AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

« Le blasphème fait partie de la religion populaire. » Ϟ Frollo Vide
 

 « Le blasphème fait partie de la religion populaire. » Ϟ Frollo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Anonymous

Faites place à la vedette
Invité
MessageSujet: « Le blasphème fait partie de la religion populaire. » Ϟ Frollo « Le blasphème fait partie de la religion populaire. » Ϟ Frollo EmptyDim 8 Mar - 13:52

∞ frollo & javotte
« Le blasphème fait partie de la religion populaire. »
Son chapeau blanc était posé près d’elle sur le banc de l’église. Elle l’avait enlevé par respect mais n’était néanmoins pas plus dévêtu que ça. Elle portait toujours ses gants d’un blanc immaculé, un chemisier en coton rose pâle et un jeans qu’Anastasie avait choisit pour elle et qui lui collait un peu trop à la peau à son goût mais qui avait au moins l’avantage de couvrir toutes ses jambes. Comme d’habitude, le chapeau à bord large attaché par un ruban autour de son cou et ses gants avaient fait parler les gens autour d’elle. Mais elle n’en avait eu que faire et c’était dirigé d’un pas décidé vers l’église. C’était le seul endroit où elle arrivait à avoir un moment à elle pour souffler et ne pas avoir l’impression qu’on la juger sans cesse. Dieu était grand, et Dieu savait tout. Ces noirs desseins, mais aussi ces pensées les plus impurs. Elle se dit qu’elle devrait sûrement aller se confesser. Mais était-ce bien son genre ? Ô, elle croyait en Dieu, pas de doute le dessus. Mais elle savait ne pas être digne de lui. Et dans leur monde, elle était arrivée à la conclusion qu’elle n’en avait absolument rien à faire. Mais ici, c’était différent. Sans sa mère pour faire pression, pour l’influencer, elle n’était qu’une coquille vide. Pas vraiment d’ami – si ce n’était sa sœur et Luc, qui était en fait sa famille – et un pseudo coup de cœur pour le dernier des hommes sur lequel elle aurait dû craquer. Elle n’avait rien ici. Pas plus qu’elle n’avait quelque chose là-bas. Etait-elle condamnée à ne jamais être « plus » pour qui que ce soit ? Elle n’était pas plus pour Thomas. Elle était une proie et se complaisait à l’être. Mais le petit jeu aurait bientôt une fin. Elle ajuste les manches de son chemisier pour qu’elles couvrent aux mieux ses poignets fins et délicats. Elle ne pouvait pas se mentir, elle était différente d’avant. Plus jolie certes, mais était-ce suffisant pour qu’on s’intéresse à elle ? Il y avait ici tant de filles plus belles qu’elle. Aux visages, aux corps plus harmonieux. A la voix plus claire. Au comportement plus adapté. Elle était à part ? Inadapté à ce type de vie. Inadapté à ce genre de mouvement de pensé. Elle soupira très légèrement, laissant à l’abandon son tourbillon de pensé pour se concentrer et tenter de prier pour peut-être rentrer chez elle. Mais Dieu n’allait sans doute pas l’écouter. Pourquoi le ferait-il ? Elle avait fait trop de mal. Et même si le tout puissant était prêt à tout pardonner, Javotte ne sentait pas digne de son amour. Elle n’était même pas digne de l’amour d’un mortel, comment pourrait-elle l’être de celui d’une divinité ?

Son regard s’attarda sur l’ensemble de l’église. Elle regarda les vitraux, les poutres, la pierre, cet ensemble massif de pierre qui semblait prête à l’écraser à chaque instant et pourtant qui paraissait plus solide que n’importe quel endroit dans lequel elle avait pu entrer. Mais, ce fut une chevelure brune qui attira son regard. Elle se déplaça très silencieusement pour s’approcher et satisfaire sa vilaine curiosité. Pêcher dans l’enceinte même de la maison de Dieu n’était sans doute pas recommander, mais pour maintenant, un crime de plus ou de moins, elle finirait en enfer de toute façon. Enfin.

Elle avait déjà vu cet homme. La mâchoire carrée mais les traits fins, elle était certaine qu’elle n’aurait jamais pu oublier ce visage. Sans vergogne, et absolument pas discrètement, elle l’observa. Il pouvait, d’une minute à l’autre tourner la tête vers elle, et à ce moment là, elle aurait bien l’air d’une idiote. Mais pour l’instant, elle se contentait de l’observer – le dévorer du regard oui, mais elle ne l’aurait jamais avoué – gentiment. Mais évidemment, ce qui devait arriver, arriva et il tourna la tête. Il avait dû sentir que quelqu’un l’observa. Et là, Javotte fit la chose la plus stupide du monde. Elle eut un sourire crispé et de sa main gantée, elle adressa un petit signe de la main à l’homme. Plus pathétique, et elle serait morte. Elle détourna ensuite pudiquement les yeux qu’elle dirigea vers le sol pour regarder ses pieds et se glisser à nouveau derrière un banc. Elle était ridicule.
code by Silver Lungs / avatar by "tumblr"
Revenir en haut Aller en bas
 

« Le blasphème fait partie de la religion populaire. » Ϟ Frollo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pixie Dust ::  :: Vieux RP-