AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Vide
Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Vide
Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Vide
Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Vide
Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Vide
Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Vide
Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Vide
Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Vide
 

 Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
P. Rikku F-T. Smith

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
P. Rikku F-T. Smith
J'ai posé bagages ici le : 27/06/2015 Jouant le rôle de : Prunelle, la petite dalmatienne qui mourrait d'envie d'avoir ses taches. #teamdalmatians. Nombre de messages : 161 On me connait sous le pseudo : mind dreamer. Un merci à : (a) Foolish Pleasure & (g/i) tumblr & (s) endlesslove & (t) moi, paroles de musiques (Flashlight - Jessie J). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Nicola cutie blondie Peltz.
MessageSujet: Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) EmptyMer 1 Juil - 19:21




   

Rox & Rikku
Je t'ai vu, pas la peine de nier
Une nouvelle aube. Une nouvelle aventure. Je me lève avec les coqs, réveillée par les premiers rayons du soleil qui taquinent mes paupières à travers le faible rideau. J'ouvre les yeux et un sourire se dessine sur mon visage. Je n'ai pas de temps à perdre. Le rêve se poursuit. Je jette littéralement mes couvertures en travers de mon lit et m'élance. Je manque de trébucher sur ma paire de chaussure. Je me rattrape à ma poignée de porte. Soupire. Je m'élance de plus belle comme qui rien ne vient de se passer. Iris n'est déjà plus là. Partie pour le travail sans doute ou pour autre chose. Je ne connais pas son emploi du temps par coeur, pas encore. Quoi?! Non, je ne suis pas folle, juste curieuse à excès. Enfin, aujourd'hui je n'ai que peu de temps à consacrer à mes diverses enquêtes. Je crois même que j'en ai trop... Tant pis, je ne peux pas non-plus m'en passer. Plongée dans mes pensées, j'ouvre chacun des placards à la recherche de mes céréales préférés et mange en toute tranquillité. Non. Ce n'est pas possible pour moi d'être tranquille. Je tente de prendre mon petit-déjeuner devant une émission parfaite pour ramollir mon cerveau, mais je m'énerve rapidement. Je tapote du pied et perds mon calme quand je n'arrive pas à changer de chaînes. A bout, j'éteins cette machine démoniaque et tente le poste radio. L'effet est immédiat. Du Chopin. L'un de mes morceaux favoris. Mon attention est complète. Je ne comprends pas ma réaction, mais ma réflexion passe à la trappe. A quoi bon comprendre. Une part de mystère est toujours la bienvenue. Quand ça m'arrange en tout cas. Je termine mon bol dans le plus grand calme tandis que les mélodies s'enchaînent et m'entraînent dans leur rythme. Je range, nettoies et emporte le poste avec moi jusqu'à ma chambre. Je me fige devant ma penderie. Je n'ai pas beaucoup de vêtements, mais chaque jour je connais ce choix au combien difficile. Soupire. J'attrape des sous-vêtements, un short en jean et un t-shirt blanc surmonté d'une chemise. Je passe dans la salle de bain sans oublier mon calmant. Je dépose le tout à côté du lavabo et me glisse aussitôt sous la douche. Enfin, je me prépare, m'habille et me coiffe. Lorsque les piles du poste décide de me lâcher.

Je m'active de plus belle. Je range, place mes affaires dans mes poches et comme une tornade je sors de l'appartement. Sans même un regard en arrière, sans reprendre mon souffle, je me mélange à la foule qui se bouscule dans les rues de Fantasia Hills. Mon nez se plisse aussitôt. Des odeurs loin d'être fantastique m'envahissent. Je tente de penser à autre chose. Chose efficace lorsque je passe à côté d'une personne étrange au téléphone. Je capte malgré moi une partie de sa conversation et mon esprit divague l'instant d'après. Je m'interroge sur cette personne, celle à l'autre bout du téléphone, le sujet de leur discussion, leur relation. Bref, une véritable histoire complètement folle s'écrit dans ma tête. Je m'en amuse tellement que je ne remarque pas une autre personne que je bouscule. Je m'excuse, mais sa réaction peu aimable déclenche une réponse cinglante de ma part. Je ne suis pas méchante, juste un peu trop franche par moment. Enfin, il ne semble pas le prendre mal et reprend sa marche en riant. Je le regarde s'éloigner et fais de même. Le reste de mon trajet est bien court. J'entre dans la petite boutique de couture, salue chaleureusement mes collègues et me met immédiatement au travail. Pleine d'énergie comme toujours, on me fait enchaîner les tâches aussi simples les unes que les autres afin d'éviter toute référence à mon ennui certain ou mes nombreuses maladresses envers les clients. Bref, ma journée est complètement ordinaire.

Mes heures une fois terminées, je m'élance dans les rues à nouveau. J'ai dans l'idée d'enchaîner de nombreuses activités jusqu'à la tombé de la nuit et plus encore. J'ai déjà plusieurs idées qui se bousculent dans mon esprit. Autant profiter du manque de membres canins à domicile pour profiter à fond de ce rêve. Je commence par m'acheter une glace. Que serait une merveilleuse journée sans glace?! C'est tout simplement impossible. Dégustant ce sucre qui fond à vue d'oeil, je me promène. Les rues se vident lentement. Certainement leur du repas ou des plus belles vagues à la plage. J'y rêve déjà lorsqu'une mélodie me parvient. Lointaine et familière. Je la suis comme appeler par la symphonie. Un petit bâtiment qui rassemble des sortes de studios. Intriguée, je laisse ma curiosité me guider à l'intérieur. Les couloirs sont vides et sombres. La seule lueur provient du même lieu que la chanson. Je termine ma glace en une bouchée et observe par la porte entre-ouverte. Une personne danse. Un jeune homme. Brun. Il se défend bien d'ailleurs. Ceci étant mon avis de nom professionnel dans le domaine. Je me glisse dans la pièce en reconnaissant la mélodie et me place contre le mur. Il semble qui ne m'ai pas vu, pas encore.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


When tomorrow comes I'll be on my own feeling frightened of; The things that I don't know. When tomorrow comes, tomorrow comes, tomorrow comes. And though the road is long I look up to the sky and in the dark I found lost hope that I won't fly and I sing along, I sing along, and I sing along. ▵
flashlight ▵
Revenir en haut Aller en bas
Rox S. O'pry

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Fonder une famille heureuse.
Faites place à la vedette
Rox S. O'pry
J'ai posé bagages ici le : 03/03/2014 Jouant le rôle de : Rox, le plus sexy des renards. Nombre de messages : 1549 On me connait sous le pseudo : sparki. Un merci à : bazzart & tumblr & wild heart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Dylan O'brien.
MessageSujet: Re: Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) EmptyJeu 2 Juil - 10:26

Je t'ai vu, pas la peine de nier
RIKKU & ROX


 
Tu as du mal à sortir du sommeil. Ton lit te semble bien plus confortable que d'habitude. Tu finis tout de même par ouvrir les yeux et jeter un coup d'œil au réveil. C'est bien ce que tu pensais. Même en congé, tu te levais à l'heure pour aller travailler. Tu n'arrivais pas à faire autrement et c'était bien ça le problème. Tu n'avais jamais d'heure de sommeil en trop. Des fois, t'avais envie de rester au lit et de somnoler encore et encore, mais tu n'y arrivais jamais, peut-être parce que tu détestais rester à ne rien faire. Tu finis par te lever et aller ouvrir les rideaux de la fenêtre donnant sur la rue. Tu jetas un regard au dehors pour voir s'il ne se passait rien d'intéressant, puis tu filas vers la cuisine. C'était le premier truc que tu faisais en te levant, aller manger ton bol de céréales au chocolat. Tu te posas devant la télévision éteinte avec ton bol, grignotant à ton aise. Tu n'étais pas pressé aujourd'hui après tout. Après avoir fini de manger et avoir mis le tout dans le lave vaisselle, tu filas vers la salle de bain pour prendre une douche. Vu la chaleur de la journée, tu avais décidé de la prendre tiède, limite froide. Ca ne pouvait que te faire du bien après tout. Tu ne trainas pas cependant, sortant, t'essuyant et tu retournas dans ta chambre, une simple serviette autour de la taille.

Qu'est ce que tu allais bien pouvoir faire aujourd'hui? Tu voyais Ria au soir, mais la journée serait longue jusqu'à ce fameux moment que tu attendais impatiemment. Tu décidas d'enfiler un jogging, autant aller danser un peu. Ca faisait longtemps après tout que tu n'avais plus pris le temps de le faire. Une fois habillé, tu décidas de te rendre au studio. Il n'y avait que là-bas que tu serais tranquille à cette heure ci et il n'y aurait personne pour te surprendre. Une fois à l'endroit prévu, tu t'échauffas, faisant quelques tours en courant, levant les genoux, remontant tes pieds à tes fesses. Tu fis quelques étirements par la suite, sentant tous tes muscles se décontractés un à un et ça te faisait un bien fou. Quand tu te sentis prêt, tu sortis ton IPhone que tu branchas sur la station radio et tu choisis une musique assez peu connue du public histoire de ne pas attirer l'attention sur toi « Allez, c'est parti. » Une vague de bonheur te submerge, au moment même ou la musique t'emporte. Tu te laisses porter, dansant, te sentant libre. La danse contemporaine est tout un art et peu de personne comprenne le sens des chorégraphies. Chaque mouvement est précis et explique une histoire. Tu es si concentré, si emporté, que tu ne vois pas la jeune fille dans la salle. Ce n'est que quand tu coupes la musique et que tu inspires profondément que tu le remarques et t'as l'impression que ton cœur s'arrête. « Je euh.. Vous... Vous êtes là depuis combien de temps? » Le but était de te détendre, mais là, c'était panique à bord.
electric bird.


si l'amour
est un temple et qu'il y faut prier comme on prierait le ciel. Si l'amour est un temple, toi tu seras ma religion.
Revenir en haut Aller en bas
P. Rikku F-T. Smith

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
P. Rikku F-T. Smith
J'ai posé bagages ici le : 27/06/2015 Jouant le rôle de : Prunelle, la petite dalmatienne qui mourrait d'envie d'avoir ses taches. #teamdalmatians. Nombre de messages : 161 On me connait sous le pseudo : mind dreamer. Un merci à : (a) Foolish Pleasure & (g/i) tumblr & (s) endlesslove & (t) moi, paroles de musiques (Flashlight - Jessie J). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Nicola cutie blondie Peltz.
MessageSujet: Re: Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) EmptyJeu 2 Juil - 11:11




   

Rox & Rikku
Je t'ai vu, pas la peine de nier
 Un réveil express. Une prise de tête avec la télévision. Un petit-déjeuner en musique. Une préparation aussi rapide que soignée. Une journée courte de travail aussi banal que d'ordinaire. Bref, une journée tout ce qu'il y a de plus banals pour une pile électrique de mon genre. Je ne me suis pas arrêtée une minute. Enchaînant les tâches que l'on me donne avec vitesse et précision. Un combos parfois surprenant, mais il en était presque tout le temps ainsi. Lorsque mes heures sont finis et qu'on a plus de véritables tâches à me confier, je salue mes collègues, leur souhaite une excellente fin de journée et de mélange avec énergie dans la foule qui se bouscule dans les rues. Il est encore tôt et m'enfermer devant un bon film n'est pas mon genre. Enfin, je ne dis jamais non à un film ou à un jeu vidéo lorsque je suis avec quelqu'un, humain ou canin. Mais, seule, j'arrive à me lasser rapidement. Aussi, je décide de profiter du beau temps pour enchaîner activité et sensations fortes. Stop. Avant de commencer tout ça, une petite glace. Je ne passe pas une journée sans en manger une. En été en tout cas. En hiver, je trouve toute autre chose pour la remplacer. Je m'arrête à mon glacier préféré et lui précisé ce que je veux n'est pas nécessaire, il me connait par coeur.

Ma glace italienne en mains, je m'élance de nouveau dans les rues. Les idées fusent dans mon esprit quant aux diverses activités que je pourrais pratiquer au cours de cette somptueuse journée. Je pourrais aller à la plage. Je pourrais courir dans la forêt. Je pourrais faire toute sorte de sport. Je pourrais aller me lancer dans quelques-unes de mes enquêtes. Je pourrais faire tellement plus encore. Je n'arrive pas à choisir ce qui pourrait être le mieux. Peut-être pourrais-je tout faire? Une réflexion qui est perturbée par une mélodie qui me parvient. Curieuse et incapable de résister à la moindre musique, je la laisse me guider jusqu'à un studio. Le désert. Personne ne semble présent. Les ténèbres règnent dans presque tout le bâtiment. Seul un studio semble éclairé. Celui d'où provient la musique. Je termine rapidement ma glace et trop curieuse pour m'en empêcher, je regarde par l'entrebâillement de la porte. Une personne danse. Un jeune homme. Brun. Dans le plus grand silence, je me glisse dans la salle pour prendre appui contre le mur du fond. Il se débrouille particulièrement bien. Enfin, je suppose. Je n'ai jamais fais dans la danse non-plus. C'est un art qui me semble bien trop complexe et ce même si mon énergie serait dépensée à la perfection. Je laisse lentement mon esprit dérivé, emporté par la symphonie qui s'élève dans la pièce. L'un de mes préférées et qui pourtant semble quelque peu méconnue.

Quand la musique laisse place à une voix masculine, je réalise que ma présence ne passe plus vraiment inaperçu. « Euhm... Depuis quelque temps, je suppose... » Je n'ai jamais été douée avec la notion du temps. Trop de trucs à faire, si peu de temps. Je ne regarde jamais l'heure dans une journée, ou presque jamais. Je n'y trouve aucun réel intérêt. Je profite de l'instant et termine lorsque j'en ai envie. Hélas, un fait qui ne convient pas lors d'une pause déjeuner. Oula! Je dérive totalement. Je ne pense pas qu'il soit question de mon emploi du temps. « La musique. Je n'ai pas pu m'empêcher de la suivre. » Histoire de ne pas passer pour une véritable folle. Même si je ne peux lui en vouloir si c'est ce qu'il pense. La plupart des personnes que je croise me place dans cette catégorie. Je me suis toujours demandée ce qui pouvait les pousser à penser ainsi. Enfin, toujours est un bien grand mot. « Et puis, vous vous débrouillez bien. C'était... euhm... wow. » Oui, mon élocution laisse parfois à désirer. Trouver les meilleures mots aux bons moments n'a jamais été ma tasse de thé.  


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs: tumblr


When tomorrow comes I'll be on my own feeling frightened of; The things that I don't know. When tomorrow comes, tomorrow comes, tomorrow comes. And though the road is long I look up to the sky and in the dark I found lost hope that I won't fly and I sing along, I sing along, and I sing along. ▵
flashlight ▵
Revenir en haut Aller en bas
Rox S. O'pry

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Fonder une famille heureuse.
Faites place à la vedette
Rox S. O'pry
J'ai posé bagages ici le : 03/03/2014 Jouant le rôle de : Rox, le plus sexy des renards. Nombre de messages : 1549 On me connait sous le pseudo : sparki. Un merci à : bazzart & tumblr & wild heart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Dylan O'brien.
MessageSujet: Re: Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) EmptyJeu 2 Juil - 16:02

Je t'ai vu, pas la peine de nier
RIKKU & ROX


 
La danse. Un art qui commence là ou les paroles s'arrêtent. C'est le corps qui exprime ce qu'on pense, ce qu'on veut, ce qu'on désire. C'est par le biais des mouvements qu'on exprime ce que l'on ressent, que l'on montre dans quel état d'esprit on se trouve et ta manière de danser actuelle reflétait clairement ton bonheur. Tu nageais en plein rêve ces temps-ci. Ta relation avec Ria se portait à merveille, tu avais eu une promotion au boulot, tu avais enfin retrouvé Rouky après autant de temps à le rechercher et ton ancienne histoire avec Vicky commençait tout doucement à s'atténuer. Tout semblait revenir à la normale et tu nageais en plein bonheur. Si bien que lorsque tu dansais, cela se voyait. Rien que par le fait qu'un sourire restait scotché sur ton visage et que tu n'arrivais plus à t'en défaire. Bien que la danse soit un art que tu pratiques depuis que tu es humain, personne n'est au courant de cette facette de ta personnalité. Tu n'en as jamais parlé, de peur que les gens se moquent de toi. L'être humain est si cruel. En tant qu'ancien renard, tu étais bien placé pour le savoir. Ton ancienne vie de renard avait aussi ses avantages. Tu étais aussi souple et aussi gracieux qu'à l'époque, ce qui facilitait la pratique de la danse.

Tu tirais toujours de ces avantages. Apres tout, peu de personnes savaient que tu avais été un renard dans une vie antérieure. Tu n'osais jamais raconté cette histoire de peur que les gens te prennent pour un fou. La musique s'était finie, ton sourire disparut bien vite au moment ou tu découvris la jeune fille adossée au mur, panique à bord. « Génial... » Elle était donc là depuis quelques temps, c'était bien ta veine. Elle t'avais vu danser, bordel! Tu poussas un léger soupir. Tu avais pensé être tranquille ici, mais tu t'étais trompé. La musique? Ton attention fut ravivée. « Tu connaissais la musique? » Tu étais persuadé que les jeunes n'écoutaient plus ce genre de musique. Tu avais arqué un sourcil, comme pour montrer ta surprise et ta voix s'était adoucie. « Euh... Merci. » Tu te grattas derrière la tête, comme pour montrer ta gêne. Ca te mettait toujours mal à l'aise les compliments. « Tu n'en parleras à personne hein? De ce que tu as vu? » Et tu n'avais pas envie de lui expliquer pourquoi tu ne voulais pas que le monde entier le sache, tu voulais juste qu'elle te réponde oui...
electric bird.


si l'amour
est un temple et qu'il y faut prier comme on prierait le ciel. Si l'amour est un temple, toi tu seras ma religion.
Revenir en haut Aller en bas
P. Rikku F-T. Smith

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
P. Rikku F-T. Smith
J'ai posé bagages ici le : 27/06/2015 Jouant le rôle de : Prunelle, la petite dalmatienne qui mourrait d'envie d'avoir ses taches. #teamdalmatians. Nombre de messages : 161 On me connait sous le pseudo : mind dreamer. Un merci à : (a) Foolish Pleasure & (g/i) tumblr & (s) endlesslove & (t) moi, paroles de musiques (Flashlight - Jessie J). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Nicola cutie blondie Peltz.
MessageSujet: Re: Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) EmptyJeu 2 Juil - 20:40




   

Rox & Rikku
Je t'ai vu, pas la peine de nier
 La musique, un art et une passion. Elle représente un peu le bouton ralentit sur ma vie. Elle freine mes élans, me rend calme et curieuse. Je n'ai jamais compris pourquoi elle a un tel effet sur moi. Un effet qui est apparu depuis que je suis sous forme humaine. Il me semble. Je ne me souviens pas m'être un jour comporté ainsi dans ma précédente incarnation. Je mets donc ça sur le tas immense de ce que je ne comprends pas sur le comportement humain. Leur sentiment contradictoire, leur esprit incompréhensible. La vie d'un être canin est bien plus simple selon moi. Enfin, tout ça pour dire que dès que j'entends une musique, familière ou non, je ne peux m'empêcher de la suivre. Plus que ma curiosité naturelle, c'est un besoin. Je n'attends aucun signal pour me glisser dans le bâtiment à la recherche de la source de la symphonie qui m'a interpellé. Elle provient de l'un des studios ou une personne danse avec plaisirs. Je le suppose ou plus c'est son sourire permanent qui le suppose. Dans le plus grand calme, je m'adosse au mur. Je ne veux pas le déranger. Une inquiétude qui se réalise lorsque la musique s'arrête. Il m'a vu. En même temps, comment ne pouvait-il pas me voir?! Il me demande depuis combien de temps. Ma réponse est évasive et ne semble guère lui plaire. Je m'empresse donc de lui préciser la raison de ma présence pour éviter qu'il me prenne pour une folle. Même si je ne peux complètement nier ce point. C'est une question de point de vue. Je lui explique donc, en quelques mots, que je me suis contentée de suivre la musique, que je n'ai pas pu m'en empêcher. Sa réaction. Son ton. Ce ne sont plus les mêmes. « Bien sûr, c'est l'une de mes préférées. » Ce n'est pas l'un des derniers tubes, mais je raffole des musiques classiques, rien que pour leur rendu magnifique au piano. Enfin, pour moi, toutes les musiques ont un rendu somptueux au piano, donc je ne suis pas vraiment objective.  J'ajoute à cela un compliment. Certes, quelque peu maladroit, mais c'est tout ce qu'il y a de plus honnête. L'expression et moi ça fait deux et ce même si je suis particulièrement extravertie. C'est comme ça. Je n'ai jamais les bons mots aux bons moments. Les blagues me viennent une heure après, je ne comprends pas les expressions humaines. Bref, c'est comme si je suis toujours dans la phase d'adaptation de ce rêve, de ce nouveau monde. Il me remercie et ce n'est que lorsqu'il enchaîne que je tilt. Il me tutoie maintenant?! A vrai dire, je ne sais jamais quelle façon de parler je dois utiliser. Si je vouvoies et qu'il ne faut pas je suis fichus et inversement. Du coup, la plupart du temps, je me contente de suivre le mouvement ou je tourne la phrase pour n'utiliser ni l'un, ni l'autre. Enfin. Me voilà intriguée. Il danse bien, alors pourquoi ne veut-il pas qu'on connaisse son art? « Je n'y vois aucun inconvénient, mais dis-moi... Pourquoi tu ne veux pas savoir que tu danses? Tu te débrouilles en plus. Je ne comprends pas. » Je suis curieuse. Je suis lancée. Impossible de m'arrêter tant que je n'aurais pas mes explications. Oui, je suis chieuse et complètement folle.  



   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


When tomorrow comes I'll be on my own feeling frightened of; The things that I don't know. When tomorrow comes, tomorrow comes, tomorrow comes. And though the road is long I look up to the sky and in the dark I found lost hope that I won't fly and I sing along, I sing along, and I sing along. ▵
flashlight ▵
Revenir en haut Aller en bas
Rox S. O'pry

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Fonder une famille heureuse.
Faites place à la vedette
Rox S. O'pry
J'ai posé bagages ici le : 03/03/2014 Jouant le rôle de : Rox, le plus sexy des renards. Nombre de messages : 1549 On me connait sous le pseudo : sparki. Un merci à : bazzart & tumblr & wild heart. Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Dylan O'brien.
MessageSujet: Re: Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) EmptySam 4 Juil - 16:00

Je t'ai vu, pas la peine de nier
RIKKU & ROX


 
Tu ne disais jamais aux gens que tu dansais, par peur qu'il te prenne pour une tarlouse ou un truc du genre. Tu avais peur que les gens te jugent parce que pratiquais un sport de fille, comme les gens le disaient si bien. Sauf que la danse, c'est universel, unisexe. Ca touche tout le monde. Mais tu continuais de te cacher, de peur que les gens ne te jugent. Tu n'en avais même pas parler à Ria, ta chérie, ton amour de ta vie, alors que tu aurais du. Tu finirais sans doute par le faire, certes, mais pas tout de suite. Tu ne voulais pas qu'elle pense que son mec était efféminé ou un truc du style. T'avais peur de la voir prendre ses jambes à son cou et se tirer. Tu connaissais pourtant Ria, et tu savais qu'elle ne réagirait pas comme cela, mais tu avais si peur que ça arrive tout de même... Tu avais fini par tutoyer la jeune fille, dans un élan naturel. Tu avais vu qu'elle devait un peu prêt avoir ton âge, du coup, le tutoiement te semblait plus normal que le vouvoiement. Puis, tu avais le don de vite prendre tes aises, même avec les inconnues.

Ca ne te plaisait pas qu'elle t'ait vu danser. Tu ne la connaissais pas et tu ne savais pas si elle connaissait des gens que tu côtoyais. Si c'était le cas et qu'elle parlait de ton petit "secret", tu serais complètement perturbé et ce ne serait pas bon signe. Tu finis tout de même pas te détendre lorsque que le sujet tourna autour de la musique. « Je crois que tu es la première personne que je croise et qui aime cette musique... En dehors de moi bien sûr. » Tu lui affiches un mince sourire comme pour essayer de te détendre toi. Après son compliment, tu t'empressas de lui demander de ne pas en parler autour d'elle, comme un enfant apeuré qu'on trahisse son secret. Sa question te prit au dépourvu. Devais tu répondre honnêtement à cela ou pouvais tu t'autoriser un petit mensonge? Vu que tu étais quelqu'un de sincère, la première solution s'imposa dans ton esprit. « Je... J'ai peur que les gens me jugent. » Tu baissas les yeux, légèrement honteux. « Beaucoup de personnes considèrent la danse comme un sport de fille.  » Et c'était seulement ça qui te bloquait.
electric bird.


si l'amour
est un temple et qu'il y faut prier comme on prierait le ciel. Si l'amour est un temple, toi tu seras ma religion.
Revenir en haut Aller en bas
P. Rikku F-T. Smith

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE:
Faites place à la vedette
P. Rikku F-T. Smith
J'ai posé bagages ici le : 27/06/2015 Jouant le rôle de : Prunelle, la petite dalmatienne qui mourrait d'envie d'avoir ses taches. #teamdalmatians. Nombre de messages : 161 On me connait sous le pseudo : mind dreamer. Un merci à : (a) Foolish Pleasure & (g/i) tumblr & (s) endlesslove & (t) moi, paroles de musiques (Flashlight - Jessie J). Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Nicola cutie blondie Peltz.
MessageSujet: Re: Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) EmptyDim 5 Juil - 14:28




   

Rox & Rikku
Je t'ai vu, pas la peine de nier
 La douce mélodie a guidé mes pas dans un lieu qui met encore inconnu, un bâtiment remplit de studios. Tous semblent déserts. Tous à l'exception d'un seul dont la musique se lie à la musique qui s'y échappe. Je m'y aventure en terminant la glace que j'ai en mains. J'aperçois finalement un jeune homme en train de danser. Je me glisse dans le studio sans faire le moindre bruit. Je profite de la symphonie en me disant qu'il danse plutôt bien. Enfin, je n'y connais pas grand-chose, mais les sentiments qui se dégagent de ses pas semblent sincères et c'est sans doute ce qui compte le plus. Enfin, ça l'est pour moi lorsque je joue du piano. Je suppose que c'est pareils pour la danse. Je me plonge alors calmement dans mes pensées. Quelque chose que je réussis à faire uniquement en compagnie d'un fond musical. Je n'ai jamais chercher à en connaître la raison. Ce sera sans doute le seul et unique mystère de mon existence pour la folle curieuse et passionnée des énigmes que je suis.  Finalement, la musique cesse, on m'extirpe de mes pensées. Oups. Je suis repérée. Il me demande depuis combien de temps je suis là. Ma réponse est approximative. Je ne sais pas vraiment, l'équivalent de la musique sans doute. Rapidement, pour ne pas sembler plus cinglée que je ne le suis, je m'empresse d'ajouter que je me suis laissée guider par la mélodie qui m'est familière. Chose qui semble le mettre un peu plus à l'aise. La preuve étant que le vouvoiement n'est plus. Je suis le mouvement et lui explique que c'est l'une de mes musiques préférées. De toute évidence il en est de même pour lui. Il est vrai que ce n'est pas la dernière mode qu'on peut entendre à la radio, mais un peu de changement n'est pas plus mal. Je la trouve authentique. C'est bien le mot, non?! « Je pense qu'elle n'est pas appréciée à sa juste valeur. » Les musiques simples semblent laisser place à quelque chose de bien trop complexe et parfois brouillons, c'est bien dommage.  

Enfin, honnête bien que quelque peu maladroite, je le complimente sur sa danse. Il semble gênée et s'empresse de me demander de garder le secret. Je reste un instant silencieuse, je ne comprends pas. Il danse bien, pourquoi le cacher. J'accepte bien entendu sa requête, s'il ne veut pas que j'en parle, il en sera ainsi. De plus, à qui en parler, je ne le connais pas vraiment non-plus. Je ne connais même pas son prénom. Hélas, trop curieuse pour laisser les choses se terminer ainsi, je lui demande pourquoi il veut garder son art secret. Je ne suis pas prête de lâcher le morceau, c'est dans ma nature. Il a peur d'être jugé?! Un sport de fille?! De quel monde vient-il pour penser encore ainsi?! « C'est stupide, tu devrais pouvoir faire ce que tu veux. Si tu aimes danser, danse. » Aïe. Je n'ai pas mâcher mes mots. A l'art oratoire, c'est bien le seul que je ne pourrais jamais maîtriser. « Enfin, je veux dire que... Pleins de garçons dansent sans le moindre problème... C'est plutôt classe d'ailleurs. Tu ne devrais pas te priver juste à cause du regard des autres. Tu seras jugé pour autres choses, c'est tout. » Je tente de me rattraper pour ma maladresse, mais ce n'est sans doute pas mieux. Cela dit, c'est bien une chose que j'ai noté depuis mon arrivée dans ce monde: les humains jugent.



   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d


When tomorrow comes I'll be on my own feeling frightened of; The things that I don't know. When tomorrow comes, tomorrow comes, tomorrow comes. And though the road is long I look up to the sky and in the dark I found lost hope that I won't fly and I sing along, I sing along, and I sing along. ▵
flashlight ▵
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Je t'ai vu, pas la peine de nier. (rox)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Spacegreen Cross :: Rues-