AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-44%
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming Arozzi TORRETTA noir
139.99 € 249 €
Voir le deal

Partagez

▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins Vide
▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins Vide
▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins Vide
▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins Vide
▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins Vide
 

 ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins EmptyJeu 11 Juil - 22:29



Mais les fins sont inévitables. Les feuilles tombent, on ferme le livre, on se dit au revoir...

La journée venais à peine de débuter, il fallait se réveiller tôt quand le boulot demande à l'appel. La tête dans le cul et à peine remis de son lourd sommeil, la jeune Matthews se leva d'un pas léger pour ne pas réveiller sa colocataire encore profondément endormie. Celia n'aimais pas vraiment les mardis, il y avait trop de monde, trop de racontars, trop de trop. Elle soupira, se gratta les cheveux et traîna des pieds jusque dans la cuisine prendre une bonne tasse de café bien noir. Toujours les cheveux en bataille, la mine avachis et le t-shirt trop grand qui lui sert de pyjama, elle avala d'une traite sa boisson avant de se préparer pour cette rude journée.

Cela ne faisait pas beaucoup de temps qu'elle était arrivée à Fantasia Hills, tout lui avait semblé très beau, presque magique, sauf que la réalité l'avait rattrapé et il lui fallait bien une bonne vieille vérité pour la ramener à la raison. Celia, essayait tant bien que mal d'arriver à avancer, même si tout cela était très dur. Elle ne préférait aucunement y penser. Après un long moment de réflexion, la jeune femme opta pour une robe simple aux motifs liberty. Quelques coups de crayons, un maquillage toujours impeccable et une coiffure hors pairs, elle décida enfin de sortir pour se rendre au travail.

La Matthews fit tournoyer ses clés entre ses doigts avant de barrer la porte pour que personne ne rentre dans le lieu où elle vivait. Elle aurait donné n'importe quoi pour être malade aujourd'hui, rester au lit et regarder des séries à l'eau de rose, rien de tel pour pleurer et s'apitoyer sur son sort déjà bien mal en point. Elle traversa le couloir, pris à droite afin de prendre les escaliers. La jeune femme ne regardait jamais où elle allait, elle était toujours dans ses rêveries. Cette fois-ci, elle était en train de penser à ce qu'elle pourrait faire de son week-end, elle espérait aller traîner de boutiques en boutiques avec sa meilleure amie ou alors boire un café dans le bar à proximité de son lieu de travail. Celia n'avais pas beaucoup de centre d’intérêt, mais ceux qu'elle avait, elle les savouraient. Elle se délectait chaque jour d'être dans se monde.

Elle poussa lentement la porte et se mit à descendre les escaliers, il lui fallait encore trois étages avant de pouvoir sortir du Meli Melo House. Cela se mit à soupirer comme d'habitude quand elle trouvait le temps trop longs. Deuxième porte pour reprendre l'autre escalier, mais cette fois-ci elle se fit bousculer, elle se rua d'excuses, ce n'était pas son genre de bousculer de parfait... inconnu ?

« Euh... Excusez-moi, je ne vous avais pas... Bob ?! »

made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins EmptyJeu 11 Juil - 23:24



j'ai toujours détesté les fins.
T'aimais bien te lever tôt. Tu n'avais jamais eu de réelle difficultés à le faire, même lors des jours où tu étais le plus fatigué, parce que l'avenir appartenait à ceux qui se levait tôt, et que tu n'étais pas prêt à laisser passer tes chances et tes ambitions en restant dormir et à faire la grasse-matinée. T'étais déjà comme cela à l'université, levé à six heures pétantes, motivé pour travailler à la seconde où ton réveil venait à sonner, tu sautais de ton lit, prêt à croquer la vie à pleine dents. C'était l'un de ses jours. Ton travail ici était moins difficile qu'à Monstropolis, mais pas moins important. Il était vrai que tu avais des journées parfois moins chargées, et d'autres un petit plus, pour équilibrer, car il ne te suffisait pas seulement de chercher de nouveaux artistes, il fallait également les accompagner au mieux dans leurs projets et dans leurs ambitions, les remotiver lorsqu'ils perdaient foi, et s'occuper de leurs carrières, leur trouvant des rendez-vous et des jours lors desquels ils pouvaient exposer, montrer leur talents, être rémunérés. Aujourd'hui, tu pensais te balader un peu en ville, t'arrêtant à quelques cafés qui proposaient une scène libre pour les jeunes artistes, et attendre voir si tu tombais sur un coup de coeur. Le destin, quant à lui, avait une meilleure idée pour toi. C'est alors que, après avoir fermé la porte sans réveiller Alice, tu te dirigeas vers les escaliers, et tu ouvrais la porte, rencontrant une petite force, comprenant rapidement qu'une personne se trouvait derrière. « Mince, désolé ! Vous ne vous êtes pas fait mal ? » Bravo Bob, c'était une merveilleuse façon de commencer ta journée. Manquer d'assommer quelqu'un, quelle idée ! Heureusement qu'elle n'était pas véritablement tombée inconsciente, avec la chance que tu avais, cela aurait pu arriver que tu n'aurais pas été plus surpris que cela. « Euh... Excusez-moi, je ne vous avais pas... Bob ?! » Tu t'immobilisas d'un coup, reconnaissant ton prénom qu'elle venait d'annoncer à haute voix, et tu levais d'un mouvement ta tête, détaillant la personne qui se trouvait devant toi. Elle était assez jolie, vêtue d'une robe, et d'une couleur de cheveux pour le moins remarquable. « Yep, je crois bien que c'est moi, Bob est mon prénom. » t'exclamais-tu plein d'entrain, un grand sourire placé sur tes lèvres et tes deux pouces tournés vers toi-même. De ton côté, toi, tu ne savais pas vraiment à qui tu avais à faire. Et c'était assez bizarre que quelqu'un connaisse bien ton nom, alors que toi, tu ne connaisses pas du tout la personne à tes côtés. Tu te pris un peu peur, te demandant si elle connaissait bien ton nom à cause de la chambre où tu te trouvais. Tu fronçais légèrement les sourcils : toi et Alice faisaient un petit peu de bruits quelques fois, c'était vrai, mais vous étiez loin d'être les colocataires les plus bruyants dans le Méli Mélo House, alors elle ne pouvait pas être membre d'une quelconque association contre le bruit que pouvait faire Bob Razowski lorsque tu chantais dans ta douche ou dansais sur ton lit. « On se connait ou ... Je ne pense pas avoir une telle réputation au Méli-Mélo House. » finis-tu en riant doucement, te grattant la tête doucement. Tu étais un petit mal à l'aise, car elle avait l'air de bien te connaître, pour sortir ton prénom comme ça, à peine l'avais-tu bousculée sans le vouloir. Alors que toi, plus tu laissais ton regard se poser sur cette jeune femme, et moins un nom te venais à l'esprit. Tu aurais rencontré cette femme dans ce nouveau monde, à Fantasia Hill, tu es pratiquement certain que tu t'en serais rappelé, elle faisait tout de même une sacré impression. Alors à Monstropolis peut-être. Mais tu ne voyais pas, tu ne savais. La seule chose qui pouvait t'aider, était la couleur violette de ses cheveux, qui, malgré l'abondance de monstres violets que tu avais pu rencontrer, te ramenais à une seule personne dans ton ancien monde. Et non, ça ne pouvait pas être cela.

made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins EmptyVen 12 Juil - 11:03



Mais les fins sont inévitables. Les feuilles tombent, on ferme le livre, on se dit au revoir...

Le regard décontenancé, les mains tremblantes et les yeux presque aux bords des larmes, Celia ne savais que faire devant la personne qu'elle avait tant aimé. C'est vrai que maintenant cela semblait complètement idiot, c'était comme si elle ne le connaissait plus, elle avait peur. La jeune femme c'était fait cette rencontre dans sa tête des milliers de fois, arrivant et se jetant dans ses bras, l'embrassant de pleins fouets ou alors à l'inverse le gifla et lui envoya tous les plus sales mots de la planète, mais là, elle resta figée comme une poupée, elle ne savait pas si elle devait être gentille ou désagréable, si elle devait lui serrer la main ou lui faire la bise. C'était bien trop de questions qui se bousculaient dans la tête de la jeune Matthews. « Yep, je crois bien que c'est moi, Bob est mon prénom. » Il n'avait aucunement changé, toujours aussi drôle, toujours aussi spontané, elle ne pu retenir un petit sourire même si au fond d'elle c'était plutôt l'inverse. Son coeur battait trop fort, son estomac se tordait et le stresse commençait à faire d'elle une vieille loque, il fallait absolument qu'elle se reprenne si elle ne voulait pas pleurer devant lui ou pire s'évanouir. « On se connait ou ... Je ne pense pas avoir une telle réputation au Méli-Mélo House. » Oui on se connaît Bob, même on se connaît très bien, pensa-t-elle, aussitôt qu'il avait sortie cette phrase. Bien sûr il ne la reconnaissait pas, elle avait quand même changé depuis Monstropolis, mais malgré tout elle avait gardé sa couleur de cheveux naturelles, ses traits non plus n'avais pas grandement changer, par contre, c'est un fait elle avait maintenant deux yeux au lieu de un, mais cela ne faisait pas une grande différence si ? La jeune femme, baissa lentement la tête et mis les mains dans ses poches, elle ne se séparait jamais de ce bon vieux bout de papier, la note de chez HarryHausen. Elle l'avait gardé, car au départ ça la faisait rire de repenser à cette soirée, même si au départ elle avait été plus en colère qu'autre chose, puis après c'était devenu un espèce de rituel, garder à tout prix ce papier, un jour il pourrait servir et ce jour était enfin arrivé. Celia releva la tête très fière, plongeant ses yeux dans ceux de Bob pour lui montrer qu'elle n'allait pas craquer (enfin c'était plutôt pour se montrer à elle) et lui tendit l'indice, le seul et véritable indice qui pourrait faire que Bob allait reconnaître son ancienne fiancée. Parce-que oui, elle l'avait su, mais ne voulait pas y croire, elle l'attendait de sa bouche, elle voulait confirmation. Même si elle savait que ça lui ferait mal, qu'elle serait anéantie après cette révélation, il fallait qu'il lui dise et elle espérait du fond du coeur que ce petit bout de papier chiffonner allait réveiller de quelconque souvenirs, aussi beaux et douloureux furent-ils. Pourtant, elle espérait vraiment au fond d'elle que ce n'était que des racontars et qu'elle pourrait encore vivre une très belle histoire d'amour à avec son petit globule chéri. Elle l'avait rêvé ce moment, elle y pensait sans arrêt. La jeune femme regardait trop de film pour fille, ces histoires où tout fini bien. « Je pense qu'on se connaît, enfin on se connaissait, même très bien ... » c'était la seule phrase qui avait pu sortir de sa bouche, elle n'avait pas la voix tremblotante, elle était normale quoiqu'un peu sèche.

made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins EmptyDim 11 Aoû - 21:41



j'ai toujours détesté les fins.

Dire que tu étais perdu et confu était un euphémisme. Et d'ailleurs, tu détestais cela. Être là, devant quelqu'un qui avait l'air de tout connaître de toi, tu te sentais impuissant et tu ne savais pas vraiment comment réagir. Tu ne savais pas si cette personne qui connaissait ton nom le connaissait pour de bonnes raisons ou pour de mauvaises, ni ce qu'elle savait exactement de toi. Et même si ça avait l'air totalement sans importance, ça t'obligeait à te mettre dans une position que tu n'aimais pas. Être devant un inconnu mais ne pas être inconnu pour cette personne n'était pas quelque chose de facile à vivre pour toi. Et pourtant, tu essayais de rester le même, de garder le sourire et de continuer avec ton enthousiasme et ta spontanéité que te caractérisait, ne sachant pas si c'était la bonne marche à suivre et tu te sentais, au fond de toi, assez mal pour avoir oublié la personne. Le pire était surement être la non-réponse que tu recevais de la part de la jeune femme face à toi, alors que tu lui demandais si vous vous connaissiez, espérant qu'elle te donne son prénom et que tout te revienne en mémoire. Mais elle ne disait rien, n'ouvrant pas la bouche pour te répondre, ce qui te laissait encore plus perplexe. Alors que tu la regardais en attendant que quelque chose se passe, un signe, n'importe quoi, la jeune femme baissa sa tête, et puis sortie de ses poches un bout de papier. Tu ne savais pas ce que c'était trop loin pour voir ce qu'il y avait écrit où comment il était, même si tu voyais bien mieux maintenant que tu avais deux yeux. Et puis, alors qu'elle te regardait, elle te tendit ce petit bout de papier. Tu ne pu retenir un froncement de sourcil, ne comprenant pas comment cela allait t'aider à mettre un nom sur un visage, et puis, tout changea. Fixant cette note de chez HarryHausen, un restaurant très réputé de Monstropolis, tu compris qu'il ne pouvait pas y avoir trente-six mille personnes en possession de cette note. Une boule se forma dans ta gorge, et tu tentas d'avaler ta salive avec difficulté alors que tu l'entendais te dire « Je pense qu'on se connaît, enfin on se connaissait, même très bien ... ». Tu gardas ce papier entre tes doigts, le serrant doucement, comme s'il était un précieux objet, et tu levas ta tête, détaillant de nouveau celle que tu pensais avoir reconnue. « Célia ? » C'était elle, ça ne pouvait être qu'elle. Il n'y avait qu'à voir ses cheveux pour s'en rendre compte, mais t'étais pas sûr à ce moment-là. Mais cette note ... Personne mis à part elle ne pouvait l'avoir, c'était impossible. Tu essayais de tout assimiler le plus rapidement possible dans ton petit cerveau, avant de reprendre. « Ouah ... Ça me fait vraiment bizarre, je pensais ne plus jamais te revoir. » Et c'était vrai. Tu l'avais cherché longtemps, comme Bouh, comme Sully. Et en trouvant Bouh, tu pensais que c'était le début de la gloire, que t'allais tous pouvoir les retrouver un par un après ça. Mais non. Aucune trace de Sully, aucune trace de Célia. Alors, même en grand optimiste de la vie que tu étais, t'étais plus arrivé à t'accrocher. « Je ne savais pas que tu vivais ici ... Comment tu as su que c'était moi ? » continuas-tu en la regardant, toujours un peu ébahi de la voir en chair et en os devant toi.

made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins ▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

▲ Bob & Celia - J'ai toujours détesté les fins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» Crash Test [pv Girofle Satoya - Hentaï Rough]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-