AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

hello sunshine. (w/ team baby) Vide
hello sunshine. (w/ team baby) Vide
hello sunshine. (w/ team baby) Vide
hello sunshine. (w/ team baby) Vide
hello sunshine. (w/ team baby) Vide
hello sunshine. (w/ team baby) Vide
hello sunshine. (w/ team baby) Vide
hello sunshine. (w/ team baby) Vide
hello sunshine. (w/ team baby) Vide
hello sunshine. (w/ team baby) Vide
 

 hello sunshine. (w/ team baby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: hello sunshine. (w/ team baby) hello sunshine. (w/ team baby) EmptyJeu 27 Nov - 21:40


bébé à bord.


Je vous jure que je voulais faire mes devoirs. Ils étaient là, étaler les uns sur les autres, en attente d'une âme charitable pour les achever (plutôt les commencer). Je me sentais affreusement mal de ne pas réussir à me concentrer, l'école était quelque chose de trop important pour moi, et cette pile de commentaires de livre à faire, et de solution algébrique à trouver, c'était comme de voir mon ancien moi quitter ma vie. Ça me faisait affreusement chier d'être si.. Énerver ? J'étais énervé, tout le temps et je n'avais aucune explication, ni aucune excuse pour mon comportement. J'étais juste énerver, une seule remarque, un seul mot de travers et je montais sur les grands chevaux. Kerri et moi, avions eus plusieurs disputes sur l'école, elle veux absolument que je cesse d'y aller, au moins pour un petit moi. « Aucune fille de dix-sept ans, ne prend un congé maternité. » Hurlai-je presque, alors qu'elle essayer tant bien que de mal de m'aider. Je ne voulais pas qu'on m'aide, je savais me débrouiller seule. Ma vie n'avait ni queue ni tête, si avant, j'avais trois tonnes d'activités pour me persuader que j'étais comme les autres, maintenant ma vie se résume à me plaindre de mal de dos, manger, regarder toutes les conneries imaginable à la télé, manger et.. je vous ai déjà dit que je mangeais ? Beaucoup trop même. Avec des jumeaux et vingt kilos en plus, j'étais le sosie parfait de big mama. Je ne rentrais plus dans AUCUN de mes pulls, ni dans mes jeans d'ailleurs et ça ne me faisait plus rien. Au début, j'ai pleuré devant mon diesel préféré dans lequel mon derrière ne passer plus, maintenant je m'en sers comme nappe de table pour mes casse-croûtes de 23h. J'étais dans un état second et tout le monde s'en fichait, que tout le monde s'en fiche, ça m'était égal, mais que Tristan s'en fiche ça m'énerve plus que tout. Il continuait à me dire que j'étais belle, qu'il m'aimer et qu'il était fou amoureux de moi. Alors que devait bien faire deux mois qu'il ne m'avait pas touchés. C'est sûr que l'occasion ne c'était presque jamais présenter, mais si l'envie y était il aurais surpassé le faite que le chat nous regarder ou encore qu'il n'avait pas de capote. A quoi bon se protéger à l'heure qu'il est ? On a pas déjà touché le bout pour encore se soucier d'une MST ? Ça m'énerver et ça m'énerver aussi qu'il soit aussi calme, aussi naturel, comme si sa vie n'allait pas changer d'un instant à l'autre. Il m'agaçait à être le gentil, mignon Tristan et moi, à côté, la vilaine copine toujours de mauvaise humeur, se goinfrant tel dix personnes à une fête de fin d'année. « C'est les hormones. » me rassurer Kerri. J'en doute.

L'idée était lancée, un bowling. C'était mon idée bien sûr, lorsque je l'ai proposé à Lys, elle mangeait ses céréales et elle a failli s'étouffer, lorsque je lui ai proposé. « Ce n'est pas une bonne idée, Sea, une idée débile même. » Avait-elle dit dans on regard, elle ne l'avait pas dit, mais je sentais ce que ma meilleure amie me disait à travers ses petits yeux noisette. Elle a fini par accepter, Tristan n'a pas brancher, il savait que même s'il me forcer à ne pas aller jusqu'au bout de mon idée, je le ferais quand même, alors à quoi bon ? Tu ne peux pas dompter la mer, mais tu peux apprend à surfer, à dit jadis, quelqu'un quelque part. Quoi qu'il en soit, une sortie en ville m'enchanter. Luc n'a pas réagi, il était comme Tristan et Lys, retissant, mais sachant que Sea c'est Sea, il savait que même avec un pied dans plâtre, j'irais jusqu'à la fin de mes idées. C'était un moyen pour moi de retrouver mon ancienne moi, peut être était-elle dans une paire de chaussures porter un million de fois ? Ça m'évitera de chercher dans les formules mathématiques. Ça faisait un moment que je n'avais pas vu Luc. Il vivait une fabuleuse histoire d'amour avec Zac, et je ne voulais pas leur casser leur « première fois », cette courte (trop courte?) étape dans la vie d'un couple ou l'amour est si forte, qu'il peut casser les briques. Je ne voulais pas lui gâcher ses premières fois, alors je mangeais avec Lilo et passer le reste du temps à rattraper mes devoirs, alors la bande d'intello. Le soir, j'avais le plaisir de retrouver mon chat, Kerri et Stan et ma petite marmotte de Lys qui était toujours endormi et à moitié endormit sur le canapé. C'était un plaisir de l'avoir parmi nous. Son emménagement avait était officiel lorsque je l'ai vue à 3h du matin se lever pour aller grignoté un pot de nutella, avant de se poser devant netflix. Ça me fondait le cœur d'imaginer ma vie sans elle, mais je savais très bien qu'à un moment, il faudrait déménager avec les bébés.

La journée la plus longue de ma vie, a commencer à quatre heures du matin. Pas de soleil, qui brille à travers les volets où je ne sais quel lueur magique pour me réveiller, mais une envie puissante de pisser et de tartine de nutella. Cette nuit, je la passer avec Tristan, qui dormais paisiblement comme un bambin. J'eus une énorme envie de l'étouffe ou de lui donner un coup de marteau dans le dos, pour lui faire partager ses douleurs horribles. Mais je ne fis rien, je soupirais à endosser l'entière responsabilité de cette souffrance. Deux cachets plus tard, le soleil se mit à se réveiller. Épuisée, mais pas achever. Tristan émerger à peine que je le secouais. « Il est presque onze heures, tu te fous de moi ? On a rendez-vous avec Luc et Lys dans deux heures et toi, tu te réveilles tranquillement comme si de rien était. » dis-je sur un ton agacer. Il n'a rien fait pour mériter une telle haine matinale pensais-je en buvant mon chocolat chaud. Ah oui, ça aussi, c'était grave, le café était devenu interdis, parce que je devais hystérique et aussi parce que les bébés risqueraient de l'être aussi. « Pardon, je suis énervé, c'est les hormones. » Dis-je en soupirant, tout en pensant à la tête de Kerri qui me répète cette phrase sans cesse. « Profite de cette chance, mon amour, ne pas avoir un putain d'utérus.  » dis-je en embrassant ses lèvres avant de m'éclipser dans l'autre pièce.

14h
« LUC, MON LUC. » Dis-je presque en lui sautant dans les bras. Lui sauté réellement dans les bras aurais pu lui être fatal, je me contentais d'une accolade amicale qui durait plus longtemps que d'habitude. « Ta face de rat, m'avait manquée. » Continuai-je dans une petite voix. Je fis un câlin à Lys également, même si j'avais vu sa face de rat la veille. « Avant d'entrée, je voulais vous dire : Ne me ménage pas parce que je suis enceinte ! » Sea reste Sea, indomptable, implacable, gagnante.



lis moi:
 


Dernière édition par Sea "Melody" Tysee le Mar 6 Jan - 9:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: hello sunshine. (w/ team baby) hello sunshine. (w/ team baby) EmptyVen 28 Nov - 1:28




être capable de trouver sa joie dans la joie de l'autre, voila le secret du bonheur.

Tu n'étais pas vraiment sûr et certain de cette idée que Sea avait proposée. Était-elle vraiment sérieuse de vouloir faire un bowling, à huit mois de grossesse ? Peut-être que c'était la partie en toi qui te forçait à devenir un adolescent un minimum responsable qui ressortissait quand tu pensais à cette future naissance, mais ça te semblait juste fou, et très risqué. N'aurait-elle pas pu proposer une soirée à la belle étoile dans le green park ou juste à vous mater des dvds jusqu'à ce que vous vous endormiez tous les uns sur les autres ? Franchement, vous pouviez vous amuser dans toutes les situations ensemble, mêmes celles qui semblaient les plus chiantes aux premiers abords. Néanmoins tu n'avais pas dit grand-chose pour une fois, même si ton regard septique parlait suffisamment sans que tu n'ai à ouvrir la bouche. Tu savais comment elle était ta meilleure amie, et tu savais très bien que le fait d'avoir son ventre qui grandissait t se tendait tous les jours un peu plus, d'avoir ce poids à se trimbaler à chaque fois qu'elle voulait aller aux toilettes, ça lui pesait, et qu'une sortie entre amis lui ferait le plus grand bien. Et tant pis si vous aurez à lui amener vous même la boule dans ses propres mains car elle était dans l'incapacité de se pencher pour l'attraper au risque de se tuer le dos, vous devriez seulement faire un petit peu plus attention, parce que ce serait bête qu'après avoir supporté tous ses mois de galères, quelque chose de grave n'arrive par la seule force d'une sortie bowling entre potes. Tu avais moins vu Sea ces dernières semaines, pas par manque d'envie mais par manque de temps. Tu jonglais entre essayer que tout se passe pour le mieux avec Zack afin de ne pas lui donner une raison de te jeter à la première erreur commise, entre tes vidéos youtube que tu devais continuer à tourner régulièrement surtout si tu voulais que la communauté s'agrandisse encore et que tu te fasses payer – et étant donné que tu n'avais pas dans l'optique de te trouver un vrai boulot, c'était très important pour toi, qu'ils continuent de te payer – et entre essayer de rattraper le temps perdu avec Anastasie maintenant que tu avais retrouvée l'une de celle que tu considérais comme tes soeurs. Alors quand tu ne pouvais pas, parce qu'il fallait ajouter ce putain de lycée trop chiant par dessus tout, tu entretenais le fil de ta relation avec Sea par des textos non-stop, des snaps de tout et de rien, des liens vers des nouvelles vidéos drôles ou débiles que tu venais de trouver, même si rien n'était jamais pareil que de voir la personne en face de toi.

« Gagne pour moi ok ? » Tu levais tes yeux au ciel en l'entendant dire, avant d'avancer ton visage du siens pour embrasser ton petit copain qui ne pouvait pas venir. Il avait ce grand projet, le genre d'ambition que tu n'avais pas, et il avait des choses à tourner en extérieur pour son script parce que monsieur allait devenir un grand réalisateur. Tu finissais par attraper tes affaires, clés de la voiture que tu venais de t'offrir en main – car oui, tu avais enfin décidé à passer ce foutu permis et tu l'avais eu, t'avais même fait une vidéo dessus et tu n'avais pas imaginé que les gens soient tant excités par un petit bout de papier – et tu sortais de chez Zackary, lançant un grand sourire en coin à Sienna en passant dans le salon car tu savais à quel point ça l'énervait. Une fois dans la petite voiture tu démarrais, et tu prenais la route en direction de Courtland Street, là où vous aviez l'habitude d'aller au bowling.

Tu roulais tranquillement, musique accompagnant ta solitude, quand tu voyais une silhouette au loin, marchant sur le trottoir, que tu ne connaissais que trop bien. Un silhouette que tu devais retrouver au bowling à quatorze heures avec Sea et l'autre. Tu avançais jusqu'à elle, la route étant pratiquement déserte, et tu t'arrêtais à son niveau, baissant la vitre de ta caisse et penchant un peu ton corps vers celle-ci pour qu'elle puisse capter qui tu étais, comme on pouvait le voir dans les films. « Hey, c'est combien la fellation ? » Tu demandais, sourire en coin entre le connard et le vieux pédophile. Après tout, elle avait l'habitude d'entendre ce genre de chose sortir de ta bouche, non ? Vous étiez encore un peu loin du bowling, alors tu haussais un sourcil, un peu plus sérieux que précédemment. « T'es motivée toi, tu comptes marcher jusqu'au bowling ? » Il fallait croire que ça t'étonnait toujours, les fanatiques de sports ou de marche à pied. Ça avait été l'une de tes grandes motivations pour avoir ton permis, le fait de ne plus avoir à constamment marcher et d'aller plus vite sans transpirer. Tu réfléchissais un petit moment, avant de laisser un long soupire de vrai déchirement et d'ouvrir la portière passagère de ta voiture en restant à l'intérieur, attendant qu'elle se décide d'entrer pour que tu l'amènes.

T'arrivais dans le parking pile à l'heure, et quand tu sortais, tu voyais déjà Sea et l'autre en train de vous attendre devant l'entrée. « LUC, MON LUC. » Tu lâchais un petit rire alors qu'elle venait t'enlacer d'une manière très enthousiaste, et tu passais tes bras comme tu le pouvais autour d'elle afin de répondre à son accolade. « Salut Microbe. » Tu disais affectueusement, un sourire au coin de tes lèvres alors que tu laissais ton visage se poser dans ses cheveux bruns quelques secondes. « Ta face de rat m'avait manquée. » Elle te disait d sa petite voix et tu riais, haussant un sourcil. « Je t'ai pourtant harcelé de snaps de ma tête, en mode encore plus fatiguée que la tienne. » Tu disais, lui faisant un petit clin d'oeil parce qu'évidement qu'elle avait l'air constamment fatiguée et que tout n'était pas rose quand on se retrouvait enceinte d'un être, puis qu'on apprenait en plus plus tard que c'était des jumeaux, dans son bidon. Tu reculais ensuite un peu, la laissant enlacer Lys à son tour. « Avant d'entrer je voulais vous dire : ne me ménagez pas parce que je suis enceinte ! » Tu levais tes yeux au ciel, ouvrant la porte afin d'entrer dans le bâtiment. « T'inquiète pas pour ça, je suis prêt à t'écraser ! » Tu répondais pour ta part avant de t'avancer au comptoir pour indiquer que vous étiez quatre et donner vos pointures pour changer vos belles chaussures en une paire qui avait déjà été portée une centaine de fois et qui se trouvait être la moins glamour des paires de basket.


nb:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: hello sunshine. (w/ team baby) hello sunshine. (w/ team baby) EmptyJeu 11 Déc - 22:09



être capable de trouver sa joie dans la joie de l'autre, voila le secret du bonheur.

Sea pétait des câbles à longueur de temps, mais j'avais fini par m'y habituer. La discussion avec Luc m'avait mis mal à l'aise, je ne savais plus trop que faire. Devais-je rester ce petit ami qui ne disait rien à part quelques compliments pour la remotiver ? Dory et Héloïse m'avaient donné des revues et des conseils. Elles lui avaient assuré qu'une femme avait besoin de se sentir belle et aimée quand elle était enceinte. J'exécutais leurs dires du coup, je ne réfléchissais plus et j'agissais comme on attendait que j'agisse. Je lui montrais ma présence, la rassurais, lui prenais la main avec douceur en l'embrassant. Ce n'était pas facile de jouer ce rôle que je n'avais jamais eu, ce rôle de mari, ce rôle de futur père. Est-ce que je commençais à comprendre enfin ce qu'avait vécu le mien ? Je ne l'avais toujours pas retrouvé à Fantasia Hill d'ailleurs. Un soupire franchit mes lèvres et je me retournais dans le lit pour regarder Sea dormir. Elle était belle quand elle laissait tomber son masque de colère. Paisiblement endormie, elle ressemblait à toutes les jeunes femmes de son âge. Sereine, joyeuse, insouciante. Elle avait grossi certes, mais elle n'était pas obèse comme elle aimait le faire remarquer. Ses joues rondelette me passeraient tellement mignonne que je ne comprenais pas pourquoi elle se plaignait à longueur de temps. De tout temps les hommes ont préféré les femmes avec des formes, cet idéal de maigreur de m'avait jamais plu, des planches à pain merci, mais non. Seulement Sea refusait que je la regarde, elle n'aimait pas et rejetait mes compliments, elle me disait que je mentais pour lui faire plaisir, elle disait que je n'étais qu'un hypocrite. Elle ne comprenait pas que l'amour qu'elle me portait me suffisait amplement. Alors j'en profitais pour l'admirer au cœur de la nuit. Une grimace de douleur s'étala sur son visage et elle grogna sans se réveiller. Je me dépêchai de passer une main froide sur son front et de serrer ses petits doigts. Je ne pouvais rien faire de plus que la soutenir de ma présence.

« Il est presque onze heures, tu te fous de moi ? On a rendez-vous avec Luc et Lys dans deux heures et toi, tu te réveilles tranquillement comme si de rien était. » Me faire engueuler dès le matin n'était pas des plus agréables, je haussais les sourcil et mon regard trahit. Je voulais être plus fort que ses remarques, la comprendre, l’aider, mais il fallait qu’elle m’aide aussi. Je n’allais pas pouvoir tout porter seul. « Pardon, je suis énervée, c'est les hormones. » Elle s’excusait et je haussais les sourcils pour la seconde fois, mais positivement cette fois. Elle ne me demandait que rarement pardon, le reste du temps elle foutait ça sur le compte des hormones, sans s’excuser. Je lui serrais la main. « C’est pas grave, mais la prochaine fois réveille-moi en m’embrassant plutôt que de gueuler, je t’assure que ça marche mieux. Je me presse, t’inquiète qu’on y sera. » Elle répondit à ma réplique par un baiser. Bon, on avait connu pire comme réveil. Je me pris la tête dans les mains et l’écoutait se doucher. Pendant un court instant je pouvais me rallonger sur le lit et regarder mes pieds. Oublier ce qu’on avait à vivre, oublier les dangers de cet après-midi. La rencontre avec Luc, qui n’allait pas me manquer. Et puis Lys. Je l’aime bien cette demoiselle, mais elle ne me fait pas confiance, je le sais bien. Elle m’en veut encore d’avoir abandonné Sea. Cette après-midi va être froide et encore une fois je vais être à part. Mais comment s’intégrer dans le groupe d’ami de ta copine que tu as lâchement abandonné après avoir appris qu’elle portait un enfant ? Je soupirais avant de me lever prendre une bonne tartine de nutella, il allait me falloir du courage pour la suite de la journée.

Effusions d’amours, sûrement à cause des hormones. Je lâchais la main de Sea quand elle courait dans les bras de son meilleur ami, je les regardais s’enlacer. Ce n’était pas de la jalousie que je ressentais, plutôt de la colère. Qu’avait-il de bien ce gars ? Je fermais les yeux pour me donner du courage, j’avais promis à Sea que tout se passerait bien, que je ne ferais pas de conneries, qu’aucune bagarre ne s’engendrerait… Je serrais les poings et m’approchait de Lys pour lui faire la bise. Luc ne m’avait même pas calculé. Histoire de faire bien les choses, j’esquissais un petit signe de la tête et marmonnait un « Salut au fait. » en direction de Luc. Il s’en fichait. De toute manière qui est-ce que ça intéressait ?

« Avant d'entrer je voulais vous dire : ne me ménagez pas parce que je suis enceinte ! » « T'inquiète pas pour ça, je suis prêt à t'écraser ! » Un discours dont j’étais exclu, j’aurais bien envie de gagner, de tous les vaincre, mais de toute manière vu la rage dont ils semblaient animé, je n’avais que très peu de chance. « Genre tu as une chance de gagner Luc. » lançais-je avec un sourire mesquin en levant faussement le regard vers le ciel. Je me forçais à faire partie de la bande, très taquine, mais cette fois-ci ça m’arrangeait de faire monter la vinaigrette. Je pris la paire de chaussure puante qu’on me donnait et je l’enfilais. Ca faisait bien trop longtemps que je n’avais pas joué au bowling, je laissais les autres prendre les devants pour s’installer et remplir les noms. « C’est partit. » marmonais-je pour moi-même, puis je me penchais vers Sea et posais un baiser sur sa joue. « Tâche de ne pas en faire trop non plus mon cœur. » lui murmurais-je en posant délicatement ma main sur son ventre. Elle savait ce que j’insinuais par-là, elle n’avait pas besoin de décodeur et même si elle n’aimait pas que je lui en parle, je ne pouvais m’en empêcher.


nb:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: hello sunshine. (w/ team baby) hello sunshine. (w/ team baby) EmptyMar 6 Jan - 9:09



bébé à bord.

« Ne t'inquiète pas pour ça, je suis prêt à t'écraser ! » Luc souriait grandement à sa remarque. « Genre, tu as une chance de gagner Luc. » Répliquer Tristan. Je souris face au répondant de mon amoureux, il était du genre à rester silencieux lorsque j'étais avec Luc, c'est ton ami, pas le mien, avait-il pour habitude de dire, alors sa réplique m'avait presque choquer. Il le taquine ? Après ils vont faire des blagues sur les fesses de la serveuse ? Puis ils vont fumer du cigarette au coin d'un feu, avec les gamins qui joue au monopoly et je pourrais ENFIN, mourir en paix. Bon, je m'avance, certes, mais j'aimerais qu'un de ses jours, ils trouvent un terrain d'entente. « Sea, la plus belle. » Marquai-je sur le panneau des scores, ça faisait un peu long, mais je m'en ficher. « Je commence ! » Dis-je en sautillant partout, Luc m'avait aider à mettre mes chaussures, c'était l'un des désavantages d'être enceinte, ne pas pouvoir se pencher sans avoir l'impression que le monde nous tombe dessus. « Tâche de ne pas en faire trop non plus mon cœur. » il passait ses doigts sur les bébés d'un geste affectif. Je fronce les sourcils, parce qu'il sait que je n'aime pas me préserver, aussi que je n'aime pas qu'on me surprotège. Je ne dis rien et me contente de secouer positivement la tête, je n'allais pas hurler sur Tristan ici, maintenant. Je l'aime, sachez le bien, mais il m'énerve. J'embrasse sa joue en retour. « Ne me laisse pas gagner Tristan, je ne te le pardonnerais pas ! » Je lui tire la langue, avec un sourire. Je l'aime, il m'énerve, je vais le tué, mais je l'aime. J'attrape une boule avec un peu de difficulté. « Je vais l'appeler.. Eric, comme mon père. » j'embrasse la boule et la passer à Luc. « Tu la tires pour moi ? J'ai intérêt à faire un strike ! »




lis moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: hello sunshine. (w/ team baby) hello sunshine. (w/ team baby) EmptyMer 21 Jan - 22:45




être capable de trouver sa joie dans la joie de l'autre, voila le secret du bonheur.

T'étais content d'enfin arriver au bowling. T'avais envie de t'amuser, envie de passer une petit moment entre amis, et ça, même Tristan ne pourrait pas le gâcher – enfin, tu l'espérais fortement. Tu n'avais pas été le plus enchanté quand t'as su qu'il serait là, mais après tout, tu n'avais pas le choix. Il était le copain de Sea hein, c'était ça ? Et Sea étant ta meilleure amie de la mort qui tue, c'était tout naturellement qu'il venait avec, le chieur. Tu l'oubliais un moment quand tu venais embrasser les joues de Sea, et t'étais excité comme une puce, littéralement. Tu ne voulais pas créer une mauvaise ambiance dès le départ, alors t'avais omis Tristan, et c'était naturel pour toi. Mais lui apparemment avait dû recevoir l'ordre de faire le gentleman, et il te saluait. Tu lui sourirais, un petit peu ironiquement, et tu le regardais. « Salut. On se fait la bise ? » Tu demandais, histoire d'être à fond dans l'hypocrisie, avant de t'approcher de lui et d'embrasser ses joues, en mode on est trop des potos. Et puis, ça te faisait rire, car il n'avait pas le droit de frotter sur ses joues comme un petit enfant car Sea le verrait et lui enverrait surement un regard plus noir que noir.

Sea avait l'air aussi impatiente que toi, et tu déclarais déjà à quel point t'allais écraser every-one-of-them. T'étais un chat Luc, t'avais des réflexes, tu savais viser, t'étais juste fait pour le bowling. Tristan reprenais la parole, te lançant une petite pique, et t'avais vraiment pas envie de t'engueuler durant cette journée, alors s'il voulait s'incruster dans vos mots d'amour et faire semblant que vous vous adoriez, pourquoi pas ? Ça allait être un bon entrainement niveau comédie, toi qui avait toujours eu ce talent en toi dont tu abusais. Tu venais vers Tristan, passant un bras autour de ses épaules en faisant un grand sourire en mode jérôme jarre, et t'avançais vers l'intérieur du bowling. « Aller Tristanounet, tu vas pouvoir nous montrer des muscles et ton indéniable talent ! » Ou plutôt son indéniable nullité, mais chuut, tu feras semblant d'avoir confiance en ses capacités. Tu enfilais tes basket, marquant « Cul » comme ton surnom sur le tableau des scores, et tu allais aider Sea pour enfiler ses baskets toute moche aussi, parce que madame au gros ventre avait besoin de ses serviteurs. « Quelqu'un veut boire quelque chose ? » Tu demandais avant que Sea décide de commencer, et elle prenait l'une des boules qui pesait une tonnes, lui donnant déjà un petit nom. Tu riais quand elle te parlait, attrapant sa boule tout en lui faisant un clin d'oeil. « Ouvre tes mirettes Ginette ! » Tu lui lançais, avant d'expirer doucement, comme pour faire venir en toi toute le calme et la concentration des moines chinois. Tu reposais tes yeux sur la piste, et puis bam, tu lançais tel un dieu la boule... Qui tombait dans la gouttière. Merde. Tu te retournais, grand sourire à nouveau sur le visage, et tu murmurais un « C'est pour faire monter le suspens ! » avant de prendre une nouvelle boule, puisque c'était deux essaie chacun. Tu te concentrais à nouveau, et cette fois-ci, ce fut le strike de beau-goss. « Qu'est-ce que j'avais dit ! » Tu t'exclamais tout content comme si … Comme si t'avais réellement eu peur de ne pas arriver à faire ce strike. Toi peur ? Pff, jamais !


nb:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: hello sunshine. (w/ team baby) hello sunshine. (w/ team baby) EmptyDim 22 Fév - 15:38



bébé à bord.

Dans la normalité, je les aurais tous dégommer un par un, sans faire de chichi. Mais dans mon état, je devait compter sur les autres pour assurer ma victoire. J'ai hésité un moment avant de demander à  Luc de s'occuper de mon Eric. On sait jamais avec lui, il peut me faire perdre ! D'ailleurs, mes inquiétudes sont confirmer, puisqu'il envoie Eric dans la gouttière dès le premier lancer. « LE SUSPENS MONTRE TROP A MON GOUT ! » dis-je en faisait de grand geste. J'avais presque envie de prendre cette boule et de le faire moi même, quitte à faire sauté tout les os de mon dos. C'est lourd quand même se truc, pourquoi ils ont pas fait une version alternatif pour les enfants et les femmes enceinte ? Avec des boules en papier mâcher ou encore en carton, avec des quilles en bouteille vide. Franchement je devrais lancer cette idée, après mon accouchement je deviendrais ingénieur et je créerais un programme genre : vivre neuf mois de bonheur !  Je reste debout lorsqu'il reprend Eric, un peu plus confiant. Il prend un élan, et s'élance. Mon cœur manque un battement et.. Et... « STRIK ! » hurlai-je en sautillant. Je tape dans mas mains et me jette sur lui pour embrasser sa joue. « Je vais gagner ce soir ! » danse de la joie s'impose, mais la version je suis enceinte de huit mois, faut pas trop que je bouge sinon ses deux là font tomber tout seul. « J'allais déjà enterrer ton corps dans mon jardin, Norris. » dis-je en gloussant. Bon je vous voir venir, j'aurais eu besoin de lui pour creuser le trou dans lequel je mettrais son corps inanimé. Je passe mes mains sur les épaules de mon copain pour l'agiter. « A ton tour, amour. N'essaie pas de me battre, tu n'y arriveras pas. » je glousse par la suite, et prend place sur ma chaise lorsque Luc me demande à boire. « Vais prendre un Mojito. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: hello sunshine. (w/ team baby) hello sunshine. (w/ team baby) EmptyDim 22 Fév - 16:08

round two



Luc s’amusait de la situation, bien sûr c’était tout lui, mais aujourd’hui j’avais bien envie de m’amuser aussi. Pourquoi fallait-il toujours qu’il soit le seul ? J’avais souvent l’impression que Sea lui pardonnait plus vite à lui qu’à moi. Puis je me rappelais de l’abandon que je lui avais fait vivre, bien sûr que j’avais beaucoup à rattraper. Beaucoup plus que lui, ô grand luc qui n’avait jamais abandonné personne. Il me fit la bise en riant, je lui jetais un regard noir dès que Sea avait tourné le dos. Il haussa les épaules. Il s’en fichait, il voulait juste me rappeler qu’il avait tout pour gagner. Je me massais le crâne avant de sortir les poings, ce n’était sincèrement pas une bonne idée.

« Aller Tristanounet, tu vas pouvoir nous montrer des muscles et ton indéniable talent ! » Non, mais il en pouvait plus. Je me forçais à sourire et lui lançait. « Oh, je préférai Tristou, c’est plus court. T’inquiète pas pour moi, Luquichon. » terminai-je avec un clin d’œil. On avait dit pas de quartier après tout. Et Sea ne pouvait que lever les yeux au ciel, on ne s’attaquait pas si méchamment cette fois-ci. Il prit la boule pendant que tu m’installais derrière, pas trop loin de Lys, pas trop près non plus, en attendant mon tour. Luc réussit son coup, malheureusement pour moi il n’était pas si mauvais. Heureusement c’était le tour pour Sea qui ne pouvait rien porter. Mais pourquoi diable avait-elle choisi un bowling du coup ? Il ne fallait pas contrarier une femme enceinte, première règle, vivement qu’elle accouche tout de même.

« A ton tour, amour. N'essaie pas de me battre, tu n'y arriveras pas. » Je souris et promis en l’embrassant sur le front. De toute manière j’étais nul au bowling et elle le savait bien. Je préférais largement nager plutôt que de m’occuper de défoncer des quilles posées bien trop loin de ma main. J’attrapais une boule, au pif complet, plaçait mes doigts dans les trous prévus à cet effet. Je ne voulais pas prendre mon temps pour éviter que Luc se moque de moi, mais je ne devais pas trop me dépêcher au risque lâcher la boule. Ah, je détestais passer devant lui pendant qu’il ricanait dans son coin. Avec un peu de chance il était en train de convaincre ma Sea de prendre une boisson non-alcoolisée plutôt. Je lâchais la boule et … trois quilles tombèrent sur le côté. Boh, c’était toujours mieux que rien non ? Au moins elle n’avait pas fini dans la gouttière. Je ne me retournais pas et choisissait une autre boule, rose, allez, je serais mignon avec celle-là. « Rose princesse mon cœur, elle me portera chance. » lançai-je sur le ton de la plaisanterie. La boule roule roule roule tout le long et fait tomber trois autres quilles. Bon, six, c’est mieux que rien. « Je crois que tu feras tirer Luc pour tous tes tours, c’est plus sûr. » Au moins je m’étais dispensé de me ridiculiser un peu plus, c’était toujours ça. Je souris en me rapprochant des autres joueurs. Les chaussures sont vraiment moches quand on y pense.  « Si t’es pas encore parti je veux bien une bière. » lançai-je à Luquichon en fouillant dans mes poches les quelques pièces qu’il me restait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: hello sunshine. (w/ team baby) hello sunshine. (w/ team baby) EmptyDim 22 Fév - 19:39



hello sunshine.

T'aimais pas l'idée d'aller au Bowling avec Sea, t'aimais pas du tout même nan mais d'où elle pouvait sortir des idées comme ça ? Soulever une boule supérieur au poids des deux jumeaux réunis franchement... Mais évidemment t'avais cédé sous ses petits regards d'ado enceinte et malheureuse. De toute façon t'avais pas vraiment eu le choix c'était comme ça avec Sea rien ne pouvait l’arrêter quand elle avait une idée derrière la tête. Ce jour-là t'étais pas vraiment de bonne humeur déjà parce que t'avais quand-même peur, peur qu'il arrive quelque chose, peur qu'elle ait un accident parce que tu le sentais vraiment pas c'bowling-là.
Puis t'avais croisé Lucifer sur la route enfin lui et son humour de merde qu'était de sortie. T'avais même pas répondu d'ailleurs, t'en avais pas envie. Arrivée tu levas les yeux au ciel puis fis un câlin à ta meilleure amie même si vous veniez de vous quitter. Tu fis la bise à Tristan puis vous vous installèrent pour commencer cette partie de bowling. Ca te déprimait encore plus de devoir porter ces immondes chaussures de couleurs différentes mais tu devais quand-même faire un effort pour ta meilleure amie. Hésitante , tu finis par rentrer Bouh comme  nom sur le tableau des scores, estimant que c'était possiblement le seul endroit où ça ne paressait pas bizarre. Ce fut Sea qui commença -enfin luc avec Eric qui joua à la place de Sea- bref c'était compliqué. Il tira et là,  et c'était le gros flop. Tu ne pus pas t’empêcher de ricaner voyant le regard haineux de ta meilleur amie destiné au stupide chat.   Par chance, - oui oui c'était de la chance et absolument pas du talent- il réussit à faire un strike pour son second tire pff t'étais sûre qu'il avait tricher. Tu répondis tout de même à sa proposition avec un demi sourire. « Je veux bien un mojito aussi s'il te plaît... Attends quoi ?  » Tu dévisageas Sea lorsque  tu compris que c'était elle qui avait demandé ce cocktail. Elle était pas croyable elle de boire, enceinte, et de jumeaux en plus. « Sea ... » Râlas-tu sans grande conviction.  Bah ouais t'avais pas envie de jouer la casse-couille mais c'était quand-même dangereux... Non ?




nb:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: hello sunshine. (w/ team baby) hello sunshine. (w/ team baby) EmptyDim 22 Fév - 21:15



hello sunshine.

T'avais pas envie de t'énerver – en fait, tu ne comptais pas laisser la présence de Tristan gâcher ce moment. Tu t'en foutais un peu de lui, c'était vrai. Quand tu l'as rencontré, t'étais en mode « Euuh ok, salut. ». C'était lui qui t'avais pris en grippe juste parce que t'étais incroyablement beau – franchement vous auriez peut-être pu être pote s'il était pas si jaloux de toi le mec. Enfin, pote, c'était avant qu'il lâche Sea comme si c'était qu'une merde. En vrai, pour une fois, tu comprenais même pas leur relation et ce qu'elle faisait avec lui – le mec se barre quand tu lui annonces que t'es enceinte ? Pour toi c'était dégage direct et reviens plus. Tristan te lançait un regard noir lorsque tu lui faisais la bise – et roooh, il était pas drôle, qu'il sourit lui aussi, qu'il soit dans l'ambiance. Tu haussais juste tes épaules, t'avais envie de t'amuser. « Oh, je préférai Tristou, c’est plus court. T’inquiète pas pour moi, Luquichon. » Il finissait par dire avec un clin d'oeil. Et bien voilà, il suffisait d'un petit surnom de ta part pour qu'il pète un coup le mec. C'était donc à toi de jouer pour Sea, puisqu'il est assez difficile pour elle en portant deux bébés dans son ventre. Tu riais quand elle te disait que le suspens montait un peu trop pour elle – et c'était vrai, t'avais vraiment pas géré en foutant le premier essaie dans la gouttière. T'entendais même Lys ricaner, et ooh, que tu avais hâte de la voir à l'oeuvre. Heureusement pour Sea, tu finissais par faire un strike à ton second essai, et elle était toute contente, gueulant et te sautant dessus. Tu riais alors qu'elle embrassait ta joue, et tu haussais un sourcil en la regardant. « T'as vraiment cru que j'étais si nul ? » Mais... Ouais, il valait mieux pas que tu t'y crois trop, tu ne savais pas du tout comment t'allais gérer les prochains tirs. T'éclatais de rire une nouvelle fois quand elle annonçait qu'elle préparait déjà ton cercueil dans le jardin, et tu ébouriffais légèrement ses cheveux avec un grand sourire : l'enterrement ne serait pas pour aujourd'hui si tu continuais à jouer bien. C'était ensuite au tour de Tristan et tu souriais en coin en le voyant faire tomber trois petites quilles, puis de nouveaux trois autres. Mouais. C'était pas la joie maaaais, c'était pas trop mal pour un premier essai. T'allais lui accorder le bénéfice du doute. Tu demandais qui voulais boire quoi, et tu reniflais un rire à la réponse de Sea. Mojito, vraiment ? Pourquoi tu devais toujours tenter d'être celui qui est le plus responsable, hein ? Elle ne pouvait pas s'efforcer de faire les bons choix quand il ne lui restait plus beaucoup de temps enceinte ? Apparemment non. Tu sortais ta fausse carte d'identité – et ils se reposaient un petit peu trop sur toi les potos, ils oubliaient légèrement en commandant tous des boissons alcoolisées qu'aucun de vous n'étaient majeurs, mais soit. T'attrapais les pièces de Tristan – t'allais pas dire non à un peu d'aide financière, t'avais que Youtube comme salaire, et tu partais un instant vers le comptoir. Tu revenais donc, posant sur la table deux mojitos – pour toi et Lys, une bière, et un coca light pour Sea. Tu jetais un coup d'oeil sur le tableau en buvant une gorgée. « C'est à toi, Bouh. »


Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: hello sunshine. (w/ team baby) hello sunshine. (w/ team baby) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

hello sunshine. (w/ team baby)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-