AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  Vide
Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  Vide
Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  Vide
Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  Vide
Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  Vide
Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  Vide
 

 Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥ Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  EmptyMar 2 Avr - 17:44



Rien n’était comme avant. Autrefois, j’étais un homme heureux et fidèle. Mais tout avait brutalement changé dès que j’avais accepté de continué à ce jeu. Ce jeu alcoolisé avec elle. Ce « elle « n’est pas bien entendu, ma femme. Mais, une autre. Qui ? Pocahontas. La personne que j’étais censé protégée et aimée comme une sœur. Or, rien de tout cela s’est passé le fameux soir, la fameuse nuit … Cette nuit a détruit aussi bien mon couple, ma vie de famille mais également ce que je suis. Je ne suis plus cet homme heureux de vivre. Ni heureux d’exister. Je n’ai que cendre et sang dans ma bouche. Longtemps embrassée par ce doux ange qu’est ma femme. Cette dernière qui est et restera le moteur de mon existence. Sans elle, je ne suis qu’une larve qui vit de sa passion musicale et son art. Et encore, dois-je continuer mon boulot sans cette joie qui caractérise ma vie ? Je ne sais pas. Je devrais faire une pause, pour réfléchir à mes actes. Mais si je ne suis pas au boulot, on va se faire du souci, non ? Et oui. La vie est si dure. Si difficile. Si fragile. Et surtout, très courte. Je reste dans mes pensées, dans mes pensées noires. Si je devais choisir une couleur de l’arc-en-ciel qui caractérise ma vie, je dirais sans tarder que la couleur soit le gris. Gris foncé. Comme la couleur de la pluie. Bien que cette couleur soit opaque. Peut-être, la couleur des nuages, des cumulus qui annoncent l’orage. Qui dit orage dit forcément un arc-en-ciel. Il faut être stupide pour penser que tout va s’arranger rapidement et que l’affaire va être close. Je ne suis pas stupide et je sais que le temps ne fera pas suffisamment son chemin pour rétablir mon couple. Mais, je sais que dans trois à peine, mes enfants vont naitre. Ces derniers sont issus des entrailles de ma femme comme de la mienne. Ils sont le fruit de notre amour. Bien qu’il soit trahi et cassé par ma faute. Ma stupide faute. Je veux brûler en Enfer. Brûles moi, brûles moi … Détruis moi ô Dieu. Je soupire en marchant dans les rues de Fantasia Hill. Je ne sais pas qui est au courant de ce secret. Un sombre et rouge secret. Qui peut être au courant ? Hormis Poca et moi, le soir de cette nuit car personne, nous a vu s’éclipser dans les WC . Peut-être des gens ont pu nous voir lors de notre sortie de ce bar ? Je ne sais pas, je n’ai pas regardé. J’étais trop ivre pour penser ou regarder … Peu de temps après, j’en ai parlé à mon meilleur ami qui était chargé de m’aider à résoudre cette affaire car je ne savais pas comment dire à ma femme et à ma fille ce que j’avais fait. Je ne pense pas que des gens ont écouté notre conversation surtout qu’elle a eu lieu dans un parc dans la nuit. Et puis, après, il y a ma femme et ma fille qui sont au courant. Et, Crystal … Cette belle-sœur est celle qui m’héberge … Je ne pense pas qu’elle m’a trahi. Enfin, je ne crois pas. Pourquoi elle ferait ça ? Pour punir si elle l’a fait. Oh, je ne sais pas. Je verrais bien ce qui va se passer. Après, je ne sais pas si Mélo et Ariel ont raconté mes exploits terribles … Je ne suis pas divin. Je suis humain et j’ai des regrets … Et, des remords. Ce remord est d’avoir couché avec Poca. Ai-je passé une agréable nuit avec elle ? Je vais me taire sur cet entre fait. Cela ne vous regarde pas. Il faut regarder le résultat de cette nuit qui est la séparation avec ma femme, mon Ariel. Je me sens stupide et idiot. Je me sens sale. Je continue de marcher dans les rues de Fantasia Hill. Et, je vais à l’Église. Pour me confesser. Dans mon époque, à mon royaume. On faisait venir des prêtes pour se confesser. Je n’ai jamais vu de confession mais je sais que des gens qui avaient eu des péchés plus ou moins graves ont demandés une confession pour le salut de leur âme. Pour ma part, ce n’est pas qu’une libération pour mon âme. C’est pour apaiser ma conscience et me dire ce que je dois faire. J’entre dans l’Église. Il y a quasiment personnes. Curieux, non ? Peut-être. Je vois un confessionnal. J’entre dedans.
Éric ▬ Mon père, est-ce que vous êtes là ?
Voix ▬ Je suis là, mon fils. Dites moi ce qui vous amène dans notre sanctuaire.
Éric ▬ J’ai pêché en acte.
Voix ▬ En acte ? Expliquez-moi ceci. Je ne comprends pas. Je n’ose pas comprendre ce que vous voulez dire mon fils.
Éric ▬ Je n’ose point le dire clairement ici, mon père. Cet acte est un péché que commet un homme avec une femme.
Voix ▬ Une relation conjugale avant le mariage ou une relation extraconjugale ?
Éric ▬ Une relation extraconjugale, mon père.
Voix ▬ Je vois. Avez continué dans cette relation ?
Éric ▬ Non, mon père. Je n’ai plus eu cette relation avec une autre femme. Ni, avec ma femme.
Voix ▬ Je vois. Votre femme est au courant de votre liaison ?
Éric ▬ Oui … Je l’ai avoué tantôt.
Voix ▬ L’avouer est une solution pour entrer quelques éléments de votre corps dans le Paradis mais vous allez devoir purger votre peine encore et encore.
Éric ▬ Je le ferais.
Voix ▬ Bien, est-ce tout ?
Éric ▬ Oui. Merci mon père.
Voix ▬ Bien, vous pouvez repartir maintenant.

Et, je pars. Est-ce que cela va marcher ? Je ne sais pas. Je sors de l’Église et je tombe nez à nez avec Aquata. Une des sœurs de ma femme. Une de ses sœurs ainées, plus précisément. Elle n’a pas le même caractère que ses sœurs. Elle est plus violente. Est-t-elle au courant de mon action ? Je ne sais pas. Mais, j’ai peur quand même.

Éric ▬ Bonjour Aquata, comment vas-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥ Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  EmptyMar 9 Avr - 16:43

L’après midi touchait à sa fin et j’avais incroyablement chaud. Je sortais d’une sieste et mon front brûlait. J’ignorais si c’était ce que les humains appelaient « grippe » que j’avais mais toujours était-il que je me sentais vidée de mon énergie et la tête me tournait. Mon corps était mou comme un ballon crevé et je ressemblais tel à un cadavre enterré depuis six jours déjà.
En plus de ne pas me sentir bien physiquement, je voulais pleurer mais sans savoir pourquoi. Peut être dû au fait que je me sentais bien mal physiquement et que mon corps avait juste envie de souffler. Peut être la mer qui me manquait aussi. Vivre toute sa vie dans l’eau et, du jour au lendemain, devoir s’adapter à l’air pur, les pieds sur terre était une épreuve difficile.

Je me trainais devant le frigo en poussant un grognement. J’appelais Arista mais je n’eus aucune réponse. Je devais en conclure qu’elle n’était pas rentrée. D’ailleurs, je n’avais aucune idée de l’heure qu’il était. J’aurais pu dormir deux jours d’affilée que je ne m’en serais pas rendue compte une seule seconde !
J’ouvris le frigo et me rendis compte à quel point ce dernier était vide. J’ouvris le congélateur, rien du tout non plus. Je soupirais de désespérance, appuyant ma tête contre la porte du congélateur et en faisant semblant de pleurer. Il allait falloir que je sorte, or, je n’en avais pas la moindre envie. J’avais déjà bien assez chaud pour m’échauffer le corps un peu plus à l’extérieur. Mon regard se tourna vers mon téléphone portable. La solution : envoyer un message à Arista pour lui demander de faire les courses en rentrant. Problème qui se posait à nouveau : plus de batterie et rechargeur introuvable.
Désespérance complète.

Ce fut sous un grand soupir que je me traînais à nouveau jusque dans la salle de bain où je pris une douche froide. Mon corps était si chaud à l’intérieur qu’il me fallait absolument sentir de la fraîcheur.
Je m’habillais rapidement d’une jupe en jean, un haut vert et d’une veste en faux cuir bordeaux, j’enfilai mes bottes et partit pour l’aventure de l’extérieur en revenant après avoir fait trois pas dehors lorsque je me souvins que j’avais oublié de prendre de l’argent.
Il y avait du monde dans les rues, pas une foule non plus mais… le monde habituel. D’habitude, cela ne me dérangeait pas plus que cela, mais lorsque j’étais mal en point, cela m’agaçait et je devenais rapidement nerveuse. Quelqu’un d’ailleurs me bouscula sans le faire exprès et malgré tout, je lui adressais un regard particulièrement noir et il comprit que ce n’était pas la peine d’insister, que je ne voulais pas de ses excuses et que je ne voulais pas parler tout court d’ailleurs.
Je passais d’abord devant la pharmacie et demandais un remède contre le mal de tête. Je pris plusieurs médicaments qu’on me présenta afin d’être sûre de guérir très vite.
Je ressortis de la boutique et on pouvait dire que j’allais un peu mieux. Peut être le fait de marcher un peu en prenant l’air m’avait-il fait du bien. Il y avait un petit vent agréable qui faisait doucement envoler mes cheveux et me caressait le visage. Je repris chemin en passant devant l’église. Devant.. l’église. Fatale erreur.

Ce n’était pas tant que je n’aimais pas ce bâtiment, non, non. D’ailleurs, je trouvais cela plutôt beau comme construction, tels les humains savaient si bien les faire d’ailleurs. Non, si cela avait été une fatale erreur, c’était parce que j’avais croisé la tête d’un personnage qui m’était familier. Un que je n’avais pas voulu voir si je ne voulais pas éclater une bombe atomique sur la ville. Ou plutôt m’éclater moi-même.
Eric. Le mari de ma sœur, Ariel. Oh, bien entendu, à la toute base, j’aimais plutôt bien cet homme. Il avait certes enlevé ma sœur parmi nous mais elle avait été heureuse et c’était cela qui avait importé. Néanmoins, j’avais récemment appris un adultère de sa part et autant le dire, je ne l’avais pas très bien pris.

« Bonjour Aquata, comment vas-tu ? »

Ma tête se tourna vers lui et je fronçait les sourcils, comme si c’était la première fois que je voyais cet homme ou bien que je n’avais pas entendu sa question. J’aurais aimé continuer mon chemin sans rien dire, comme s’il n’existait pas, puisqu’il ne méritait même pas que je lui adresse la parole. Mais il était temps de mettre les choses au clair. Et ma maladie, qui accentuait ma colère, allait peut être m’aider.

- Excusez moi, prince Eric, je dois avoir mal entendu : Vous venez bien de m’adresser la parole, je me trompe ?
Ma voix était froide et lui faisait bien comprendre que je ne l’appréciais plus du tout. Qu’il n’était pour moi… aussi insignifiant qu’un microbe.

- Il semblerait que je n’ai plus rien à faire avec vous. D’ailleurs, je ne sais même pas pourquoi je vous parle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥ Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  EmptySam 27 Avr - 12:59

Comment un cœur qui a été autrefois pur est devenu sombre ? Il a fait une chose qui n’aurait jamais dû faire. Une chose qu’on ne peut plus défaire, qu’on ne peut pas changer aisément. Cette chose est l’adultère. Un grand crime selon moi. Je n’aurais jamais du boire ni continuer ce jeu avec elle. Non, j’aurais dû m’arrêter et me lever … Mais, je n’ai rien fait. J’ai continué … Et, elle et moi, nous avions réalisé la noce sanglante. De cette liaison résulte un enfant. Enfin, qui n’est pas encore né… Mais, qui naitra bientôt. Mon dieu, qu’est-ce que j’ai fait ? Je mérite le blâme. Je mérite la plus terrible des sentences qui soit, la mort. Comment le dire à Ariel ? Il est de mon devoir de lui annoncer ça …. Mais, déjà qu’elle est au courant de ma liaison d’un soir avec Pocahontas … Savoir que la belle est enceinte de moi, ça risque de la briser encore plus. De détruire encore plus, mon couple. J’aurais pu demander à la princesse indienne d’avorter, cela aurait été mieux pour nous deux. Mais qui suis-je pour demander ça ? Je n’ai pas le droit de demander à quelqu’un de tuer son enfant. Je ne peux pas, c’est hors de moi. Je suis responsable de cet enfant que je le veuille ou non. Il est de mon sang malgré tout, et bien qu’il soit un enfant adultérin, je devrais le reconnaître ? Sans doute. Je ne conçois pas l’idée qu’un enfant ne peut pas connaître ces deux origines. Je suis perdu, terriblement perdu. Que faire ? J’aurais aimé partir, loin, très loin de toute cette agitation. Mais, ça serait une preuve de lâcheté. Et, je ne suis pas un lâche. Je suis peut être un connard mais pas un lâche ! Je ne dois pas fuir face à ça. Je dois me montrer courageux et affronter mon destin. Je dois embrasser cette nouvelle destinée même si elle me dégoute. J’aurais préféré emprunter un autre chemin vers une destinée, mais, je ne peux pas faire retour arrière. Pas avec cette connerie, enfin double. Certaines conneries peuvent être pardonnées, mais, pas ces deux-là. Oh non. Elles ne peuvent pas être pardonnées facilement. Il me faudra m’armer de patience pour espérer que ma femme et Mélody me pardonne. J’ignore si les autres sœurs de ma femme sont au courant, hormis Crystal vu qu’elle m’héberge avec Poca. Je n’ose pas imaginer la réaction d’Arista ni qu’Aquata … Elles voudront me tuer, me décapiter après avoir su cela. Mais, je devrais faire face tôt ou tard. Est-ce une autre épreuve pour me faire pardonner ? Peut-être, je l’ignore. Je suis carrément perdu. Je vais à l’Église pour me confesser. La confession permet dans un sens de soulager la conscience mais également savoir quoi faire pour retrouver le chemin vers la Paix et la Rédemption. Je parle au curé, je lui avoue tout. Enfin, quasiment tout. Je n’ose pas lui avouer qu’en plus de cette liaison, un fruit est en train de bourgeonner dans le ventre de Poca. Je me sens quand même honteux. Aurais-je dû lui dire ? Sans doute. Je ne sais pas. Je sais plus, je suis tellement perdu dans cette maudite vie. Je ressors de l’Église et je tombe nez à nez avec Aquata. Une des sœurs de mon épouse, une de ses sœurs ainées. Est-elle au courant de la trahison ? Je ne sais pas. Mais, j’ai peur de ce qu’elle pourrait faire si elle était au courant de ceci … Je lui parle. Je la salue et je lui demande elle va. Que va-t-elle dire ? Je ne sais pas, mais, je vais bientôt savoir. En tous cas, la demoiselle tourne la tête vers moi et elle fronça les sourcils.

Aquata ▬ - Excusez moi, prince Eric, je dois avoir mal entendu : Vous venez bien de m’adresser la parole, je me trompe ? * Dit-elle d’une voix froide.*
Stop. Rembobinons la cassette. J’ai raté un épisode. Pourquoi est-elle comme ça ? Le sait-elle ? J’en ai bien peur. Qui lui a vendu la mèche ? Ariel ? Mélody ? Ou Crystal ? Je ne sais pas … Je tente de sourire. Et merde !

Éric ▬ Je voulais te saluer mais j’imagine que ma présence te déplait ? Et oui, je viens de t’adresser la parole, c’est ce que font les gens polis !

Je respire, je prends une large respiration et je la regarde. Que faire ? Je peux essayer de m’expliquer avec elle ? Quoique, c’est dangereux.

Aquata ▬ Il semblerait que je n’ai plus rien à faire avec vous. D’ailleurs, je ne sais même pas pourquoi je vous parle.
Éric ▬ Je n’ai peut-être plus rien à faire avec toi, mais, nous sommes toujours liés par le sang. Je suis encore le père de Mélody … Et, ça, tu ne pourras rien faire. J’ai fait une connerie et je suis prêt à l’assumer. Et, à être le seul coupable. Mais, laisses moi t’expliquer …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥ Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  EmptyDim 19 Mai - 20:36

La vérité, c'était qu'elle ne lui pardonnerait jamais et ceux malgré tous les arguments du monde. Elle le détestait, elle le haïssait et n’éprouvais que du mépris pour lui. Elle ignorait pourquoi cela l'atteignait autant, sans doute parce qu'elle était écœuré par la trahison. Elle avait peur que cette histoire n'affecte sa propre vie privée et qu'elle ait du mal avec le sexe opposé. Certes, c'était déjà le cas, mais pas de la même manière. Elle avait reçu déjà des avances, pas un nombre fulgurant, et elle les avait toutes rejetées. Elle, ce qu'elle voulait, c'était un coup de cœur. Elle avait besoin d'être attirée par quelqu'un et non pas l'inverse pour penser à se lancer dans une relation, pour la simple raison qu'elle aurait l'impression que son histoire ne serait pas vrai si elle ne ressentait rien d'ordre sentimental pour son partenaire. Elle se mettrait mal à l'aise et cela se reflèterait tellement qu'il le serait aussi. Donc, mauvaise idée. Mais, alors qu'elle était déjà bien assez difficile, le serait-elle encore plus? Verrait-elle chez chaque homme des êtres nuisibles, ne désirant que le plaisir physique dès que l'envie leur prendrait?
Il était encore trop tôt pour penser à cela. Elle était si perdue avec les hommes qu'elle ne savait plus vraiment quoi penser. Elle avait eu seulement que très peu de coup de foudre... un seul pour être exact. Et, comme c'était elle qui l'avait éprouvé, elle avait à présent peur. Peur de se ridiculiser, peur d'être quelqu'un d’incompétent et idiot. Cela ne faisait guère longtemps du tout et il s'était passé très peu de chose - du moins, peut être du point de vue des gens, car elle ne considérait pas que ce qu'il s'était passé était 'très peu de choses', loin de là - mais depuis qu'ils s'étaient quittée, elle avait une perception très différente d 'elle même, tellement qu'elle venait à se maudire d'avoir désiré manger une glace ce jour là. C'était un sentiment très étrange...

Voir Eric sur les marches de l'église n'arrangeait en rien les choses. En plus d'être troublée de partout et d'être malade, la colère n'allait faire qu'aggraver la situation. Elle était telle une bombe prête à exploser à tout moment et elle savait qu'au bout d'un moment, elle ne se contrôlerait plus. Elle se savait capable de faire des choses qu'elle ne ferait jamais dans un état normal et que seule la colère lui permettrait d’exécuter. L'adrénaline, comme ils appelaient, ou quelque chose comme ça.
Elle avait vraiment essayé d'être "calme" en s'adressant à lui. Chose très difficile mais elle s'était interdite d'exploser dès les premières paroles. Néanmoins, il avait bien ressentit sa froideur et sa distance et il ne devait pas s'être attendu à cela en l'ayant vu venir. Il n'était visiblement pas au courant qu'elle savait pour lui.

" Je voulais te saluer mais j’imagine que ma présence te déplait ? Et oui, je viens de t’adresser la parole, c’est ce que font les gens polis ! "
Elle se stoppa net devant lui et croisa les bras. Ses yeux étaient comme des flammes incandescentes qui brûlait vivement tant elle était furieuse.
"Fort bien! Alors considérez que je ne suis pas polie! Je ne veux plus m'entretenir avec vous, vous m'entendez? Je veux que vous m'oubliez, que vous faites semblant que nous nous sommes jamais vu car c'est ce que moi je compte faire et je pense que ça ira très bien pour tout le monde."

En outre, elle ajouta une fois de plus qu'elle n'avait plus envie d'avoir à faire avec lui et qu'elle ne savait même pas pourquoi elle continuait de lui parler. Naturellement, il répliqua.

"Je n’ai peut-être plus rien à faire avec toi, mais, nous sommes toujours liés par le sang. Je suis encore le père de Mélody … Et, ça, tu ne pourras rien faire. J’ai fait une connerie et je suis prêt à l’assumer. Et, à être le seul coupable. Mais, laisses moi t’expliquer …"

Presque inconsciemment, sa main gifla la joue du prince. Ce n'était pas une grande gifle qu'elle lui avait donné mais c'était assez pour exprimer sa colère... bien trop assez. Elle aurait pu faire plus fort si elle devait réellement l'exprimer comme elle le ressentait.

"Il n'y a rien à expliquer et je ne veux rien entendre! Tu as trahis ma soeur Eric - elle s'était mise soudainement à lui parler de façon familière puisque sa voix avait monté d'un ton, de par sa colère - tu l'as trahie? Et tu sais quoi, chez moi, la trahison se pardonne pas. J'espère que tu es prêt à l'assumer, de toute façon tu n'as que ça à faire à présent!"

Elle avait du mal à garder le peu de calme qui lui restait. Elle sentait son cœur battre à tout rompre et les larmes lui monter aux yeux. Elle était beaucoup trop empathique malheureusement.
Elle décida de se mettre à crier, se moquant royalement du monde qui pouvait passer dsans la rue. Sa vision était tel qu'il n'y avait que lui et elle.

"ELLE AVAIT TOUT QUITTE POUR TOI, TOUT! SA FAMILLE, SES AMIS, TOUT JUSQU’À SA PROPRE NATURE! ELLE T AIMAIT VRAIMENT PROFONDÉMENT POUR FAIRE UN TEL SACRIFICE, ELLE A MIS AU MONDE UN ENFANT ET ELLE EST D'AILLEURS PRÊTE A RECOMMENCER !"
Cette idée même l'aveuglait de rage. Ariel était à nouveau enceinte et le fait que leur futurs enfant allaient naitre dans de telles conditions lui était insupportable. D'accord, elle avait été élevée par son père seul, après que sa propre mère fut décédée quand elle était encore très jeune mais c'était très différent.
- TU ME RÉPUGNES TU M ENTENDS? TU ES UN ÊTRE HORRIBLE. H.O.R.R.I.B.L.E. TU NE L AS JAMAIS MÉRITÉE EN FIN DE COMPTE, ELLE EST VRAIMENT BEAUCOUP TROP BIEN POUR TOI. ET JE ME FICHE DE TES REGRETS PARCE QUE SI TU L AVAIS RÉELLEMENT AIMÉE TU N AURAIS PAS COMMIS CETTE ERREUR. QUAND ON LE FAIT UNE FOIS, ON EST CAPABLE DE RECOMMENCER. PLUS RIEN N EST COMME AVANT, PLUS RIEN!
Elle tremblait alors que les larmes coulaient contre sa volonté tellement elle était en colère. De toute façon, il fallait bien que la tempête éclate.
- Alors oui, il y a toujours Ariel, il y a toujours Melody. Mais c'est tout, ça s'arrête là, tu saisis? dit-elle d'un ton certes plus bas, mais toujours aussi méprisant. "Tu es désormais un inconnu pour moi, un être nuisible qui ne mérite plus la moindre attention de ma part.. ni celle de ma soeur d'ailleurs. Elle t'a pardonnée pour ce que tu as fais? Si c'est le cas, elle est bien trop bonne et tu sais quoi? tu ne devrais pas profiter de sa gentillesse. A cause de toi, elle va être malheureuse parce qu'à chaque fois qu'elle te verra, elle va voir l'homme qui a forniquer avec une autre en oubliant l'amour qu'il pourrait éprouver pour elle. Alors voilà, si tu as encore un minimum de dignité pour elle, tu devrais t'en aller car c'est le seul vrai moyen de la rendre à nouveau heureuse un jour."

Elle s'était retournée en commençant à s'en aller avant de se retourner à nouveau vers elle et lui adresser un regard aussi noir que la nuit.

"Et tu sais quoi? Je souhaite que tu regrettes toute ta vie cette erreur commise. Je voudrais que tu te culpabilise pour le restant de tes jours en te disant que plus jamais tu ne pourras la récupérer comme elle était avant, parce qu'elle ne le sera plus jamais et cela par TA faute et tu le sais, pas vrai? Que ça reste dans ta conscience, puisque c'est tout ce que tu mérites."
C'était peut être méchant mais si elle devait s'expliquer avec un homme qui l'aurait trahie elle, c'était ce qu'elle lui dirait, d'une tournure différente bien sur. Quitte à s'attirer les foudres de sa sœur pour s'être comportée ainsi, elle s'en moquait royalement. D'ailleurs, elle aimerait bien savoir quelle tête ferait son père s'il l'apprenait. Quoique, peut être pas. Il serait tellement furieux qu'il faudrait être totalement inconscient pour rester dans la même pièce que lui à ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥ Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  EmptyJeu 6 Juin - 10:53


Mon âme n’est plus la même depuis que j’ai trahi Ariel, elle n’est que sombre. Je ne suis plus le même, je n’arrive même pas à regarder dans le miroir. Non, je suis laid à l’intérieur comme à l’extérieur. Que faire pour réparer cette erreur terrible ? Je ne sais pas. Je pensais qu’en allant à l’Église, le prête pouvait m’aider à voir clair dans cette situation. Il m’a demandé de purger ma peine. Comment ? Ne plus boire d’alcool ? D’éviter de croiser les femmes ? M’enfermer dans un monastère. Que faire ? Je ne sais pas. Je n’en sais rien. Je suis perdu, déchiré, et détruit. De plus, j’ai omis de dire au curé que de cette liaison d’un soir, un enfant grandissait dans le ventre de Poca. Mon dieu, qu’est-ce que je vais faire … Toutes ces pensées voguent dans mon esprit. Je regarde ma belle-sœur, une des sœurs de mon épouse. Je lui ai adressé un salut, or, elle est devenue aussi froide que la pierre. Pourquoi est-elle si froide avec moi ? Est-elle au courant ? Je ne vois que cette solution … Qui a vendu la mèche ? Je ne sais pas … Je ne sais plus.

Aquata ▬ "Fort bien! Alors considérez que je ne suis pas polie! Je ne veux plus m'entretenir avec vous, vous m'entendez? Je veux que vous m'oubliez, que vous faites semblant que nous nous sommes jamais vu car c'est ce que moi je compte faire et je pense que ça ira très bien pour tout le monde."
Éric ▬ Je n’ai pas insinué ça ! Comment vous oubliez alors que nous sommes liés par le sang ? Qui te l’a dit Aquata ? Ariel ? Mélody ? Andrina ? Qui ?

Ses yeux ne sont plus comme avant, autrefois, ils étaient plus… Comment dire … Ils ne me lançait pas des regards noirs et des envies de me tuer. Que faire ? Lui expliquer, oui c’est cela. Je lui explique et à la fin de mon explication, je reçois une claque. Une gifle. Les traces de ces doigts sont imprégnées sur ma joue. Je crois que je l’ai bien cherché, n’est-ce pas. Je ne dis plus rien. Je reste de marbre.

Aquata▬ "Il n'y a rien à expliquer et je ne veux rien entendre! Tu as trahis ma soeur Eric * a belle-sœur repris le tu* tu l'as trahie? Et tu sais quoi, chez moi, la trahison se pardonne pas. J'espère que tu es prêt à l'assumer, de toute façon tu n'as que ça à faire à présent!

Je reste muet, que dire de plus ? Je ne sais même plus quoi retoquer. Je préféré la laisser parler pour qu’elle vide son sac. Peut-être après, elle sera plus apte à parler calmement ? Peut-être, mais Aquata est une des sœurs d’Ariel qui est la plus dure. Celle qui ne mâche pas les mots, celle qui peut te tuer rien qu’en te regardant.

Aquata ▬ ELLE AVAIT TOUT QUITTE POUR TOI, TOUT! SA FAMILLE, SES AMIS, TOUT JUSQU’À SA PROPRE NATURE! ELLE T AIMAIT VRAIMENT PROFONDÉMENT POUR FAIRE UN TEL SACRIFICE, ELLE A MIS AU MONDE UN ENFANT ET ELLE EST D'AILLEURS PRÊTE A RECOMMENCER. *dit-elle en hurlant* TU ME RÉPUGNES TU M ENTENDS? TU ES UN ÊTRE HORRIBLE. H.O.R.R.I.B.L.E. TU NE L AS JAMAIS MÉRITÉE EN FIN DE COMPTE, ELLE EST VRAIMENT BEAUCOUP TROP BIEN POUR TOI. ET JE ME FICHE DE TES REGRETS PARCE QUE SI TU L AVAIS RÉELLEMENT AIMÉE TU N AURAIS PAS COMMIS CETTE ERREUR. QUAND ON LE FAIT UNE FOIS, ON EST CAPABLE DE RECOMMENCER. PLUS RIEN N EST COMME AVANT, PLUS RIEN!

Elle est vraiment furieuse. Si seulement, je pouvais m’enfuir de cette fureur noire. Non, je ne peux pas. Je ne suis pas un lâche, je dois rester et essayer de la raisonner ou de lui montrer que j’aime sa sœur. Mais va-t-elle me croire ? J’en ai bien peur que non. Elle pleure, j’aurais aimé la prendre dans mes bras et lui sécher les larmes, mais, j’ai peur qu’elle me redonne une claque.

Aquata ▬ Alors oui, il y a toujours Ariel, il y a toujours Melody. Mais c'est tout, ça s'arrête là, tu saisis? Tu es désormais un inconnu pour moi, un être nuisible qui ne mérite plus la moindre attention de ma part.. ni celle de ma soeur d'ailleurs. Elle t'a pardonnée pour ce que tu as fais? Si c'est le cas, elle est bien trop bonne et tu sais quoi? tu ne devrais pas profiter de sa gentillesse. A cause de toi, elle va être malheureuse parce qu'à chaque fois qu'elle te verra, elle va voir l'homme qui a forniquer avec une autre en oubliant l'amour qu'il pourrait éprouver pour elle. Alors voilà, si tu as encore un minimum de dignité pour elle, tu devrais t'en aller car c'est le seul vrai moyen de la rendre à nouveau heureuse un jour."

La jeune femme se tourne, elle allait partir. Je devais lui répondre … Lui dire quelque chose. Je ne sais pas, mais quelque chose.

Aquata ▬ "Et tu sais quoi? Je souhaite que tu regrettes toute ta vie cette erreur commise. Je voudrais que tu te culpabilise pour le restant de tes jours en te disant que plus jamais tu ne pourras la récupérer comme elle était avant, parce qu'elle ne le sera plus jamais et cela par TA faute et tu le sais, pas vrai? Que ça reste dans ta conscience, puisque c'est tout ce que tu mérites.

Éric ▬ Aquata … Je reste encore à Fantasia Hill jusqu’à la naissance de mes enfants. Je sais que c’est trop pour vous. Mais, il reste mes enfants. Ensuite, j’irais, je ne sais ou … Je partirais de la ville, mais, laissez-moi voir mes enfants. Je t’en prie. Je te demande en tant que père. Accordes moi ça. Je veux voir la chair et le sang de mes entrailles. * Des larmes malgré moi coulent sur mes joues* Je t’en prie, malgré toute ton aversion pour moi, fais ça, s’il te plait … C’est le seul désir que je veux. Et oui, j’ai des remords ! Cette trahison me hante nuit et jour, je … Je me sens laid. Oui, ça reste gravé dans ma mémoire … Et, je sais que je ne pourrais pas la récupérer, je le sais. Mais, je serais prêt à tout pour Ariel et ça tu le sais ….

Je la regarde. Je tousse un peu. Que faire maintenant ? Je ne sais plus … Je suis maudit, damné. Oh dieu … Aidez-moi, je t’en prie … Maman … Donnes-moi ton courage …
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥ Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Forgive me that I'm being unfaithful pv Aquata♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-