AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

❝ a little party never killed nobody. ❞ (neolem) Vide
❝ a little party never killed nobody. ❞ (neolem) Vide
 

 ❝ a little party never killed nobody. ❞ (neolem)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: ❝ a little party never killed nobody. ❞ (neolem) ❝ a little party never killed nobody. ❞ (neolem) EmptyVen 8 Mai - 14:44

a little party never killed nobody
cheshire & absolem
Tout le monde est parti en entendant les sirènes de la police. Apparemment, un de tes voisins de palier n'a pas apprécié que tu fasses la fête sans lui. Enfin, une "fête" c'est un bien grand mot. En réalité tu n'as fait qu'inviter ta bande pour boire un coup tous ensemble. De l'alcool, certainement. Mais ce qui a surtout dérangé les flics, c'est l'odeur de cannabis et de fumée qui flotte dans la chambre. Le narguilé était à peine éteint et les joints consumés traînaient dans le cendrier. Tu n'as pas eu le temps de tout planquer, puis à quoi bon ? T'es déjà fiché comme le drogué de service dans leurs dossiers puis t'es trop explosé pour réfléchir convenablement et penser à un plan de secours. Du coup tu te retrouves plaqué sur le capot d'une voiture de police dont les gyrophares bleus et rouges tanguent dans ta tête, avec un gros flic en train de te passer les menottes. « La prochaine fois, c'est moi qui te passerais les menottes dans ma chambr... » Il te donne un coup sur la tête qui te fait un mal de chien et t'arrache une exclamation. Tu grognes en tentant de te dégager, mais le gars est dix fois plus costaud que toi et il te tire sans ménagement pour te relever. Tu chancelles un peu avant d'être projeté à l'arrière de la voiture. Avant de claquer la portière, le gars se penche et te lance : « Fais pas l'con avec moi, tu veux ? » Il va ensuite se placer côté passager tandis que son collègue prend le volant. Les deux soupirent. Il est deux heures du mat' passées. « Vous savez que le cannabis est légal dans de nombreux états désormais ? » Cette fois c'est le conducteur qui te répond. « Ouais, tu raconteras ça au poste, en attendant ferme-là. » Tu lèves tes mains toujours menottées en guise de défaite et tu t'installes confortablement sur la banquette arrière. Le trajet est assez rapide et vous arrivez bientôt à la station de police.

Il n'y a pas grand monde à cette heure-là. Juste deux-trois pecnots imbibés qui tentent de négocier comme tu l'as fais juste avant. Le gros te tient fermement par le bras, il te fait mal mais tu te laisses faire. T'en as rien à foutre, en fait, déjà que t'es à moitié conscient de ce qui se passe. T'atterris rapidement dans une cellule vide - t'as de la chance - et tu sais que c'est là que tu vas devoir passer le reste de la nuit. Ça t'es déjà arrivé deux fois depuis ton arrivée à Fantasia Hill, toujours pour les mêmes raisons. Tu commences à être un habituer, bientôt tu pourras demander ta carte de fidélité ou un pass VIP. Tu te laisses tomber à même le sol puis tu regardes le groupe de flics parler de toi, de la nuit horrible qu'ils sont en train de passer et de la recrudescence de petits malfrats dans la ville. Rien de bien passionnant, en somme, jusqu'à ce qu'ils reçoivent un coup de fil. T'écoutes ce que racontes la policière qui a décroché en tentant de retranscrire la conversation. « Bonjour, ici le Lieutenant Hamilton du commissariat, quel est votre problème ? ... Oui. ... Encore ? ... Très bien, pouvez-vous nous redonner l'adresse s'il vous plaît ? ... D'accord, merci. Nous serons là dans dix minutes. » Apparemment, un récidiviste venait d'être dénoncé, comme toi. Ça t'arrache un sourire - t'aimes bien voir les flics galérer - puis tu fermes les yeux. Quitte à reste ici, autant essayer de dormir... Pas sûr que tu y arrives toutefois.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Neo

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: devenir danseuse étoile unijambiste.
Faites place à la vedette
Neo "Cheshire" R. Burton
J'ai posé bagages ici le : 29/10/2013 Jouant le rôle de : Cheshire, l'esprit étrange sous forme féline. #teamwonderland Nombre de messages : 434 On me connait sous le pseudo : wednesday' (cam). Un merci à : hey jude (avatar) Je suis fier(e) de porter l'avatar de : rdj, la perfection.
MessageSujet: Re: ❝ a little party never killed nobody. ❞ (neolem) ❝ a little party never killed nobody. ❞ (neolem) EmptyMar 12 Mai - 21:17

a little party never killed nobody
cheshire & absolem
L'alcool coulait à flot. C'était la huitième bouteille de Champagne qu'ils ouvraient, et la troisième de whisky : tu attrapas l'une d'entre elle au vol, tirant dessus en luttant avec une demoiselle qui semblait l'avoir vu avant toi. « Eh miss, rappelle-moi à qui est cet appart ? » Tu lui envoyas d'un ton boudeur, alors qu'elle cédait la première et te la laissait. Tu lui adressas ton plus grand sourire d'emmerdeur – en forme de croissant de lune – avant d'avaler une gorgée du liquide te brûlant la gorge, tes lèvres sur le goulot. La musique fit un bond qui éclaircit ton sourire, et tu te levais de ton épais fauteuil de cuir pour rejoindre le centre de la pièce transformé en piste de danse. On t'embarqua d'ailleurs dans quelques danses rapprochées auxquelles tu te prêtas volontiers, ton appartement n'étant plus qu'un immense terrain de jeu. Tu observais d'un œil à moitié ivre toutes ses silhouettes se déhanchant sur le rythme d'une musique électronique dont tu n'étais plus en état de comprendre les paroles mais dont tu reconnaissais certainement la voix grave de l'une de ses chanteuses à la mode, qui plaisais tant au plus jeunes. Cherchant d'ailleurs quelqu'un d'un peu plus croustillant à taquiner qu'une de ses groupies fantasmant sur les hommes plus vieux, tes yeux en forme d'amande passaient de fesses en fesses alors que mourant de chaud, de déboutonnait les premiers boutons de chemise. « Ça ne va toujours pas mieux votre alcoolisme n'est-ce pas Joe ? » Tu gloussais à la vue d'un de tes patients accoudés au bar, que tu gratifiais d'une bonne tape dans le dos qui le fit recracher l'étrange cocktail qu'il avait en bouche. Cela eu au moins l'intérêt de te faire rire et tu lui ébouriffais les cheveux avant de repartir dans ta chasse. « Allez mon vieux, Oscar Wilde disait que la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder. » Et sans plus de cérémonie, ton regard passait de ses hauts le cœur aux lèvres d'un beau blond mouvant sur la piste, juste assez vieux pour être assez croustillant.

Seulement tu n'eus qu'à peine le temps de faire quelques pas vers lui que des coups puissants résonnaient contre ta porte d'entrée, et que subitement, les moins ivres cessaient de danser pour se tourner, l'air interloqués sur le visage. Et évidement comme aucune de ses couilles molles n'osaient bouger, tu levais les deux mains en l'air, mimant un cessez le feu en pleine guerre mondiale. Puis tu fis quelques pas, titubant. Évidement, tu retrouvais tes chers poulets préférés sur le seuil, l'air blasés comme jamais. « Wouh, ça n'a pas l'air d'aller bien fort ce soir James. » L'autre se massait le front, tandis que tu t’appuyais contre la porte. « Franchement Neo, on nous appelle à chacune de tes soirées, t'as toujours pas compris la leçon depuis le temps ? » Tu fis une petite moue, avant de glousser et de tendre tes poignets en attendant tes menottes, l'autre flic s'occupa d'aller éteindre la musique et de déclarer la ''petite'' soirée terminée, sous une huée générale. T'entendis le cliquetis des menottes contre tes poignets tendus alors que tous tes invités te passaient sous le nez, te remerciant et te priant de remettre ça à plus tard. Tu leur fis quelques petits clins d’œil avant de tourner les yeux vers James. « Tu as pensé à mon sac à vomis ? » Tu le taquinas avec un immense sourire.

Vingt minutes plus tard les bleus saluaient leurs collègues avant de t'ouvrir la cellule, te retirant les menottes et te laissant te frotter la marque rouge creusée qu'elles t'avaient laissée, non pas pour la première fois. Tu remarquas alors que tu n'étais pas le seul derrière les barreaux, et un de tes sourires se leva en pique au dessus de tes yeux. Tu vacillas jusqu'au banc avant de t'y asseoir avec grâce – aussi étrange que cela puisse paraître, car malgré le taux d'alcool que tu avais dans le sang, tu descendais d'un chat après tout. Observant d'ailleurs individu du coin de l’œil, et n'ayant à vrai dire pas grand-chose à faire d'autre, tu remarquas alors que le visage de ce dernier ne te semblait pas si inconnu que ça. Plissant les yeux, tu passas dans son dos et fit un tour complet autour de lui, ne te gênant pas pour l'observer, avant de te rasoir. « Mmh, on se connaît non ? » Tu fis un petit bruit qui ressemblait à ronronnement. « Très cher, j'adore vos cheveux. » Une lune apparut sur tes lèvres.
electric bird.



Vous avez peut-être en effet remarqué que je n'ai pas toujours toute ma tête ?
 
Revenir en haut Aller en bas
 

❝ a little party never killed nobody. ❞ (neolem)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-