à qui on a dit de s'asseoir et qui se retient de justesse de sauter partout et de mordiller les coussins. J'inspirais, une fois, deux fois, manquais m'étouffer en m'étranglant, puis éclatais d'un rire joyeux et enfantin. Puis, avec le regard malicieux je m'approchais et chuchotais - à environ dix sur l'échelle du bruit, c'est-à-dire que tout le monde pouvait parfaitement m'entendre :

« C'est bien toi. C'est toi ! TU ES TOI. Tu te rends comptes ? C'est super.  


Puis, comme il n'avait pas l'air de se rappeler exactement, je fis ce qui me semblait la chose la plus amicale et capable de faire resurgir des souvenirs. Je lui collais un coup de boule comme autrefois. Je m'écartais, en riant, sautillant sur place. Je me mis même à frapper dans mes mains et commençais à bavasser, toujours fort, mais si vite qu'il était difficile de me comprendre :

« Ahah, tu t'attendais pas à me retrouver sur deux pattes, hein, Herc' dis dis dis ?! C'est tellement super ! Je t'ai cherché suppeeeer longtemps ! J'étais triste sans toi, moi ! Et puis, maintenant que j'ai plus d'ailes, c'est moins pratique pour voler, mais c'est marrant d'être humain tu vois et je-    


Je m'interrompis enfin, puis sautais au cou de Hercule pour le serrer contre moi dans une étreinte qui aurait pu être virile si je n'avais pas l'air aussi enfantin. Je le serrais cependant contre moi avec force, comme si j'avais peur qu'il ne disparaisse soudain. Il était différent, mais c'était quand même le même au fond. Mon Hercule. Le héros, le seul, mon meilleur ami. Je n'étais pas du tout vexé qu'il eut pu m'oublier ou ne pas me reconnaître. J'étais né pour lui, et peu importait, je le suivrais, je le retrouverais.

Je l'avais retrouvé ! C'était fait. Puis, par réflexe, je cherchais des yeux Mégara, ou même Phil. Où étaient-ils tous ? Curieux je dévorais du regard le visage du blond, et tant pis si on me prenait pour un fou, je léchais sa joue. Il avait un goût salé, à cause de la sueur, c'était rigolo. J'agissais comme sur l'Olympe, c'était peut-être là le problème.

« Maintenant que je t'ai retrouvé, j'te lâche plus, j'suis ton ombre mec !  gloussais-je en m'agitant de nouveau, incapable de tenir sur place.


   
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •  Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • EmptyVen 8 Mai - 14:12

De toute évidence, le type est fou de joie. Ca me ferait sourire, si ça ne m'avait pas autant désarçonné sur le coup. Il laissait librement exploser sa joie, détonnant dans ce monde où la contenance des émotions semblait plus poussée. Lui laissait tout transparaître, tout sautillant qu'il était. Et il fonçait sur moi. Alors qu'il s'approchait de moi, un éclat lumineux dans le regard, j'eut comme un déclic. Je connaissais ce regard, cette énergie. Bordel, bordel, bordel « c'est bien toi. C'est toi ! TU ES TOI. Tu te rends comptes ? C'est super. » Je dois avoir l'air un peu sonné alors que, doucement, tout se met en place dans ma tête, telles les pièces d'un puzzle avec lequel je me débattais depuis longtemps, trop longtemps. C'est lui, c'est forcément lui. C'est Pégase. Visiblement désireux de susciter un déclic chez moi, il me fila un gros coup de boule ce qui me surprit un instant même si, en fait, j'étais celui qui avait commencé. Bon, voilà que le doute n'était désormais plus permis. J'étais un peu plus dans la contenance que mon copain et je ne sautillais pas tel un enfant ayant mangé un surplus de friandises, mais mon enthousiasme n'en était pas moins lisible sur mon visage. Dans mes grands yeux bleus se lisait la joie, parfaitement assortie à l'immense sourire que j'affichais désormais, ainsi qu'une conséquente dose de soulagement. Tout allait s'arranger maintenant. J'avais retrouvé Pégase, ou plutôt il m'avait retrouvé, alors maintenant, tout allait bien se passer. Whooo.  flyheart Y avait pas à dire, j'étais tout bonnement fou de bonheur, même si pas autant que mon meilleur copain. Qu'est-ce que je l'aimais celui-là et je me fichais que tout le monde nous regarde là, tout de suite. Il parlait l'effort et semblait sur ressorts, mais je m'en foutais éperdument. « Ahah, tu t'attendais pas à me retrouver sur deux pattes, hein, Herc' dis dis dis ?! C'est tellement super ! Je t'ai cherché suppeeeer longtemps ! J'étais triste sans toi, moi ! Et puis, maintenant que j'ai plus d'ailes, c'est moins pratique pour voler, mais c'est marrant d'être humain tu vois et je- » et puis il me sauta dessus, d'un coup et je resta encore un peu pétrifié, bouleversé par ce retournement de situations. Et puis, je me laissais aller et je m'autorisais à être plus démonstratif moi aussi (sans lui arriver à la cheville néanmoins, en même temps il mettait la barre très haute  mdrr). Je lui rendis son étreinte, le coeur gros, le souffle un peu court. « Bon sang, qu'est-ce que tu m'as manqué, j'y crois pas, c'est trop bien, c'est génial » dis-je, l'émotion se lisant dans ma voix. Je le serrais super fort et même si son apparence n'avait plus rien à voir avec ce qu'elle avait l'habitude d'être, je m'en fichais car je sentais bien que c'était mon meilleur ami et je me sentais tellement rassuré. J'avais retrouvé un bout de moi. Je n'étais plus tout seul. Une fois le câlin achevé, Pégase sembla chercher des yeux quelqu'un à mes côtés avant de focaliser à nouveau son attention sur moi. Et il me donna un gros coup de langue. Hum. Bon, n'importe qui dans ma situation se serait reculé d'un bond, mais bon, pas moi. C'était un peu bizarre, mais c'était Pégase. Pégase avait l'habitude d'être un cheval ailé et c'était mon meilleur copain sur terre. Les léchouilles, c'était un peu bizarre aux yeux des autres, mais pas aux miens. Je ris un peu. Le pauvre, je puais vraiment en plus. Enfin, il ne me semblait pas franchement perturbé. Il avait toujours l'air aussi enthousiaste et ça commençait à déteindre sur moi. « Maintenant que je t'ai retrouvé, j'te lâche plus, j'suis ton ombre mec ! » Mon sourire vint s'élargir encore. J'étais tellement heureux, tellement apaisé. J'avais l'impression d'être entier à nouveau, comme si j'avais été d'une certaine façon incomplet depuis mon arrivée en ce monde. Comme si Pégase constituait un petit bout spécial de ma personne. Nous étions liés depuis toujours tous les deux, c'était comme ça et plus que jamais je le ressentais dans tout mon être. Alors il avait vraiment pas à s'en faire : j'avais nullement l'intention de le laisser sortir de mon champ de vision. « J'aurais pas pu accepter qu'il en soit autrement » lançais-je joyeusement, le coeur tout gonflé d'amour. Je mis mes mains sur ses épaules, rayonnant moi aussi de joie désormais. « Va falloir que tu me racontes tout ce que t'as fais depuis qu'on est ici ! Ah et tu as retrouvé du monde ? » Je croisais en silence fort fort les doigts pour qu'il ai retrouvé des gens de notre entourage. Mes parents célestes peut-être, ou Meg ou Phil... N'importe qui, (Hadès exclu, quand même) mais quelqu'un.
can't hold us ✩
pégase & hercule
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •  Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • EmptyVen 8 Mai - 19:59


   
Can't hold us
On chante, on danse, on tchatche, on s’embrasse, on rentre à la maison, elle est pas belle la vie ?

   
C'était fou. Vraiment fou. Il me suffisait de venir dans ce gymnase pour le retrouver ! Si je n'avais pas écouté le conseil de Cerbère ... Je ne pouvais pas me retenir, je me dandinais, sautillais, ne cessais de bouger, ne sachant pas canaliser toutes les émotions qui se déchaînaient en moi. J'étais trop heureux, et je me devais de le faire savoir au monde entier. Hercule sembla enfin faire le rapprochement, et si il sembla vaguement intimidé, quelque peu réservé quant à sa façon de montrer sa joie, je ne m'en formalisais pas. Il était heureux, je le voyais dans ses yeux. Je lisais en lui comme dans un livre, et j'y lisais le soulagement écho au mien. Nous nous étions retrouvés ; à deux nous avions toujours été plus forts. On pourrait déplacer le monde, décrocher la lune, ensemble.

Je savourais son goût salé - j'avais encore de mauvaises manières, et j'étais sur le point de lui conseiller de prendre une douche, quand sa question me prit au dépourvu. Mon regard s'assombrit d'une pointe d'interrogation, comme une lampe qu'on éteint. Mais le sourire réapparut sur mon visage ; je refusais de me laisser abattre.

« Non, personne. Je me suis fait des copains et des copines, mais je n'ai vu ni Phil ni personne. Puis, avec un regard qui se voulait discret mais qui était sensiblement jaloux, je demandais : « Et M-Mégara ? J'avais bredouillé comme un enfant.


Autour de nous, les gens s'étaient éloignés. De toute évidence, le dénommé Hercule me connaissait et je ne représentais aucun danger. Je me reculais et tout en tournant autour de mon meilleur ami, en ne cessant de le toucher, de frôler ses mains, ses épaules, je continuais de parler. Un vrai moulin à paroles. A se demander si je respirais entre les mots, parce que c'était comme une mitraillette de phrases.

« Tu travailles ici du coup ? J'avais besoin de faire du sport, tu me connais, j'adore courir partout, et je suis venu ici sous le conseil de Cerbère, mon chien. En fait je voulais savoir pourquoi les gens rient de moi quand je cours, mais ça n'a plus d'importance, parce que tu es là ! L'important c'est que je t'ai retrouvé ! On peut aller quelque part, ou tu veux qu'on vole jusque l'O- ... Ha mince, c'est vrai, je n'ai plus d'ailes. Je haussais les épaules. C'était un fait, et je n'avais pas besoin de me lamenter là-dessus. Avec un petit sourire malicieux, je déclarais : « Tu as changé, tu es encore plus beau ici. Faut croire que cette ... dimension ? Oui appelons-ça comme ça. Cette dimension t'a donné un côté très ... plus héroïque encore, tu vois ? Haha. Je suppose que ici, je devais être humain. Tu en penses quoi ? D'après des copines je suis mignon. C'est bizarre - je suis humain, pas mignon. Toi, tu es mignon.


Toute la sincérité du monde transpirait dans mes paroles. Je me fichais de mon physique, mais celui de Hercule me paraissait le plus beau, le plus fort, le meilleur. Hercule était mon héros. Celui qui chevauchait mon dos pour voler dans les cieux. Mais ici, je ne pouvais rien lui apporter d'autre que mon soutien et ma présence. Je lui offris mon plus beau sourire et tournais la tête vers là d'où il venait.

« Tu as du temps là tout de suite ? Je ne te dérange pas au moins ? Mais même cette considération très adulte ne semblait pas m'ennuyer. Comme si, si il m'avait dit que oui je le dérangeais, je n'aurais pas compris. C'était Hercule. On était fait pour être ensemble, toujours. C'était comme ça - comme l'air qu'on respire, comme l'eau qu'on boit. Implacable, immuable, comme le temps.

   
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •  Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • EmptySam 9 Mai - 19:56

« Non, personne. Je me suis fait des copains et des copines, mais je n'ai vu ni Phil ni personne. » Je suis déçu de cette réponse, inévitablement. C'était sans doute un peu naïf d'avoir espéré qu'il avait retrouvé tout le monde. Il avait dut essayer, à mon instar, sans succès, à mon instar. C'est comme ça. Enfin, je me forçais à relativiser un peu. Eh, j'avais retrouvé Pégase. C'était enfin un début et un excellent début. J'étais fou de joie, un peu déçu, mais fou de joie. « Et M-Mégara ? » Et voilà qu'il m'assénait sans le vouloir un autre petit coup au coeur. Je secoua la tête, répondant par la négative. « Non, pas de Meg, il n'y a que toi et moi » dis-je, le coeur serré. Je n'aurais pas dit que j'étais aussi peiné par l'absence de Meg qu'à mon arrivée. Il faut croire que j'avais trouvé le moyen de vivre à nouveau sans elle, même si elle restait particulièrement présente dans mes pensées. Je ne pouvais décemment pas l'en effacer et de toute façon, je n'en avais pas la moindre envie. Je ne faisais pas partie de ces gens qui auraient aspirés à oublier leur ancienne vie pour rendre le présent plus simple à digérer. Non, je voulais garder toute ma tête, tous mes souvenirs, ne serait-ce que pour vivre des retrouvailles comme celles que j'avais en ce moment avec Pégase. Ca le valait totalement. « Mais c'est bien, ça va aller, on va s'en sortir ensemble » et je lui offris un beau sourire enthousiaste, respirant la joie et l'amour. Bah ouais, je l'aimais celui-là. Pégase était mon allié pour la vie, définitivement et même si j'avais été malencontreusement séparé de lui durant toute une partie de ma vie, cela n'avait en rien creusé un fossé entre nous. Nous étions complémentaires et je me faisais l'effet d'être davantage moi-même maintenant qu'il était auprès de moi. Un sentiment de plénitude vraiment réconfortant. Nous étions encore campés au milieu du couloir, mais tout le monde reprenait ses occupations. Enfin, dans le fond peu importe, mon attention était trop concentrée sur mon ami pour que je me préoccupe des autres. « Tu travailles ici du coup ? J'avais besoin de faire du sport, tu me connais, j'adore courir partout, et je suis venu ici sous le conseil de Cerbère, mon chien. En fait je voulais savoir pourquoi les gens rient de moi quand je cours, mais ça n'a plus d'importance, parce que tu es là ! L'important c'est que je t'ai retrouvé ! On peut aller quelque part, ou tu veux qu'on vole jusque l'O- ... Ha mince, c'est vrai, je n'ai plus d'ailes. » Il parlait beaucoup et une énergie lumineuse semblait émaner de lui. Il me faisait sourire. Il respirait la joie et c'était communicatif. Et puis, il rouvrit la bouche et mon sourire se fit nettement plus gêné. « Tu as changé, tu es encore plus beau ici. Faut croire que cette ... dimension ? Oui appelons-ça comme ça. Cette dimension t'a donné un côté très ... plus héroïque encore, tu vois ? Haha. Je suppose que ici, je devais être humain. Tu en penses quoi ? D'après des copines je suis mignon. C'est bizarre - je suis humain, pas mignon. Toi, tu es mignon. » Il ne réfléchissait pas, il n'avait pas de filtre. Il n'en avait jamais eut, à bien y réfléchir, mais voilà que pour le coup, ça me mettait un peu mal-à-l'aise. Il me flattait sur mon physique là, car visiblement je lui plaisais bien. Euh... Il était pas mal non plus, fallait bien le reconnaître et bon, c'était mon Pégase. Il était parfait à mes yeux et d'autant plus important que là tout de suite, il constituait l'intégralité de mon monde, mon pont envers ma vie passée aussi. « Merci » dis-je simplement et mes joues rosirent légèrement. Breeef  Arrow dieu merci, il changea de sujets et je fus nettement plus à l'aise que je l'étais à la perspective de débattre sur mon apparence physique. « Tu as du temps là tout de suite ? Je ne te dérange pas au moins ? » J'en savais plus grand chose, en fait, le retour de Pégase dans ma vie m'avait un peu sonné. Je venais de terminer une séance lorsque j'avais entendu mon ami crier mon nom. Dans ses yeux, je sentais qu'il peinerait assez mal à comprendre que je doive m'esquiver alors que nous venions de nous retrouver. En fait, lorsque l'occasion s'en présentait, nous l'avions l'habitude d'être assez scotchés l'un à l'autre. L'entrée de Meg dans ma vie avait mis une petite distance entre moi et mon ami et il avait déjà manifesté par le passé de la jalousie à ce sujet. Là, je n'avais pas Meg, juste Pégase et moi aussi j'avais envie de passer du temps avec lui. Ca faisait longtemps, bien trop longtemps. Je lui offris donc la réponse qu'il attendait. « Je peux m'esquiver, les gens comprendront » dis-je. On ne retrouve pas son meilleur ami tous les jours, après tout. J'avais décemment le devoir de profiter de cette occasion. « Je peux m'esquiver, les gens ici vont comprendre » finis-je par dire avec un sourire, en me massant distraitement ma nuque trempée. « Je prend une douche, je me change et on file ? » Proposais-je en commençant d'ores et déjà à me diriger vers les vestiaires.
can't hold us ✩
pégase & hercule
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •  Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • EmptyDim 10 Mai - 11:53


   
Can't hold us
On chante, on danse, on tchatche, on s’embrasse, on rentre à la maison, elle est pas belle la vie ?

   
Pas de Mégara ? J'eus l'air un peu ahuri, mais en y réfléchissant, finalement, ce n'était pas illogique. Après tout, Hercule et moi avions été séparés. Alors pourquoi pas la brune et lui ? C'était peut-être mesquin, mais je fus quelque peu contente qu'elle ne soit pas là. Ca me rappelait l'époque où l'on était encore à deux, juste à deux. Bon, il manquait Phil pour finaliser le trio, mais c'était mieux que rien. C'était ce qu'il me fallait. C'était mon Hercule. Je l'observais avec des yeux brillants d'émotion.

« Toi et moi, ça suffit amplement. Il ne nous faut rien d'autre, hein ? Hein, hein hein ? fis-je en sautillant, une vraie peluche pleine de bonne humeur, une piñata de joie et d'amour. Je hochais la tête à son affirmation - on allait s'en sortir, bien entendu. Maintenant que je l'avais retrouvé, je me sentais entier, mieux. Comme si un vide s'était comblé en moi.

Je le noyais sous mes paroles, sous mes gestes chaleureux et des torrents d'amour et d'amitié. Hercule, Hercule ! J'avais peur qu'il ne disparaisse, que tout ça ne se révèle un rêve. Que je me réveille dans mon lit, et qu'Hercule ne soit pas là. Mais c'était bien lui, et tout allait bien. Je n'avais absolument pas remarqué sa gêne, les compliments et les mots sortaient comme ça, naturellement. Il devait être étonné, parce qu'autrefois si j'étais très naturel et expansif, je ne parlais pas. Disons que je me rattrapais niveau bavardage. J'avais des années à déverser en mots.

« Une douche, d'accord ! déclarais-je en hochant la tête.

Et, tout naturellement, je suivis Hercule en trottinant. Je ne voyais pas où était le problème - j'étais son ombre, maintenant, et puis je ne voulais plus le lâcher. Avec Phil, on avait vécu ensemble pendant des années et je ne voyais pas pourquoi je devais être pudique. La pudeur était un mot sans concret pour moi. La nudité, tout ça - c'était naturel. J'avais vécu sans vêtements d'ailleurs pendant un bout de temps, en étant cheval. Je regardais Hercule avec un sourire innocent.

« Je peux venir ? et c'était une question qui se répondait à elle-même. Je voulais venir, je voulais l'accompagner. Pas pour mater, qu'on soit bien d'accord, ça ne me serait jamais venu à l'idée, mais pour continuer de parler. Il m'avait demandé ce que je faisais dans la vie, non ? « Moi, depuis que je suis ici, je suis dompteur d'animaux. Je leur fais faire des trucs rigolos, comme ramener des bières ou faire pipi dans les toilettes. C'est rigolo. J'ai une maison dans le coin du coup, et faudra que je te présente tout mes z'animaux, mais en fait je vis à moitié chez Jasmine et Elena, mais c'est marrant. Elena fait bien la cuisine, et Jasmine et très gentille, mais maintenant que je t'ai retrouvé, ça va être magique !

Encore une fois, je mitraillais l'air de mes paroles. Je ne lâchais pas d'une semelle le pauvre Hercule. J'ouvris mon sweat à capuche, parce que j'avais chaud à courir partout, et je regardais autour de moi avec des airs curieux, et je revenais entre chaque coup d'oeil à Hercule, comme pour m'assurer qu'il était là.

   
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •  Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • EmptyDim 10 Mai - 13:26

« Toi et moi, ça suffit amplement. Il ne nous faut rien d'autre, hein ? Hein, hein hein ? » J'obtempéra. Ce serait mieux avec les autres, mais il me fallait positiver : Pégase était là et c'était déjà vraiment formidable. J'avais retrouvé mon allié, l'autre bout de moi et d'un tel tournant ne pouvait que découler des répercussions positives, non ? Sa présence en elle-même était bon pour le moral. Il respirait la joie, l'enthousiasme, voir un peu trop. Il était carrément euphorique et à côté de lui, je devais sans doute avoir mauvaise mine même si visiblement, je plaisais bien à Pégase sous cette nouvelle forme. Il ne sembla pas le moins du monde déceler mon léger malaise à l'entente de ce compliment un peu bizarre dans la bouce de votre super copain depuis la toute petite enfance. Je n'avais ni le coeur ni l'envie de refuser un bon moment en sa compagnie et j'allais juste passer outre les petits commentaires susceptibles de me faire rougir jusqu'aux oreilles. « Une douche, d'accord ! » Je l'entendais, sautillant derrière moi, alors que je m'avançais dans le couloir en direction des vestiaires. Je n'étais pas vraiment gêné qu'il me suive ainsi, car ça avait toujours été le cas. Mon père, Zeus, l'avait créé pour qu'il me tienne compagnie, pour qu'il soit mon ami. Il existait pour être auprès de moi, voilà. « Je peux venir ? » Je m'immobilisa un instant, manquant de peu que Pégase se cogne dans moi. Euuh... Je ne répondis pas vraiment, reprenant ma marche, ne sachant décemment pas quoi dire. Il comptait me suivre sous la douche ? Il faut croire que oui car je n'entendais rien dans sa voix qui puisse suggérer qu'il était en train de plaisanter à ce sujet. « Moi, depuis que je suis ici, je suis dompteur d'animaux. Je leur fais faire des trucs rigolos, comme ramener des bières ou faire pipi dans les toilettes. C'est rigolo. J'ai une maison dans le coin du coup, et faudra que je te présente tout mes z'animaux, mais en fait je vis à moitié chez Jasmine et Elena, mais c'est marrant. Elena fait bien la cuisine, et Jasmine et très gentille, mais maintenant que je t'ai retrouvé, ça va être magique ! » Bon sang, il ne cessait jamais de parler et moi j'essayais d'enregistrer toutes les informations déblatérées en deux-deux par mon ami, le tout en essayant de ne pas virer au rouge tomate. Dieu merci, je n'étais pas aussi pudique que j'avais put l'être par le passé. Et puis, Pégase m'avait déjà vu à poil. A l'époque, je n'avais décemment rien à voir avec l'homme que j'étais aujourd'hui, j'étais davantage un bébé en couche-culottes, mais bon, c'était visiblement pas différent aux yeux de Pégase. Peut-être que j'étais bien trop coincé. Je pris donc sur moi et fit sauter le cadenas sur mon casier pour l'ouvrir. Je sortis mes affaires de douche et commença par faire passer mon tee-shirt au dessus de ma tête avant de baisser mon pantalon de jogging, me retrouvant en calbut. C'est là que ça allait virer délicat. « J'ai hâte de rencontrer tout ce beau monde » dis-je gentiment en attrapant ma serviette. Je me dirigea ensuite un peu à reculons vers les douches, redoutant un tantinet la suite. « Faudra que tu rencontres mes amis aussi, je me suis fais deux super copines, je suis sûr que tu vas bien t'entendre avec » enfin, s'il ne les léchait pas ou ne leur proposait pas de se joindre à elles sous la douche.  Arrow
can't hold us ✩
pégase & hercule
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •  Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us • Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Σ (HERCULE & PEGASE) • can't hold us •

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-