AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -57%
Autoradio JVC KD-X351BT – Bluetooth (ODR ...
Voir le deal
39.99 €

Partagez

ANYA ► You know that I could use somebody Vide
ANYA ► You know that I could use somebody Vide
 

 ANYA ► You know that I could use somebody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: ANYA ► You know that I could use somebody ANYA ► You know that I could use somebody EmptyMar 2 Juil - 11:55




You know that I could use somebody
 Il faisait une chaleur à couper le souffle sur la ville de Fantasia. Phileas Bunnier était du genre à préférer le froid, ne serait-ce que par rapport à sa passion le snowboard mais il devait avouer qu’un peu de soleil ne lui ferait pas de mal. Il se décida à prendre dans son frigo une bière fraiche pour se rafraichir et à s’asseoir sur son balcon avec un livre pour profiter des beaux jours. Mais son programme de la journée fut de courte durée, son portable se mit à sonner, la première fois il décida de ne pas se lever pour décrocher, il voulait être tranquille aujourd’hui mais au bout de la quatrième fois, il se dit que ça devait être urgent. Il se leva de sa chaise longue et fila voir ce qu’il se passait, il fut surpris de voir que celui ou plutôt celle qui l’avait tellement appelé : Anastasia. Anya était la seule qui pouvait le faire sortir de son lit à trois heures du matin alors qu’il était avec une fille, lui faire faire du shopping alors qu’il avait ça en horreur ou même l’accompagner à une manucure ou un cour de danse. Beaucoup de personnes pensaient qu’il était amoureux d’elle, mais c’était un sentiment différent qu’il ressentait pour la jeune femme, elle était sa meilleure amie, une des rares filles avec qui il aimait passer du temps sans avoir d’arrière pensé. Et si elle lui avait téléphoné autant de fois c’est que quelque chose n’allait pas. Comme d’habitude, il abandonna tout  ce qu’il était en train de faire pour prendre une veste au cas où il resterait tard avec elle, son portable et un pot de glace, toujours indispensable en cas de crise. Il fila prendre les clés de sa voiture qu’il avait récemment acquis dans une foire de l’automobile. Etant étudiant on ne pouvait pas vraiment dire qu’il avait les moyens de s’acheter une voiture mais il avait réussi à faire un emprunt à la banque car son stage en laboratoire pharmaceutique lui avait ouvert les portes pour un emploi à mi-temps jusqu’à la fin de ces études et peut être même un vrai poste après ça. Il démarra et fila vers l’appartement de sa meilleure amie sans réfléchir, mais quand il fut là-bas, malheureusement il n’y avait personne et Phil’ se retrouva seul sur le palier de sa porte. Il décida alors de l’appeler mais tomba sur sa messagerie. Contrarié, il allait faire demi-tour et rentrer chez lui pour rester au frais quand son téléphone se mit à sonner, il décrocha et reconnut tout de suite la voix d’Anya :« Allo Phil’, je suis vraiment désolée, j’avais éteint mon portable j’étais sur la route. Je suis à la plage, tu veux bien m’y retrouver s’il te plait.  Je … j’ai vraiment besoin de parler et tu es le seul que j’ai envie de voir là ! »
Même si ça lui faisait plaisir de savoir que son amie avait envie de le voir, il aurait aimé l’entendre avec une voix plus enjouée que ça. Il lui répondit :« J’arrive tout de suite, je suis devant chez toi en fait ! Tu as besoin de quelque chose, je peux m’arrêter en route si tu veux ? » « Non c’est bon ! Viens c’est tout. »

Vingt-cinq minutes plus tard, il était sur le parking de la plage et cherchait désespérément une place, après de longues minutes d’attentes et d’angoisse à cause de la détresse que la voix d’Anastasia avait laissé transparaitre, il se gara enfin. Il essaya de prendre le pot de glace qu’il avait amené mais celui-ci était complétement fondu. Pas étonnant vu la chaleur qu’il faisait. Tant pis, il prit juste sa veste pour s’asseoir dessous et se mit à la recherche de son amie. Il y avait foule, ce qui n’avait rien de surprenant pour un jour de chaleur aussi exceptionnel que celui-là. Il aurait pu faire tout le tour de la plage mais heureusement pour lui, il se doutait où la trouver. Quand elle avait un coup de blues ou eu une sale journée, elle allait toujours au même endroit. C’était une sorte de petite crypte à deux cent mètres du parking, on était obligé de passer dans l’eau pour y avoir accès mais il n’y avait presque personne. Il enleva ses basket, tenta de relever son pantalon mais tant pis, il n’avait qu’à mettre un short la prochaine fois. Dès qu’il fut sur la petite plage il n’eut aucun mal à la repérer seule assise sur le sable. Elle l’aperçut et lui fit un signe de main. Il s’approcha alors et quand il fut à sa hauteur  se plaça à côté. Elle n’avait pas l’air malade c’était déjà ça, mais son regard ne trahissait pas sa peine malgré le sourire angélique qu’elle lui avait adressé en guise de bonjour. Phileas ne traina pas plus longtemps au tour du pot et lui demanda avec une voix douce : « Dis-moi ce qui ne va pas ? »

© charney

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: Re: ANYA ► You know that I could use somebody ANYA ► You know that I could use somebody EmptyLun 16 Sep - 14:58

Beach Time

Anya & Phil
ANYA ► You know that I could use somebody 877147ColtonNina02Autant le dire immédiatement, Phileas était celui sur qui elle comptait le plus actuellement, il était un peu son Pooka actuel bien que Alekseï et elle continuait à faire les 100 coups ensemble. Elle ne pouvait se passer ni de l'un ni l'autre en réalité, et c'était bien ce qui rendait ses relations unique. Ils savaient tout deux ce qu'elle traversait et elle savait qu'elle n'avait pas la crainte du jugement avec eux. Et puis au fond, ils étaient tous dans le même bâteau, ce sortilège avait un peu perturbé les mœurs et les habitudes de chacun, autant être honnête. La veille au soir, elle avait passé une soirée juste géniale avec Dimitri, seulement ses révélations l'avaient un peu chamboulée, elle était perdue, elle avait besoin de son meilleur ami, qu'il la guide, qu'il lui dise quoi faire. C'était donc sur plusieurs appels qu'elle avait misé pour parvenir à le contacter mais en vain, la jeune femme décidant donc de partir seule à l'aventure, prenant le volant de sa voiture afin de partir en direction de la plage. Le temps était propice à ce genre de chose alors autant en profiter. Se garant sur le parking, elle attrapa une serviette et une petite glacière, et hop, en route. Elle allait toujours au même endroit. Evidemment, il fallait se mouiller un peu avant, du coup les gens avaient sans doute la flemme, mais il n'y avait presque jamais personne là bas, et c'est bien pour ça qu'elle y allait, plus pratique pour se détendre et penser à autre chose. Déposant sa serviette sur le sable, elle termina par sortir son portable de l'arrière de son jean pour se rendre compte qu'il était éteint, un « merde » jaillissant de la bouche de la princesse. Ca y'est, elle commençait à devenir humaine. Soupirant, elle vit les appels manquer de Phil, et rapidement, elle le rappela à son tour. En quelques secondes, le drame était réparé, et elle attendit sagement qu'il la rejoigne, assise sur sa serviette à contempler les vagues qui s'échouaient sur le bord de mer.

Dans un long baillement, son regard se posa sur la tête brune qui venait de faire son apparition, et elle leva la main dans un coucou pour qu'il vienne près d'elle. En même temps, avec le peu de gens qu'il y avait, elle était sure qu'il ne l'ai pas loupée. Le suivant es yeux, elle l'observa venir s'asseoir à côté d'elle. Y'avait un moment qu'elle ne l'avait pas vu, ça lui faisait vraiment plaisir. L’accueillant dans un petit sourire, il eut le droit à un gros calin avant qu'elle ne le relâche. Salut.., à sa question, elle eut une moue. Phil dans toute sa splendeur, il était une des rares personnes qu'elle connaissait à toujours entrer dans le vif du sujet. Dans un soupire, elle baissa les yeux. J'ai vu Dimitri hier soir, on a passé une bonne soirée pour une fois... seulement il m'a confié des trucs... je sais pas quoi en penser..Il a reprit ses conneries... je pensais que bosser au FBI serait bon pour lui mais il a recommencé ses magouilles, il aide des délinquants, paye avec des pots de vin... je ne sais plus quoi penser, ce n'est pas le Dimitri pour lequel je suis tombée amoureuse., serrant les dents, ses doigts s'enfoncèrent dans le sable pour jouer avec, son regard se perdant à l'horizon.


Revenir en haut Aller en bas
 

ANYA ► You know that I could use somebody

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-