AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-43%
Le deal à ne pas rater :
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
28.59 € 50.01 €
Voir le deal

Partagez

(Rouky) + Hold you Vide
(Rouky) + Hold you Vide
(Rouky) + Hold you Vide
(Rouky) + Hold you Vide
 

 (Rouky) + Hold you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vicky H. Goupil

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: chanteuse, festival, être avec Evan.
Faites place à la vedette
Vicky H. Goupil
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : La jolie renarde de Rox et Rouky. Nombre de messages : 527 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : dreamy + caius Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Britt Robertson
MessageSujet: (Rouky) + Hold you (Rouky) + Hold you EmptyDim 21 Juin - 2:42

Hold you
Tate & Vicky

La dépression, c'est quelque chose qui nous tombe dessus comme une pierre, d'un coup. Quoique si je veux que la métaphore soit plus prenante, il se peut que je dise piano. Debout devant le miroir, je regardai le reflet qu'il me renvoyait. Mes cheveux avaient repoussés depuis ma crise, mes yeux étaient ternis par le manque de sentiments et j'avais mal. Mon cœur avait saigné auparavant comme jamais à cause de Rox et des autres. Evan avait suivi et maintenant, j'étais vidée. Je passais mes journées dans le petit local qui nous servait de lieu de répétition avec le groupe et je jouai comme si j'étais en phase terminale. Je jouai à en perdre la tête, jusqu'à en avoir mal aux doigts. Je ne savais même pas si Ria était revenue de son escapade romantique avec Rox. Ma meilleure amie se tapait mon ex. Génial mais tant qu'elle était heureuse, c'était le principal.

« Vicky ?! » Je relevai la tête de sur mes chansons pour regarder mon bassiste qui m'intimait qu'on devait y aller. Nous avions un concert ce soir. La fête de la musique. La ville avait envoyé des agents pour renforcer la sécurité parce que ce genre de soirées tournait toujours au vinaigre et mon groupe faisait parti de l'un de ceux qui allait se produire sur l'esplanade principale. « Je passe chez moi me changer avant. » J'étais partie en vitesse jusque chez moi. Il faisait tellement chaud, ça me rendait dingue. Je troquai mon tee-shirt ample et mon pantalon troué pour un short et un croc-top. Puis l'habituel chapeau. Vicky Goupil sans son chapeau ne serait pas Vicky. Je souriai timidement à mon reflet avant de soupirer pour attraper ma guitare sèche, mon pass et partir jusqu'à l'endroit où avait lieu mon concert. Il y avait déjà du monde si bien que je cherchai l'entrée de la scène pour passer le badge autour de mon cou et aller le montrer à l'agent de sécurité. Il me laissa monter et je lui souris alors pour aller dans les coulisses chercher le reste du groupe. Il y avait un monde fou là-dedans et je retrouvai Piqueur juste à temps pour qu'on nous annonce sur scène.

J'étais tétanisée devant tout le public avec ma guitare pour entamer les premières paroles de The Hardest Part, chanson écrite pour Rox. Lors de notre rupture, j'ai tellement souffert même si je suis celle qui ait décidé d'y mettre un terme. « Cette chanson est pour toutes les personnes qui ont souffert d'une peine de cœur tellement immense qu'elle vous a coupé le souffle et que vous avez cru en mourir. » La foule s'agita tandis que c'est tout naturellement que tout le groupe se mit à chanter en cœur. « It might never be the right time and that's the hardest part of it. » Cette chanson devait sans doute être la plus connue de notre groupe avec Peroxide qui traitait de mes cheveux blonds alors que dans l'autre monde, j'étais couleur fauve. Après cette chanson, les autres s’enchaînèrent, on avait le droit qu'à quatre. Donc ça passait assez vite et après un petit rappel, on laissa place à celui d'après qui se mit à jouer des choses plus joyeuses que nous. Je rangeai ma guitare dans son étui pour la confier à David, mon batteur. Piqueur ne me pardonnait pas le fait que j'étais partie avec Flynn. Je ne voulais pas lui faire de la peine mais j'avais besoin de m'éloigner du monde dans lequel j'avais évolué avec Rox. Si j'avais su, j'aurai fui aussi loin de cette ville que possible.

Je venais de troquer mes talons contre mes baskets pour descendre dans la foule retrouver une ou deux copines. J'essayai de me frayer un chemin dans la foule lorsqu'il y eut un effet vague. Je n'étais pas particulièrement grosse et je fus donc emportée pour voler à l'autre bout et finir à terre pour entendre un craquement dans ma cheville. « Merde, soufflai-je en tentant de me remettre debout. » Pas de danger que quelqu'un m'aide. Bande de connards ! Une main m'attrapa le bras cependant pour me remettre debout et je me tournai pour tomber sur un agent de police. De grands yeux aussi expressifs que les miens, les traits tirés et il sentait l'alcool. Rupture difficile ou alors allait-il me violer dans un coin ? Je le fixai un moment avant de déglutir. « Merci monsieur l'agent. Est-ce que vous pourriez m'emmener au coin de secours s'il vous plait ? Je pense que je me suis foulée la cheville en tombant. » Je lui fis un petit sourire en sautillant sur un pied. Espérons que ce mec soit serviable sinon j'allais devoir sautiller jusqu'au poste qui n'est quand même pas tout près.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.




Merci Hans d'amour kissheart
Revenir en haut Aller en bas
Rouky T. Slade

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
Rouky T. Slade
J'ai posé bagages ici le : 27/06/2013 Jouant le rôle de : ce petit chien qui hésitait entre loyauté et amitié, Rouky. Nombre de messages : 513 On me connait sous le pseudo : Atomic.Sky Un merci à : u.c. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Andrew Garfield
MessageSujet: Re: (Rouky) + Hold you (Rouky) + Hold you EmptyLun 29 Juin - 11:52

     


Vicky ♦ Tate

Hold you

R
ouky était assis devant son énième pinte de bière. Il n'aurait sut dire exactement combien il en avait but depuis le début de la soirée, mais il tenait suffisamment bien l'alcool pour savoir que ce ne serait surement pas la dernière avant qu'il ne décide de rentrer chez lui. C'était le seul moyen qu'il avait trouvé pour ne plus penser. Ne plus réfléchir. Juste oublier. L'oublier elle. Elle et ses cheveux roux, ses yeux clairs et sa façon de rire de tout. Elle qui l'avait soutenu lorsqu'il avait faillit abandonner ses recherches pour retrouver les siens. Elle qui avait toujours été là, telle la rassurante présence dont il avait besoin ... Maintenant, elle représentait tout ce qu'il détestait, ou du moins, il tentait de s'en convaincre. Il voulait haïr chacun des moments qu'il avait passé avec elle mais sa colère ne faisait que rebondir sur le souvenir de la jeune femme, allongée dans ses bras lors de leurs soirées dans son appartement. Au lieu d'être en colère contre elle, il s'en prenait à tout ce qui pouvait la lui rappeler: il avait croisé l'imbécile heureux du salon de thé, alors qu'il cherchait une place où garer sa voiture, et n'avait put s'empêcher de lui hurler dessus. Il avait croiser une petite rousse, devant le Méli Mélo House, et avait été pris d'une soudaine impulsion: contrôlant ses papiers dans ce qui, aux yeux de sa coéquipière, passait pour un excès de zèle. Il ne prenait même plus la peine de l'accompagner lorsqu'ils interpellaient une personne, la laissant se débrouiller pour aller enfermer leur "prisonnier" toute seule. Non. Depuis trois semaines, Rouky était devenu l'ombre de lui même. Il avait toujours été habitué aux dispute avec son Loir, mais cette fois-ci ils avaient été trop loin: lorsqu'il était rentré chez lui, elle avait récupéré toutes ses affaires, et, en frappant chez elle, il avait apprit qu'elle était partie. Son premier geste avait été de se rendre au Unbirthday Tea Party mais les deux psychopathes qui y travaillaient avaient été incapable de lui dire quoi que ce soit: elle avait quitter la ville, prétextant avoir besoin de se retrouver et le laissant, à son attention, qu'une lettre de rupture.

Immédiatement après, il avait trouvé refuge chez Rox, squattant son canapé alors que ses nerfs lâchaient: il était tellement persuadé qu'elle était la bonne qu'il n'avait pas, une seule seconde, imaginé qu'elle pouvait le quitter. Aujourd'hui, il était affreusement mal-à-l'aise d'avoir ainsi dérangé son meilleur ami: Rox n'avait jamais rencontré la jeune femme et les paroles réconfortantes qu'il lui avait adressé n'avaient apaisées son coeur brisé que quelques heures. Songeant qu'il ne pouvait décemment pas s'incruster chez Rox en permanence - ce dernier avait déjà fort à faire entre son colocataire et sa petite amie - Rouky avait trouvé un nouvel ami dans l'alcool. Une routine qui commençait à inquiéter sa coéquipière qui le voyait arriver le matin, toujours de plus en plus pâle, des cernes se dessinant sous ses yeux, l'esprit s'embrumant avec les jours. Malgré les conseils de la jeune femme, Rouky avait décidé de n'en faire qu'à sa tête, persuadé que personne ne pouvait comprendre le mal-être qu'il ressentait, l'immense solitude qui assiégeait son coeur lorsqu'il rentrait chez lui et était assaillit des souvenirs d'Elle s'installant un peu plus dans son appart. C'était cet appartement qu'il fuyait désespérément, désireux d'effacer toute trace d'Elle de son esprit, sombrant chaque jour un peu plus alors qu'il trainait de bar en bar. L'ambiance de Skyline Square était bien trop festive à son gout: voir des jeunes faire la fête, passer devant les établissements où il avait été tant de fois la chercher, observer les couples d'un soir ... C'était trop pour lui. La première semaine, le quartier le plus animé de la ville avait été son lieu de prédilection: il y avait d'ailleurs fait une rencontre avec qui il avait passé la nuit, mais le lendemain, le simple fait de constater qu'il ne se sentait pas mieux avait suffit à lui rappeler l'abominable sensation d'abandon à laquelle se mêlait, à présent, les affres de la culpabilité. Il avait donc quitter ce quartier, se perdant dans les rues de Bretzelburg pour y trouver des endroits plus discret où il pouvait noyer son chagrin à l'abris des regards curieux.

Il était donc là, assis à une table, sa bière dans les mains, l'arrière-gout amer du malte sur la langue. Il avait soupirer d'agacement lorsqu'il avait compris que son QG du soir était le théâtre d'un divertissement modéré qui prenait place en la personne d'une jeune blonde armée d'une guitare sur la scène improvisé. La fête de la musique. Quelle connerie oui ! Des crétins aveugler par un désir de gloire qui se ridiculisaient sur scène avec des chansons sans aucune profondeur. De là où il était, Rouky l'observa sourire à la foule et leva les yeux au ciel. Allait-il vraiment devoir supporter les chansons qui vanteraient l'amour et la réussite de cette nana dans les sphères les plus importantes de sa vie ? Pourquoi le destin s'acharnait-il sur lui à ce point ? Il était sur le point de quitter le bar pour proposer à Rox un séance de jeu vidéo quand la voix de la blonde se fit entendre. « Cette chanson est pour toutes les personnes qui ont souffert d'une peine de cœur tellement immense qu'elle vous a coupé le souffle et que vous avez cru en mourir. » La phrase l'interpella et il remonta son regard sombre vers elle, l'observant alors qu'elle commençait à jouer les premières notes de sa chanson. Peut être cela valait-il le coup finalement ? Décidant de donner une chance à celle qui prétendait pouvoir comprendre ce qu'il pouvait ressentir, le policier s'installa de nouveau, le regard fixé sur la blonde à travers son verre. Loin des chansons niaises et soporifique qu'il s'attendait à entendre, la mélodie et les paroles trouvaient, en lui, un écho insoupçonné et Rouky ne parvint pas à détacher ses yeux de la jeune femme, applaudissant même lorsqu'elle eut terminé. Il la vit disparaitre et rassembla ses affaires, enfilant sa veste et sortant de son porte-feuille un billet qu'il déposa sur la table avant de le ranger dans la poche arrière de son jean noir. Il fit son petit chemin jusqu'à la sortie lorsqu'une masse de cheveux blonds entra dans son champ de vision: par terre, assise sur le sol se trouvait la chanteuse de tout à l'heure, en mauvaise posture s'il prenait en compte les frottements qu'elle effectuait sur sa cheville. Voyant que personne ne se décidait à aller lui donner un coup de main, Rouky soupira et poussa deux-trois personnes sans ménagement pour attraper le bras de la jeune femme et la relever rapidement. « Merci monsieur l'agent. Est-ce que vous pourriez m'emmener au coin de secours s'il vous plait ? Je pense que je me suis foulée la cheville en tombant. » Il l'observa quelques seconde et tourna son regard sur la foule, cherchant le dit coin de secours. De l'autre côté des spectateur, une petite tente blanche était dressée mais le jeune homme se voyait mal traverser la marée humaine qui grouillait entre eux. Il y avait une autre tente, à quelques mètre de là, un peu plus reculée, il l'avait vu en arrivant. Il soupira de nouveau, passant sa main libre dans ses cheveux avant de regarder de nouveau la blessée qu'il n'avait pas lâché depuis cinq minutes, la maintenant contre lui pour lui éviter d'être bousculée davantage. Il tenta de faire un pas vers leur destination, espérant que la foulure n'était que légère mais la voir boitiller lui fit comprendre que marcher jusque là bas n'était pas une option envisageable. Il passa alors un un bras sous les jambes de la jeune fille et lui chuchota un bref « Accrochez vous ». Dès qu'il sentit ses bras enlacer sa nuque, il l'attira contre lui, la portant jusqu'à sortir complètement de la foule. « On y sera dans quelques minutes » dit-il sans vraiment la regarder, fixant plutôt la tente alors qu'il avançait doucement pour ne pas trop la secouer.

GleekOut!



Revenir en haut Aller en bas
Vicky H. Goupil

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: chanteuse, festival, être avec Evan.
Faites place à la vedette
Vicky H. Goupil
J'ai posé bagages ici le : 20/10/2014 Jouant le rôle de : La jolie renarde de Rox et Rouky. Nombre de messages : 527 On me connait sous le pseudo : Padawan Un merci à : dreamy + caius Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Britt Robertson
MessageSujet: Re: (Rouky) + Hold you (Rouky) + Hold you EmptyDim 5 Juil - 16:11

Hold you
Tate & Vicky

La faiblesse de la femme, ce sont les hommes. Enfin, les personnes par qui nous sommes attirés sexuellement. Je dois l'admettre que depuis mon baiser avec Ria, j'ai un peu de mal à savoir par quel camp je suis attirée. Depuis le départ d'Evan, tout n'en reste que plus troublé. Je me réfugie dans l'alcool et dans les mœurs les plus légères en compagnie d'un seul garçon sans pour autant m'engager dans une relation. Je ne peux tout simplement pas, de manière émotionnelle. J’écrivais des chansons qu'on voulait personnelles ou impersonnelles pour certaines personnes, des tristes, des joyeuses (bien qu'elles se font rares ces temps-ci) et je creuse ma propre tombe chaque jour. L'envie de vivre ma vie à 100% ne m'effleure plus du tout et je me sens vide, hapée par la fin de ma vie qui pourrait arriver plus tôt que prévu. J'aimerai être ce genre de fille qui ne se résume pas qu'à un mec. Je déteste le temps où j'ai rencontré Rox, où je suis tombée amoureuse de lui et où nous nous sommes perdus. Et ces temps-ci, je déteste Ria. Je la hais pour m'avoir pris l'homme que j'aimais. Pour me ressembler physiquement mais être totalement différente mentalement. Je la hais de la savoir dans les bras de celui auprès de qui j'aurai dû finir ma vie. Je haïssais Evan de m'avoir abandonnée après que je me sois laissée séduire par ses beaux yeux et sa moue enjôleur. Et je me détestai pour être si faible.

Je savais mes pensées tourmentées et corrompues par ma récente peine. Je savais que l'alcool n'aidait pas non plus. Ce soir, j'étais sobre et mes démons me reprenaient, revenaient vers moi pour m'emmener vers le fond, le grand trou noir qui me poussait à ne voir que la tristesse et ne plus croire au bonheur. Mes idées noires m'embrouillaient la tête au point que perdue dans ces dernières, je me suis retrouvée sur le sol. Un craquement audible avait retenu mon attention. Merde. Je tentai de me relever sans succès pour finalement tomber sur un homme. Grand, trop grand sans doute, cheveux bruns en bataille et cet air que je ne connaissais que trop bien. Tu es triste ? Moi aussi. Je me déteste d'avoir besoin de son assistance, je devrais être forte et non supplier quelqu'un de m'emmener au poste et un homme qui plus est. Il me souleva alors et je peinai à poser le pied. A chaque fois que ce dernier touchait le sol, une douleur aiguë envahissait mon corps, me pétrifiant sur place. Alors son bras passa sous mes jambes et je dus m'accrocher pour ne pas tomber à la renverse. La position de la mariée ou de la femme en détresse. Stupide, je suis tellement stupide. « Accrochez-vous. » J'enroule ma main tremblante autour de sa nuque tandis que je sens mon visage s'empourprer. « Mer... Merci... chuchotai-je la peine dans l'âme. » Un héros. On pourrait dire ça. Mais c'est un policier, il ne fait que son travail.

Il y avait quelque chose de rassurant chez cet homme, de familier même. Comme si je le connaissais déjà. Cette désagréable sensation de l'avoir connue dans ma vie. Le copain de Piqueur sans doute ? Un animal rencontré dans la forêt ? Ma timidité et le respect que j'avais envers ce jeune homme me poussait à me taire, à garder la question pour moi. La manière qu'il avait de regarder fixement devant lui. Il devait être en colère.  Sans aucun doute. « On y sera dans quelques minutes. » Et les quelques minutes annoncées s'écoulèrent tandis qu'on arrivait au poste. Je reconnus une tête familière comme étant le batteur de mon groupe, le nez en sang. Une bagarre. « Vicky ? Qu'est-ce que tu fous ici ? » Je grimaçai avant de jeter un bref coup d’œil à mon sauveur qui ne pipait pas un mot. « Je suis tombée et je crois que je me suis faite mal à la cheville... Mais heureusement le gentil policier, Monsieur hum ? » Je ne connaissais même pas son nom... « C'est... Enfin... Comment... Bref... » Quelle gourde ! Articule Vicky ?  « Quel est votre... enfin vous savez ? » Argh pitié, que Dieu de la forêt me vienne en aide... !

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.




Merci Hans d'amour kissheart
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Rouky) + Hold you (Rouky) + Hold you Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

(Rouky) + Hold you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-