AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, jusqu’à 64%
Voir le deal

Partagez

Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
Un coup de main (Anna) Vide
 

 Un coup de main (Anna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyMer 20 Nov - 0:57


Un coup de main
L

a fête foraine s'appelle Funfair attraction. J'aime bien y aller de temps en temps c'est sympa et y a des manèges chouettes comme le train fantôme ou les montagnes russes. Il y a aussi un truc qui s'appelle l'enfer du jeu, en faites j'ai observé un peu comment on y joue pour comprendre comment ça marche. Il faut prendre un pot de jetons au guichet, selon le dollar par exemple 10 dollars 80 jetons, 5 dollars 35 jetons et il faut les mettre dans la fente d'une machine bourrée de jetons pour qu'ils poussent ceux-ci afin de faire tomber des points et d'avoir des cadeaux. Il y a aussi les pinces à peluches. Aujourd'hui j'ai fini mon service à 5 heures au Sea Of Your Dreams alors j'ai bien le temps de me faire un tour à la fête.

Je me fais un peu de monnaie puis me dirige vers les pinces à peluches et objets. Stefan mon colocataire m'a donné une tactique pour ça une fois, en faites il faut voir les peluches ou les objets prêts à tomber. Les mains dans les poches de ma veste à poche kangourou car le temps est tout sauf chaud je regarde avec attention puis finalement je vois une peluche au bord. C'est un petit âne gris avec une crinière noire et un chapeau jaune. J'enfonce donc dans la fente une pièce de 2 qui me confère 3 parties mais elle ne me l'avale pas. Je regarde autour de moi pour voir s'il y a la personne qui tient les pinces dans les environs mais elle est absente. Je suis donc toute seule avec ma pièce mangée.

Finalement une jeune fille aux cheveux châtains arrive, je la hèle de la main et lui demande :

-Pardon excuse-moi est ce que tu peux m'aider s'il te plaît ? La machine refuse ma pièce !

En espérant que la personne qui tient les pinces revient d'une seconde à l'autre.

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyMar 26 Nov - 0:49

Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo1_250 Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo3_250
Un coup de main


La nuit était calme et douce pendant ce mois d’été. Le ciel était éclaboussé d’étoiles qu’Anna se plaisait à admirer tandis qu’elle marchait sur les trottoirs de Fantasia Hill. Elle appréciait de pouvoir se promener le soir, lorsque les lumières de la ville étaient allumées et l’animation naissait progressivement. Cela faisait plusieurs semaines qu’elle n’avait plus participé à l’activité nocturne mais elle se plaisait à voir les gens s’installer dans les cafés, prendre place dans un restaurant ou flâner dans les rues au bras d’amis ou d’un amant. Parfois, en voyant passer un couple, elle songeait qu’elle aurait bien aimé que ce soir elle qui fasse une ballade romantique aux côtés de Victor, mais depuis quelques temps, c’était devenu une chose qu’elle ne pouvait plus envisager. Si autrefois, ils étaient des amis inséparables et qu’ils passaient une bonne partie de leur temps ensembles, elle ne l’avait pas revu depuis plusieurs semaines. Elle était torturée entre l’envie irrésistible d’aller jusque chez lui et de lui dire qu’elle l’aimait, qu’elle était enceinte de lui, qu’elle désirait faire sa vie avec lui et qu’il oublie sa fiancée fantôme, mais la peur la prenait aussitôt au ventre quand elle songeait à cette action. A quoi pensait-elle en faisant une chose pareille ? Que Victor lui saute dans les bras et qu’il lui avoue aussi qu’il l’aimait ? Que cet enfant était le présent du ciel qui allait tout arranger dans leur vie ? Elle avait beau venir d’un conte de fée, elle savait que les choses ne se passeraient pas ainsi et qu’elle ne devait pas rêver à ce genre de chimère. Toutefois, il faudrait bien qu’un jour, elle se décide à tout lui avouer. Mais elle était certaine que si elle se retrouvait devant lui, elle ne parviendrait pas à trouver les mots et à lui révéler sa grossesse. Elle resterait là, plantée comme un piquet à attendre une intervention magique qui pourrait la sortir d’une telle situation. Surtout, qu’elle avait bien trop du mal à voir le jeune homme en sachant que ses sentiments n’étaient pas partagés et que cette nuit qu’ils avaient passé ensembles n’avaient très certainement pas compté pour lui. Certes, elle se doutait bien qu’il devait regretter de s’être laissé emporter par l’alcool ce soir-là et qu’il devait être peiné d’avoir ébranlé son amitié avec Anna, elle ne le pensait pas comme un monstre tout de même ! Mais elle savait qu’il allait mieux s’en relever car il ne pouvait être amoureux comme l’était la princesse. Et pourtant, qu’est-ce qu’elle rêvait que leurs sentiments fussent réciproques.
La jeune femme s’arrêta soudain en réalisant que ses pas l’avaient menée devant le Méli-Mélo House et plus particulièrement, au bâtiment où Victor logeait. Se rendant soudain compte du mauvais tour que lui avait joué son inconscient, elle s’empressa de rebrousser chemin avant que le jeune homme ne la voie. Elle faisait preuve de tant de malchance, qu’elle ne serait pas étonnée de le croiser par accident, et c’était bien la dernière chose qu’elle souhaitait.
Elle quitta donc le quartier du l’hôtel d’un pas pressé et se perdit dans la ville, suivant les boulevards illuminés et le mouvement de la foule. Une foule qui paraissait d’ailleurs se diriger toute vers un même endroit. Prise d’une soudaine curiosité, Anna décida de voir de quoi il en retournait.
Ce fut en premier la musique s’élevant dans les airs qui la mirent sur la piste. Certainement une fête foraine. Un petit sourire naquit sur ses lèvres en songeant à ce lieu qui possédait tout ce qu’il avait plus d’enchanteur. Cela lui rappelait aussi les fêtes foraines qui passaient parfois à Harendell lorsqu’elle s’y trouvait encore. Quand elle était petite, elle y allait toujours avec sa sœur et elles passaient des moments extraordinaires et inoubliables. Toutefois, les fêtes foraines d’aujourd’hui n’avaient rien à voir avec celle de son monde. Tout était régi par l’électronique, une chose qu’elle avait tout d’abord eu du mal à manipuler. Puis comme elle était débrouillarde, elle avait fini par s’en sortir à bon compte.
Elle gagna finalement la fête, se laissant entraîner au milieu des chapiteaux, des stands par cette musique entraînante. Elle observait l’euphorie qui envahissait la foule et elle se plut à ressentir la même chose.
Quand tout à coup une jeune personne la héla et une personne demanda son aide. Anna la repéra bien vite. C’était une jolie brune qui se tenait devant une machine regorgeant de peluches en tout genre. La princesse s’avança immédiatement jusqu’à elle. Manifestement, la machine refusait sa pièce.

« Êtes-vous certaine d’avoir inséré suffisamment d’argent ? » lui demanda Anna.

Puis elle vit la pièce que la jeune fille tenait dans sa main et elle comprit que ce n’était pas de là que venait le problème. Anna eut une moue contrariée avant de se tourner vers la machine. Un rapide coup d’œil lui apprit d’où venait le problème. Un sourire ourla les lèvres de la jeune femme.

« Regardez, vous n’avez tout simplement pas appuyé le bouton quand vous insériez votre pièce. » lui apprit la princesse en pointant du doigt le bouton lumineux. « Allez, je tiens le bouton pendant que vous mettez vos pièces. » lui offrit la brune en appuyant sur le bouton de la machine pour inciter la fille à accepter sa proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyMer 27 Nov - 13:47





 
Maya Anna


 
La demoiselle me demande si j'ai mis suffisamment d'argent, je hoche la tête, oui une pièce de 2 pour 3 parties , c'est écrit sur le papier à côté de la fente pour insérer la monnaie. La jeune fille semble réfléchir et soudain un sourire apparut sur ses lèvres.
 
« Regardez, vous n’avez tout simplement pas appuyé le bouton quand vous insériez votre pièce. »
 
Elle m'offrit de tenir le bouton pendant que j'insérais la pièce, je trouve ça vraiment sympathique de sa part et j'accepte son offre. Pendant que la fille tient le bouton j'engouffre mon argent, la musique commence à retentir, mais oui c'était ça elle avait raison ! Je manie la pince pour attraper le fameux âne que je convoite mais je me loupe, la deuxième tentative est couronnée de succès, la pince lâche la peluche dans la trappe, je me baisse pour la récupérer puis je continue ma partie, encore un coup de chance j'arrive à attraper une tortue en peluche qui prend le même chemin que l'âne. Je suis contente, je me retrouve avec deux peluches pour le prix d'une. Je me tourne vers la demoiselle qui m'a rendue service :
 
-C'est super vraiment merci de ton aide ! Sans toi j'aurais vraiment pinaillé !
 
C'est à cet instant que la personne qui tient les pinces arrive, un livre entre l'aisselle droite :
 
-Pardonnez-moi un collègue m'a passé ce livre, j'étais dedans et je n'ai pas vu l'heure passée.
 
La dame pose le bouquin sur le comptoir, je jette un curieux coup d’œil sur le titre "Carrie" de Stephen King, l'image représente l'image d'une fille dont les entredoigts sont couverts de sang, elle a un regard de haine, de colère, mauvais. La foraine remarque mes yeux curieux et je lui demande :
 
-Ça raconte quoi votre livre ?
 
Avec la demoiselle j'écoute ce qu'elle raconte :
 
-Ça raconte l'histoire d'une fille qui s'appelle Carrie qui a 17 ans et qui est élevée par une mère complètement tarée, une fanatique religieuse. À l'école elle souffre de harcèlement scolaire de la part de ses camarades, si on peut appeler ces monstres "camarades" parce que ce qu'ils lui font subir s'apparente a de la torture. Un jour sous la douche après le sport Carrie découvre qu'elle a ses premières règles mais comme elle ne sait pas ce que c'est elle panique en pensant mourir d'hémorragie, elle appelle ses camarades à l'aide mais elles ne trouvent rien de mieux a faire que de rigolé d'elle et de l'humilier en lui balançant des tampons et des serviettes hygiénique à la figure, le traumatisme de cette humiliation fait ressurgir en elle un puissant don de télékinésie qui a marqué son enfance et qu'elle croyait avoir perdu, en gros elle peut déplacer les objets a distance par la force de sa pensée. Heureuse de le retrouvé elle s’entraînera à le manipuler tandis que par-derrière un jeune homme l'invite au bal et qu'un groupe de jeunes privés de bal et mené par une fille populaire et riche du nom de Chris lui prépare une mauvaise blague, Carrie subira donc ce mauvais coup qui fera explosé toute la rage et la souffrance contenue en elle et déclenchera une vengeance télékinésique de grande ampleur car elle va détruire son école et la ville avec son don.
 
Si jamais je tombe dessus peut-être que je le prendrais.
 
-Haa ok ! Merci madame si jamais un jour je tombe dessus en librairie je l'achèterais.
 
En même temps que je dis ça a la foraine je tends la main à la jeune fille qui m'est venue en aide pour lui serrer la sienne:
 
-Je m'appelle Maya et toi ?
 

« Un coup de main »

© Macha
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyLun 23 Déc - 18:28

Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo1_250  Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo3_250
Un coup de main


Anna ne rechignait jamais à venir en aide aux autres, et c’était bien de bon cœur qu’elle avait porté assistance à cette jeune fille en difficulté. Manifestement, la technologie n’était pas une chose qu’elle maîtrisait totalement, comme de nombreuses personnes à Fantasia Hill. Et la princesse elle-même devait s’avouer qu’elle n’était pas encore au fait de toutes ces nouvelles choses dont ce monde regorgeait. Elle avait mis beaucoup de temps à s’adapter et elle avait encore du mal avec beaucoup de choses, et sa maladresse n’encourageait en rien. Et d’ailleurs, qu’elle puisse venir en aide à cette fille relevait presque du miracle. Si elle ne flânait pas à la fête foraine depuis quelques temps maintenant, elle n’aurait jamais vu des gens utiliser cette machine, et de ce fait, elle n’aurait jamais trouvé la solution. L’inconnue avait donc eu de la chance, et Anna n’était pas peu fière d’obtenir un regard reconnaissant de la part d’une personne alors qu’elle était plus bas que terre en ce moment. Elle se sentait sombrer et se glacer, faiblir. Mais comment pourrait-il en être autrement avec tous les problèmes qui lui tombaient sur le dos ?
Néanmoins, l’attention de la princesse fut un instant détourné de ses sombres pensées par cette jeune fille. Tandis qu’elle tenait le bouton, elle avait incéré son argent, et forcé de constater qu’elle avait en effet raison. Immédiatement, la machine se mit en marche et la joueuse parvient à s’emparer d’un âne tout à fait adorable, et dans une deuxième tentative, elle obtient une toute petite tortue, ce qui fit sourire Anna. Deux peluches pour le prix d’une, elle avait eu bien de la chance ! L’inconnue se tourna alors vers elle et s’empressa de la remercier.

« De rien, cela m’a vraiment fait plaisir. » lui sourit gentiment la princesse.

Au même moment, la femme qui s’occupait du jeu revint, un livre sous le bras. Elle s’excusa de son absence et les informa que c’était un livre dans lequel elle s’était jetée passionnément qui en était la cause. Anna la regarda avec des yeux souriants. Elle comprenait tout à fait que l’on puisse être autant absorbé dans une lecture. En effet, lorsqu’Elsa avait fini par refuser sa compagnie et que les portes du château avaient été closes, l’enfant s’était retrouvée seule et désœuvrée. Elle ne parvenait à consumer l’ennui qu’en trouvant diverses activités solitaires, et notamment la lecture. Elle avait eu de nombreuses heures de liberté qui lui avaient permis d’engloutir des pans entiers de bibliothèque. Parfois, elle se trouvait tant happée par sa lecture, qu’elle se prenait à lire son ouvrage d’une traite.
La brune allait poursuivre sa promenade, quand la jeune fille qu’Anna avait aidé précédemment s’approcha alors de la femme et estima la couverture du livre avant de demander de quel sujet il pouvait bien traiter. La princesse s’avoua intéressée et s’approcha à son tour pour ne pas avoir à tirer l’oreille. La femme se mit donc à expliquer le contenu de l’œuvre dans des termes bien à elle et Anna en fut sincèrement troublée. Cette histoire faisait écho à la sienne, et surtout à son aventure avec Elsa.
Immédiatement, les souvenirs de soir du bal où Anna avait découvert les pouvoirs de sa sœur ressurgirent dans sa mémoire. Ce jour-là, Elsa avait fait exploser toute sa magie et le froid avait recouvert tout Arendelle, figeant le temps. La princesse était ensuite partie à la recherche de sa sœur en fuite. Elle ne pouvait tout simplement pas la laisser dans cette solitude et en proie à ce pouvoir auto-destructeur. Elle voulait lui prouver qu’elle n’avait pas peur de ses pouvoirs, aussi dangereux étaient-ils. Mais elle l’avait payé très cher, sacrifiant sa vie pour celle de sa sœur bien aimée.
Anna resta quelque peu troublée de cette histoire qui ressemblait tant à celle d’Elsa. Tout ce qui touchait à sa sœur la heurtait en ce moment, et surtout depuis ce qu’il s’était passé à l’hôpital. Ses pulsions et ses pouvoirs s’étaient réveillés, menaçant de la condamner une fois de plus à la nuit.
La princesse ne revint à la réalité que lorsque l’inconnue s’approcha d’elle et lui tendit la main. Son regard, autrefois rivé sur ses pieds, revint immédiatement sur le joli visage de la jeune fille qui se présenta comme étant Maya. Anna lui serra alors la main en souriant.

« Je m’appelle Anna. » se présenta-t-elle à son tour. « Je m’excuse de te poser cette question, mais tu n’es pas d’ici n’est-ce pas ? Enfin je veux dire… toi aussi tu as subi le sort ? Parce que tu n’avais pas l’air à l’aise avec la technologie. »

Anna ne savait pas très bien pourquoi elle posait cette question. D’ordinaire, elle n’était pas aussi rentre dedans, mais elle avouait être assez intriguée, puis elle voulait s’enlever ses problèmes de la tête pour un instant par tous les moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyVen 27 Déc - 1:35






Maya Anna



« Je m’appelle Anna. » « Je m’excuse de te poser cette question, mais tu n’es pas d’ici n’est-ce pas ? Enfin je veux dire… toi aussi tu as subi le sort ? Parce que tu n’avais pas l’air à l’aise avec la technologie.

Le sortilège ? Ainsi je viens d'apprendre en une seule phrase que je ne suis pas toute seule à avoir touché par cette magie et que peut-être il y a une chance pour que mes amis soient là, à ce moment mes yeux s'illuminent d'une bouffée d'espoir j'ai beau bien m'amuser ici la bergère et son petit mari le ramoneur me manquent beaucoup surtout que je les aie pas encore retrouvés et j'aurais vraiment aimé pouvoir connaitre un peu plus l'oiseau et ses oisillons qui m'ont l'air bien sympathique. Et j'avoue que les autres tableaux et statues me manquent aussi bien qu'ils se moquaient de moi. J'hésite car j'ai un peu de mal à en croire mes oreilles puis finalement je me lance à l'eau car j'ai rien à perdre, je révèle d'une voix basse pour que la foraine n'entende pas:
 
-T'as raison je suis pas d'ici j'ai été touché par le sort aussi, je viens d'une ville de Takicardie, c'est un royaume moderne comme celui-ci mais il y a des trucs qui n'existent pas là-bas comme les pinces par exemple et dans ce monde j'étais un portrait animé, je décorais la cheminée de la chambre d'un roi tyrannique qui s'appelle Charles V + III = VIII + VIII = XVI et je vivais avec d'autres tableaux ainsi que des statues dans cette chambre ils étaient animés aussi comme moi mais on veillait à prendre vie quand le roi et les gens dormaient la nuit ou n'étaient pas présents. Mais bon après la destruction de la ville par l'automate on s'est tous enfuis pour aller vivre dans une autre ville du royaume.
 
Oui je suis folle mais ce qu'elle me dit me donne encore plus la foi je sais elle s'appelle Anna mais on peux tenter le coup et puis comme je dis j'ai rien à perdre. Je me lance une nouvelle fois :
 
-Et toi tu es ma petite bergère ? Non c'est pas possible elle est blonde et tu es brune à moins que tu te sois fait une teinture. Peut-être l'automate ? A moins que tu sois un des portraits ou un des statues de la chambre du roi Charles ?  

« Un coup de main »

© Macha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyVen 27 Déc - 16:50

Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo1_250  Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo3_250
Un coup de main


Anna espérait par-dessus tout que sa question n’était pas indiscrète, ou que la fille n’allait pas la prendre pour une folle. Car après tout, si elle était une humaine, elle risquait fort de ne pas être au courant du sortilège et de ne rien comprendre aux élucubrations de la princesse. Les choses allaient suffisamment mal en ce moment pour qu’une inconnue ne la traite pas subitement de démente devant tout le monde.
En revanche, si elle avait vu juste et que cette fille provenait effectivement d’un conte, elle espérait qu’elle ne prendrait pas peur à cette interrogation. En effet, il n’y avait aucune mauvaise intention, juste une soudaine curiosité pour cette Mayah qui lui inspirait plutôt confiance. Néanmoins, Anna avait fini par apprendre à ne pas faire totalement confiance à ses premières impressions. Autrefois, elle avait fait l’erreur de se fiancer à un homme qu’elle venait tout juste de rencontrer et elle l’avait payé très cher. Sa vie et celle de sa sœur avaient été menacées.
La réaction de Mayahn la laissa incertaine. Elle semblait sincèrement surprise, mais elle ne parvenait à saisir dans quel sens. Etait-elle simplement surprise qu’une personne provienne aussi d’un conte comme elle ? Ou bien était-elle étonnée des propos farfelus d’Anna ?
La suite lui apprit qu’il s’agissait fort heureusement de la première proposition. Visiblement en confiance, la jeune fille accepta de révéler ses origines. Employant le ton de la confidence, elle dut s’approcher afin d’être sûre de tout entendre.

« T'as raison je suis pas d'ici j'ai été touché par le sort aussi, je viens d'une ville de Takicardie, c'est un royaume moderne comme celui-ci mais il y a des trucs qui n'existent pas là-bas comme les pinces par exemple et dans ce monde j'étais un portrait animé, je décorais la cheminée de la chambre d'un roi tyrannique qui s'appelle Charles V + III = VIII + VIII = XVI et je vivais avec d'autres tableaux ainsi que des statues dans cette chambre ils étaient animés aussi comme moi mais on veillait à prendre vie quand le roi et les gens dormaient la nuit ou n'étaient pas présents. Mais bon après la destruction de la ville par l'automate on s'est tous enfuis pour aller vivre dans une autre ville du royaume. »

Anna l’écouta avec attention parler de ce monde dont elle ne connaissait absolument rien. Elle était tout particulièrement fascinée par cette histoire qui paraissait totalement irréelle. Des personnages dans un tableau qui pouvaient se mouvoir à leur guise ? Un roi tyrannique ? Un automate qui avait provoqué la fuite des tableaux ? Tout cela semblait à peine croyable, mais depuis qu’elle avait vu qu’Olaf, son cher petite bonhomme de neige arriver à Fantasia Hill sous forme humaine, plus rien ne semblait impossible.

« C’est à peine croyable… » confia Anna, néanmoins émerveillée par une telle nouvelle. « Mais alors, cela doit vraiment vous changer d’être une humaine si vous étiez autrefois une peinture ! Et le reste des tableaux ? Que sont-ils devenus ? »

La princesse était bien plus qu’intriguée par cette histoire et elle voulait tout en savoir. C’était vraiment une chose extraordinaire à entendre. Elle se surprit à essayer d’imaginer Mayah en peinture. Mais Anna n’était pas la seule à être curieuse. La jeune fille l’assaillit bientôt de questions, étant persuadée qu’elle provenait elle aussi du même conte qu’elle. Malheureusement, ce n’était pas le cas.

« Je crois que je ne proviens pas du même conte que toi. » lui apprit-elle. « En réalité je viens d’un royaume nommé Arendelle où j’étais une princesse. Ma sœur était la reine puisque nos parents sont morts lorsque nous étions jeunes. Mais lors du couronnement, nous avons découvert qu’elle avait des pouvoirs et par ma faute, elle a jeté le royaume dans un hiver éternel parce que je m’étais fiancée avec un homme que je venais tout juste de rencontrer. Elle s’est enfuie et je suis partie à sa recherche. Malgré de nombreux obstacles, je suis tout de même arrivée à la retrouver et nous sommes parvenues à nous réconcilier, mais ce fut au prix de nombreux sacrifices. J’ai même été transformée en statue de glace afin de la protéger de mon fiancé qui voulait la tuer. Et puis il y a eu le sort. »

Anna ne savait pourquoi elle lui racontait tout cela. Jamais elle ne s’était autant livrée sur sa vie d’autrefois, mais la jolie Mayah lui inspirait réellement confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyDim 29 Déc - 19:22





 
Maya Anna


 
En écoutant son histoire je me sens soulagée et sens mes joues rougir, moi simple peinture douée de vie et paysanne je me retrouve devant une princesse. Ça me redonne de l'espoir de savoir que je ne suis pas toute seule. En tout cas son histoire est fascinante elle aussi.
 
-Ton histoire est pas mal non plus tu sais, alors pour répondre à ta question les autres peintures et les statues se sont enfuies avec la bergère, le ramoneur et moi dans une autre ville du royaume de Takicardie après que l'ancienne ait été détruite par l'automate qui lui a décidé de resté vivre près des décombres comme l'oiseau. Le roi ainsi que son portrait on n'a plu jamais eue de nouvelle et on s'en fichait vu comment ils étaient c'étaient pas une grande perte c'était même bon débarras ! Nous avons tous vécu tranquillement sans roi ni reine pour gouverné Takicardie, plus personne en voulait ! Mon amie s'est mariée avec le ramoneur et moi j'ai travaillé en tant que paysanne, d'ailleurs je travaillais dans les champs quand le sort m'a happée.
 
D'ailleurs depuis le temps que je suis ici les céréales ont du pourrir parce que j'ai laissé mon labeur en plan a cause du sortilège.
 
-Tu sais on pouvait sortir de nos tableaux et nous promenés à notre guise tant que le roi et ses gens dormaient ou qu'ils étaient absents, être humaine je me suis habituée maintenant bien que oui ça m'ait fait tout drôle la première fois d'avoir un corps fait de chair et de sang. Elle est le ramoneur je n'ai jamais su d'où ils venaient. Ils étaient des nouveaux tableaux arrivés dans la chambre. La bergère était rapidement devenu le tableau le plus populaire de la chambre du roi, tous les arts animés que ça soit peintures ou statues étaient raide dingues d'elle et une statue de vieux cavalier l'avait adoptée comme fille c'est pour dire combien elle était aimée. Elle était folle amoureuse de son petit ramoneur !
 
J'étais aussi curieuse de son récit que j'aimais beaucoup, avait-elle été aidée dans sa recherche de sa soeur où est-elle partie toute seule à l'aventure ? Et son fiancé il est devenu quoi ? Pourquoi il voulait que sa soeur meure ?
 
-Et toi ? Pour chercher ta soeur t'été toute seule où quelqu'un t'a accompagnée ? Et ton fiancé il lui est arrivé quoi ? Pourquoi il a voulu la tuée ? Ta soeur était une bonne reine par la suite ?   En tout cas j'aime beaucoup ton histoire !

« Un coup de main »

© Macha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyMer 1 Jan - 23:20

Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo1_250  Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo3_250
Un coup de main



Anna s’était livrée avec très peu de pudeur. C’était assez étonnant car en arrivant à Fantasia Hill, elle était devenue beaucoup plus timide, retenue. Elle ne faisait pas autant confiance aux gens qu’auparavant. Les épreuves qu’elle avait vécues lui avaient appris à se méfier des autres même s’ils nous faisaient les plus belles déclarations d’amour. Elle se souvenait de ce jour où elle avait rencontré le prince Hans. Elle lui avait livré toute sa vie, elle lui avait raconté ses joies et ses douleurs. Elle lui avait même parlé d’Elsa et de la distance qu’elle avait mise entre elles. Après tout, il s’était lui-même livré même s’il ne lui avait pas dit tous les terribles desseins qu’il prévoyait. Bien entendu, il n’avait jamais parlé du fait qu’il comptait l’épouser seulement pour devenir prince d’Arendelle, puis tuer Elsa par accident pour ensuite être le roi du royaume du Nord. Tout cela, il s’en était bien gardé et lorsqu’Anna avait su que ses sentiments n’étaient pas partagés, elle en avait le cœur brisé. On s’était joué d’elle et de ses sentiments.
Alors elle se surprenait elle-même à confier autant de chose sur sa vie passée à cette inconnue. Mais sans qu’elle ne puisse s’expliquer pourquoi, elle lui inspirait confiance. Elle n’avait rien de bien menaçant. Certes, Hans n’avait rien eu de bien diabolique lorsqu’elle l’avait rencontré et elle ne devait peut-être pas faire autant attention à ses impressions. Elle avait été si effrayée en voyant le prince des îles du Sud changer aussi brutalement de visage, la laisser pour morte. Pourtant…. Elle n’avait pas peur de cette fille. Puis elle se mettait soudain à rougir ! Comment prêter de mauvaises intentions à une fille qui rougit ?
Mayah apprécia grandement l’histoire qu’Anna venait de lui raconter. La princesse trouvait cela vraiment étrange que cela soit décrit comme une… histoire. Comme s’il y avait un début et une fin, pourtant, il n’y avait pas encore de fin. Ce n’était qu’une succession de recommencements.
Répondant aux interrogations d’Anna, la jeune fille lui expliqua le parcours des autres peintures. Visiblement, ils avaient suivi cette bergère qui prenait une très grande place dans l’histoire. Sans doute était-elle au cœur du conte. Ils avaient ensuite vécu dans un univers loin de toute tyrannie. Anna se demanda soudain si Arendelle serait devenue une tyrannie si le royaume était allé aux mains d’Hans. La princesse aurait sans doute empêché tout malheur d’arriver, mais si le prince avait alors décidé de l’éliminer parce qu’elle était devenue trop encombrante ? Un frisson lui parcourut l’échine à cette pensée dérangeante.
Elle lui apprit ensuite qu’elle travaillait dans les champs quand elle avait été happée par le sortilège. Puis elle lui parla un peu plus de sa vie de tableau. Anna était tout simplement fascinée. Des tableaux qui sortaient de leur cadre ? Anna se souvenait de toutes ces fois où elle avait parlé aux tableaux accrochés aux murs déserts du palais. Prenaient-ils aussi vie quand Anna quittait la pièce ? Auraient-ils pu lui répondre quand elle leur racontait sa vie ?
Mais le sujet se ramenait constamment à la bergère et Mayah en parlait avec admiration.

« La bergère semble être un personnage vraiment important dans cette histoire ! » fit remarquer la princesse. « Mais vous ? Etiez-vous aimée ? Vous aviez un amoureux ? »

Puis ce fut au tour de Mayah d’assommer Anna d’une multitude de questions. Visiblement, elle paraissait aussi fascinée qu’elle par son histoire. La princesse lui sourit alors et entama son récit.

« Eh bien non. J’ai été aidée par des amis très chers. Je suis partie à la recherche de ma sœur en laissant le royaume aux mains de mon fiancé. J’étais accompagnée par un homme, Kristoff et son renne Sven. Puis nous avons aussi été aidés par Olaf, un bonhomme de neige magique que ma sœur avait créé grâce à sa magie. Il représentait notre amour. Nous avons finalement trouvé Elsa. J’ai tenté de lui faire entendre raison mais elle n’a rien voulu entendre. Elle voulait me protéger alors je me suis sentie obligée de lui dire qu’elle devait nous aider. Seule elle pouvait arrêter l’hiver qui s’était jeté sur Arendelle. Toutefois, elle a perdu le contrôle et elle m’a blessée par accident. Sa magie a touché mon cœur et il était en train de geler. C’est un troll qui me l’a dit après que nous ayons été jetés hors du palais d’Elsa. Il disait que seule une preuve d’amour pourrait me sauver la vie. Alors Kristoff m’a ramené à Arendelle pour qu’Hans puisse m’embrasser et me sauver. Entretemps, il avait capturé Elsa et il cherchait à la convaincre de faire stopper l’hiver. Sauf que lorsque je me suis retrouvée seule avec Hans… il m’a enfermée dans une pièce. Il m’a expliqué qu’il ne m’aimait pas, qu’il cherchait simplement à devenir roi en tuant ma sœur. Il comptait l’exécuter en faisant croire que c’était elle qui m’avait tuée. Elle m’a alors laissée pour morte dans cette salle. Mon cœur gelait et j’allais mourir… puis Olaf m’a sauvée de la salle. Il m’a dit que Kristoff était amoureux de moi et je me suis alors rendue compte que je partageais ses sentiments. C’était lui qui devait m’embrasser pour que je survive. Alors j’ai essayé de le retrouver. Il allait revenir pour moi, pour me sauver de la tempête qu’Elsa avait créé. J’allais rejoindre Kristoff quand soudain … j’ai vu qu’Hans allait tuer Elsa. Je devais choisir entre ma sœur et l’amour. J’ai choisi ma sœur. Je me suis mise entre Hans et elle. Mais au moment où la lame allait me toucher, je me suis transformée en statue de glace. Je suis morte. Mon cœur avait gelé. Toutefois, ce sacrifice était un sacrifice d’amour. Alors le sortilège fut rompu. Je suis redevenue moi et l’hiver est tombé. Hans a été renvoyé dans son royaume et Elsa est devenue une reine aimée et aimante à Arendelle. Tout allait bien. J’avais même trouvé l’amour avec Kristoff et Olaf pouvait survivre grâce à la magie d’Elsa. Tout aurait pu être bien mais il y eut le sortilège. Et j’ai tout perdu hormis ma soeur, heureusement. »

Anna eut une petite moue peinée en disant cela. Puis elle montra la mèche blanche qu’elle avait dans les cheveux à Mayah.

« Tiens regarde. C’est la magie de la neige qui a rendu ma mèche blanche. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptySam 4 Jan - 14:48






Maya Anna



« La bergère semble être un personnage vraiment important dans cette histoire ! » « Mais vous ? Etiez-vous aimée ? Vous aviez un amoureux ? »
 
Je tortille la manche droite de ma veste, mise mal à l'aise par cette question. Je crois au grand amour mais c'est pas pour moi. C'est plus pour les filles comme la bergère, ces femmes elles méritent le grand amour, le prince charmant. Pas moi.
 
-Euh...hé bien...non..pas vraiment ! Mais contente que toi t'est trouvé ton grand amour dans ton conte.
 
Elle me raconte alors la totalité de son histoire que j'écoute avec attention de mes deux oreilles, l'histoire de ses deux soeurs est totalement merveilleuse, j'aime beaucoup ce truc du bonhomme de neige incarnation de l'amour fraternel. Elle me tend ensuite sa mèche que je prends dans mes mains. Je la caresse délicatement.
 
-Wow elle est belle, elle te va trop bien ! J'espère que les gens te disent pas que c'est un signe de vieillissement avancé ou une débilité de ce genre.  
 
Moi j'ai gardé de signes distinctifs aussi...j'aime hanter les galeries d'art pour le simple plaisir de parler aux peintures et aux statues, persuadée qu'ici aussi elles sont comme chez moi douer de vie pendant la nuit ou l'absence des gens ainsi que mes couleurs favorites qui sont le rose et le vert, ma trouille des armes à feux, pétards et feux d'artifice. Par contre je dessine mal, j'aime bien dessiner sur de gros carnets quand l'envie me prends mais le résultat donne un peu du caca, je me demande ce que ça donne si je me mets à la peinture !
 
-Moi aussi j'ai gardé quelques signes, genre j'aime bien visiter les galeries d'art pour causer aux portraits et aux statues, j'suis certaine qu'ici aussi elles sont douées de vie quand les gens de chairs et d'os sont pas là où qu'ils dorment. Chez toi les portraits et les statues ils vivaient aussi ? Et ça t'a fait quoi d'être une statue de glace ?

« Un coup de main »

© Macha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyLun 6 Jan - 23:39

Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo1_250  Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo3_250
Un coup de main



En voyant la jeune fille aussi embarrassée suite à cette question qui était sans nul doute indiscrète, Anna se sentit bête et voulut se raviser. Elle ne souhaitait pas mettre Mayah mal-à-l’aise à cause de sa curiosité, pourtant, elle aurait vraiment aimé connaître la réponse à sa question. La timidité transparaissait dans toutes les attitudes de la jeune fille, lui donnant des airs de petite poupée de porcelaine. La princesse se surprenait à la trouver vraiment très belle et elle se demandait à quoi elle pouvait bien ressembler lorsqu’elle était encore l’habitante d’une simple toile.
Anna voulut lui signifier qu’elle n’avait pas à répondre à cette question si elle ne le désirait pas mais Mayah reprenait déjà la parole, passant rapidement sur le sujet en disant que non. La princesse posa alors une main réconfortante sur le bras de la jeune fille.

« Ce ne sont pas toujours les héros qui ont droit à une fin heureuse. » sourit-elle gentiment. « Je suis persuadée que vous trouverez l’amour ici. »

Anna n’était peut-être pas la mieux placée pour parler de l’amour miracle. Dans sa vie, elle avait connu trois hommes et elle ne pouvait pas vraiment dire que c’étaient des relations épanouies. Son premier fiancé avait cherché à la tuer pour monter sur le trône, elle avait été séparée de son second amour à cause du sortilège et voilà qu’elle se retrouvait enceinte d’un homme à la recherche de sa fiancée fantôme. Autant dire qu’elle n’était pas une référence en la matière, mais comme elle commençait s’estimer maudite en amour, elle aimait à penser que les autres pouvaient avoir plus de chance. Après tout, elle ne le méritait sans doute pas, à l’inverse de Mayah. Cette dernière s’extasia d’ailleurs du fait qu’Anna soit parvenue à trouver son véritable amour. Toutefois, c’était à Arendelle mais depuis le sortilège, elle l’avait perdue. La princesse eut un triste sourire.

« Oui je l’ai trouvé dans mon conte, malheureusement, à cause du sortilège, je l’ai perdue. »

Anna lui raconta un peu plus de son histoire, parlant bien entendu de sa sœur qui prenait une place considérable dans sa vie et dans son cœur malgré la distance qu’Elsa mettait entre elles. Elle finit par lui montrer sa mèche de cheveux blanche, contrastant avec le reste de sa crinière brune. C’était une caractéristique plutôt atypique qu’Anna avait porté toute son enfance jusqu’à ses dix-huit ans, quand la magie s’était rompue. Toutefois, en arrivant à Fantasia Hill, elle était soudainement réapparue. En tout cas, elle semblait grandement plaire à Mayah qui la prit entre ses doigts et trouva qu’elle était très belle. Anna n’avait jamais réfléchi sur le fait que cette mèche lui allait ou non mais elle fut contente lorsque la jeune fille lui apprit que ça faisait très joli. La princesse sourit.

« Merci, c’est gentil. Et non, les gens ne font pas trop de commentaires dessus. Lorsqu’ils me demandent ce que c’est, je leur réponds que j’ai rêvé qu’un Troll m’avait embrassée quand j’étais petite. Mais après, j’ai appris que c’était un accident causé par la magie de ma sœur. »

C’était vraiment une histoire très bizarre. Anna avait cru toute son enfance à ce rêve mystérieux sans se douter que c’était la réalité. Un Troll lui avait modifié ses souvenirs pour que jamais elle ne se souvienne de la magie d’Elsa, puis il avait guéri sa blessure à la tête, cependant, elle avait toujours gardé cette marque à la tête. Mais manifestement, elle n’était pas la seule à porter des signes distinctifs. Mayah commença à lui parler de toutes ces choses qu’elle faisait encore alors qu’elle était pourtant humaine. Notre ancienne vie ne nous quitte pas aussi facilement et Anna s’amusa d’apprendre qu’elle parlait encore aux tableaux et aux statues. Toutefois, elle ne trouvait pas cela stupide, elle-même faisait pareil.

« Chez moi, les peintures et les statues ne parlaient malheureusement pas mais ça ne m’empêchait pas de passer des heures à leur raconter ma vie et mes rêves. J’ai passé mon enfance enfermée dans mon palais sans compagnie, alors il fallait bien que je m’occupe. J’étais persuadée que les personnages dans les tableaux m’écoutaient. Si ça se trouve, ils s’animaient dès que je quittais la pièce. »

La princesse s’amusa à cette pensée. Ces pauvres peintures qui avaient dû supporter ses confessions et toutes les idées qui lui passaient par la tête durant des années ! Puis Mayah lui demanda ce que cela faisait d’être une statue de glace. Anna ne l’avait été guère longtemps, mais elle ne comptait pas cette expérience comme la meilleure qu’elle ait eu.

« A vrai dire… c’est très bizarre. Je ne ressentais rien, c’était les ténèbres, comme lorsqu’on dort mais qu’on ne rêve pas. La seule chose que je sentais… c’était le froid. Un froid intense et obscure. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyJeu 9 Jan - 11:51






Maya Anna



Trouvé l'amour ? Je crois au grand amour mais pour les autres, bien sur ça serait vraiment génial mais je me suis toujours fait la raison, même dans mon monde, que je mérite pas ça, mon corps colle pas. Je me demande ce qui a pris mon peintre de me peindre, qu'est-ce qu'il avait dans la tête ? Enfin je me rappelle plus de lui car ça faisait depuis très très longtemps que j'étais accrochée à la cheminée de la chambre du despote. Mais bon je m'amuse pas à crier sur tous les toits que je m'aime pas, je garde ça pour moi. Ma réponse est évasive :

-Oh tu sais peut-être un jour !

« Chez moi, les peintures et les statues ne parlaient malheureusement pas mais ça ne m’empêchait pas de passer des heures à leur raconter ma vie et mes rêves. J’ai passé mon enfance enfermée dans mon palais sans compagnie, alors il fallait bien que je m’occupe. J’étais persuadée que les personnages dans les tableaux m’écoutaient. Si ça se trouve, ils s’animaient dès que je quittais la pièce. »

Je lui fais un petit clin d’œil amusé :

-Qui sait ? Hihi ! Je suis certaine qu'ils t'écoutaient et se mouvaient durant ton absence ou ton sommeil, ils devaient se réunir pour parler de tes confidences.

En tout cas c'est bien qu'ils ne lui font pas de commentaires sur sa mèche, c'est vrai que ça peut facilement penser à une fausse mèche plus qu'a une teinture. Un troll qui l'a embrassé ? C'est marrant comme idée ! En même temps ya apparemment des trolls dans son univers. Je m’esclaffe :

- C'est marrant !

Son récit de son expérience en tant que statue de glace me fait froid dans le dos, j'ai des frissons :

-Brrr ça donne froid, j'imagine... quelle horreur ! Heureusement pour toi que tu l'es pas restée longtemps, mais peut-être que si tu le serais resté tu allais devenir une statue de glace animée le soir et pendant l'absence de gens ?

Mais nous n'allons pas rester toute la fin de l'après-midi là debout à parler, je l'invite vers un stand de gourmandises :

-Ça te dit un café ou un chocolat chaud avec une sucrerie . Avec le froid qu'il fait c'est bienvenue !


« Un coup de main »

© Macha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyMer 15 Jan - 0:20

Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo1_250  Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo3_250
Un coup de main


Le monde des contes, Anna n’y connaissait finalement pas grande chose. Elle en avait pourtant été l’une des actrices principales sans le savoir, mais comment aurait-elle pu en avoir connaissance si elle ne s’était soudain pas retrouvée dans ce monde inconnu. Ici, leurs aventures n’étaient autres que des histoires que les parents racontaient le soir aux enfants afin de les endormir. Une fin heureuse afin que les rêves soient emplis de douces images et d’un avenir merveilleux. Si seulement ils connaissaient la vérité… La princesse ne se considérait en rien comme un personnage de conte. Elle ne parvenait à trouver où était sa fin heureuse dans toute cette aventure. N’était-ce pas pourtant ainsi que les choses auraient dû s’achever ? Cet espoir d’une vie meilleure était aujourd’hui bien lointain. Mais peut-être était-ce cela la malédiction du sortilège… Ce n’était plus aux héros de connaître une fin heureuse. Il était désormais temps que les personnes comme Mayah connaissent aussi ce bonheur. Elle n’avait connu cette jeune fille que depuis peu, mais elle se prenait à espérer en un avenir meilleur pour elle. Pourquoi ne pas croire en l’amour ? Pourquoi cela ne pourrait pas être leur tour une bonne fois pour toute ? Loin de Kristoff et Victor, elle aurait cédé sa place sans hésitation. Un sourire para son visage lorsque Mayah se résolut finalement à émettre un espoir dans ses chances de trouver l’amour. Même si Anna avait connu de terribles désillusions, elle avait déjà connu ce sentiment qui embrase le cœur et exalte les sens. Elle savait ce que c’était d’aimer et cette sensation d’être grand tout à coup grâce au regard de l’autre. Toute son enfance, Anna l’avait passée dans cette presque-solitude, à attendre avec espoir qu’Elsa veuille bien jouer avec elle. Son rêve était le retour de sa sœur et c’était cela qu’elle confiait aux tableaux qui tapissaient les murs du palais. Elle pouvait leur parler des heures durant, racontant les jeux qu’Elsa et elle inventaient quand elles jouaient encore ensembles, quand la future reine ne s’était pas emmurée dans sa solitude. Parfois, elle se prenait à imaginer leur réponse, et ainsi s’entamait un dialogue dont elle était l’unique actrice. Puis il lui arrivait aussi d’exprimer ses désespoirs quand elle n’arrivait plus à croire au retour de sa sœur.
Le clin d’œil de Mayah la fit sourire alors qu’elle s’amusait à imaginer les hommes et les femmes qui peuplaient les tableaux sortir de leur peinture pour parler entre eux. Si c’était vraiment le cas, pourquoi n’avaient-ils jamais répondu à sa solitude ? Pourquoi ne jamais lui avoir parlé dans ce cas-là ? La princesse se résolut finalement à se dire que ces tableaux n’étaient peut-être pas animés dans son monde. Manifestement, ils appartenaient à l’univers de Mayah. « Qui sait ? Hihi ! Je suis certaine qu'ils t'écoutaient et se mouvaient durant ton absence ou ton sommeil, ils devaient se réunir pour parler de tes confidences. » La princesse sourit à cette idée. Mais alors de quoi parlaient-ils ? Et que pensaient-ils de cette situation ? Partageaient-ils sa douleur quand Anna perdit ses parents et qu’elle n’avait plus que les peintures à qui confier sa souffrance ? Tout cela n’était guère réjouissant…
Anna changea de sujet et lui confia le secret de sa mèche de cheveu blanche. Elle ne s’était jamais expliquée pourquoi cette dernière était revenue alors que la malédiction avait été levée après qu’Anna s’était sacrifiée pour sa sœur Elsa. Un sourire se peignit son visage lorsque la jeune fille rit à l’évocation des trolls. Il était vrai que l’existence de ces petites créatures était plutôt étonnante. La princesse n’avait jamais connu leur existence avant que Kristoff ne lui présente car ils étaient sa famille. Elle se souvenait parfaitement de l’avoir pris pour un fou alors qu’il s’adressait à des rochers inanimés mais au moment où elle allait s’enfuir, ils avaient soudainement pris vie. « Oui, et crois-moi, ils sont très… vivants. » souligna la princesse, entendant encore la chanson que la famille de Kristoff leur avait chanté à leur arrivée. Anna évoqua ensuite son expérience en tant que statue de glace. Cela ne l’égayait guère mais Mayah lui avait posé une question et elle se devait d’y répondre. Bien entendu, son récit ne fut que peu réjouissant. « Brrr ça donne froid, j'imagine... quelle horreur ! Heureusement pour toi que tu l'es pas restée longtemps, mais peut-être que si tu le serais resté tu allais devenir une statue de glace animée le soir et pendant l'absence de gens ? » demanda Mayah. Anna secoua la tête en signe de négation. « Je ne pense pas que ça puisse être le cas. C’est la magie qui m’a transformée en statue de glace, je doute qu’elle se rompe la nuit tombée. » s’exprima la brune, pensive. « Mais oui, heureusement, je n’ai pas été transformée longtemps. » Mayah lui proposa tout à coup d’aller boire et manger quelque chose au chaud. Avec le froid qu’il faisait, ce n’était pas de refus. « C’est une très bonne idée. Allons-y ! ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyJeu 16 Jan - 12:49






Maya Anna



Elle accepte mon invitation. Nous voilà donc partis pour se boire un petit quelque chose de chaud et mangé une bonne sucrerie. Je vais lui payer, je lui dois bien ça. Il y a beaucoup de camions et de stands de sucreries, j'en choisis un au pif tenu par un forain à la peau noire. Il vend des pommes d'amour, des chichis, des churros, des bonbons, des énormes sucettes, des beignets et des gaufres, ainsi que des boissons froides ou chaudes comme à peu près toutes les autres. Nous nous installons en attendant que l'homme nous sert. Je dis a propos de sson court moment de statue de glace :

-Tu sais la magie est imprévisible, alors peut-être que..

Finalement après avoir servi beaucoup de clients qui étaient là avant nous l'homme vient vers nous :

-Bonjour mesdames, vous désirez ?

Je regarde Anna d'un air interrogateur et je précise :

-C'est moi qui invite, je paye t'inquiète pas ! J'te dois bien ça ! Tu veux quoi ?

Vous allez me dire "elle est bien imprudente Maya ! " En quelque seconde j'ai presque tout appris de la vie de cette fille et vice-versa. Alors c'est presque plus une inconnue. Et puis grâce à elle je sais que le sort en a happé d'autres, ce qui me redonne l'espoir de retrouver les miens.

« Un coup de main »

© Macha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyDim 26 Jan - 21:09

Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo1_250  Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo3_250
Un coup de main


Anna devait avouer que cette rencontre qu'elle venait de faire avec cette jeune femme était des plus rafraîchissantes. Elles devaient très certainement avoir le même âge et elles provenaient toutes les deux du curieux monde des contes de fées. Elles paraissent avoir beaucoup en commun et notamment cette maladresse face aux objets du quotidien et ce que les humains ici appelaient la technologie. La princesse ne parvenait tout simplement pas à s'y faire, tout cela était bien trop exotique pour elle, pourtant, elle devait bien s'y faire. Heureusement, elle avait quelques personnes autour d'elle qui l'aidaient. Le fait de se retrouver en colocation avec deux personnes provenant d'un monde des contes aussi, lui apportait beaucoup et ils se soutenaient mutuellement. Anna pouvait se targuer d'avoir des amis, toutefois, depuis quelques temps, elle se sentait seule, terriblement seule et elle avait la désagréable sensation qu'elle ne pourrait pas se tirer de ce sentiment à si bon compte. Il serait fort compliqué pour elle de trouver une relation apaisée avec sa sœur Elsa après ce qu'il s'était passé entre elles à l'hôpital. Certes, la princesse ne lui en tenait pas rigueur, mais une profonde cicatrice s'était ancrée dans leur amour. Et de son monde, elle n'avait encore retrouvé personne. Alors elle s'était tournée vers ses amis d'ici, mais Ria s'était emmurée dans son travail, préférant la compagnie des bouquins et des études, quant à Damon, il était un mur impénétrable. Bien qu'elle le considérât comme son frère, elle ne pensait pas pouvoir se confier aussi facilement auprès de lui sur ce qui la tracassait en ce moment, pas qu'elle en aurait forcément parlé à Mayah, mais cela était plaisant d'avoir une personne sur qui compter. Et puis il y avait Victor. Cet homme qu'elle aimait à en mourir, dont elle souffrait l'absence et la présence, dont elle ne pouvait supporter la pensée quand elle savait qu'il songeait à sa fiancée plutôt qu'à elle. Que dire à son sujet sinon qu'elle souhaitait tout lui dire, lui ouvrir son cœur mais qu'elle ne le pourrait jamais ? Non. Elle était seule. Définitivement seule.
Pourtant, aujourd'hui, il semblait qu'elle avait trouvé une compagnie qui adoucissait ses souffrances pour un temps et elle appréciait d'allonger cet instant en buvant un coup avec elle. Elle se laissa donc guider par la demoiselle du tableau vers un camion vendant divers mets aussi alléchants les uns que les autres. Malheureusement, cela eut pour don de provoquer de violents hauts le cœur à Anna. Elle sentait les nausées l'étreindre, pourtant, elle tenta de contenir son malaise. Elle s'installa avec Mayah à une table. « Tu sais la magie est imprévisible, alors peut-être que… » La remarque de la jeune fille la fit émerger du brouillard de ses sensations. Certes, s'il y avait bien une chose qu'elle avait appris avec la magie, c'est qu'elle était imprévisible. Elle avait eu le déplaisir d'en prendre conscience en mourant, transformée en statue de glace. Mais après tout, pourquoi n'aurait-elle pas pu prendre vie la nuit tombée ? Mais pour voir quoi ? Le théâtre de la déchéance de sa sœur mise à mort ? La disparition d'Olaf en perdant sa créatrice ? Le règne tyrannique d'Hans ? Le malheur de Kristoff ? Elle préférait encore rester une statue de glace et ne jamais se réveiller plutôt que de rester impuissante face à ce spectacle affreux.
Finalement, un homme vint prendre leur commande. Mayah se tourna alors vers la princesse et insista pour lui offrir à boire après le service rendu. « Oh tu sais, ce n'était pas grand-chose mais merci, ce sera une Badoit. » En d'autres circonstances, Anna aurait sans doute pris un chocolat chaud. Le chocolat était une merveille de création dont elle partageait les délices avec sa sœur Elsa étant enfant. C'était son péché mignon, et puis avec le froid qui s'installait sur Fantasia Hill, une boisson chaude n'était pas de refus. Mais depuis plusieurs semaines, elle ne supportait plus le goût du chocolat, pas plus que les odeurs. Elle se contenterait donc juste d'une boisson pétillante, ayant constaté que cela apaisait ses nausées. Elle sourit à Mayah « Je suis vraiment contente de t'avoir rencontrée Mayah.» dit-elle sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyMar 28 Jan - 23:52






Maya Anna



Oh tu sais, ce n'était pas grand-chose mais merci, ce sera une Badoit. »

Je hausse les sourcils, étonnée mais je pose pas de question et commande de mon côté une gaufre au Nutella accompagnée d'un chocolat chaud. Le forain prend notre commande et commence à s'en occuper. Je rabats d'un geste la capuche de ma veste à poches kangourous sur ma tête et fais un sourire à Anna, visiblement sincère qui me dit qu'elle est heureuse de m'avoir rencontrée. Ça fait super plaisir d'entendre ça en tout cas.

-C'est réciproque Anna ! Dis-moi t'a retrouvé des personnes de chez toi ?

Si elle les a pas retrouvé je peux peut-être lui donner un coup de main. Le forain arrive avec notre commande, une gaufre au Nutella avec une serviette et un chocolat chaud dans une tasse pour moi et une petite bouteille d'eau gazeuse estampillée "Badoit" avec un verre...en verre !

-Voilà mesdemoiselles, et pour vous la gaufre c'est a emporté ou a mangé directement ?

-À miamé sur place !

Je paie, découvre le papier et croque dans la gaufre, my good en plus d'être grosse elle est bonne ! Puis je commence à boire mon chocolat chaud, le gout sucré se répand dans ma bouche et mon estomac, il me réchauffe contre le froid. Je joue avec les ficelles de ma veste et lui demande :

-T'as réussi à trouver du travail dans cette ville et ce monde ?

« Un coup de main »

© Macha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyLun 10 Fév - 3:06

Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo1_250  Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo3_250
Un coup de main



Anna fut étonnée de voir Mayah hausser un sourcil de la sorte. Son choix était-il si étonnant que cela ? Il est vrai qu’un chocolat chaud, un bon café ou un simple lait chaud était sans doute plus attrayant qu’un vulgaire verre d’eau pétillante, mais ses nausées lui indiquaient le contraire. Cela faisait maintenant de nombreuses semaines qu’elle était soumise à ces désagréables haut-le-cœur. Si au départ elle n’avait mis cela que sur le compte d’un mal-être psychologique ou une quelconque maladie, elle avait dû se rendre à l’évidence quand elle avait appris pour sa grossesse. Après tout, tout concordait avec le reste des symptômes que devait avoir une femme enceinte. Néanmoins, les parents d’Anna étaient morts quand elle était jeune et sa mère n’avait jamais eu l’occasion de lui expliquer ce qu’une existence de femme impliquait et les changements qui s’opéraient en grandissant. Jusqu’ici, elle s’était plutôt convenablement débrouillée, mais aujourd’hui, face à cette grossesse, elle se sentait totalement démunie, livrée à elle-même. Que devait-elle faire ? C’était un casse-tête de tous les jours et elle ne savait où trouver de l’aide. Pour l’heure, seule sa sœur Elsa était au courant, mais elle se voyait mal lui demander un quelconque renseignement sur les enfants, elle qui ne connaissait guère de chose à propos de l’amour. Ce n’était pas un reproche, mais ce n’était pas vers elle qu’elle souhaitait se retourner pour obtenir un soutien, surtout quand elle se souvenait de la manière froide dont avait réagi la reine de glace en apprenant qu’elle attendait un enfant. Elle avait d’ailleurs fini par perdre le contrôle et elle avait bien failli tuer Anna dans sa colère et son manque de sang-froid. C’est pourquoi, elle redoutait d’en parler à qui que ce soit, ou même que quelqu’un vienne à le savoir. Alors elle éprouva une légère angoisse à la réaction de Mayah mais elle ne fit aucun commentaire et la princesse se détendit. « Dis-moi, t’as retrouvé des personnes de chez toi ? » lui demanda la jeune fille. Un forain arriva bientôt, apportant sa commande à chacune. Anna se désola encore que la vue du chocolat chaud et de la gaufre au Nutella la dégoûte quelque peu, elle qui aimait tant le cacao. Voilà qu’elle était écœurée par son péché mignon. Elle se retrouvait donc avec son maigre verre d’eau gazeuse. Elle remercia l’homme et lui sourit avant de se verser un verre. Elle en but une gorgée, apaisant ainsi légèrement ses nausées puis répondit à Mayah. « Uniquement ma sœur, mais j’espère retrouver d’autres personnes de mon monde. Toutefois, je m’estime déjà heureuse d’être avec elle. » Anna était partiellement sincère dans ses dires. Elle appréciait énormément le fait de ne pas être seule, d’avoir sa sœur à ses côtés pour qu’elles aient l’opportunité de se former une nouvelle vie, loin de la souffrance et des regrets, loin du passé. Mais elle commençait à désespérer de faire retrouver la raison à sa sœur un jour. Quant aux personnes qu’elle connaissait de sa vie à Arendelle, il y en avait guère qu’Olaf qu’elle avait le désir de revoir. Hans était sans doute le dernier de la liste avec tout ce qu’il lui avait fait subir, surtout qu’il ne devait plus avoir que le désir de se venger d’elle et Elsa. Elle craignait ce jour où elle croiserait son chemin. Puis il y avait Kristoff. Kristoff qu’elle n’oserait plus regarder dans les yeux, Kristoff qu’elle avait trahi, qu’elle avait trompé avec David. Elle préférait encore l’avoir perdu à jamais plutôt que de devoir l’affronter un jour. Elle savait qu’elle lui ferait du mal et elle ne souhaitait pas être la source de sa souffrance. Décidément, elle s’était mise dans une terrible situation. Il n’y avait guère qu’Olaf ou Sven dont elle regrettait la compagnie, toutefois, elle doutait grandement que l’un de deux arrive à Fantasia Hill. Mais s’ils n’étaient pas ici, qu’étaient-ils devenus ? C’était une question qui taraudait quelques fois l’esprit de la princesse. Elle songeait aussi parfois au Duc de Weselton, ce curieux personnage qui lui avait massacré les pieds lors du bal. Si jamais elle devait le recroiser, elle savait que plus jamais elle n’oserait danser avec lui. De toute manière, elle doutait qu’il lui offre une danse si leur route venait à se croiser. Il ferait sans nul doute partie de toutes ces personnes qui chercheraient à se venger des deux sœurs Melmoth et cette perspective la fit frémir. Elle se sentait si vulnérable, insécurisée par un mal qui pouvait provenir de toutes parts. Ce fut Mayah qui la fit sortir de ses sombres pensées en lui demandant si elle avait trouvé du travail à Fantasia Hill. Prenant une gorgée de son verre, elle hocha la tête. « Oui, je travaille dans une petite boutique de jouets avec mon colocataire. Et toi ? » C’était un travail sans grande prétention mais elle préférait cela à de plus grandes charges. Être princesse était une fonction qui ne lui plaisait guère et elle appréciait de faire apparaître un sourire sur le visage des enfants à la vue de tous ces jouets qu’elle leur présentait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyDim 16 Fév - 12:56





 
Maya Anna


 
« Oui, je travaille dans une petite boutique de jouets avec mon colocataire. Et toi ? »
 
Je viens de remarquer qu'on a toutes les deux un truc en rapport avec les enfants vu que moi à côté de mon travail officiel au sea je suis baby-sitter. Le dernier boulot que j'ai essayé d'avoir avant d'atterrir au sea c'était caissière, le patron m'a zieuté comme si j'étais une mouche écrasée sur ses godasses et il m'a lynché. J'avais super envie de lui faire une blague pour le décoincer un peu, genre lui mettre des fleurs dans le col de son dos ou un coussin péteur sur sa chaise de bureau. Je rigole et m'imagine la scène, il s'assoit puis il se met à avoir une série de pets comme s'il avait mangé des flageolets.
 
-Je travaille comme serveuse dans un restaurant, et a côté je fais du baby-sitting, j'aime beaucoup les enfants. Je demande pas à être payée, je fais ça gratis.
 
Je plonge une nouvelle fois mes lèvres dans mon chocolat chaud, je sens que la boisson me crée une moustache marron. Je m'essuie avec ma serviette et croque une nouvelle fois dans ma gaufre.
 
- C'est bien que t'est retrouvé ta soeur, c'est une bonne chose,  moi j'ai encore retrouvé personne de chez moi.
 
Je me demandais d'ailleurs si un jour j'allais revoir la bergère et son mari. Si j'allais pouvoir apprendre à connaitre l'oiseau et ses petits que je connais que de vue. Mais cette rencontre est positive, elle me redonne l'espoir. Par contre j'ai la trouille de croiser dans la rue l'autre barjo de roi. Enfin je dirai plus l'autre barjo d'ex-roi. J'en aie même fait un cauchemar !
 
-Ton univers, Arendelle, doit être super beau !
 
Je tente de me l'imaginer, je m'imagine un somptueux château avec un village dans une pure tradition d'ancien temps. Avec des personnages de tableaux qui bougent et sortent de leurs toiles et des statues qui se meuvent, tout ce petit monde discute quand les gens dorment ou sont plus présents dans une chambre ou une pièce.
 
-Ca te manque pas ton monde ?  

« Un coup de main »

© Macha
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) EmptyLun 17 Mar - 2:04

Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo1_250  Un coup de main (Anna) Tumblr_mmecd8TfWY1reyr9bo3_250
Un coup de main


En parlant de la boutique de jouets, Anna se mit à penser au fait que son métier était surtout lié à l’univers des enfants, à leur bonheur quand ils accueillaient avec eux un nouveau un jouet. Elle se trouvait souvent en relation avec eux, à leur parler, essayer de les faire rire. La princesse appréciait énormément les enfants et elle était très naturelle avec eux. Pourtant, elle n’avait jamais été entourée d’enfants. Elle était la benjamine de la famille et par la suite, les portes du château avaient été constamment fermées. Pourtant, elle avait un bon feeling avec ces petits êtres si purs et candides. Ils avaient des yeux émerveillés, sans cesse admiratifs devant ce qu’ils voyaient. Ils étaient sa bouffée d’oxygène et ils lui rappelaient l’époque où elle était enfant avec Elsa. Tous ces jeux qu’elles avaient fait, ces rires, cette bonne humeur, cette complicité avant l’accident. Tout cela lui manquait énormément et c’était à travers les regards des enfants qu’elle retrouvait un peu de ses souvenirs d’avant. Elle les adorait. Seulement, entre avec une bonne attitude avec un enfant et avoir une bonne attitude avec son enfant, il y avait tout un monde et Anna ne se sentait pas à la hauteur. Elle était tout bonnement morte de peur à l’idée que d’ici quelques mois, elle deviendrait mère d’un petit être qui n’aurait peut-être pas la chance de connaître son père. Elle finirait sans nul doute par en parler à David, toutefois, elle ne pouvait être certaine que ce dernier allait accepter de s’occuper de lui. Elle finirait peut-être « mère célibataire » comme ils le disaient dans ce monde. Tout cela était bien loin du modèle qu’elle avait reçu. Anna était une princesse et on lui avait inculqué qu’un amour ne pouvait être consommé avant le mariage et les enfants étaient bien entendu exclus. La jeune femme avait baigné dans tous ces préceptes et elle y croyait dur comme fer, d’autant qu’elle voulait faire la fierté de ses parents. Les choses étaient ainsi. Alors de se retrouver dans ce monde, d’avoir couché avec un homme auquel elle n’était pas mariée, et surtout, qui était fiancé à une autre, cela relevait du sacrilège. Et maintenant qu’elle avait découvert qu’elle était enceinte, autant dire qu’elle aurait été bannie de chez elle. Une princesse digne de ce nom ne pouvait avoir ce genre de comportement et la honte était sur elle. Pourtant, elle l’aimait. Elle aimait David et elle aimait cet enfant. Et puis ses parents étaient morts. Ils n’étaient plus là pour observer la déchéance dans laquelle elle était tombée. Ils auraient été si malheureux. « Je travaille comme serveuse dans un restaurant, et a côté je fais du baby-sitting, j'aime beaucoup les enfants. Je demande pas à être payée, je fais ça gratis. » Anna releva vivement le regard vers Mayah, sortant de ses pensées. Ses paroles l’avaient ranimée et une idée germait dans ses pensées. Si elle faisait du baby-sitting gratis, elle pourrait sans doute s’occuper de son enfant quand il serait là. Si elle était seule à l’élever… « Vraiment ? Vous vous occupez des enfants ? Même les nouveaux nés ? » demanda-t-elle plus qu’intéressée par l’éventualité que cette petite Mayah puisse lui rendre service plus tard. Elle continua d’écouter la jeune femme et lui sourit tendrement. « Ne vous en faîtes pas, je suis certaine que vous trouverez un jour des personnes de votre monde. » Elle essayait de la rassurer du mieux qu’elle pouvait. Elle se prenait vraiment d’amitié pour cette brunette au visage d’ange. La princesse prit une nouvelle gorgée, sentant ses nausées s’apaiser. « Ton univers, Arendelle, doit être super beau ! Ça te manque pas ton monde ? » Anna ne répondit pas tout de suite, songeant à ces vertes vallées, au lac étincelant que le château surplombait. Un château grand et plein de faste. Il était magnifique. Vraiment, une merveille de construction. Anna avait toujours aimé ces paysages qui avaient percées son enfance. Elle aimait aussi le printemps d’Arendelle, là où la nature était la plus belle. Elle ne supportait guère l’hiver après tout ce qu’il s’était passé avec Elsa. Elle aimait bien plus quand il faisait beau et que la bonne humeur était de mise dans le royaume. Son regard se fit alors nostalgique en pensant qu’elle avait perdu tout ça et qu’elle se retrouvait aujourd’hui dans un monde bien étrange qui manquait malheureusement d’aussi beaux paysages qu’elle avait pu connaître par le passé. « Oui. Mon monde me manque assez. Il était très beau et puis j’étais entourée des gens que j’aimais… » Certes, elle avait rencontré des gens qui comptaient énormément ici, seulement, elle était dépaysée ici. Puis elle se sentait perdue dans la vie qu’elle menait. La preuve ! Elle était aujourd’hui enceinte d’un homme qui en aimait une autre.
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un coup de main (Anna) Un coup de main (Anna) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un coup de main (Anna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-