AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-44%
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming Arozzi TORRETTA noir
139.99 € 249 €
Voir le deal

Partagez

We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
We advance in the memories | Anya & Dim Vide
 

 We advance in the memories | Anya & Dim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyLun 10 Fév - 16:49

We advance in the memories
Anya & Dim
Le mois avait passé à une vitesse hallucinante. Encore plus depuis que j’avais retrouvé Anya. Est-ce le fait qu’elle n’est plus aucun souvenir de nous qui faisait cela ? Je ne le sais pas vraiment, mais elle m’affirme se sentir bien avec moi. Voilà quinze jours qui se sont écoulé à une vitesse folle. J’ai revu Anya évidemment, je ne peux pas la laisser, j’ai trop peur de la perdre à nouveau, même si j’ai également peur du fait qu’elle me rayera de sa vie quand elle saure mon travail…ou encore et toujours, quand elle se rendra compte de ce que je suis vraiment, même si je ne joue aucun rôle avec elle, je reste un raté… Mais un raté fou amoureux, oui encore ! Je l’aime comme un dingue, comme s’il n’y avait pas eu de coupure de trois ans. J’ai espoir qu’elle retrouve la totalité de ses souvenirs et qu’elle se rendra enfin compte que je ne lui ai plus jamais menti après mon seul mensonge sur elle a l’époque, pour l’emmener avec moi à Paris. Elle a retrouvé le cours de sa vie. Nous avons découvert ensemble qu’elle logeait au "Méli-mélo House" depuis une année, qu’elle avait un colocataire qui l’aider lui aussi a retrouvé ses souvenirs. Elle a repris son travail comme femme de chambre. Mais je compte bien là sortir de ce travail moisi ! Pour le moment elle ne veut pas, mais je sais que je finirais par la persuader qu’elle mérite mieux que de faire la boniche. Surtout que j’ai les moyens de l’entretenir le temps qu’elle trouve un autre emploi. Elle a refait ses papiers d’identité. Elle était bien au nom d’Anastasia Romanov. Elle a pu ainsi déjà se rendre compte que je ne lui avais pas menti sur ce point. Nous étions à présent en février, le quatorze aura lieu la fête des amoureux, et je voulais pour ce jour-ci, l’invité quelque part, même si nous n’étions toujours pas officiellement de nouveau ensemble. Mais je voulais absolument qu’elle soit sûr d’elle, de ses rares souvenirs et de ses sentiments, je ne voulais pas qu’elle se remette avec moi, juste parce que nous l’étions à l’époque de mes souvenirs. Mais il était évident que je ne pouvais m’empêcher de l’aimer et de lui donner des petites attentions. Je lui avais acheté quelques vêtements, ainsi qu’un nouveau sac est un bijou, qu’elle ne voulait pas, mais j’en avais vraiment envie. Depuis elle le portait tout le temps et cela me faisait plaisir ! Seulement voilà, à l’annonce de mon envie de l’emmener au restaurant pour la Saint Valentin, elle m’annonçait qu’elle devait me voir pour me parler de quelque chose. Je ne savais évidemment pas de quoi et cela me rendait anxieux… Après avoir pris une douche, avoir enfilé un jean, un pull et ma veste j’avais filé au volant de ma voiture pour rejoindre Anya là où elle créchait. Je me garai sur le parking commun. Au moment où j’arrivais devant l’entrée quelqu’un sortait, je me précipitais alors à l’intérieur avant que la porte ne se referme. Une fois dans l’entrée, je regarde les boîtes aux lettres pour connaitre l’étage et la chambre d’Anya et je me rends compte qu’il y a vraiment beaucoup de monde ici ! De plus elle est à l’avant vernier étages, le sept ! Heureusement qu’il y a un ascenseur… Je le chope alors et appuie sur le bouton sept. Je ne croise personne. Je me dirige alors en silence vers la chambre numéro cinquante-cinq. Je toc trois coups puis j’attends que l’ont m’ouvre en m’appuyant contre le chambranle de la porte.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyLun 10 Fév - 23:27



never let me go
ft.Dimitri, Anya.

Alors je crois que je tombe amoureuse.. Je crois que je retombe amoureuse.. j'apprend à l'être de nouveau, je redécouvre mes sentiments. Je comprend ce que mon corps veut, je retrouve toutes les sensations. A force d'être avec lui je ne pense qu'à lui et je ne jure que par cet homme, mon sauveur. Doucement ma mémoire sur ces trucs anodins me revient.. mais je sais qu'il me manque beaucoup de choses. Je me suis rappelée où je vivais et mon colocataire m'a aidé. Il savait où je travaillais.. qui je fréquentais alors cela aide. D'ailleurs il m'a rappelé que le jour de la st valentin je voulais me rendre à une soirée, un bal.. j'avais répondu même un test pour trouver mon partenaire parfait, d'après lui, c'était comme ça que je comptais trouver Dimitri.. j'ai aussi compris que moi aussi je le cherchais lorsque nous avons été séparés. Mais je suis toujours inscrite et je ne peux pas laisser tomber la personne qui compte sur moi.. En tout cas je suis contente que de retrouver doucement ma vie.. même si j'aimerais comprendre pourquoi je n'arrive pas à me souvenirs pleinement de Dimitri. Peut-être que je le cherchais tellement que je souffrais tellement que j'ai surement fait un rejet avec ma perte de mémoire.. et il faut plus de temps. Je ne sais pas.. Je ne sais plus du tout. Mais je sais que je suis de plus en plus attachée à lui et j'ai de moins en moins besoin de mes souvenirs pour être à l'aise avec lui. Je suppose qu'un jour je me débloquerais tout cela. Il doit passer me voir d'ailleurs.. c'est la première fois qu'il vient, j'ai de la chance Arthur n'est pas là, bon, je ne pense pas que cela aurait posé un problème mais bon on sera tranquille.. Je me fais relativement jolie. Je brosse mes longs cheveux.. pour qu'ils soient beaux. J'ai un peu maquillé mes yeux.. et je me parfume.. J'ai une petite robe avec des collants un peu épais, le tout noirs. J'entend frapper.. Je saute presque sur la porte pour lui ouvrir avec un sourire. J'ai l'impression d'être une gamine, bien que je ne sois pas super vieille non plus, Arthur m'a dit que j'allais avoir 20 ans. Je rougis en le voyant.. il me fait de plus en plus d'effets.. c'est juste dingue. Je me maîtrise. " Salut.. " J'ouvre la porte un peu plus grand pour qu'il entre. " Ce n'est pas très grand mais c'est cosy.. " Je lui prend la main pour le faire vraiment entrer et je claque la porte. " Bon, là c'est notre pièce à vivre, avec la petite cuisine et le salon, salle à manger. Puis la porte de gauche c'est la chambre d'Arthur et celle de droite, c'est la mienne. " Je l'attire à l'intérieur de celle ci. " Voilà.. maintenant tu sais où je vis. " Je hausse les épaules.. Je suis à coté de lui. Contente, euphorique.. " Tu m'as manqué.. je commence à devenir à accroc à toi, je ne sais pas si c'est bien, c'est bien ou mal tu crois ? " Je me pose vraiment la question.. parce que je trouve cela bizarre, mais en même temps j'ai tout le temps envie d'être avec lui.. et là je suis nerveuse.. Je me mord la lèvre inconsciemment. " Hum.. je.. tu veux boire un truc ? "


texte ginny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyMar 11 Fév - 0:52

We advance in the memories
Anya & Dim
Après tout je me fiche qu’elle retrouve ses souvenirs vite ou pas, le plus tôt serait le mieux, certes. Mais pour moi le plus important est de l’avoir retrouver ! Et je sens que nous pouvons reconstruire quelques chose tout les deux, et c’est ce à quoi je m’accroche. J’essaie de l’aider, évidemment, mais pour moi le plus important c’est son bien être et de ce que je comprends, que je sois auprès d’elle l’apaise et la fait se sentir bien. Tout comme à moi. Je toc à la porte de sa chambre et m’appuie contre la chambranle dans l’attente que la porte s’ouvre et elle ne tarde pas a s’ouvrir, comme si elle était juste derrière prête à sauté dessus, cette pensée me fait sourire. Salut. Elle me fait entrer en prenant ma main pour me tirer à l’intérieur et ferme derrière moi. Elle me fait alors un tour rapide du logement. Je ne dis rien, je le suis, j’observe. C’est sympa, petit, mais ça va. Elle est très speed, j’en conclus qu’elle est nerveuse, trop nerveuse. Que lui arrive-t-il ? Je ne savais pas que j’avais l’intention de sauter le grand pas ! Alors pourquoi une telle nervosité ? Alors qu’elle est à coté de moi, elle ralentit enfin. Elle m’avoue que je lui ai manqué, qu’elle commence à devenir accro à moi, elle se pose des questions sur ce qu’elle ressent. Je croise les bras sur ma poitrine et je le regarde, cachant mon sourire avec une main pour camoufler mon amusement face à tout cela. Cela me fait tellement bizarre, j’ai l’impression d’avoir une petite collégienne amoureuse pour la première fois et de moi ! Même si cette réflexion me donne l’impression d’être horriblement vieux, j’en suis touché, au moins je ne la laisse pas indifférente même sans ses souvenirs. Après tout, pourquoi ne pas tenter de la reconquérir, comme deux jeunes gens qui se découvrent pour la première fois et s’apprivoisent. Je le vois se mordre la lèvre, j’aime quand elle fait cela ! Elle est tellement jolie, je remarque son effort de présentation, la robe, la coiffure, le maquillage. Je m’approche d’elle. Détente toi, ta vie n’est pas en jeu, laisse les choses venir naturellement, si ça doit venir ça viendra, ne te met pas la pression avec des questions inutiles Anya. D’une main j’attrape doucement son menton et je m’approche lentement d’elle, au dernier moment je fais pivoter son visage pour déposer un baiser sur sa joue. Je la vois rougir et cela m’amuse ! Elle me demande enfin si je veux boire quelques choses, un peu embrouillé malgré tout. Si tu m’accompagnes, pourquoi pas ! Elle retourne dans le salon/cuisiner, je la suis. Là je m’assois dans le canapé comme si j’avais vécu ici depuis toujours. Comment vas-tu sinon ? Mise à part que, si tu continues sur cette voix tu va me faire un arrêt cardiaque. Je me redresse et appuie mes coudes sur mes genoux, tenant mes mains liées et le regardant s’affairait dans la cuisine.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyMar 11 Fév - 16:45



never let me go
ft.Dimitri, Anya.

Je me sens affreusement nerveuse. Après tout c'est un peu mon premier rendez vous. Je n'ai plus de souvenirs d'en avoir déjà eu un ou deux.. Mais là.. Je recommence tout à zéro. J'ai l'impression d'être une gamine, pourtant je ne suis pas si jeune que cela. J'ai presque 20 ans alors il faut que je m'affirme et que je contrôle tout mes sentiments, mes émotions. Bon il faut que je gère, c'est un peu pour le faire craquer aussi.. je sais qu'il est toujours amoureux de moi mais j'ai l'impression qu'il voit en moi une petite fille fragile, mais j'aimerais qu'il se chasse cette image de la tête. Parce que j'ai vécu des choses plus durs qu'il n'en paraît, ok ok j'étais un peu ce genre de fille un peu paumée récemment mais en tout cas maintenant je vais bien. Je suis une fille qui reprend du poil de la bête.. pourtant j'ai peur.. Bon sang mais reprend toi.. il paraît que j'étais plus familière, plus assurée que cela avant.. j'aimerais retrouver ce genre de personnalité que j'avais.. Je suppose encore une fois qu'il faut attendre et que j'arriverais à redevenir un peu près la même.. Ce qui me fait terriblement c'est de ne pas y arriver. Et si j'ai changé avec cette perte de mémoire, je suis censée faire comment pour m'en rendre compte ? Je fais comment pour me reprendre, je risque de tout perdre parce qu'il y a des chances que je ne plaise plus à Dimitri. Je ne veux même pas imaginer cette hypothèse qui ne me plaira pas. Je finis de me brosser les cheveux correctement.. Je vais rapidement lui ouvrir la porte. Ok.. je reste calme.. pas question d'avoir l'air d'être une furie d'adolescente en chaleur.. mon dieu rien que l'image moi me ferait partir en courant et je ne suis pas sûre de vouloir le voir me quitter déjà.. on n'est pas tellement remis ensemble qu'il me fuirait déjà.. et bien je n'ose pas imaginer ce que cela serait si vraiment cela arrivé. Je lui montre rapidement comment c'est, le salon qui sert à tout et qui est la seule pièce commune et ma chambre, je doute que celle d'Arthur l'intéresse alors je lui montre rapidement contente d'être avec lui.. Je crois qu'il se rend compte de mon état et je rougis directement. Merde. Bon il faut que je me reprenne pour éviter d'avoir l'air très.. stupide. En tout cas il m'a manqué. Il me dit d'être moins nerveuse, je crois que cela l'amuse. Bon.. Il s'approche de moi.. je suis presque sûre sur le moment qu'il va m'embrasser mais il n'en fait rien.. au dernier moment il me tourne doucement le visage et embrasser ma joue.. Je suis un peu déçue forcément.. peut-être qu'il ne me voit plus comme la femme qu'il aimait. Je souffle, je lui propose à boire.. il accepte, si je bois aussi.. bien.. On repart dans la pièce à vivre.. Je vais chercher des jus de jus.. et je prend une ou deux bières à Arthur.. mais je crois que les hommes préfèrent boire ce genre de choses. Je pose les verres sur la table basse devant le canapé ou Dimitri s'est aisément installé. Je pose les jus de fruits mais je cherche comment ouvrir une bière. Merde, je n'ai jamais vu comment faire Arthur.. et là je me sens trop stupide.. Je me souviens qu'il le faisait avec les mains, mais à cette allure je vais me trouer la paume. Puis je me souviens d'un décapsuleur.. Bon il faut que je le cherche, rapidement je met la main dessus. Presque sûre de savoir comment faire je vais m'installer avec les deux bouteilles de bière, dont celle que j'ai déjà secoué. Je le saisis.. bon j'avoue que je galère mais j'y arrive.. si bien que comme je l'avais secoué.. elle gicle sur nous deux.. " OH MERDE ! " Le temps que je l'écarte sur la table basse on est bien imprégné. Je secoue mes mains trempée.. " Oh je suis désolée Dimitri.. " Je me lève pour aller chercher de quoi nettoyer.. Je.. Je suis trop maladroite.. un boulet sur pattes. " Je fais tout de travers.. " Je me remet la pression.. " Si tu veux te changer.. ou partir.. je comprendrais.. " Je nettoie la table.. Je soupire.. Anya ou comment faire rater un rendez vous..


texte ginny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyJeu 13 Fév - 22:39

We advance in the memories
Anya & Dim
Je n’avais pas vraiment revu Anya depuis qu’elle était venue chez moi. Nous avions communiqué par téléphone, on c’était vu en coup de vent, mais ceci était en quelque sorte notre premier rendez-vous. Je suis serein, mais à en juger par sa nervosité, elle non. Je ne comprends d’ailleurs pas cette nervosité ! Je lui conseille de se détendre et de laisse les choses se faire. Se mettre la pression ne donne jamais rien de bon. Elle me propose de boire quelque chose, j’accepte si elle m’accompagne. Nous retournons au salon, peut-être que dans un endroit plus neutre que sa chambre, elle se détendra un peu plus. Je m’assois dans le canapé à l’attendre alors qu’elle s’affaire dans la cuisine à faire je ne sais quoi. Je le vois d'abord avec du jus de fruit, puis avec deux bières. Je lui demande comment elle va, mais je n’obtiens pas de réponse. Je ne dis plus rien pour ne pas la déranger, elle est vraiment nerveuse ! C’est moi qui lui fais autant d’effets ? Je souris une nouvelle fois à cette idée. Je ne la quitte pas du regard et la voit revenir avec les deux bières, puis je me dis que c’est peut-être une mauvaise idée vu la façon dont elle les manipule sous l’effet de la nervosité ! Mais je ne dis rien, je la laisse faire. À l’époque quand elle avait une idée en tête elle n’en démordait pas, donc pourquoi cela aurait-il changé malgré sa perte de mémoire ? Je le vois donc avec son œuvre bouteille, plutôt maladroite et le drame arriva. Je sentis une vague de froid sur mon entre jambes que me fis me lever aussitôt la bouche grande ouverte. Heureusement c’était seulement froid ! Avec du chaud j’aurais pu dire adieu à mes bijoux de famille. J’entends Anya s’excusait. Elle court en cuisine prendre de quoi tout éponger. Elle me dit alors que si je veux me changer ou pire, partir, je le peux, qu’elle comprendrait ! Je la regarde, puis d’un enjambé je me retrouve face à elle. Je l’attire dans mes bras.  Anya calme toi, ce n’est rien, arrête d’être si nerveuse, ce n’est pas comme si je te demandais de coucher avec moi ! Donc s’il te plaît détends-toi ! J’évite de trop me coller à elle a cause de la bière partout sur mon pantalon. J’allais sentir l’alcool maintenant… Je la regarde dans les yeux. Et non je ne vais pas partir, je n’ai pas vraiment envié que les gens pensent que je suis incontinent ! Je rigole, pour détendre l’atmosphère. Non je n’ai pas envie de partir, par contre je ne serais contre me changer. Je lui fais un clin d’œil et la lâche. Elle me dit alors que l’ont peu vu si les vêtements d’Arthur peuvent m’aller. Seulement voilà, vu la taille des fringues il est nettement plus fin que moi, il faut dire que je suis très sportif, j’ai donc le physique qui va avec. Bon, je pense que je n’ai pas vraiment le choix. Dis-je en me grattant l’arrière du crâne. Nous revenons dans le salon. Je ne peux pas rester comme ça, c’est…froid ! Hummm… Je cherche une solution, mais je n’en vois qu’une…et je doute que cela arrange nos rapports dans l’immédiat… Je… Ça te dérange si je retire mon pantalon pour le laisser sécher sur un radiateur ? Elle me fait un non de la tête, mais je vois dans son regard qu’elle panique de nouveau. Bon sur ce coup-là…moi aussi…un peu ! Je vais dans la salle de bain et je retire d'abord mes chaussures puis mon pantalon que je pends sur le sèche serviette et j’augmente le thermostat de celui-ci. Je me regarde dans le miroir. J’ai l’air ridicule… Je tire sur les pants de mon boxer pour les descendre correctement sur le haut de mes cuisses. Je souffle un bon coup et sors enfin de la salle de bain. Anya m’attend sur le canapé, lorsqu’elle me voit, elle détourne le regard aussi. Si elle pouvait savoir au combien je suis heureux de cette réaction pour une fois. Je me rassieds sur le canapé, pas trop prêt d’elle pour ne pas la gêner, me savoir sans mon pantalon prêt d’elle me déstabilise plus que je ne l’aurais cru. Je vois qu’elle a tout épongé et que deux bières sont ouvertes et nous attendent sur la table basse. Bon, on les boit finalement ses bières ? Que mon pantalon n'est pas subi ça pour rien.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyVen 14 Fév - 12:21



never let me go
ft.Dimitri, Anya.

C'est ce que ce garçon me fait de l'effet. Je m'en rend compte.. Pendant les deux semaines où l'on ne s'est pas réellement vue.. je me rend aujourd'hui compte combien il m'a manqué. C'est stupide mais dès que je l'ai vu entrer dans ma chambre d'hôpital après mon agression.. j'ai senti qu'il y avait quelque chose, sur le coup, j'avoue que je pensais être un peu à l'ouest.. le stresse postraumatique.. et tout ce qui va avec.. alors forcément.. je me demande vraiment pourquoi.. pourquoi il pouvait y avoir ce lien. mais j'ai très vite compris puisqu'il m'a assez rapidement expliqué la situation. Il m'a fallut comprendre parce que tout cela est étrange mais il s'avère que nous ne sommes pas les seules.. lorsque je me suis souvenue où je vivais j'ai appris que mon colocataire avec subi la même chose.. et apparemment la plupart des dortoirs.. c'est là que je me suis dit que ce n'était peut-être pas si anodin.. et j'ai accepté doucement la réalité, je commence a me souvenir de cette nouvelle vie, Arthur doit forcément m'aider mais rien de rien, des oublies, j'en faisais déjà avant d'après lui. Mais c'est juste qu'il me manque des éléments parfois importants, peut-être des rendez-vous.. des choses comme ça.. Bref. En tout cas mon coeur s'affole presque lorsque je pense qu'il va m'embrasser.. bon sang.. j'y ai vraiment cru.. mais non.. apparemment il ne pensait même pas à ça.. un simple baiser sur la joue.. je souris, je lui propose à boire en tentant de mettre en pratique des conseils. Me destresser. Je suis nerveuse comme une gamine à son premier rendez vous.. et enfaîte c'est un peu mon premier.. parce que nous n'en avons pas eu.. à moins que je ne m'en souvienne pas. J'apporten plusieurs choix, mais je me souviens que les hommes aiment la bière.. Arthur en boit.. alors je lui en pique. Je ne peux pas que cela le dérangera, je lui en prendrais quand ce sera à mon tour de faire les courses. Seulement je galère pour l"ouvrir, je la secoue un peu dans tous les sens avant de me souvenirs qu'il existe un appareil pour ouvrir. Je le trouve et je m'installe à coté de Dimitri sur le sofa. Seulement je n'avais pas prévu que la bière giclerait.. j'arrose Dimitri pour le coup.. moi je m'en fiche un peu.. je n'ai pas grand chose mais je m'en veux immédiatement.. Je commence à tout nettoyer.. Il pourrait m'en vouloir.. mais ce n'est pas le cas, il m'attrape dans ses bras.. il sourit et tente de me faire destresser.. Je souris.. Je hoche un peu la tête, il a raison.. il faut que je sois moi.. je n'arrive plus à savoir comment je faisais avant. Il fait une petite blague. J'en ris, même si je suis vexée d'avoir mal commencé le moment. Il voudrait se changer, je lui propose des vêtements à Arthur mais ils sont trop petits.. Arthur est grand et mince.. Dimitri est bien bâti. Il ne peut pas rester comme ça.. c'est clair.. il me propose de retirer son jean.. et de le faire sécher dans la salle de bain.. je n'y vois pas tellement d'inconvénient.. mais je rougis tout de même. " D'accord.. la salle de bain est par là.. " Je lui montre.. Pendant qu'il se change.. enfin presque je finis de nettoyer. Je remet les affaires en ordre. Il ressort en caleçon et je suis surprise.. de ne pas réussir à le regarder, trop mal à l'aise.. clairement c'est ça. Je ne me souviens pas à l'avoir déjà vu vêtu.. comme ça.. Il s'installe à coté de moi, je note qu'il garde ses distances.. " Oui, elles sont ouvertes maintenant.. y'a plus tellement de risques. " Je lui tend l'une des bouteilles.. et je prend la mienne.. je n'en ai jamais bu je crois.. je suis assez surprise.. mais ce n'est pas si mauvais, bien que je trouve cela vraiment masculin.. comme boisson. Je grimace un peu quand même. Je repose la bouteille sur la table basse, ça vaut mieux. Je commence à me déstresser. " Vendredi, Arthur m'a rappelé que je participais à une soirée.. je dois paraître un peu stupide, mais ça consiste en quoi la st valentin ? " Je me lève pour aller chercher mon invitation. Je la lui tend et je m'installe un peu plus près de lui.. " Il dit que je m'étais inscrite pour te retrouver.. Seulement maintenant je crois que je t'ai. Mais je dois être obligée d'y aller, apparemment on vient me chercher.. Il faut apparemment que je porte une robe et tout.. c'est important, La St Valentin c'est l'amour.. mais.. " Je me mord la lèvre. " j'aurais quand même voulu être avec toi.. "

texte ginny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyVen 14 Fév - 16:16

We advance in the memories
Anya & Dim
C’est en boxer et plutôt gêné que je reviens auprès d’elle dans le salon, puis encore plus près, dans le canapé. Je ne m’approche pas trop d’elle, de peur de la gêner à cause de ma tenue, déjà qu’elle a détourné le regard, même si soi-disant passant je lui en suis reconnaissant puisque bon, je n’ai pas pour habitude de me balader en boxer chez les autres… Même si par le passé elle fut ma petite amie. Aujourd’hui c’est comme si le tableau avait été effacé. Je lui dis alors qu’il serait regrettable pour mon pantalon, de ne pas boire ces bières, elle m’en tend alors une, que je saisis. Je porte la mienne à mes lèvres et avale une gorgée du liquide. Le gout ne me surprend évidemment pas, je sais ce qu’est une bière, mais je suis étonné de voir Anya en boire une, d’habitude les femmes n’aime pas plus que ça la bière. Je la vois avoir un léger rictus surement l’effet de l’alcool dans sa gorge. Elle m’annonce alors que son colocataire lui a rappelé qu’elle s’était inscrite à une soirée pour la St Valentin. Elle s’y serait inscrite pour me retrouver, dans l’espoir que j’en ferais de même, seulement voilà, ce genre de soirée n’est pas de mon genre. Donc je ne mais suis pas inscrit et elle se retrouve à devoir y aller seul alors que moi je serais chez moi de mon coté et elle…avec un autre homme ! Je sens un instant la panique montée en moi, un autre homme, prêt d’elle, à la regarder, à la toucher… Je serre les dents pour ne pas m’énervé à cette idée. Après tout, nous ne sommes pas ensemble… Elle continue de me parler de cette soirée, je reste silencieux, puis elle marqua un arrêt, elle se mord la lèvre inférieure. Elle avoue qu’elle aurait voulu y aller avec moi.  Et j’aurais préféré que tu n’y ailles pas. Je détourne le regard et bois une nouvelle gorgée de ma bière. Je ne la regarde toujours pas, comme honteux d’avoir pu penser ce que je vais dire. Je pensais passer cette soirée avec toi… Je soupire ! Mais à l’époque tu ne le savais pas, donc bon… Je la regarde enfin en souriant comme pour oublier et je bois une nouvelle gorgée de ma bière. Je m’accoude à mes genoux toujours en la regardant. Tu sais ce que tu vas porter ? Évidemment j’ai envie de donner mon approbation, pour que l'autre mec ne soit pas subjugué par elle et tente de me la prendre !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptySam 15 Fév - 11:53



never let me go
ft.Dimitri, Anya.


Je ne sais pas si aller à cette soirée st valentin est une excellente idée. Je lui en parle, je ne veux pas qu'il pense que je n'en ai rien à faire de lui. Seulement c'était prévu avant apparemment et maintenant je commence presque à regretter.. Arthur m'a expliqué que je pensais le retrouver là-bas. Je pensais qu'il aurait la même idée.. on était censé trouver ses âmes soeur avec un petit test alors forcément je me suis posée la question, seulement non. Non lui ne fait pas partie de la soirée. Et je commence à me demande si c'est une bonne idée d'y aller tout de même. Mais c'est en fin de semaine et ce serait cruel de laisser une personne toute seule.. je ne veux pas faire faux bons. Bon sang.. je me sens totalement partagée. J'aurais aimé être avec Dimitri, parce que la journée apparemment symbolise l'amour et que c'est ce que nous tentons de retrouver, mais je ne sais pas quoi faire, comment m'y prendre.. Dimitri compte maintenant beaucoup alors il faut surement que je fasse un choix.. horrible. Je lui explique la situation.. sa réponse est direct, il préfère que je n'y aille pas. Mon coeur se serre.. j'espère qu'il comprendrait mais apparemment il n'aime pas tellement l'idée, ce que je peux comprendre. Je baisse les yeux, j'ai l'impression d'avoir fait une bêtise.. et que je me fais un peu fâcher, c'est n'importe quoi.. je suis libre encore. Mais je sais que ça le blesse.. alors moi aussi. " J'aurais aimé le faire aussi avec toi.. seulement sur la brochure il était marqué que je pouvais retrouver mon âme soeur en répondant au test.. je pensais que si tu avais vu cela tu aurais fait cette soirée. Même si j'avoue que l'idée d'être peut-être dans les bras d'un inconnu ne m'enchante pas des masses.. " Je soupire aussi.. " Je suis désolée.. " je culpabilise.. trop même. Je me pince les lèvres. " On peut passer la journée ensemble.. et le week end juste après.. enfin si tu en as encore envie.. " Je tiens ma bouteille nerveusement. " Non, pas tellement, je n'ai pas de robe de soirée. Il faut que j'aille en trouver une .. " J'attrape sa main pour l'entrelacer. Je crois qu'il est un peu jaloux.. je le serais aussi je crois. " Dimitri, je suis à toi, maintenant qu'on est de nouveau tous les deux, je ne veux pas de perdre.. " Je me penche pour l'embrasser sur la joue.. restant proche de lui, je sens mes lèvres être attirées par les siennes. Si bien aimantées.. que l'embrasse doucement.. je souris, posant mon front contre le sien.. " Tu devrais venir m'enlever à cette soirée.. " Je ris légèrement fronçant mon nez.. et haussant les épaules naturellement.
texte ginny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyDim 16 Fév - 3:49

We advance in the memories
Anya & Dim
Qu’est-ce qu’il me prend de réagir ainsi alors que nous ne sommes même pas ensemble ? J’avais juste espéré pouvoir passer cette soirée avec elle, tenter de recoller les morceaux, renouer le lien qui nous unissent autrefois. Mais ce ne sera pas le cas puisqu’elle va à cette soirée avec un autre homme. Je soupire. Ce n’est pas de sa faute après tout, et puis, elle c’était engagée avant que nous nous retrouvions ! Elle tente alors de se justifier en disant que la brochure lui promettait de trouver son âme sœur, à l’époque elle était persuadée que je participerais à de genre d’événement, mais la réalité, de mon cote, était tout autre ! Elle finit par s’excuser. Surpris je la regarde, elle se pince les lèvres. Ne t’en fais pas, je ne t’en veux pas ! Elle me propose alors de passer cette journée avec moi, ainsi que le week-end suivant. Je lui souris. Je la vois de nouveau nerveuse. Je suis un con, pourquoi ai-je réagi de cette façon ? Je suis un éternel imbécile… Lorsque je lui demande si elle s’est déjà choisi une robe elle me répond que non, elle doit aller en acheter une. Elle prend alors ma main et entrelace nos doigts. Je la laisse faire, même si je suis surpris de ce geste. Elle m’annonce alors qu’elle est à moi maintenant, que nous sommes deux et qu’elle ne veut pas me perdre. Alors elle nous voit ainsi . Ensemble ? Elle se penche pour m’embrasser sur la joue. Comme je l’avais fait un peu plus tôt. Mais elle finit par dévier sur mes lèvres. Je la laisse faire, je ferme mes yeux et lui rend son baiser. Je pose alors une main sur sa joue, que je caresse doucement, tendrement. Lorsque ce baiser se termine, elle pose son front contre le mien en m’avouant en rigolant qu’elle veut que je vienne l’enlever à cette soirée. Je devrais effectivement ! Je lui souris. Je laisse doucement glisse mon doigt le long de l’arête de son visage, pour venir finir sur sa main et que je caresse à présent tendrement. Ou alors, en fonction de l’heure ou ce … truc…finis, nous pouvons passer la deuxième partie de soirée ensemble ! J’avais à présent retrouvé mon calme, évidemment je n’étais pas ravi qu’elle passe la soirée au bras d’un inconnu, mais bon, un engagement était un engagement ! Puis me viens une idée. Tu veux que je vienne avec toi pour te trouver une robe ? Je peux te l’offrir, si tu l’acceptes. Je pose ma bière et la sienne sur la table basse. Puis m’affalant dans le canapé, je l’attire vers moi pour que son dos repose contre mon torse. Je l’enlace alors avec mes bras, gardant ses mains enlacer avec les miennes.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyDim 16 Fév - 12:15



never let me go
ft.Dimitri, Anya.


Dimitri, Dimitri.. Dimitri.. pourquoi es-tu Dimitri ? La suite ne conviendrait pas. Shakespeare est un grand dramaturge.. mais notre histoire est loin d'être aussi tragique que celle de Roméo et Juliette. La notre semble avoir la possibilité d'un happy end. Alors pourquoi pas.. pourquoi ne pas y croire, pourquoi ne pas rêver que cela est merveilleux, que tout est parfait dans le meilleur des mondes.. il y a sans doute des choses à revoir, mais nous sommes ensemble.. et je crois qu'au vu de ce que nous venons de vivre nous avons une folle chance d'être l'un près de l'autre. Bon maintenant que j'ai avoué à Dimitri ce que je faisais ce vendredi soir.. il m'avoue qu'il n'est pas spécialement d'accord.. Je culpabilise énormément.. je ne sais pas plus ce que je dois faire ou penser et là je m'angoisse, j'ai toujours cette peur de ne pas prendre la bonne décision.. mais je crois qu'il faut s'en tenir au plan initial.. et puis il pourrait venir mettre un peu de pimant dans ma soirée.. j'aimerais tellement qu'il vienne me voler aux autres.. à l'homme qui me fera danser cette soirée là, alors que mes pensées n'iront que pour Dimitri. J'imagine déjà la scène.. mon beau prince venant me voler à une soirée qui serait trop niaise à mon goût. J'aime les contes de fée.. l'amour.. mais j'ai l'impression que cette soirée n'est pas faite pour moi, elle était un prétexte pour retrouver Dimitri.. mais maintenant qu'il est près de moi.. mais je ne peux pas me désister, je ne veux pas blesser une autre personne qui se retrouverait sans personne, sans cavalière. Ce serait tellement triste. Ce qui me rassure c'est que Dimitri ne m'en veut pas. Je souris légèrement, moins embarrassée. Je lui propose une idée.. mon idée. Je m'approche de lui et je l'embrasse sur la joue .. puis.. sur les lèvres.. doucement.. profitant.. mon corps frissonnant. Son contact ma plait tellement.. je pourrais être accroc. Je pose mon front contre le sien, .. l'incitant à venir me voler aux bras de l'autre qui sera mon cavalier vendredi soir. Il ne semble même pas contre cette idée. Je souris.. contente de l'entendre. " On peut.. cette idée me plait.. beaucoup. " Je souris. Il me propose qu'on aille ensemble choisir ma robe, cette idée me plait ! L'autre me gène un peu plus.. " Tu es sûr que tu veux me l'offrir.. on m'a rarement fait de cadeau, je ne suis pas vraiment habituée.. " Je rougis, me calant dans ses bras, je passe mes jambes sur ses genoux.. " Juste si ça te fait plaisir.. sinon je l'achèterais moi même.. mais je suis d'accord pour qu'on la choisisse ensemble.. "Je garde sa main dans la mienne. Je soupire d'aise dans ses bras. " Tu veux y aller maintenant ? "
texte ginny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyDim 16 Fév - 14:58

We advance in the memories
Anya & Dim
Alors que je m’installe et la prends dans mes bras je lui propose de l’enlever à la fin de cette fameuse soirée pour passer le reste de la « nuit » avec moi, je n’ai évidemment pas d’idée mal placée à ce sujet, juste faire un truc avec elle, aller danser, tout je ne sais pas trop, mais je trouverais bien de quoi nous occuper et passer un bon moment rien que nous deux. Elle n’a pas l’air à l’aise avec le fait que je veux lui offrir une robe. Après tout, vu son travail, je gagne bien plus qu’elle est ce n’est pas une obligation pour moi, mais bel et bien un plaisir. La première robe que tu as portée à ton arrivé à Paris t’a était offerte par moi. Elle s’installe sur moi naturellement et garde nos doigts entrelacés. Elle accepte que je vienne avec elle pour choisir sa robe, même si elle ne me voit pas, je souris et dépose un baiser sur le dessus de son crâne. Je la sens enfin bien et détendu. Tellement détendu qu’elle veut sortir tout de suite pour aller chercher cette robe. J’en rigole. On verra quand mon pantalon sera sec mais aussi voir s’il n’en garde pas une tache. Sinon il faudra repasser par chez moi avant. Elle était à présent tellement à l’aise qu’elle en avait visiblement oublié que je n’avais plus mon pantalon. À l'aide de mon pouce je caresse doucement le bas de sa paume tout en posant mon menton sur le dessus de sa tête. C’était la première fois que nous étions si proches depuis la nuit que nous avions passée ensemble alors qu’elle venait de faire un cauchemar. En pensant à cela je lui posais la question. Au fait tu fais toujours tes cauchemars ou ça va mieux ? Je lui avais proposé de rester encore un peu chez moi, mais elle avait refusé, elle voulait retrouver sa vie et ne pas dépendre de moi, chose qui ne me gênait pas vraiment dans l’absolu ! Mais je ne pouvais ainsi plus connaitre ses activités nocturnes et je m’en inquiétais, car elle avait quand même fait un cauchemar plutôt violent. Les faisait-elle avant de perdre la mémoire ? Je doute qu’elle se rappelle de ça. Son colocataire lui en avait-il déjà parlé ? Je pense qu’elle me l’aurait déjà dit si cela été le cas, du moins j’espère !
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyDim 16 Fév - 19:05



never let me go
ft.Dimitri, Anya.

Je me sens bien.. il m'attire dans ses bras et c'est carrément plaisant. Je ne peux pas me plaindre c'est ce que je voulais dès qu'il a franchi le pas de la porte. Je me sens moi même dans ses bras, je ne sais pas comment il arrive à me faire ressentir cela mais je me sens moi, à ma place et c'est vraiment soulageant. Je n'ai pas l'impression d'avoir perdu des choses entre nous au final.. parce que nous en retrouvons des nouveaux.. Nous nous lions de plus en plus. Je suis tellement bien chez lui. C'est incompréhensible. Alors comme ça vendredi je serais quand même avec lui. Je fêterais cette fête quand même, même si je ne suis pas sûre que ce soit vraiment notre genre. Je me souviens que nous avions fuit tout ce qui ressemblait à la richesse et au romantisme parfait, tous les deux nous ne sommes pas comme les autres. Nous ne sommes apparemment pas comme tout le monde. Je devrais être naît il y a plus de cent ans et pourtant je garde mon âge.. 19 ans.. c'est tellement étrange il faut que je m'y fasse je crois.. c'est tout à fait possible.. mais il me faut du temps. Encore un peu.. pour tout bien comprendre.. il me manque des parties de ma vie qui reviennent doucement, je crois que la patience dans ce genre de situation c'est le maître mot. Je soupire.. On ne m'a jamais fait de cadeau depuis que je suis ici.. enfin je ne m'en souviens pas en tout cas.. et du coup Dimitri me rappelle que c'est lui qui m'a offert mon premier cadeau.. cette robe.. je n'en avais plus le souvenir et cette pensée me revient en tête.. Je me souviens.. j'avais pris la robe pour une tente.. elle était pourtant très jolie mais à l'époque jamais je n'aurais voulu lui dire ce que je ressentais déjà peut-être pour lui.. qu'il me plaisait et qu'il m'offrait la vie dont j'avais toujours rêvé.. alors j'avais joué la carte de l'ironie.. je me souviens de la suite, nous avions dansé.. je lui ai appris la valse.. Sans savoir moi-même d'où cela venait.. j'ai trop souvent perdu la mémoire depuis mon enfance, deux fois en une vie c'est surement plus que la normale. C'est après cette danse que j'ai cru qu'il allait m'embrasser ais il m'a rien fait.. J'avais été un peu déçue.. mais je m'en suis vite remise, on se remet toujours de ce genre de choses. " Je me souviens maintenant.. elle était bleue et très belle.. j'ai l'impression que cela fait tellement longtemps.. tout a changé.. " Je reste contre lui lui demandant s'il veut que nous y allions maintenant pour la robe. J'avais oublié le petit soucis du pantalon.. Je rougis légèrement. Il est en caleçon et je suis à moitié sur lui. " On a un peu de temps devant nous non ? Les magasins ne ferment pas tout de suite.. je veux rester encore un peu comme ça.. " Je ferme d'ailleurs les yeux me sentant à ma place.. c'est dingue, mon coeur bat un peu plus fort.. mais c'est plaisant.. tellement. Il me demande alors si je fais des cauchemars.. je me souviens alors que j'en avais fait un, la nuit suivant notre valse.. il m'avait sauvé..combien de fois m'a-t-il sauvé ? " Un peu.. Arthur m'a dit que j'en faisais avant l'accident aussi.. comme des terreurs nocturnes.. Je ne sais pas trop c'est parce que je suis nerveuse.. ou parce qu'il me manque quelques souvenirs.. mais un peu oui j'en fais.. Je me souviens avoir tellement bien dormi lorsque tu m'as serré contre toi.. " Je rougis.. " J'ai l'impression d'être à la bonne place ici dans tes bras, tu ressens ça aussi.. ou je suis là seule ? " Je me redresse, me tournant un peu pour le regarder et lui demander. Je ne lâche bien sûr pas sa main.

texte ginny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyMar 18 Fév - 16:22

We advance in the memories
Anya & Dim
Je me rappelle lorsque je lui avais acheté cette robe. Nous ne roulions pas sur l’or, mais elle an avait besoin pour voir Sophie. Et puis, je lui ai appris à danser et j’ai voulu l’embrasser, mais je ne l’ai finalement pas fait, j’ai fui…comme toujours ! Mais aujourd’hui nous sommes là, sur son canapé et elle est dans mes bras. Je lui rappelle la première robe que je lui avais offerte, robe qu’elle avait prise pour une tente d’ailleurs ! Elle me fait part du temps qui passe, elle a l’impression que tout a changé. Oui effectivement tout a changé. Nous ne sommes plus ensemble, enfin, visiblement si, nous le sommes de nouveau. Je rigole légèrement, je lâche l’une de ses mains pour remonter la mienne dans ses cheveux. C’était il y a…hum…98 ans ! Nous devrions déjà être en été d’asticot à l’heure qu’il est… Je fais une grimace en m’imaginant la chose ! Pas très ragoutant comme idée… Je n’avais pas pris conscience que cela faisait si longtemps…dire que nous devrions déjà être dans une boîte, avec des enfants, peut-être même des petits enfants. Mais je n’allais pas me plaindre, j’avais la chance de pouvoir récrire mon histoire, vivre la vie que l’on m’avait retiré, serait-elle mieux ? Je ne pouvais pas le savoir puisque je n’avais pas vécu l’autre, mais j’en avais bien l’intention. Nous continuons notre discussion et nous en venons au choix de sa robe pour le St Valentin, je lui propose de l’accompagner et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est impatiente, car elle veut y aller maintenant. Je lui rappelle ma « condition ». Elle veut y aller plus tard, c’est mieux. Oui nous avons le temps. Je la sens à présent totalement détendu, comme avant en fait, comme un couple aussi. J’aime qu’elle soit là, contre moi, dans mes bras. Sentir sa chaleur, son odeur, ses mains. Je lui demande si elle a encore des cauchemars. Et je l’écoute lorsqu’elle me dit que son colocataire lui avait dit qu’elle en avait avant même de perdre la mémoire. Elle en fait toujours visiblement. Elle m’avoue qu’elle avait bien dormi la nuit où elle avait dormi dans mes bras à mon appartement. Elle me demande alors si je ressens la même chose qu’elle lorsqu’elle est là, prés de moi. Elle se redresse pour me regarder et avoir ma réponse. Je lui souris et porte l'une de mes mains sur sa joue pour la caresser doucement. Je n’ai jamais douté d’où était ta place. J’attrape alors son menton et je l’embrasse doucement. Je ne veux toujours pas la brusquer, j’ai encore ce mauvais souvenir, il y a deux semaines lorsque je l’avais retrouvé et que je lui avais compté notre histoire, elle s’était enfouis en courant et avait failli être percutée par une voiture. J’avais tellement peur qu’une telle chose recommence. Je me redressais pour attraper ma bouteille de bière et en boire une gorgée. Je peux fumer ici ou par la fenêtre, ou je dois attendre de pouvoir remettre mon pantalon et descendre ?
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyJeu 20 Fév - 12:05



never let me go
ft.Dimitri, Anya.


Je crois que Dimitri reste une surprise énorme, je n'aurais jamais pensé retomber amoureuse.. ou tomber amoureuse tout court, je n'ai pas de souvenir de comment c'était la première fois.. pourquoi.. comment ? Qu'est ce qui a fait que je me suis dit que c'était lui et personne d'autre.. maintenant je sais.. peut-être que nous sommes liés. D'accord, je suis une fille et les fille croient apparemment beaucoup plus à ce genre de chose que les garçons.. mais c'est tout de même bizarre que l'on arrive à se retrouver malgré les circonstances. Après tout ce qui c'est passé nous sommes tous les deux, l'un avec l'autre, moi dans ses bras et tout semble se passer parfaitement pour le moment. Je ne veux pas penser trop vite, j'ai peur qu'il se passe des choses et que tout nous sépare à nouveau.. Je ne sais pas ce qu'on pourrait faire.. comment.. j'ai peur.. je ne supporterais pas de le perdre maintenant que je crois qu'il est mon .. comment on dit déjà, mon âme soeur. Je ris doucement contre son torse, je le sens caresser mes cheveux.. je suis bien comme ça.. et l'idée d'envisager qu'on aurait pu passer notre vie ensemble m'effraie comme elle me plait. " Tu crois qu'on aurait vécu ensemble, qu'on aurait eu des enfants ? Des petits enfants.. enfin, tu vois ce que je veux dire ? " Je rougis à cette pensée. C'est vrai c'est gênant d'imaginer qu'on aurait pua voir une vie tous les deux, alors que là, on débute doucement quelque chose.. et je ne sais même pas où cela va nous amener. En tout cas je sais que là, je ne voudrais être ailleurs.. juste dans ces bras. Je commence tout juste à me détendre. Finalement nous décidons d'aller plus tard choisir une robe. Il est clair qu'il nous reste encore du temps.. alors autant en profiter tous les deux. Je souffle à l'aise.. lorsqu'il me demande si je fais encore des cauchemars.. d'après mon colocataire.. j'en faisais avant et j'en fais encore un peu.. je ne m'en rend pas toujours compte.. je lui avoue que j'avais bien dormi à l'avoir contre moi. J'ai l'impression d'être à ma place.. enfin.. je souris après son doux baiser qui m'enivre totalement.. je suis droguée à lui.. quelle belle addiction. Je souris tendrement.. Il me demande alors s'il peut fumer ici.. Je réfléchis.. je ne sais pas trop.. mais je dirais que oui.. " Je ne crois pas que cela dérangera.. " Je souris.. et comprenant qu'il va devoir se lever, je retire mes jambes pour le laisser faire. Je range un peu les autres boissons.. je le regarde légèrement.. Puis je me pose une question. Je n'ai jamais fumé.. et je ne sais même pas quel goût cela peut avoir.. je ne sais même pas si j'aimerais ou pas, l'odeur ne m'a jamais dérangé plus que cela. Je m'approche de lui souriante.. " tu me fais tester.. je veux dire, je n'ai jamais fumé.. et je ne crois pas l'avoir déjà fait.. ça ne te dérangerait pas ? " Je souris, je lui fais carrément une tête d'ange. Histoire de mettre toutes les chances de mon coté. Je ne vais peut-être pas aimer.. mais je n'en sais rien après tout..
texte ginny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyVen 21 Fév - 1:48

We advance in the memories
Anya & Dim
Dire que je crois aux âmes sœur serait mentir. Non je ne crois pas à ce genre de chose, par contre je crois en l’amour, sincère et durable. Pour moi, l’amour et un sentiment unique. Les Hommes peuvent tomber amoureux plusieurs fois dans leur vie, de personnes différentes, mais leurs sentiments sera toujours quelques de différents à chaque fois. Je suis convaincu que, du moment où tu ressens exactement la même chose pour deux personnes, c’est que ce n’est pas vraiment LE vrai amour. Je ne dis pas non plus que l’Homme ne peut pas aimer -vraiment- deux personnes en même temps, si évidemment que si ! Mais les sentiments sont forcément différents, une personne apportant quelque chose, et une autre faisaient des différences. Anastasia me demande si je nous vois ensemble toute notre vie, avec des enfants, des petits enfants, une longue vie de bonheur et de joie en gros. Ici, je ne sais pas encore, c’est tellement…nouveau ! Mais il y a 98 ans oui, je nous voyais ainsi. Dans ce monde, notre aventure commencer seulement, dire que je voyais notre histoire déjà ainsi, non, mais notre histoire avant, clairement oui ! La vie semble tellement plus difficile à notre époque actuelle, le boulot, la société…tellement d’imprévues peuvent arriver… Je lui enfin si je peux fumer, car je n’ai pas fumé depuis ma clope du matin, et le besoin commence à se faire sentir ! Elle me dit alors que cela ne devrait pas déranger. Elle se lève alors pour me laisser aller assouvir mon besoin de drogué. J’attrape mon paquet de Camel et mon briquet dans la poche de ma veste. Je me sens de nouveau ridicule à me balader chez elle en boxe, mais je doute que mon pantalon soit déjà sec. Glissant ma cigarette entre mes lèvres je me dirige vers la fenêtre, que j’ouvre pour ne pas enfumer l’appartement. Je m’adosse au mur pour que ma fumée parte directement dehors, et à l’aide de mon briquet j’allume ma cigarette, commençant à tirer dessus. J’inspire la fumée que je sens aller frotter mes poumons, sentant quasi instantanément comme un soulagement tout au fond de moi. Je recrache la fumée en tournant ma tête par la fenêtre. Anya s’approche alors de moi un sourire aux lèvres. Elle me demande alors si je peux la laisser essayer, elle veut tenter cette nouvelle expérience. D’abord je grimace, je ne suis pas pour inciter les gens à fumer, car je suis parfaitement conscient des ravages que cela cause ! Je réfléchis, mais après tout elle est grande et majeure, qui suis-je pour décider à sa place ? Je lui tends alors la cigarette. Mets la à tes lèvres, inspire, sent la fumer dans tes poumons et seulement après recracher là. Mais je te préviens… Je n’ai pas le temps de finir qu’Anya est déjà en train de tousser. Je souris, récupérant alors ma cigarette, la glissant entre mes lèvres et me penchant sur la rouquine pour voir si elle aller mieux. Comme tu peux le voir, il faut être fou pour commencer à fumer, car ne plus tousser ainsi prend un certain temps. Sans parler de la dépendance après… Elle est redressée, je ne sais pas si elle a apprécié ou non, car si les gens fument et d’autres non, c’est parce qu’il y a ceux qui arrivent à passer outre et ceux qui n’y arrivent pas. Personnellement, je ne peux plus me passer de cette sensation de vertige qui me parcourt lorsque je sens la fumé m’envahir. C’est presque aussi bon que jouir, je dis bien presque hein, parce que rien n’égale l’orgasme. Même si le must du must, c’est la clope après l’amour, cela fait des hommes heureux ce combo. Alors verdict ? Dis-je en tirant une nouvelle fois sur ma cigarette.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyDim 23 Fév - 21:46



never let me go
ft.Dimitri, Anya.


Finalement ce rendez vous, ce premier rendez vous se passe plutôt bien, certes ma maladresse a failli tout faire capoter.. mais il ne m'en a pas voulu d'avoir renversé de la bière sur lui. J'étais tellement nerveuse que je ne me reconnaissais plus.. je me souviens la dernière fois.. la dernière fois remonte à lorsqu'il devait me présenter à l'impératrice.. Ma grand-mère.. Il m'avait pris la main pour que je déstresse tant que possible ce qui n'avait pas marcher beaucoup mais son contact m'avait mine de rien fait un bien fou.. j'avais sa main dans la mienne et j'avais l'impression qu'avec lui tout allait bien se passer.. tout allait être possible, il m'offrait une nouvelle vie.. mais c'est sur que c'était avant que j'apprenne qu'il m'avait menti pendant tout ce temps.. je n'aurais jamais songé à cela.. je lui faisais confiance.. certes au final il avait été sincère.. Oui finalement je me sens bien avec lui, parce que c'est peut-être le grand amour allez savoir.. il m'a attendu.. et moi j'arrive à tomber dans ses bras.. comme ça.. alors que je ne me souviens plus de la vérité. Je suis bien là.. dans ses bras et j'aimerais ne plus bouger.. encore l'embrasser.. être encore plus accroc à lui.. je ne sais pas si c'est une bonne chose mais j'en ai envie.. et je crois que pour être heureux dans la vie, il faut faire ce dont on a envie. Apparemment ce dont a envie Dimitri c'est de fumer. Je sais ce que c'est fumer mais je n'ai jamais testé.. pas que je me souvienne en tout cas. Et cette idée me travaille.. je le laisse partir vers la fenêtre pour ranger la table basse de ce que nous n'avons pas besoin. Je le regarde en souriant à la fenêtre.. il est en caleçon.. c'est à la fois sexy et marrant. Je ris légèrement puis je m'approche de lui en lui demandant s'il est prêt à me faire tester. Il ne dit pas non, ouf. Je n'aime pas trop qu'on me contrarie, surtout ce que ce n'est pas comme si j'allais devenir accroc, je n'ai pas trop les moyens de m'offrir des paquets de cigarettes.. je préfère les bonbons en plus.. dans le genre addict au sucre.. depuis que je suis ici et que je retrouve mes souvenirs je me rend compte que j'adore ça.. bien que je fasse attention à ne pas en manger de trop. Bref il me passe la cigarette entre les lèvres et m'explique comment faire, je tente de reproduire ses conseils mais je m'étouffe déjà.. je tousse.. c'est affreux ! Comment fait-on pour fumer ce genre de truc. Je tousse.. je m'en remet.. il me dit qu'il faut être fou pour vouloir fumer ce genre de chose, mais oui ! Mes yeux sont en pleure. J'essuie les larmes qui coulent à force d'avoir tousser. " J'espère qu'il y a une meilleure dépendance que celle de la cigarette.. " Je songe à nous.. que l'on soit dépendant l'un de l'autre, mais c'est surement trop tôt, n'allons pas trop vite. " En tout cas, je ne crois pas vouloir tester à nouveau. " Je souris.. je le regarde tirer et regarder la fumer.. Je l'embrasse juste après en me hissant sur la pointe des pieds. " Je préfère être addict à ce genre de chose, je crois que c'est plus sains pour la santé. " Je hausse les épaules de manière innocente. " Je suis heureuse de t'avoir retrouvé.. tu sais ? " Je le dis toujours nichée sur la pointe des pieds, ses lèvres proches des miennes. " tu veux que j'aille voir si ton jean est sec ? " autant me rendre utile..


texte ginny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyMer 26 Fév - 15:33

We advance in the memories
Anya & Dim
Je m’étais habitué à la vie humaine, j’avais rencontré de nouvelles personnes, humain comme des gens comme moi, enfin nous ! J’avais eu des rendez-vous avec des femmes en deux ans. J’aurais même pu coucher avec plusieurs dans elles-mêmes, vu ma belle gueule et mon physique. Mais à chaque fois le souvenir d’Anastasia et mes sentiments l'avaient emporté, après tout, j’étais un homme. Mais à présent la question ne se poser plus, j’avais retrouvé Anastasia et je n’étais pas prêt à faire la moindre connerie au risque de la perdre. Mon premier rendez-vous avec Anya, je n’étais pas prêt de l’oublier de sitôt. Enfin le premier sur terre, mais aussi le premier dans notre monde d’origine. Il fallait avouer que je ne m’ennuyais pas avec elle, il se passait toujours quelques choses. En Russie nous avons échappé par trois fois à la mort lors de notre voyage jusqu’à Paris. Ici, j’avais déjà sauvé la vie d’Anastasia par deux fois, et maintenant mon pantalon été en train de sécher dans la salle de bain de celle-ci car elle avait renversé de la bière dessus. La rouquine quitte mes bras pour me laisser fumer une cigarette. Me plaçant devant la fenêtre légèrement ouverte, elle finit par me rejoindre et me demander si elle pouvait essayer de fumer. Je n’étais pas contre, après tout si elle voulait tenter de nouvelle expérience, je ne pouvais pas l’en empêcher. Cela prouvait au contraire quel été curieux. Je lui explique le procéder, mais je n’ai pas le temps de terminer qu’elle est déjà en train de tousser ses poumons et que les larmes lui montent aux yeux. Je récupère alors la cigarette, la laissant se ressaisir. Je rigole doucement, évidemment. Je lui dis alors qu’il faut être fou pour un jour devenir dépendant de la cigarette, car les débuts sont tellement difficiles, mais j’avais continué de fumer, personnellement, pour la sensation que cela me procurait et dont je n’arrivais plus à me passer aujourd’hui. Ce léger vertige lorsque tu es en manque et que tu combles enfin ton manque, c’était tellement bon. Elle m’avouait qu’elle espérait qu’il y avait de meilleures dépendances que la cigarette. Évidemment, mais chaque dépendance apporter un bien-être différent ! Elle me dit ensuite qu’elle ne veut plus tester. Je rigole de nouveau. Tu as bien raison, ne te met pas là-dedans. Alors que je continue ma cigarette en silence, elle attendant que la fumée s’échappe de ma bouche, pour se dresser sur la pointe des pieds et venir déposer un baiser sur mes lèvres. Elle enchaine en avouant qu’elle préfère être accro à ça, que c’est beaucoup plus sain pour la santé et je suis totalement d’accord avec elle. Mais j’étais loin d’être parfait et de faire très attention à moi, après tout, rien que mon métier était dangereux, je pouvais n'importe où, n’importe quand me faire poignarder par un client qui cherche à me voler ce que je suis venue lui vendre. Mais je ne voulais pas inquiéter Anya avec ça. Lorsqu’elle me dit qu’elle est heureuse de m’avoir retrouvé, je lui souris et j’avance mon visage pour déposer à mon tour un baiser sur ses lèvres, pour toute réponse. Elle change alors de sujet en me demandant si je voulais qu’elle aille voir ou en été mon pantalon. Je lui fis alors un oui en remuant la tête de haut en bas, doucement. Elle s’éclipsa alors dans la salle de bain, revenant quelques secondes plus tard mon pantalon dans les mains. Elle me le tendait pour que je le regarde. La tache avait séché. Parfait ! Je finissais ma cigarette, séparant le bout incandescent du filtre et le balançant par la fenêtre, la refermant. Je pris alors mon pantalon et l’enfiler, me retrouvant de nouveau habillé. Non pas qu’une tenue presque d’Adam me déplaisait, mais bon…j’étais quand même mieux avec mon pantalon ! Je retournais sur le canapé, histoire de finir ma bière. On y va une fois fini ? Je lève la bière pour lui faire comprendre de quoi je parle.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim EmptyDim 27 Avr - 3:01

2 mois sans réponse j'archive  tristeuh 
Revenir en haut Aller en bas

Faites place à la vedette
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: We advance in the memories | Anya & Dim We advance in the memories | Anya & Dim Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

We advance in the memories | Anya & Dim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-