AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur Noir
2.24 €
Voir le deal

Partagez

ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Vide
 

 ALCOUM (+) lost and insecure, you found me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyMer 26 Mar - 22:39


∞ lost&insecure you found me

alfou & ptit ourson



C'était une sensation plutôt étrange qui parcourait ton corps encore endormit. Une sensation d'inconnu, une sensation de danger. C'était peut-être un sixième sens, qui te faisait comprendre que quelque chose n'était pas normal avant même que tu sois réveillé réellement. C'était désagréable, mais ce n'était pas ce qui t'aidait à reprendre conscience au départ. Ce qui te tirait de ton évanouissement fut tout d'abord le mal de ton dos, meurtri contre les graviers. Tu sentais tous ces minuscules cailloux, à travers la matière de tes vêtements, et à peine tu bougeais que ça te rentrait encore plus dans la peau, marquant encore plus ta chaire, dû au fait d'avoir apparemment passé la nuit dessus. Tu n'y faisais pas attention tout de suite, alors que ton esprit reprenait peu à peu conscience et se réveillait de son état comateux. C'était tout de même bizarre, toi qui avait l'habitude de dormir à ta place chez Gru, là, tu sentais la brise matinale qui frôlait ta peau, chose qui n'arrivait jamais avant. Ta bouche était pâteuse, et tu laissais échapper une faible plaintive alors que ton corps commençait à bouger. Un bâillement, et tes yeux papillonnaient, alors que la sensation étrange ne t'avais pas quitté. Tu savais qui tu étais, mais tu n'avais déjà pas l'impression d'être toi. Comme si quelque chose avait changé, comme si tu avais simplement grandit ou que ton corps s'était métamorphosé en quelque sorte. Tu ne savais pas à quel point tu avais raison. Ce qui te frappait, alors que tes yeux opéraient une mise au point sur un point précis, fut la sensation que tout avait l'air plus clair, plus net, et que tu ne sentais plus le poids des tes fameuses lunettes que toi et tes frères portaient tous. Tu fronçais par habitude tes sourcils, te redressant afin de te tenir plus assis, et tu regardais autour de toi, des arbres, des maisons, un sol de pavés et de graviers, le soleil qui se levait. Tu connaissais déjà tout cela. Et pourtant, il n'y avait rien de familier dans la façon dont les branches de ses arbres bougeaient à chaque petit coup de vent, il n'y avait rien de familier dans les noms des boutiques et les couleurs des maisons, il n'y avait rien de familiers dans tout cet environnement parmi lequel tu semblais te trouver, alors que tu t'étais endormit le jour d'avant tranquillement dans ton lit. Tu avalais difficilement ta salive, un sentiment d'abandon t'agrippant la gorge, et tu te levais d'un coup, tournant sur toi-même pour essayer de reconnaître une route, même lointaine, qui pourrait te ramener chez toi. Tu ne pus faire qu'un pas avant que tu te mettes à tomber, tes mains protégeant ta tête par réflexe, alors que tu grognais en retrouvant le sol rocailleux. Un coup d'oeil à tes jambes t'expliquait la maladresse qui venait de se passer : tu avais des jambes. Et non, elles n'avaient rien de tes petites jambes de minion, plus petites encore que ton corps entier, non. Elles étaient longues. Peut-être encore plus longues que ta tête et ton torse réunis. Elles ressemblaient à celles de Gru, ou des filles. Humain, te venais enfin à l'esprit, et la panique s'installait en toi. Tu prenais conscience enfin, réellement, de tes changements. Tes jambes, tes bras, ton corps, et même ta couleur ! Tu étais grand, trop grand. Trop grand et pas assez jaune à ton goût. Tu tentais de te relever une nouvelle fois, et tu retombais encore, n'arrivant pas à bien faire fonctionner tes jambes, n'arrivant pas à rester debout et à les faire soutenir ton poids. Tu te demandais à ce moment-là comment pouvait faire les girafes, elles qui avaient un si long cou et de si longues jambes, pour ne pas se casser la gueule en essayant de se lever et de marcher. Tu restais donc à terre, et même là, les choses n'étaient pas comme dans ton champ de vision de minion, le niveau de ton oeil était trop haut. Tu glissais tes doigts sur tes habits, prenant conscience que ce n'était pas tout à fait les mêmes vêtements que ceux que tu portais habituellement, mais ça allait : la salopette bleue jean t'apportait un sentiment de réconfort, et tes mains agrippaient soudainement le tissu au niveau de tes genoux comme si c'était un doudou ou qu'il allait s'envoler. Et tu restais là, en plein milieu d'une rue, tes jointures blanches à serrer le matériaux trop fort entre tes doigts, ton regard se baladant de la salopette à un point au hasard parmi le paysage, vide, paumé.

code by PANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Kocoum Matohota Powhatan

Faites place à la vedette
Kocoum Matohota Powhatan
J'ai posé bagages ici le : 20/02/2014 Jouant le rôle de : Kocoum #teamPocahontas Nombre de messages : 107 On me connait sous le pseudo : Cacahuète aka Juliette. Un merci à : Vava : @pigfarts is real & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Martin Sensmeier
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyVen 28 Mar - 21:58




Lost and Insecure, you found me

« Qui aurait pu croire qu'un jour, je puisse m'attacher d'aussi près à un gars aussi maladroit tel que toi. Mais, je t'aime quand même mon foufou.»
Dans les rues de Fantasia Hill que, tu commençais à connaître par-cœur, tu balayais du regard chaque coin de rue, chaque trottoir aux alentours de ton champ de vision. Tu ne savais pas si c'était ton uniforme qui empêchait les malfrats et autres voyous de commettre leur vilenie mais, y n'empêche que ça fessait son petit effet. C'est vrai, qu'habiller comme ça, tu ne passais pas inaperçu - en même temps, le patron te donnais pas trop le choix. Tu n'aimais pas trop cet uniforme car, il te donnait l'air encore plus strict et solennel que tu l'étais déjà. Tu préférais de loin travailler sous couverture, décontracté afin de te fondre dans la masse et ainsi passer le doute, et les soupçons sur toi. C'était vraiment plus simple d'être habillé en civil quand, agent de police - enfin bon, tu n'allais pas contredire ton patron .. il fallait que tu t’habitues à porter des vêtements de la sorte même si, au fond tu n'as qu'une envie les déchirer et les jeter dans la première poubelle que tu verrais.

Comme les rues étaient plus où moins calme et que tu n'avais pas eu de signal de cambriolage et/ou autres crimes du genre, tu décidas d'aller prendre un café au Starbuck. C'est alors que, de l'autre côté de la route, sur le trottoir d'en face plus précisément se trouvait un jeune homme. Il avait l'air complètement déboussolé comme si, il n'était d'ici comme si il venait de perdre quelque chose. Tu t'avançais d'un pas décidé vers le premier passage piéton et traversa. Il avait vraiment l'air d'aller mal de plus, il n'avait pas l'air bien âgé. Il ne devait avoir pas plus de dix-neuf ans - vingt peut être à tout casser. Tu t'approches de lui avec prudence afin de, ne pas l'effrayer où de lui paraître menaçant. Puis, tu t’assois à ses côtés afin d'être à sa hauteur - et surtout, pour être en contact avec son regard qui semblait l'air hagard.

ø Bonjour ... Vous allez bien ?! Je m'appelle Kocoum, je suis agent de police. Vous n'avez rien à craindre. Dîtes moi qu'elle est le problème afin que je puisse vous aider.

Tu avais prit ton voix la plus calme et douce possible afin de, le mettre le plus possible en confiance. Car, c'était ce que tu cherchais à faire, le mettre à l'aise afin qu'il, te dise qui il était et surtout, pourquoi il était là - seul assit en plein milieu de cette rue. Tu ne doutes pas un instant qu'il puisse s'agir d'un autre personnage venant tout comme toi, d'un autre monde parallèle. Non, en faîtes, tu t'imaginais d'autres scénarios que celui-ci. Cependant, tu avais le sentiment que tout comme toi, il avait quelque chose que les autres personnes de ce monde-ci n'ont pas : une étincelle, quelque chose de magique - que seul les personnages de contes et autres dessins animés pour enfant possèdent.


Alfoufou  :**:   & le Petit Ourson  ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. 4153354820 

CODE BY AMIANTE



Si tu m'aimes ne serait-ce qu'un peu, dis-le-moi, même si nous deux c'est impossible, mais dis-le-moi, ça changerait tout pour moi.©️ bizzle.


Dernière édition par Kocoum Matohota Powhatan le Jeu 22 Mai - 0:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyMar 1 Avr - 17:27


∞ lost&insecure you found me

alfou & ptit ourson



Tu ne sais pas vraiment combien de temps tu es resté au milieu de la rue, perdu, sans que personne ne s'arrête ou ne jette même un coup d'oeil sur la figure que tu représentais. C'était comme si tu étais transparent, comme si voir quelqu'un le visage dans le vide assit sur le pavé était quelques chose qui se passait tous les jours dans cet endroit que tu ne reconnaissais pas. C'était peut-être une minute, peut-être dix, peut-être trente. Mais au bout d'un moment, tu sentais comme si quelqu'un était là, quelqu'un te regardais. Tu levais un peu tes yeux, et remarquais un homme que tu n'avais jamais vu, s'approchant de toi lentement avant de s'asseoir à tes côtés. « Bonjour … Vous allez bien ?! Je m'appelle Kocoum, je suis agent de police. Vous n'avez rien à craindre. Dîtes moi qu'elle est le problème afin que je puisse vous aider. » Sa voix était et calme, et tu le fixais un moment, évaluant si tu pouvais vraiment poser ta confiance dans le creux de sa main. Il t'étais inconnu, mais il avait l'air gentil, sincère dans sa démarche pour t'aider, et tu n'avais personne d'autre pour te sortir de là de toute manière. Et puis, il se disait agent de police, il devait forcement être bon. « Bello ! » Tu le saluais donc comme on disais chez toi, ta voix assez aigus, presque comme celle que tu avais avant. « Po-ka ? » Tu demandais, ta tête s'inclinant sur le côté tel un chiot curieux. Tu voulais lui répondre, mais tu comprenais, plus les secondes passaient, que finalement, ça n'allait pas être si facile que cela. Tu n'étais pas complètement coupé de lui, non. Tu comprenais le langage qu'il employait, tu comprenais pour le mieux ce qu'il te disait et ce qu'il te demandait tant qu'il continuait à utiliser des mots faciles d'accès. C'était déjà une bonne chose, c'était déjà un petit lien entre lui et toi afin de vous comprendre mutuellement. Le problème résidait ailleurs : tu ne savais pas comment t'exprimer. Tu comprenais les gens autour de toi, mais tu n'arrivais pas à utiliser les mêmes mots et les mêmes phases qu'eux employaient, tu n'avais jamais appris à faire ça. Ce n'était pas comme si en étant minion on te demandait de faire des thèses et des dissertations de dix pages en philosophie, loin de là. Alors les beaux mots et les belles phrases, ça te passait au dessus, complètement. Tu détaillais ton interlocuteur pendant un petit moment, ton regard se fixant surtout sur ses longs cheveux bruns qu'il avait alors qu'il était un homme. « Raiponce ! » Tu t'exclamais tout d'un coup tout excité, content de trouver au moins au point de repère dans cet espèce de nouveau monde. Princesse Raiponce, c'était l'une des princesses qu'adoraient les trois soeurs que Gru avait adopté. Elles vous avaient obligés à le regarder au moins dix fois avec elles et il y avait un moment où elles ne juraient que par cela et que rien d'autre ne pouvait les calmer plus que de les coller devant le DVD. Tu l'aimais bien cette princesse finalement. Elle était facilement reconnaissable avec ses cheveux longs de cinquante mètres aux couleurs du soleil. Peut-être que lui était un prince à sa manière, avec ses longs cheveux ? Un espèce de Raiponce au masculin ? Tu n'étais pas sûr, mais tu étais content de te souvenir de ça et de connaître au moins quelque chose. « Longua ! » Tu lui disais, prenant une mèche de ses cheveux comme si c'était quelque chose que les gens faisaient couramment – surtout avec des inconnus – et essayant d'en évaluer toi-même la longueur comme l'expert que tu étais. Tu yeux retrouvèrent les siens peu de temps après, et tu te souvint qu'il t'avais tout de même parlé quelques minutes auparavant. « Stuart. » Tu répondais simplement pour te désigner. Techniquement, il ne t'avais pas vraiment demandé ton prénom, mais il s'était présenté, alors tu trouvais normal que tu en fasses de même, surtout si c'était l'une des seules choses que tu pouvais dire en ayant une chance qu'il te comprenne. Car lui expliquer ton problème risquait de ne pas être si facile. « Tatata fall piernas ! » Tu commençais à t'énerver un peu, fronçant tes sourcils en lui montrant avec insistance tes jambes, afin qu'il comprenne que tu n'arrivais plus a marcher avec ces grandes jambes humaines dont tu n'avais pas l'habitude. C'était frustrant, de ne plus arriver à faire quelque chose d'aussi simple du jour au lendemain. Tu te calmais une seconde, et tu le regardais, tes grands yeux tristes. « Soyo perdunina. » Tu avouais d'une petite voix, alors que tu commençais réellement à comprendre le problème qui se posait. T'étais perdu, et tu ne savais pas comment tu allais faire pour retrouver ton chemin.

code by PANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Kocoum Matohota Powhatan

Faites place à la vedette
Kocoum Matohota Powhatan
J'ai posé bagages ici le : 20/02/2014 Jouant le rôle de : Kocoum #teamPocahontas Nombre de messages : 107 On me connait sous le pseudo : Cacahuète aka Juliette. Un merci à : Vava : @pigfarts is real & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Martin Sensmeier
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyDim 13 Avr - 21:35




Lost and Insecure, you found me

« Qui aurait pu croire qu'un jour, je puisse m'attacher d'aussi près à un gars aussi maladroit tel que toi. Mais, je t'aime quand même mon foufou.»
Bello ?! Po-ka ?! Tu ne savais pas trop quoi répondre à celà - dans ta tête, tu te disais qu'il était tout simplement pommé, voir chamboulé ... où que peut être il n'était tout simplement pas d'ici - d'un pays étranger peut être. Ça, c'était sûr, mais pas celui dont tu pensais - non tu ne te doutais pas instant que ce jeune homme à la voix assez aigu pouvait venir du même monde parallèle que toi. La façon dont il te regardait, te fessais légèrement sourire - à une époque tu n'aurais pas aimé qu'on te fixe de la sorte, mais aujourd'hui, tout avait pour toi - tu n'étais cet homme solitaire, humble et solennel que tu étais autrefois. Non, ce Kocoum là n'était plu - avait totalement disparu. Tu avais changé - même tu tétais forcé à changer ton caractère - car, c'est lui qui avait été la cause de tout. Alors, tu avais en sorte de peser le pour et le contre et de ne garder que le bons - positifs de ta personnalité. Pensant qu'il continuerait à te fixer comme un petit chiot curieux - il vint fixer un instant ta longue chevelure - et là, tu te demandais bien ce qu'il allait te sortir. Car, déjà tu te fessais une opinion du garçon qu'il devait être.

Et le mot "Raiponce" où plutôt le prénom vint sortir de sa bouche - toute excitée, heureux de ce qu'il venait de te sortir, tu te mis à rire. Tu le trouvais plutôt marrant - c'était la première fois que tu rencontrais quelqu'un comme lui et très franchement, si tu pouvais en rencontrer des gars comme lui, ça t'arrangerais. Et lorsqu'il vint prendre une mèche de tes cheveux pour en faire une brève expertise de leur impressionnante longueur - tu te disais que peut être chez lui, les hommes ne devaient pas avoir d'aussi longs cheveux où que peut être, c'était la première fois qu'il en voyait un d'aussi près. Après tout, pour toi avoir les cheveux longs où voir un homme ainsi coiffé était tout à fait normal - voir tout à fait naturel. Un indien avec les cheveux courts ?! Jamais vu ça de ma vie. Continuant à évaluer ta coiffure, le jeune homme se présenter comme s'appelant "Stuart". Bien au moins maintenant, tu savais comment il s'appelait.

Tatata fall piernas ! Fût les mots qu'il prononça à la suite de sa présentation - il te montra ses jambes comme si, il voulait te dire qu'elles avaient un problème - où plutôt qu'il avait un problème avec elles. Tu le regarda puis, regarda ses jambes. Si il n'arrivait pas à marcher, il était bien évident que tu l'aiderais à marcher où même le porterait pour être plus sûr. En fait le mieux, était peut être de vous enlever du trottoir et vous asseoir sur un banc. Et avant même que tu n'es pu avoir le temps de te lever, il te regarda de ses grands yeux tristes et te dis d'une voix légèrement triste "Soyo perdunina" ... Perdunina ?! Perdu peut être - il était perdu, c'était bien ce que tu t'étais en le voyant. Tout commençait à être un peu plus clair pour toi : tu avais donc à faire à un jeune étranger, répondant au nom de Stuart, n'arrivant pas à marcher et de plus qui était perdu. Tu le regarde alors, en posant une main rassurante sur son épaule avant de prendre la parole à ton tour.

ø Ne vous inquiétez pas, je vais m'occuper de vous - mais avant nous allons nous installer sur un banc afin de ne pas gêner la population. Je vais vous aider à marcher d'accord - tenez vous bien à mon bras. Tentes-tu de le lui expliquer calmement avec tes mots en lui désignant ton bras - tout en utilisant des gestes simples. Si il n'arrivait pas très bien à comprendre ta langue, peut être comprendrait-il mieux par les gestes.


Alfoufou  :**:   & le Petit Ourson  ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. 4153354820 

CODE BY AMIANTE



Si tu m'aimes ne serait-ce qu'un peu, dis-le-moi, même si nous deux c'est impossible, mais dis-le-moi, ça changerait tout pour moi.©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyMer 28 Mai - 14:41


∞ lost&insecure you found me

alfou & ptit ourson



Par chance, il ne le prit pas mal lorsque tu comparais sa chevelure avec celle de Raiponce. D'un autre côté, toi, tu n'aurais pas compris s'il s'était énervé pour cela. En aucun cas tu lui avais sorti ça pour te moquer de lui ou lui dire qu'il ressemblait à une femme – car vraiment, à par la longueur, il n'avait rien de féminin. Alors ça te rassurait et t'étais content de le voir rire à tes bêtises, même si tu ne le faisais pas vraiment exprès. Tu n'avais jamais vraiment observé des hommes avec de si longs cheveux avant. Le professeur Néfario n'avait que quelques cheveux qui tenaient debout sur le haut de sa tête, et Gru lui n'avait pas un poil sur le cailloux. Tes frères et toi n'en avaient jamais eu de très longs – d'ailleurs, la masse que tu sentais sur ta tête avait l'air bien plus imposante que d'habitude et c'était bizarre. Tu touchais les siens, curieux comme tu l'étais, et il te laissait faire, car soit il devait être super gentil, ou soit c'était loin d'être la première fois qu'il avait affaire avec des gens comme ça. Tu te présentais après ça, employant ton célèbre nom de minion.

Votre langue n'était pas la plus facile à comprendre. Elle n'était pas non plus la plus difficile, car certains mots pouvaient ressembler à certaines vraies langues, mais il n'était pas toujours facile de savoir ce que toi où tes frères voulaient. C'était un espèce de mélange surtout entre de l'anglais, de l'espagnol et du japonais – et dans quelques mots les gens pouvaient reconnaître du français ou d'autres langues elles bien mieux connues que la tienne. Toi, tu comprenais les autres heureusement, c'était déjà ça. La barrière de la langue n'était pas complète, si lui ne te comprenais pas, toi tu pouvais savoir ce qu'il voulait dire. Tu ne savais pas comment, mais il avait l'air de savoir ce qu'il n'allait pas, même avec tes phrases de minion. Il avait l'air de comprendre que t'étais seul, et il posait sa main sur ton épaule en signe de confort. « Ne vous inquiétez pas, je vais m'occuper de vous – mais avant nous allons nous installer sur un banc afin de ne pas gêner la population. Je vais vous aider a marcher d'accord – tenez vous bien à mon bras. » Il utilisait également des gestes pour t'aider à comprendre, et tu acquiesçais d'un mouvement de tête, mordant doucement ta lèvre inférieure par nervosité. Tu avais peur de ne jamais pouvoir te tenir debout maintenant, tu ne savais pas si tu n'arrivais pas à marcher juste car tu n'avais pas l'habitude de jambes si grandes – ou si vraiment, il allait te falloir une chaise roulante. Il te montrait son bras, et t'espérais vraiment que tout aille bien, ou que tout soit rétablie bientôt. Ce n'était pas que ça faisait peur mais … Si, tu commençais à devenir un peu terrifié. Tu ne savais même pas où t'étais tombé, t'avais un nouveau corps, et tes jambes ne voulaient pas se connecter avec ton cerveau. Génial. Tu soufflais doucement, histoire de te calmer, et tu attrapais son bras, l'agrippant fermement car tu avais peur de tomber, et avec son aide, tu poussais sur tes jambes et t'essayais de te tenir à lui afin de rester debout et stable comme tu le pouvais. Petit à petit, vous vous dirigiez vers le banc le plus proche, et t'avais peur qu'en relâchant légèrement ta main sur son bras, ça te fasse tomber. Tu te concentrais comme tu le pouvais pour faire marcher tes jambes, l'une après l'autre, essayant de s'appuyer bien sur tes pieds à chaque fois, avant d'enfin t'asseoir sur le banc. Tu le relâchais ensuite, et tu te demandais ce qui allait se passer maintenant. Même si tes jambes allaient se mettre à remarcher, qu'est-ce qui allait t'arriver ? T'étais seul, t'avais pas d'amis, pas de maisons. « Homie ? » Tu lui demandais parce qu'on ne sait jamais, soyons fout, peut-être que lui savais si t'avais une maison ou savait comment t'en trouver une.

code by PANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Kocoum Matohota Powhatan

Faites place à la vedette
Kocoum Matohota Powhatan
J'ai posé bagages ici le : 20/02/2014 Jouant le rôle de : Kocoum #teamPocahontas Nombre de messages : 107 On me connait sous le pseudo : Cacahuète aka Juliette. Un merci à : Vava : @pigfarts is real & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Martin Sensmeier
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyLun 2 Juin - 23:25




Lost and Insecure, you found me

« Qui aurait pu croire qu'un jour, je puisse m'attacher d'aussi près à un gars aussi maladroit tel que toi. Mais, je t'aime quand même mon foufou.»
Le hochement de tête qu'il t'offrit, te rassurais. Au moins, il avait bien comprit que tu cherchais à l'aider et non l'inverse. Te levant du bord du trottoir, tu lui offrit un bras afin qu'il puisse s'y cramponner. Tu le vois qui hésite, comme terrifié de ne pas pouvoir se tenir debout - si ça devait se produire, tu ne te gênerais pas pour le transporter des tes bras - imposants comme des troncs d'arbre où bien sur ton dos. Après tout, n'étais-tu pas le guerrier à la force d'ours - et puis, ce n'était pas un jeune homme de son gabarie qui allait te briser la colonne où te fatiguer. Et enfin, il se lance, sa main s'agrippe fermement à ton bras et, tu fais en sorte qu'il puisse se tenir un maximum sur ses deux jambes. Surtout que, tu vois bien que pour lui ce n'est une partie de plaisir - tu vois parfaitement qu'il a beaucoup de mal à faire la liaison entre son cerveau et ses jambes. Malgré tout, tu sentais qu'il fessait tout son possible pour se tenir debout, pour rester stable et droit. Et à force de persévérance - lentement, il réussit à se tenir debout et avec ta plus grande aide, vous vous dirigiez lentement, mais surement vers le premier banc où, tu l'aidais à s'asseoir.

Maintenant qu'il était hors de danger, qu'allait-il se passer ?! Tu ne pouvais tout de même pas l'abandonner sur ce banc - le sachant perdu, tu ne pouvais pas le laisser seul ici. D'autant plus lorsqu'il se mit à parler. "Homie" vint-il à te dire dans sa langue. Tu essayais de comprendre ce que pouvais signifier ce mot. Peut être essayait-il de te demander quelque chose ?! Oui, mais quoi. Quel sens pouvait avoir ce mot là. Et, c'est en réfléchissant - en cherchant bien que, tu percutais la signification de ce mot. Il voulait certainement savoir où il pouvait trouver un foyer. Bah oui, si il était perdu et étranger - il n'avait sans doute pas d'endroit où vivre. Heureusement pour toi, tu commençais pas mal d'endroit où il pourrait passer de bonne nuit à l'abri du froid et des malfrats peuplement cette ville une fois la nuit tombée. Et, le premier endroit qui te vint à l'esprit fût le Méli-Mélo House. Oui, là-bas tu savais qu'il serait bien - en tout cas, tu ferais bien en sorte qu'il s'y sente comme chez lui. Car, même si il t'était inconnu, étranger - tu sentais obligé de le protéger. C'était plus fort que toi - venir en aide à la veuve et à l'orphelin avait toujours fait partie de ton credo.

Tu lui lances un sourire amical avant de prendre la parole de ta voix grave à la teinte amicale et rassurante : ø Oui oui, je connais un endroit où vous pourrez habiter aussi longtemps que vous le souhaiterait. Ça s’appelle le Méli-Mélo House - vous y serez très bien vous verrez. Dis-tu dans un sourire avant de reprendre. Et puis, je passerais vous voir de temps en temps. Afin de m'assurer qu'on vous traite bien, mais je me fais pas de soucis la dessus. ajoutes-tu dans un nouveau sourire. Avec une tête aussi innocente que la sienne, tu voyais mal comment il ne pourrait pas s'intégrer aux restes des pensionnaires. Quoi qu'il en soit, tu veillerais à ce qu'il fréquente les bonnes personnes. Car, qui dit innocent, dit aussi facilement influence voir naïf. Et comme il ne comprenait qu'un mot sur deux de ce que tu disais - tu craignais qu'il fasse sans le vouloir des bêtises. Sans le connaître, tu le voyais dans ses grands yeux d'enfant - de naïf petit homme qu'il devait être quelqu'un de maladroit - donc quelqu'un qui s'attire facilement des ennuies. Encore une bonne raison de l'avoir à l’œil. Quoi qu'il en soit, cela ne t'empêchait de le trouver sympathique. Et qui sait peut être qu'au fil du temps vous pourriez devenir de bons amis - même des frères. Si il venait à te le demander un jour, tu l'accepterais sans hésiter. Dans ce monde, tu n'étais plus le guerrier farouche et sans âme - ici tu étais Kocoum l'homme au grand cœur - celui qu'on n'avait et que tu n'avais jamais apprit à connaître.


Alfoufou  :**:   & le Petit Ourson  ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. 4153354820 

CODE BY AMIANTE



Si tu m'aimes ne serait-ce qu'un peu, dis-le-moi, même si nous deux c'est impossible, mais dis-le-moi, ça changerait tout pour moi.©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyJeu 5 Juin - 23:14


∞ lost&insecure you found me

alfou & ptit ourson



Tu étais arrivé à marcher jusqu'à ce banc, mais après, tu ne savais pas ce qui allait se passer. Risquait-il de te laisser là par toi-même, maintenant que tu ne gênais plus la rue et que les piétons pouvaient marcher librement ? Tu osais lui demandais s'il avait une quelconque connaissance d'une maison, t'appartenant ou où tu pourrais rester. « Oui oui, je connais un endroit où vous pourrez habiter aussi longtemps que vous le souhaiterait. Ça s'appelle le Méli-Mélo House – vous y serez très bien vous verrez. » Tu levais tes yeux vers lui, et tu le regardais avec tant d'espoir quand ton cerveau se mit à comprendre ce qu'il était en train de te dire. Il pouvait te trouver un endroit pour toi, il pouvait te trouver un endroit où tu pourrait vivre. Où tu pourrais rester, au lieu de vivre à la rue. Et c'était génial, et c'était magnifique. Tu tombais juste sur la personne qu'il te fallait, et tu te demandais si on ne te jouais pas un tour, si c'était vraiment vrai. « Homie para mi ? Promus ? » Tu étais content, mais en même temps, ça te faisait un tout petit peu peur de te retrouver surement tout seul. Tu n'avais jamais vécu par toi-même. C'était une chance énorme s'il pouvait te trouver un toit, un endroit, mais l'idée de te retrouver seul, face au silence de leurs absences, c'était un peu terrifiant. Ça avait toujours été remplit de présences chez toi. Avant, c'était la présence de tous tes frères – et vraiment, il y en avait un paquet – avec celle de Gru et du professeur Néfario. Et plus tard ce fut les trois filles qui remplirent la maison de cris et de joies, et puis même après, ce fut Lucy. C'était comme ça depuis que l'on t'avait fabriqué, tu n'avais jamais connu le silence et la solitude. Et ça t'allait, continuer de vivre sans connaître ni l'un, ni l'autre. Tu étais censé vivre comment maintenant toi ? Tu ne savais à peine lire, écrire, et tu ne savais pas du tout parler. Tu comprenais les autres, c'était déjà ça, t'essayais de te dire pour te rassurer. Mais tu espérais pouvoir te trouver quelqu'un, n'importe qui, pour vivre avec toi dans cet endroit qu'il te disait. Juste quelqu'un de minimum gentil et compréhensif, ça t'irais. Juste quelqu'un que tu pourrais écouter, et vivre avec, et apprendre en l'observant. Quelqu'un qui te ferait sentir moins seul. Tu pensais déjà à avoir un colocataire, quand tu n'avais même pas encore vu l'endroit dont il te parlait. « Et puis, je passerais vous voir de temps en temps. Afin de m'assurer qu'on vous traite bien, mais je me fais pas de soucis la dessus. » Il te disait en souriant. Tu ne le connaissais pas si bien que ça, tu venais à peine de le rencontrer, mais c'était fou de voir qu'il arrivait quand même à te rassurer à chaque fois. Il avait l'air de savoir ce qu'il fallait dire, et peut-être que c'était ça aussi, son métier. En tout cas, il le connaissait bien si c'était dans le contrat d'un policier. Le fait qu'il t'assure qu'il viendrait te voir quelques fois, qu'il ne te laisserait pas complètement démuni une fois la chambre trouvée, ça t'enlevait un poids que tu n'avais pas conscience que tu portais. Un grand sourire fendait ton visage en deux après qu'il t'ai dis ça, et c'est le plus naturellement du monde que tu te jetais dans ses bras, tout content. « Gentil Loukoum ! » Tu t'exclamais, pour lui montrer ta gratitude face à la gentillesse dont il semblait déborder. Tes bras étaient nouées autour de son cou, ton visage était posé contre son épaule, puis tu fronçais un peu tes sourcils quand ton cerveau te transmettait ce que tu venais du dire. Loukoum ? Tu n'étais pas vraiment sûr que ce soit le nom dont il t'avait fait part précédemment. Tu éloignais un peu ton visage de lui, le regardant concerné, et tu ouvrais ta bouche. « Koooou-koum ! » Tu essayais de répéter son prénom, un air d'intense concentration sur ton visage, et encore une fois, tu étais presque sûr de ne pas l'avoir très bien dit. « Roooh. » Tu finissais par dire, un peu triste de ne pas arriver à le prononcer correctement.

code by PANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Kocoum Matohota Powhatan

Faites place à la vedette
Kocoum Matohota Powhatan
J'ai posé bagages ici le : 20/02/2014 Jouant le rôle de : Kocoum #teamPocahontas Nombre de messages : 107 On me connait sous le pseudo : Cacahuète aka Juliette. Un merci à : Vava : @pigfarts is real & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Martin Sensmeier
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyMar 10 Juin - 22:55




Lost and Insecure, you found me

« Qui aurait pu croire qu'un jour, je puisse m'attacher d'aussi près à un gars aussi maladroit tel que toi. Mais, je t'aime quand même mon foufou.»
Il avait bien raison de te faire promettre que, tu lui trouverais une maison, car si tu n'aurais pas été honnête avec tes propres propos - jamais tu n'aurais promis de lui trouver une maison - un endroit rien que pour lui où il pourrait vivre sans crainte et à l'abri du froid. Heureusement pour lui, il était tombé sur un homme de parole - un hommes respectable qui avait toujours su tenir ses promesses. Tu n'avais qu'une parole et ne revenais jamais sur tes engagements, ni même sur tes décisions passées. Et c'est tout naturellement que tu promettais à Stuart de lui trouver une "homie" comme il pouvait le dire dans sa langue. Et le Méli-Mélo House était certainement le meilleur endroit - la meilleure "homie" que tu pouvais lui promettre et lui offrir dans cette nouvelle - qui est à présent sienne. Et c'est en le regardant dans les yeux, en posant ta main droite sur ton cœur, l'autre au ciel que tu lui jura de lui trouver et de l’emmener dans sa nouvelle maison.

ø Je le promet. Dis-tu solennellement, dans un léger sourire. C'est alors que sans crier gare, il se jeta dans tes bras. Tu n'avais vraiment apprécié ce genre d'accolade spontanée -surtout venant d'un homme, mais tu ne le repoussa pas - au contraire, tu te mettais un instant à sa place et comprenais pourquoi il venait de faire ça. Tu venais de lui promettre que tu le conduirais dans un bel endroit et il te remercie à ta manière - une manière que tu avais du mal à supporter, mais tant pis. Son bonheur fessait le tien et tu n'avais pas envie de lui gâcher parce que tu n'étais pas habitué à ce genre de proximité. Un sourire étire tes lèvres alors que tu tapotes gentiment le dos comme pour lui "il y a pas de quoi, c'est tout naturel etc ..." après tout, tu ne fessais que ton boulot - et puis, tu avais comme un certain attachement envers le jeune homme - et même si ce n'était qu'infime, tu ne pouvais pas faire mine de ne pas le voir. Et lorsque tu pensais qu'il allait briser son étreinte, il prit la parole - pour écorcher sans le faire exprès ton prénom - ce qui te fit rire. Loucoum ! C'était presque ça - enfin à quelques lettres près.

Tu n'as même cherché à le corriger, qu'il essaye de se corriger par lui même. Bien qu'il est fait l'effort de prononciation, ça n'était pas encore ça - mais presque. Et un sourire amusé écorcha tes lèvres - alors que tu lui lança un regard amical avant de prendre la parole afin de l'aider dans la prononciation de ton prénom qui devait l'avouer, n'était pas si simple que ça à prononcer. ø C'est bien, c'était presque ça - c'est Kooooo-coum. Dis-tu en prononçant bien toutes les lettres - afin qu'à son tour il puisse le prononcer sans difficulté. Et comme un grand frère avec son petit frère, tu lui ébouriffes les cheveux avant de te lever du banc afin de reprendre la parole : ø Bien ! Et si je vous emmenez comme promis dans ce foyer qu'en dites -vous ?! Le questionnes-tu d'un sourire avant de reprendre - vous pensez pouvoir marcher où, je dois vous aider ?! Le questionnes à nouveau en lui montrant ses jambes - pour qu'il comprenne ce que tu lui disais et surtout, si il avait besoin d'aide pour marcher où pas.  


Alfoufou  :**:   & le Petit Ourson  ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. 4153354820 

CODE BY AMIANTE



Si tu m'aimes ne serait-ce qu'un peu, dis-le-moi, même si nous deux c'est impossible, mais dis-le-moi, ça changerait tout pour moi.©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyDim 12 Oct - 9:07


∞ lost&insecure you found me

alfou & ptit ourson



Tu lui demandais de te promettre, de te promettre qu'il serait vraiment là pour toi, qu'il te chercherait vraiment cet endroit. T'étais dans un nouveau corps, tu n'avais pas encore eu le temps d'analyser réellement où tu étais, comment ça s'appelait ici, et si il y avait des moyens de revenir dans ton ancienne vie. Tout ce que tu avais compris était que tu étais maintenant humain, et que peut-être, il allait falloir que tu t'ouvres à d'autres humains aussi. Cet homme, tu pensais que tu pouvais lui faire confiance. C'est l'impression au moins qu'il te donnait, et tu espérais que cela reste de cette manière. Il avait l'air droit, peut-être un peu trop strict à ton goût, mais t'imaginais qu'à ce moment-là, ce devait être ce dont tu avais besoin. De la droiture, quelqu'un qui n'avait pas l'air d'être un complet rigolo, mais sur qui tu pouvait compter. « Je le promet. » Il semblait seller de manière solennelle, portant sa main droite sur ton cœur – et tu lâchais un petit rire en le voyant faire car décidément, tu n'avais jamais rencontré quelqu'un comme lui avant. Des gentils, d'autres méchants oui, mais jamais tout à fait comme lui. Il avait quelqu'un chose d'unique, avec son physique et sa longue chevelure. Quelque chose de sacré. Peut-être qu'ici, tous lui ressemblait ? Peut-être qu'ici, tu deviendras le seul des cas social. Tu te jetais donc dans ses bras, geste assez commun chez toi. Vous n'aviez pas vraiment l'habitude avec tes frères de rester là à vous faire des accolades, mais ça ne voulait pas dire que tu n'adorais pas ça. C'était universel comme langage non ? Pas besoin de parler qu'il devait déjà comprendre où tu voulais en venir. Tu le sentais tapoter ton dos en guise de réponse, et c'était bien, il avait comprit. T'essayais tout de même d'en rajouter, de formuler en mot ton geste, mais tu écorchais rapidement le nom de ton sauveur, et t'essayais de te reprendre - en vain. Tu avais une petite voix dans ta tête qui te rappelait que parler ici risquait rapidement de devenir un vrai calvaire, et que pourtant, tu n'étais qu'à ta première journée ici. Tu étais déjà frustré de ne pas arriver, malgré tes efforts, à prononcer correctement, et ça ne changeait pas vraiment de ton caractère de minion. Par chance ça le faisait rire, il ne semblait pas s'en offenser. « C'est bien, c'était presque ça – c'est Kooooo-coum. » Il disait très clairement afin de t'aider au mieux, et tu prenais une brève inspiration de concentration, avant d'essayer à nouveau de sortir ce nom qui jamais n'était parvenu à tes oreilles avant ce jour. « Ko-coum ! » Tu disais avec de grands yeux, avant de bien entendre ce que tu venais de dire et de laisser échapper ton grand sourire, parce que oui, rien que cela te rendait fier. Il ébouriffait ta masse de cheveux et tu riais, fronçant ton nez dans le processus. Tu te voyais très facilement t'attacher à cette personne. « Bien ! Et si je vous emmenez comme promis dans ce foyer qu'en dites-vous ?! » Tu levais tes yeux vers lui qui s'était levé du banc, et tu hochais vivement ta tête – presque trop rapidement que tu pouvais te faire mal – tellement tu en étais excité. « Vous pensez pouvoir marcher où, je dois vous aider ?!  » Tu regardais un peu tes jambes, te demandant si t'allais enfin pouvoir prendre l'habitude de ces deux grandes perches, et tu le regardais à nouveau, levant tes bras vers lui en faisant des signes de la main, comme pour attraper quelque chose. En vrai, t'avais l'air d'un petit bébé qui demandait à son père de le prendre au bras. « Help, help ! » Tu demandais, car t'espérais prendre tes marques pour marcher, mais tu te sentirais mieux s'il avait au moins une main qui te tenait. Il prenait tes mains afin de t'aider à te relever, et jusque ça, ça allait. Et tu le suivais, doucement, pas à pas, regardant les gens qui marchaient bien plus vite autour de toi – quels frimeurs tous, vraiment. Plus tu marchais et moins tu reconnaissais la ville, et si au départ tu aurais pu te dire que c'était juste une partie que tu n'avais jamais visité avec Gru auparavant, maintenant, tu devinais de plus en plus que tout t'était complètement inconnu. Alors que tu continuais la route, tes yeux eux se posèrent sur quelque chose qui t'avais pour le moins l'air très familier. Tes pupilles se dilataient alors que tu t'approchais seul du magasin, collant ta tête et tes deux mains à la vitre, louchant presque pour voir à l'intérieur. « Gelatos ! » Tu t'écriais, te léchant presque déjà les lèvres, alors que tu voyais des tonnes de glaces qui avaient l'air aussi bonnes les unes que les autres dans tout le magasin.

code by PANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Kocoum Matohota Powhatan

Faites place à la vedette
Kocoum Matohota Powhatan
J'ai posé bagages ici le : 20/02/2014 Jouant le rôle de : Kocoum #teamPocahontas Nombre de messages : 107 On me connait sous le pseudo : Cacahuète aka Juliette. Un merci à : Vava : @pigfarts is real & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Martin Sensmeier
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyJeu 16 Oct - 17:07




Lost and Insecure, you found me

« Qui aurait pu croire qu'un jour, je puisse m'attacher d'aussi près à un gars aussi maladroit tel que toi. Mais, je t'aime quand même mon foufou.»
À voir comment il hochait vivement la tête - tu devinais sans trop te tromper que l'idée de l'accompagner vers le lieu qui deviendrait bientôt sa maison - le rendait tout aussi excité qu'un enfant qui découvre un flocon de neige pour la toute première fois. Tu lui souris - heureux de voir que ton idée avait l'air de l'enthousiasmer à ce point. Mais avant de pouvoir y aller, tu lui avais demandé si il avait besoin de ton aide pour marcher où si il y arrivait tout seul. Il regarda un instant ses deux jambes avant de lever les yeux vers toi. Tu devinais qu'il aurait besoin de ton aide - c'était une évidence. Et c'est ce qui arriva lorsqu'il leva ses deux mains vers toi - en demandant ton aide. Tu ne te fis pas prier et empoigna fermement, mais doucement tout de même ses mains - et l'aide à se lever. Une fois sur pied, tu lui proposa de s'accrocher à ton avant-bras où bien même de s’agripper à ta chemise si il préférait. Tant qu'il ne trébuche pas, ça ira.
Quoi qu'il en soit, vous prirent la route vers le Méli-Mélo House. Autour de vous, les gens vous dévisagez. Ton regard était neutre. Tu n'avais pas pour habitude de te mettre dans tous tes états à chaque fois qu'un passant te regardait de travers - de toute manière ils font tous ça quand il voit quelque chose qui les dépassent où qu'ils n'ont jamais vu de leur vie. Alors, il était inutile pour toi de le souligner où de te faire remarquer pour si peu. Tu te contentes simplement de les ignorer et de continuer ta route avec le jeune accroché à ton avant-bras. C'est alors qu'à mi-chemin, le jeune homme lâcha ton bras pour s'aventurer seul vers la vitrine d'un magasin. Tes yeux se levèrent sur l'enseigne. Il s'agissait d'un marchand de glace. Tu souris en coin - te disant que ce pauvre garçon devait être mort de faim. Après tout, tu ne sais pas il s'était alimenté où pas. Il n'avait pas l'air d'être sous-alimenté, mais mieux vaut prévenir que guérir.
Tu t'approches alors du jeune homme qui avait déjà ses mains et ses yeux collés contre la vitrine du magasin. Il criait le mot "gelatos" - tu ne cherchas pas bien loin le sens de ce mot - il suffisait de voir comment ses yeux étaient dilatés pour comprendre qu'il parlait bien de ces succulentes glaces aux parfums multiples et variés. ø Tu en veux une ?! Viens c'est moi qui régale. Dis-tu en poussant la porte de la boutique avant de vous retrouver face au vendeur. ø Bonjour une glace à la pistache et une à ...la banane. Annonces-tu et en attendant qu'il les préparent sous vos yeux.
Tu lui lançais un petit sourire. Il devait certainement se demander comment tu avais pu prendre connaissance du goût exact qu'il voulait. Eh bien, parce que c'était vers ce goût la que ses yeux on tout de suite louchaient - alors il a été facile pour toi de choisir son parfum sans avoir à lui demander. Et lorsque enfin, le vendeur vous donna vos glaces, tu le paya - afin que vous puissiez sortir et reprendre votre chemin. ø J'espère qu'elle te plaira ses les meilleures glaces de la ville. Avoues-tu sans mentir. Car, c'est ici que tu venais quand tu avais envie d'une bonne glace sans prétention.


Alfoufou  :**:   & le Petit Ourson  ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. 4153354820 

CODE BY AMIANTE



Si tu m'aimes ne serait-ce qu'un peu, dis-le-moi, même si nous deux c'est impossible, mais dis-le-moi, ça changerait tout pour moi.©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyVen 31 Oct - 16:18


∞ lost&insecure you found me

alfou & ptit ourson



T'avais posé tes yeux sur ce petit magasin,et il t'avais de suite plu. Des glaces, voilà quelque chose qui te donnait un sentiment de réconfort dans toutes ces incertitudes, quelque chose que tu reconnaissais et que tu appréciais. « Tu en veux une ? Viens c'est moi qui régale. » Il te disait, poussant déjà la porte de la petite boutique avant même que tu puisses répondre. Tu acquiesçais tout de même, hochement vivement la tête, le suivant avec maintenant plus d'aisance – surtout lorsque ton but final était d'arriver au plus près que tu puisses de ces bonnes glaces qui n'attendaient que toi pour être dévorées. Une fois devant la baie vitrée, tu posais tes mains sur celle-ci – ne faisant nullement attention au regard de réprimande du vendeur – te laissant absorber par toutes les couleurs et les textures de glaces qui s'y trouvaient, et qui te donnaient tellement envie. Évidement le jaune attirait avec facilité tes yeux, le citron d'abord, puis c'est la caisse remplie de glace à la banane que tu n'arrivais plus à quitter du regard. « Bonjour une glace à la pistache et une à... la banane. » Tu entendais Kocoum demander, et tu relevais ta tête vers lui, les yeux gros comme des macarons. Comment avait-il pu savoir que la glace à la banane était ta préférée ? Comment avait-il pu s'en rendre compte ? Tu ne l'avais nullement exprimé de quelque manière que ce soit, et ça n'était pas écrit sur ton front non ? Il était... Il devait être magicien ce policier, à pouvoir lire dans l'esprit des gens ! Tu posais soudainement tes deux mains sur ton front, comme si tu pensais réellement que s'il avait des pouvoirs, tes deux mains suffiraient à créer un barrage solide à l'entrée de tes pensées. T'avais un peu peur, comme s'il violait ton esprit – alors que franchement, ce n'était pas comme si t'étais le genre de garçon ayant tué des personnes tel un psychopathe, tu venais à peine d'arriver dans cette nouvelle ville. Ce que tu pouvais être bête parfois. Tu oubliais néanmoins de laisser tes mains à la seconde même où les glaces étaient prête – tant pis pour tes pensées les plus secrètes, de toute manière, à ce moment-là, il ne ferait qu'entendre le mot banana résonnant sans cesse dans ta boite crânienne. Tu prenais ta glace dans tes mains, comme un petit garçon, et tu faisais doucement ton chemin hors du magasin, retrouvant les pavées sous tes pas. « Tank yu ! » Tu disais, parce que tu n'avais pas totalement perdu les seules manières que tu avais acquises, et qu'il venait quand même de t'offrir ta glace préférée, sans même que tu n'ai eu à faire quelconque caprice. « J'espère qu'elle te plaira c'est les meilleures glaces de la ville. » Les meilleures ? Il ne t'en fallait pas plus pour essayer enfin cette glace, venant lécher le sorbet froid à la banane – et c'était vrai, elles étaient délicieuses ces glaces. « Buena banana ! » Tu t'exclamais, un grand sourire sur tes lèvres. Il fallait avouer que tu n'étais pas si difficile niveau glace, tu pouvais absolument manger toutes celles te passant dans les mains, mais celles de cette nouvelle ville étaient vraiment très bonnes et tu savais déjà que tu risquerais de passer beaucoup de temps dans cet endroit. « Buena ? » Tu demandais en lui montrant la sienne. Tu n'avais jamais vraiment goûté autre chose que le citron et la banane, et la sienne, verte, te paraissait très bizarre. Une sorte de morve sur cornet. Beurk. Tu tournais ton visage à droite et à gauche, tout en essayant de manger ta glace sans la faire tomber. Les maisons ressemblaient à celles que tu connaissais, les arbres et les voitures également. Alors qu'est-ce qui avait changé ici ? Pourquoi avais-tu un nouveau corps, une nouvelle apparence ? « Donde estamos ? » Tu demandais, espérant qu'il comprennes. Tu voulais surtout qu'il te dise que t'étais toujours dans ta ville, que tu allais retrouver les tiens, mais tu avais la désagréable impression que cette situation serait permanente, et que tu resterais seul pour toujours. Vous continuez à marcher, avant de t'arrêter devant un bâtiment bleu, une espèce de grande battisse, et tu regardais ton sauveur. « Homie aqui ? » Tu demandais, regardant à présent ce que tu pensais devenir ta maison pour les prochains mois.

code by PANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Kocoum Matohota Powhatan

Faites place à la vedette
Kocoum Matohota Powhatan
J'ai posé bagages ici le : 20/02/2014 Jouant le rôle de : Kocoum #teamPocahontas Nombre de messages : 107 On me connait sous le pseudo : Cacahuète aka Juliette. Un merci à : Vava : @pigfarts is real & Sign : @bazzart Je suis fier(e) de porter l'avatar de : Martin Sensmeier
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. EmptyLun 3 Nov - 23:22




Lost and Insecure, you found me

« Qui aurait pu croire qu'un jour, je puisse m'attacher d'aussi près à un gars aussi maladroit tel que toi. Mais, je t'aime quand même mon foufou.»
Les yeux aussi ronds que des soucoupes que t'avait lancé Alfie t'avaient fait sourire de toute tes dents. Il devait certainement se demander comment tu avais pu deviner le parfum qu'il voulait alors qu'il ne t'avait encore rien dit. Le fait de l'avoir vu loucher sur l'assortiment de glace à la banane, t'avais mis la puce à l'oreille quant à au parfum qui serait susceptible d'apprécier. Et puis, tu avais toujours été très observateur - en tant qu'ancien indien - tu avais un sens de la perfection que d'autre n'avait pas. Tu avais toujours ce don pour connaître les pensées où les envies des gens. Tu parlais peu certes, mais tu compensais ton absence de parole par ta facilité à cerner les gens rien qu'en un regard. Et lorsqu'il vint subitement poser ses mains sur son front, tu fus surpris - mais amusé malgré tout. Tu le trouvais bien drôle ce petit bonhomme. Peut être qu'il te prenait pour un sorcier où un truc dans le genre - vu comment il te regarde l'air un peu terrifié. Tu lui souris simplement pour le rassurer - et lorsque chacun avait été en possession de sa glace - vous êtes sortis afin de rependre votre route là où, vous l'aviez laissé. Il te remercia même pour la glace - tu lui souris et acquiesça. ø Il y a pas de quoi. Dis-tu tout simplement. Après tout, tu avais promis de prendre soin de lui - et ça commençais tout d'abord par le nourrir.
Bon les glaces ne sont pas des aliments des plus nourrissants - mais c'était mieux que rien. Et puis, ça à l'air de lui faire plaisir vu avec quel appétit, il dévore son cornet. Même, il te lance un "buena banana" - donc tu sais que ce qu'il mange lui plait vraiment - si il te l'aurait certainement fait savoir que ce que tu lui avais prit ne lui plaisait pas. Et puis, ces glaces comme tu lui avais tout à l'heure, étaient les meilleures glaces que tu avais jamais mangé. Alors, il n'y avait aucune raison pour qu'il n'aime. De plus, tu voyais bien que ce genre de sorbet lui plaisir - son regard enfantin ne trompait pas. C'est alors qu'il vient à te demander si ta glace à toi était bonne. Tu l'avais compris lorsqu'il la désigna du doigt. Tu lui lanças un sourire avant de lui tendre. ø Tu veux goûter ? Le questionnes-tu. Mais la mine de dégoût qu'il te lanças - te fit comprendre que non, il n'avait aucune envie de la goûter. Ce qui te fit rire de bon cœur. ø Ça en fera plus pour moi alors. Ajoutes-tu en continuant de la savourer avec plaisir. Ton regard guettait les gens alentours - ce n'est pas parce que tu mangeais que tu ne devais pas perdre de vue le reste de la ville. Tout peut aller tellement vite - alors il faut que tu sous sur le qui vive si jamais il devait se passer quelque chose. C'est alors que le jeune vint prendre la parole. Tu ne comprenais pas vraiment ce qu'il voulait - tu essayes malgré tout de déchiffrer son langage - qu'avec le temps, tu finirais par comprendre. Tu tentes vainement de comprendre ce qu'il essaye de te dire - et lorsqu'il te montre la ville, tu comprends qu'il essaye de savoir où vous êtes ici. Dans quel ville, endroit.
ø Nous sommes à Fantasia Hill ici. dis-tu espérant qu'il comprenne ce que tu disais. Au pire, tu pourrais toujours lui faire la visite guidée des lieux si jamais, il ne comprenait pas bien où il était exactement - car ça ne devait pas être évident pour lui - lui qui sait à peine parler votre langue. Tu voyais en lui - toi aussi, t'avais été pommé dans cette ville - lorsque pour la première fois tes yeux se sont posés sur ces grands buildings - et ces tas de ferrailles appelés "voitures" que tu n'avais pas connu dans ton monde. Tout ça, t'a effrayé au début - mais maintenant, c'est de l'histoire ancienne. Alors, si tu pouvais aider le jeune homme à se sentir comme chez lui, tu le ferais avec plaisir. Et enfin, après plusieurs longues minutes - presque une heure de marche, vous voilà arrivés devant la grande bâtisse bleu du méli-mélo house. Tu souris en sachant ton nouvel ami et protégé dans cette grande maison. Où tu veillerais à son emménagement. C'est alors qu'il posa les yeux sur toi -et te demandais toujours avec ses mots à lui si, c'était ici qu'il allait passait le plus clair de son temps. Tu acquiesças avant de lui répondre de ta voix grave. ø Oui c'est ici que tu vas vivre. Tu veux visiter ?! Le questionnes-tu en lui montrant, indiquant l'entrée du bâtiment.


Alfoufou  :**:   & le Petit Ourson  ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. 4153354820 

CODE BY AMIANTE



Si tu m'aimes ne serait-ce qu'un peu, dis-le-moi, même si nous deux c'est impossible, mais dis-le-moi, ça changerait tout pour moi.©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. ALCOUM (+) lost and insecure, you found me. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

ALCOUM (+) lost and insecure, you found me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-