AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
449 € 649 €
Voir le deal

Partagez

« C'est elle. En toi. » ☼ Abigaëlle ft. Wendy Vide
 

 « C'est elle. En toi. » ☼ Abigaëlle ft. Wendy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Abigaelle A. Blair

My life with you
AMOUR-AMITIÉ-EMMERDE:
LISTE-DES-CHOSES-A-FAIRE:
VOTRE RÊVE: Savoir enfin d'où je viens...
Faites place à la vedette
Abigaelle A. Blair
J'ai posé bagages ici le : 13/09/2013 Jouant le rôle de : Alice in Wonderland. Nombre de messages : 875 On me connait sous le pseudo : Asz. Un merci à : Tumblr ♥ Je suis fier(e) de porter l'avatar de : La sublime et divine Kathryn Prescott.
MessageSujet: « C'est elle. En toi. » ☼ Abigaëlle ft. Wendy « C'est elle. En toi. » ☼ Abigaëlle ft. Wendy EmptyMer 20 Aoû - 15:32


Wendy & Abigaëlle

☼ C'est elle. En toi. ☼

« C'est elle. En toi. » ☼ Abigaëlle ft. Wendy Giphy « C'est elle. En toi. » ☼ Abigaëlle ft. Wendy Tumblr_n1hnyikBP41s0prk6o5_r2_250

« C'est elle. En toi. » ☼ Abigaëlle ft. Wendy Gen_image_produit.php?image=Autocolante_stickers_florale_28007
C'était une belle journée. Le début de l'après-midi venait de s'installer et le soleil avait atteint son zénith. Le vent, à la fois frais et tiède, était une véritable caresse sur la peau. Et les feuilles d'arbres frémissant entre elles laissaient une mélodie douce et estivale derrière elle. C'était pour ces bêtes raisons que j'avais décidé d'aller me balader au Green Park, car dans mon coeur, la chaleur et la douceur n'était pas au rendez-vous. Il m'était véritablement impossible de me sentir bien et heureuse. Alors, je jonglais entre l'alcool, les filles et les sorties au grand air pour me rafraîchir les idées. Cela ne fonctionnait évidemment pas, bien sûr. Je me sentais comme prisonnière de mon coeur brisé. En vérité, il n'était que fendu et j'y logeais inerte à l'intérieur, sans pouvoir en sortir. Si Talie savait seulement que tout ça était sa faute, je ne sais pas comment elle réagirait. Mais au fond, je n'avais pas envie qu'elle le sache, car j'avais honte de moi. Honte de ne pas savoir me relever de ce coup dur, honte de me montrer vulnérable face à quelqu'un qui, dans le fond, n'en avait rien à faire de moi.

Alors, sagement, j'essayais d'oublier tout ça en me concentrant sur les chants des oiseaux aux alentours, comme lors d'une insomnie où le petit jour prend place et qu'on essaie de tout oublier pour s'endormir à nouveau. Les familles étaient pimpantes et s'activaient autour de moi, c'était plaisant à voir, des gens simples et heureux, des enfants innocents et naïfs. Je me questionnais alors sur la quête du bonheur. Comment ces personnes là, l'avaient-ils trouvés ? Par hasard au coin d'une rue ? Ou bien s'étaient-ils démenaient corps et âme avant de le trouver ? Je n'avais malheureusement aucune réponse et j'étais bien trop timide pour aller leur demander. Soudainement, j'aperçus un couple de femme allongé dans l'herbe, en train de s'embrasser sans aucun gêne. Ce qu'elles faisaient n'avait rien de vulgaire, au bien au contraire, c'était timide et doux, ça ne choquait même pas les enfants jouant autour d'elles.

Alors, trop curieuse, je décidais de m'asseoir sur le banc juste en face, un peu plus loin derrière le chemin de gravier principal et de les observer. Je cru que cela durait des heures, tant chacun de leur mouvement était lent et incertain. Elles venaient de se rencontrer, j'en étais persuadée. Et puis, elles étaient jeunes, peut-être même plus jeunes que moi. Inconsciemment, je remplaçais ces deux femmes par Talie et moi, durant nos premiers moments de douceurs. Je ressentais le même fourmillent dans mes mains, la même chaleur brûlante dans mes oreilles, les mêmes papillons dans mon ventre et mon coeur, lui, battait tout aussi fort. J'étais absorbé dans cette bulle de bonheur que jessayais de m'approprier encore une fois, juste une dernière fois...

Mais, plus tôt que prévu, je me sentis extirpé de mes songes avec une violence terrible. Ce n'était plus la chaleur qui m'envahissait mais une sensation glacée sur mes cuisses. C'était pareil à un électrochoc, dans ce moment paisible. Je jetais un œil à ma jupe et là était étalée une boule de glace à la fraise s’imprégnant déjà sur le tissu turquoise de mon vêtement. J'étais folle de rage ! Non seulement mon rêve était brisé, mais en plus ma jupe était foutu. Autour de moi, des mains maladroites s'agitaient et je ne pu me retenir d'être agressive. « Non mais c'est une blague ! Vous ne pouviez pas faire attention !? Il y a au moins cent banc dans ce parc, il faut que vous utilisiez celui où il y a quelqu'un dessus ! » Je continuais de grommelais en essayant, à l'aide de mes mains nues, d'enlever le surplus de glace. Je finis par redresser mon regard vers l'accusée et là, mon sang ne fît qu'un tour dans tout mon corps. La fautive était une femme, simple mes féminines, châtain clair, le visage doux et les traits fins. Ses yeux bleus me rappelèrent directement Talie et, figée, je ne savais plus quoi dire ni quoi faire. Pourquoi la seule personne étant capable de faire une bêtise pareil se trouvait être celle qui ressemblait à l'assassin de mon coeur ?


Codage by Bird for all forums ©


STAY ❞

I'll give her one more time. We'll give you one more fight. Said one more line. There'll be a riot, cause I know you.
Revenir en haut Aller en bas
 

« C'est elle. En toi. » ☼ Abigaëlle ft. Wendy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-